Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Wahlou
Niveau 10

Re: phobie : votre avis SVP

par Wahlou le Mar 30 Mai 2017 - 14:28
"Le risque est que l'élève et ses camarades jouent à effrayer le professeur" tout à fait d'accord avec toi mais encore faut-il le prouver. Si jamais les parents contestent ça va être dur de le prouver car on ne peut deviner les intentions des élèves.


Je me suis mal exprimé, mon message visait surtout à mettre en lumière le ridicule d'une éventuelle  sanction donnée et non le ridicule de la phobie que je respecte sincèrement.

Je m'en excuse d'avance si le message laissait penser le contraire.

La véritable question est de savoir s'il existe une solution qui content à la fois le professeur et l'élève.

La mettre derrière un élève ne solutionnera rien : si elle ne voit pas le tableau et qu'elle veut s'avancer ? Vous faites quoi dans ces cas là ?

Gryphe  propose d'envoyer l'élève dans une autre classe : Pourquoi l'empêcher de suivre ses cours ?

Toutes les "solutions" proposées nuisent à la scolarité de l'eleve. J'ai bien conscience qu'il s'agit d'un problème extrêmement handicapant mais il n'y a aucune raison que la scolarité de l'élève en pâtisse.

Tout ça pour dire qu'il n'existe pas de solutions où tout le monde y trouve son compte  si ce n'est de compter sur la mansuétude  (bien que je n'y crois pas hein...).

La requête farfelue ne concernait pas la maladie mais le coup de fil pour faire changer la tenue vestimentaire.
avatar
Zagara
Vénérable

Re: phobie : votre avis SVP

par Zagara le Mar 30 Mai 2017 - 14:40
@Danska a écrit:
@Kan-gourou a écrit:Je ne sais pas ce qui m'hallucine le plus dans tout ce que tu écris. Si tu avais lu correctement ce que j'ai écrit, tu aurais compris que je partais du principe qu'un élève à qui on explique sa phobie peut le comprendre et faire attention. Mais je vis certainement trop dans le monde des Bisounours, ce que m'a fait remarquer Rendash, car le risque est que l'élève et ses camarades jouent à effrayer leur professeur. Dans ce cas-là, le motif de l'exclusion est tout trouvé, puisqu'ils font exprès de malmener leur enseignant. Et je le répète, l'appel aux parents, c'est pour les mettre en face de la monstruosité de leur enfant, car oui, il faut être un monstre pour faire souffrir délibérément quelqu'un !

Quant à dire que c'est "une requête farfelue", je trouve cela ignoble. Ça me fait penser à ces professeurs qui osent se moquer des élèves qui ont de graves maladies...
Bien dit, Kan-gourou. J'hallucine tout autant que toi en lisant ces interventions !
Ça dépend vraiment des élèves. Il y en a, si tu leur donnes un bâton pour te frapper, ils le feront sans hésiter. Cela n'a rien de "monstrueux", les ados sont quand même plus souvent des brutes que les adultes.
Voir au cas par cas ; mais apparemment cette élève est désagréable.

En physique-chimie il y a bien les blouses, mais ça demanderait de pouvoir sortir un TP de sa poche de manière aléatoire, ce qui désordonne la progression et la structure du cours... Question très compliquée ; je ne vois pas de réponse claire à ce problème.
avatar
Kan-gourou
Neoprof expérimenté

Re: phobie : votre avis SVP

par Kan-gourou le Mar 30 Mai 2017 - 14:44
@Wahlou a écrit:"Le risque est que l'élève et ses camarades jouent à effrayer le professeur" tout à fait d'accord avec toi mais encore faut-il le prouver. Si jamais les parents contestent ça va être dur de le prouver car on ne peut deviner les intentions des élèves.


Je me suis mal exprimé, mon message visait surtout à mettre en lumière le ridicule d'une éventuelle  sanction donnée et non le ridicule de la phobie que je respecte sincèrement.

Je m'en excuse d'avance si le message laissait penser le contraire.

La véritable question est de savoir s'il existe une solution qui content à la fois le professeur et l'élève.

La mettre derrière un élève ne solutionnera rien : si elle ne voit pas le tableau et qu'elle veut s'avancer ? Vous faites quoi dans ces cas là ?

Gryphe  propose d'envoyer l'élève dans une autre classe : Pourquoi l'empêcher de suivre ses cours.

Toutes les "solutions" proposées nuisent à la scolarité de l'eleve. J'ai bien conscience qu'il s'agit d'un problème extrêmement handicapant mais il n'y a aucune raison que la scolarité de l'élève en pâtisse.

On parle de rater une heure de cours, je ne suis pas sûre que la scolarité de l'élève en pâtisse vraiment.

@Wahlou a écrit: Tout ça pour dire qu'il n'existe pas de solutions où tout le monde y trouve son compte  si ce n'est de compter sur la mansuétude  (bien que je n'y crois pas hein...).

La requête farfelue ne concernait pas la maladie mais le coup de fil pour faire changer la tenue vestimentaire.

Je me disais bien aussi...
Mais je ne parlais pas de demander aux parents d'apporter une autre tenue, mais de faire un point sur le comportement de leur enfant qui fait exprès de faire souffrir son professeur.

_________________
Travaux en cours...
avatar
Gryphe
Médiateur

Re: phobie : votre avis SVP

par Gryphe le Mar 30 Mai 2017 - 14:48
@Wahlou a écrit:
Gryphe  propose d'envoyer l'élève dans une autre classe : Pourquoi l'empêcher de suivre ses cours ?
Je propose quelque chose de très légèrement différent : l'envisager à l'avance, savoir qu'on a ça comme "possibilité" le cas échéant. Il ne s'agit évidemment pas de punir l'élève ou de le sanctionner mais d'avoir à l'esprit quelques "plans B" possibles pour faire baisser la pression et pouvoir tout simplement retourner faire cours.
Sinon c'est toute la classe qui risque de ne pas revoir sa prof...

@ameliez a écrit:Par exemple, j'évite les smileys à droite de cette page car je pense qu'il y a un risque d'y trouver un c.
Quand on en est là (impossibilité même d'écrire le mot), sous réserve que tout ceci soit une vraie histoire (on ne peut jamais savoir), on peut imaginer que la collègue ne soit même pas en état de venir lire les réponses au cas où quelqu'un lui ferait une mauvaise blague dans les spoilers...

_________________
Τί ἐστιν ἀλήθεια ;

Certaines rubriques de Neoprofs.org sont en accès restreint. Pour en savoir plus, c'est par ici : http://www.neoprofs.org/t48247-topics-en-acces-restreint-forum-accessible-uniquement-sur-demande-edition-2017
avatar
Wahlou
Niveau 10

Re: phobie : votre avis SVP

par Wahlou le Mar 30 Mai 2017 - 14:58
Sous prétexte qu'il s'agisse d'une heure de cours on peut bien la lui faire louper ? Là c'est  à mon tour d'halluciner.

Je suis désolé mais je n'adhère pas trop, une heure de cours c'est une heure où on avance dans le cours, il n'y a qu'à voir les absents qui sont largués à leur retour quand ils loupent une heure.

Lui faire louper une heure de cours c'est avant tout rattraper le cours et le comprendre sans les explications fournies. Il n'y a aucune raison de donner une surcharge de travail supplémentaire alors qu'elle n'y est pour rien, ce serait injuste et arbitraire en vertu du RI

Alors oui évidemment, sa vie ne sera pas fichue pour autant mais le fait de lui mettre des bâtons dans les roues est injuste, même une seule fois.
archeboc
Esprit éclairé

Re: phobie : votre avis SVP

par archeboc le Mar 30 Mai 2017 - 15:54
@Wahlou a écrit:Vous croyez vraiment que la direction acceptera de se mouiller pour une requête aussi farfelue ?

Si un médecin téléphone au CDE pour lui faire part du problème, en lui indiquant que c'est sa responsabilité de supérieur hiérarchique qui est en jeu, y compris sa responsabilité pénal en cas d'accident, je pense que le CDE sera très pressé de se mouiller.

Le bon circuit, ce serait donc de passer par le médecin conseil du rectorat. Mais il faut lui présenter des certificats médicaux blindés.

_________________
Pour des raisons de commodité nous utilisons dans nos analyses un classement des élèves en « bons », « moyens » et « faibles » qui n'est valable qu'à l'intérieur de chaque classe ou dans des classes de même type. En fait, les élèves que nous appelons « bons » sont plutôt des élèves moyens, les « moyens » des élèves plutôt faibles et les « faibles » des élèves en grande difficulté.
van Zanten Agnès. Le quartier ou l'école ? Déviance et sociabilité adolescente dans un collège de banlieue . In: Déviance et société. 2000 - Vol. 24 - N°4. Les désordres urbains : regards sociologiques. pp. 377-401. note 3


avatar
Lucrezia
Niveau 9

Re: phobie : votre avis SVP

par Lucrezia le Mar 30 Mai 2017 - 15:58
Wahlou, merci de bien culpabiliser Amélie, en affirmant que si elle refuse de prendre l'élève dans son cours, elle met "des bâtons dans les roues" de son élève et met sa scolarité en danger.

Oui, il est injuste qu'une élève soit "exclue" d'un cours parce qu'il y a un c. sur son tee-shirt.
Sauf que dans le cas présent, la phobie est telle que si l'élève reste, c'est l'enseignante qui quittera la salle de classe. Et là, ce n'est pas une élève mais la classe entière qui sera pénalisée.
Il s'agit ici de trouver la moins pire des solutions, parce qu'il faudra bien faire un choix si le problème se pose, et que notre collègue, qui est la première victime de sa phobie, souhaite faire au mieux pour le plus grand nombre.

_________________
« Ὁ βίος βραχύς, ἡ δὲ τέχνη μακρή, ὁ δὲ καιρὸς ὀξύς, ἡ δὲ πεῖρα σφαλερή, ἡ δὲ κρίσις χαλεπή. »  Hippocrate
avatar
Lynae
Niveau 4

Re: phobie : votre avis SVP

par Lynae le Mar 30 Mai 2017 - 17:17
@Wahlou a écrit:"Le risque est que l'élève et ses camarades jouent à effrayer le professeur" tout à fait d'accord avec toi mais encore faut-il le prouver. Si jamais les parents contestent ça va être dur de le prouver car on ne peut deviner les intentions des élèves.
Depuis le début de l'année aucun élève n'est venu avec le dessin d'un c. que ce soit sur ses vêtements, son sac, sa trousse ou autre et là, juste après que la prof ait avoué sa phobie à une élève, 20 élèves se ramèneraient en classe avec ce motif par pure coïncidence ? Je crois que l'intention de ne pas nuire serait bien plus dure à prouver dans le cas présent (changement de comportement + concertation à plusieurs).
avatar
Wahlou
Niveau 10

Re: phobie : votre avis SVP

par Wahlou le Mar 30 Mai 2017 - 17:35
Il me semble qu'on sanctionne uniquement sur des preuves factuelles et non sur des suppositions même si elles sont plus que plausibles Wink


_________________
"Savoir étant sublime, apprendre sera doux"
Victor Hugo, Les contemplations
avatar
Rendash
Esprit sacré

Re: phobie : votre avis SVP

par Rendash le Mar 30 Mai 2017 - 17:44
@Wahlou a écrit:Il me semble qu'on sanctionne uniquement sur des preuves factuelles et non sur des suppositions même si elles sont plus que plausibles Wink


Une phrase, deux âneries.
1 : il ne s'agit pas d'une sanction, mais d'une punition. Et ce n'est même pas le cas si on évacue l'élève concernée uniquement, suivant ce que suggère Gryphe.
2 : dans le cas auquel tu te réfères, il y a bien plus que de simples "suppositions", il y a un faisceau de présomptions. Ce qu'avance Lynae est tout à fait exact, et il y aurait évidemment matière à punition. On serait dans un cas de harcèlement, et trop d'élèves et de collègues morflent chaque jour à cause du genre d'attitude que tu affiches. Il s'agit aussi de remplir notre mission d'éducateurs, et en l'occurrence, se retrancher courageusement derrière un supposé légalisme ne permet pas de remplir cette mission.

C'est drôle, cet entêtement qui ne repose sur rien à faire appel à la "mansuétude" d'un élève, puis à essayer mordicus de prouver qu'un éventuel cas de harcèlement n'en serait pas un. Bon, ça explique pourquoi tu te fais à ce point bouffer ; ce sont des choses qui arrivent, à tout le monde, mais de là à en faire une fierté et une règle de conduite, il y a une marge.

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Ajupouet
Habitué du forum

Re: phobie : votre avis SVP

par Ajupouet le Mar 30 Mai 2017 - 17:59
Je pense que tout simplement, dans de telles conditions, le professeur ne peut faire cours. Point. Donc, certificat médical, aussi souvent que nécessaire en attendant que la mode de ce t-shirt cesse.

La question est maintenant de savoir si on peut la faire cesser rapidement et définitivement cette mode, ou pas.
Je pense, même si l'intensité de la phobie semble exceptionnelle, que cette enseignante n'est pas la seule à détester les clowns. Dans ce cas, c'est à l'administration de préciser que ce type de t-shirt est malséant en classe et que ça dérange plusieurs personnes au collège.
En profiter pour mettre dans le même sac les t-shirt avec des feuilles de cannabis, les tongs, shorts et autres, et hop, ça passe ni vu ni connu au milieu d'un rappel classique sur les devoirs des élèves au niveau vestimentaire.
Je ne m'étendrais personnellement pas sur une telle phobie devant des personnes autres que de confiance. Certainement pas des élèves.

_________________
Enfants, adolescents, adultes : il n'est jamais trop tard pour restaurer son geste d'écriture.
www.sos-ecriture.com   - Facebook
avatar
Rendash
Esprit sacré

Re: phobie : votre avis SVP

par Rendash le Mar 30 Mai 2017 - 18:08
@Ajupouet a écrit:Je pense que tout simplement, dans de telles conditions, le professeur ne peut faire cours. Point. Donc, certificat médical, aussi souvent que nécessaire en attendant que la mode de ce t-shirt cesse.

La question est maintenant de savoir si on peut la faire cesser rapidement et définitivement cette mode, ou pas.
Je pense, même si l'intensité de la phobie semble exceptionnelle, que cette enseignante n'est pas la seule à détester les clowns. Dans ce cas, c'est à l'administration de préciser que ce type de t-shirt est malséant en classe et que ça dérange plusieurs personnes au collège.
En profiter pour mettre dans le même sac les t-shirt avec des feuilles de cannabis, les tongs, shorts et autres, et hop, ça passe ni vu ni connu au milieu d'un rappel classique sur les devoirs des élèves au niveau vestimentaire.
Je ne m'étendrais personnellement pas sur une telle phobie devant des personnes autres que de confiance. Certainement pas des élèves.

C'est marrant comme c'est vachement plus clair quand c'est toi qui le dis Razz

Et +1, évidemment. Sur chacun des points.


_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Provence
Enchanteur

Re: phobie : votre avis SVP

par Provence le Mar 30 Mai 2017 - 19:09
@Wahlou a écrit:


Je me suis mal exprimé.
Comme souvent. Ce que l'on conçoit bien s'énonce clairement...

@Wahlou a écrit:

Lui faire louper une heure de cours c'est avant tout  rattraper le cours et le comprendre sans les explications fournies. Il n'y a aucune raison de donner une surcharge de travail supplémentaire alors qu'elle n'y est pour rien, ce serait injuste et arbitraire en vertu du RI

Alors oui évidemment, sa vie ne sera pas fichue pour autant mais le fait de lui mettre des bâtons dans les roues est injuste, même une seule fois.
Un prof en arrêt, ce sont des heures perdues pour tout le monde. Aucune solution ne pourra être parfaitement juste.

@Ajupouet a écrit:Je pense que tout simplement, dans de telles conditions, le professeur ne peut faire cours. Point. Donc, certificat médical, aussi souvent que nécessaire en attendant que la mode de ce t-shirt cesse.

La question est maintenant de savoir si on peut la faire cesser rapidement et définitivement cette mode, ou pas.
Je pense, même si l'intensité de la phobie semble exceptionnelle, que cette enseignante n'est pas la seule à détester les clowns. Dans ce cas, c'est à l'administration de préciser que ce type de t-shirt est malséant en classe et que ça dérange plusieurs personnes au collège.
En profiter pour mettre dans le même sac les t-shirt avec des feuilles de cannabis, les tongs, shorts et autres, et hop, ça passe ni vu ni connu au milieu d'un rappel classique sur les devoirs des élèves au niveau vestimentaire.
Je ne m'étendrais personnellement pas sur une telle phobie devant des personnes autres que de confiance. Certainement pas des élèves.
Je partage entièrement ton point de vue.
avatar
Dalva
Doyen

Re: phobie : votre avis SVP

par Dalva le Mar 30 Mai 2017 - 19:29
L'une de mes collègues d'EPS, maintenant retraitée, souffrait d'un asthme très invalidant qui s'est accentué au cours des années. Tout allait bien en général, sauf qu'un coup de déodorant aérosol pouvait la faire étouffer à en mourir. C'était une époque où les aérosols n'étaient pas conspués ni évités comme maintenant. Et puis aucun de nos élèves ne s'était encore amusé à enflammer le jet à l'aide d'un briquet, enflammant au passage la chevelure d'un de ses camarades, si bien que l'objet ne paraissait pas particulièrement dangereux ni gênant.
Cependant, la direction était au courant du problème de santé de notre collègue, et les déodorants aérosols étaient rigoureusement interdits en EPS, pour cette raison.
Des gamins un jour en ont amené et se sont amusés dans les vestiaires ("pour voir", je suppose). Ma collègue a failli en crever. Les élèves ont été exclus de l'établissement plusieurs jours : c'était bien une sanction, et personne ne s'est avisé de la contester.

Cela répond-il à vos étonnements, interrogations et indignations, Wahlou ?

Je profite de ce passage rapide pour rappeler qu'on n'est pas obligé, sur ce forum, de donner son avis sur tout. On peut se contenter de lire ce que les autres ont à dire, le plus souvent leurs interventions sont suffisantes et plutôt sensées.
avatar
slynop
Niveau 10

Re: phobie : votre avis SVP

par slynop le Mar 30 Mai 2017 - 20:00
En parlant de phobie, j'ai eu une élève aujourd'hui qui a très légèrement blessé sa voisine au bras en se tournant avec le plâtre de sa main gauche, ce qui a entraîné quelques gouttes de sang. la gamine avec le bras dans le plâtre s'est sentie très vite mal car elle a la phobie du sang. J'ai dû l'éloigner de sa voisine, et malgré cela elle est devenue livide et apathique. Heureusement que c'était quasiment la fin de l'heure et que deux de ses camarades l'ont menée à l'infirmerie.
avatar
Wahlou
Niveau 10

Re: phobie : votre avis SVP

par Wahlou le Mar 30 Mai 2017 - 20:16
@Rendash a écrit:
@Wahlou a écrit:Il me semble qu'on sanctionne uniquement sur des preuves factuelles et non sur des suppositions même si elles sont plus que plausibles Wink


Une phrase, deux âneries.
1 : il ne s'agit pas d'une sanction, mais d'une punition. Et ce n'est même pas le cas si on évacue l'élève concernée uniquement, suivant ce que suggère Gryphe.
2 : dans le cas auquel tu te réfères, il y a bien plus que de simples "suppositions", il y a un faisceau de présomptions. Ce qu'avance Lynae est tout à fait exact, et il y aurait évidemment matière à punition. On serait dans un cas de harcèlement, et trop d'élèves et de collègues morflent chaque jour à cause du genre d'attitude que tu affiches. Il s'agit aussi de remplir notre mission d'éducateurs, et en l'occurrence, se retrancher courageusement derrière un supposé légalisme ne permet pas de remplir cette mission.

C'est drôle, cet entêtement qui ne repose sur rien à faire appel à la "mansuétude" d'un élève, puis à essayer mordicus de prouver qu'un éventuel cas de harcèlement n'en serait pas un. Bon, ça explique pourquoi tu te fais à ce point bouffer ; ce sont des choses qui arrivent, à tout le monde, mais de là à en faire une fierté et une règle de conduite, il y a une marge.

Donc pour toi, éloigner une élève, la priver de son cours n'est pas une punition pour toi (il s'agit ni plus ni moins d'une exclusion de cours pour un motif un peu bancal...)? Tu trouves cette mesure normale ? Entraver la scolarité d'une élève parce qu'une professeure a une phobie me semble assez disproportionné d'autant plus que cette élève n'est pas responsable des problèmes de son professeur, elle n'a donc pas à en subir les conséquences.

Notre marge de manœuvre est, il me semble, rigoureusement encadrée par ce que l'on appelle le règlement intérieur. Il faudrait juste admettre qu'il existe une différence entre ce l'on voudrait faire et ce que l'on peut faire. Les sanctions/punitions ne peuvent être données uniquement dans un cadre bien défini par le RI. Et, il me semble que c'est ce règlement qui fait foi et qui est invoqué pour justifier une décision. Si les parents de l'élève conteste la mesure d'éloignement, le RI leur donne raison. Je ne vois absolument pas ce qu'il y a de choquant à se conformer au RI pour juger de la pertinence d'une sanction/punition, après tout, c'est bien à cela qu'il sert, non ? Et c'est bien ce RI que les élèves et les parents se sont engagés à respecter ?


Par ailleurs, je trouve cela assez limite d'invoquer le RI quand cela nous arrange, l'application du règlement n'est pas élastique. Tout comme il est aussi limite d'émettre un jugement de valeur (cf "Bon, ça explique pourquoi tu te fais à ce point bouffer")

Quitte à trouver une solution, la plus juste possible, serait effectivement de faire louper une heure de cours à tout le monde, tous les élèves seraient sur le même pied d'égalité.

@Dalva a écrit:L'une de mes collègues d'EPS, maintenant retraitée, souffrait d'un asthme très invalidant qui s'est accentué au cours des années. Tout allait bien en général, sauf qu'un coup de déodorant aérosol pouvait la faire étouffer à en mourir. C'était une époque où les aérosols n'étaient pas conspués ni évités comme maintenant. Et puis aucun de nos élèves ne s'était encore amusé à enflammer le jet à l'aide d'un briquet, enflammant au passage la chevelure d'un de ses camarades, si bien que l'objet ne paraissait pas particulièrement dangereux ni gênant.
Cependant, la direction était au courant du problème de santé de notre collègue, et les déodorants aérosols étaient rigoureusement interdits en EPS, pour cette raison.
Des gamins un jour en ont amené et se sont amusés dans les vestiaires ("pour voir", je suppose). Ma collègue a failli en crever. Les élèves ont été exclus de l'établissement plusieurs jours : c'était bien une sanction, et personne ne s'est avisé de la contester.

Cela répond-il à vos étonnements, interrogations et indignations, Wahlou ?

Non pas vraiment, puisque l'interdiction d'aérosol a été faite au préalable avant la sanction, les élèves savaient à quoi ils s'exposaient, ils ont été punis en conséquence. D'où l'intérêt de définir un cadre avant de sanctionner (cf mon message plus haut)

_________________
"Savoir étant sublime, apprendre sera doux"
Victor Hugo, Les contemplations
avatar
Rendash
Esprit sacré

Re: phobie : votre avis SVP

par Rendash le Mar 30 Mai 2017 - 20:18
@Rendash a écrit:Une phrase, deux âneries.
1 : il ne s'agit pas d'une sanction, mais d'une punition.


@Wahlou a écrit:Donc pour toi, éloigner une élève, la priver de son cours n'est pas une punition pour toi


OK Laughing


@Wahlou a écrit:Quitte à trouver une solution, la plus juste possible, serait effectivement de faire louper une heure de cours à tout le monde, tous les élèves seraient sur le même pied d'égalité.

Le raisonnement étant aussi bancal que la phrase, je ne lis pas le reste.

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
DesolationRow
Vénérable

Re: phobie : votre avis SVP

par DesolationRow le Mar 30 Mai 2017 - 20:21
Bancal is the new inepte.
avatar
Wahlou
Niveau 10

Re: phobie : votre avis SVP

par Wahlou le Mar 30 Mai 2017 - 20:22
@Rendash a écrit:
@Wahlou a écrit:Il me semble qu'on sanctionne uniquement sur des preuves factuelles et non sur des suppositions même si elles sont plus que plausibles Wink


Une phrase, deux âneries.
1 : il ne s'agit pas d'une sanction, mais d'une punition. Et ce n'est même pas le cas si on évacue l'élève concernée uniquement

"Et ce n'est même pas le cas", on doit le comprendre comment ?
avatar
Rendash
Esprit sacré

Re: phobie : votre avis SVP

par Rendash le Mar 30 Mai 2017 - 20:24
@Wahlou a écrit:
@Rendash a écrit:
@Wahlou a écrit:Il me semble qu'on sanctionne uniquement sur des preuves factuelles et non sur des suppositions même si elles sont plus que plausibles Wink


Une phrase, deux âneries.
1 : il ne s'agit pas d'une sanction, mais d'une punition. Et ce n'est même pas le cas si on évacue l'élève concernée uniquement

"Et ce n'est même pas le cas", on doit le comprendre comment ?

Relis le propos de Gryphe, et tâche de le comprendre par toi-même Rolling Eyes


@DesolationRow a écrit:Bancal is the new inepte.

Que veux-tu, je suis d'un naturel doux et accommodant, je manie l'euphémisme pour ne pas blesser mon interlocuteur, surtout quand il comprend un mot sur trois et une phrase sur quatre Rolling Eyes

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
ipomee
Grand sage

Re: phobie : votre avis SVP

par ipomee le Mar 30 Mai 2017 - 20:28
En effet : Rendash diplomate. Smile
avatar
Rendash
Esprit sacré

Re: phobie : votre avis SVP

par Rendash le Mar 30 Mai 2017 - 20:30
@ipomee a écrit:En effet : Rendash diplomate. Smile

It is known, Khaleesi Razz

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum