Najat Vallaud-Belkacem défend son bilan

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Najat Vallaud-Belkacem défend son bilan

Message par Bouboule le Ven 5 Mai 2017 - 0:24

Une interview que je n'ai pas vue passer sur ce forum avec des réponses à déguster et à mettre en perspective avec les législatives qui arrivent.

La Lettre de l'Education a écrit:Question : Pensez-vous personnellement avoir commis des erreurs ?

Réponse de Najat Vallaud-Belkacem : [...] Quand j’en suis venue à la réforme du collège, des procès d’intention insensés ont couvert la voix de professeurs qui pouvaient avoir de compréhensibles inquiétudes. Avec du recul, je me dis que j’aurais dû faire abstraction des détracteurs outranciers pour mieux entendre les inquiétudes légitimes.[...]

http://www.lalettredeleducation.fr/Najat-Vallaud-Belkacem-Il-y-a-des.html

Bouboule
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Najat Vallaud-Belkacem défend son bilan

Message par RogerMartin le Ven 5 Mai 2017 - 1:13

Maintenant qu'elle a la quasi-certitude d’être virée, elle a une grande soif de concertation, notamment avec les profs de LC. Cela résume bien l'attitude du PS de ce dernier quinquennat.
Je ne ris qu'à moitié, hélas, car j'ai déjà vu un sondage pour les législatives qui m'a fait dresser le poil sur le dos.

_________________
Pardon, je n'ai plus moyen d'accéder à l'accent circonflexe sur mon clavier  Embarassed

Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.

Rome n'est plus dans Rome, elle est toute où je suis.
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
avatar
RogerMartin
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Najat Vallaud-Belkacem défend son bilan

Message par Balthazaard le Ven 5 Mai 2017 - 1:59

Sondage pour les législatives sur un scrutin majoritaire à deux tours avant le résultat de la présidentielle....cela me laisse un peu rêveur. y aura t-il de la neige cet hiver?
avatar
Balthazaard
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Najat Vallaud-Belkacem défend son bilan

Message par Fatras le Ven 5 Mai 2017 - 3:33

Ce que je luis reproche ce n'est pas le manque de concertation..Ce que je lui reproche c'est une idéologie qui sous le couvert de vouloir faire réussir le plus grand nombre va, à mon sens, faire réussir uniquement les enfants de familles aisées.
Et cette idéologie n'est jamais reliée au fait : cela marche-t-il dans certains pays de faire comme elle voudrait qu'on fasse (réponse à ma connaissance cela ne marche nulle part et au canada où cela a été essayé les résultats sont mauvais...)

Fatras
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Najat Vallaud-Belkacem défend son bilan

Message par Anaxagore le Ven 5 Mai 2017 - 6:44

Certainement qu'il faut "aller plus loin" et "avec plus de pédagogie". Toute ressemblance avec des arguments politiques récurrents ne serait que purement fortuite.

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne
avatar
Anaxagore
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Najat Vallaud-Belkacem défend son bilan

Message par Verdurette le Ven 5 Mai 2017 - 7:14

Qui risquons-nous d'avoir à sa place , c'est toute la question ...
Madame Macron ?
heu

Verdurette
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Najat Vallaud-Belkacem défend son bilan

Message par slylan le Ven 5 Mai 2017 - 8:27

J'espère vraiment que les électeurs se débarrasseront d'elle, de Valls et de tous les "ténors" du PS ; qu'on entende plus parler d'eux pendant au moins quelques années.

slylan
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Najat Vallaud-Belkacem défend son bilan

Message par Zagara le Ven 5 Mai 2017 - 8:32

@Verdurette a écrit:Qui risquons-nous d'avoir à sa place , c'est toute la question ...
Elle ou un autre ce sera pareil : le ministre ne dirige rien sinon le secteur communication du MEN.
avatar
Zagara
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Najat Vallaud-Belkacem défend son bilan

Message par egomet le Ven 5 Mai 2017 - 9:31

@Zagara a écrit:
@Verdurette a écrit:Qui risquons-nous d'avoir à sa place , c'est toute la question ...
Elle ou un autre ce sera pareil : le ministre ne dirige rien sinon le secteur communication du MEN.

C'est bien mon avis. Jdçjdr.

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Poésies, roman etc. http://egomet.sanqualis.com/
avatar
egomet
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Najat Vallaud-Belkacem défend son bilan

Message par Chamil le Ven 5 Mai 2017 - 9:34

@Bouboule a écrit:Une interview que je n'ai pas vue passer sur ce forum avec des réponses à déguster et à mettre en perspective avec les législatives qui arrivent.

La Lettre de l'Education a écrit:Question : Pensez-vous personnellement avoir commis des erreurs ?

Réponse de Najat Vallaud-Belkacem : [...] Quand j’en suis venue à la réforme du collège, des procès d’intention insensés ont couvert la voix de professeurs qui pouvaient avoir de compréhensibles inquiétudes. Avec du recul, je me dis que j’aurais dû faire abstraction des détracteurs outranciers pour mieux entendre les inquiétudes légitimes.[...]

http://www.lalettredeleducation.fr/Najat-Vallaud-Belkacem-Il-y-a-des.html

Quand 80% de la représentation syndicale d'un secteur par ailleurs plus syndiqué que la moyenne nationale s'oppose à une réforme, il faut faire preuve au contraire d'une singulière capacité d'abstraction pour les ignorer et mettre en vedette deux organisations ultra-minoritaires, quelques groupuscules (CRAP, aggiornamento) et une association de parents d'élèves dont la direction s'est prise par deux fois un gandin historique sur cette réforme de la part des adhérents.

En bon français, cela s'appelle "manquer de discernement".

Chamil
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Najat Vallaud-Belkacem défend son bilan

Message par archeboc le Ven 5 Mai 2017 - 9:55

@Zagara a écrit:
@Verdurette a écrit:Qui risquons-nous d'avoir à sa place , c'est toute la question ...
Elle ou un autre ce sera pareil : le ministre ne dirige rien sinon le secteur communication du MEN.

Chose qu'elle a fait de manière magistrale. Mettez-lui un bon capitaine et le bateau dont elle sera la figure de proue ira à bon port sous les vivats.


_________________
« [..] tout avait sombré dans un tel bourbier d'incompétences qu'au lieu de choisir celui qui était le plus digne d'être élu, on avait tendance à chercher celui qui était simplement le moins pire, le moins stupidement inepte, le moins dramatiquement incapable, et on votait pour lui. La médiocrité était devenu un mérite, et l'incompétence la règle. » ---- Silvana de Mari, auteur européen du XXIe siècle.
J'ai aimé : Corporate.

archeboc
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Najat Vallaud-Belkacem défend son bilan

Message par Chamil le Ven 5 Mai 2017 - 10:07

@Fatras a écrit:
Et cette idéologie n'est jamais reliée au fait : cela marche-t-il dans certains pays de faire comme elle voudrait qu'on fasse (réponse à ma connaissance cela ne marche nulle part et au canada où cela a été essayé les résultats sont mauvais...)

C'est un sujet central, et c'est vrai que comme enseignant-chercheur, je suis souvent sidéré par les approches souvent très dogmatiques et idéologiques de nombre de collègues de SHS, surtout sur l'école. Quelques hypothèses:
- le poids très français des sciences de l'éducation, produit d'un discours explicitement militant (Freinet, Snyders, Mérieu) et ayant abouti à la création d'une section CNU d'autant moins justifiée que ses membres pourraient très bien postuler dans une des sections existantes (socio, psycho, histoire, philo...). Dans d'autres pays, elles n'existent pas.
- le très fort provincialisme des sciences sociales françaises. Une bonne partie des universitaires, du moins chez les plus âgés, sont incapables de lire un article en anglais ou dans une autre langue étrangère. La circulation transnationale des travaux, des expériences et des résultats en est gravement altérée.
- la faible place des universitaires et des docteurs dans les politiques éducatives. En France, les élites du ministère (cf. les déclarations de Florence Robine) se targuent de n'être pas des lecteurs ou des auteurs de travaux scientifiques, mais des technocrates. Qui choisissent pour présider les organismes autonomes (CSP, IFE, Canopé, CNESCO, CNIRE en j'en passe...) soit des universitaires bien en cours mais peu représentatifs des travaux de leurs domaines, soit des gens choisis sur simple critère politique.
-L'incapacité à supprimer ce qui a été évalué comme inefficace par les personnels de terrain, dont l'expérience n'est que très rarement un des critères cruciaux des politiques éducatives. Comme si l'école pouvait exister sans eux.


Dernière édition par Chamil le Ven 5 Mai 2017 - 10:08, édité 1 fois (Raison : Faute de syntaxe)

Chamil
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Najat Vallaud-Belkacem défend son bilan

Message par egomet le Ven 5 Mai 2017 - 10:16

@archeboc a écrit:
@Zagara a écrit:
@Verdurette a écrit:Qui risquons-nous d'avoir à sa place , c'est toute la question ...
Elle ou un autre ce sera pareil : le ministre ne dirige rien sinon le secteur communication du MEN.

Chose qu'elle a fait de manière magistrale. Mettez-lui un bon capitaine et le bateau dont elle sera la figure de proue ira à bon port sous les vivats.


Ça existe un bon capitaine pour un bateau aussi gros?
S'il existe quelle est la probabilité de le trouver? Quelles sont ses chances de se maintenir avec sous ses ordres directs des officiers attachés à leurs privilèges et à leur pouvoir?

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Poésies, roman etc. http://egomet.sanqualis.com/
avatar
egomet
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Najat Vallaud-Belkacem défend son bilan

Message par Iphigénie le Ven 5 Mai 2017 - 10:45

@RogerMartin a écrit:Maintenant qu'elle a la quasi-certitude d’être virée, elle a une grande soif de concertation, notamment avec les profs de LC. Cela résume bien l'attitude du PS de ce dernier quinquennat.
Je ne ris qu'à moitié, hélas, car j'ai déjà vu un sondage pour les législatives qui m'a fait dresser le poil sur le dos.
Restons optimiste sur la nature humaine: il est possible que, n'y connaissant que dalle quand elle est arrivée au ministère, elle commence à peine à comprendre le début de ce qu'elle aurait dû savoir en arrivant. Neutral
Et elle reconnaît qu'elle a eu des torts: c'est déjà un début de contrition. Tardif, certes. Inutile, aussi. Mais notable malgré tout... Wink
avatar
Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Najat Vallaud-Belkacem défend son bilan

Message par Iphigénie le Ven 5 Mai 2017 - 10:50

@Chamil a écrit:
@Fatras a écrit:
Et cette idéologie n'est jamais reliée au fait : cela marche-t-il dans certains pays de faire comme elle voudrait qu'on fasse (réponse à ma connaissance cela ne marche nulle part et au canada où cela a été essayé les résultats sont mauvais...)

C'est un sujet central, et c'est vrai que comme enseignant-chercheur, je suis souvent sidéré par les approches souvent très dogmatiques et idéologiques de nombre de collègues de SHS, surtout sur l'école. Quelques hypothèses:
- le poids très français des sciences de l'éducation, produit d'un discours explicitement militant (Freinet, Snyders, Mérieu) et ayant abouti à la création d'une section CNU d'autant moins justifiée que ses membres pourraient très bien postuler dans une des sections existantes (socio, psycho, histoire, philo...). Dans d'autres pays, elles n'existent pas.
- le très fort provincialisme des sciences sociales françaises. Une bonne partie des universitaires, du moins chez les plus âgés, sont incapables de lire un article en anglais ou dans une autre langue étrangère. La circulation transnationale des travaux, des expériences et des résultats en est gravement altérée.
- la faible place des universitaires et des docteurs dans les politiques éducatives. En France, les élites du ministère (cf. les déclarations de Florence Robine) se targuent de n'être pas des lecteurs ou des auteurs de travaux scientifiques, mais des technocrates. Qui choisissent pour présider les organismes autonomes (CSP, IFE, Canopé, CNESCO, CNIRE en j'en passe...) soit des universitaires bien en cours mais peu représentatifs des travaux de leurs domaines, soit des gens choisis sur simple critère politique.
-L'incapacité à supprimer ce qui a été évalué comme inefficace par les personnels de terrain, dont l'expérience n'est que très rarement un des critères cruciaux des politiques éducatives. Comme si l'école pouvait exister sans eux.
Ouais: tu es sûr de cela? parce que l'expertise en anglais d'un Serres ne nous a pas été très utile. Et je ne suis pas sûre que le problème ne vienne pas de l'abandon par la France de ses traditions éducatives pour adopter progressivement un système à l'anglo-saxonne...

ou encore:

Agrégée de sciences physiques à l’École normale supérieure de Cachan, Florence Robine obtient en 1994 un doctorat en épistémologie et histoire des sciences exactes et des institutions scientifiques à l’université Paris 7.

Depuis août 2004, elle est inspectrice générale de l’Education nationale, au sein du groupe des sciences physiques et chimiques fondamentales appliquées.
Elle a été chargée de la notation des professeurs agrégés, présidente du concours général des lycées, ou responsable de mission sur le champ CPGE en 2009.

Florence Robine exerce également des fonctions sur le plan international, elle a notamment été chef de la délégation française aux Olympiades Internationales de Physique entre 2005 et 2009, et expert auprès de la Commission Européenne depuis 2006.

Par contre la faiblesse (l'inexistence en fait)  dans l'évaluation des mesures mises en place et l'incapacité de l'administration à accepter de reconnaître ses erreurs, là oui, +1000


Dernière édition par Iphigénie le Ven 5 Mai 2017 - 10:53, édité 1 fois
avatar
Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Najat Vallaud-Belkacem défend son bilan

Message par RogerMartin le Ven 5 Mai 2017 - 10:52

@Iphigénie a écrit:
@RogerMartin a écrit:Maintenant qu'elle a la quasi-certitude d’être virée, elle a une grande soif de concertation, notamment avec les profs de LC. Cela résume bien l'attitude du PS de ce dernier quinquennat.
Je ne ris qu'à moitié, hélas, car j'ai déjà vu un sondage pour les législatives qui m'a fait dresser le poil sur le dos.
Restons optimiste sur la nature humaine: il est possible que, n'y connaissant que dalle quand elle est arrivée au ministère, elle commence à peine à comprendre le début de ce qu'elle aurait dû savoir en arrivant. Neutral
Et elle reconnaît qu'elle a eu des torts: c'est déjà un début de contrition. Tardif, certes. Inutile, aussi. Mais notable malgré tout... Wink
Voilà. La courbe d'acquisition est amorcée : elle aura des points au brevet, c'est certain. araignée
Je me demande si ce simulacre de regrets n'est pas pire que l'arrogance dont elle a fait preuve auparavant. Elle prend vraiment les électeurs pour des caves.

_________________
Pardon, je n'ai plus moyen d'accéder à l'accent circonflexe sur mon clavier  Embarassed

Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.

Rome n'est plus dans Rome, elle est toute où je suis.
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
avatar
RogerMartin
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Najat Vallaud-Belkacem défend son bilan

Message par musa le Ven 5 Mai 2017 - 10:54

@Iphigénie a écrit:
@RogerMartin a écrit:Maintenant qu'elle a la quasi-certitude d’être virée, elle a une grande soif de concertation, notamment avec les profs de LC. Cela résume bien l'attitude du PS de ce dernier quinquennat.
Je ne ris qu'à moitié, hélas, car j'ai déjà vu un sondage pour les législatives qui m'a fait dresser le poil sur le dos.
Restons optimiste sur la nature humaine: il est possible que, n'y connaissant que dalle quand elle est arrivée au ministère, elle commence à peine à comprendre le début de ce qu'elle aurait dû savoir en arrivant. Neutral
Et elle reconnaît qu'elle a eu des torts: c'est déjà un début de contrition. Tardif, certes. Inutile, aussi. Mais notable malgré tout... Wink

Pfff tu parles, on peut pas faire plus faux-cul!
avatar
musa
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Najat Vallaud-Belkacem défend son bilan

Message par musa le Ven 5 Mai 2017 - 10:55

@RogerMartin a écrit:
@Iphigénie a écrit:
@RogerMartin a écrit:Maintenant qu'elle a la quasi-certitude d’être virée, elle a une grande soif de concertation, notamment avec les profs de LC. Cela résume bien l'attitude du PS de ce dernier quinquennat.
Je ne ris qu'à moitié, hélas, car j'ai déjà vu un sondage pour les législatives qui m'a fait dresser le poil sur le dos.
Restons optimiste sur la nature humaine: il est possible que, n'y connaissant que dalle quand elle est arrivée au ministère, elle commence à peine à comprendre le début de ce qu'elle aurait dû savoir en arrivant. Neutral
Et elle reconnaît qu'elle a eu des torts: c'est déjà un début de contrition. Tardif, certes. Inutile, aussi. Mais notable malgré tout... Wink
Voilà. La courbe d'acquisition est amorcée : elle aura des points au brevet, c'est certain. araignée
Je me demande si ce simulacre de regrets n'est pas pire que l'arrogance dont elle a fait preuve auparavant. Elle prend vraiment les électeurs pour des caves.


Roger Martin m'arrache les mots de la bouche!
avatar
musa
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Najat Vallaud-Belkacem défend son bilan

Message par Iphigénie le Ven 5 Mai 2017 - 10:55

@RogerMartin a écrit:
@Iphigénie a écrit:
@RogerMartin a écrit:Maintenant qu'elle a la quasi-certitude d’être virée, elle a une grande soif de concertation, notamment avec les profs de LC. Cela résume bien l'attitude du PS de ce dernier quinquennat.
Je ne ris qu'à moitié, hélas, car j'ai déjà vu un sondage pour les législatives qui m'a fait dresser le poil sur le dos.
Restons optimiste sur la nature humaine: il est possible que, n'y connaissant que dalle quand elle est arrivée au ministère, elle commence à peine à comprendre le début de ce qu'elle aurait dû savoir en arrivant. Neutral
Et elle reconnaît qu'elle a eu des torts: c'est déjà un début de contrition. Tardif, certes. Inutile, aussi. Mais notable malgré tout... Wink
Voilà. La courbe d'acquisition est amorcée : elle aura des points au brevet, c'est certain. araignée
Je me demande si ce simulacre de regrets n'est pas pire que l'arrogance dont elle a fait preuve auparavant. Elle prend vraiment les électeurs pour des caves.
Cela, c'est bien possible Smile : c'est quand même la base de sa formation initiale.
avatar
Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Najat Vallaud-Belkacem défend son bilan

Message par Iphigénie le Ven 5 Mai 2017 - 10:58

@musa a écrit:
@Iphigénie a écrit:
@RogerMartin a écrit:Maintenant qu'elle a la quasi-certitude d’être virée, elle a une grande soif de concertation, notamment avec les profs de LC. Cela résume bien l'attitude du PS de ce dernier quinquennat.
Je ne ris qu'à moitié, hélas, car j'ai déjà vu un sondage pour les législatives qui m'a fait dresser le poil sur le dos.
Restons optimiste sur la nature humaine: il est possible que, n'y connaissant que dalle quand elle est arrivée au ministère, elle commence à peine à comprendre le début de ce qu'elle aurait dû savoir en arrivant. Neutral
Et elle reconnaît qu'elle a eu des torts: c'est déjà un début de contrition. Tardif, certes. Inutile, aussi. Mais notable malgré tout... Wink

Pfff tu parles, on peut pas faire plus faux-cul!
Ouais, mais vous êtes cruelles, avec ce faux-cul entre deux chaises. Laughing
Faut pas décourager les apprenants lents.  
avatar
Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Najat Vallaud-Belkacem défend son bilan

Message par Ponocrates le Ven 5 Mai 2017 - 11:11

@Chamil a écrit:
@Fatras a écrit:
Et cette idéologie n'est jamais reliée au fait : cela marche-t-il dans certains pays de faire comme elle voudrait qu'on fasse (réponse à ma connaissance cela ne marche nulle part et au canada où cela a été essayé les résultats sont mauvais...)

C'est un sujet central, et c'est vrai que comme enseignant-chercheur, je suis souvent sidéré par les approches souvent très dogmatiques et idéologiques de nombre de collègues de SHS, surtout sur l'école. Quelques hypothèses:
- le poids très français des sciences de l'éducation, produit d'un discours explicitement militant (Freinet, Snyders, Mérieu) et ayant abouti à la création d'une section CNU d'autant moins justifiée que ses membres pourraient très bien postuler dans une des sections existantes (socio, psycho, histoire, philo...). Dans d'autres pays, elles n'existent pas.
- le très fort provincialisme des sciences sociales françaises. Une bonne partie des universitaires, du moins chez les plus âgés, sont incapables de lire un article en anglais ou dans une autre langue étrangère. La circulation transnationale des travaux, des expériences et des résultats en est gravement altérée.
- la faible place des universitaires et des docteurs dans les politiques éducatives. En France, les élites du ministère (cf. les déclarations de Florence Robine) se targuent de n'être pas des lecteurs ou des auteurs de travaux scientifiques, mais des technocrates. Qui choisissent pour présider les organismes autonomes (CSP, IFE, Canopé, CNESCO, CNIRE en j'en passe...) soit des universitaires bien en cours mais peu représentatifs des travaux de leurs domaines, soit des gens choisis sur simple critère politique.
-L'incapacité à supprimer ce qui a été évalué comme inefficace par les personnels de terrain, dont l'expérience n'est que très rarement un des critères cruciaux des politiques éducatives. Comme si l'école pouvait exister sans eux.
Tout que vous écrivez est affligeant de vérité mais le point en gras est particulièrement honteux.

_________________
"If you think education is too expensive, try ignorance ! "
"As-tu donc oublié que ton libérateur,
C'est le livre ? Le livre est là sur la hauteur;
Il luit; parce qu'il brille et qu'il les illumine,
Il détruit l'échafaud, la guerre, la famine
Il parle, plus d'esclave et plus de paria"
avatar
Ponocrates
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Najat Vallaud-Belkacem défend son bilan

Message par Zagara le Ven 5 Mai 2017 - 11:19

@Chamil a écrit: le très fort provincialisme des sciences sociales françaises. Une bonne partie des universitaires, du moins chez les plus âgés, sont incapables de lire un article en anglais ou dans une autre langue étrangère. La circulation transnationale des travaux, des expériences et des résultats en est gravement altérée.
Généralisation honteuse et idiote. Tous les MCF et PU que je connais en SHS, et surtout les plus anciens, maîtrisent plusieurs langues et publient dans des revues internationales. Les échanges internationaux sont très fréquents. La recherche française en SHS est dynamique et à la pointe dans de nombreux domaines.
On est vraiment à un niveau de généralisation et de fiel qui frise la diffamation.
avatar
Zagara
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Najat Vallaud-Belkacem défend son bilan

Message par PauvreYorick le Ven 5 Mai 2017 - 11:26

Je suis assez circonspect, moi aussi, sur cette affirmation. En fait je ne connais tout bonnement aucun universitaire en SHS (de quelque génération que ce soit) qui réponde à cette description. Je cherche, je cherche, mais je ne trouve pas...

_________________
Spoiler:
avatar
PauvreYorick
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Najat Vallaud-Belkacem défend son bilan

Message par Balthazaard le Ven 5 Mai 2017 - 11:26

@archeboc a écrit:
@Zagara a écrit:
@Verdurette a écrit:Qui risquons-nous d'avoir à sa place , c'est toute la question ...
Elle ou un autre ce sera pareil : le ministre ne dirige rien sinon le secteur communication du MEN.

Chose qu'elle a fait de manière magistrale. Mettez-lui un bon capitaine et le bateau dont elle sera la figure de proue ira à bon port sous les vivats.


Quand on voit la réussite du PS à cette élection, on peut dire en effet qu'elle à bien réussi à poser sa pierre. Je crois que le bateau foncera dans le quai.
avatar
Balthazaard
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Najat Vallaud-Belkacem défend son bilan

Message par Ponocrates le Ven 5 Mai 2017 - 12:03

Moi j'en ai connu -pendant mes études il est vrai. Il est possible que l'espèce s'en soit éteinte.

_________________
"If you think education is too expensive, try ignorance ! "
"As-tu donc oublié que ton libérateur,
C'est le livre ? Le livre est là sur la hauteur;
Il luit; parce qu'il brille et qu'il les illumine,
Il détruit l'échafaud, la guerre, la famine
Il parle, plus d'esclave et plus de paria"
avatar
Ponocrates
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum