Nos enfants méritent les enseignants les plus compétents

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Nos enfants méritent les enseignants les plus compétents

Message par Provence le Mer 24 Mai 2017 - 11:23

@GaliNéo a écrit:Le rapport c'est que nous, contractuels, nous n'avons pas le droit à l'erreur. Nous devons être compétents dès la première seconde.


Non, les CDE sont bien contents qu'on leur envoie n'importe qui quand les parents appellent tous les jours parce qu'il n'y a pas de remplaçant. Bon ou mauvais, ils s'en moquent. Tant pis si le contractuel de lettres invente n'importe quoi sur les mythes antiques ou s'il fait des fautes de français tellement énormes que les élèves s'en rendent compte.

Être contractuel ne rend pas plus compétent...

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos enfants méritent les enseignants les plus compétents

Message par Provence le Mer 24 Mai 2017 - 11:25

@GaliNéo a écrit:
@Elaïna a écrit:
@GaliNéo a écrit:Je ne suis pas éligible au CAPES externe, et en documentation l'agrégation n'existe pas.

comment ça pas éligible au CAPES externe ? tu peux le passer en candidat libre non ?

Non, je n'ai pas le bac+5.
Ce n'est pas une raison pour dénigrer les concours.
avatar
Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos enfants méritent les enseignants les plus compétents

Message par GaliNéo le Mer 24 Mai 2017 - 11:32

Ce que je dénigre, c'est la grande possibilité que le concours permette l'embauche d'un professeur certes très connaisseur de sa matière mais sans aucune pédagogie. Chaque année je vois des jeunes qui abandonnent le métier car ils ne savent pas faire devant les élèves, alors que ce sont des têtes, des intellos, des cadors de leur discipline

_________________
¡ Hermano ! Dale gracias a Dios, que lo que tienes en la mano, no lo tienes por todo el año... veneration
avatar
GaliNéo
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos enfants méritent les enseignants les plus compétents

Message par Provence le Mer 24 Mai 2017 - 11:58

@GaliNéo a écrit:Ce que je dénigre, c'est la grande possibilité que le concours permette l'embauche d'un professeur certes très connaisseur de sa matière mais sans aucune pédagogie.

L'embauche définitive se fait après une année de stage...


Chaque année je vois des jeunes qui abandonnent le métier car ils ne savent pas faire devant les élèves, alors que ce sont des têtes, des intellos, des cadors de leur discipline
La compétence augmente avec l'ignorance? C'est un défaut d'être un "intello"?
avatar
Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos enfants méritent les enseignants les plus compétents

Message par Philomène87 le Mer 24 Mai 2017 - 12:17

@GaliNéo a écrit:Le rapport c'est que nous, contractuels, nous n'avons pas le droit à l'erreur. Nous devons être compétents dès la première seconde.

Et OUI, les titulaires médiocres devraient être renvoyés. Cela laisserait le champ à d'autres professeurs.

Là je t'arrête. Dans mon département en histoire-géo nous avons 2 contractuels que les cde se refilent tous les ans comme la patate chaude. Entre celui qui raconte sa vie à longueur de cours et celui qui passe un film à chaque heure de fin de journée... Comme ça a été dit plus haut, les cde n'ont pas le choix, car il faut mettre quelqu'un devant les gosses. Ces deux-là, tous les ans ils ont un poste, mais jamais de classe à examen. Heureusement qu'on titularise après rapport de formation et inspection, cela me semble le minimum.
avatar
Philomène87
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos enfants méritent les enseignants les plus compétents

Message par Lowpow29 le Mer 24 Mai 2017 - 12:24

@GaliNéo a écrit:
@Elaïna a écrit:
@GaliNéo a écrit:Je ne suis pas éligible au CAPES externe, et en documentation l'agrégation n'existe pas.

comment ça pas éligible au CAPES externe ? tu peux le passer en candidat libre non ?

Non, je n'ai pas le bac+5.

Il faut seulement un bac +4 pour pouvoir se présenter au CAPES Externe. Et on peut être entrain de le valider l'année où on passe le CAPES, donc on est au moment des écrits seulement titulaire d'une licence et d'un premier semestre de M1.

_________________
La vie est courte, l'art est long, l'occasion fugitive, l'expérience trompeuse, le jugement difficile. Hippocrate
avatar
Lowpow29
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos enfants méritent les enseignants les plus compétents

Message par Dame Jouanne le Mer 24 Mai 2017 - 12:32

@Philomène87 a écrit:
@GaliNéo a écrit:Le rapport c'est que nous, contractuels, nous n'avons pas le droit à l'erreur. Nous devons être compétents dès la première seconde.

Et OUI, les titulaires médiocres devraient être renvoyés. Cela laisserait le champ à d'autres professeurs.

Là je t'arrête. Dans mon département en histoire-géo nous avons 2 contractuels que les cde se refilent tous les ans comme la patate chaude. Entre celui qui raconte sa vie à longueur de cours et celui qui passe un film à chaque heure de fin de journée... Comme ça a été dit plus haut, les cde n'ont pas le choix, car il faut mettre quelqu'un devant les gosses. Ces deux-là, tous les ans ils ont un poste, mais jamais de classe à examen. Heureusement qu'on titularise après rapport de formation et inspection, cela me semble le minimum.
Exactement. Je ne vois pas en quoi  titulariser tous les contractuels serait un gage de compétence.
Tu parles de titulaires médiocres et il y  en a  quelques uns, bien sûr. Mais il y a aussi un certain nombre de contractuels qui n'ont pas le niveau ou ne sont pas bons en pédagogie et que  les chefs d'établissements prennent pourtant chaque année, faute d'autres candidats.  Veux-tu les titulariser d'office?


Dernière édition par Dame Jouanne le Mer 24 Mai 2017 - 12:47, édité 1 fois
avatar
Dame Jouanne
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos enfants méritent les enseignants les plus compétents

Message par Lefteris le Mer 24 Mai 2017 - 12:34

@GaliNéo a écrit:Le rapport c'est que nous, contractuels, nous n'avons pas le droit à l'erreur. Nous devons être compétents dès la première seconde.

Et OUI, les titulaires médiocres devraient être renvoyés. Cela laisserait le champ à d'autres professeurs.
Il y a de la place pur tout le monde, près de 20% des capes ne sont plus remplis.
Ensuite, je ne suis pas d'accord pur introduire l'arbitraire, qui est déjà celui par les stagiaires que l'on fait vivre dans la terreur pendant une année.
Ca veut dire quoi "médiocre" ? Selon les années, le profil des élèves... Ca serait la porte ouverte à tous les règlements de compte, à la mise au pas des enseignants qui ne suivent pas les lubies, qui résistent. Et coup de couteau dans le statut de la fonction publique.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"
(F. Robine,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013, avec ou sans NVB).
avatar
Lefteris
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos enfants méritent les enseignants les plus compétents

Message par Dame Jouanne le Mer 24 Mai 2017 - 12:54

Pour revenir au niveau d'étude requis au CAPES, je ne me vois pas personnellement pouvoir enseigner ma matière jusqu'en classe de terminale sans un certain bagage de connaissances. Le niveau d'étude demandé (bac+4) ne me semble donc pas aberrant.
Ou alors il faudrait instituer plusieurs statuts avec certains professeurs ne pouvant enseigner qu'en collège. Ils pourraient d'ailleurs enseigner plusieurs matières (physique chimie SVT par exemple) ce qui simplifierait certaines répartitions d'heures.
C'est bizarre, mais ça me rappelle quelque chose...


Dernière édition par Dame Jouanne le Mer 24 Mai 2017 - 13:27, édité 1 fois
avatar
Dame Jouanne
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos enfants méritent les enseignants les plus compétents

Message par Rendash le Mer 24 Mai 2017 - 13:09

@GaliNéo a écrit:
@Elaïna a écrit:
@GaliNéo a écrit:Je ne suis pas éligible au CAPES externe, et en documentation l'agrégation n'existe pas.

comment ça pas éligible au CAPES externe ? tu peux le passer en candidat libre non ?

Non, je n'ai pas le bac+5.

Ceux qui le passent non plus, puisqu'il se passe en Master 1, donc pendant un bac +4.

@GaliNéo a écrit:Ce que je dénigre, c'est la grande possibilité que le concours permette l'embauche d'un professeur certes très connaisseur de sa matière mais sans aucune pédagogie. Chaque année je vois des jeunes qui abandonnent le métier car ils ne savent pas faire devant les élèves, alors que ce sont des têtes, des intellos, des cadors de leur discipline

Le truc mignon tout plein, c'est de considérer qu'un contractuel est nécessairement un cador en "pédagogie". De plus, pour évaluer qui est bon ou pas bon, il faudrait déjà arriver à se mettre d'accord sur ce qu'on évalue. Et là, y'a moyen que ça soit assez drôle Laughing

L'expérience est évidemment un plus dans ce métier, mais un ignare doublé d'une feignasse peut parfaitement sévir pendant des années, et ce, sans être titulaire. Il suffit de savoir faire illusion, et ça, c'est à la portée de beaucoup de monde, en particulier dans des périodes de forte crise du recrutement durant lesquelles on met à peu près n'importe quoi face aux élèves, du moment que ça ressemble à peu près à un adulte. Donc, non, le contractuel qui a fait ses preuves, je n'y crois pas plus que le titulaire du concours forcément compétent. A ceci près que ce dernier a au moins fait la preuve, lui, de son niveau disciplinaire.

Vu le nombre de postes non pourvus et le ratio candidats/postes, le CAPES est très accessible dans pas mal de matières, donc à la portée de n'importe qui s'en donnant un peu les moyens (i.e. en bossant, comme à peu près tout le monde). Mais, évidemment, ça veut dire être soumis aux mêmes inconvénients que les jeunes titulaires : la mobilité, notamment. Et, très étrangement, parmi ceux des contractuels qui seraient tout à fait aptes à réussir le concours (donc ceux qui sont compétents disciplinairement, pas les branques placés là par hasard et par défaut), c'est à ce niveau que ça coince : "ho mais moi j'ai mes racines ici, j'ai mes enfants, j'ai ma vie, toussah"... Baway, comme tout le monde : c'est la précarité vs la mobilité.

On ne peut pas exiger le beurre, l'argent du beurre et l'écu de la crémière.

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Rendash
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos enfants méritent les enseignants les plus compétents

Message par Elaïna le Mer 24 Mai 2017 - 13:31

Oui voilà, je ne vois pas bien le rapport entre être contractuel et être compétent.

Je connais des titulaires qui sont vraiment des brêles (dans mon ancien bahut notamment, il y avait un cas... bref..., non seulement inculte mais aussi totalement débordé par les élèves), mais je connais aussi des contractuels qui sont des tanches absolues.
Je suis titulaire et j'ai la prétention, quand même, d'être légitime non pas à cause de ma pédagogie géniale, mais parce que j'ai un savoir et une capacité d'analyse qui fondent mon autorité. Si on ne sait rien, on n'a rien à faire là. Clairement, le CAPES et l'agreg attestent que le candidat sait des trucs. C'est quand même la base dans un métier qui consiste à transmettre des savoirs (et pas seulement des savoir-faire).
La pédagogie, j'ai pas forcément ça dans le sang, mais j'y travaille, je me forme, je lis néo, je regarde ce que font les collègues sur la BDD... et sans être la reine de l'autorité naturelle, je tiens mes classes, j'arrive à ne pas me faire bordéliser et si certains ne fichent rien, au moins ils ne me contestent pas (enfin, dans mon dos, en tout cas, ça doit bien râler).

_________________
Toutes mes excuses : je n'ai plus de point sur mon clavier, je ponctue donc avec les moyens du bord !
avatar
Elaïna
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos enfants méritent les enseignants les plus compétents

Message par Rendash le Mer 24 Mai 2017 - 13:35

@Elaïna a écrit:
Je suis titulaire et j'ai la prétention, quand même, d'être légitime non pas à cause de ma pédagogie géniale, mais parce que j'ai un savoir et une capacité d'analyse qui fondent mon autorité. Si on ne sait rien, on n'a rien à faire là. Clairement, le CAPES et l'agreg attestent que le candidat sait des trucs. C'est quand même la base dans un métier qui consiste à transmettre des savoirs (et pas seulement des savoir-faire).
La pédagogie, j'ai pas forcément ça dans le sang, mais j'y travaille, je me forme, je lis néo, je regarde ce que font les collègues sur la BDD... et sans être la reine de l'autorité naturelle, je tiens mes classes, j'arrive à ne pas me faire bordéliser et si certains ne fichent rien, au moins ils ne me contestent pas (enfin, dans mon dos, en tout cas, ça doit bien râler).


topela



Toute la question est de savoir si on est prof de schtroumpf ou schtroumpf d'histoire.

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Rendash
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos enfants méritent les enseignants les plus compétents

Message par Balthazaard le Mer 24 Mai 2017 - 13:49

@Rendash a écrit:
@GaliNéo a écrit:
@Elaïna a écrit:
@GaliNéo a écrit:Je ne suis pas éligible au CAPES externe, et en documentation l'agrégation n'existe pas.

comment ça pas éligible au CAPES externe ? tu peux le passer en candidat libre non ?

Non, je n'ai pas le bac+5.

Ceux qui le passent non plus, puisqu'il se passe en Master 1, donc pendant un bac +4.

@GaliNéo a écrit:Ce que je dénigre, c'est la grande possibilité que le concours permette l'embauche d'un professeur certes très connaisseur de sa matière mais sans aucune pédagogie. Chaque année je vois des jeunes qui abandonnent le métier car ils ne savent pas faire devant les élèves, alors que ce sont des têtes, des intellos, des cadors de leur discipline

Le truc mignon tout plein, c'est de considérer qu'un contractuel est nécessairement un cador en "pédagogie". De plus, pour évaluer qui est bon ou pas bon, il faudrait déjà arriver à se mettre d'accord sur ce qu'on évalue. Et là, y'a moyen que ça soit assez drôle Laughing

L'expérience est évidemment un plus dans ce métier, mais un ignare doublé d'une feignasse peut parfaitement sévir pendant des années, et ce, sans être titulaire. Il suffit de savoir faire illusion, et ça, c'est à la portée de beaucoup de monde, en particulier dans des périodes de forte crise du recrutement durant lesquelles on met à peu près n'importe quoi face aux élèves, du moment que ça ressemble à peu près à un adulte. Donc, non, le contractuel qui a fait ses preuves, je n'y crois pas plus que le titulaire du concours forcément compétent. A ceci près que ce dernier a au moins fait la preuve, lui, de son niveau disciplinaire.

Vu le nombre de postes non pourvus et le ratio candidats/postes, le CAPES est très accessible dans pas mal de matières, donc à la portée de n'importe qui s'en donnant un peu les moyens (i.e. en bossant, comme à peu près tout le monde). Mais, évidemment, ça veut dire être soumis aux mêmes inconvénients que les jeunes titulaires : la mobilité, notamment. Et, très étrangement, parmi ceux des contractuels qui seraient tout à fait aptes à réussir le concours (donc ceux qui sont compétents disciplinairement, pas les branques placés là par hasard et par défaut), c'est à ce niveau que ça coince : "ho mais moi j'ai mes racines ici, j'ai mes enfants, j'ai ma vie, toussah"... Baway, comme tout le monde : c'est la précarité vs la mobilité.

On ne peut pas exiger le beurre, l'argent du beurre et l'écu de la crémière.

ET je ne suis pas du tout persuadé, à l'inverse de certains syndicats qu'on peut être "prof" avant d'être "prof de" c'est à dire qu'il y aurait une pédagogie distincte du contenu à enseigner. C'est à dire en d'autres termes que pour moi la compétence disciplinaire est non seulement ce sur quoi doit reposer la transmission du savoir mais aussi la manière de le transmettre. En cela la validation d'un certain niveau (ou plutôt d'un niveau certain) est, sinon une certitude, du moins une garantie non négligeable que le travail sera bien fait.
Quant au fantasme du prof génial dans sa discipline mais nul en péda, je le met au même niveau que celui de l'élève génial en maths mais nul en français. Dans ma carrière j'ai vu quelques élèves très bons en tout, quelques-uns très bon en maths (par ex) et simplement bons ailleurs...et beaucoup de mauvais partout.! Un phénomène très marginal.


Dernière édition par Balthazaard le Mer 24 Mai 2017 - 13:55, édité 1 fois
avatar
Balthazaard
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos enfants méritent les enseignants les plus compétents

Message par Dame Jouanne le Mer 24 Mai 2017 - 13:53

@Elaïna a écrit:Oui voilà, je ne vois pas bien le rapport entre être contractuel et être compétent.

Je connais des titulaires qui sont vraiment des brêles (dans mon ancien bahut notamment, il y avait un cas... bref..., non seulement inculte mais aussi totalement débordé par les élèves), mais je connais aussi des contractuels qui sont des tanches absolues.
Je suis titulaire et j'ai la prétention, quand même, d'être légitime non pas à cause de ma pédagogie géniale, mais parce que j'ai un savoir et une capacité d'analyse qui fondent mon autorité. Si on ne sait rien, on n'a rien à faire là. Clairement, le CAPES et l'agreg attestent que le candidat sait des trucs. C'est quand même la base dans un métier qui consiste à transmettre des savoirs (et pas seulement des savoir-faire).
La pédagogie, j'ai pas forcément ça dans le sang, mais j'y travaille, je me forme, je lis néo, je regarde ce que font les collègues sur la BDD... et sans être la reine de l'autorité naturelle, je tiens mes classes, j'arrive à ne pas me faire bordéliser et si certains ne fichent rien, au moins ils ne me contestent pas (enfin, dans mon dos, en tout cas, ça doit bien râler).
Voilà. Il y a une tendance actuelle à placer la pédagogie au dessus de tout. A entendre certains, si on a une bonne pédagogie on peut tout enseigner.
Or, je sais pertinemment que quelque uns de mes élèves sont loin d'être idiots et incultes et ont des parents tout à fait calés dans le domaine que j'enseigne. Si je commence à dire des bêtises, toute la pédagogie du monde ne rattrapera pas cela. A la base, notre légitimité à enseigner, c'est notre savoir.
Et comme dit précédemment, notre pédagogie est liée à la matière que nous enseignons, pas hors-sol.
avatar
Dame Jouanne
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos enfants méritent les enseignants les plus compétents

Message par Marcelle Duchamp le Mer 24 Mai 2017 - 13:58

Je suis d'accord avec Rendash et Elaina.

Concernant les contractuels, je n'ai eu qu'une seule fois un binôme qui était titulaire... Un maître auxiliaire qui était bien et deux contractuelles clairement nulles de chez nulle.
Pour la blague, l'une m'avait dit: "Oui, j'ai demandé ce collège parce qu'après t'avoir vue en formation, je t'ai trouvée tellement bien que je voulais m'illuminer a ton contact!" (Rigolez pas!!! J'incarnais visiblement une figure messianique pour cette dame du haut de mes 24 ans alors qu'elle en avait presque 50!)

L'autre... Ah, l'autre.... C'est le poison qu'on se refilait. Déjà, la nana était hyper imbue d'elle même: "non mais tu comprends Marcelle, moi je tente pas le CAPES parce que je sais très bien que je l'aurais haut la main et j'ai pas envie d'écraser les gens. Je serai la 1ère, je le sais donc pourquoi faire du mal aux autres...". Et mauvaise dans sa façon de faire cours et d'une personnalité détestable. Je l'ai entendue insulter des eleves et les traiter de moins que rien; et ça, je ne peux pas! Je déteste les profs qui abusent de ce petit pouvoir d'autorité pour humilier.
En plus, elle était également le binôme de ma soeur et complétait son service! Elle lui avait sortie "Si tu as besoin de quoique ce soit, comme tu es jeune et que tu débutes, je t'aiderai. Je te passerai mes cours si les tiens ne sont pas bons!" (Ma soeur était juste titulaire de ce poste depuis 4 ans et prof depuis 6 ans!!).

Elle était tellement insupportable que tous les collègues qui l'ont connue ont fini par mettre leurs cours ds des armoires fermées à clef (car elle se servait allègrement sans autorisation) et limiter les contacts au maximum.

Sinon, j'ai eu un seul collègue titulaire qui n'aurait jamais du faire ce métier. L'IPR l'avait dezingué et il a obtenu sa mutation pour Paris intra-muros (je me demande s'il enseigne toujours d'ailleurs...).
avatar
Marcelle Duchamp
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos enfants méritent les enseignants les plus compétents

Message par Rendash le Mer 24 Mai 2017 - 14:05

@Balthazaard a écrit:
ET je ne suis pas du tout persuadé, à l'inverse de certains syndicats qu'on peut être "prof" avant d'être "prof de" c'est à dire qu'il y aurait une pédagogie distincte du contenu à enseigner. C'est à dire en d'autres termes que pour moi la compétence disciplinaire est non seulement ce sur quoi doit reposer la transmission du savoir mais aussi la manière de le transmettre. En cela la validation d'un certain niveau (ou plutôt d'un niveau certain) est, sinon une certitude, du moins une garantie non négligeable que le travail sera bien fait..

C'est ce que j'entendais par "prof de schtroumpf ou schtroumpf d'histoire" Razz

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Rendash
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos enfants méritent les enseignants les plus compétents

Message par Provence le Mer 24 Mai 2017 - 14:07

@Dame Jouanne a écrit:
Voilà. Il y a une tendance actuelle à placer la pédagogie au dessus de tout. A entendre certains, si on a une bonne pédagogie on peut tout enseigner.
Or, je sais pertinemment que quelque uns de mes élèves sont loin d'être idiots et incultes et ont des parents tout à fait calés dans le domaine que j'enseigne. Si je commence à dire des bêtises, toute la pédagogie du monde ne rattrapera pas cela. A la base, notre légitimité à enseigner, c'est notre savoir.
Et comme dit précédemment, notre pédagogie est liée à la matière que nous enseignons, pas hors-sol.

Ça me rappelle cet article:
https://magazinenagg.blogspot.fr/2007/09/le-systme.html
avatar
Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos enfants méritent les enseignants les plus compétents

Message par Iphigénie le Mer 24 Mai 2017 - 14:16

@Lefteris a écrit:
@GaliNéo a écrit:Le rapport c'est que nous, contractuels, nous n'avons pas le droit à l'erreur. Nous devons être compétents dès la première seconde.

Et OUI, les titulaires médiocres devraient être renvoyés. Cela laisserait le champ à d'autres professeurs.
Il y a de la place pur tout le monde,  près de 20% des capes ne sont plus remplis.
Ensuite, je ne suis pas d'accord pur introduire l'arbitraire, qui est déjà celui par les stagiaires que l'on fait vivre dans la terreur  pendant une année.
Ca veut dire quoi "médiocre" ? Selon les années, le profil des élèves... Ca serait la porte ouverte à tous les règlements de compte, à la mise au pas des enseignants qui ne suivent pas les lubies, qui résistent. Et coup de couteau dans le statut de la fonction publique.
Exactement! C'est là qu'on voit que faire appel à des novices ou des non-spécialistes n'est pas toujours une bonne solution en politique non plus... Razz
avatar
Iphigénie
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos enfants méritent les enseignants les plus compétents

Message par Lefteris le Mer 24 Mai 2017 - 14:19

@Elaïna a écrit:
Je suis titulaire et j'ai la prétention, quand même, d'être légitime non pas à cause de ma pédagogie géniale, mais parce que j'ai un savoir et une capacité d'analyse qui fondent mon autorité. Si on ne sait rien, on n'a rien à faire là. Clairement, le CAPES et l'agreg attestent que le candidat sait des trucs. .
La première condition, c'est d'être compétent disciplinairement en effet. Le reste se travaille au fur et à mesure, en fonction des classes des événements.  On fait des cours de quelque chose,  pas de rien . Le Capes ancienne mouture permettait de vérifier les connaissances, même s'il y avait déjà un fossé gigantesque avec l'agreg (ayant fait les deux , à un intervalle de temps restreint, je peux valablement témoigner). ZEn revanche, le nouveau capes prend une pente très glissante. Il y a toujours les passionnés de leur matière, qui y excellent, mais il y a aussi tous les lauréats "professionnalisés" (coeff double)  avant d'être savants, et ça  commence à poser problème.






@Balthazaard a écrit:ET je ne suis pas du tout persuadé, à l'inverse de certains syndicats qu'on peut être "prof" avant d'être "prof de" c'est à dire qu'il y aurait une pédagogie distincte du contenu à enseigner. C'est à dire en d'autres termes que pour moi la compétence disciplinaire est non seulement ce sur quoi doit reposer la transmission du savoir mais aussi la manière de le transmettre. En cela la validation d'un certain niveau (ou plutôt d'un niveau certain) est, sinon une certitude, du moins une garantie non négligeable que le travail sera bien fait.

Tu remarqueras que  sous l'impulsion de ces gens , le verbe "enseigner" est devenu intransitif, ce qui est pur moi un non-sens. On n'est là que parce qu'on a été motivé, un jour ou l'autre, par une matière. Et de fait, quand on a un bon niveau, on sait que faire en cours, on peut élargir, et  même improviser. Suite à un accident, j'ai été remplacé par une contractuelle. Elle n'a pu continuer mon programme en français, et en latin , elle n'a pu faire que de la langue (et encore c'est désormais un luxe, certains doivent préparer chaque cours de langue, trop mal à l'aise qu'ils sont). Je peux affirmer - c'est normal , c'est précisément mon métier et je crois que mes collègues sont pareils-que même si je dois improviser un cours, je peux faire au pied levé une explication de texte en français, un cours sur le conditionnel , ou prendre un texte latin improvisé et faire dessus de la langue, de la civilisation (c'est d'ailleurs une épreuve d'agreg, et de l'ex-capes,  donc on ne peut pas dire  comme certains détracteurs que le concours soit uniquement un truc  éthéré éloigné de tout).



@Dame Jouanne a écrit:Voilà. Il y a une tendance actuelle à placer la pédagogie au dessus de tout. A entendre certains, si on a une bonne pédagogie on peut tout enseigner.
Or, je sais pertinemment que quelque uns de mes élèves sont loin d'être idiots et incultes et ont des parents tout à fait calés dans le domaine que j'enseigne. Si je commence à dire des bêtises, toute la pédagogie du monde ne rattrapera pas cela. A la base, notre légitimité à enseigner, c'est notre savoir.
On est en plein dans le sophisme vu par Platon, qui dans l'esprit  garde toute sa fraîcheur :  le pédagogiste , tel Gorgias avec sa rhétorique, pense qu'il peut tout enseigner et surtout donner des conseils à tout le monde dans des domaines qu'il ne connaît pas.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"
(F. Robine,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013, avec ou sans NVB).
avatar
Lefteris
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos enfants méritent les enseignants les plus compétents

Message par Peinard le Mer 24 Mai 2017 - 14:33

De nos jours, former des enseignants compétents est accessoire. Ce qui compte est l'affichage et surtout de mettre quelqu'un devant les élèves au moindre coût.

En tant que professeur de Mathématiques, je sais bien que la compétence des enseignants est accessoire. En effet, en Mathématiques, l'EN est capable de recruter n'importe quel précaire pour assurer les cours; peu importe le niveau acquis dans la discipline.

De plus, le MEN a imposé aux enseignants de Mathématiques l'enseignement de la programmation informatique pour la rentrée 2017 en seconde (voir nouveaux programmes de mai 2017). C'est la bivalence imposée de manière autoritaire sans aucune réflexion. Bien sûr, pas de formation pour tous les enseignants concernés, pas d'augmentation des horaires, pas de moyens pour des TD en salle informatique en demi-groupe, etc... Conclusion : des professeurs de Mathématiques non compétents en programmation vont subir une surcharge de travail et ils vont raconter des idioties... Bien évidemment, il y aura encore des personnages pour affirmer que cela n'est pas grave puisque l'essentiel n'est pas là...

Peinard
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos enfants méritent les enseignants les plus compétents

Message par Dame Jouanne le Mer 24 Mai 2017 - 14:48

@Peinard a écrit:De nos jours, former des enseignants compétents est accessoire. Ce qui compte est l'affichage et surtout de mettre quelqu'un devant les élèves au moindre coût.

En tant que professeur de Mathématiques, je sais bien que la compétence des enseignants est accessoire. En effet, en Mathématiques, l'EN est capable de recruter n'importe quel précaire pour assurer les cours; peu importe le niveau acquis dans la discipline.

De plus, le MEN a imposé aux enseignants de Mathématiques l'enseignement de la programmation informatique pour la rentrée 2017 en seconde (voir nouveaux programmes de mai 2017). C'est la bivalence imposée de manière autoritaire sans aucune réflexion. Bien sûr, pas de formation pour tous les enseignants concernés, pas d'augmentation des horaires, pas de moyens pour des TD en salle informatique en demi-groupe, etc... Conclusion : des professeurs de Mathématiques non compétents en programmation vont raconter des idioties...
Normalement, il y a une formation qui permet aux professeurs de mathématique d'acquérir les connaissances nécessaires en informatique. Mais bien évidemment rien n'est fait en décharge horaire ou proximité géographique pour faciliter l’accès à cette formation. Donc le MEN préfère penser que mathématiques et informatique sont la même chose Rolling Eyes ou qu'on est compétent en informatique parce qu'on utilise un ou deux logiciels et un ordinateur.
avatar
Dame Jouanne
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos enfants méritent les enseignants les plus compétents

Message par Lefteris le Mer 24 Mai 2017 - 14:49

@Peinard a écrit:De nos jours, former des enseignants compétents est accessoire. Ce qui compte est l'affichage et surtout de mettre quelqu'un devant les élèves au moindre coût.

En tant que professeur de Mathématiques, je sais bien que la compétence des enseignants est accessoire. En effet, en Mathématiques, l'EN est capable de recruter n'importe quel précaire pour assurer les cours; peu importe le niveau acquis dans la discipline.

De plus, le MEN a imposé aux enseignants de Mathématiques l'enseignement de la programmation informatique pour la rentrée 2017 en seconde (voir nouveaux programmes de mai 2017). C'est la bivalence imposée de manière autoritaire sans aucune réflexion. Bien sûr, pas de formation pour tous les enseignants concernés, pas d'augmentation des horaires, pas de moyens pour des TD en salle informatique en demi-groupe, etc... Conclusion : des professeurs de Mathématiques non compétents en programmation vont raconter des idioties... Et il y aura encore des personnages pour affirmer que cela n'est pas grave puisque l'essentiel n'est pas là...
En maths, c'est en effet une des situations les pires. J'ai vu chez nous et dans l'établissement une vacance de poste non pourvue pendant plus d'un an, et les contractuels se succédaient (sans rester pour cause pénibilité) avec des trous béants entre deux remplacements.
L'avantage, c''est que je vais pouvoir prendre une revanche : quoique nullissime (ce que je regrette) je vais  pouvoir  être prof de maths grâce à la bivalence tant attendue , et me la péter grave...

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"
(F. Robine,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013, avec ou sans NVB).
avatar
Lefteris
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos enfants méritent les enseignants les plus compétents

Message par Peinard le Mer 24 Mai 2017 - 14:52

@Dame Jouanne a écrit:Normalement, il y a une formation qui permet aux professeurs de mathématique d'acquérir les connaissances nécessaires en informatique. Mais bien évidemment rien n'est fait en décharge horaire ou proximité géographique pour faciliter l’accès à cette formation. Donc le MEN préfère penser que mathématiques et informatique sont la même chose Rolling Eyes ou qu'on est compétent en informatique parce qu'on utilise un ou deux logiciels et un ordinateur.
Effectivement... Ceci dit, il y a formation et "formation". Former rigoureusement un enseignant de Mathématiques afin qu'il puisse être compétent pour enseigner la programmation informatique ne se fait pas en quelques journées. Or je n'ai jamais vu de formation sérieuse de ce type au PAF.
@Lefteris a écrit:En maths, c'est en effet une des situations les pires. J'ai vu chez nous et dans l'établissement une vacance de poste non pourvue pendant plus d'un an, et les contractuels se succédaient (sans rester pour cause pénibilité) avec des trous béants entre deux remplacements.
L'avantage, c''est que je vais pouvoir prendre une revanche : quoique nullissime (ce que je regrette) je vais  pouvoir  être prof de maths grâce à la bivalence tant attendue , et me la péter grave...
L'EN serait ravie de ce transfert... Entre le numérique et l'apprentissage du "code", vous seriez accueilli les bras ouverts.
La prochaine étape sera de renommer la discipline en "Mathématiques-Informatique".

Peinard
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos enfants méritent les enseignants les plus compétents

Message par Dame Jouanne le Mer 24 Mai 2017 - 14:59

@Peinard a écrit:
@Dame Jouanne a écrit:Normalement, il y a une formation qui permet aux professeurs de mathématique d'acquérir les connaissances nécessaires en informatique. Mais bien évidemment rien n'est fait en décharge horaire ou proximité géographique pour faciliter l’accès à cette formation. Donc le MEN préfère penser que mathématiques et informatique sont la même chose Rolling Eyes ou qu'on est compétent en informatique parce qu'on utilise un ou deux logiciels et un ordinateur.
Effectivement... Ceci dit, il y a formation et "formation". Former rigoureusement un enseignant de Mathématiques afin qu'il puisse être compétent pour l'enseigner la programmation informatique ne se fait pas en quelques journées. Or je n'ai jamais vu de formation sérieuse de ce type au PAF.
Je pensais à une formation étalée sur l'année et qui est proposée dans l'académie de Versailles. Mais, comme toute formation à l'année, elle est exigeante en temps, très loin pour ceux qui sont de l'autre côté de l'académie. Bref, il faut vraiment être motivé.
avatar
Dame Jouanne
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos enfants méritent les enseignants les plus compétents

Message par Peinard le Mer 24 Mai 2017 - 15:04

@Dame Jouanne a écrit:
Je pensais à une formation étalée sur l'année et qui est proposée dans l'académie de Versailles. Mais, comme toute formation à l'année, elle est exigeante en temps, très loin pour ceux qui sont de l'autre côté de l'académie. Bref, il faut vraiment être motivé.
Si une formation nécessaire à l'exercice de son métier engendre une dégradation des conditions de travail, une surcharge de travail ou des sacrifices personnels alors cela ne correspond pas à ce dont nous avons besoin... Mais bon, Versailles a au moins le mérite de proposer quelque chose. [Edit : après vérification, je pense que vous évoquez la formation à l'ISN de l'académie de Versailles en partenariat avec l'université d'Orsay. Or l'ISN était une option pour les professeurs qui pouvaient accepter de faire des sacrifices personnels. Avec la programmation informatique en Maths en seconde, cela devient une obligation.].

Dans mon ancienne académie, la formation ISN (option de terminale!) que j'ai suivie en 2014 était ridicule, sur 4 journées en présentiel + 3 à distance, sans décharges et avec plusieurs projets à réaliser en dehors du temps de travail...

Peinard
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos enfants méritent les enseignants les plus compétents

Message par RogerMartin le Mer 24 Mai 2017 - 16:25

Le niveau des contractuels s'élève tellement qu'on se demande bien pourquoi on recrute encore des titulaires.
Cela fait trois ans qu'une TZR agrégée en maths de ma connaissance, plutôt que d'assurer les missions courtes dont on a tant besoin en lycée et pour lesquelles on lui a demandé de bien vouloir rester TZR, doit remplacer à l'année des contractuels écartés tant leur niveau disciplinaire est extra-ordinaire.
Ne pas arriver à faire cours en maths en collège pour des raisons d'insuffisance disciplinaire, je me pose des questions. idee Ils doivent être trop balèzes en pédagogie.

_________________
Pardon, je n'ai plus moyen d'accéder à l'accent circonflexe sur mon clavier  Embarassed

Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.

Rome n'est plus dans Rome, elle est toute où je suis.
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
avatar
RogerMartin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum