Coup de gueule

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Coup de gueule

Message par Ruthven le Dim 9 Aoû 2009 - 19:00

@Circé a écrit:On n'élevait pas une famille avec un salaire de prof.... heu

Ce en quoi l'administration ne semble pas lui donner tort puisqu'un des arguments du rapport Pochard pour ne pas revaloriser vraiment les salaires consistait à penser le salaire de l'enseignant comme un salaire féminin d'appoint dans un couple où le mari gagnait plus...

Ruthven
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Coup de gueule

Message par Thalie le Dim 9 Aoû 2009 - 19:04

@Dwarf a écrit:
Soyons sérieux, notre rôle (contrairement aux âneries qu'on nous rabâche depuis 1989 avec Jospin et qui prennent l'eau de toutes parts depuis cinq ans - enfin!) est de transmettre une culture, ce qui suppose que nous ayons nous-mêmes un savoir le plus encyclopédique possible - et pas qu'en littérature : l'histoire et la musique sont aussi deux corollaires immédiats de notre domaine d'enseignement et une solide culture scientifique est indispensable pour être un humain complet - particulièrement en 2009. Les remarques des gens qui nous "agressent" montrent bien qu'un professeur (cf. étymologie du mot au passage) reste, dans l'inconscient collectif, un puits de savoir qu'il doit transmettre et non pas un animateur pédagogique qui servirait d'intermédiaire entre le savoir et l'enfant (foutaises).

Faisons donc honneur à notre tâche, à notre métier, et d'abord A NOUS MEMES : sachons-en le plus et dans moults domaines. Ecrasons (puisque c'est nécessaire, visiblement) les cuistres qui pointent nos lacunes en leur signifiant plutôt les leurs, sans doute bien plus abyssales. Pour ce faire, une seule solution : ne jamais se contenter du déjà acquis, se sentir en appétit perpétuel - bref être curieux. Et ne pas cultiver l'esprit de chapelle face à cette exigence fondamentale d'érudition ("j'enseigne telle matière, donc qu'irai-je voir d'autres domaines, enfin?"). C'est cela, l'humanisme!

Personnellement, j'ai toujours, depuis l'enfance, bouffé du livre, du documentaire, phagocyté des discothèques entières, sans jamais me dire : "cette fois c'est bon, j'en sais assez". Conséquence : personne, dans mon entourage ne m'a jamais fait la moindre réflexion d'ordre culturel et c'est au contraire moi que l'on vient voir pour trouver des réponses (que je n'ai pas toujours, loin s'en faut, mais dans ces cas-là, je le dis clairement et personne ne m'a pour autant dans ces circonstances mis en boîte car nous restons des être humains avec nos inévitables limites). Je ne cite pas mon exemple pour la ramener (car je suis loin d'être le seul dans mon cas) : simplement pour dire qu'il n'y a pas cinquante moyens de faire taire des Béotiens : leur signifier clairement qu'ils le sont. Oui, désolé, un enseignant se doit de savoir ce qu'est le priapisme et qui sont des péripatéticien(ne)s. Notre génération a été la première à avoir les honneurs de l'acculturation de masse à laquelle nous assistons depuis presque trente ans et cela s'est aggravé pour les suivantes. On nous signifie nos limites culturelles? Fort bien et il y a des raisons institutionnalisées à cela ! Mais RAISON DE PLUS pour accepter les lacunes dont nous avons hérité afin de s'employer à les combler au quotidien par une approche généreuse et jouissive du savoir. On me dira : "oui, mais le quotidien, justement..." Certes, mais une attitude, cela se cultive (décidément...) et finit par se fondre naturellement dans un mode de vie. Il y a moultes occasions d'en apprendre toujours plus chaque jour et dans les domaines les plus variés : le tout est d'en avoir conscience et de le cultiver!

Alors, COURAGE ET AVANT!
Bravo Dwarf, très belle analyse que je partage bien que je me sente faible de jour en jour pour la mettre en pratique quotidiennement. Tu t'entendrais parfaitement avec mon compagnon qui scientifique dans l'âme s'arrache les cheveux devant mes ignorances abyssales.
Merci de nous rappeler nos devoirs fondamentaux de professeur de façon si enthousiasmante.

Thalie
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Coup de gueule

Message par liliepingouin le Dim 9 Aoû 2009 - 19:08

@Ruthven a écrit:

Ce en quoi l'administration ne semble pas lui donner tort puisqu'un des arguments du rapport Pochard pour ne pas revaloriser vraiment les salaires consistait à penser le salaire de l'enseignant comme un salaire féminin d'appoint dans un couple où le mari gagnait plus...

affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid
On en est encore là aujourd'hui?

liliepingouin
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Coup de gueule

Message par lene75 le Dim 9 Aoû 2009 - 19:12

un salaire féminin d'appoint dans un couple où le mari gagnait plus...

Alors je vous dis pas quand les deux sont profs...

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...

lene75
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Coup de gueule

Message par Pierre_au_carré le Dim 9 Aoû 2009 - 19:14

[quote="Circé"]
@Pierre_au_carré a écrit:
@Circé a écrit:
(d'ailleurs Circé, on avait pas parlé d'une région viticole ensemble ?)

Si, si ... Wink

Bon, il y a bien des endroits là-bas où le discours est "profs c'est bien payé".

D'ailleurs, quand mon oncle et ma tante viticulteurs me parlent de ma démission... affraid

Pierre_au_carré
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Coup de gueule

Message par Circé le Dim 9 Aoû 2009 - 19:15

@lene75 a écrit:
un salaire féminin d'appoint dans un couple où le mari gagnait plus...

Alors je vous dis pas quand les deux sont profs...

Tout à fait...nous traînons notre misère crasse en faisant pitié à nos voisins qui nous donnent des paniers plein de victuailles afin de nourrir nos pauvres enfants!
pas vrai

Circé
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Coup de gueule

Message par lene75 le Dim 9 Aoû 2009 - 19:22

Tout à fait...nous traînons notre misère crasse en faisant pitié à nos
voisins qui nous donnent des paniers plein de victuailles afin de
nourrir nos pauvres enfants! pas vrai

Ben non, z'aviez qu'à bosser pour avoir un meilleur métier. Déjà que vous foutez rien et que vous êtes toujours en vacances, on ne va pas vous entretenir en plus ! boulet

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...

lene75
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Coup de gueule

Message par neo le Dim 9 Aoû 2009 - 19:27

@Ruthven a écrit:
@Circé a écrit:On n'élevait pas une famille avec un salaire de prof.... heu

Ce en quoi l'administration ne semble pas lui donner tort puisqu'un des arguments du rapport Pochard pour ne pas revaloriser vraiment les salaires consistait à penser le salaire de l'enseignant comme un salaire féminin d'appoint dans un couple où le mari gagnait plus...

Exact ! furieux furieux furieux

neo
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Coup de gueule

Message par neo le Dim 9 Aoû 2009 - 19:31

@Dwarf a écrit:Si vous voulez aller dans ce sens, le salaire moyen dans la fonction publique est, figurez-vous, nettement plus élevé que dans le privé
Non, les études montrent que pour les emplois les moins qualifiés, le salaire dans le public est légèrement supérieur (ça monte rarement très en haut en catégorie C) ; en revanche, pour les emploi les plus qualifiés, le salaire dans le public est nettement inférieur (encore une fois, comparer le salaire d'un enseignant et celui d'un cadre du privé avec le même niveau d'études...)

neo
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Coup de gueule

Message par MS le Dim 9 Aoû 2009 - 19:37

@Dwarf a écrit:
Lula a écrit:
Pour "priapisme", tu réponds que tu n'y es pas non plus confrontée tous les jours (si c'est un homme, ça devrait suffire) et pour "péripatéticienne", tu réponds que tu n'en as pas besoin pour arrondir tes fins de mois. Non mais !

Certes, mais dans ce cas-là, quid des philosophes du même nom?

Soyons sérieux, notre rôle (contrairement aux âneries qu'on nous rabâche depuis 1989 avec Jospin et qui prennent l'eau de toutes parts depuis cinq ans - enfin!) est de transmettre une culture, ce qui suppose que nous ayons nous-mêmes un savoir le plus encyclopédique possible - et pas qu'en littérature : l'histoire et la musique sont aussi deux corollaires immédiats de notre domaine d'enseignement et une solide culture scientifique est indispensable pour être un humain complet - particulièrement en 2009. Les remarques des gens qui nous "agressent" montrent bien qu'un professeur (cf. étymologie du mot au passage) reste, dans l'inconscient collectif, un puits de savoir qu'il doit transmettre et non pas un animateur pédagogique qui servirait d'intermédiaire entre le savoir et l'enfant (foutaises).

Faisons donc honneur à notre tâche, à notre métier, et d'abord A NOUS MEMES : sachons-en le plus et dans moults domaines. Ecrasons (puisque c'est nécessaire, visiblement) les cuistres qui pointent nos lacunes en leur signifiant plutôt les leurs, sans doute bien plus abyssales. Pour ce faire, une seule solution : ne jamais se contenter du déjà acquis, se sentir en appétit perpétuel - bref être curieux. Et ne pas cultiver l'esprit de chapelle face à cette exigence fondamentale d'érudition ("j'enseigne telle matière, donc qu'irai-je voir d'autres domaines, enfin?"). C'est cela, l'humanisme!

Personnellement, j'ai toujours, depuis l'enfance, bouffé du livre, du documentaire, phagocyté des discothèques entières, sans jamais me dire : "cette fois c'est bon, j'en sais assez". Conséquence : personne, dans mon entourage ne m'a jamais fait la moindre réflexion d'ordre culturel et c'est au contraire moi que l'on vient voir pour trouver des réponses (que je n'ai pas toujours, loin s'en faut, mais dans ces cas-là, je le dis clairement et personne ne m'a pour autant dans ces circonstances mis en boîte car nous restons des être humains avec nos inévitables limites). Je ne cite pas mon exemple pour la ramener (car je suis loin d'être le seul dans mon cas) : simplement pour dire qu'il n'y a pas cinquante moyens de faire taire des Béotiens : leur signifier clairement qu'ils le sont. Oui, désolé, un enseignant se doit de savoir ce qu'est le priapisme et qui sont des péripatéticien(ne)s. Notre génération a été la première à avoir les honneurs de l'acculturation de masse à laquelle nous assistons depuis presque trente ans et cela s'est aggravé pour les suivantes. On nous signifie nos limites culturelles? Fort bien et il y a des raisons institutionnalisées à cela ! Mais RAISON DE PLUS pour accepter les lacunes dont nous avons hérité afin de s'employer à les combler au quotidien par une approche généreuse et jouissive du savoir. On me dira : "oui, mais le quotidien, justement..." Certes, mais une attitude, cela se cultive (décidément...) et finit par se fondre naturellement dans un mode de vie. Il y a moultes occasions d'en apprendre toujours plus chaque jour et dans les domaines les plus variés : le tout est d'en avoir conscience et de le cultiver!

Alors, COURAGE ET AVANT!


Entièrement d'accord mais il est difficile parfois de lutter quand on vous accuse de pédantisme parce que vous osez dire que le da vinci code, quand même, ce n'est pas de la littérature.
Dénigrer les profs, c'est aussi dénigrer leur culture et leur savoir. Je n'ai pas le droit de contester les connaissances de ma belle-soeur qui travaille en pharmacie mais elle peut dénigrer mes compétences en matière d'analyse littéraire. Ja sais, ce sont deux domaines complètement différents mais cela ne me semble pas juste de ne pas être reconnue comme quelqu'un qui en sait, au sein de sa famille, un peu plus que les autres en littérature.

_________________
Pas de deuxième année d'IUFM!

MS
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Coup de gueule

Message par Pierre_au_carré le Dim 9 Aoû 2009 - 19:45

@neo a écrit:
@Dwarf a écrit:Si vous voulez aller dans ce sens, le salaire moyen dans la fonction publique est, figurez-vous, nettement plus élevé que dans le privé
Non, les études montrent que pour les emplois les moins qualifiés, le salaire dans le public est légèrement supérieur (ça monte rarement très en haut en catégorie C) ; en revanche, pour les emploi les plus qualifiés, le salaire dans le public est nettement inférieur (encore une fois, comparer le salaire d'un enseignant et celui d'un cadre du privé avec le même niveau d'études...)

Ce n'est pas contradictoire : l'échelle des salaires du privé est beaucoup plus étirée, dans les 2 sens.

Par contre, il y a tellement de bas salaires dans le privé que sa moyenne doit être plus faible que celle du public.

Pierre_au_carré
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Coup de gueule

Message par Dwarf le Dim 9 Aoû 2009 - 20:14

@MS a écrit:
Entièrement d'accord mais il est difficile parfois de lutter quand on vous accuse de pédantisme parce que vous osez dire que le da vinci code, quand même, ce n'est pas de la littérature.
Dénigrer les profs, c'est aussi dénigrer leur culture et leur savoir. Je n'ai pas le droit de contester les connaissances de ma belle-soeur qui travaille en pharmacie mais elle peut dénigrer mes compétences en matière d'analyse littéraire. Ja sais, ce sont deux domaines complètement différents mais cela ne me semble pas juste de ne pas être reconnue comme quelqu'un qui en sait, au sein de sa famille, un peu plus que les autres en littérature.

Avec des arguments solides et des connaissances, on peut facilement mettre à terre n'importe quel hurluberlu (ce n'est d'ailleurs pas un titre de gloire). Le plus dur est de nepas succomber à la tentation de devenir ce faisant un sophiste. Par exemple, pour tes zozos et leur Da Vinci Truc, il s'agit juste de définir ce qu'est la littérature et donc ne oeuvre littéraire : aie avec eux un débat de niveau universitaire sans pour leur montrer la moindre forme de mépris pour autant (ce dont je ne t'accuse pas) et tu les verras ne pouvoir suivre et déclarer forfait, soit ouvertement, soit en te laissant parler sans pluspouvoir intervenir : et là, tu auras gagné... et simplement fait trompher la cause de la vérité. il s en seront quitte pour aller se rhabiller... Et la prochaine fois, dis-leur aussi que Brown non seulement n'a rien inventé puisqu'il a honteusement pompé le contenu d'un bouquin paru il y a déjà longtemps :

http://editions.flammarion.com/Albums_Detail.cfm?ID=22278&levelCode=home

Tu pourras leur dire aussi qu'il s'est pris un procès aux fesses à la suite de son plagiat, procès qu'il a malheureusement remporté au nom de la différence entre un ouvrage de recherceh et son adaptation romanesque (attention, roman, n'est pas synonyme de littérature : et c'est là que tu peux les piéger en beauté).

Enfin, ce n'est qu'un exemple! Et quitte à passer pour un pinailleur et un emm..., je préfère que ce soit parce qu'on s'emploie à faire triompher le bons sens et la vérité plutôt que pour d'autres raisons de caractère! Twisted Evil

_________________
NOM CACHE "[...] Mais fondent les eaux dures, déborde la vie, vienne le torrent dévastateur plutôt que la Connaissance !" Victor Segalen, Stèles

"La laïcité n'est pas aménageable : elle est, ou elle n'est pas. Toute concession est un anéantissement. Encore un effort, et elle ne sera plus." J-P Brighelli

"La difficulté est une monnaie que les savants emploient comme les joueurs de passe-passe pour ne découvrir l’inanité de leur art." Montaigne

"C’est dans le gouvernement républicain qu’on a besoin de toute la puissance de l’éducation." Montesquieu

Dwarf
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum