Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
horribla
Niveau 5

Le ramadan et vos élèves

par horribla le Mar 30 Mai 2017 - 16:56
Voilà, le ramadan a commencé et dans mon collège les difficultés aussi. L'imam du quartier rep+ où je travaille est un zinzin qui explique qu'il faut le faire dès 9 ans. Ceux qui ne le font pas sont pointés du doigt, et il semble normal pour mes élèves d'avoir dès lors cours à la carte.
Hier, ils étaient presque tous là, mais je travaille dans le sud, il fait plus de 30° dans les salles et plusieurs cinquième ont semblé mal en point.
Dans la classe de 3ème dont je suis PP, seuls 6 élèves étaient présents aujourd'hui. Le programme n'est évidemment pas fini, mais "il fait trop chaud". Certains pensent ne pas venir au brevet s'il tombe le jour de l'Aïd.
Franchement, comme professeur d'EMC, je suis lasse. Expliquer à mes élèves que, même selon les enseignements de leur religion, la scolarité doit primer sur le reste n'a aucun effet face aux prédications d'un illuminé qui a dit à des élèves de 12 ans que si elles se faisaient violer ce serait de leur faute si elles n'étaient pas voilées.
Sur la question de la laïcité en France je suis convaincue que le plus est l'ennemi du bien, mais j'ai signalé ces divagations maintes fois sans résultat, mes élèves de 11 ans ne boivent pas de la journée et se mettent en danger. Pourquoi personne n'intervient ?
Si certains collègues sont dans la même situation et ont des pistes pour les ramener sur le chemin du collège, je prends (évidemment, les signalements pour absence sont faits mais sans résultats).
Bonne fin de journée à tous, H
avatar
Païkan
Niveau 6

Re: Le ramadan et vos élèves

par Païkan le Mar 30 Mai 2017 - 17:09
Situation identique ici...la journée d'hier a été insupportable car avec la chaleur, les élèves étaient clairement en souffrance! Je ne comprends pas que nos élèves soient soumis à cela. Mes 5e étaient en évaluation hier, ils ont essayé de prétexter que bla bla bla, je leur ai rétorqué que puisqu'ils étaient là, ils n'avaient pas à rechigner!
Aujourd'hui, c'était plus supportable car il a fait bien moins chaud, je n'ai pas entendu de plainte.
Concernant les absences, elles étaient il est vrai assez nombreuses mais les absents d'hier n'étaient pas les mêmes qu'aujourd'hui!


Dernière édition par Païkan le Mar 30 Mai 2017 - 17:20, édité 1 fois (Raison : ponctuation)
avatar
Ellena
Niveau 8

Re: Le ramadan et vos élèves

par Ellena le Mar 30 Mai 2017 - 17:13
Même situation pour moi. Cela va être long. Ils arrivent au collège épuisés le matin et ce n'est pas l'imam du quartier qui les pousse mais ils s'auto-entraînent pour certains et les parents laissent faire. La discussion est fermée avec beaucoup de familles.
avatar
coindeparadis
Guide spirituel

Re: Le ramadan et vos élèves

par coindeparadis le Mar 30 Mai 2017 - 17:26
Le souci c'est que, selon ce que j'ai pu lire, nul besoin d'être illuminé pour faire jeûner les enfants. Les textes du Coran prônent un jeune partiel (quelques jours) à partir de 7 ans ,
Spoiler:
On notera que si l'enfant ne veut pas, il est nécessaire de le frapper...
, un jeûne plus long à 10 ans et complet à la puberté.
Je pense qu'il faut rappeler que dans un Etat laïque comme le nôtre, la loi prime sur la religion. Et la loi française n'encourage pas à priver un mineur de nourriture et de boissons. Mais c'est à la direction d'intervenir, surtout lorsque des jeunes parlent de boycotter le brevet pour cause de fête de l'Aïd.
Je trouve d'autant plus malsain ces histoires, que d'autres communautés qui voulaient imposer des restrictions alimentaires ou médicamenteuses ont, elles, été enjointes par des juges, au nom de la protection de l'enfance. Mais le nombre de musulmans nous rend lâche.

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi
avatar
mamieprof
Fidèle du forum

Re: Le ramadan et vos élèves

par mamieprof le Mar 30 Mai 2017 - 17:46
Hier j ai un élève qui était très très mal (seconde). A la récrée de 15h25 je l'ai accompagné à l infirmerie. L'infirmière lui a conseillé de boire car il était déshydraté. Il a dit que sa religion l'en empêchait. L' Infirmière à proposé d'appeler sa mère. Il a dit que sa mère serait ok mais que si son père l'apprenait il le frapperait
L'infirmière m'a amenée dans son autre bureau (il y a un bureau pour elle et un pour le médecin) et a fermé la porte. On a discuté un instant. L'élève est sorti de la salle de repos sans rien dire. Elle m a montré qu'il avait utilisé un verre pour boire et on était contente. Elle m a dit qu en période de ramadan les élèves qui sont mal boivent honteusement derrière son dos. Elle ne dit rien pour ne pas les froisser car elle a beaucoup de peine pour eux.
avatar
zouz
Fidèle du forum

Re: Le ramadan et vos élèves

par zouz le Mar 30 Mai 2017 - 18:00
@horribla a écrit:Voilà, le ramadan a commencé et dans mon collège les difficultés aussi. L'imam du quartier rep+ où je travaille est un zinzin qui explique qu'il faut le faire dès 9 ans. Ceux qui ne le font pas sont pointés du doigt, et il semble normal pour mes élèves d'avoir dès lors cours à la carte.
Hier, ils étaient presque tous là, mais je travaille dans le sud, il fait plus de 30° dans les salles et plusieurs cinquième ont semblé mal en point.
Dans la classe de 3ème dont je suis PP, seuls 6 élèves étaient présents aujourd'hui. Le programme n'est évidemment pas fini, mais "il fait trop chaud". Certains pensent ne pas venir au brevet s'il tombe le jour de l'Aïd.
Franchement, comme professeur d'EMC, je suis lasse. Expliquer à mes élèves que, même selon les enseignements de leur religion, la scolarité doit primer sur le reste n'a aucun effet face aux prédications d'un illuminé qui a dit à des élèves de 12 ans que si elles se faisaient violer ce serait de leur faute si elles n'étaient pas voilées.
Sur la question de la laïcité en France je suis convaincue que le plus est l'ennemi du bien, mais j'ai signalé ces divagations maintes fois sans résultat, mes élèves de 11 ans ne boivent pas de la journée et se mettent en danger. Pourquoi personne n'intervient ?
Si certains collègues sont dans la même situation et ont des pistes pour les ramener sur le chemin du collège, je prends (évidemment, les signalements pour absence sont faits mais sans résultats).
Bonne fin de journée à tous, H

Qu'est-ce que ça veut dire ?

Autre question concernant une autre intervention: Comment savez-vous que les parents laissent faire ? / comment doivent-ils s'y prendre si leur enfant décide de jeûner ?

Dans mes classes, jusque là, aucun souci pour les élèves qui font le ramadan.
avatar
Rendash
Bon génie

Re: Le ramadan et vos élèves

par Rendash le Mar 30 Mai 2017 - 18:29
@zouz a écrit:
Autre question concernant une autre intervention: Comment savez-vous que les parents laissent faire ? / comment doivent-ils s'y prendre si leur enfant décide de jeûner ?

Dans mes classes,  jusque là, aucun souci pour les élèves qui font le ramadan.

Comment ça, "comment doivent-ils s'y prendre" ? Suspect
On appelle ça l'éducation, je crois. Si un enfant se met en danger en faisant quelque chose, il semble assez logique que les parents interviennent, ou, à défaut, l'institution.

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Celadon
Demi-dieu

Re: Le ramadan et vos élèves

par Celadon le Mar 30 Mai 2017 - 18:33
Nous n'avons pas la même notion de danger ni de mise en selon notre culture, Rendash.
horribla
Niveau 5

Re: Le ramadan et vos élèves

par horribla le Mar 30 Mai 2017 - 18:41
@zouz a écrit:
@horribla a écrit:Voilà, le ramadan a commencé et dans mon collège les difficultés aussi. L'imam du quartier rep+ où je travaille est un zinzin qui explique qu'il faut le faire dès 9 ans. Ceux qui ne le font pas sont pointés du doigt, et il semble normal pour mes élèves d'avoir dès lors cours à la carte.
Hier, ils étaient presque tous là, mais je travaille dans le sud, il fait plus de 30° dans les salles et plusieurs cinquième ont semblé mal en point.
Dans la classe de 3ème dont je suis PP, seuls 6 élèves étaient présents aujourd'hui. Le programme n'est évidemment pas fini, mais "il fait trop chaud". Certains pensent ne pas venir au brevet s'il tombe le jour de l'Aïd.
Franchement, comme professeur d'EMC, je suis lasse. Expliquer à mes élèves que, même selon les enseignements de leur religion, la scolarité doit primer sur le reste n'a aucun effet face aux prédications d'un illuminé qui a dit à des élèves de 12 ans que si elles se faisaient violer ce serait de leur faute si elles n'étaient pas voilées.
Sur la question de la laïcité en France je suis convaincue que le plus est l'ennemi du bien, mais j'ai signalé ces divagations maintes fois sans résultat, mes élèves de 11 ans ne boivent pas de la journée et se mettent en danger. Pourquoi personne n'intervient ?
Si certains collègues sont dans la même situation et ont des pistes pour les ramener sur le chemin du collège, je prends (évidemment, les signalements pour absence sont faits mais sans résultats).
Bonne fin de journée à tous, H

Qu'est-ce que ça veut dire ?

Autre question concernant une autre intervention: Comment savez-vous que les parents laissent faire ? / comment doivent-ils s'y prendre si leur enfant décide de jeûner ?

Dans mes classes,  jusque là, aucun souci pour les élèves qui font le ramadan.

Pour répondre dans l'ordre : je suis convaincue qu'à force de leur seriner des règles sur la laïcité nous perdons en efficacité ils la sortent à toutes les sauces. Lorsque je reprends un élève qui parle arabe, il me répond, "oui, c'est vrai, c'est la laïcité". Ben non, c'est juste qu'au collège en France, sauf dans les cours de LV, on parle une langue que tout le monde peut comprendre.
Ensuite, comme beaucoup, il m'arrive de parler avec mes élèves. Concernant le ramadan, mes élèves ne vont pas seuls à la mosquée à 22H30...

Une dernière précision: ma demande ne concerne pas un débat sur l'islam en France mais bien sur la gestion de classe face à des élèves fatigués, déshydratés, qui cherchent (ou ont) des excuses pour ne pas travailler ou venir en cours.


Dernière édition par horribla le Mar 30 Mai 2017 - 19:03, édité 1 fois
avatar
Païkan
Niveau 6

Re: Le ramadan et vos élèves

par Païkan le Mar 30 Mai 2017 - 18:47
@mamieprof a écrit: L'infirmière lui a conseillé de boire car il était déshydraté. Il a dit que sa religion l'en empêchait. L' Infirmière à proposé d'appeler sa mère. Il a dit que sa mère serait ok mais que si son père l'apprenait il le frapperait

Je reste sans voix, c'est quand même inacceptable d'accepter des choses pareilles...qu'ils pratiquent leur religion, pas de souci, mais qu'il y ait une incidence en dehors de la sphère privée et donc en classe/dans l'établissement, c'est inacceptable
avatar
coindeparadis
Guide spirituel

Re: Le ramadan et vos élèves

par coindeparadis le Mar 30 Mai 2017 - 18:51
Je me rappelle un chef d'établissement qui avait dit aux parents que lors des temps scolaires, les élèves étaient sous sa responsabilité et que donc aucun ne devrait se priver de boire. Elle avait fait un mot aux familles et une seule a posé problème (élève souvent absent). Et ce n'était pas un établissement facile...

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi
avatar
acsyle
Niveau 6

Re: Le ramadan et vos élèves

par acsyle le Mar 30 Mai 2017 - 18:59
Des amis musulmans m'avaient expliqué une fois que si le pratiquant jeûne au point de mettre sa santé en danger, il est alors autorisé à boire et même à manger si nécessaire. Pour eux se laisser mourir est pire que de rompre le jeûne.

A reconfirmer par les spécialistes, mais ça peut être un argument à utiliser en cas de danger pour l'élève.
avatar
Rendash
Bon génie

Re: Le ramadan et vos élèves

par Rendash le Mar 30 Mai 2017 - 19:00
@Celadon a écrit:Nous n'avons pas la même notion de danger ni de mise en selon notre culture, Rendash.

Pardon, mais un enfant qui tourne de l’œil parce qu'il n'a pas bu alors qu'il fait une chaleur à crever dans la salle de classe met sa santé en danger. Et si les parents ne le perçoivent pas, l'institution doit prendre le relais et les aider à le percevoir. Je ne sache pas que ce genre de rituels implique d'envoyer des enfants à l'hôpital ; à ma connaissance, c'est même tout le contraire, la santé prime sur le rite.

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
horribla
Niveau 5

Re: Le ramadan et vos élèves

par horribla le Mar 30 Mai 2017 - 19:06
@Rendash a écrit:
@Celadon a écrit:Nous n'avons pas la même notion de danger ni de mise en selon notre culture, Rendash.

Pardon, mais un enfant qui tourne de l’œil parce qu'il n'a pas bu alors qu'il fait une chaleur à crever dans la salle de classe met sa santé en danger. Et si les parents ne le perçoivent pas, l'institution doit prendre le relais et les aider à le percevoir. Je ne sache pas que ce genre de rituels implique d'envoyer des enfants à l'hôpital ; à ma connaissance, c'est même tout le contraire, la santé prime sur le rite.

Je suis d'accord avec toi mais dans ce quartier l'institution est défaillante. Les élèves de CE2 de l'école d'à côté jeûnent aussi, les PE ont fait tout les signalements possibles, personne ne réagit. Quand c'est le système qui n'a pas de solution à un problème de santé publique, que nous reste-t-il ?
avatar
mamieprof
Fidèle du forum

Re: Le ramadan et vos élèves

par mamieprof le Mar 30 Mai 2017 - 19:08
Un élève de terminale qui fait le ramadan depuis longtemps m'a dit aujourd'hui que c est la première fois qu'il fait si chaud à cette période. Que d'ordinaire c est un peu dur mais pas trop par contre là c'est extrêmement difficile. Jeudi aprem dans une classe de seconde j'ai environ une douzaine d'élèves musulmans, je pense que je ne verrais pas  grand monde car ma collègue de maths, PP de la classe s'est énervée cet aprem en voyant beaucoup d'élèves somnoler car fatigués, déshydratés, vraiment pas bien. Elle leur a dit mais restez chez vous !
A suivre...
avatar
Thalie
Grand sage

Re: Le ramadan et vos élèves

par Thalie le Mar 30 Mai 2017 - 19:11
Ce que je ne comprends pas c'est qu'il existe aussi des jours off, je ne sais pas comment ils les appellent mais ils peuvent reporter quelques journées et en cas de grosse chaleur pour des enfants, cela me semble le plus raisonnable. Peut-être ne le savent-ils même pas ? Une de mes amies le fait quelquefois.
avatar
Celadon
Demi-dieu

Re: Le ramadan et vos élèves

par Celadon le Mar 30 Mai 2017 - 19:12
Je suis troublée par le fait que peu d'élèves musulmans semblent ne pas jeûner, dans vos classes...
avatar
Lefteris
Empereur

Re: Le ramadan et vos élèves

par Lefteris le Mar 30 Mai 2017 - 19:23
@Païkan a écrit:
@mamieprof a écrit: L'infirmière lui a conseillé de boire car il était déshydraté. Il a dit que sa religion l'en empêchait. L' Infirmière à proposé d'appeler sa mère. Il a dit que sa mère serait ok mais que si son père l'apprenait il le frapperait

Je reste sans voix, c'est quand même inacceptable d'accepter des choses pareilles...qu'ils pratiquent leur religion, pas de souci, mais qu'il y ait une incidence en dehors de la sphère privée et donc en classe/dans l'établissement, c'est inacceptable
C'est exactement ça : chacun fait ce qu'il veut, à condition que ça n'empiète pas sur la sphère publique, les devoirs de citoyen en général, et pour nos élèves, les devoirs d'élèves. La loi civile est en France supérieure aux "lois" religieuses, et le savoir dispensé  est considéré comme supérieur aux opinions.
En outre, la protection de la personne s'impose. Un adulte ne peut laisser quelqu'un jeûner à s'en rendre malade.

Chez nous il fait une chaleur à crever (largement plus de 30 dans ma salle, hier ma chemise était trempée à tordre, j'ai dû rentrer me doucher et changer à midi), attitudes très variables :  certains font ça discrètement,  travaillent, souffrent en silence , d'autres d'autres sont arrogants. J'ai eu droit à  "faut pas nous faire travailler, on peut pas" ou "enlevez  votre bouteille du bureau". Une collègue a dû se battre pour faire enlever un foulard en cours.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble".
(F. Robine , penseure moderne,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013, par la stratégie du puzzle).

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celles des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet (autre penseur, mais ancien et périmé)
avatar
Rendash
Bon génie

Re: Le ramadan et vos élèves

par Rendash le Mar 30 Mai 2017 - 19:28
@Celadon a écrit:Je suis troublée par le fait que peu d'élèves musulmans semblent ne pas jeûner, dans vos classes...

L'effet de groupe. A un certain niveau, ça n'est plus un choix. J'ai même des élèves non musulmans qui jeûnent, pour faire comme les copains ...


@Lefteris a écrit: J'ai eu droit à  "faut pas nous faire travailler, on peut pas" ou "enlevez  votre bouteille du bureau". Une collègue a dû se battre pour faire enlever un foulard en cours.

J'aimerais bien entendre ça, tiens

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Lefteris
Empereur

Re: Le ramadan et vos élèves

par Lefteris le Mar 30 Mai 2017 - 19:34
@Rendash a écrit:
@Celadon a écrit:Je suis troublée par le fait que peu d'élèves musulmans semblent ne pas jeûner, dans vos classes...

L'effet de groupe. A un certain niveau, ça n'est plus un choix. J'ai même des élèves non musulmans qui jeûnent, pour faire comme les copains ...


@Lefteris a écrit: J'ai eu droit à  "faut pas nous faire travailler, on peut pas" ou "enlevez  votre bouteille du bureau". Une collègue a dû se battre pour faire enlever un foulard en cours.

J'aimerais bien entendre ça, tiens
Ben tu répondrais sans doute comme moi : "Assumez vos choix personnels, je ne veux même pas en entendre parler". Une a quand même osé me dire que ce n'était pas un choix mais une obligation Rolling Eyes .

Pour l'exemple cité plus haut, je n'ai jamais vu un cas aussi extrême, mais le fils d'une amie en primaire ne voulait plus manger de porc (même chez lui) parce que ses copains lui avaient fait la morale.
Et pour celui de Celadon, ils se posent la question en fonction du patronyme, et certains sont gênés.
Je les entendais parler d'un collègue  dont ils imaginaient qu'il était coreligionnaire vu son patronyme, et espéraient qu'il serait "gentil" parce qu'il "devait faire le ramadan". Manque de bol, le collègue n'en a rien à faire,  il mange du cochon, boit du vin, et je ne crois pas qu'il soit très bien disposé envers la brochette de pénibles, jeûneurs ou non, qui peuplent cette classe !

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble".
(F. Robine , penseure moderne,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013, par la stratégie du puzzle).

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celles des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet (autre penseur, mais ancien et périmé)
archeboc
Esprit éclairé

Re: Le ramadan et vos élèves

par archeboc le Mar 30 Mai 2017 - 19:50
@Celadon a écrit:Je suis troublée par le fait que peu d'élèves musulmans semblent ne pas jeûner, dans vos classes...

Le "jeûne" (j'ai vraiment du mal à appeler cela un jeûne quand je vois les caddies au supermarché) est suivi par les deux-tiers des musulmans de France. C'est le rite le plus suivi.

Ensuite, que ce soit l'occasion d'un bras de fer avec l'institution scolaire, cela dépendra des options de l'imam local et de son cercle d'acolytes.

Aujourd'hui, on annonce le ramadan dans les journaux, mais il y a une dizaine d'années, ce n'était pas encore le cas. Je comprenais qu'on était en ramadan lorsque cela commençait à sentir la clope dans les toilettes.

_________________
Pour des raisons de commodité nous utilisons dans nos analyses un classement des élèves en « bons », « moyens » et « faibles » qui n'est valable qu'à l'intérieur de chaque classe ou dans des classes de même type. En fait, les élèves que nous appelons « bons » sont plutôt des élèves moyens, les « moyens » des élèves plutôt faibles et les « faibles » des élèves en grande difficulté.
van Zanten Agnès. Le quartier ou l'école ? Déviance et sociabilité adolescente dans un collège de banlieue . In: Déviance et société. 2000 - Vol. 24 - N°4. Les désordres urbains : regards sociologiques. pp. 377-401. note 3


avatar
slynop
Niveau 10

Re: Le ramadan et vos élèves

par slynop le Mar 30 Mai 2017 - 19:54
J'ai un 5e hier qui m'a dit qu'il était sûr que je faisais le ramadan

_________________
"C'est pas moi qu'explique mal, c'est les autres qui sont cons !", Perceval dans Kaamelot.
avatar
Oudemia
Empereur

Re: Le ramadan et vos élèves

par Oudemia le Mar 30 Mai 2017 - 20:01
@Lefteris a écrit:Je les entendais parler d'un collègue  dont ils imaginaient qu'il était coreligionnaire vu son patronyme, et espéraient qu'il serait "gentil" parce qu'il "devait faire le ramadan". Manque de bol, le collègue n'en a rien à faire,  il mange du cochon, boit du vin, et je ne crois pas qu'il soit très bien disposé envers la brochette de pénibles, jeûneurs ou non, qui peuplent cette classe !
C'était le cas d'un collègue, qui voyait rouge quand on supposait qu'il ne fallait lui proposer ni vin ni porc. Dix ans plus tard, je me demande comment cela se passe (non qu'il ait changé, mais j'imagine que les commentaires d'élèves sont maintenant plus pesants).
avatar
Tallulah23
Niveau 5

Re: Le ramadan et vos élèves

par Tallulah23 le Mar 30 Mai 2017 - 20:38
Tout le monde sait que la rupture du jeûne est autorisée en cas de sensation de malaise, de forte chaleur, ou d'examens importants pour l'avenir de l'individu. A mon avis, le fait que certains envisagent de sécher le brevet en dit plus long sur leur conception du brevet ("examen important pour leur avenir" vous avez dit?) qu'autre chose.
avatar
coindeparadis
Guide spirituel

Re: Le ramadan et vos élèves

par coindeparadis le Mar 30 Mai 2017 - 20:41
Je ne suis pas certaine. J'ai connu une jeune femme qui refusait médicaments (voie orale, pommades...) pendant le Ramadan, car l'Imam lui avait dit que seuls les diabétiques étaient autorisés à prendre médecines et eau...

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi
Contenu sponsorisé

Re: Le ramadan et vos élèves

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum