Le nouveau ministre promet "pas d'énième réforme"

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le nouveau ministre promet "pas d'énième réforme"

Message par Zagara le Dim 21 Mai 2017 - 22:32

Et le nouveau CAPES a un grand volet pédagogique et de connaissance des programmes et structures du second degré. Ce qui renforce les "garanties". Sans parler des stages d'observation en classe dès la première année MEEF. C'est tout de même moins hors-sol/purement universitaire qu'il y a quelques années.

Zagara
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le nouveau ministre promet "pas d'énième réforme"

Message par Balthazaard le Dim 21 Mai 2017 - 22:33

henriette a écrit:Bien d'accord avec Rendash, j'ai du mal à comprendre l'argument "le CAPES est injuste car les contractuels sont exploités pour faire le même boulot que les certifiés" : qu'ils passent le concours, dans ce cas, le réussissent, et en acceptent les inconforts.
Et je ne suis pas d'accord non plus avec l'idée que le CAPES ne garantit rien : il reste un gage de compétences universitaires, les vérifications sur le niveau des candidats n'ont juste rien à voir avec les pseudos entretiens que passent si souvent les contractuels avec un IPR - quand ils en passent un.
Tu dis "à travail égal, salaire égal", je réponds "à diplôme égal et concours égal, salaire égal".
Quant au fait de pouvoir choisir son établissement en GB, si c'est ce que j'ai pu voir en Allemagne du recrutement des enseignants, je rigole doucement...
Et comment! Autant je peux comprendre le statut de contractuel comme provisoire, car il faut bien vivre et payer ses études, autant je peste sur les contractuels "de carrière" que je vois sévir depuis je ne sais plus quand dans mon établissement.
avatar
Balthazaard
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le nouveau ministre promet "pas d'énième réforme"

Message par celinesud le Dim 21 Mai 2017 - 22:34

henriette a écrit:Bien d'accord avec Rendash, j'ai du mal à comprendre l'argument "le CAPES est injuste car les contractuels sont exploités pour faire le même boulot que les certifiés" : qu'ils passent le concours, dans ce cas, le réussissent, et en acceptent les inconforts.
Et je ne suis pas d'accord non plus avec l'idée que le CAPES ne garantit rien : il reste un gage de compétences universitaires, les vérifications sur le niveau des candidats n'ont juste rien à voir avec les pseudos entretiens que passent si souvent les contractuels avec un IPR - quand ils en passent un.
Tu dis "à travail égal, salaire égal", je réponds "à diplôme égal et concours égal, salaire égal".
Quant au fait de pouvoir choisir son établissement en GB, si c'est ce que j'ai pu voir en Allemagne du recrutement des enseignants, je rigole doucement...

Effectivement.
Voir l'envoyé spécial à ce sujet il y a quelques mois.



celinesud
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le nouveau ministre promet "pas d'énième réforme"

Message par Rendash le Dim 21 Mai 2017 - 22:35

Zagara a écrit:On parlait des contractuels donc je disais "contractuel", mais ça marche aussi pour les certifiés qui se plaignent de travailler plus et de gagner moins que les agrégés.
Allez revoilà le débat le plus nul et le plus diviseur de l'histoire de l'enseignement français. Razz

Y'z'ont qu'à bien travailler à l'école, ces fainéants de certifiés, stoo.
Plus sérieusement, pendant que certains pleurnichent et se lamentent, d'autres se retroussent les manches et font ce qu'ils ont à faire. Je note bien souvent que ceux qui dénoncent les "injustices" des concours sont ceux qui les ont systématiquement ratés, ce qui n'est pas une tare en soi, et en sont amers, ce qui est nettement moins glorieux.

S'il faut râler, c'est sur les concours qui ne sont pas décrochés mais donnés. L'agrégation sur liste d'aptitude, par exemple...



Balthazaard a écrit:Je pense qu'elles sont plus à gauche que les tiennes, tu serais surpris....

Difficile à croire en te voyant soutenir Macron Razz


_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Rendash
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le nouveau ministre promet "pas d'énième réforme"

Message par Balthazaard le Dim 21 Mai 2017 - 22:36

Zagara a écrit:Et le nouveau CAPES a un grand volet pédagogique et de connaissance des programmes et structures du second degré. Ce qui renforce les "garanties". Sans parler des stages d'observation en classe dès la première année MEEF. C'est tout de même moins hors-sol/purement universitaire qu'il y a quelques années.

Ça c'est une autre histoire, je ne veux pas lancer la polémique, mais le fait de passer un concours, outre la validation d'un niveau, implique une adhésion à certains principes et un engagement aux valeurs qui sont celles de la fonction publique, droits et devoirs confondus.
avatar
Balthazaard
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le nouveau ministre promet "pas d'énième réforme"

Message par Anaxagore le Dim 21 Mai 2017 - 22:36

Et puis Braudel de merle, nous faisons un métier intellectuel ou pas? "Le même boulot"???!

On n'est pas en train de décharger un camion!

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne
avatar
Anaxagore
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le nouveau ministre promet "pas d'énième réforme"

Message par celinesud le Dim 21 Mai 2017 - 22:36

Balthazaard a écrit:
henriette a écrit:Bien d'accord avec Rendash, j'ai du mal à comprendre l'argument "le CAPES est injuste car les contractuels sont exploités pour faire le même boulot que les certifiés" : qu'ils passent le concours, dans ce cas, le réussissent, et en acceptent les inconforts.
Et je ne suis pas d'accord non plus avec l'idée que le CAPES ne garantit rien : il reste un gage de compétences universitaires, les vérifications sur le niveau des candidats n'ont juste rien à voir avec les pseudos entretiens que passent si souvent les contractuels avec un IPR - quand ils en passent un.
Tu dis "à travail égal, salaire égal", je réponds "à diplôme égal et concours égal, salaire égal".
Quant au fait de pouvoir choisir son établissement en GB, si c'est ce que j'ai pu voir en Allemagne du recrutement des enseignants, je rigole doucement...
Et comment!  Autant je peux comprendre le statut de contractuel comme provisoire, car il faut bien vivre et payer ses études,  autant je peste sur les contractuels "de carrière" que je vois sévir depuis je ne sais plus quand dans mon établissement.

Ceux-là même qui en général n'ont même jamais fait l'effort de passer le concours.

celinesud
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le nouveau ministre promet "pas d'énième réforme"

Message par Rendash le Dim 21 Mai 2017 - 22:37

Zagara a écrit:Et le nouveau CAPES a un grand volet pédagogique et de connaissance des programmes et structures du second degré. Ce qui renforce les "garanties". Sans parler des stages d'observation en classe dès la première année MEEF. C'est tout de même moins hors-sol/purement universitaire qu'il y a quelques années.

Mouais, enfin, faut le dire vite. Sur le papier, peut-être ; mais dans les faits, la moitié d'épreuve qui consiste à bâtir un cours en fonction du sujet donné est assez lamentable, et n'est une garantie de rien.

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Rendash
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le nouveau ministre promet "pas d'énième réforme"

Message par Zagara le Dim 21 Mai 2017 - 22:38

Sachant que les enseignants des préparations au CAPES que je fréquente n'ont toujours pas trouvé comment évaluer ce volet pédagogique de manière unifiée et satisfaisante, je le dis effectivement très vite. Razz
Mais ça fait bien dans le débat, et "volet pédagogique" est une expression qui fait sérieux.
avatar
Zagara
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le nouveau ministre promet "pas d'énième réforme"

Message par Rendash le Dim 21 Mai 2017 - 22:39

Voilà, ça en jette Razz

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Rendash
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le nouveau ministre promet "pas d'énième réforme"

Message par neomath le Dim 21 Mai 2017 - 22:41

Noisettine a écrit:Bonjour Hugo,
Je pense que ce serait bien que le chef d'établissement recrute les personnels titulaires. C'est ce qui se passe en Grande-Bretagne et les profs sont payés en moyenne 3000 Euros par mois. De plus, ils peuvent choisir l'établissement où ils veulent enseigner. [...]

Avez vous conscience que les deux éléments que j'ai souligné sont parfaitement contradictoires ?

_________________
“L'ignorance et la bêtise sont des facteurs considérables de l'Histoire.”
  Raymond Aron
avatar
neomath
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le nouveau ministre promet "pas d'énième réforme"

Message par Balthazaard le Dim 21 Mai 2017 - 22:41

Rendash a écrit:
Zagara a écrit:On parlait des contractuels donc je disais "contractuel", mais ça marche aussi pour les certifiés qui se plaignent de travailler plus et de gagner moins que les agrégés.
Allez revoilà le débat le plus nul et le plus diviseur de l'histoire de l'enseignement français. Razz

Y'z'ont qu'à bien travailler à l'école, ces fainéants de certifiés, stoo.
Plus sérieusement, pendant que certains pleurnichent et se lamentent, d'autres se retroussent les manches et font ce qu'ils ont à faire. Je note bien souvent que ceux qui dénoncent les "injustices" des concours sont ceux qui les ont systématiquement ratés, ce qui n'est pas une tare en soi, et en sont amers, ce qui est nettement moins glorieux.

S'il faut râler, c'est sur les concours qui ne sont pas décrochés mais donnés. L'agrégation sur liste d'aptitude, par exemple...  



Balthazaard a écrit:Je pense qu'elles sont plus à gauche que les tiennes, tu serais surpris....

Difficile à croire en te voyant soutenir Macron Razz


Alors tu lis mal...j'ai trouvé dans un autre post, infondées (différent de injuste) les critiques qui volaient, à aucun moment je n'ai manifesté une quelconque adhésion à quoi que ce soit.
J'ai eu le malheur de dire que je préférais le discours du nouveau ministre à celui de ses prédécesseurs.

Je ne soutiens pas Macron et je n'ai jamais voté pour lui (par contre je préfère Macron à Fillon, à Le Pen. A Mélenchon ou Hamon...pour l'économie, non!!! pour l'éducation , franchement, je n'ai plus confiance à la gauche dans ce domaine et rien chez eux ne m'a rassuré beaucoup plus que ce que j'entends chez  Blanquer)


Dernière édition par Balthazaard le Dim 21 Mai 2017 - 22:48, édité 1 fois
avatar
Balthazaard
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le nouveau ministre promet "pas d'énième réforme"

Message par Balthazaard le Dim 21 Mai 2017 - 22:43

neomath a écrit:
Noisettine a écrit:Bonjour Hugo,
Je pense que ce serait bien que le chef d'établissement recrute les personnels titulaires. C'est ce qui se passe en Grande-Bretagne et les profs sont payés en moyenne 3000 Euros par mois. De plus, ils peuvent choisir l'établissement où ils veulent enseigner. [...]

Avez vous conscience que les deux éléments que j'ai souligné sont parfaitement contradictoires ?

Ils choisissent ou ils voudraient (et non pas veulent!!!) simple problème de mode.
avatar
Balthazaard
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le nouveau ministre promet "pas d'énième réforme"

Message par Zagara le Dim 21 Mai 2017 - 22:44

En tout cas le propos du ministre vient surtout confirmer qu'il ne va pas refaire de loi de refondation mais plutôt multiplier les initiatives locales pour essaimer la réforme du bas vers le haut. Invisible, indolore, et le mieux : volontaire.
avatar
Zagara
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le nouveau ministre promet "pas d'énième réforme"

Message par Rendash le Dim 21 Mai 2017 - 22:45

neomath a écrit:
Noisettine a écrit:Bonjour Hugo,
Je pense que ce serait bien que le chef d'établissement recrute les personnels titulaires. C'est ce qui se passe en Grande-Bretagne et les profs sont payés en moyenne 3000 Euros par mois. De plus, ils peuvent choisir l'établissement où ils veulent enseigner. [...]

Avez vous conscience que les deux éléments que j'ai souligné sont parfaitement contradictoires ?

Pas sûr : en général, ceux qui appellent l'autonomie et le recrutement par les chefs d'établissement de leurs vœux sont ceux qui espèrent en tirer un avantage. Autrement dit, ceux qui pensent qu'ils sont tellement bons qu'ils seraient recrutés n'importe où, dans l'établissement de leur choix, dans la ville de leur choix, parce qu'on ne pourrait pas refuser des enseignants aussi géniaux qu'eux.

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Rendash
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le nouveau ministre promet "pas d'énième réforme"

Message par Cath le Dim 21 Mai 2017 - 22:49

Cath a écrit:Une différence avec le privé, je pense : nos cde tournent tous les 3/6/9 ans.
A leur départ, que fait-on des profs qu'ils ont recrutés ? On les vire tous ? On les oblige à muter avec le chef ?

Et ma question, tout le monde s'en moque, de ma question ?

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le nouveau ministre promet "pas d'énième réforme"

Message par Balthazaard le Dim 21 Mai 2017 - 22:50

Rendash a écrit:
neomath a écrit:
Noisettine a écrit:Bonjour Hugo,
Je pense que ce serait bien que le chef d'établissement recrute les personnels titulaires. C'est ce qui se passe en Grande-Bretagne et les profs sont payés en moyenne 3000 Euros par mois. De plus, ils peuvent choisir l'établissement où ils veulent enseigner. [...]

Avez vous conscience que les deux éléments que j'ai souligné sont parfaitement contradictoires ?

Pas sûr : en général, ceux qui appellent l'autonomie et le recrutement par les chefs d'établissement de leurs vœux sont ceux qui espèrent en tirer un avantage. Autrement dit, ceux qui pensent qu'ils sont tellement bons qu'ils seraient recrutés n'importe où, dans l'établissement de leur choix, dans la ville de leur choix, parce qu'on ne pourrait pas refuser des enseignants aussi géniaux qu'eux.

Et en général se fichent le doigt dans l'oeil jusqu'au coude, car si recrutement local il y a ce sera sur des critères qu'il ne soupçonnent même pas.
avatar
Balthazaard
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le nouveau ministre promet "pas d'énième réforme"

Message par RogerMartin le Dim 21 Mai 2017 - 22:52

Anaxagore a écrit:Et puis Braudel de merle, nous faisons un métier intellectuel ou pas? "Le même boulot"???!

On n'est pas en train de décharger un camion!
Tu m'étonnes.
Mais attention, il y aura contrôle anti-lutte des classes à la sortie.

_________________
Pardon, je n'ai plus moyen d'accéder à l'accent circonflexe sur mon clavier  Embarassed

Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.

Rome n'est plus dans Rome, elle est toute où je suis.
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
avatar
RogerMartin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le nouveau ministre promet "pas d'énième réforme"

Message par Anaxagore le Dim 21 Mai 2017 - 22:53

Des critères qui vont plus relever du buccal que du local.

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne
avatar
Anaxagore
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le nouveau ministre promet "pas d'énième réforme"

Message par Balthazaard le Dim 21 Mai 2017 - 22:53

Cath a écrit:
Cath a écrit:Une différence avec le privé, je pense : nos cde tournent tous les 3/6/9 ans.
A leur départ, que fait-on des profs qu'ils ont recrutés ? On les vire tous ? On les oblige à muter avec le chef ?

Et ma question, tout le monde s'en moque, de ma question ?

Pour ma part vu que tu décris une situation qui n'existe pas , qui n'a jamais été envisagée sérieusement hors spéculation du forum pour jouer à se faire peur, pour le moment, je me sens forcé de répondre sans méchanceté "oui pour moi"

Que ferais tu si on annonce qu'un astéroïde va frapper la terre dans un an?


Dernière édition par Balthazaard le Dim 21 Mai 2017 - 22:54, édité 1 fois
avatar
Balthazaard
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le nouveau ministre promet "pas d'énième réforme"

Message par Rendash le Dim 21 Mai 2017 - 22:54

Balthazaard a écrit:
Rendash a écrit:
neomath a écrit:
Noisettine a écrit:Bonjour Hugo,
Je pense que ce serait bien que le chef d'établissement recrute les personnels titulaires. C'est ce qui se passe en Grande-Bretagne et les profs sont payés en moyenne 3000 Euros par mois. De plus, ils peuvent choisir l'établissement où ils veulent enseigner. [...]

Avez vous conscience que les deux éléments que j'ai souligné sont parfaitement contradictoires ?

Pas sûr : en général, ceux qui appellent l'autonomie et le recrutement par les chefs d'établissement de leurs vœux sont ceux qui espèrent en tirer un avantage. Autrement dit, ceux qui pensent qu'ils sont tellement bons qu'ils seraient recrutés n'importe où, dans l'établissement de leur choix, dans la ville de leur choix, parce qu'on ne pourrait pas refuser des enseignants aussi géniaux qu'eux.

Et en général se fichent le doigt dans l'oeil jusqu'au coude, car si recrutement local il y a ce sera sur des critères qu'il ne soupçonnent même pas.

...ce qui, soyons honnêtes, est le cas d'un paquet de titulaires également Laughing

Cas d'école, tout frais (jeudi dernier) :
"Et l'autonomie, le recrutement par le chef, ça te plaît, toi ?
- Ben, ouais, c'est pas mal de pouvoir adapter aux conditions locales, quoi... ouais, ça me botte ; et au moins on ne serait pas obligé de partir à Tatouine.
- Donc, tu aimerais que ChefChef ait plus de pouvoir ? Qu'il puisse recruter lui-même les professeurs ?
- ... affraid ha ben non, quelle horreur, t'imagines ! pale
- ...Ben, ouais, j'imagine. Justement Rolling Eyes "

Razz

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Rendash
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le nouveau ministre promet "pas d'énième réforme"

Message par gauvain31 le Dim 21 Mai 2017 - 22:54

Cath a écrit:
Cath a écrit:Une différence avec le privé, je pense : nos cde tournent tous les 3/6/9 ans.
A leur départ, que fait-on des profs qu'ils ont recrutés ? On les vire tous ? On les oblige à muter avec le chef ?

Et ma question, tout le monde s'en moque, de ma question ?

Non, on ne s'en moque pas : tu pointes bien là l'absurdité du système. Ce sera peut-être une promesses non tenue, la mise en place sera chaotique et si ça s'appliquait, il y aurait de trop nombreuses dérives.
avatar
gauvain31
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le nouveau ministre promet "pas d'énième réforme"

Message par gauvain31 le Dim 21 Mai 2017 - 22:56

Anaxagore a écrit:Des critères qui vont plus relever du buccal que du local.

Razz Razz Razz Very Happy Very Happy Very Happy Smile Smile Smile Smile Neutral Neutral Neutral heu heu heu humhum humhum humhum pale pale pale pale Sad Sad Sad


Dernière édition par gauvain31 le Dim 21 Mai 2017 - 22:57, édité 1 fois
avatar
gauvain31
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le nouveau ministre promet "pas d'énième réforme"

Message par Cath le Dim 21 Mai 2017 - 22:56

@Balthazaard : Ah mais je croyais que c'était le cas dans d'autres pays, j'ai cru qu'on pourrait donc me dire comment ça se passe là-bas, j’ignorais que ma question était si stupide...

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le nouveau ministre promet "pas d'énième réforme"

Message par Balthazaard le Dim 21 Mai 2017 - 23:01

Rendash a écrit:
Balthazaard a écrit:
Rendash a écrit:
neomath a écrit:

Avez vous conscience que les deux éléments que j'ai souligné sont parfaitement contradictoires ?

Pas sûr : en général, ceux qui appellent l'autonomie et le recrutement par les chefs d'établissement de leurs vœux sont ceux qui espèrent en tirer un avantage. Autrement dit, ceux qui pensent qu'ils sont tellement bons qu'ils seraient recrutés n'importe où, dans l'établissement de leur choix, dans la ville de leur choix, parce qu'on ne pourrait pas refuser des enseignants aussi géniaux qu'eux.

Et en général se fichent le doigt dans l'oeil jusqu'au coude, car si recrutement local il y a ce sera sur des critères qu'il ne soupçonnent même pas.

...ce qui, soyons honnêtes, est le cas d'un paquet de titulaires également Laughing

Cas d'école, tout frais (jeudi dernier) :
"Et l'autonomie, le recrutement par le chef, ça te plaît, toi ?
- Ben, ouais, c'est pas mal de pouvoir adapter aux conditions locales, quoi... ouais, ça me botte ; et au moins on ne serait pas obligé de partir à Tatouine.
- Donc, tu aimerais que ChefChef ait plus de pouvoir ? Qu'il puisse recruter lui-même les professeurs ?
- ...  affraid ha ben non, quelle horreur, t'imagines !  pale
- ...Ben, ouais, j'imagine. Justement Rolling Eyes  "

Razz

Mais tu sais c'est déjà le cas, j'ai vu un certifiés HG et un d'Italien recrutés sur poste de français qui ont été voir le délégué syndical pour demander que leur poste soit reconduit...ils on été bien reçus et ont bien sur pesté contre les syndicats "qui se foutent des situations particulières". Quand tout va bien on prône les grands principes mais quand ça va mal les petites combines restent bienvenues.
(Le délégué syndical s'est suicidé quelques années après, on était pas très intimes mais je discutais souvent avec lui et c'était quelqu'un de très droit qui devenait de plus en plus désabusé, je n'ai jamais su les causes, mais je reste persuadé que, sans que ce genre de réaction soit la cause, cela à quand même du jouer)
avatar
Balthazaard
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le nouveau ministre promet "pas d'énième réforme"

Message par Lefteris le Dim 21 Mai 2017 - 23:07

Anaxagore a écrit:Des critères qui vont plus relever du buccal que du local.
Certains peuvent être étouffés à l'oral pingouin

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"
(F. Robine,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013, avec ou sans NVB).
avatar
Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum