Première interview du nouveau ministre

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Première interview du nouveau ministre

Message par johel le Sam 20 Mai 2017 - 9:49

http://www.lemonde.fr/education/article/2017/05/20/jean-michel-blanquer-il-nous-faut-depasser-le-clivage-gauche-droite-sur-l-ecole_5130829_1473685.html?xtor=RSS-3208

Quelqu'un a-t-il accès au contenu pour nous faire un résumé des mesures à la rentrée ?

johel
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Première interview du nouveau ministre

Message par Mamino le Sam 20 Mai 2017 - 10:32

Jean-Michel Blanquer, nouveau ministre de l’éducation nationale, n’arrive pas rue de Grenelle en terrain inconnu. Celui qui dirigeait l’Essec depuis 2013 a été deux fois recteur d’académie et numéro deux de ce même ministère entre 2009 et 2012, en prenant la tête de la direction générale de l’enseignement scolaire.

Lire aussi :   Jean-Michel Blanquer, un spécialiste marqué à droite à l’éducation nationale

Dans le premier entretien qu’il accorde à la presse écrite, il livre des précisions sur la manière dont les engagements d’Emmanuel Macron vont se concrétiser, certains dès septembre. Des précisions, aussi, sur sa méthode : il ne veut pas être un ministre « de l’injonction » mais des « solutions de terrain ». Les classes de douze élèves dans les zones d’éducation prioritaire (ZEP) seront bien en place à la rentrée, mais sans nécessairement supprimer le dispositif du « plus de maîtres que de classes ».

Lire aussi :   Ecole : des chantiers déjà polémiques pour Jean-Michel Blanquer

Le Monde a écrit:[...]

Les classes de CP à douze élèves en REP + [réseaux d’éducation prioritaires renforcés] sont le début d’une réforme qui vise les 100 % de réussite à l’issue du cours préparatoire. Dans la grande majorité des cas, nous aurons réussi ces dédoublements pour septembre. Si je n’avais qu’une priorité, ce serait celle-là : que tous les élèves de France sortent de l’école primaire en sachant lire, écrire, compter… et respecter autrui.

Concernant les rythmes scolaires, en laissant les communes décider, ne redoutez-vous pas de raviver un foyer à peine éteint ?
Certaines municipalités se satisfont de l’organisation actuelle, d’autres voudraient probablement changer si on leur en laissait la possibilité. C’est ce chantier-là que nous engageons en 2017. Lancer des concertations locales et des expérimentations – sur la base du volontariat – pour que chaque commune puisse trouver, avec les écoles, les parents d’élèves, ce qui lui paraît la meilleure organisation de la semaine.

Sur les rythmes, je crois qu’il faut se garder des certitudes. Entre la semaine d’école sur quatre jours et celle sur quatre jours et demi, aucune étude ne tranche quant à l’impact sur les résultats scolaires.

Que remettrez-vous en cause dans la réforme du collège ?
Il ne vous a pas échappé que cette réforme ne fait pas l’unanimité. Certains aspects sont intéressants, à commencer par l’autonomie accrue qu’elle confère aux établissements. Mais j’ai été choqué de la suppression, de manière verticale, de dispositifs qui marchaient bien, comme les classes bilangues, les sections européennes, l’option latin. Je l’avais dit à Najat Vallaud-Belkacem [ancienne ministre de l’éducation]. Certains ont utilisé l’argument de l’égalité de manière inadéquate, en prétendant que ces dispositifs créaient de la ségrégation, alors qu’ils permettaient de rendre attractifs des collèges qui ne l’étaient pas.

Nous allons rétablir les classes bilangues. Nous allons valoriser le latin et le grec, qui sont au cœur de notre civilisation et de notre langage. Arrêtons de considérer que ces disciplines rigidifient les différences sociales ; ce sont des outils de promotion pour tous.


Dernière édition par Equipe de modération le Sam 20 Mai 2017 - 10:42, édité 1 fois (Raison : Citation raccourcie)
avatar
Mamino
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Première interview du nouveau ministre

Message par johel le Sam 20 Mai 2017 - 10:34

Merci. Voilà de la lecture !

johel
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Première interview du nouveau ministre

Message par Equipe de modération le Sam 20 Mai 2017 - 10:45

Merci de ne pas citer des articles payants in extenso, pour respecter les droits d'auteur.
Cf charte 2.1. J
avatar
Equipe de modération
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Première interview du nouveau ministre

Message par lisette83 le Sam 20 Mai 2017 - 11:07

Pour avoir lu tout l'article, c'est plutôt rassurant et prometteur...

lisette83
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Première interview du nouveau ministre

Message par Albius le Sam 20 Mai 2017 - 12:13

Cela change et fait du bien de lire quelqu'un qui semble connaître ses dossiers et avoir une vision pragmatique tout en réaffirmant des valeurs ("Nous allons valoriser le latin et le grec, qui sont au cœur de notre civilisation et de notre langage") bien mises à mal lors du dernier quinquennat.

_________________
La littérature, comme toute forme d'art, est l'aveu que la vie ne suffit pas. F. Pessoa
avatar
Albius
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Première interview du nouveau ministre

Message par William Foster le Sam 20 Mai 2017 - 12:29

Albius a écrit:Cela change et fait du bien de lire quelqu'un qui semble connaître ses dossiers et avoir une vision pragmatique tout en réaffirmant des valeurs ("Nous allons valoriser le latin et le grec, qui sont au cœur de notre civilisation et de notre langage") bien mises à mal lors du dernier quinquennat.
Oui, c'est rassurant. J'avais un peu peur qu'en période électorale il ne tienne un discours de velours avec des postures qui seront vite oubliées et des mensonges trop grossiers, mais là je suis rassuré. Smile

_________________
Tout le monde me dit que je ne peux pas faire l'unanimité.
"Il ne faut pas voir le mal partout où il est." Marie-Martine Schyns, ministre belge de l'enseignement obligatoire
avatar
William Foster
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Première interview du nouveau ministre

Message par Madame_Prof le Sam 20 Mai 2017 - 12:35

lisette83 a écrit:Pour avoir lu tout l'article, c'est plutôt rassurant et prometteur...

Ah bon ? 

Le peu qui est cité évoque quand même "l'autonomie accrue des établissements" ! 

Puis, c'est bien de parler des bilangues et des langues anciennes, mais quid de tous les autres aspects de la réforme (AP, EPI, cycles) ?

_________________
2017-2018 - Waouh, 10ème établissement, en POSTE FIXE Smile ! Et, militante plus que jamais I love you
2013-2017 - TZR en expérimentation au gré des établissements, et militante ! 
2012-2013 - Année de stage en collège
avatar
Madame_Prof
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Première interview du nouveau ministre

Message par lisette83 le Sam 20 Mai 2017 - 12:46

Au moins, comme dit plus haut, il a une vision réaliste de la situation.
Vu comment les syndicats ont mis du temps à réagir lors de la réforme, il faudra de toute façon encore beaucoup plus de temps pour la détricoter.

lisette83
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Première interview du nouveau ministre

Message par Zagara le Sam 20 Mai 2017 - 12:46

Quelle est la définition d'une "vision réaliste" de quelque chose en politique ?
avatar
Zagara
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Première interview du nouveau ministre

Message par Madame_Prof le Sam 20 Mai 2017 - 12:52

lisette83 a écrit:Au moins, comme dit plus haut, il a une vision réaliste de la situation.
Vu comment les syndicats ont mis du temps à réagir lors de la réforme, il faudra de toute façon encore beaucoup plus de temps pour la détricoter.

Et les collègues ?  Rolling Eyes
C'est bien connu, tout est de la faute des syndicats. 

En tout cas, ses idées semblent aux antipodes des miennes, dangereuses pour certaines, et, quand il était recteur dans mon académie, il y a eu beaucoup de choses négatives, dont les traces sont encore visibles aujourd'hui.

Puis, faut pas croire qu'il compte détricoter la réforme hein, il rétablira juste les bilangues et les langues anciennes, et continuera à préparer la réforme du lycée et du BAC dans la même lignée.

_________________
2017-2018 - Waouh, 10ème établissement, en POSTE FIXE Smile ! Et, militante plus que jamais I love you
2013-2017 - TZR en expérimentation au gré des établissements, et militante ! 
2012-2013 - Année de stage en collège
avatar
Madame_Prof
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Première interview du nouveau ministre

Message par Laotzi le Sam 20 Mai 2017 - 12:59

Blanquer est surtout un fin stratège : il a compris que pour imposer ses idées, il faut qu'elles se diffusent progressivement et semblent provenir "du terrain", des "expérimentations locales". Il a bien vu, entre autres, l'opposition massive à la réforme du collège et il sait bien que ses réformes déchaineraient sans doute encore plus d'oppositions (recrutement local etc.).
C'est toujours la même idée : si une réforme n'est pas acceptée, ce n'est pas qu'elle est mauvaise en soi, c'est qu'elle n'a pas été assez expliquée, que les acteurs de terrain ne l'ont pas assez bien comprise etc.
Par conséquent, en procédant par petites touches, par "expérimentations locales" prétendument réussies et donc généralisées progressivement ensuite, ces réformes vont paraître plus indolores (il n'y aura pas le grand texte de loi contre lequel descendre dans la rue) et même provenir du terrain et non d'en haut.
Une grande mystification donc !


Dernière édition par Laotzi le Sam 20 Mai 2017 - 13:01, édité 1 fois

_________________
"Trouvez donc bon qu'au lieu de vous dire aussi, adieu comme autrefois, je vous dise, adieu comme à présent."
avatar
Laotzi
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Première interview du nouveau ministre

Message par Zagara le Sam 20 Mai 2017 - 13:00

avatar
Zagara
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Première interview du nouveau ministre

Message par Celadon le Sam 20 Mai 2017 - 13:04

Ce qu'il dit des enseignements dits élitistes est tout à fait juste. Maintenant, comment va-t-il manipuler ses pédagogistes rue de Grenelle, pour faire avaler cette évidence, j'attends de voir. On a vu comment c'est Darcos qui s'est fait manipuler en 2008...
avatar
Celadon
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Première interview du nouveau ministre

Message par tiptop77 le Sam 20 Mai 2017 - 13:13

Les classes bilangues seront rétablies à partir de quand? La rentrée 2018?

_________________
En mode stratégies de contournement et d'évitement. Aussi loin de la sdp bergerie que possible.
avatar
tiptop77
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Première interview du nouveau ministre

Message par lisette83 le Sam 20 Mai 2017 - 13:21

Madame_Prof a écrit:
lisette83 a écrit:Au moins, comme dit plus haut, il a une vision réaliste de la situation.
Vu comment les syndicats ont mis du temps à réagir lors de la réforme, il faudra de toute façon encore beaucoup plus de temps pour la détricoter.

Et les collègues ?  Rolling Eyes
C'est bien connu, tout est de la faute des syndicats. 

En tout cas, ses idées semblent aux antipodes des miennes, dangereuses pour certaines, et, quand il était recteur dans mon académie, il y a eu beaucoup de choses négatives, dont les traces sont encore visibles aujourd'hui.

Puis, faut pas croire qu'il compte détricoter la réforme hein, il rétablira juste les bilangues et les langues anciennes, et continuera à préparer la réforme du lycée et du BAC dans la même lignée.
Je suis syndiquée depuis très longtemps mais, en l'occurrence, la confiance donnée a priori à un gouvernement de gauche a, de fait, fortement retardé les réactions dans les directions syndicales alors que les collègues justement ont senti bien plus tôt le danger.

lisette83
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Première interview du nouveau ministre

Message par Balthazaard le Sam 20 Mai 2017 - 13:23

Laotzi a écrit:Blanquer est surtout un fin stratège : il a compris que pour imposer ses idées, il faut qu'elles se diffusent progressivement et semblent provenir "du terrain", des "expérimentations locales". Il a bien vu, entre autres, l'opposition massive à la réforme du collège et il sait bien que ses réformes déchaineraient sans doute encore plus d'oppositions (recrutement local etc.).
C'est toujours la même idée : si une réforme n'est pas acceptée, ce n'est pas qu'elle est mauvaise en soi, c'est qu'elle n'a pas été assez expliquée, que les acteurs de terrain ne l'ont pas assez bien comprise etc.
Par conséquent, en procédant par petites touches, par "expérimentations locales" prétendument réussies et donc généralisées progressivement ensuite, ces réformes vont paraître plus indolores (il n'y aura pas le grand texte de loi contre lequel descendre dans la rue) et même provenir du terrain et non d'en haut.
Une grande mystification donc !

Étrangement je lis et comprends tout le contraire....comme quoi
avatar
Balthazaard
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Première interview du nouveau ministre

Message par Balthazaard le Sam 20 Mai 2017 - 13:25

William Foster a écrit:
Albius a écrit:Cela change et fait du bien de lire quelqu'un qui semble connaître ses dossiers et avoir une vision pragmatique tout en réaffirmant des valeurs ("Nous allons valoriser le latin et le grec, qui sont au cœur de notre civilisation et de notre langage") bien mises à mal lors du dernier quinquennat.
Oui, c'est rassurant. J'avais un peu peur qu'en période électorale il ne tienne un discours de velours avec des postures qui seront vite oubliées et des mensonges trop grossiers, mais là je suis rassuré. Smile

je trouve aussi, de plus il s'était opposé à Lussault à une époque où ni Fillion, ni Macron n'étaient pressentis comme présidentiables et encore moins lui comme ministre, donc on peut éliminer la posture opportuniste.
avatar
Balthazaard
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Première interview du nouveau ministre

Message par Celadon le Sam 20 Mai 2017 - 13:30

lisette83 a écrit:
Madame_Prof a écrit:
lisette83 a écrit:Au moins, comme dit plus haut, il a une vision réaliste de la situation.
Vu comment les syndicats ont mis du temps à réagir lors de la réforme, il faudra de toute façon encore beaucoup plus de temps pour la détricoter.

Et les collègues ?  Rolling Eyes
C'est bien connu, tout est de la faute des syndicats. 

En tout cas, ses idées semblent aux antipodes des miennes, dangereuses pour certaines, et, quand il était recteur dans mon académie, il y a eu beaucoup de choses négatives, dont les traces sont encore visibles aujourd'hui.

Puis, faut pas croire qu'il compte détricoter la réforme hein, il rétablira juste les bilangues et les langues anciennes, et continuera à préparer la réforme du lycée et du BAC dans la même lignée.
Je suis syndiquée depuis très longtemps mais, en l'occurrence, la confiance donnée a priori à un gouvernement de gauche a, de fait, fortement retardé les réactions dans les directions syndicales alors que les collègues justement ont senti bien plus tôt le danger.
Ah ? Parce que les collègues sentent le danger mais pas les syndicats ? Ce ne serait pas plutôt la marque d'une volonté politique de ne pas entraver la "gauche" ?
avatar
Celadon
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Première interview du nouveau ministre

Message par lisette83 le Sam 20 Mai 2017 - 13:43

Mais oui, c'est bien ce que je voulais dire...

lisette83
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Première interview du nouveau ministre

Message par William Foster le Sam 20 Mai 2017 - 14:06

Balthazaard a écrit:
William Foster a écrit:
Albius a écrit:Cela change et fait du bien de lire quelqu'un qui semble connaître ses dossiers et avoir une vision pragmatique tout en réaffirmant des valeurs ("Nous allons valoriser le latin et le grec, qui sont au cœur de notre civilisation et de notre langage") bien mises à mal lors du dernier quinquennat.
Oui, c'est rassurant. J'avais un peu peur qu'en période électorale il ne tienne un discours de velours avec des postures qui seront vite oubliées et des mensonges trop grossiers, mais là je suis rassuré. Smile

je trouve aussi, de plus il s'était opposé à Lussault à une époque où ni Fillion, ni Macron n'étaient pressentis comme présidentiables et encore moins lui comme ministre, donc on peut éliminer la posture opportuniste.
Cela me rassure aussi que cette posture ne soit pas opportuniste. Que de soulagements.

_________________
Tout le monde me dit que je ne peux pas faire l'unanimité.
"Il ne faut pas voir le mal partout où il est." Marie-Martine Schyns, ministre belge de l'enseignement obligatoire
avatar
William Foster
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Première interview du nouveau ministre

Message par Celadon le Sam 20 Mai 2017 - 14:10

lisette83 a écrit:Mais oui, c'est bien ce que je voulais dire...
Abaway, mes skuzes. Embarassed
avatar
Celadon
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Première interview du nouveau ministre

Message par KrilinXV3 le Sam 20 Mai 2017 - 14:12

Les oppositions du passé importent peu. On est dans l'alliance objective entre certains, qui ont des idées, et d'autres, qui ont un agenda.

La nomination de Blanquer est une catastrophe. Le message est clair.

_________________
Asinus asinum fricat
avatar
KrilinXV3
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Première interview du nouveau ministre

Message par Balthazaard le Sam 20 Mai 2017 - 14:17

William Foster a écrit:
Balthazaard a écrit:
William Foster a écrit:
Albius a écrit:Cela change et fait du bien de lire quelqu'un qui semble connaître ses dossiers et avoir une vision pragmatique tout en réaffirmant des valeurs ("Nous allons valoriser le latin et le grec, qui sont au cœur de notre civilisation et de notre langage") bien mises à mal lors du dernier quinquennat.
Oui, c'est rassurant. J'avais un peu peur qu'en période électorale il ne tienne un discours de velours avec des postures qui seront vite oubliées et des mensonges trop grossiers, mais là je suis rassuré. Smile

je trouve aussi, de plus il s'était opposé à Lussault à une époque où ni Fillion, ni Macron n'étaient pressentis comme présidentiables et encore moins lui comme ministre, donc on peut éliminer la posture opportuniste.
Cela me rassure aussi que cette posture ne soit pas opportuniste. Que de soulagements.

Tu soupçonnerait un pléonasme? je ne suis pas tout à fait d'accord.
avatar
Balthazaard
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Première interview du nouveau ministre

Message par William Foster le Sam 20 Mai 2017 - 14:26

Balthazaard a écrit:
William Foster a écrit:
Balthazaard a écrit:
William Foster a écrit:
Oui, c'est rassurant. J'avais un peu peur qu'en période électorale il ne tienne un discours de velours avec des postures qui seront vite oubliées et des mensonges trop grossiers, mais là je suis rassuré. Smile

je trouve aussi, de plus il s'était opposé à Lussault à une époque où ni Fillion, ni Macron n'étaient pressentis comme présidentiables et encore moins lui comme ministre, donc on peut éliminer la posture opportuniste.
Cela me rassure aussi que cette posture ne soit pas opportuniste. Que de soulagements.

Tu soupçonnerais un pléonasme? je ne suis pas tout à fait d'accord.
Je crois surtout qu'en politique, l'opportunisme est une preuve d'adaptation. On ne parle pas des politiciens qui ne sont pas opportunistes, parce qu'ils ont déjà disparu. C'est une forme de Darwinisme.

_________________
Tout le monde me dit que je ne peux pas faire l'unanimité.
"Il ne faut pas voir le mal partout où il est." Marie-Martine Schyns, ministre belge de l'enseignement obligatoire
avatar
William Foster
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum