Ma préparation pour le CAPES et l'agreg de philo est-elle adéquate ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ma préparation pour le CAPES et l'agreg de philo est-elle adéquate ?

Message par Claës le Dim 14 Mai 2017 - 18:48

Je ne sais pas forcement où poster, ni si toutes mes demandes sont sensées, n'hésitez pas à me crier dessus si je fais quelque chose de mal, je prends très bien la critique.

Je me suis présenté rapidement ici et j'aurai donc quelques petites questions.

Je sais que cette préparation aux concours arrive très tôt (je viens de finir ma deuxième année de licence), mais le but étant aussi de devenir un (très) bon prof de philosophie, (au delà de l'obtention CAPES ou de l’agrégation), il n'y a sans doute pas de bon moment pour commencer. De toute façon je considère que c'est la continuation plus systématique d'un mouvement déjà commencé depuis longtemps.

Il me reste 3 ans avant la première tentative du CAPES (je ne vais le passe qu'en M2, j'ai le temps et un travail salarié confortable), et si je l’obtiens du premier coup je me mettrais en disponibilité un an (le terme ne doit pas être exacte) pour tenter l’agrégation, sans autre chose à côté (ni travail ou études, donc).

Voilà donc mon petit programme. Sachant que j'ai déjà de solides bases, je connais au moins vaguement les grandes lignes des théories à étudier.


  • Cette année, de mai à mai, je vais dédier une semaine à un philosophe au programme de terminal, en adaptant selon le philosophe (pour faire dans l'exemple, je prendrais plus de temps pour Aristote que pour Machiavel). Cette semaine sera à chaque fois animée par la lecture d'une oeuvre (j'adapterai aussi bien entendu), et à me renseigner dans les grandes largeurs sur le philosophe étudié (avec les articles de l'encyclopédie de la Stanford University par exemple). Je sais très bien que ça ne sera qu'un survol, mais j'ai déjà de bonnes bases sur beaucoup des philosophes du programme.

  • Cette année sera aussi pour moi l’occasion de commencer à approfondir les quelques philosophes et notions qui m’intéressent le plus (Wittgenstein, le langage, l'intuition etc), en prévision de mon mémoire de master.

  • La deuxième année, celle du M1 donc, verra un resserrement de mes lectures et révisions, avec le choix (un peu) arbitraire d'une quinzaine de philosophes qui sont les plus importants. Je penche pour l'instant sur (dans le désordre) Platon, Aristote, les stoiciens, St Augustin, Descartes, Hobbes, Hume, Spinoza, Kant, Rousseau, Hegel, Heidegger, Foucault, Russel, Bergson, Husserl, Wittgenstein. Mais ça peut changer.

  • Je vais aussi choisir 3 ou 4 philosophes qui deviendront mes spécialités. Wittgenstein, Hume, Épicure sont de bons candidats. Il me semble en lisant les rapports de jury qu'une connaissance très solide de quelques philosophes est une meilleure idée qu'une vague expérience de toute une foule de penseurs (même si je compte faire les deux).

  • Le M2 sera la suite et la continuité du M1, avec sans doute quelques approfondissements, révisions, et des envies d'aller voir des philosophes moins consensuels comme Emerson ou Kripke. J'irai aussi voir des ouvrages plus axés sur la préparation à ces concours en eux même, lire quelques manuels de terminale, de pédagogie etc.

  • Tout au long de ces trois années, l'oncle de ma future femme, qui est prof de philosophie, m'aidera en corrigeant des dissertations (en plus de celle que je vais produire à la fac bien sur), et en me faisant passer des oraux blancs.

  • Quelques ouvrages sur les sciences, l'Histoire, la sociologie, etc. viendront aussi agrémenter mes lectures pendant ces trois années.

  • L'année de révision de l'agrégation sera dédiée au programme de l'agrégation...


Je sais que c'est un long post qui semble vouloir entendre un "c'est très bien mon petit tu vas bien travailler", mais même si c'est une envie de validation qui me pousse à écrire tout ça, j'ai aussi envie de discuter avec vous de ce que je veux faire, histoire de régler ce programme de la meilleure façon possible pour moi. J'aime la philosophie et je souhaite l'enseigner de la meilleure façon possible et je me dis qu'un forum, des gens comme vous, qui sont déjà dans le métier et qui sont assez passionnés pour en parler en dehors des heures de travail, allaient être de bons conseils pour un (faux) jeune futur prof.


Dernière édition par Claës le Mer 17 Mai 2017 - 7:41, édité 3 fois
avatar
Claës
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma préparation pour le CAPES et l'agreg de philo est-elle adéquate ?

Message par Aspasie le Mar 16 Mai 2017 - 9:55

Bonjour,
je vois que personne n'a répondu... Je me lance donc... Wink

Il est difficile d'émettre un avis sur ce programme parce qu'il est difficile d'émettre un avis sur tout programme de travail.
D'une part, un programme de travail varie en fonction des besoins de la personne concernée, d'autre part il ne peut qu'évoluer au fil du temps, en fonction des difficultés rencontrées, des nécessités, des variations d'orientation, que sais-je encore.

J'aurais donc plutôt quelques conseils qui viennent un peu en complément ou en contrepoint du programme que tu te proposes.

  • lire les auteurs "en première main" comme disent les rapports de jury, est essentiel. Mais cela, il me semble que tu l'as déjà compris
  • se donner des "spécialités" est en effet conseillé, tout simplement parce que chaque épreuve des concours (capes comme agreg) demande de manifester une capacité non seulement à comprendre les enjeux d'un sujet, mais aussi à les prendre en main pour en proposer un traitement qui est orienté. Il y a donc là la place pour faire ressortir une singularité philosophique, du genre de celle que l'on construit au fil des ans par ses lectures d'affinité.
  • Je te conseillerais bien de lire les rapports de jury au fur et à mesure de ta préparation. Se tenir au courant des sujets qui tombent, lire ce qui est reproché, cela permet souvent aussi d'être sensibilisé aux écueils les plus courant
  • L'idée d'aborder des ouvrages de socio, d'histoire, de science pour simple "agrément" me semble en revanche dommageable. Il y a tout simplement des problèmes pour lesquels il y a nécessité d'une approche qui ne soit pas purement celle d'un auteur. Donc tous ces domaines (et d'autres encore) doivent être rencontrés au fur et à mesure de la construction de sa culture
  • cela m'amène du coup une nouvelle remarque : aborder la philophie par les auteurs, c'est bien. Mais il faut aussi l'aborder par les problèmes, les notions.
  • Enfin, pour ce qui est de l'agrégation, si le programme change tous les ans, il n'est pas inutile de s'en servir, de manière très anticipée, comme d'un guide pour aborder auteurs et notions

Voilà. Ce ne sont que quelques remarques lapidaires et bien incomplètes... mais il faut dire aussi que nous sommes en fin d'année, ce qui signifie, pour beaucoup d'entre nous, une accélération des choses qui laisse peu de temps aux longs développements sur le forum...

En tout cas, bon courage pour tout cela. L'enthousiasme et l'organisation que tu manifestes font, dans tous les cas, plaisir à lire Smile
avatar
Aspasie
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma préparation pour le CAPES et l'agreg de philo est-elle adéquate ?

Message par Claës le Mar 16 Mai 2017 - 10:27

Merci pour ces réponses, je retiens surtout le fait que les autres disciplines méritent plus mon attention. Pour prendre la philosophie par les notions, je compte au fil de mes lectures classer, si je puis dire, les thèses des ouvrages et les thèses des auteurs en général selon ces notions, pour ensuite compléter ces références avec d'autres choses non lues en première main.

Merci encore pour ton temps, et bon courage à tous pour cette fin d'année.
avatar
Claës
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma préparation pour le CAPES et l'agreg de philo est-elle adéquate ?

Message par CCRIS le Mer 17 Mai 2017 - 7:15

La seule critique que je ferais à ce programme, c'est qu'il est trop beau pour être vrai ! Je plaisante... Smile tu auras peut-être la constance et la volonté nécessaire pour t'y tenir, mais je me rappelle à quel point j'étais spécialiste des programmes de travail parfaits, suivis d'un grand découragement devant le travail réellement accompli.

Plaisanterie mise à part, un risque non négligeable consiste à se mettre une énorme pression pour faire le travail que l'on s'est fixé sans vraiment que ce travail soit profitable. C'est dans cet esprit que je rejoins Aspasie et conseillerais de consacrer la première année à une étude par notion plutôt que par philosophe ou même, plus simplement, de travailler le programme de l'agrégation chaque année, ce qui permet de combiner la lecture d’œuvres, l'étude d'une notion et d'un champ philosophique. Cette méthode permettrait également de se forger progressivement une organisation qui permette d'aborder sereinement un programme aussi lourd que celui de l'agrégation quand le moment sera venu. Bien des candidats ne réalisent qu'après une ou deux années de préparation qu'il aurait fallu consacrer plus de temps à telle épreuve, beaucoup moins de temps à telle autre, etc. Par exemple, il me semble essentiel de commencer très tôt à lire les auteurs au programme de l'agrégation à l'écrit comme à l'oral et inversement d'attendre d'avoir un cours solide pour aborder la notion de l'écrit ("le monde" cette année si je ne me trompe pas), au risque de se disperser en essayant de l'aborder seul.

Il serait également profitable d'assister aux oraux des concours, dès cette année si c'est possible. Cela permet de cerner les différents types de sujets, les questions posées par le jury et de se faire une idée de la différence entre l'agrégation et le CAPES.
Pour se préparer à l'agrégation, il est essentiel de ne pas négliger l'épreuve de traduction, qui est à mon sens une des plus "faciles" à réussir si la méthode de préparation est adéquate.

Bon courage en tout cas pour ces belles années qui t'attendent.

CCRIS
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma préparation pour le CAPES et l'agreg de philo est-elle adéquate ?

Message par Claës le Mer 17 Mai 2017 - 7:40

Oui en me relisant (au-delà du fait que mon orthographe doit aussi être travaillé...) j'ai conscience que le programme semble très épais, mais je ne vais pas lire un livre de chaque auteur en une année Smile (déjà parce qu'il y aura Hegel, et que je vais devoir lire des livres pour apprendre à lire Hegel et que ça va me prendre du temps).

Pour la traduction, mes premières années d'études (il y a de ça maintenant 13 ans) étaient en LLCE et j'ai pris goût à la littérature anglo saxonne, du coup j'ai un bon niveau, et je sais comment travailler l'épreuve (d'ailleurs petite astuce pour les anglophones, lire de la philo allemande en anglais est bien plus simple à mon sens, le seul problème restant de connaître la traduction admise des concepts en français. Heidegger est bien plus lisible dans la langue de David Bowie.)

Je vais vraiment essayer de penser à quelque chose pour les notions. Prendre la philo par les auteurs semble si logique (les livres sont là, y'a plus qu'à).

J'ai du mal à voir comment entamer un travail sur les notions. Les Corpus ? Un manuel avec bibliographie ? Vous avez des indices ?

Je note bien tous les conseils et j'y retourne, merci.
avatar
Claës
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma préparation pour le CAPES et l'agreg de philo est-elle adéquate ?

Message par PauvreYorick le Mer 17 Mai 2017 - 14:00

Bonjour et bienvenue. Je me demande s'il n'y a pas quelque tension (féconde, on l'espère !) entre le pseudo et l'avatar Smile
@Claës a écrit: si je l’obtiens du premier coup je me mettrais en disponibilité un an (le terme ne doit pas être exacte) pour tenter l’agrégation, sans autre chose à côté (ni travail ou études, donc).
Le terme exact est « report de stage », la disponibilité existe mais c'est une autre démarche (il faut être déjà titulaire pour demander une disponibilité). On a observé par le passé que les demandes de report de stage étaient généralement accordées.

Sinon, ça m'inspire à peu près les mêmes commentaires qu'Aspasie. Le traitement « par notions » est tout de même le plus naturel (en dépit de l'apparence du contraire) : il y a de la philosophie parce qu'il y a des problèmes, et pas tellement (ou en tout cas, pas uniquement) parce qu'il y a des auteurs. Un cours de philosophie, d'ailleurs, est ordinairement consacré à un problème (comme, au demeurant, une dissertation).

Je suggère toujours que la lecture des articles (qui sont un peu conçus comme des cours, justement) que l'on trouve dans les Notions de philosophie rassemblées par D. Kambouchner (folio, 3 vol.) constitue, pour les notions envisagées, une bonne introduction. Tout n'y est pas également bon, et ça fait une paye que je n'ai pas ouvert ce recueil, mais je peux au moins conseiller, au débotté, les articles sur le Langage de J.-Cl. Pariente (vol. 1), sur l'Action de V. Descombes et sur l'Identité de P. Guenancia (vol. 2), sur le Mal de F. Wolff et sur la Culture de D. Kambouchner (vol. 3).

_________________
Spoiler:
avatar
PauvreYorick
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma préparation pour le CAPES et l'agreg de philo est-elle adéquate ?

Message par Claës le Dim 21 Mai 2017 - 7:40

Merci pour toutes ces réponses, je vais alléger ma lecture des oeuvres pour me permettre de travailler les notions.

Et donc maintenant dernière chose.

J'ai du mal avec les notes en lisant un ouvrage de philosophie, je ne trouve pas le juste milieu et je me rends compte que je préfère toujours revenir au livre plutôt que de reprendre ce que j'ai écrit. Au mieux mes notes m'aident à comprendre, apprendre et retenir, par l'action même de leur création, mais déjà je n'aime pas ça, et une fois celles-ci rédigées je n'y retourne pas. C'est la même chose pour mes cours d'ailleurs.

Deux questions.

C'est grave docteur ? Pour l'instant tout va bien, mais je me doute bien qu'une fois nécessaires une compréhension plus en profondeur ainsi qu'un besoin de références précises, ma méthode sera peu adequate. Ma solution serait peut-être de choisir des passages pour venir nourrir une notion de références et de les travailler en profondeur (tout en continuant mes lectures globales).

Pour l'instant je surligne et je fais une simple feuille avec les thèmes, la thèse, les notions abordées et les mots importants, mais j'ai des doutes quant à ma méthode. Un expert en surlignage pourrait-il m'aider ? Un code couleur peut-être ?
avatar
Claës
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum