Les licenciements d'enseignants stagiaires ont doublé en trois ans

Page 2 sur 14 Précédent  1, 2, 3 ... 8 ... 14  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Les licenciements d'enseignants stagiaires ont doublé en trois ans

Message par Babarette le Jeu 11 Mai 2017 - 16:54

Il y a déjà eu un suicide à l'ESPE. Un jeune enseignant en mathématiques, il avait 27 ans. Il eût été opportun, selon moi, d'organiser une minute de silence, mais on ne nous en a même pas parlé.
https://www.politis.fr/articles/2016/02/de-la-misere-en-milieu-enseignant-34064/

Babarette
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les licenciements d'enseignants stagiaires ont doublé en trois ans

Message par e-Wanderer le Jeu 11 Mai 2017 - 16:57

@KinetteKinette a écrit:Ceci dit... et si c'était volontaire:
- on "recrute" des enseignants (chiffre annoncé)
- on les utilise pour donner des cours "pas cher"
- on ne les garde pas (donc on n'aura pas à les payer jusqu'à leur fin de carrière)
- on en recrute de nouveaux pour remplacer...
Au résultat, ça donne des CDD camouflés, pas chers... et un peu moins visibles que les contractuels (qui sont aussi une solution de facilité, mais les médias en ont trop parlé, et puis quand un contractuel n'est pas content, il part plus facilement, ou n'accepte carrément pas les postes les plus pourris).
K
Non, ça, je n'y crois pas un seul instant. Il suffit de voir la panique au ministère quand on leur annonce que les postes au concours ne sont pas pourvus (il y a quelques années, ils ont rallongé la liste des admis à l'agreg en plein milieu des oraux car le CAPES n'avait pas fait le plein) ! Ou dans les rectorats quand on leur demande le détachement des thésards en contrat doctoral, des ATER ou même des PRAG.

C'est juste qu'ils nomment souvent comme tuteurs ou responsables de stage des dingues des sciences de l'éduk et des gens bien en cour auprès des pédagogues fous (pas uniquement, heureusement, mais c'est un vrai problème). Et, deuxième gros problème, beaucoup de bons étudiants désertent aujourd'hui l'enseignement pour d'autres voies professionnelles. Quand on donne le CAPES à des gens qui ont des lacunes trop criantes, forcément ça se passe mal devant une classe.
avatar
e-Wanderer
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les licenciements d'enseignants stagiaires ont doublé en trois ans

Message par Jenny le Jeu 11 Mai 2017 - 16:59

J'ai connu aussi les appels incessants auxquels il fallait répondre dans l'immédiat dont un le soir du réveillon... (en plus, pour me tenir des propos complètement incohérents) Shocked Elle avait même réussi à me pourrir Noël cette année là.
Au moins, j'ai eu une vraie seconde chance l'année suivante avec une perle comme tutrice.

Babarette : Le renouvellement de stage en REP, je trouve ça très rude... Shocked


Dernière édition par Jenny le Jeu 11 Mai 2017 - 17:01, édité 1 fois
avatar
Jenny
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les licenciements d'enseignants stagiaires ont doublé en trois ans

Message par ned3379 le Jeu 11 Mai 2017 - 17:00

@Babarette a écrit:Le principal m'a demandé de démissionner en octobre.

J'en retiens un souvenir très amer.

Dans le même genre, lors de l'entretien avec le proviseur, il m'a demandé pourquoi je ne venais pas au lycée le mardi alors que je n'avais pas cours.
Je lui ai répondu que j'étais financièrement pas hyper motivé à faire 50km pour juste venir au lycée et que je devais m'occuper de mon fils. Mon tuteur (homme vicieux s'il en est) me dit alors d'expliquer la situation pour qu'il comprenne. Alors gentiment je m'exécute et dis que ma femme avait été hospitalisée pour une dépression post-partum en octobre, que ça m'avait logiquement affecté de voir mon fils de 3 mois quelques minutes par jour dans un hopital psy et ce durant un mois, et que désormais si je pouvais rester avec mes proches le mardi je m'en privais pas. Il m'a simplement répondu avec un sourire en coin "vous savez, votre vie privée, on s'en fout".

Ce même proviseur qui a rédigé un rapport mensonger sur moi alors qu'il ne m'a salué que 4 fois dans toute l'année scolaire (alors que je le croisais au moins 2 fois par semaine) et m'a augmenté ma note administrative de 0,1 (même tarif pour mes collègues stagiaires hommes) tandis qu'il augmentait de 0,5 celle des collègues stagiaires féminines.

Le meilleur étant quand même mon tuteur qui a passé les 3 semaines après mon inspections à me dire "alors, des nouvelles pour la titularisation ?", sachant très bien qu'il avait co-rédigé le rapport assassin du CdE. Il se permettait même de m'interpeller dans les couloirs d'un sonore "alors le/mon stagiaire ?" ou "tiens mon stagiaire !" durant l'année.

Quand je l'ai dit à la commission de non titularisation, ils m'ont seulement dit que je n'avais aucune preuve, quand ils ont répondu.

ned3379
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les licenciements d'enseignants stagiaires ont doublé en trois ans

Message par Fesseur Pro le Jeu 11 Mai 2017 - 17:00

@e-Wanderer a écrit: Quand on donne le CAPES à des gens qui ont des lacunes trop criantes, forcément ça se passe mal devant une classe.
+ 1
Et ça devient vraiment criant avec certains jeunes collègues qu'on voit arriver.

_________________
Pourvu que ça dure... professeur
avatar
Fesseur Pro
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les licenciements d'enseignants stagiaires ont doublé en trois ans

Message par gauvain31 le Jeu 11 Mai 2017 - 17:01

Oui évidemment comment ai-je pu l'oublier puisque c'était dans mon académie.... Le comportement du Rectorat a été je m'en souviens odieux.
Mon jeune collègue stagiaire de Maths se plaint lui aussi du comportement des formateurs de l'ESPE... mais il a un avantage : celui d'avoir déjà enseigné. La remise en question n'est pas pour demain


Dernière édition par gauvain31 le Jeu 11 Mai 2017 - 17:15, édité 2 fois
avatar
gauvain31
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les licenciements d'enseignants stagiaires ont doublé en trois ans

Message par gauvain31 le Jeu 11 Mai 2017 - 17:02

@Fesseur Pro a écrit:
@e-Wanderer a écrit: Quand on donne le CAPES à des gens qui ont des lacunes trop criantes, forcément ça se passe mal devant une classe.
+ 1
Et ça devient vraiment criant avec certains jeunes collègues qu'on voit arriver.

Ils sont comment ces jeunes collègues?
avatar
gauvain31
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les licenciements d'enseignants stagiaires ont doublé en trois ans

Message par Babarette le Jeu 11 Mai 2017 - 17:10

@ned3379 a écrit:
@Babarette a écrit:Le principal m'a demandé de démissionner en octobre.

J'en retiens un souvenir très amer.

Dans le même genre, lors de l'entretien avec le proviseur, il m'a demandé pourquoi je ne venais pas au lycée le mardi alors que je n'avais pas cours.
Je lui ai répondu que j'étais financièrement pas hyper motivé à faire 50km pour juste venir au lycée et que je devais m'occuper de mon fils. Mon tuteur (homme vicieux s'il en est) me dit alors d'expliquer la situation pour qu'il comprenne. Alors gentiment je m'exécute et dis que ma femme avait été hospitalisée pour une dépression post-partum en octobre, que ça m'avait logiquement affecté de voir mon fils de 3 mois quelques minutes par jour dans un hopital psy et ce durant un mois, et que désormais si je pouvais rester avec mes proches le mardi je m'en privais pas. Il m'a simplement répondu avec un sourire en coin "vous savez, votre vie privée, on s'en fout".

Ce même proviseur qui a rédigé un rapport mensonger sur moi alors qu'il ne m'a salué que 4 fois dans toute l'année scolaire (alors que je le croisais au moins 2 fois par semaine) et m'a augmenté ma note administrative de 0,1 (même tarif pour mes collègues stagiaires hommes) tandis qu'il augmentait de 0,5 celle des collègues stagiaires féminines.

Le meilleur étant quand même mon tuteur qui a passé les 3 semaines après mon inspections à me dire "alors, des nouvelles pour la titularisation ?", sachant très bien qu'il avait co-rédigé le rapport assassin du CdE. Il se permettait même de m'interpeller dans les couloirs d'un sonore "alors le/mon stagiaire ?" ou "tiens mon stagiaire !" durant l'année.

Quand je l'ai dit à la commission de non titularisation, ils m'ont seulement dit que je n'avais aucune preuve, quand ils ont répondu.

J'aimerais bien qualifier ton tuteur, mais ça déplairait à la modération. En tout cas : fleurs2
A peu près dans la même veine, quand j'ai annoncé à mon tuteur que je manquerai un de ses cours parce que je devais enterrer ma grand-mère (ce que je lui ai dit) : "Bon, vous rattraperez alors" et pas un petit mot gentil, à aucun moment.
avatar
Babarette
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les licenciements d'enseignants stagiaires ont doublé en trois ans

Message par Lefteris le Jeu 11 Mai 2017 - 17:26

Ces cas sont effarants, et se multiplient, au point qu'il y a dans des syndicats des militants carrément "spécialistes" des stagiaires.
Il faudrait vraiment une mesure de choc : exploser les ESPE, coûte-que-coûte,mettre les stagiaires à temps partiel, avec un tutorat collectif, pour éviter les petits despotes qui exercent leur pouvoir avec sadisme ou pour se faire bien voir, sans compter que de plus en plus de tuteurs désignés (ce qui ne veut pas dire tous) sont des lèche-bottes qui ont peur seule qualité d'être dans les petits papiers qui d'autres formateurs, qui de l'inspection. Un vrai réseautage. Et pour le tutorat collectif, inciter les personnels de l'établissement à recevoir à tour de rôle le stagiaire, avec une petite décharge, une indemnité. Il faudrait accepter que le stagiaire soit un minimum en responsabilité, et parfois en doublure avec un ou des enseignants qui l'acceptent.
Le stagiaire verrait ainsi diverses manières de faire cours, serait aussi rassuré sur lui-même en constatant que ce n'est le paradis nulle part, surtout en REP, et n'aurait pas un juge unique à qui on fait tellement confiance que son avis devient prépondérant.


_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"
(F. Robine,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013, avec ou sans NVB).
avatar
Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les licenciements d'enseignants stagiaires ont doublé en trois ans

Message par V.Marchais le Jeu 11 Mai 2017 - 17:29

Tu parles d'or, Lefteris. Si seulement ce genre d'idées pouvait faire son chemin...

_________________
visitez le site http://www.reformeducollege.fr/
avatar
V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les licenciements d'enseignants stagiaires ont doublé en trois ans

Message par Provence le Jeu 11 Mai 2017 - 17:38

@gauvain31 a écrit:
@Fesseur Pro a écrit:
@e-Wanderer a écrit: Quand on donne le CAPES à des gens qui ont des lacunes trop criantes, forcément ça se passe mal devant une classe.
+ 1
Et ça devient vraiment criant avec certains jeunes collègues qu'on voit arriver.

Ils sont comment ces jeunes collègues?

Une de mes collègues, nouvellement titulaire, n'a pas du tout fait de grammaire l'an passé (ce qui complique un peu les choses quand on récupère les élèves l'année suivante). Elle ne maîtrise pas l’orthographe d'usage (et écrit "receuil" pour "recueil" par exemple), ne sait pas accorder un participe passé, confond subordonnée relative et conjonctive... Il y a forcément des élèves qui s'aperçoivent du problème.
avatar
Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les licenciements d'enseignants stagiaires ont doublé en trois ans

Message par Provence le Jeu 11 Mai 2017 - 17:43

@Lefteris a écrit:Ces cas sont effarants, et se multiplient, au point qu'il  y a  dans des syndicats  des militants carrément "spécialistes" des stagiaires.
Il faudrait  vraiment une mesure de choc :  exploser les ESPE,   coûte-que-coûte,mettre les stagiaires à temps partiel, avec un tutorat collectif, pour éviter les petits despotes qui exercent  leur pouvoir avec sadisme ou pour se faire bien voir, sans compter que de plus en plus de tuteurs désignés (ce qui ne veut pas dire tous) sont des lèche-bottes qui ont peur seule qualité d'être dans les petits papiers qui d'autres formateurs, qui de l'inspection. Un vrai réseautage.   Et  pour le tutorat collectif, inciter les personnels de l'établissement à recevoir à tour de rôle le stagiaire, avec une petite décharge, une indemnité. Il faudrait accepter que le stagiaire soit un minimum en responsabilité, et  parfois en doublure avec un ou des enseignants qui l'acceptent.
Le stagiaire verrait ainsi  diverses manières de faire cours, serait aussi rassuré sur lui-même en constatant que ce n'est le paradis nulle part, surtout en REP, et n'aurait pas un juge unique à qui on fait tellement confiance que son avis devient prépondérant.


J'ai été tutrice il y a quelques années. Je n'aurais pas aimé être stagiaire de quelques collègues tuteurs, visiblement très fiers de leur fonction, qui se plaçaient davantage dans une position de commandement que de conseil. Le discours des IPR (qui m'a été rapporté par ma stagiaire) était assez révélateur aussi: on déconseillait aux stagiaires d'aller voir d'autres cours que ceux du tuteur, lequel avait été sélectionné avec soin pour ses qualités pédagogiques (j'ai eu le sentiment d'être le loup dans la bergerie. ).
avatar
Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les licenciements d'enseignants stagiaires ont doublé en trois ans

Message par Lefteris le Jeu 11 Mai 2017 - 17:44

@V.Marchais a écrit:Tu parles d'or, Lefteris. Si seulement ce genre d'idées pouvait faire son chemin...
Ca m'étonnerait, mes idées n'ont jamais été celle du camp  des "vainqueurs". Quand on voit  des candidats  à des postes de formateurs, brillants, humains,  mais sans réseaux, et à qui on reproche leur attachement trop visible à leur discipline, à la transmission, on se dit que le système de  cooptation entre baltringues pédagogistes (est-ce une redondance ? )  a de beaux jours devant lui.
Même parmi les professeurs "associés" on trouve des spécimens remarquables. Nous en avons un dans un établissement voisin  qui est en même temps parent d'élève, un vrai chieur, un mouchard qui s'en prend à des collègues qui ne lui donnent pas satisfaction,  sans doute en raison de sa haute compétence et de l'idée encore plus haute qu'il a de lui-même. Très bien vu de l'inspection autant que j'ai pu le comprendre en réunion plénière (et à une réunion  de stagiaires quand j'en avais), toujours d'accord avec les lubies , renchérissant au propos de ses maîtres.  
Or dans son cours c'est un  bazar pas possible, les élèves ne bossent qu'en atelier , les parents ne savent pas du tout ce qui a été fait ou à faire (une mère de ma connaissance, un hasard,  m'a contacté affolée pour au moins connaître les attendus du niveau concerné).

[quote="Provence"][quote="Lefteris"]Ces cas sont effarants, et se multiplient, au point qu'il y a dans des syndicats des militants carrément "spécialistes" des stagiaires.
Il faudrait vraiment une mesure de choc : exploser les ESPE, coûte-que-coûte,mettre les stagiaires à temps partiel, avec un tutorat collectif, pour éviter les petits despotes qui exercent leur pouvoir avec sadisme ou pour se faire bien voir, sans compter que de plus en plus de tuteurs désignés (ce qui ne veut pas dire tous) sont des lèche-bottes qui ont peur seule qualité d'être dans les petits papiers qui d'autres formateurs, qui de l'inspection. Un vrai réseautage. Et pour le tutorat collectif, inciter les personnels de l'établissement à recevoir à tour de rôle le stagiaire, avec une petite décharge, une indemnité. Il faudrait accepter que le stagiaire soit un minimum en responsabilité, et parfois en doublure avec un ou des enseignants qui l'acceptent.
Le stagiaire verrait ainsi diverses manières de faire cours, serait aussi rassuré sur lui-même en constatant que ce n'est le paradis nulle part, surtout en REP, et n'aurait pas un juge unique à qui on fait tellement confiance que son avis devient prépondérant.


@Provence a écrit:J'ai été tutrice il y a quelques années. Je n'aurais pas aimé être stagiaire de quelques collègues tuteurs, visiblement très fiers de leur fonction, qui se plaçaient davantage dans une position de commandement que de conseil. Le discours des IPR (qui m'a été rapporté par ma stagiaire) était assez révélateur aussi: on déconseillait aux stagiaires d'aller voir d'autres cours que ceux du tuteur, lequel avait été sélectionné avec soin pour ses qualités pédagogiques (j'ai eu le sentiment d'être le loup dans la bergerie. ).
Même constat : je n'ai jamais été tuteur à temps complet, mais plusieurs fois sollicité pour des stagiaires MEEF , et j'ai accepé pour qu'ils puissent valider leurs "crédits". J'ai été stupéfait du comportement d'autres tuteurs en réunion de "cadrage" , qui disaient du mal d'eux , ou alors se mettaient en avant en expliquant en long et en large ce qu'eux faisaient faire aux stagiaires, attendant une remarque flatteuse de l'IPR. Stupéfait aussi de la peur qu'on leur a inculquée, et de la soumission qu'on leur demande, au point qu'ils sont prêts à tout. Un jour j'en salue deux qui venaient d'arriver, et je leur demande en riant si elles sont prêtes pour commencer le lundi qui suit, si elles ont un bon cours sous la main. Elles ont pris ça pour argent comptant, ont blêmi et bredouillé, sans rien remettre en cause (alors qu'elles savaient le déroulement théorique de ces stages, où l'immersion est progressive), tellement on leur demande de satisfaire à plein d'injonctions sans broncher, comme je l'ai compris. Et comme je suis de l'autre côté de la barrière, syndicaliste, j'ai entendu des tas de témoignages concordants sur les comportements ignobles à leur égard, que ce soit de l'ESPE ou de certains tuteurs.


Dernière édition par Lefteris le Jeu 11 Mai 2017 - 17:57, édité 1 fois

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"
(F. Robine,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013, avec ou sans NVB).
avatar
Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les licenciements d'enseignants stagiaires ont doublé en trois ans

Message par gauvain31 le Jeu 11 Mai 2017 - 17:44

Même remarque que Véronique.
Ca se fait presque pour le CAPESA Lefteris. Mes camarades qui ont eu autrefois ( ) le CAPESA n'enseignaient pas de suite: ils regardaient justement les enseignants de terrain avant de faire eux-même quelques interventions. Et c'est uniquement après la titularisation qu'ils avaient une vraie classe en responsabilité

Quand j'étais élève , ma professeure d'Espagnol en collège a eu des stagiaires. Ils restaient 3-4 mois au fond de la classe, puis faisaient quelques interventions ponctuelles, puis nous suivaient pendant 3-4 semaines. Je pensais à l'époque (je voulais être enseignant) que ça se faisait comme ça pour toutes les matières.
Une seule exception : mon professeur de SVT en Seconde ancien jeune instit qui a eu le CAPES interne (oui, il  nous a raconté sa vie )
avatar
gauvain31
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les licenciements d'enseignants stagiaires ont doublé en trois ans

Message par gauvain31 le Jeu 11 Mai 2017 - 17:52

@Lefteris a écrit:
@V.Marchais a écrit:Tu parles d'or, Lefteris. Si seulement ce genre d'idées pouvait faire son chemin...
Ca m'étonnerait, mes idées n'ont jamais été celle du camp  des "vainqueurs". Quand on voit  des candidats  à des postes de formateurs, brillants, humains,  mais sans réseaux, et à qui on reproche leur attachement trop visible à leur discipline, à la transmission, on se dit que le système de  cooptation entre baltringues pédagogistes (est-ce une redondance ? )  a de beaux jours devant lui.
Même parmi les professeurs "associés" on trouve des spécimens remarquables. Nous en avons un dans un établissement voisin  qui est en même temps parent d'élève, un vrai chieur, un mouchard qui s'en prend à des collègues qui ne lui donnent pas satisfaction,  sans doute en raison de sa haute compétence et de l'idée encore plus haute qu'il a de lui-même. Très bien vu de l'inspection autant que j'ai pu le comprendre en réunion plénière (et à une réunion  de stagiaires quand j'en avais), toujours d'accord avec les lubies , renchérissant au propos de ses maîtres.  
Or dans son cours c'est un  bazar pas possible, les élèves ne bossent qu'en atelier , les parents ne savent pas du tout ce qui a été fait ou à faire (une mère de ma connaissance, un hasard,  m'a contacté affolée pour au moins connaître les attendus du niveau concerné).

Oui je confirme ces propos à 100% d'une collègue que j'avais remplacée il y a quelques années. Agrégée, brillante,des qualités humaines exceptionnelles, titulaire d'un DEA et qui a commencé à être formatrice à l'IUFM pour un an suite au départ à la retraite de la titulaire du poste. Le retour des élèves étaient très très bon. Le problème est qu'à la fin, a été choisie une autre personne qui était très copine avec l'IPR.... Lors de la réunion pour savoir qui allait être titulaire définitivement du poste; l'IPR a choisi sa copine alors que les autres collègues (professeurs de fac) n'étaient pas d'accord. A la fin , mon collègue de géologie a claqué la porte de la réunion Rolling Eyes Quand on sait ça , on sait tout.
Je suis quand même triste pour ma collègue qui est tellement méritante
avatar
gauvain31
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les licenciements d'enseignants stagiaires ont doublé en trois ans

Message par Iphigénie le Jeu 11 Mai 2017 - 17:54

La flagornerie alliée à la médiocrité de certains tuteurs, ce n'est pas nouveau: quand j'ai passé mon inspection de titularisation il y a pile 40 ans (horror!) ma tutrice voulait absolument convaincre l'IPR (c'était JL Gravil auteur-initiateur du Grec par les textes Rolling Eyes ...) que j'avais fait un gros contresens...
 
Spoiler:
je lui ai expliqué que non et... j'ai bu du nectar quand Gravil lui a confirmé, un peu sèchement: "Mais oui, elle a  tout à fait raison! "...
Par contre ce qui est nouveau, c'est le nombre des tuteurs de ce type et le fait aussi que les situations rapportées ici sont au-delà de la petitesse, c'est véritablement de la perversité. abb
avatar
Iphigénie
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les licenciements d'enseignants stagiaires ont doublé en trois ans

Message par meskiangasher le Jeu 11 Mai 2017 - 17:57

@Fesseur Pro a écrit:
@e-Wanderer a écrit: Quand on donne le CAPES à des gens qui ont des lacunes trop criantes, forcément ça se passe mal devant une classe.
+ 1
Et ça devient vraiment criant avec certains jeunes collègues qu'on voit arriver.
Certains certifiés stagiaires de mathématiques ne savent pas résoudre des problèmes de Terminale S. On en est là.

meskiangasher
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les licenciements d'enseignants stagiaires ont doublé en trois ans

Message par DesolationRow le Jeu 11 Mai 2017 - 17:58

Mais est-ce qu'ils ont de bons gestes professionnels ?
avatar
DesolationRow
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les licenciements d'enseignants stagiaires ont doublé en trois ans

Message par Lefteris le Jeu 11 Mai 2017 - 18:00

@DesolationRow a écrit:Mais est-ce qu'ils ont de bons gestes professionnels ?
Avec la bonne posture, et surtout une analyse réflexive de leur pratique.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"
(F. Robine,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013, avec ou sans NVB).
avatar
Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les licenciements d'enseignants stagiaires ont doublé en trois ans

Message par Iphigénie le Jeu 11 Mai 2017 - 18:03

@Lefteris a écrit:Ces cas sont effarants, et se multiplient, au point qu'il  y a  dans des syndicats  des militants carrément "spécialistes" des stagiaires.
Il faudrait  vraiment une mesure de choc :  exploser les ESPE,   coûte-que-coûte,mettre les stagiaires à temps partiel, avec un tutorat collectif, pour éviter les petits despotes qui exercent  leur pouvoir avec sadisme ou pour se faire bien voir, sans compter que de plus en plus de tuteurs désignés (ce qui ne veut pas dire tous) sont des lèche-bottes qui ont peur seule qualité d'être dans les petits papiers qui d'autres formateurs, qui de l'inspection. Un vrai réseautage.   Et  pour le tutorat collectif, inciter les personnels de l'établissement à recevoir à tour de rôle le stagiaire, avec une petite décharge, une indemnité. Il faudrait accepter que le stagiaire soit un minimum en responsabilité, et  parfois en doublure avec un ou des enseignants qui l'acceptent.
Le stagiaire verrait ainsi  diverses manières de faire cours, serait aussi rassuré sur lui-même en constatant que ce n'est le paradis nulle part, surtout en REP, et n'aurait pas un juge unique à qui on fait tellement confiance que son avis devient prépondérant.

+1000
Moins de blabla et beaucoup plus d'observations! et aussi arrêter d'utiliser les stagiaires pour compenser le manque d'enseignants.
avatar
Iphigénie
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les licenciements d'enseignants stagiaires ont doublé en trois ans

Message par Esméralda le Jeu 11 Mai 2017 - 18:22

Quelle situation affligeante !
Lefteris, il nous faudrait un ministre comme toi ...
Je ne savais pas que c'était à ce point difficile pour les stagiaires.
Il faudrait que tous ces scandales soient médiatisés bien plus massivement !
avatar
Esméralda
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les licenciements d'enseignants stagiaires ont doublé en trois ans

Message par Fesseur Pro le Jeu 11 Mai 2017 - 18:30

@gauvain31 a écrit:
@Fesseur Pro a écrit:
@e-Wanderer a écrit: Quand on donne le CAPES à des gens qui ont des lacunes trop criantes, forcément ça se passe mal devant une classe.
+ 1
Et ça devient vraiment criant avec certains jeunes collègues qu'on voit arriver.

Ils sont comment ces jeunes collègues?
Dans ma matière, très peu de connaissances et de culture générale.
Et dans toutes les disciplines une orthographe abominable.

_________________
Pourvu que ça dure... professeur
avatar
Fesseur Pro
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les licenciements d'enseignants stagiaires ont doublé en trois ans

Message par Esméralda le Jeu 11 Mai 2017 - 18:35

Ah oui, l'orthographe, au secours !
avatar
Esméralda
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les licenciements d'enseignants stagiaires ont doublé en trois ans

Message par Lefteris le Jeu 11 Mai 2017 - 18:38

@Fesseur Pro a écrit:
@gauvain31 a écrit:
@Fesseur Pro a écrit:
@e-Wanderer a écrit: Quand on donne le CAPES à des gens qui ont des lacunes trop criantes, forcément ça se passe mal devant une classe.
+ 1
Et ça devient vraiment criant avec certains jeunes collègues qu'on voit arriver.

Ils sont comment ces jeunes collègues?
Dans ma matière, très peu de connaissances et de culture générale.
Et dans toutes les disciplines une orthographe abominable.
J'ai aussi constaté ça, mais il ne faut pas pour autant leur tomber dessus. Cette génération est issue d'un bac déjà massacré, n'a pu rattraper ses lacunes en licence, et n'a plus fait de disciplinaire après , ou très peu, puisqu'il faut faire du "professionnel". Ce ne sont pas les meilleurs étudiants, depuis la désertion des concours, mais ils sont quand même motivés.
Il faudrait un peu les lâcher avec le pédagol, les activités extra-pro qui se multiplient et où les jeunes sont particulièrement sollicités, et leur laisser le temps de lire, d'étudier, de poursuivre des études discplinaires.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"
(F. Robine,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013, avec ou sans NVB).
avatar
Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les licenciements d'enseignants stagiaires ont doublé en trois ans

Message par Babarette le Jeu 11 Mai 2017 - 18:44

Lors de ma première année de stage, j'avais une collègue de maths prof à l'ESPE, tutrice d'étudiants en M1, pour les stages d'observation.
Un jour, elle a laissé ses étudiants prendre la classe en charge. Elle a raconté, scandalisée, qu'ils avaient fait un "cours magistral". Si on n'a même pas le droit de rater son premier cours Rolling Eyes
Un autre, elle se scandalisait de l'usage de la touche "W" dans pronotes : son pauvre fiston, en 1ère S; avait eu des "non rendus". Elle disait que le professeur devait "assumer son zéro".
Typique de a prof d'ESPE...

A l'ESPE, j'ai eu droit à une formatrice assez gratinée, que le mot "chapitre" utilisé au lieu de "séquence" faisait frémir: il fallait dire "séquence", parce que "ça fait sens pour les élèves " (non, je n'ai jamais compris ce mot avant d'arriver en master MEEF). Elle avait l'habitude de commencer le cours en nous demandant comment s'était passé la semaine. Un jour, elle nous demande de remplir des fiches de bilan pour avoir un retour sur son travail. La semaine suivante, elle nous annonce qu'elle ne nous demandera pas comment nous allons et que nous ne ferons plus de bilan parce qu'elle n'a pas apprécié d'avoir des remarques négatives.
avatar
Babarette
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les licenciements d'enseignants stagiaires ont doublé en trois ans

Message par Provence le Jeu 11 Mai 2017 - 18:48

@Lefteris a écrit:
J'ai aussi constaté ça,  mais  il ne faut pas pour autant leur tomber dessus. Cette génération est issue d'un bac déjà massacré, n'a pu rattraper ses lacunes en licence, et n'a plus fait de disciplinaire après , ou très peu, puisqu'il faut faire du "professionnel". Ce ne sont pas les meilleurs étudiants, depuis la désertion des concours, mais ils sont quand même motivés.
Il faudrait un peu les lâcher avec le pédagol, les activités extra-pro qui se multiplient et où les jeunes sont particulièrement sollicités, et leur  laisser le temps de lire, d'étudier, de poursuivre des études discplinaires.

LA collègue dont je parlais plus haut me toisait avec un léger mépris lorsqu'elle me voyait avec un Bled à la main. Elle m'a expliqué gentiment qu'elle ne travaillait pas comme cela, qu'elle préférait travailler de façon plus moderne.
avatar
Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 14 Précédent  1, 2, 3 ... 8 ... 14  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum