J-M Blanquer pourrait revenir sur le décret rendant les redoublements difficiles

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: J-M Blanquer pourrait revenir sur le décret rendant les redoublements difficiles

Message par maikreeeesse le Mer 31 Mai 2017 - 12:58

L'école, l'école... Nous aimerions bien proposé le redoublement, à chaque fois on se fait fait retoquer par l'IEN. On doit distribuer aux parents une proposition de passage émanent du conseil de cycle, puis une décision de passage en avril en n'ayant aucune possibilité de faire redoubler. C'est uj vrai gaspillage de paperasse. La terminologie "rupture des apprentissages" étant comprise restrictivement comme absence de longue durée par l'IEN n'offre aucune possibilité. "Et même un enfant n'ayant jamais été scolarisé dans un autre pays ne peut réellement être considéré comme en rupture puisqu'il n'avait pas le choix et n'a jamais été à l'école" martèle notre IEN. Je ne dis pas qu'un gamin de 10 ans allophone qui ne sait pas lire doit forcément aller en CP mais tout de même aucune souplesse n'est permise. Marre !

maikreeeesse
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: J-M Blanquer pourrait revenir sur le décret rendant les redoublements difficiles

Message par Herrelis le Mer 31 Mai 2017 - 13:06

@XIII a écrit:
@Verdurette a écrit:C'est la deuxième année qu'il n'y a plus aucun maintien en école élémentaire, sauf cas rarissime de "non-exposition aux apprentissages". L'an passé pour la première fois, nous devions soumettre nos demandes de maintien à l'IEN, avec un dossier argumenté.  Toutes ont été refusées, sauf pour deux élèves d'une même famille arrivée en cours d'année, enfants "Non Scolarisés Antérieurement" parce que venant d'un pays en guerre.

Donc depuis deux ans , nous faisons passer (à notre corps défendant) des tas de gamins qui n'ont pas le niveau. Quelques parents (peu nombreux) ont réclamé un maintien, on le leur a refusé, la plupart des autres se sont au contraire engouffrés dans la brèche, et ont même utilisé ce dispositif pour forcer le passage d'élèves que nous voulions orienter en ULIS.

Donc profitez-bien de vos bébés 2000 au lycée, parce que le cru 2007 et les suivants, ça va être quelque chose ... Les premiers gamins toujours-pas-lecteurs-en-fin-de-CE1-mais-qui-sont-passés-tout-de-même, ceux qui ne dépassent pas 69, calent sur la soustraction à retenue et s'avèrent incapables de retenir la table de 2, vous allez les voir arriver dans deux ans au collège, et sans vouloir vous déprimer,  je crains qu'ils ne sachent pas beaucoup mieux lire (ni écrire, ni compter) quand ils arriveront en 6ème.

Il va falloir en prévoir des heures d'AP ...
(humour noir).  

+1
La génération qui monte, génération des rythmes Peillon, de l'inclusion avec absence de redoublement posera beaucoup de soucis au collège...
Je peux aussi prévoir que la génération des collégiens "sans redoublement" va être très très dure pour nos collègues du lycée. "ON" (qui comme chacun le sait est un... brefle) nous a répété à maintes reprises d'être "bienveillants" en remplissant le LSU et qu'"ON" (décidément il insiste) s'arrogeait le droit de repasser derrière en cas d'élève vraiment sur la limite (il a dit qu'il allait tout mettre en vert).

_________________
Han : "Comment on s'en sort?" Luke : "comme d'habitude." Han : "Si mal que ça?!!" Le Retour du Jedi
"Drowned in moonlight, strangled by her own bra." -Carrie Fisher- 1956-2016 - See you space momma.
avatar
Herrelis
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: J-M Blanquer pourrait revenir sur le décret rendant les redoublements difficiles

Message par ZeSandman le Mer 31 Mai 2017 - 13:23

@Zappons a écrit:Vous êtes un peu durs quand même...

Personnellement, pour l'instant je suis plutôt rassuré par les déclarations du nouveau ministre. Ça change vraiment complètement de l'idéologie de l'équipe précédente, reconnaissons-le. Je sais, c'est très malvenu de dire ça, et je vais me faire lyncher : il est généralement de meilleur ton d'être dans la critique automatique.

En disant cela vous êtes vous-même dans la critique, des intervenants de ce fil, et vous avez bien sûr toute liberté d'émettre un avis critique.
Maintenant en anticipant, de manière là aussi critique, sur d'éventuelles réactions négatives que votre avis pourrait déclencher, vous vous retrouvez à encourager ce même automatisme que vous cherchez pourtant à dénoncer.
Je trouve l'ironie du truc amusante, mais j'ai un sens de l'humour très particulier.

De plus sur le fond, les critiques émises ici me semblaient plutôt argumentées ; elles disent en substance que derrière les mots prononcés, qui restent peu précis, notamment sur les moyens,  il mettra bien en oeuvre ce qu'il veut.
Et rappeler le principe qu'il faut limiter au maximum le nombre de redoublements, me semble déjà déconnecter le discours de la réalité du terrain. Tout dépend de ce qui sera appelé une situation où on ne peut pas se voiler la face. Comme vous dites, chat échaudé...

_________________
Ce sont les rêves qui donnent au monde sa forme.
avatar
ZeSandman
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: J-M Blanquer pourrait revenir sur le décret rendant les redoublements difficiles

Message par Rendash le Mer 31 Mai 2017 - 13:35

@Zappons a écrit:
@Rendash a écrit:
@Zappons a écrit:Vous êtes un peu durs quand même...

Personnellement, pour l'instant je suis plutôt rassuré par les déclarations du nouveau ministre. Ça change vraiment complètement de l'idéologie de l'équipe précédente, reconnaissons-le. Je sais, c'est très malvenu de dire ça, et je vais me faire lyncher : il est généralement de meilleur ton d'être dans la critique automatique.

Et pourtant je ne partais pas du tout confiant ! Je n'ai pas voté pour Macron au 1er tour, et quand j'ai appris que Blanquer était l'ancien DGESCO sous le gouvernement de droite, j'ai eu des boutons.  affraid

Vous dites qu'il dit une chose et son contraire à propos des redoublements, pour plaire à tout le monde : je suis pas trop d'accord. Il parle quand même vraiment de remettre en cause le décret qui empêchait les redoublements.

Après, entre les intentions et les actes... Je reste méfiant malgré tout, chat échaudé craint l'eau froide. On jugera sur pièces. Mais je me refuse à tourner en dérision par principe chacune de ses déclarations, j'attends de voir.

C'est mignon, cette façon de se poser en esprit supérieur au-dessus de la mêlée et des réactions pavloviennes. Mais il a déjà été expliqué à maintes reprises en quoi, malgré quelques différences de ton et de posture à la marge, "l'idéologie de l'équipe précédente" ne différait en fait pas vraiment de celle de l'équipe actuelle (autonomie, volonté d'annualiser les services, développement et institutionnalisation de la caporalisation, etc., etc., etc.). Mais tu as évidemment le droit de refaire le coup de Peillon, bien entendu : "il est gentil, not' nouveau ministre, y dit des trucs bien, c'est rassurant".

Suspect Je me pose pas "au dessus de la mêlée" ni "en esprit supérieur", je donne mon avis, c'est tout...

C'était peut-être involontaire, mais "reconnaissons-le", "Je sais, c'est très malvenu de dire ça, et je vais me faire lyncher" et "il est généralement de meilleur ton d'être dans la critique automatique" s'éloigne considérablement de l'émission d'un avis sur une question. Sans parler de "Mais je me refuse à tourner en dérision par principe", qui est quand même particulièrement malvenu. Ce n'est certainement pas une posture de principe, tout a été argumenté à de multiples reprises ; et il s'agit bien moins de dérision que de méfiance.

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Rendash
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: J-M Blanquer pourrait revenir sur le décret rendant les redoublements difficiles

Message par Zappons le Mer 31 Mai 2017 - 18:59

Bon, OK, désolé, je ne dis plus rien.
avatar
Zappons
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: J-M Blanquer pourrait revenir sur le décret rendant les redoublements difficiles

Message par plotch le Mer 31 Mai 2017 - 19:15

@Zappons a écrit:Bon, OK, désolé, je ne dis plus rien.

Tu as raison, mieux vaut se contenter d'observer sur ce forum : c'est bien plus drôle.

plotch
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: J-M Blanquer pourrait revenir sur le décret rendant les redoublements difficiles

Message par Jacq le Ven 2 Juin 2017 - 23:37

Il peut toujours rétablir la possibilité du redoublement mais si la consigne imposée aux CdE reste le non redoublement (ce qui était le cas sous tous les derniers gouvernements de droite, dont le sien), le résultat restera le même : on fait passer pour obéir aux injonctions des pourcentages imposés par le ministère.
avatar
Jacq
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: J-M Blanquer pourrait revenir sur le décret rendant les redoublements difficiles

Message par ZeSandman le Sam 3 Juin 2017 - 0:14

@plotch a écrit:
Tu as raison, mieux vaut se contenter d'observer sur ce forum : c'est bien plus drôle.

Je ne peux donc que nous vous souhaiter une utilisation du forum qui vous apporte la plus grande drôlerie que l'on puisse imaginer. Et la plus longue aussi.

_________________
Ce sont les rêves qui donnent au monde sa forme.
avatar
ZeSandman
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: J-M Blanquer pourrait revenir sur le décret rendant les redoublements difficiles

Message par Olympias le Sam 3 Juin 2017 - 0:29

@Fires of Pompeii a écrit:
@trompettemarine a écrit:C'est juste une histoire d'argent et de démographie. Quand les bébés 2000 auront tous eu leur bac (ils sont en première cette année), les redoublements pourront réapparaître. En attendant, on en envoie une belle palanquée droit dans le mur et on prend de mauvaises habitudes (du côté des élèves et du côté des professeurs puisque de toute façon "l'élève passera".)

J'attends (sans hâte) les consignes de bienveillance de l'EAF de cette année !

Consigne qui, rappelons-le, n'ont aucune valeur légale.
Comme toutes celles que nous pourrions recevoir. J'ai en terminale des élèves qui ne savent pas écrire
avatar
Olympias
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: J-M Blanquer pourrait revenir sur le décret rendant les redoublements difficiles

Message par Milè le Ven 9 Juin 2017 - 5:56

En Belgique, on va beaucoup plus loin, et personne ne râle (les parents d'élèves ne font semble-t-il pas la loi) : chaque année, les jeunes (y compris en primaire) passent un examen en fin d'année, et cette évaluation sommative décide du passage (ou non) dans la classe supérieure.
Parallèlement à ce système d'examen de passage, les Belges sont nettement plus investis que nous dans la remédiation et la différenciation. D'ailleurs, en zone frontalière (où je vis), certains élèves français en difficulté partaient naguère en Belgique pour en profiter (les Belges ont râlé, et aujourd'hui ça se fait moins.)
avatar
Milè
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: J-M Blanquer pourrait revenir sur le décret rendant les redoublements difficiles

Message par roxanne le Ven 9 Juin 2017 - 7:11

@maikreeeesse a écrit:L'école, l'école... Nous aimerions bien proposé le redoublement, à chaque fois on se fait fait retoquer par l'IEN. On doit distribuer aux parents une proposition de passage émanent du conseil de cycle, puis une décision de passage en avril  en n'ayant aucune possibilité de faire redoubler. C'est uj vrai gaspillage de paperasse. La terminologie "rupture des apprentissages" étant comprise restrictivement comme absence de longue durée par l'IEN n'offre aucune possibilité. "Et même un enfant n'ayant jamais été scolarisé dans un autre pays ne peut réellement  être considéré comme en rupture puisqu'il n'avait pas le choix et n'a jamais été à l'école" martèle notre IEN. Je ne dis pas qu'un gamin de 10 ans allophone qui ne sait pas lire doit forcément aller en CP mais tout de même aucune souplesse n'est permise. Marre !
Ce qui est étrange, c'est que dans l'école publique de mes neveux, il y a plusieurs redoublements par an.
avatar
roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: J-M Blanquer pourrait revenir sur le décret rendant les redoublements difficiles

Message par GaliNéo le Ven 9 Juin 2017 - 8:16

Il faut surtout retirer aux parents le dernier mot ! Ce n'est pas à eux décider !

_________________
¡ Hermano ! Dale gracias a Dios, que lo que tienes en la mano, no lo tienes por todo el año... veneration
avatar
GaliNéo
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: J-M Blanquer pourrait revenir sur le décret rendant les redoublements difficiles

Message par Iphigénie le Ven 9 Juin 2017 - 9:00

En tout cas les journalistes ne connaissent plus que le Sgen-Unsa comme syndicat: 
suis tombée à  divers moments, sur la 2 et sur BFM sur des gens qui pleuraient la précipitation de décisions "sans  demander l'expertise des professionnels (  ) ni,expérimentation", avec un redoublement "dont il est prouvé qu'il ne sert à rien". Appuyés par la FCPE œuf corse.
 Le contraire par contre, ça c'était efficace, concerté, expertisé et réfléchi, pédagogiquement parlant, évidemment... 
avatar
Iphigénie
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: J-M Blanquer pourrait revenir sur le décret rendant les redoublements difficiles

Message par Celadon le Ven 9 Juin 2017 - 9:03

Mais puisqu'on te dit qu'il n'y a pas de pressions sur les journalistes de la 2 ! Cf discours d'adieu de Pujadas hier soir.
avatar
Celadon
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: J-M Blanquer pourrait revenir sur le décret rendant les redoublements difficiles

Message par Iphigénie le Ven 9 Juin 2017 - 9:17

Mais justement, pas que sur la 2: faut croire à un vrai lobbying...
avatar
Iphigénie
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: J-M Blanquer pourrait revenir sur le décret rendant les redoublements difficiles

Message par Jacq le Ven 9 Juin 2017 - 9:19

@Iphigénie a écrit:En tout cas les journalistes ne connaissent plus que le Sgen-Unsa comme syndicat
suis tombée à  divers moments, sur la 2 et sur BFM sur des gens qui pleuraient la précipitation de décisions "sans  demander l'expertise des professionnels (  ) ni,expérimentation", avec un redoublement "dont il est prouvé qu'il ne sert à rien". Appuyés par la FCPE œuf corse.
 Le contraire par contre, ça c'était efficace, concerté, expertisé et réfléchi, pédagogiquement parlant, évidemment... 

C'est exactement ma réflexion hier. "Les syndicats des enseignants sont contre" ! Belle généralisation.  Le SGEN, l'UNSA et la FCPE résument donc la profession et tous les parents d'élèves.

Dans la journée Nathalie Mons (effondrée sans doute) s'est démultipliée sur les ondes pour défendre ses petits projets, expliquer que "tous les experts sont d'accord", "toutes les recherches démontrent".... que tout ce qu'elle et ses coreligionnaires ont mis en place "ça fonctionne".  

Ca doit être dur de défendre les mesures appuyées, sans trop critiquer l'ancien ni le nouveau ministre (oui, ça peut servir  hein ?).

Donc Nathalie Mons + quelques syndicats + une fédé de parents = tout le monde, tous les experts, tous les syndicats, et tous les enseignants !
avatar
Jacq
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: J-M Blanquer pourrait revenir sur le décret rendant les redoublements difficiles

Message par Jacq le Ven 9 Juin 2017 - 9:24

@Iphigénie a écrit:Mais justement, pas que sur la 2: faut croire à un vrai lobbying...

Ou aussi à une véritable fainéantise des journalistes qui ne cherchent pas plus loin que les premiers contacts et les premiers qui se manifestent, sans chercher contradiction ou rien, pour résumer : sans faire leur boulot.
avatar
Jacq
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: J-M Blanquer pourrait revenir sur le décret rendant les redoublements difficiles

Message par Celadon le Ven 9 Juin 2017 - 9:28

Ben non, c'est précisément ça, leur boulot. Ne pas creuser.
avatar
Celadon
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: J-M Blanquer pourrait revenir sur le décret rendant les redoublements difficiles

Message par Zagara le Ven 9 Juin 2017 - 9:46

Le boulot du "journaliste" de base est un mélange de recopie de dossiers de presse et de témoignages des "experts" les plus disponibles et faciles à trouver.
A partir de là, ça ne peut qu'être une machine à préjugés et à sentences idiotes (ce que sont devenus la plupart des médias, surtout ceux en continu).
"Le redoublement ne sert à rien c'est prouvé" est la déclinaison éducative de ce type de mécanisme, mais on le retrouve dans tous les domaines. Le journalisme de caniveau est devenu une sorte d'oracle répétant des mantras "prouvés" parce que répétés 1000 fois.


Dernière édition par Zagara le Ven 9 Juin 2017 - 9:50, édité 2 fois
avatar
Zagara
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: J-M Blanquer pourrait revenir sur le décret rendant les redoublements difficiles

Message par Anaxagore le Ven 9 Juin 2017 - 9:48

@Jacq a écrit:
@Iphigénie a écrit:En tout cas les journalistes ne connaissent plus que le Sgen-Unsa comme syndicat
suis tombée à  divers moments, sur la 2 et sur BFM sur des gens qui pleuraient la précipitation de décisions "sans  demander l'expertise des professionnels (  ) ni,expérimentation", avec un redoublement "dont il est prouvé qu'il ne sert à rien". Appuyés par la FCPE œuf corse.
 Le contraire par contre, ça c'était efficace, concerté, expertisé et réfléchi, pédagogiquement parlant, évidemment... 

C'est exactement ma réflexion hier. "Les syndicats des enseignants sont contre" ! Belle généralisation.  Le SGEN, l'UNSA et la FCPE résument donc la profession et tous les parents d'élèves.

Dans la journée Nathalie Mons (effondrée sans doute) s'est démultipliée sur les ondes pour défendre ses petits projets, expliquer que "tous les experts sont d'accord", "toutes les recherches démontrent".... que tout ce qu'elle et ses coreligionnaires ont mis en place "ça fonctionne".  

Ca doit être dur de défendre les mesures appuyées, sans trop critiquer l'ancien ni le nouveau ministre (oui, ça peut servir  hein ?).

Donc Nathalie Mons + quelques syndicats + une fédé de parents = tout le monde, tous les experts, tous les syndicats, et tous les enseignants !

Quels mensonges perpétuels! Quelle rage!

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne
avatar
Anaxagore
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: J-M Blanquer pourrait revenir sur le décret rendant les redoublements difficiles

Message par Tem-to le Ven 9 Juin 2017 - 10:14

Les huit dernières interventions me ravissent. Parole d'ancien journaliste !

_________________
Il nous faut donner des gages de vanité : la société n'accepte pas qu'on en soit dénué.
avatar
Tem-to
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: J-M Blanquer pourrait revenir sur le décret rendant les redoublements difficiles

Message par Jacq le Ven 9 Juin 2017 - 10:26

@Tem-to a écrit:Les huit dernières interventions me ravissent. Parole d'ancien journaliste !


Bon, il est vrai que nous leur reprochons de généraliser et que nous généralisons à notre tour !

Pour recentrer, du coup je ne peux parler que de BFM. J'ai loupé le passage sur France 2.
avatar
Jacq
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: J-M Blanquer pourrait revenir sur le décret rendant les redoublements difficiles

Message par Laotzi le Ven 9 Juin 2017 - 10:27

Je ne sais pas si ces "experts", ces "journalistes", ces "syndicats" se rendent compte de l'extrême-violence qu'il y a à professer partout et sans nuances que le redoublement ne sert à rien, que toutes les études le démontrent bla bla bla. Surtout en cette période de conseil de classe en seconde, où l'on assiste, impuissants, au passage de quasiment tous les élèves (quelques rares acceptent après un long travail de conviction la réorientation en filière professionnelle) dans la série de leur choix. Chacun a pourtant en tête de nombreux exemples d'élèves dont le redoublement les années passées a pu être extrêmement profitable pour réussir ensuite en classe de 1e. Bien entendu, le redoublement a pu aussi être parfois un échec pour certains élèves : mais si l'on ne peut pas savoir à l'avance si le redoublement serait profitable, on est en revanche certain qu'un passage contre l'avis des professeurs, est pratiquement à coup sûr un échec programmé.

_________________
"Trouvez donc bon qu'au lieu de vous dire aussi, adieu comme autrefois, je vous dise, adieu comme à présent."
avatar
Laotzi
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: J-M Blanquer pourrait revenir sur le décret rendant les redoublements difficiles

Message par archeboc le Ven 9 Juin 2017 - 12:21


Surtout, toutes les études sur le redoublement se focalisent sur le destin scolaire des seuls redoublants. Aucune étude ne considère le système global. Aucune étude, donc, ne peut mesurer la baisse de qualité de l'enseignement que provoque la fin du redoublement : baisse du niveau d'exigence, brouhaha et désordre provoqués par les élèves en perdition, baisse de la vigilance des enseignants, moindre émulation en tête et en milieu de classe, perte de la motivation à réussir son année.
Cette indifférence aux conditions réelles de l'enseignement est cohérente avec toute la réforme lancée depuis Jospin : quand on met l'élève au centre du système, l'élève au singulier, on ne peut pas prendre en compte ce qui se passe dans une classe.

Sinon, dans le cadre des nécessaires économies, le MEN pourrait promouvoir les sauts de classe. Dans un premier temps, on ferait sauter une ou deux classes à 30% des élèves. Par exemple, on pourrait tester le niveau des élèves en milieu de cycle : ceux qui valident les compétences, on pourrait les dispenser de la dernière année du cycle, et les admettre directement dans le cycle suivant. La Cour des Comptes ne pourrait qu'applaudir.


_________________
Pour des raisons de commodité nous utilisons dans nos analyses un classement des élèves en « bons », « moyens » et « faibles » qui n'est valable qu'à l'intérieur de chaque classe ou dans des classes de même type. En fait, les élèves que nous appelons « bons » sont plutôt des élèves moyens, les « moyens » des élèves plutôt faibles et les « faibles » des élèves en grande difficulté.
van Zanten Agnès. Le quartier ou l'école ? Déviance et sociabilité adolescente dans un collège de banlieue . In: Déviance et société. 2000 - Vol. 24 - N°4. Les désordres urbains : regards sociologiques. pp. 377-401. note 3



archeboc
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: J-M Blanquer pourrait revenir sur le décret rendant les redoublements difficiles

Message par Zenxya le Ven 9 Juin 2017 - 21:01

Faire passer automatiquement en classe supérieure fait-il faire des économies à long terme ?
Quand je vois le recrutement de certaines formations GRETA/Pôle Emploi, j'ai de sérieux doutes.
Il y a parfois ce genre de profil, bac général et plusieurs tentatives de première année en fac, ils se retrouvent après plusieurs mois de chômage dans une formation qui leur délivrera un CQPM, niveau CAP.
Nous avons d'un côté, les trois ans après la 3ème, plus les années en fac, plus la galère du chômage, et de l'autre, deux ans au sortir de la troisième.

_________________
Soyez résolus à ne plus servir, et vous voilà libres - La Boétie
La folie c’est faire toujours la même chose et s’attendre à un résultat différent - Albert Einstein
avatar
Zenxya
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: J-M Blanquer pourrait revenir sur le décret rendant les redoublements difficiles

Message par Tamerlan le Ven 9 Juin 2017 - 21:10

@Laotzi a écrit:(...) Surtout en cette période de conseil de classe en seconde, où l'on assiste, impuissants, au passage de quasiment tous les élèves (quelques rares acceptent après un long travail de conviction la réorientation en filière professionnelle) dans la série de leur choix. (...)
Ah non, la série n'est pas de droit. On doit un passage en première générale ou techno mais le choix de la série reste au conseil de classe et CDE. La famille en cas de désaccord peut faire appel, mais ça c'est comme avant.

_________________
ll est difficile d'attraper un chat noir dans une pièce sombre, surtout lorsqu'il n'y est pas.
(Proverbe possiblement est-asiatique)
avatar
Tamerlan
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum