Leur faire écrire un poème, un calvaire pour vous aussi ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Leur faire écrire un poème, un calvaire pour vous aussi ?

Message par FiatLux le Dim 7 Mai 2017 - 17:45

Il me semblait indispensable de passer par la case "Ecrire un poème" dans une séquence sur la poésie. Mais, depuis quelques temps, j'en reviens un peu. Demander aux élèves d'écrire un poème est devenu une véritable souffrance. A chaque fois, c'est extrêmement laborieux. Qu'ils aient un cadre précis censé les guider (un thème, une forme, etc) ou le champ libre (pas de thème, des vers libres, etc), ils n'y arrivent pas. Il y a les "J'sais pas quoi écrire" "J'ai pas d'idée". Les "J'trouve rien qui rime". Ils privilégient la rime à tout prix et bloquent complètement sur ça. Les "Madaaaame ? J'ai trouvé un truc, ça rime, mais j'sais pas si c'est français !". Que le démarrage soit lent, ce n'est pas vraiment un problème, après tout nous sommes là pour les aider. Qu'il faille les aider à démystifier la rime, là non plus, pas de souci. Ce qui m'exaspère le plus, c'est que certains (et de plus en plus) finissent par me pondre des poèmes sur un jeu vidéo ou sur macdo (sisi). Si bien que, lorsque toutes ces difficultés normales s'accumulent, je trouve ces séances profondément exaspérantes. Et, pourtant, ce que j'aime la poésie ! A chaque séance du genre, c'est un calvaire : je navigue de table en table afin de motiver des élèves démotivés qui me démotivent à leur tour. Je n'attends pas d'eux qu'ils deviennent Victor Hugo mais, presque systématiquement, les poèmes que je récupère à la fin sont d'une pauvreté navrante qui me fait regretter de m'être lancée là-dedans. Au dernier cours, un élève m'a demandé "A quoi ça sert de faire ça ?". J'ai répondu en bonne prof exemplaire, mais, dans ma tête, j'avais envie de lui répondre "Je commence à me le demander, figure-toi. Sûrement à nous emm**der tous, dans cette salle."

Plusieurs questions concrètes :
- Comment ça se passe pour vous ?
- Comment procédez-vous ?
- Ai-je tort de vouloir absolument passer par cette phase d'écriture dans une séquence de poésie ? Est-ce trop demander à des élèves ?
- Comment accueillez-vous les écrits qui comportent des références évidentes à leurs loisirs (un récit d'aventures qui parle des pokemons, un poème qui parle de macdo, un poème qui parle d'un personnage de jeu vidéo) ? Je ne sais pas comment me positionner là-dessus.
avatar
FiatLux
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Leur faire écrire un poème, un calvaire pour vous aussi ?

Message par Stered le Dim 7 Mai 2017 - 17:55

Avec les petits, je passe par une myriade de jeux poétiques, justement pour démystifier.
Haïkai sur la nature, calligramme, acrostiche, etc.
Et ensuite, en écriture finale, un poème plus classique. Je leur demande des quatrains, souvent, avec plus ou moins de contrainte.
Et j'impose un thème pour lequel nous faisons d'abord, comme à chaque rédaction, une mise en commun de vocabulaire et d'idée.
Par exemple, si le thème est la nature, une banque de vocabulaire pour la pluie / l'arbre / ...

En général, ça ne marche pas trop mal.

_________________
"Il nous faut arracher la joie aux jours qui filent." Maïakovski
avatar
Stered
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Leur faire écrire un poème, un calvaire pour vous aussi ?

Message par egomet le Lun 8 Mai 2017 - 9:05

Je crois que cet exercice nécessite pas mal de travail préparatoire et que l'enseignement en séquences peut constituer un obstacle.  Il manque souvent aux élèves une phase d'assimilation que l'on avait autrefois avec la pratique régulière de la récitation.
Quelles sont donc les connaissances de tes élèves dans ce domaine?
Je pense bien sûr aux poèmes qu'ils ont déjà lus. Je pense aux règles de versification (la poésie moderne n'est pas plus facile et tourne facilement à une soupe infâme). Et surtout,  le plus important,  ce sont les exercices de déclamation selon les règles de l'art. Compter les syllabes, c'est toujours frustrant.  Se laisser porter par le rythme,  en revanche,  c'est apprécier la beauté des mots.
Les résultats de l'exercice d'écriture poétique varient énormément d'un classe à l'autre. C'est plus facile avec des élèves musiciens ou qui ont l'habitude de chanter. Parfois la présence de deux ou trois élèves motivés peut suffire à entraîner les autres. Et la présence de deux ou trois râleurs...

Autre chose,  quelle est ta propre pratique de la poésie? Sur un tel exercice,  il ne faut pas trop compter sur la seule inspiration des élèves.  Il faut vraiment circuler dans les rangs, pour débloquer une situation en demandant à l'élève ce qu'il souhaite faire et en proposant un vers de temps en temps. Donc si tu es vive de ce côté-là,  c'est mieux.

Je trouve utile aussi de donner des points d'ancrage.
Un thème à la fois large et porteur, par exemple le voyage.
Une forme classique, que l'on peut choisir ou laisser choisir. En général,  je fais écrire dans la marge ce qu'on cherche à obtenir. Par exemple:

12
12
12
12 l'ennui chez soi

12
12
12
12 rêve d'aventure

12
12
6 la cruauté de l'exil


_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Poésies, roman etc. http://egomet.sanqualis.com/
avatar
egomet
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Leur faire écrire un poème, un calvaire pour vous aussi ?

Message par egomet le Lun 8 Mai 2017 - 9:12

Quant à ta dernière question, respecte leurs goûts. Ça fait du bien à tout le monde.
J'ai une règle en rédaction, tout ce qui n'est pas explicitement interdit ou imposé par le sujet est libre. Je le leur dis quand ils me posent la question:
"- Est-ce qu'on a le droit de faire mourir le héros?
- Est-ce que le sujet vous en empêche? "

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Poésies, roman etc. http://egomet.sanqualis.com/
avatar
egomet
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Leur faire écrire un poème, un calvaire pour vous aussi ?

Message par FiatLux le Lun 8 Mai 2017 - 16:55

egomet a écrit:Je trouve utile aussi de donner des points d'ancrage.
Un thème à la fois large et porteur, par exemple le voyage.
Une forme classique, que l'on peut choisir ou laisser choisir. En général,  je fais écrire dans la marge ce qu'on cherche à obtenir. Par exemple:

12
12
12
12 l'ennui chez soi

12
12
12
12 rêve d'aventure

12
12
6 la cruauté de l'exil

Merci pour l'idée, ça me parle.

egomet a écrit:Autre chose,  quelle est ta propre pratique de la poésie? Sur un tel exercice,  il ne faut pas trop compter sur la seule inspiration des élèves.  Il faut vraiment circuler dans les rangs, pour débloquer une situation en demandant à l'élève ce qu'il souhaite faire et en proposant un vers de temps en temps. Donc si tu es vive de ce côté-là,  c'est mieux.
De mon côté, j'aime énormément la poésie et je pratique moi-même. Je pense que ça ne fait que rajouter à ma frustration. Je circule effectivement dans les rangs et je leur réponds avec tant d'aisance que ma patience est vite mise à rude épreuve. Je me souviens qu'à leur âge, je me complaisais dans ces exercices. Cela dit, j'ai conscience que, pour certains, écrire un poème est aussi difficile pour eux que résoudre un problème mathématique l'est pour moi.

egomet a écrit:Quant à ta dernière question, respecte leurs goûts. Ça fait du bien à tout le monde.
J'ai une règle en rédaction, tout ce qui n'est pas explicitement interdit ou imposé par le sujet est libre. Je le leur dis quand ils me posent la question:
"- Est-ce qu'on a le droit de faire mourir le héros?
- Est-ce que le sujet vous en empêche? "
J'applique la même règle. Je me demandais justement si je rajoutais des restrictions dans mes consignes, ou pas. Pour l'instant, j'applique effectivement leurs goûts. Mais, depuis quelques temps, je me demandais si je n'étais pas un piètre professeur en faisant cela. Je continue donc sur cette lancée, avec ton conseil.
avatar
FiatLux
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Leur faire écrire un poème, un calvaire pour vous aussi ?

Message par Babarette le Lun 8 Mai 2017 - 18:01

J'ai essayé de faire écrire à mes quatrièmes UN VERS de poème. Il n'y en a pas un seul qui l'ait fait. Pas un.
Mes sixièmes ne savaient même pas raconter leur rentrée, alors un poème.

Mais j'aurais tendance à dire que c'est très difficile d'écrire un poème. Comment ne pas se sentir mauvais face aux grands auteurs qu'ils ont étudié?
avatar
Babarette
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Leur faire écrire un poème, un calvaire pour vous aussi ?

Message par Hermiony le Lun 8 Mai 2017 - 18:07

Je fais écrire des poèmes en 6e (dans les autres niveaux, je n'ai jamais testé et je n'ai pas eu de 4e depuis des lustres). Pour éviter que l'exercice ne tourne au calvaire, je pars d'une banque de mots, thème imposé pour chaque strophe + vers classiques. Ainsi, le sujet est bien cadré, ce qui rassure les élèves et évite de trop partir je ne sais où.
C'est l'exercice que je trouve le plus difficile, parce que même si on travaille bien le découpage de syllabes en amont, de plus en plus d'élèves ne savent plus les écouter ni les trouver.

_________________
"Soyons subversifs. Révoltons-nous contre l'ignorance, l'indifférence, la cruauté, qui d'ailleurs ne s'exerce si souvent contre l'homme que parce qu'elles se sont fait la main sur les animaux. Il y aurait moins d'enfants martyrs s'il y avait moins d'animaux torturés".
Marguerite Yourcenar



« La vraie bonté de l’homme ne peut se manifester en toute pureté et en toute liberté qu’à l’égard de ceux qui ne représentent aucune force. » «Le véritable test moral de l’humanité, ce sont ses relations avec ceux qui sont à sa merci : les animaux. » Kundera, L’Insoutenable Légèreté de l’être
avatar
Hermiony
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Leur faire écrire un poème, un calvaire pour vous aussi ?

Message par Thalie le Lun 8 Mai 2017 - 18:17

Je trouve l'exercice très difficile. Je ne pense pas y arriver et d'autant plus si l'on m'impose des règles d'écriture strictes au départ (longueur des vers, rimes etc). Je me demande ce que cela pourrait donner avec des 4e de partir sur une écriture libre avec pour seule consigne d'écrire sur quelque chose qui nous plaît. Et partir de ce petit paragraphe personnel de l'enrichir et de le transformer pour qu'il devienne un poème.
avatar
Thalie
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Leur faire écrire un poème, un calvaire pour vous aussi ?

Message par egomet le Lun 8 Mai 2017 - 19:00

Babarette a écrit:J'ai essayé de faire écrire à mes quatrièmes UN VERS de poème. Il n'y en a pas un seul qui l'ait fait. Pas un.
Mes sixièmes ne savaient même pas raconter leur rentrée, alors un poème.

Mais j'aurais tendance à dire que c'est très difficile d'écrire un poème. Comment ne pas se sentir mauvais face aux grands auteurs qu'ils ont étudié?

Un vers, c'est trop peu pour être intéressant. S'ils ne le font pas par obéissance, il ne le font pas du tout. Il est plus facile d'en demander un peu plus.
Quant à se comparer aux grands auteurs, mazette! Un peu de modestie!

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Poésies, roman etc. http://egomet.sanqualis.com/
avatar
egomet
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Leur faire écrire un poème, un calvaire pour vous aussi ?

Message par Babarette le Lun 8 Mai 2017 - 19:04

Ben justement, par modestie, je n'ose pas écrire de poèmes.

Je n'aurais pas cru que demander plus qu'un vers serait plus facile. Pour tout dire, ça allait dans le sens de ma séance de lecture, je voulais leur demander d'écrire le dernier vers du poème. Mais il faut dire que j'avais affaire à de vrais fainéants, pour rester gentille.
avatar
Babarette
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Leur faire écrire un poème, un calvaire pour vous aussi ?

Message par egomet le Lun 8 Mai 2017 - 19:17

Babarette a écrit:Ben justement, par modestie, je n'ose pas écrire de poèmes.

Je n'aurais pas cru que demander plus qu'un vers serait plus facile. Pour tout dire, ça allait dans le sens de ma séance de lecture, je voulais leur demander d'écrire le dernier vers du poème. Mais il faut dire que j'avais affaire à de vrais fainéants, pour rester gentille.

C'est d'abord une question de volonté. On ne se mobilise pas pour rien.
Fausse modestie à mon avis que de ne rien faire du tout sous prétexte que le résultat sera trop faible. On peut se fixer des objectifs raisonnables. Un petit poème de circonstance, sans prétention, juste pour dire merci à quelqu'un, ou pour féliciter un ami, ça a déjà une certaine valeur. Pas besoin de se prendre pour Victor Hugo, qui n'est d'ailleurs pas un poète si brillant que cela.

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Poésies, roman etc. http://egomet.sanqualis.com/
avatar
egomet
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Leur faire écrire un poème, un calvaire pour vous aussi ?

Message par Babarette le Lun 8 Mai 2017 - 19:25

J'osais avant, plus maintenant, je m'auto-censure honteusement.

Mais il n'est pas question de moi, il est question des élèves. Justement, à leur âge, je n'avais pas ce blocage.
Certains de mes premiers élèves ont réussi à me réécrire la tirade du nez (en faisant les oreilles, par exemple). La deuxième année, j'en avais (beaucoup) qui n'étaient même pas capable de réécrire un texte, voire qui ne savaient même pas lire. Comment voulez-vous demander à un illettré d'écrire un poème?
avatar
Babarette
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Leur faire écrire un poème, un calvaire pour vous aussi ?

Message par egomet le Lun 8 Mai 2017 - 19:40

Babarette a écrit:J'osais avant, plus maintenant, je m'auto-censure honteusement.

Mais il n'est pas question de moi, il est question des élèves. Justement, à leur âge, je n'avais pas ce blocage.
Certains de mes premiers élèves ont réussi à me réécrire la tirade du nez (en faisant les oreilles, par exemple). La deuxième année, j'en avais (beaucoup) qui n'étaient même pas capable de réécrire un texte, voire qui ne savaient même pas lire. Comment voulez-vous demander à un illettré d'écrire un poème?

Le problème des illettrés, c'est autre chose. Effectivement, ça va être difficile, mais ce n'est pas forcément insurmontable, si on peut passer par la chanson. Évidemment, il y en a qui ne savent ni lire ni chanter.

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Poésies, roman etc. http://egomet.sanqualis.com/
avatar
egomet
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Leur faire écrire un poème, un calvaire pour vous aussi ?

Message par Whypee le Lun 8 Mai 2017 - 19:40

Ne vous plaignez pas, les miens quand ils écrivent c'est tout un poème


_________________
"Deux choses sont infinies : l’Univers et la bêtise humaine. Mais, en ce qui concerne l’Univers, je n’en ai pas encore acquis la certitude absolue."
____Albert Einstein____
avatar
Whypee
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Leur faire écrire un poème, un calvaire pour vous aussi ?

Message par egomet le Lun 8 Mai 2017 - 20:00

Whypee a écrit:Ne vous plaignez pas, les miens quand ils écrivent c'est tout un poème

Des détails! Des détails!

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Poésies, roman etc. http://egomet.sanqualis.com/
avatar
egomet
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Leur faire écrire un poème, un calvaire pour vous aussi ?

Message par Melyne5 le Lun 8 Mai 2017 - 20:10

L 'horreur aussi ! Chaque année je me promets de ne plus le faire mais je recommence avec des variantes, en simplifiant les exigences ou en travaillant davantage en amont ! Rien n'y fait...de la 6ème à la 3ème, ça ne passe pas. Un peu mieux en 4ème pour certains inspirés par l'amooouur ! 😁

Melyne5
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Leur faire écrire un poème, un calvaire pour vous aussi ?

Message par Miettes le Lun 8 Mai 2017 - 22:25

Je trouve tout à fait normal qu'ils parlent de leur quotidien et de leurs loisirs : c'est ce que font tous les poètes. Notre but n'est pas de leur faire écrire un poème du XIXème siècle, ça n'aurait pas de sens !

Le seul petit apport que je me vois apporter de mon observation, c'est la différence dans la mise en pratique de cet exercice entre ma classe de 4e et ma classe de 6e. Le corpus que nous avions étudié avec les 4e était très classique ; résultat, poèmes pompeux et maladroits, incessantes questions sur les rimes pendant la rédaction. Avec les 6e, nous avions privilégié une approche ludique et contemporaine ; résultat, de très jolis poèmes de vers libres, imagés et mignons comme tout, avec une moyenne de classe très haute.

Nos élèves peuvent être paralysés parce qu'ils ont l'impression que la poésie relève d'un lexique et de tournures de phrases qui ne leur sont pas familières, qui ne font pas partie de leur langage. Leur faire étudier un ou deux poèmes contemporains, c'est décomplexer cette approche et leur dire qu'ils peuvent parler de leur ordinateur, de leur vie quotidienne, et pourtant se comporter en poètes Wink c'est d'ailleurs ce que je dis aux élèves qui sont bloqués, qui n'arrivent pas à se lancer : parlez de ce qui vous passionne. J'ai eu un très beau poème d'un 4e sur le foot...
avatar
Miettes
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Leur faire écrire un poème, un calvaire pour vous aussi ?

Message par Stered le Mar 9 Mai 2017 - 6:47

Pour ce qui est du choix du sujet, j'aime leur faire lire la Charogne de Baudelaire : montrer qu'on peut faire du beau sur un sujet répugnant. La forme classique marche mieux qu'une étude de Ponge, pour une 1re approche.

_________________
"Il nous faut arracher la joie aux jours qui filent." Maïakovski
avatar
Stered
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Leur faire écrire un poème, un calvaire pour vous aussi ?

Message par sifi le Mar 9 Mai 2017 - 8:15

J'aime bien le leur faire faire, en fait, et le résultat est souvent sympa, surtout chez les plus faibles, moins "scolaires" et à qui la forme courte et les contraintes conviennent. Deux façons de faire:
-soit en travail de groupe: c'est le groupe qui doit produire un poème, qu'il s'agira ensuite de terminer/ fignoler individuellement
-soit en travail individuel: ça demande alors de beaucoup passer, beaucoup les aider. Pour les blocages sur la rime, souvent je ne leur dis pas qu'il vont devoir en faire. Je leur demande de faire un petit texte, le plus poétique possible (en fin de séquence, après avoir vu ce qu'est le langage poétique), de 10/15 lignes. Ensuite, je leur demande de mettre ça en vers.
avatar
sifi
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Leur faire écrire un poème, un calvaire pour vous aussi ?

Message par charlygp le Mar 9 Mai 2017 - 11:40

Bonjour,
La rédaction d'un poème n'est pas chose aisée mais en s'y prenant bien, on peut arriver à des résultats sympathiques.
D'abord, chaque chapitre en littérature commence par une séance de vocabulaire thématique. Les mots sont ensuite inscrits dans leur carnet de vocabulaire et appris chaque semaine avec le principe des grilles studiométriques. Ils possèdent et fréquentent un vocabulaire tout au long du chapitre qu'ils doivent employer à l'oral et à l'écrit.
J'avais d'ailleurs fait un retour sur l'usage des grilles studiométriques et j'avais posté une strophe écrite par un élève de faible niveau. J'étais étonnement surpris de la qualité de l'écriture et du vocabulaire employé. Lecture ici : https://cprabel.wordpress.com/2016/10/19/retour-1-sur-lusage-des-grilles-studiometriques/

Ensuite, je fais ressortir la structure de chaque poème. Il est important de montrer la progression des idées dans des formes fixes et des formes libres. La lecture linéaire est aisée en poésie, autant en profiter. Le plan du texte s'allie aux procédés stylistiques.
Le texte analysé, nous pouvons travailler des exercices d'imitation. L'imitatio reste la meilleure manière d'acquérir des structures poétiques, du vocabulaire. Chaque poème est donc suivi d'une imitation d'un poème entier ou d'une strophe. C'est très formateur.

Enfin, la rédaction finale est guidée. Une fois le sujet analysé, nous imposons un nombre de strophes et de vers. Nous donnons le contenu de chaque strophe et l'évolution qui doit être faite. Les bons élèves sont ravis et les élèves en difficulté ne peuvent pas dire "J'ai pas d'idées". Je leur réponds toujours que les idées ont été données et qu'ils doivent "juste" les mettre en forme grâce à tous les procédés étudiés et au vocabulaire acquis.
Souvent, avant la rédaction finale, je donne des exercices de style inspirés du Terre des lettres et du travail de @V.Marchais. Les exercices sont en lien avec le sujet final et travaillent généralement les sonorités, les images, les sens. C'est aussi formateur que les exercices d'imitation.
avatar
charlygp
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Leur faire écrire un poème, un calvaire pour vous aussi ?

Message par Vautrin84 le Mar 9 Mai 2017 - 22:54

Je ne vais pas être d'une grande aide : je n'ai fait écrire les élèves un poème versifié qu'une seule fois, durant mon année de stage... je suis tombé sur un poème très ambigu sur l'enfance perdue et son innocence arrachée, un soir, par un adulte, au fond d'une chambre... bref, gros coup de stress, direction, infirmière sur le coup... tout ça pour constater après coup que le gamin avait intégralement pompé son poème sur le net

Bon, cela valait mille fois mieux qu'un écrit intime, dans ce cas précis ^^

_________________
- 2017/2018 (T6) : une 5e + deux 4e + une 3e (PP)
- 2016/2017 (T5) : deux 5e + deux 3e (PP)
- 2015/2016 (T4) : une 6e + une 4e + deux 3e (PP)
- 2014/2015 (T3) : une 6e + une 5e + deux 3e (PP)
- 2013/2014 (T2) : une 6e (PP) + deux 4e + une 3e
- 2012/2013 (T1) : deux 5e + deux 3e
- 2011/2012 (stagiaire) : deux 5e + deux 4e
- 2009/2011 (AP Lettres) : 2de + 1res ES/L/S + Tle L

Vautrin84
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Leur faire écrire un poème, un calvaire pour vous aussi ?

Message par V.Marchais le Mer 10 Mai 2017 - 18:44

Bonjour Fiatlux,
Petit retour d'expérience, qui vaut ce qu'il vaut.
Comme Thalie, je trouve l'écriture d'un poème extrêmement difficile si l'on part directement sur l'idée d'une forme fixe, avec vers exacts et rimes. Les meilleurs élèves s'enferrent dans un strict décompte des syllabes, oubliant toute notion de rythme, choisissant les mots pour leur longueur, non pour leurs sonorités ou leur puissance d'évocation. Pour une pépite, on obtient 10 textes d'une platitude confondante, à des années lumières de la poésie. Les élèves moins bons n'y arrivent tout simplement pas.
Alors je procède différemment. Ni vers, ni rimes.
Au long de mes études de texte, j'essaie de faire sentir qu'au-delà de ça, la poésie, c'est une autre manière d'utiliser la langue, qui procède par sonorités, et par images.
Et quand on décide d'écrire de façon poétique, c'est d'abord cela qu'il faut travailler, je crois. En tout cas, maintenant, quand je fais écrire les élèves sur une saison, un moment de la journée, une expérience familière, un sentiment... (variez la liste selon vos propres sujets), nous passons d'abord un long moment (une séance entière) à chercher des mots intéressants, collectivement ou par groupes, intéressants à cause de leurs sonorités (le grondement de la colère, allitérations en r : fureur, gronder, ressentiment, ire...), ou des images qu'ils évoquent. Nous procédons par associations. Chacun note librement les mots qui l'intéressent. Le but est de créer, avant même de commencer à écrire, des réseaux d'images ou de sons. On complète en faisant inventer, hors sol, des métaphores, des comparaisons qui leur plaisent, en lien avec le sujet choisi. Quand chacun a sa banque de mots, d'expressions, d'images, avec tout ça, il va rédiger. Je n'impose aucune forme. La plupart écrivent en prose, mais au moins, c'est une belle prose, qui mérite le qualificatif de poétique. J'ai vraiment de beaux textes, parfois. Et certains choisissent spontanément le vers.
Personnellement, je trouve que les élèves parviennent à des résultats beaucoup plus intéressants depuis que nous procédons ainsi.

_________________
visitez le site http://www.reformeducollege.fr/
avatar
V.Marchais
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum