Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
lenidji
Niveau 8

Que risque-t-on après avoir débordé verbalement ?

par lenidji le Dim 14 Mai 2017 - 18:28
Voilà, j'explique ma situation. En principe je m'en sors bien avec toutes mes classes. Mais là, j'ai une classe où j'ai tout essayé sans que rien ne fonctionne. C'est une classe qui dysfonctionne avec tous les profs, mais il n'y a pas vraiment d'esprit d'équipe.
Le dernière fois, excédée, j'ai dit "ta bouche" (mais avec le gros mot à la place de bouche) à un élève. Il avait franchi toutes les limites. C'est une classe qui me teste, qui me fragilise et qui cherche à me faire craquer.
Bref, mon ce veut me voir lundi (bien sûr il me l'a annoncé vendredi histoire de me garder sous pression tout le week-end) suite à des réflexions de parents paraît-il. je ne sais pas s'il s'agit de ce débordement ou d'autre chose.
Résultat: je suis en boucle depuis vendredi, je me gave d'anxiolytiques, je suis en train de craquer complètement... Est-ce que c'est si grave d'avoir débordé? Que peut-il me faire sachant qu'il m'a dans le nez?
avatar
gauvain31
Monarque

Re: Que risque-t-on après avoir débordé verbalement ?

par gauvain31 le Dim 14 Mai 2017 - 18:40
Non, il ne faut pas te gaver d'anxiolytiques. Effectivement, tu as reconnu ton erreur mais en même temps, il y a de la provocation et un manque d'éducation chez ces élèves. Les parents sont les premiers responsables. Tu n'as pas à te remettre en question. Perso, j'ai déjà dit "la ferme" à un élève insupportable à mes débuts. Fais-toi assister par un collègue (le PP dans l'idéal ou un délégué syndical), mais ne reste pas seule face à lui s'il t'a dans le nez ou si tu sens qu'il n'y pas de bienveillance chez ce CDE.

y a-t-il eu des insultes? Des avertissements? Le CDE a-t-il procédé à  des exclusions pour certains de ces élèves ? (car il y a toujours des leaders)
avatar
lenidji
Niveau 8

Re: Que risque-t-on après avoir débordé verbalement ?

par lenidji le Dim 14 Mai 2017 - 18:45
Un de ces élèves a été exclu un certain temps, il y a souvent des heures de colle, des observations dans cette classe...
Je suis tétanisée.
Je sais qu'il va me détruire, je suis épuisée, à bout. J'hésite à m'arrêter.
avatar
Iphigénie
Enchanteur

Re: Que risque-t-on après avoir débordé verbalement ?

par Iphigénie le Dim 14 Mai 2017 - 18:48
Mais enfin, le professeur est comme le capitaine du bateau: c'est lui qui décide ce qui est approprié ou pas à la situation. Tu n'as pas à te justifier! C'est quoi cette infantilisation?
Par contre cet élève mérite sans doute une punition plus lourde qu'un simple "Ta g.", beaucoup trop bienveillant apparemment!
Mais où va-t-on si c'est le professeur qui doit s'excuser maintenant????
Arrête les anxiolytique et prends tes gants de boxe! Wink
Et fais-toi accompagner comme te le dit Gauvain.


Dernière édition par Iphigénie le Dim 14 Mai 2017 - 19:34, édité 1 fois
avatar
jonjon71
Habitué du forum

Re: Que risque-t-on après avoir débordé verbalement ?

par jonjon71 le Dim 14 Mai 2017 - 18:51
As-tu rédiger un rapport d'incident ?

L'élève t'a poussée à bout, il s'est donc passé des choses pour que tu en arrives là. Fais un rapport écrit relatant le déroulement de l'incident depuis le début, en restant factuel et sans minimiser tes propos. Le CDE doit avoir connaissance de tout le contexte.

Comme le dit gauvain31, fais-toi accompagner par un collègue au rdv.

Courage.
avatar
lenidji
Niveau 8

Re: Que risque-t-on après avoir débordé verbalement ?

par lenidji le Dim 14 Mai 2017 - 18:53
C'est vrai je me sens comme une gamine qui vient de se prendre une heure de colle, la boule au ventre les larmes aux yeux.
Ca ne veut pas passer. Peut-il faire pire que me passer une chasse? (Ce que je ne suis déjà pas en état de supporter)
avatar
jonjon71
Habitué du forum

Re: Que risque-t-on après avoir débordé verbalement ?

par jonjon71 le Dim 14 Mai 2017 - 18:54
Tu es titulaire ? Contractuelle ?

Titulaire tu ne risques pas grand chose à mon avis.
avatar
lenidji
Niveau 8

Re: Que risque-t-on après avoir débordé verbalement ?

par lenidji le Dim 14 Mai 2017 - 18:56
Je suis titulaire.
Je ne sais pas par qui me faire accompagner, c'est une heure où les gens ont cours.
avatar
stanleymilgram
Niveau 9

Re: Que risque-t-on après avoir débordé verbalement ?

par stanleymilgram le Dim 14 Mai 2017 - 18:59
Je suis solidaire : ça peut arriver !
Bon, oui, ce n'est pas bien mais on est humain!


avatar
gauvain31
Monarque

Re: Que risque-t-on après avoir débordé verbalement ?

par gauvain31 le Dim 14 Mai 2017 - 19:08
Iphigénie a raison, ne t'excuse pas; Mon proviseur veut me voir figure-toi; j'ai pris rendez-vous demain avec lui après qu'une élève m'ait traité de "taré" parce que j'ai eu l'outrecuidance de dire à cette élève qui s’immisçait dans la conversation que "je parlais à sa copine et pas à elle" pendant que j'étais entrain de lui dire à la fin de l'heure les erreurs sur sa copie. L'élève n'a eu qu'un "avertissement" alors que j'avais demandé une exclusion; j'entends bien demain ne pas me justifier et mettre le CDE devant ses responsabilités d'autant plus que je lui ai fait un long compte-rendu de 3 pages relatant la discussion que j'ai eue avec elle suite à l'incident et où j'ai parcourue avec elle sa lettre "d'excuses" qui montre son total manque de repère et de positionnement. Mais bon, il n'est pas du genre fourbe ce sera assez direct entre nous. Je lui demanderai clairement si la parole de l'élève a plus de valeur que la mienne. Tout est question de confiance, si je sens que la confiance n'est pas là, il faut alors arrêter la discussion définitivement. Ce n'est même pas moi qui le dit, c'est la psychiatre avec qui j'ai bossé en institut. C'est une très bonne leçon de vie.
avatar
Lefteris
Empereur

Re: Que risque-t-on après avoir débordé verbalement ?

par Lefteris le Dim 14 Mai 2017 - 19:08
@lenidji a écrit:Voilà, j'explique ma situation. En principe je m'en sors bien avec toutes mes classes. Mais là, j'ai une classe où j'ai tout essayé sans que rien ne fonctionne. C'est une classe qui dysfonctionne avec tous les profs, mais il n'y a pas vraiment d'esprit d'équipe.
Le dernière fois, excédée, j'ai dit "ta bouche" (mais avec le gros mot à la place de bouche) à un élève. Il avait franchi toutes les limites. C'est une classe qui me teste, qui me fragilise et qui cherche à me faire craquer.
Bref, mon ce veut me voir lundi (bien sûr il me l'a annoncé vendredi histoire de me garder sous pression tout le week-end) suite à des réflexions de parents paraît-il. je ne sais pas s'il s'agit de ce débordement ou d'autre chose.
Résultat: je suis en boucle depuis vendredi, je me gave d'anxiolytiques, je suis en train de craquer complètement... Est-ce que c'est si grave d'avoir débordé? Que peut-il me faire sachant qu'il m'a dans le nez?
Ton délégué syndical ! Mais à mon avis tu ne risques pas grand- chose, ce ne sont que des mots. Ces [modéré] en entendent dix fois pire. Ce qui m'interroge, c'est comment ton CdE  accueille favorablement les geignards, au lieu de les envoyer paître.


Dernière édition par henriette le Dim 14 Mai 2017 - 22:51, édité 1 fois (Raison : terme injurieux)

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble". La stratégie du puzzle, expliquée sans détours par F. Robine.

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celle des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet
avatar
gauvain31
Monarque

Re: Que risque-t-on après avoir débordé verbalement ?

par gauvain31 le Dim 14 Mai 2017 - 19:11
@lenidji a écrit:Je suis titulaire.
Je ne sais pas par qui me faire accompagner, c'est une heure où les gens ont cours.

S'il n'y a personne, va au secrétariat et demande à repousser le rendez-vous à après-demain : déjà ça va le calmer lui, et toi ça va te laisser le temps de te préparer à l'entretien. Commence par le délégué, il y a bien un délégué syndical dans ton établissement non? Ou un collègue de confiance ?
avatar
Poupoutch
Érudit

Re: Que risque-t-on après avoir débordé verbalement ?

par Poupoutch le Dim 14 Mai 2017 - 19:14
Bonjour Lenidji,
Même si tes collègues ont cours, ils peuvent t'accompagner (je l'ai déjà fait, en mettant ma classe au travail avec un surveillant) ; au pire, il y a bien une personne qui n'aura pas cours à l'heure de ton RDV? Sinon, demande à le reporter pour être accompagnée, comme le dit Gauvain.
Pour ce qui est de ta remarque à l'élève, ça arrive. Ça m'est arrivé pas plus tard que vendredi. Tu n'as pas défenestré d'élève, tu n'as mis personne en danger, tu as juste eu un mouvement d'humeur. C'est malheureux, mais c'est humain. De plus, en tant que titulaire, à part une remontrance et éventuellement devoir t'excuser pour la forme du propos (et certainement pas pour le fond), je ne vois pas ce qu'on pourrait te dire.
Il doit quand même, à te lire, y avoir plus que ce simple débordement en jeu ; on ne se met pas dans un état pareil pour un mot plus haut que l'autre si l'on n'était pas déjà à bout avant. Ménage-toi, si tu n'es pas en état d'aller travailler demain, n'y vas pas, le rendez-vous pourra attendre. Si c'est le boulot qui te met dans cet état, si les conditions de travail ne sont pas bonne dans ton bahut, cela explique aussi le mouvement d'humeur que tu as pu avoir. On est beaucoup plus vulnérable lorsqu'on doit évoluer dans une ambiance de travail délétère.
Bon courage, en tous cas fleurs

_________________
Es ist nicht deine Schuld, dass die Welt ist wie sie ist. Es wär nur deine Schuld wenn sie so bleibt...
avatar
Marcelle Duchamp
Neoprof expérimenté

Re: Que risque-t-on après avoir débordé verbalement ?

par Marcelle Duchamp le Dim 14 Mai 2017 - 19:17
Tu ne risques rien!
Si ça peut te rassurer, j'ai déjà dit "TG" a un élève pendant qu'il m'insultait et lui ai claqué la porte au nez (il avait les doigts ds les chambranles et à juste eu le temps de les retirer!).
Je ne m'en suis jamais voulue et si mon CDE m'avait pourrie pour Ca, je lui aurais demandé de gérer un élève comme Ca au lieu de me juger!
Courage a toi.
Ils nous en font voir des vertes et des pas mûres.
avatar
Slinky
Niveau 10

Re: Que risque-t-on après avoir débordé verbalement ?

par Slinky le Dim 14 Mai 2017 - 19:24
Il ne faut pas te tracasser pour une petite [modéré], lenidji. Je ne vais pas reprendre ce qui a été dit plus haut. Il faudra juste essayer de faire attention la prochaine fois, car nous sommes censés montrer l'exemple Smile
Mon conseil est de relater par écrit ce que tu constates quand des débordements importants se produisent dans cette classe afin de te couvrir au maximum. Apaise-toi.


Dernière édition par henriette le Dim 14 Mai 2017 - 22:52, édité 1 fois (Raison : terme insultant)
avatar
ysabel
Devin

Re: Que risque-t-on après avoir débordé verbalement ?

par ysabel le Dim 14 Mai 2017 - 19:32
Mais il arrive à tout le monde de laisser passer ce genre de choses, rien de bien grave !
Cesse de te mettre martel en tête et prépare plutôt l'offensive : la meilleure défense c'est l'attaque.

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
avatar
lenidji
Niveau 8

Re: Que risque-t-on après avoir débordé verbalement ?

par lenidji le Dim 14 Mai 2017 - 19:35
Merci pour vos messages réconfortants. En vérité, je crois que j'ai trop tiré sur la corde. J'ai des heures sup, il y a les nouveaux programmes, je me sens plus fragile qu'à l'ordinaire. D'habitude je suis la prof que les gosses adorent. Mais cette année, je n'arrive pas à créer cette magie, surtout avec cette classe, qui est insupportable. Ils sont affreux. J'ai dû intervenir pour une affaire de harcèlement, ils sont tout le temps en train de me remettre en question, tout ce que je leur propose est "nul". Il y en a un qui m'a dit "avec vous on n'apprend rien, tandis qu'avec le prof d'avant on apprenait quelque chose à chaque cours". C'est bien sûr faux, je fais le programme... Ils cherchent à me déstabiliser, ils sentent qu'il y a une prise, ça marche. Résultat, j'ai perdu totalement confiance en moi, j'ai l'impression d'être une prof nulle, je culpabilise de ne pas réussir à faire mieux et je vais en cours avec une boule au ventre. Alors cet entretien avec le cde... J'imagine tout ce que ces gamins ont pu dire, tout ce que j'ai pu faire qui ne soit pas académique, bref je suis à bout.
avatar
Elyas
Guide spirituel

Re: Que risque-t-on après avoir débordé verbalement ?

par Elyas le Dim 14 Mai 2017 - 19:36
Surtout ne signe et n'écris rien que gardera ton cde.
Hirondelle78
Niveau 8

Re: Que risque-t-on après avoir débordé verbalement ?

par Hirondelle78 le Dim 14 Mai 2017 - 19:47
Faites vous arrêter. 

Vous n'êtes pas en état de supporter une remontée de bretelles. 
Si le CDE a constitué un (mini) dossier contre vous, avec les récriminations parentales, vous ne serez pas en état de vous défendre. 
L'arrêt maladie est une arme. Il bloque toute velléité de blâme, avertissement ou autre sanction informelle (mais discrètement communiquée au rectorat). 

Appelez un toubib dès ce soir et soyez arrêtée aussi longtemps que nécessaire (quelle que soit la durée). Ils se debrouilleront pour vous remplacer. 

Conseil de juriste
Invité
Invité

Re: Que risque-t-on après avoir débordé verbalement ?

par Invité le Dim 14 Mai 2017 - 19:49
Bah, perso, je reconnaîtrais que mes paroles ont dépassé ma pensée, puis j'attaquerais bille en tête en disant que rien n'a été fait pour aider les profs en difficulté avec cette classe, qu'on n'a pris aucune disposition pour mater les chers petits et qu'il ne doit pas s'étonner si des enseignants, pourtant bienveillants (voir tes autres années) craquent, un jour. Et d'ajouter: "Pouvez-vous être certain que, poussé à bout tous les jours, vous ne laisseriez pas échapper un mot plus haut que l'autre?".
Bref, raisonnement concessif puis attaque massive.
avatar
lenidji
Niveau 8

Re: Que risque-t-on après avoir débordé verbalement ?

par lenidji le Dim 14 Mai 2017 - 19:51
@Hirondelle78 a écrit: 
L'arrêt maladie est une arme. Il bloque toute velléité de blâme, avertissement ou autre sanction informelle (mais discrètement communiquée au rectorat). 
Est-ce que l'on peut mettre un blâme ou un avertissement pour ce genre de choses?
Oui je crois que je vais m'arrêter, je ne suis pas en état...
avatar
gauvain31
Monarque

Re: Que risque-t-on après avoir débordé verbalement ?

par gauvain31 le Dim 14 Mai 2017 - 19:57
@Hirondelle78 a écrit:Faites vous arrêter. 

Vous n'êtes pas en état de supporter une remontée de bretelles. 
Si le CDE a constitué un (mini) dossier contre vous, avec les récriminations parentales, vous ne serez pas en état de vous défendre. 
L'arrêt maladie est une arme. Il bloque toute velléité de blâme, avertissement ou autre sanction informelle (mais discrètement communiquée au rectorat). 

Appelez un toubib dès ce soir et soyez arrêtée aussi longtemps que nécessaire (quelle que soit la durée). Ils se debrouilleront pour vous remplacer. 

Conseil de juriste

Très sincèrement non Hirondelle on ne va pas te mettre un blâme pour ça, ni même un avertissement, ce serait ridicule et totalement disproportionné. Tu connais franchement des cas comme celui là ?
avatar
Tamerlan
Modérateur

Re: Que risque-t-on après avoir débordé verbalement ?

par Tamerlan le Dim 14 Mai 2017 - 19:58
Je ne crois pas à une sanction mais je partage complètement l'avis d'Hirondelle78. Allez-voir votre docteur demain. Si le CDE n'est pas quelqu'un de bien vous ne serez pas en état de supporter l'entretien. Et puis il faut faire le point avec lui sur la prise de médoc.
Courage.

_________________
“Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière.”
avatar
Cleroli
Neoprof expérimenté

Re: Que risque-t-on après avoir débordé verbalement ?

par Cleroli le Dim 14 Mai 2017 - 20:06
En plus de te faire accompagner d'un représentant syndical, reste-bien factuelle et prends des notes pendant l'entretien si besoin. A mon avis, il va simplement te faire part des appels reçus et te demander de faire attention à ton langage.


Dernière édition par Cleroli le Dim 14 Mai 2017 - 20:35, édité 1 fois
avatar
Madame_Prof
Guide spirituel

Re: Que risque-t-on après avoir débordé verbalement ?

par Madame_Prof le Dim 14 Mai 2017 - 20:10
Ah ah ah, quand je pense à mon collègue qui dit "TG" aux 4e quand il est excédé (ce qui arrive souvent dans notre collège REP)... Et ça dérange personne, surtout pas la principale (qui est toujours de notre côté). Bon, je dis pas que c'est à faire, mais là avec ton "ta bouche", vraiment, tu n'as pas à t'affoler. Bon, évidemment, quand le CDE est c**, c'est une autre affaire.

Sinon, réponse en tant que militante syndicale, non vraiment, tu ne risques rien d'un point de vue sanctions administratives. Pas pour ça, surtout que c'est pas une récidive.

Et, je rejoins d'autres, je pense que tu as besoin d'une pause, alors n'hésite pas à te faire arrêter pour reprendre des forces.

En cas d'entretien, les faits rien que les faits, reconnaître brièvement tes torts, mais ça n'est pas ton procès, plutôt celui de l'élève, donc ramener toujours la conversation sur lui et ce qu'il y a à faire le concernant.

_________________
2017-2019 - Waouh, 10ème établissement, en POSTE FIXE Smile ! Et, militante plus que jamais I love you
2013-2017 - TZR en expérimentation au gré des établissements, et militante ! 
2012-2013 - Année de stage en collège
Contenu sponsorisé

Re: Que risque-t-on après avoir débordé verbalement ?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum