Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Caspar
Bon génie

Re: Pourquoi les chefs d'établissement refusent-ils que le collège aille en commission d'appel ?

par Caspar le Ven 26 Mai 2017 - 12:28
@jamme a écrit:
@Ramanujan974 a écrit:Petit rappel du PP de 2de que je suis : une fois en 2GT, quasi-impossible de bifurquer en voie pro.
Faire passer le message aux parents qui disent "si ça ne marche pas en 2de, il ira en voie pro". Et non, trop tard !

Dans mon établissement, dans une de mes classes de seconde où un paquet d'élèves n'avaient pas la niveau de 2de dès la rentrée, nous avons plusieurs réorientation en voie pro. Ca se fait sans problème après un long dialogue avec la famille.


Donc, ça ne se fait pas tout à fait sans problème.

Cette année j'ai des STMG tout à fait corrects: bavards, pas très forts, mais quand même plutôt sympas et qui ont envie d'avoir de bonnes notes.

Quoi qu'il en soit: plus de redoublements en seconde à partir de cette année, même à la demande de la famille, sauf si l'lève a été absent pendant très longtemps pour des raisons de santé.

avatar
Tamerlan
Modérateur

Re: Pourquoi les chefs d'établissement refusent-ils que le collège aille en commission d'appel ?

par Tamerlan le Ven 26 Mai 2017 - 12:44
@titrit a écrit:Est-il absolument impossible de redoubler en seconde? Même s'il y a une demande des parents pour raisons personnelles?

Il doit être exceptionnel. Si la décision d'orientation n'est pas conforme aux vœux les parents peuvent demander le redoublement (un seul possible). Ces derniers peuvent également le demander s'il y a eu une période de rupture importante dans les apprentissages. Mais il faut que cette demande soit approuvée par le conseil de classe et le CDE après demande et dialogue avec la famille. En cas de refus les parents peuvent poser un recours devant une commission constituée par le DASEN.
Dans mon académie il est aussi indiqué que la proposition peut aussi émaner de l'équipe pédagogique mais après dialogue et accord de la famille. Mais ce n'est vraiment pas clair.

_________________
“Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière.”
avatar
Galette
Niveau 8

Re: Pourquoi les chefs d'établissement refusent-ils que le collège aille en commission d'appel ?

par Galette le Ven 26 Mai 2017 - 13:03
Caspar Goodwood a écrit:
@jamme a écrit:
@Ramanujan974 a écrit:Petit rappel du PP de 2de que je suis : une fois en 2GT, quasi-impossible de bifurquer en voie pro.
Faire passer le message aux parents qui disent "si ça ne marche pas en 2de, il ira en voie pro". Et non, trop tard !

Dans mon établissement, dans une de mes classes de seconde où un paquet d'élèves n'avaient pas la niveau de 2de dès la rentrée, nous avons plusieurs réorientation en voie pro. Ca se fait sans problème après un long dialogue avec la famille.

Donc, ça ne se fait pas tout à fait sans problème.

Cette année j'ai des STMG tout à fait corrects: bavards, pas très forts, mais quand même plutôt sympas et qui ont envie d'avoir de bonnes notes.

Quoi qu'il en soit: plus de redoublements en seconde à partir de cette année, même à la demande de la famille, sauf si l'lève a été absent pendant très longtemps pour des raisons de santé.

Ben non, ca ne se fait pas sans problème : les élèves qui veulent se réorienter en voie pro ne sont pas prioritaires (ce qui me semble normal) et passent après les élèves qui sortent du collège. l y a déjà tellement peu de places en LP, qu'il est très difficile de leur en obtenir une, a fortiori dans une filière très demandée. Je vois les collègues PP de 2de passer un temps fou à chercher des solutions et des places.... Parfois la solution est l'apprentissage. Mais là aussi, grosses difficultés car il faut trouver un patron prêt à prendre l'apprenti.
Il faut vraiment que les familles, les élèves et certains d'entre nous, révisent leur vision des filières pro et réfléchissent posément et sérieusement aux questions d'orientation.
avatar
Rendash
Bon génie

Re: Pourquoi les chefs d'établissement refusent-ils que le collège aille en commission d'appel ?

par Rendash le Ven 26 Mai 2017 - 14:05
@mamieprof a écrit:
@Rendash a écrit:Les collègues ne savent plus quoi faire, et certains élèves que j'ai eus en seconde, faibles mais bosseurs, dépriment complètement tant ils vivent mal la situation
   
C'est pour cela qu'on met en 1 ES, à la marge, des élèves faibles MAIS bosseurs, sérieux en classe, volontaires pour ne pas les broyer en 1 STMG. Chaque année des ex PP de seconde m'expliquent que tel élève est un pari sur l'avenir et n'aurait pas survécu en STMG.
Au final c'est une bonne chose pour ces élèves qui rament mais qui ont leur bac (parfois au rattrapage) dans une ambiance de travail pas désagréable.
C'est dingue que la STMG soit devenue le réceptacle de tous les nuls... Les autres séries techno STI2D, STL  sont exigeantes sur leur recrutement.

L’accès à la 2GT donne le ticket gagnant pour la 1 STMG sans rien faire de l'année vraiment rien. C'est une aberration.


Résultat, ces élèves auront ric-rac un bac ES qui ne leur permettra pas d'en faire grand'chose, au lieu d'avoir un bon bac STMG. C'est un pis-aller, et comme tel, pas vraiment satisfaisant =/ Et la filière SSTMG se prive ainsi de ces éléments au profit des enquiquineurs qu'il faut bien caser quelque part et qui, étant là par défaut, ne vont pas forcément s'investir, et c'est un doux euphémisme. C'est à s'arracher les cheveux.

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
lisette83
Expert

Re: Pourquoi les chefs d'établissement refusent-ils que le collège aille en commission d'appel ?

par lisette83 le Ven 26 Mai 2017 - 14:09
@Galette a écrit:
Caspar Goodwood a écrit:
@jamme a écrit:
@Ramanujan974 a écrit:Petit rappel du PP de 2de que je suis : une fois en 2GT, quasi-impossible de bifurquer en voie pro.
Faire passer le message aux parents qui disent "si ça ne marche pas en 2de, il ira en voie pro". Et non, trop tard !

Dans mon établissement, dans une de mes classes de seconde où un paquet d'élèves n'avaient pas la niveau de 2de dès la rentrée, nous avons plusieurs réorientation en voie pro. Ca se fait sans problème après un long dialogue avec la famille.

Donc, ça ne se fait pas tout à fait sans problème.

Cette année j'ai des STMG tout à fait corrects: bavards, pas très forts, mais quand même plutôt sympas et qui ont envie d'avoir de bonnes notes.

Quoi qu'il en soit: plus de redoublements en seconde à partir de cette année, même à la demande de la famille, sauf si l'lève a été absent pendant très longtemps pour des raisons de santé.

Ben non, ca ne se fait pas sans problème : les élèves qui veulent se réorienter en voie pro ne sont pas prioritaires (ce qui me semble normal) et passent après les élèves qui sortent du collège. l y a déjà tellement peu de places en LP, qu'il est très difficile de leur en obtenir une, a fortiori dans une filière très demandée. Je vois les collègues PP de 2de passer un temps fou à chercher des solutions et des places.... Parfois la solution est l'apprentissage. Mais là aussi, grosses difficultés car il faut trouver un patron prêt à prendre l'apprenti.
Il faut vraiment que les familles, les élèves et certains d'entre nous, révisent leur vision des filières pro et réfléchissent posément et  sérieusement aux questions d'orientation.
Sauf qu'il y a une pression de + en + forte des CDE pour ne pas envisager la filière pro en fin de 3e même si les élèves sont motivés
avatar
titrit
Niveau 7

Re: Pourquoi les chefs d'établissement refusent-ils que le collège aille en commission d'appel ?

par titrit le Ven 26 Mai 2017 - 14:19
@Tamerlan a écrit:
@titrit a écrit:Est-il absolument impossible de redoubler en seconde? Même s'il y a une demande des parents pour raisons personnelles?

Il doit être exceptionnel. Si la décision d'orientation n'est pas conforme aux vœux les parents peuvent demander le redoublement (un seul possible). Ces derniers peuvent également le demander s'il y a eu une période de rupture importante dans les apprentissages. Mais il faut que cette demande soit approuvée par le conseil de classe et le CDE après demande et dialogue avec la famille. En cas de refus les parents peuvent poser un recours devant une commission constituée par le DASEN.
Dans mon académie il est aussi indiqué que la proposition peut aussi émaner de l'équipe pédagogique mais après dialogue et accord de la famille. Mais ce n'est vraiment pas clair.

Merci pour la réponse,
Je vais tenter le coup, car avec presque un an d'avance, je pense que cela peut être accepté. Si ma fille se retrouve en STMG, alors qu'elle fait une déprime, je pense que ce sera pire que tout.
Je comprends que ce soit dur pour les PP mais pensez aussi aux parents qui galèrent pas mal ... même lorsqu'ils sont de la partie!
avatar
Tamerlan
Modérateur

Re: Pourquoi les chefs d'établissement refusent-ils que le collège aille en commission d'appel ?

par Tamerlan le Ven 26 Mai 2017 - 14:24
Ah moi j'ai connu deux fois ! Razz 

Puisque vous êtes sur Aix-Marseille ceci peut peut-être vous intéresser :
https://bulacad.ac-aix-marseille.fr/uploads/BA/BA346S/BASPE_346.pdf?ts=1495801376

_________________
“Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière.”
avatar
mamieprof
Fidèle du forum

Re: Pourquoi les chefs d'établissement refusent-ils que le collège aille en commission d'appel ?

par mamieprof le Ven 26 Mai 2017 - 14:50
Je viens de lire le doc. Naïve que je suis ...
Je pensais que l on pouvait faire redoubler la 6 eme et la 4 eme mais non, passage de droit !
j’hallucine et je comprends mieux les secondes de plus en plus faibles :triste3:
avatar
Hélips
Modérateur

Re: Pourquoi les chefs d'établissement refusent-ils que le collège aille en commission d'appel ?

par Hélips le Ven 26 Mai 2017 - 15:03
@mamieprof a écrit:Je viens de lire le doc. Naïve que je suis ...
Je pensais que l on pouvait faire redoubler la 6 eme et la 4 eme mais non, passage de  droit !
j’hallucine et je comprends mieux les secondes de plus en plus faibles  :triste3:
C'est pire que ça : le passage n'est pas de droit, il est obligatoire ! Seul le maintien au niveau des paliers d'orientation est de droit (mais à la demande de la famille, donc, pas du conseil de classe). Une famille qui veut faire redoubler la sixième à son gamin ne peut théoriquement pas.

_________________
Amis via FB ? oui oui avec plaisir, un petit MP avec les bonnes infos et je fais le nécessaire.
avatar
mamieprof
Fidèle du forum

Re: Pourquoi les chefs d'établissement refusent-ils que le collège aille en commission d'appel ?

par mamieprof le Ven 26 Mai 2017 - 15:06
Donc un gamin fragile en 6 eme n'a plus la possibilité de se poser (redoubler) pour repartir sur des bases saines. C'est dramatique
avatar
zeprof
Vénérable

Re: Pourquoi les chefs d'établissement refusent-ils que le collège aille en commission d'appel ?

par zeprof le Ven 26 Mai 2017 - 15:10


@colombane a écrit:
@Ramanujan974 a écrit:Petit rappel du PP de 2de que je suis : une fois en 2GT, quasi-impossible de bifurquer en voie pro.
Faire passer le message aux parents qui disent "si ça ne marche pas en 2de, il ira en voie pro". Et non, trop tard !

Si, c'est possible, tout est prévu : ce sont les passerelles pour entrer en 1ère pro. Et les élèves peuvent aussi se positionner pour une autre seconde en lycée pro.

Par contre : il faut qu'il y ait de la place dans la section choisie du lycée pro. C'est tout.

euh un bémol tout de même, les élèves passent après les 3e qui sont prioritaires, donc c'est uniquement s'il y a des places...
ce qui n'est pas si simple...

@Hervé Hervé a écrit:
@colombane a écrit:
@Ramanujan974 a écrit:Petit rappel du PP de 2de que je suis : une fois en 2GT, quasi-impossible de bifurquer en voie pro.
Faire passer le message aux parents qui disent "si ça ne marche pas en 2de, il ira en voie pro". Et non, trop tard !

Si, c'est possible, tout est prévu : ce sont les passerelles pour entrer en 1ère pro. Et les élèves peuvent aussi se positionner pour une autre seconde en lycée pro.

Par contre : il faut qu'il y ait de la place dans la section choisie du lycée pro. C'est tout.

C'est le passage en première pro qui pose problème, certains ont du mal à rattraper ce qui a été vu en seconde en matières professionnelles.

y compris le nombre de semaines de PFMP... c'est totalement aberrant d'envoyer des élèves en 1e pro directement après une 2de générale, car ça veut dire qu'ils ont loupé 2 périodes de PFMP... une paille quoi Rolling Eyes

_________________
"La peur est le chemin vers le côté obscur: la peur mène à la colère, la colère mène à la haine, la haine… mène à la souffrance."
avatar
titrit
Niveau 7

Re: Pourquoi les chefs d'établissement refusent-ils que le collège aille en commission d'appel ?

par titrit le Ven 26 Mai 2017 - 16:45
J'ai lu le doc. que je vais garder précieusement car cela pourrait m'aider autrement que pour "sauver" ma fille des griffes de la méchante STMG.
Et bon, je me demande ce que veut dire "une période de rupture des apprentissages".

C'est une période d'absence due à une maladie, ou bien une période où l'élève n'a rien appris pour des raisons diverses et variées mais qui pourraient être communes à tous les élèves qui sont en échec finalement?

avatar
Rendash
Bon génie

Re: Pourquoi les chefs d'établissement refusent-ils que le collège aille en commission d'appel ?

par Rendash le Ven 26 Mai 2017 - 16:51
@titrit a écrit:J'ai lu le doc. que je vais garder précieusement car cela pourrait m'aider autrement que pour "sauver" ma fille des griffes de la méchante STMG.
Et bon, je me demande ce que veut dire "une période de rupture des apprentissages".

C'est une période d'absence due à une maladie, ou bien une période où l'élève n'a rien appris pour des raisons diverses et variées mais qui pourraient être communes à tous les élèves qui  sont en échec finalement?


En théorie, une période de longue absence, qu'elle soit due à une maladie ou à toute autre raison.

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Tamerlan
Modérateur

Re: Pourquoi les chefs d'établissement refusent-ils que le collège aille en commission d'appel ?

par Tamerlan le Ven 26 Mai 2017 - 16:58
Ça doit pouvoir aussi s'argumenter sur une période d'absences perlées avec difficultés à rattraper les cours, évaluations non rendues...

_________________
“Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière.”
avatar
ProvençalLeGaulois
Fidèle du forum

Re: Pourquoi les chefs d'établissement refusent-ils que le collège aille en commission d'appel ?

par ProvençalLeGaulois le Ven 26 Mai 2017 - 17:01
@titrit a écrit:J'ai lu le doc. que je vais garder précieusement car cela pourrait m'aider autrement que pour "sauver" ma fille des griffes de la méchante STMG.
Et bon, je me demande ce que veut dire "une période de rupture des apprentissages".

C'est une période d'absence due à une maladie, ou bien une période où l'élève n'a rien appris pour des raisons diverses et variées mais qui pourraient être communes à tous les élèves qui  sont en échec finalement?


Le texte ayant vocation à réduire au maximum le nombre de redoublements, la période de rupture des apprentissages correspond à une déscolarisation, souvent de plusieurs mois, pour cause de maladie ou autre.
S'il n'y a pas eu de déscolarisation, la famille peut malheureusement s'acharner à demander un redoublement, il lui sera refusé, sauf dans les classes qui débouchent sur une orientation (notamment la 3e).

_________________
N'empêche que je suis une légende.
Perceval
avatar
titrit
Niveau 7

Re: Pourquoi les chefs d'établissement refusent-ils que le collège aille en commission d'appel ?

par titrit le Ven 26 Mai 2017 - 17:13
ok, merci. Donc, je pressens des jours mauvais... autant à une époque les élèves redoublaient trop et c'en était ridicule, autant maintenant on est passé à l'autre extrême. J'avais déjà remarqué ce fait en collège, où des élèves qui avaient le niveau 6ème passaient en 3ème. Mais je ne savais pas que c'était ainsi en lycée.
avatar
Honchamp
Expert

Re: Pourquoi les chefs d'établissement refusent-ils que le collège aille en commission d'appel ?

par Honchamp le Ven 26 Mai 2017 - 17:48
@titrit a écrit: autant à une époque les élèves redoublaient trop et c'en était ridicule, autant maintenant on est passé à l'autre extrême. .

Oui. Il m'arrive de dire à des parents qui parlent redoublement "Il faudra aller vous rouler par terre  dans le bureau du chef !"
Ou bien, variante, "dans le bureau de l'inspecteur d'académie".
J'aime les expressions imagées.
Mais c'est vraiment ça.

Toutefois, il arrive que nous récupérions en 3ème, en redoublement, des élèves qui n'ont eu aucune affectation pour l'après-3ème (n'ont pas voulu faire plusieurs voeux de bac pro, n'ont rien accepté dans les places de bac pro qui restent en juillet, (chez nous , c'est maçonnerie ou couverture), ou qui ne trouvent pas d'entreprise pour un apprentissage, ou qui s'en font lourder dès les 1ères semaines.

Je ne vous dis pas combien ces élèves-là méritent le redoublement.

Ceci dit, cela pose un réel problème.
Pourquoi iraient-ils perturber des bacs pro qui n'ont pas besoin de ce genre de loulous ?
2ème pb : comment ferons-nous à l'avenir pour trouver de bons couvreurs ou de bons maçons si on n'y envoie que des "brêles/vilains"?

(Nous faisons faire des travaux de couverture, à l'arrêt, car le patron a enguirlandé méchamment son jeune couvreur, et celui-ci a démissionné, certain de retrouver du travail ailleurs. Ce qui est drôle est que le jeune, 25 ans environ, nous a prévenus et s'est excusé de nous laisser en plan ! )

Cela repose la question du collège "pour tous", de l'apprentissage précoce ou non, de la nécessaire élévation du niveau général (mais comment fait-on boire un âne qui n'a pas soif ? ), des jeunes à qui il faut donner suffisamment d'armes intellectuelles pour qu'ils soient adaptables aux nouvelles techniques à l'avenir, de l'enfant-roi aussi...
Bon courage Mr Blanquer .

_________________
"Tu verras bien qu'il n'y aura pas que moi, assise par terre comme ça.."
Contenu sponsorisé

Re: Pourquoi les chefs d'établissement refusent-ils que le collège aille en commission d'appel ?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum