Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Diplomate
Niveau 5

Re: D'une année à l'autre, comment ça se passe pour les contractuels ?

par Diplomate le Lun 28 Aoû 2017 - 16:59
@bunrd a écrit:

Ayant fait des voeux en mars mais ayant répondu par la négative à un courrier de juillet pour la rentrée de 2017, je me retrouve avec un poste dont je n'ai pas vraiment envie. Que faire ?

Un bug du Rectorat si tu as répondu par la négative à leur courrier de juillet ,ils n'avaient qu'à le lire!
Tu es donc en droit de refuser ce poste puisqu'entre Mars et Juillet ,tu as changé d'avis et que logiquement c'est le dernier document qui compte pour la Rentrée 2017.


Dernière édition par Thalia de G le Jeu 7 Sep 2017 - 10:13, édité 1 fois (Raison : Balises de citation. Merci de prévisualiser avant d'envoyer...)
Mikah17
Niveau 3

Re: D'une année à l'autre, comment ça se passe pour les contractuels ?

par Mikah17 le Mer 6 Sep 2017 - 9:23
Bonjour à toutes et à tous,

Je reviens sur un point à toutes fins utiles ...

Je rappelle ma situation, je fais un doctorat en littérature comparée et j'exerce en tant que contractuel à côté (j'attends toujours, je tiens bon ... J'espère que vous tenez le coup vous aussi si vous n'avez pas de poste)

Alors, je suis allé voir Pôle Emploi en fin de compte. Et concernant le cas des étudiants qui peuvent prétendre à des indemnités s'ils sont salariés, SACHEZ QUE C'EST CONDITIONNé ! Et que ce n'est pas n'importe qui qui peut y prétendre ...

En effet, le seul cas où un ETUDIANT peut faire jouer la carte de l'indemnisation est celui de la perte de son emploi (CDD) pour une raison imputable à l'employeur ... CLASSIQUE QUOI !

En gros, du point de vue de la direction du travail, l'étudiant choisit en connaissance de cause de faire des études, travailler parallèlement à ses études est "accessoire", s'il n'a pas les moyens de s'arrêter de travailler ou de financer ses études, eh bien qu'il ne fasse pas d'études pardi ! =) Et qu'il TRAVAILLE ! =)  
Donc, pas d'indemnisation en fin de CDD (pour un contractuel comme moi par exemple, qui a signé un contrat en connaissance de cause et qui est allé au bout de ce contrat. Je n'aurais donc pu faire valoir mes droits que si pour X raison, le rectorat m'avait interrompu mon CDD, raison qui lui serait imputable bien entendu ...)

Voilà qui remet les choses en place ...
avatar
zouz
Fidèle du forum

Re: D'une année à l'autre, comment ça se passe pour les contractuels ?

par zouz le Mer 6 Sep 2017 - 13:29
Bonjour,
as-tu demandé ton attestation employeur pour t'inscrire à Pôle emploi ? S'ils ne t'ont encore rien proposé, tu n'as encore rien refusé...donc pas démissionné.
Secure
Niveau 3

Re: D'une année à l'autre, comment ça se passe pour les contractuels ?

par Secure le Mer 6 Sep 2017 - 19:08
Bonsoir Mika, je ne sais pas sur qui vous êtes tombé à Pôle emploi car un contractuel en Cdd peut obtenir l'are (aide au retour à l'emploi), comme le précise Zouz, si votre Cdd est arrivé à son terme, il est nécessaire de demander une attestation employeur au rectorat. L'attestation reprendra vos salaires mois par mois, ce qui permettra de calculer une indemnité are. Voyez avec votre gestionnaire (tout contractuel en a un/e), et pour aller plus vite demander à venir chercher le document.Bon courage...
jésus
Habitué du forum

Re: D'une année à l'autre, comment ça se passe pour les contractuels ?

par jésus le Jeu 7 Sep 2017 - 10:02
Non, une fin de cdd n'est pas une interruption en cours de cdd par un employeur, donc pas d'are...logique quand on est étudiant.
Après, le cas d'étudiants qui resquillent , il y en a mais ils ont la complicité de leur conseiller Pôle emploi, mais gare l'addition à rembourser si cela se sait et comment rembourser des sommes qui ont servi à payer la vie courante en ayant plus rien sur le compte...il faut donc mieux éviter.

Comme je le disais, compter sur des remplacements pour faire sa vie et subvenir 12mois sur 12 à ses besoins quand on a pas de conjoints bien payés ou d'aides conséquentes relève de la gageure. Toutes les années ne sont pas bonnes, parfois les remplacements à l'année sont absents, d'autres fois il y a des postes à l'année, cela reste aléatoire. Il y a le fait que les attestations employeurs tardent à arriver, les dossiers PE tardent à être traités. Il n'y a pas de revenus l'été. Le seul intérêt reste d'avoir de l'ancienneté pour passer les concours internes, le capes interne notamment. Et là, encore , les concours internes ne sont pas donnés ( plusieurs tentatives sont parfois nécessaires, de l'aide, de la formation) et il faut avoir la patience et des contrats de remplacements suffisamment intéressants pour le faire.
Secure
Niveau 3

Re: D'une année à l'autre, comment ça se passe pour les contractuels ?

par Secure le Ven 8 Sep 2017 - 10:38
Mika, regardez bien toutes les informations sur internet à ce sujet. Vraisemblablement, si vous ne cumulez pas plus de 40h d'études vous pourrez percevoir l'are. Il s'agit de bien se renseigner, documents à l'appui, avant de rencontrer un agent de pôle emploi. Bon courage
jésus
Habitué du forum

Re: D'une année à l'autre, comment ça se passe pour les contractuels ?

par jésus le Lun 11 Sep 2017 - 11:46
Le fait important, c'est qu'un projet d'étude à visée professionnelle doit être validée pour toucher les are. Cela fonctionne pour une préparation aux concours ou un m2 pro. Pour une thèse, cela me semble compliqué.
C'est le seul cas de figure où tu peux à la fois toucher des are et être étudiant. Il faut savoir que cela peut être contingenté ( les antennes PE ne peuvent pas accorder cela à l'infini) et les délais de réponse peuvent être longs. J'ai remplacé un collègue qui avait commencé l'année dans un établissement en attendant que la réponse lui soit donné et qui a fait cours jusqu'à la toussaint avant de pouvoir préparer l'agrég à la fac.
Pour dire qu'un projet argumenté de formation n'est pas forcément accepté. Et qu'il peut y avoir négociations, pleurnichages pour arriver à ses fins.
Mikah17
Niveau 3

Re: D'une année à l'autre, comment ça se passe pour les contractuels ?

par Mikah17 le Lun 11 Sep 2017 - 17:02
Jésus a tout dit ... (Je n'aurais jamais cru dire (enfin écrire) un jour une telle phrase lol Razz abi A rajouter à la liste des phrases insolites que j'ai pu écrire jusqu'ici )

Non mais plus sérieusement, après une de longues prospections, tout se confirme. Effectivement, je voyais par-ci, par-là sur le net (forums, etc.) que des étudiants étaient parvenus à se faire indemniser ; mais il y a plein de paramètres qui entrent en ligne de compte.
Les parcours d'études à visée professionnelle sont souvent le Graal pour ce qui est des indemnités.
Autre cas, si jamais vous préparez un diplôme et qu'il s'agit de votre PREMIER diplôme ! -_-" Eh oui, pleurnicher ça marche, mais encore faut-il pouvoir émouvoir et ne pas passer pour un "intello ambitieux collectionneur de diplômes" qui ne participe qu'à ses heures perdues à la vie socio-économique du pays =)
Les concours aussi, et ENCORE ! ça dépend desquels !

En gros, doctorat & co = facultatif. Tu ne peux prétendre à rien.

Par ailleurs, selon la région, le département ou la ville, certains conseillers Pôle Emploi sont juste négligents, et tant mieux (ou pas ?) pour les étudiants qui ont pu en profiter.
Moi, je suis tombé sur une demoiselle (très gentille d'ailleurs et correcte, car elle a fait de son mieux) qui ne voulait pas se mettre en porte-à-faux par rapport à la loi, elle a sorti tous les textes officiels et a contacté leur service juridique, l'entretien qui devait durer 30mn a duré 2h ! Bon, bah voilà, je suis tombé sur la plus scrupuleuse et la plus méticuleuse des conseillères lol ! Pas de bol ! Et puis CROTTE ! Elle ne faisait que son travail, et puis je m'en fous, je trouverai bien une solution ! Ce n'est pas grave ! ce qui ne tue pas ...
jésus
Habitué du forum

Re: D'une année à l'autre, comment ça se passe pour les contractuels ?

par jésus le Lun 11 Sep 2017 - 20:22
Oui, je viens de lire qu'il vaut mieux avoir 3 mois de salaire sur le compte d'avance pour être à l'aise quand on est contractuel ( lol, sachant que si on a une vie et accessoirement un loyer à payer, c'est bien connu les propriétaires font cadeau des loyers d'été et on vit d'amour et d'eau fraîche, le truc presque impossible, à moins d'avoir un pactole accumulé, avant). Prof contractuel, ça peut servir à découvrir le métier, avoir de l'expérience pour les concours internes, et surtout un pis-aller quand on a pas le concours.
Un système ( en période de vache maigre de poste, en philosophie, cela reste un concours sélectif) cela favorise, in fine ceux qui n'ont pas de besoins financiers ou pas de vie ( ça arrive rarement), en clair un système de sélection " social" qui ne dit pas son nom. Si tu n'as plus les moyens de faire une année de remplacement en dent de scie ou avec un temps non-plein, par exemple, et bien "au revoir" quand bien même tu ne démérites pas sur le plan universitaire ( genre en ayant été admissible et avec des résultats honorables). Après, chacun a ses béquilles, ses plans B mais ça dure un temps. Bref, ça reste assez hypocrite. Les études et des préparations aux concours vivables et profitables, ça reste pour ceux qui ont de la chance de trouver de bons postes ou pour ceux qui ont les moyens, Un impair et ça peut faire foirer un vrai projet et des aptitudes.
Un remplacement, c'est une béquille mais pas la solution.
avatar
zouz
Fidèle du forum

Re: D'une année à l'autre, comment ça se passe pour les contractuels ?

par zouz le Lun 11 Sep 2017 - 22:09
Hum...je ne pense pas que nous soyons les seuls / les plus précaires, de la FP et d'ailleurs. Les gens (sur)vivent comme ça aussi.
Mikah17
Niveau 3

Re: D'une année à l'autre, comment ça se passe pour les contractuels ?

par Mikah17 le Mar 12 Sep 2017 - 13:00
Bon bah voilà =) Suis à 60 euros sur mon compte ! Toujours rien !

Je pense que je vais demander à un ami riche de me faire un chèque ... j'aurai au moins de quoi payer mon loyer et mes inscriptions à la fac =) Et après ? Bah faudra relativiser tout ça !

J'ai un colloque dans 10 jours, et je n'ai toujours pas préparé  ma communication ! je ne sers décidément plus à rien ! =) Et je suis paralysé de peur !

Si certains ne sont pas encore contractuels et qu'ils me lisent, sachez où vous mettez les pieds =)

Finalement, vendeur chez Zara et Kaporal ou encore Hôte d'accueil en soirées prouts prouts à des événements de riches, ça payait mieux ... =) Pourquoi ai-je fait des études déjà ?

Ps : j'ai vu le sujet de l'an dernier en Lettres Modernes :"D L'épreuve de grammaire était dégueulasse ! Faudra réviser ces choses qui ne serviront jamais dans l'enseignement au secondaire ! Ma question existentielle du moment est "Où est-ce que /et comment j'ai pu me rater pour en arriver là ? "
Mikah17
Niveau 3

Re: D'une année à l'autre, comment ça se passe pour les contractuels ?

par Mikah17 le Mer 27 Sep 2017 - 18:41
Allez, bonne nouvelle, petit remplacement depuis le 22/09 en Lycée =) ... Mon prédécesseur, que j'ai pu contacter pour qu'on se mette d'accord sur les modalités d'organisation du programme (surtout pour la classe de TL) m'a dit que je pouvais tabler même sur une extension de mon contrat jusqu'aux vacances de la Toussaint ... ON VERRA =) Mais bon, voilà quoi, on se sent mieux quand on a quelque chose =)

Lycée pas trop loin sinon, sur Nice même, ce qui me change de l'an dernier niveau transport...
Classe de seconde bien gratinée cependant ... à voir.
Une 1ere STMG assez casse-pieds également, mais le fait que ce soit des STMG aide psychologiquement à se faire une raison plus rapidement.
Une TL assez faible, qu'il faudra booster ...

Voilà ...
avatar
zouz
Fidèle du forum

Re: D'une année à l'autre, comment ça se passe pour les contractuels ?

par zouz le Mer 27 Sep 2017 - 23:23
Contente pour toi Mikha !
avatar
Caroliine
Niveau 5

Re: D'une année à l'autre, comment ça se passe pour les contractuels ?

par Caroliine le Jeu 28 Sep 2017 - 0:26
"Mikah17" :

Si certains ne sont pas encore contractuels et qu'ils me lisent, sachez où vous mettez les pieds =)

Finalement, vendeur chez Zara et Kaporal ou encore Hôte d'accueil en soirées prouts prouts à des événements de riches, ça payait mieux ... =) Pourquoi ai-je fait des études déjà ?



En t'accrochant aujourd'hui. Tu te remercieras plus tard d'avoir tenu bon malgré les difficultés  

En tout cas, c'est tout ce qu'on peut te souhaiter.

""Allez, bonne nouvelle, petit remplacement depuis le 22/09 en Lycée ""

Bon courage
Mikah17
Niveau 3

Re: D'une année à l'autre, comment ça se passe pour les contractuels ?

par Mikah17 le Jeu 28 Sep 2017 - 14:04
=D Merciii les jeunes ! Vous êtes gentils :p
Mikah17
Niveau 3

Re: D'une année à l'autre, comment ça se passe pour les contractuels ?

par Mikah17 le Mar 17 Oct 2017 - 20:59
Re ... histoire de donner des nouvelles ...

Bah toujours bien pour l'instant ... j'ai été prolongé jusqu'au 11/11/2017
Mikah17
Niveau 3

Re: D'une année à l'autre, comment ça se passe pour les contractuels ?

par Mikah17 le Jeu 7 Déc 2017 - 15:10
Allez, j'en vois presque le bout ... =) j'ai pris mes précautions cette fois-ci =) J'ai été prolongé jusqu'au 22/12/2017. Mieux encore, j'ai mis des sous de côté. J'ai de quoi tenir jusqu'à mars. =) Donc je pourrai respirer un petit peu et plancher sur ma thèse et sur ma communication au colloque en vue d'une publication...

J'espère que j'aurai un lycée encore ... Les collèges, pas trop ma tasse de thé, mais je ne ferai pas les fines bouches si j'ai ça en premier lieu, "un tiens" et "deux tu l'auras" ... Comme le dit La Fontaine, l'un est sûr, l'autre ne l'est pas Wink

Ps : Vous allez bien ? Jésus ? Very Happy
avatar
Moon In June
Je viens de m'inscrire !

Re: D'une année à l'autre, comment ça se passe pour les contractuels ?

par Moon In June le Dim 11 Mar 2018 - 0:04
Bonjour à tous,

J'avais posé ma candidature pour être professeur remplaçant dans l'enseignement catholique. Suite au décès d'un professeur, j'ai été recruté cette année dans un établissement privé sous contrat avec l'Etat. Il s'agit de ma première expérience d'enseignement, et elle se passe très bien. Récemment, mon établissement m'a fait remplir une fiche de vœux pour l'année prochaine, et j'ai été convoqué à un premier rendez-vous informel avec le proviseur. J'ai candidaté pour continuer d'enseigner mes disciplines (philosophie en terminale et culture générale en BTS).

Cependant le proviseur m'a fait comprendre qu'en philosophie mon poste serait probablement repris par un professeur certifié dans l'Académie, vu le peu de postes disponibles en philosophie. Je n'ai pas bien saisi si je pouvais espérer conserver mes heures en culture générale ou non. Il m'a cependant proposé d'enseigner le français au lycée, ou des matières économiques en BTS (puisque j'en ai été aussi diplômé il y a longtemps). Mais cela ne m'intéresse pas, car cela me demanderait des travaux de préparation de cours considérables, et me détournerait profondément des révisions du CAFEP de philosophie (au cas où je ne l'aurais pas cette année). En tout cas il y aura un nouvel entretien plus officiel et décisif courant mai.

Ma question est donc : quelles démarches dois-je faire pour tenter d'obtenir un poste de contractuel (partiel ou plein) l'année prochaine dans un autre établissement ? Ma première intuition est : rien, attendre de voir ce que mon proviseur et/ou ce que l'enseignement catholique me proposeront, quand ils auront défini leurs besoins ? Ou bien contacter l'enseignement catholique pourrait servir à quelque chose ?

J'imagine que le mouvement ne me concerne pas, qu'il est réservé aux certifiés ou contractuels en CDI ?

Enfin, j'imagine que j'aurais intérêt à candidater rapidement pour être contractuel dans le public, même s'il y a peu de places ?

Merci d'avance.
avatar
Eleven
Fidèle du forum

Re: D'une année à l'autre, comment ça se passe pour les contractuels ?

par Eleven le Dim 11 Mar 2018 - 16:31
@Moon In June a écrit:Bonjour à tous,

J'avais posé ma candidature pour être professeur remplaçant dans l'enseignement catholique. Suite au décès d'un professeur, j'ai été recruté cette année dans un établissement privé sous contrat avec l'Etat. Il s'agit de ma première expérience d'enseignement, et elle se passe très bien. Récemment, mon établissement m'a fait remplir une fiche de vœux pour l'année prochaine, et j'ai été convoqué à un premier rendez-vous informel avec le proviseur. J'ai candidaté pour continuer d'enseigner mes disciplines (philosophie en terminale et culture générale en BTS).

Cependant le proviseur m'a fait comprendre qu'en philosophie mon poste serait probablement repris par un professeur certifié dans l'Académie, vu le peu de postes disponibles en philosophie. Je n'ai pas bien saisi si je pouvais espérer conserver mes heures en culture générale ou non. Il m'a cependant proposé d'enseigner le français au lycée, ou des matières économiques en BTS (puisque j'en ai été aussi diplômé il y a longtemps). Mais cela ne m'intéresse pas, car cela me demanderait des travaux de préparation de cours considérables, et me détournerait profondément des révisions du CAFEP de philosophie (au cas où je ne l'aurais pas cette année). En tout cas il y aura un nouvel entretien plus officiel et décisif courant mai.

Ma question est donc : quelles démarches dois-je faire pour tenter d'obtenir un poste de contractuel (partiel ou plein) l'année prochaine dans un autre établissement ? Ma première intuition est : rien, attendre de voir ce que mon proviseur et/ou ce que l'enseignement catholique me proposeront, quand ils auront défini leurs besoins ? Ou bien contacter l'enseignement catholique pourrait servir à quelque chose ?

J'imagine que le mouvement ne me concerne pas, qu'il est réservé aux certifiés ou contractuels en CDI ?

Enfin, j'imagine que j'aurais intérêt à candidater rapidement pour être contractuel dans le public, même s'il y a peu de places ?

Merci d'avance.

Bonjour,

Pour le privé, je suppose que tu as eu un entretien avec des chefs d'établissements ? C'est le pré-accord collégial.
Et oui, je pense qu'il faut attendre, appeler l'enseignement catholique pour leur dire que tu es libre en septembre prochain.

Le mouvement ne te concerne pas et il ne concerne pas non plus (il me semble) les contractuels en CDI.

Oui, tu peux tenter ta chance dans le public. Tu auras un entretien avant avec un inspecteur. Tu peux faire ta demande dès maintenant pour Septembre. Tu auras sûrement un remplacement en français, pour la philosophie, je pense que tu auras moins de chances.

Bon courage !

_________________
2015-2016 : Première année contractuelle : sixièmes, cinquièmes.
2016-2017 : Deuxième année contractuelle : troisièmes, quatrièmes et cinquièmes.
2017-2018 : Troisième année contractuelle : sixièmes, cinquièmes.
Mikah17
Niveau 3

Re: D'une année à l'autre, comment ça se passe pour les contractuels ?

par Mikah17 le Lun 26 Mar 2018 - 14:05
@Moon In June a écrit:

Ma question est donc : quelles démarches dois-je faire pour tenter d'obtenir un poste de contractuel (partiel ou plein) l'année prochaine dans un autre établissement ? Ma première intuition est : rien, attendre de voir ce que mon proviseur et/ou ce que l'enseignement catholique me proposeront, quand ils auront défini leurs besoins ? Ou bien contacter l'enseignement catholique pourrait servir à quelque chose ?

J'imagine que le mouvement ne me concerne pas, qu'il est réservé aux certifiés ou contractuels en CDI ?

Enfin, j'imagine que j'aurais intérêt à candidater rapidement pour être contractuel dans le public, même s'il y a peu de places ?

Merci d'avance.

Je suis du même avis que Eleven...  

Il faut toujours faire acte de candidature. Dans ton cas, c'est simplifié, surtout si tu es passé par la commission du préaccord collégial ou bien vu que tu as travaillé pour eux.

Et NON ! Les appeler ne sert à rien. Sauf si tu as des contacts particuliers ou si tu connais quelqu'un qui connaît quelqu'un qui connaît le grand manitou ... :p M'enfin, tu m'as compris.

Sinon, perso, je te conseille d'aller faire un tour sur la plateforme ACLOE de ton académie, de poser ta candidature, d'appeler chaque jour que dieu fera pour être recruté et intégré à leur vivier de contacts, et attendre qu'on t'appelle pour un poste. Ne pas hésiter à les relancer, dans le public, ils aiment bien les gens motivés et font moins la moue d'avoir du personnel qui s'active. Le privé, j'aime pas ! J'ai bien vu le comportement administratif, l'exploitation, la rémunération au lance-pierre, je n'aime pas leur esprit "cul entre deux chaises" Jésus ou la passion capitaliste ! De plus, tu as plus de chances d'en avoir dans le public, compte tenu du nombre d'établissements, même si ce sont des remplacements de 15 à 21 jours parfois... Toutefois, je te conseille de positiver et de ne pas trop t'inquiéter, en philo, tu en auras un, c'est tellement sinistré dans certaines académies, qu'ils sont en demande, reste à savoir si tu veux bouger. Je suis à Nice, et Maths, lettres et philo sont classées disciplines en crise, c'est celles où il y a un recrutement prioritaire au niveau du rectorat, tu es sûr d'avoir toujours un poste ou des remplacements à l'arrache, avec versement d'acompte. Maintenant, comme je te l'ai dit, tout dépend de ta latitude et de ton degré de sédentarité.
Mikah17
Niveau 3

Re: D'une année à l'autre, comment ça se passe pour les contractuels ?

par Mikah17 le Lun 26 Mar 2018 - 14:36
Allez, j'en profite pour donner des news et rassurer les éventuels futurs (ou actuels) contractuels qui pourraient en avoir besoin ! Very Happy

Rappel de ma situation : professeur de lettres modernes, contractuel, qui faisait ses premières armes il y a un peu plus d'un an (déjà ! je vieillis )

Certaines et certains doivent se souvenir de mon "coup de flip" en septembre, lorsque j'étais sans poste ... Ah lalala, le bon vieux temps ! Very Happy

Bon, le 22 septembre 2017, j'avais eu finalement un contrat qui s'est prolongé d'avenant en avenant jusqu'au 8/01/2018.
Dès demain, donc 27/03/2018, je démarre un contrat qui va jusqu'à la fin de l'année

Résultat des courses, j'ai passé deux mois et demi quasiment sans salaire intégral. Avantage et surtout "amortisseur", j'ai mis des sous de côté et j'ai fait/ et JE FAIS du tutorat scolaire dans le cadre d'une association, et c'est rémunéré à 11euros nets de l'heure, ce qui peut être pas mal et aider à renflouer votre caisse. Je conseille à ceux qui sont relativement jeunes de saisir l'opportunité, car il y a beaucoup de choix d'associations quand on a moins de 26ans et qui rémunèrent assez correctement, voire mieux, tout en s'adaptant volontiers à vos heures, surtout si vous avez différents contrats avec l'EN et que vous avez du mal à jongler. Les associations semblent avoir des enveloppes et des budgets spéciaux "jeunes actifs", donc il faut en profiter, moi j'ai 29ans, je n'y ai plus droit, c'est considéré comme des vacations semi-imposables d'ailleurs (à creuser, car je n'ai pas compris cette histoire), mais pour les moins de 26ans, ça peut être très avantageux, j'ai rencontré des gens qui s'en sortaient très bien avec cela, tout en prenant que des mi-temps avec l'éducation nationale).

Bref, je suis passé pro dans la gestion de mon budget, et ce, sans forcément me priver ou vivre chichement, bien au contraire ! Je n'ai jamais fait autant d'apéros chez moi santeverre alatienne  et je n'ai jamais autant cuisiné ! Bon, c'est clair que si vous aimez le luxe, enseignant contractuel ... pardon, ENSEIGNANT TOUT COURT, c'est juste MORT ! Faites-vous une raison et taisez-vous à jamais, ou changez de boulot !

Sinon, mon poste actuel est à 14h40 hebdo. ça me fait moins d'heures que lors de mes précédents contrats où j'étais à 16h96, soit entre 1430 et 1496 euros nets par mois (ça dépendait des HSE et des AP, c'était particulier à chaque fois). Autres "hic", c'est en collège (Snif ! Moi qui n'avais que du lycée jusqu'ici) et en REP (là, je serai indemnisé au moins d'être dans un établissement difficile), et à 1h20 de transport de chez moi, pale ça me ramènera à mes années parisiennes, où pour un petit boulot, c'était à chaque fois un réel voyage ! titanic

Bref, voilà, c'était les news de Mikah ! N'hésitez pas si vous avez des questions ou si vous souhaitez être rassurés quant à quoi que ce soit !

Ps : coup de chance, en étant au collège, je suis concerné par le brevet, et mon établissement est centre d'examen, donc je surveille et corrige au bercail ! Toutefois, sachez qu'en tant que contractuels, vous pouvez être contacté pour les deux à n'importe quel moment, même si à priori vous n'êtes qu'au collège. Il y a des disciplines sinistrés, c'est le cas en lettres, donc moins d'effectifs. Je prie là pour qu'on m'appelle pas pour le bac. TROP D'EFFORT POUR UNE REMUNERATION POURRIE ET TARDIVE, il faut dire NON si vous avez de grosses contraintes (genre enfant malade, conjoint malade ou indisponible à cause de son travail, etc. Ils peuvent comprendre !)
A titre d'exemple, j'ai corrigé les écrits du BAC l'an dernier, filière ES ; 57 copies + frais de déplacement = 285euros brut = 230 euro net .... RIDICULE ! ça m'a bouffé une semaine de ma vie, et j'ai fini déshydraté (grosse chaleur à Nice l'an dernier à cette période là, je peux vous dire que sans clim, vous les sentez passer les corrections + douleurs aux cervicales et dans le reste du corps !) MOI JE DIS NON DORENAVANT ! Leurs 230 balles, je les récupère au triple en faisant du tutorat en FLE dans les écoles privées ! Nananareuh !
Contenu sponsorisé

Re: D'une année à l'autre, comment ça se passe pour les contractuels ?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum