Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
inzilbeth
Niveau 6

Re: Le ramadan et vos élèves

par inzilbeth le Jeu 1 Juin 2017 - 10:35
De rien, ce petit flashback nord africain du matin m'a fait plaisir pour tout dire !
avatar
dita
Habitué du forum

Re: Le ramadan et vos élèves

par dita le Jeu 1 Juin 2017 - 11:24
@Chocolat a écrit:C'est dingue à quel point on arrive à faire faire n'importe quii aux gens au nom de la foi religieuse.

Comment peut-on accepter de priver son enfant d'eau pendant toute une journée caniculaire puis recommencer cela tous les jours pendant un mois ?



"Son enfant". Donc, ce ne sont pas nos enfants. Ils ont des parents, ils décident, c'est tout.
avatar
neomath
Neoprof expérimenté

Re: Le ramadan et vos élèves

par neomath le Jeu 1 Juin 2017 - 12:51
@Ma'am a écrit:Et comment ça se passe dans les pays musulmans ? Les vacances scolaires sont calées sur le Ramadan ? Les horaires de l'école sont-ils adaptés ?

Souvent, il fait bien plus chaud qu'ici, donc j'imagine que ça doit être encore plus dur.
La principale différence est que les pays musulmans étant placés bien plus près de l'équateur que notre pays la durée de la nuit est toujours suffisante pour y caser à la fois les festivités et un minimum de repos.
Sinon mon expérience est que, concrètement, les gens sont à peu près opérationnels le matin et semi comateux l'après midi.

_________________
You cannot reason people out of positions they didn’t reason themselves into.    J. Swift
avatar
Daphné
Dieu de l'Olympe

Re: Le ramadan et vos élèves

par Daphné le Jeu 1 Juin 2017 - 13:01
@neomath a écrit:
@Ma'am a écrit:Et comment ça se passe dans les pays musulmans ? Les vacances scolaires sont calées sur le Ramadan ? Les horaires de l'école sont-ils adaptés ?

Souvent, il fait bien plus chaud qu'ici, donc j'imagine que ça doit être encore plus dur.
La principale différence est que les pays musulmans étant placés bien plus près de l'équateur que notre pays la durée de la nuit est toujours suffisante pour y caser à la fois les festivités et un minimum de repos.
Sinon mon expérience est que, concrètement, les gens sont à peu près opérationnels le matin et semi comateux l'après midi.

Voilà.
J'ai vécu en Afrique plusieurs années et les jours n'étant pas aussi longs, les festivités commençaient vers 18h30/19h.
De plus les horaires n'étaient pas ceux de la métropole : cours le matin de 7h à 12h six jours sur 7, et pas de cours l'après-midi.
Les cours de sport étaient de 7h à 10h, après il faisait bien trop chaud pour faire du sport sur le stade.

Alors oui il fait bien plus chaud qu'ici mais le rythme de vie est différent.
Par contre ça crachait partout, interdit d'avaler sa salive.
avatar
Babarette
Grand sage

Re: Le ramadan et vos élèves

par Babarette le Jeu 1 Juin 2017 - 14:31
@Wahlou a écrit:Hier il m'était impossible de faire cours, je devais aborder le sujet de la reproduction. "Vous comprenez monsieur, on n'a pas le droit de parler de ses choses là pendant le ramadan"

Il a fallu en virer 3 pour que la classe regagne son calme Neutral

L'an dernier, mon collègue de musique a dû faire face à des élèves qui se bouchaient les oreilles parce qu'écouter de la musique pendant le ramadan était interdit. Mon collègue a vécu en Syrie et là bas, il y a des musiciens dans les rues pour célébrer le ramadan (du moins, il y avait, je ne me prononcerais pas pour aujourd'hui).
J'ai juste eu droit aux élèves qui dorment sur leur table.

Hors période de ramadan, il y a eu des élèves qui se bouchaient les oreilles en SVT parce qu'entendre parler des organes génitaux, c'était sale

Riad Sattouf, dans L'Arabe du futur, parle du ramadan en Syrie. Il raconte comment, quand il était petit, les élèves étaient comateux et à quel point jeûner était difficile.

Pour moi, c'est un vrai problème sanitaire.
avatar
trompettemarine
Grand sage

Re: Le ramadan et vos élèves

par trompettemarine le Jeu 1 Juin 2017 - 15:03
Je suis désolée si mon propos choque, mais l'athée (on m'a reprochée au  lycée d'être laïcarde !) que je suis et tout simplement l'adulte que je suis trouve aberrante et stupide cette pratique au lycée et maintenant depuis une dizaine d'années au collège, (-à quand le primaire ?). Je la trouve même complètement folle.
Le ramadan, étant donné les conflits qu'il engendre (eh ! Madame, il a ouvert une bouteille d'eau sous notre nez ! (sous 35° en classe)), et pour la santé des enfants devraient être interdit à l'école.
Je me souviens de conflit dans un bus parce qu'un élève avait mangé un sandwich.
Ce serait difficile à faire accepter et surtout à faire appliquer. Mais avec l'aide de parents, d'imams s'il le faut, et de la loi, je ne serai pas choquée.
A ce point-là, on est parfois dans une pratique ostentatoire puisqu'elle est parfois source de conflits et surtout dangereuse pour des enfants.
La laïcité à l'école protège l'esprit des enfants, mais le corps, apparemment, on s'en fout.
Question sérieuse pour la candide athée que je suis : est-ce que le ramadan pour les mineurs, cette pratique qui prend des proportions insensées dans les écoles, est vraiment religieux ou culturel ?

Je dis cela tout en sachant en outre que, connaissant les adolescents, on est certainement plus dans le défi que dans un acte de foi.

Chercher des pratiques d'autres pays ou de tolérance des textes "sacrés" ne justifie en rien cette ineptie.

Je vous prie d'excuser les musulmans que mes propos pourraient choquer. Mais le ramadan pour des enfants de moins de 18 ans, ça m'échappe.


Dernière édition par trompettemarine le Jeu 1 Juin 2017 - 19:22, édité 1 fois
avatar
Ma'am
Neoprof expérimenté

Re: Le ramadan et vos élèves

par Ma'am le Jeu 1 Juin 2017 - 15:22
Je ne cherchais pas à justifier, mais juste à me renseigner.
avatar
Li-Li
Neoprof expérimenté

Re: Le ramadan et vos élèves

par Li-Li le Jeu 1 Juin 2017 - 16:03
@Thalia de G a écrit:
@Li-Li a écrit:
@coindeparadis a écrit:A Mayotte, on a les fêtes musulmanes en sus des fêtes chrétiennes et la classe a lieu de 7h à 12h. Donc la grosse chaleurs se vit à la maison. Je sais Mayotte c'est la France...
Spoiler:
dit la fille réveillée chaque matin par les appels à la prière des 4 mosquées de son quartier...

Cela fait un moment que les journées sont les mêmes qu' en métropole  je peux avoir cours jusqu' à 16h45.
C'est-à-dire ? Combien d'années ?

Exactement je ne peux dire, il me semble qu'avec la massification les premiers collèges à devoir étendre l'enseignement avec la départementalisation en 2013.
avatar
Halybel
Niveau 8

Re: Le ramadan et vos élèves

par Halybel le Jeu 1 Juin 2017 - 16:41
@trompettemarine a écrit:Je suis désolée si mon propos choque, mais l'athée (on m'a reprochée au  lycée d'être laïcarde !) que je suis et tout simplement l'adulte que je suis trouve aberrante et stupide cette pratique au lycée et maintenant depuis une dizaine d'années au collège, (-à quand le primaire ?). Je la trouve même complètement folle.
Le ramadan, étant donné les conflits qu'il engendre (eh ! Madame, il a ouvert une bouteille d'eau sous notre nez ! (sous 35° en classe), et pour la santé des enfants devraient être interdit à l'école.
Je me souviens de conflit dans un bus parce qu'un élève avait mangé un sandwich.
Ce serait difficile à faire accepter et surtout à faire appliquer. Mais avec l'aide de parents, d'imams s'il le faut, et de la loi, je ne serai pas choquée.
A ce point-là, on est parfois dans une pratique ostentatoire puisqu'elle est parfois source de conflits et surtout dangereuse pour des enfants.
La laïcité à l'école protège l'esprit des enfants, mais le corps, apparemment, on s'en fout.
Question sérieuse pour la candide athée que je suis : est-ce que le ramadan pour les mineurs, cette pratique qui prend des proportions insensées dans les écoles, est vraiment religieux ou culturel ?

Je dis cela tout en sachant en outre que, connaissant les adolescents, on est certainement plus dans le défi que dans un acte de foi.

Chercher des pratiques d'autres pays ou de tolérance des textes "sacrés" ne justifie en rien cette ineptie.

Je vous prie d'excuser les musulmans que mes propos pourraient choquer. Mais le ramadan pour des enfants de moins de 18 ans, ça m'échappe.

Pour une "laïcarde" tu n'appliques pas la laïcité pour le coup... La République n'a pas à légiférer en matière de religion...
Après de la même manière que tu penses que c'est par défi pour beaucoup c'est un acte de foi. Y a un effet de mode certain, mais si les parents et l'enfant acceptent c'est leur problème. On a pas à légiférer sur le corps d'un enfant, il est son propre chef sous autorité parentale.
Je rappelle quelque chose qui échappe souvent mais l'Islam est une orthopraxie et non une orthodoxie... Donc ne pas pratiquer les 5 piliers de l'Islam fait de la personne une non-musulmane donc on peut comprendre que le Ramadan est important pour ces populations la au contraire du carême.
avatar
Elaïna
Empereur

Re: Le ramadan et vos élèves

par Elaïna le Jeu 1 Juin 2017 - 16:55
Trompettemarine, je ne suis pas musulmane mais catholique et, adolescente, j'aurais été profondément blessée qu'on traite ma pratique de "défi" et pas d'acte de foi
Dans mon coin bien bourgeois, le ramadan est quand même pratique plus que réduite, tout au plus ai-je un élève qui m'a dit entre deux portes qu'il était un peu fatigué à cause du ramadan, je lui ai dit que je m'en fichais en soi, c'était son problème, en revanche il pouvait aussi rester chez lui, autant ne pas aller s'épuiser (et me saouler) au lycée et risquer un accident de vélo en venant ! il avait l'air assez content qu'on en parle tous les deux (parce qu'après on a parlé pratique religieuse de façon plus générale) du reste

_________________
J'ai un nouveau clavier, mes messages ont donc des points maintenant !!!
horribla
Niveau 5

Re: Le ramadan et vos élèves

par horribla le Jeu 1 Juin 2017 - 17:26
@Elaïna a écrit:Trompettemarine, je ne suis pas musulmane mais catholique et, adolescente, j'aurais été profondément blessée qu'on traite ma pratique de "défi" et pas d'acte de foi
Dans mon coin bien bourgeois, le ramadan est quand même pratique plus que réduite, tout au plus ai-je un élève qui m'a dit entre deux portes qu'il était un peu fatigué à cause du ramadan, je lui ai dit que je m'en fichais en soi, c'était son problème, en revanche il pouvait aussi rester chez lui, autant ne pas aller s'épuiser (et me saouler) au lycée et risquer un accident de vélo en venant ! il avait l'air assez content qu'on en parle tous les deux (parce qu'après on a parlé pratique religieuse de façon plus générale) du reste

Elaïna je suis d'accord avec toi et avec Halybel, mais tu enseigne au lycée.
Je comprends, vraiment, les élèves qui font le ramadan. Là où cela me heurte c'est lorsqu'on parle d'enfants qui sont en primaire ou au tout début du collège car vraiment, ils sont fatigués et mettent leur santé en danger.
Je comprends également le discours des collègues qui considèrent que c'est le problème des parents, mais lorsque ces parents sont sous influence, cela me pose un problème. Je viens d'un pays où l'islam est la religion majoritaire, mes cousins de 11 ans ne font pas le ramadan, ou alors le samedi, une fois "pour voir". Ma cousine, lorsqu'elle passait le bac, ne le faisait pas non plus, c'était une exigence de ses parents. Là on parle d'un quartier où l'imam explique n'importe quoi et incite les parents à faire jeûner leurs enfants le plus tôt possible.
Dans le quartier où j'enseigne, il y a une pression pour le faire le plus tôt possible, les élèves sont en compétition " moi j'ai commencé avant toi !". A ce moment, nous ne sommes plus dans une question religieuse, c'est une mode. Celui qui tient le plus, qui ne dit pas de gros mots...
avatar
amour
Expert

Re: Le ramadan et vos élèves

par amour le Jeu 1 Juin 2017 - 18:00
Je me demande vraiment ce qui s'est passé pour que les pré-ados et ados passent du défi lié à l'expérience du risque et des limites (vitesse, sport, sexe, drogues et rock'n'roll) à l'expérience de la religiosité. Bien sûr, les ados sont en recherche d'identité et d'ildéal, mais il me semble qu'il y a encore quelques temps, l'adolescence, visait à s'émanciper, à passer un certain nombre de rite liés au groupe de jeunes auquel on souhaitait appartenir et c'est encore le cas, je l'espère, pour certains; alors que la religion, et ses pratiques, c'est plutôt se soumettre aux pratiques ancestrales, même si on les accentue.
avatar
Marcelle Duchamp
Fidèle du forum

Re: Le ramadan et vos élèves

par Marcelle Duchamp le Jeu 1 Juin 2017 - 18:33
A la lecture des dernières participations, je comprends qu'on est plusieurs à se rendre compte qu'il y a de plus en plus d'ados qui pratiquent le ramadan et ce, de plus en plus jeune.
Je n'ai pas souvenir de ça quand j'étais eleve alors que je fréquentais un établissement où un bon tiers de mes camarades étaient musulmans. J'ai souvenir de quelques copines qui le "faisaient" avec plus ou moins de sérieux mais uniquement en 3ème.
avatar
trompettemarine
Grand sage

Re: Le ramadan et vos élèves

par trompettemarine le Jeu 1 Juin 2017 - 19:00
@Ma'am a écrit:Je ne cherchais pas à justifier, mais juste à me renseigner.

Mon post était un avis, je ne cherchais à répondre à personne. Ma'am
Pas de souci.
avatar
trompettemarine
Grand sage

Re: Le ramadan et vos élèves

par trompettemarine le Jeu 1 Juin 2017 - 19:09
@Elaïna a écrit:Trompettemarine, je ne suis pas musulmane mais catholique et, adolescente, j'aurais été profondément blessée qu'on traite ma pratique de "défi" et pas d'acte de foi
Dans mon coin bien bourgeois, le ramadan est quand même pratique plus que réduite, tout au plus ai-je un élève qui m'a dit entre deux portes qu'il était un peu fatigué à cause du ramadan, je lui ai dit que je m'en fichais en soi, c'était son problème, en revanche il pouvait aussi rester chez lui, autant ne pas aller s'épuiser (et me saouler) au lycée et risquer un accident de vélo en venant ! il avait l'air assez content qu'on en parle tous les deux (parce qu'après on a parlé pratique religieuse de façon plus générale) du reste

Pardon auprès des croyants si le terme "défi" a pu blesser. Je pense quand même qu'il y a une effet d'entraînement entre les enfants de cet âge : "moi, je le fais et toi ?".
Je ne suis pas certaine que tous les parents soient d'accord avec le choix de leurs enfants.
Je n'ai pas souvenir quand j'étais élève que cette question se posait, ou en tout cas posait problème. Au collège, je n'ai jamais vu un enfant pratiquer le ramadan. Jeûner et ne pas boire par ces chaleurs quand on on a entre 12 et 16 ans me paraît aberrant et dangereux, voilà tout
Pour les Lycéens, quand une élève interdit une autre de boire parce que c'est ramadan, désolée, ça ne passe pas et j'ai bien envie de convoquer les parents pour leur dire l'attitude de leur fille.

Maintenant jeûnais-tu pendant le carême, sans boire et sans manger ?


Dernière édition par trompettemarine le Jeu 1 Juin 2017 - 19:16, édité 1 fois
avatar
Beniamino Massimo
Habitué du forum

Re: Le ramadan et vos élèves

par Beniamino Massimo le Jeu 1 Juin 2017 - 19:13
@Daphné a écrit:
Par contre ça crachait partout, interdit d'avaler sa salive.
Exemple classique de détournement du Ramadan. Cette conviction qu'il ne faut pas avaler sa salive a beau être assez ancrée chez certaines personnes dans certaines régions d'Afrique, entre autres, elle n'en est pas moins fausse.


Dernière édition par Beniamino Massimo le Jeu 1 Juin 2017 - 19:13, édité 1 fois

_________________
Et de ce peu de jours si longtemps attendus,
Ah ! malheureux ! Combien j'en ai déjà perdus !
avatar
dita
Habitué du forum

Re: Le ramadan et vos élèves

par dita le Jeu 1 Juin 2017 - 19:13
@Marcelle Duchamp a écrit:A la lecture des dernières participations, je comprends qu'on est plusieurs à se rendre compte qu'il y a de plus en plus d'ados qui pratiquent le ramadan et ce, de plus en plus jeune.
Et de plus en plus jeûne, aussi.
avatar
trompettemarine
Grand sage

Re: Le ramadan et vos élèves

par trompettemarine le Jeu 1 Juin 2017 - 19:15
@Halybel a écrit:
@trompettemarine a écrit:Je suis désolée si mon propos choque, mais l'athée (on m'a reprochée au  lycée d'être laïcarde !) que je suis et tout simplement l'adulte que je suis trouve aberrante et stupide cette pratique au lycée et maintenant depuis une dizaine d'années au collège, (-à quand le primaire ?). Je la trouve même complètement folle.
Le ramadan, étant donné les conflits qu'il engendre (eh ! Madame, il a ouvert une bouteille d'eau sous notre nez ! (sous 35° en classe), et pour la santé des enfants devraient être interdit à l'école.
Je me souviens de conflit dans un bus parce qu'un élève avait mangé un sandwich.
Ce serait difficile à faire accepter et surtout à faire appliquer. Mais avec l'aide de parents, d'imams s'il le faut, et de la loi, je ne serai pas choquée.
A ce point-là, on est parfois dans une pratique ostentatoire puisqu'elle est parfois source de conflits et surtout dangereuse pour des enfants.
La laïcité à l'école protège l'esprit des enfants, mais le corps, apparemment, on s'en fout.
Question sérieuse pour la candide athée que je suis : est-ce que le ramadan pour les mineurs, cette pratique qui prend des proportions insensées dans les écoles, est vraiment religieux ou culturel ?

Je dis cela tout en sachant en outre que, connaissant les adolescents, on est certainement plus dans le défi que dans un acte de foi.

Chercher des pratiques d'autres pays ou de tolérance des textes "sacrés" ne justifie en rien cette ineptie.

Je vous prie d'excuser les musulmans que mes propos pourraient choquer. Mais le ramadan pour des enfants de moins de 18 ans, ça m'échappe.

Pour une "laïcarde" tu n'appliques pas la laïcité pour le coup... La République n'a pas à légiférer en matière de religion...
Après de la même manière que tu penses que c'est par défi pour beaucoup c'est un acte de foi. Y a un effet de mode certain, mais si les parents et l'enfant acceptent c'est leur problème. On a pas à légiférer sur le corps d'un enfant, il est son propre chef sous autorité parentale.
Je rappelle quelque chose qui échappe souvent mais l'Islam est une orthopraxie et non une orthodoxie... Donc ne pas pratiquer les 5 piliers de l'Islam fait de la personne une non-musulmane donc on peut comprendre que le Ramadan est important pour ces populations la au contraire du carême.

A l'école, lorsque les enfants sont mineurs, elle l'a fait.

Néanmoins, je ne suis pas certaine que pour régler le problème l'angle de la religion soit le meilleur ; pour moi il s'agit d'un problème de santé. Je n'ai aucune solution, je cherche.
Quand un gamin tombera pour deshydratation et vomira, le médecin ne va-t-il pas l'hydrater pour le soigner ?

_________________
"Il y a des oubliés au souvenir du monde. Il faut céder un peu d'eau pure, c'est-à-dire un peu de langue écrite, aux vieux noms qu'on ne prononce plus."(P. Quignard)
avatar
trompettemarine
Grand sage

Re: Le ramadan et vos élèves

par trompettemarine le Jeu 1 Juin 2017 - 19:18
@Halybel a écrit:
@trompettemarine a écrit:Je suis désolée si mon propos choque, mais l'athée (on m'a reprochée au  lycée d'être laïcarde !) que je suis et tout simplement l'adulte que je suis trouve aberrante et stupide cette pratique au lycée et maintenant depuis une dizaine d'années au collège, (-à quand le primaire ?). Je la trouve même complètement folle.
Le ramadan, étant donné les conflits qu'il engendre (eh ! Madame, il a ouvert une bouteille d'eau sous notre nez ! (sous 35° en classe), et pour la santé des enfants devraient être interdit à l'école.
Je me souviens de conflit dans un bus parce qu'un élève avait mangé un sandwich.
Ce serait difficile à faire accepter et surtout à faire appliquer. Mais avec l'aide de parents, d'imams s'il le faut, et de la loi, je ne serai pas choquée.
A ce point-là, on est parfois dans une pratique ostentatoire puisqu'elle est parfois source de conflits et surtout dangereuse pour des enfants.
La laïcité à l'école protège l'esprit des enfants, mais le corps, apparemment, on s'en fout.
Question sérieuse pour la candide athée que je suis : est-ce que le ramadan pour les mineurs, cette pratique qui prend des proportions insensées dans les écoles, est vraiment religieux ou culturel ?

Je dis cela tout en sachant en outre que, connaissant les adolescents, on est certainement plus dans le défi que dans un acte de foi.

Chercher des pratiques d'autres pays ou de tolérance des textes "sacrés" ne justifie en rien cette ineptie.

Je vous prie d'excuser les musulmans que mes propos pourraient choquer. Mais le ramadan pour des enfants de moins de 18 ans, ça m'échappe.

Pour une "laïcarde" tu n'appliques pas la laïcité pour le coup... La République n'a pas à légiférer en matière de religion...
Après de la même manière que tu penses que c'est par défi pour beaucoup c'est un acte de foi. Y a un effet de mode certain, mais si les parents et l'enfant acceptent c'est leur problème. On a pas à légiférer sur le corps d'un enfant, il est son propre chef sous autorité parentale.
Je rappelle quelque chose qui échappe souvent mais l'Islam est une orthopraxie et non une orthodoxie... Donc ne pas pratiquer les 5 piliers de l'Islam fait de la personne une non-musulmane donc on peut comprendre que le Ramadan est important pour ces populations la au contraire du carême.

aux dépens de leur santé ! Non !
avatar
Mehitabel
Doyen

Re: Le ramadan et vos élèves

par Mehitabel le Jeu 1 Juin 2017 - 19:19
@inzilbeth a écrit:
@Ma'am a écrit:Et comment ça se passe dans les pays musulmans ? Les vacances scolaires sont calées sur le Ramadan ? Les horaires de l'école sont-ils adaptés ?

Souvent, il fait bien plus chaud qu'ici, donc j'imagine que ça doit être encore plus dur.

Au lycée français de Casablanca par exemple les horaires sont aménagés (comme ceux des services, des commerces, des entreprises d'ailleurs).
Même si seuls les élèves pubères font le ramadan cela limite (un peu) la fatigue y compris pour les plus jeunes car leurs nuits sont écourtées par les festivités.
Les parents les plus responsables expliquent à leurs ados qu'il ne faut pas faire ramadan pour les grosses échéances (brevet, bac).
Il y a de mémoire des jours de vacances prévus pour l'Aïd, mais pas spécialement pendant le ramadan.

Au-delà du jeûne, ce que j'ai constaté c'est que le changement de rythme (coucher tardif + repas énormes une partie de la nuit) est encore plus source de fatigue que la chaleur et le jeûne. Les premiers jours sont difficiles, quand je vivais en Egypte beaucoup de gens s'engueulaient dans la rue, puis après 4-5 jours retour à la normale malgré les 35°.




Au Qatar, amplitude horaire maximale de 5h, cours de 40 minutes jusqu'à 13h. C'était pareil en Arabie, à une différence notable, de nombreux parents interdisaient à leurs enfants (même pubères) de faire Ramadan pendant la semaine, et encore plus pendant les examens, à cause des fortes chaleurs et pour que les enfants puissent se concentrer sur leur travail le mieux possible. Du coup, j'étais très étonnée de voir autant d'élèves de 6e jeûner au Qatar. Les horaires des magasins et des administrations sont aussi aménagés, et entre 15h et 19h30, c'est ville morte, tout est fermé. Quant aux vacances scolaires, oui elles influent sur le calendrier scolaire, puisque la rentrée n'aura lieu pour les élèves que le 10 septembre à cause des fêtes de l'Eid. L'école fermera aussi plus tôt en juin 2018, de mémoire le 14 au lieu du 25-28 d'ordinaire.
slylan
Niveau 9

Re: Le ramadan et vos élèves

par slylan le Jeu 1 Juin 2017 - 19:51
@Halybel a écrit:Je rappelle quelque chose qui échappe souvent mais l'Islam est une orthopraxie et non une orthodoxie... Donc ne pas pratiquer les 5 piliers de l'Islam fait de la personne une non-musulmane donc on peut comprendre que le Ramadan est important pour ces populations la au contraire du carême.

C'est faux. La très grande majorité des musulmans qui jeûnent durant le mois de ramadan ne pratiquent pas la prière quotidienne qui est le deuxième pilier de l'islam ( avant le jeûne donc). Les raisons de cette pratique chez beaucoup de musulmans sont nombreuses.
avatar
PabloPE
Érudit

Re: Le ramadan et vos élèves

par PabloPE le Jeu 1 Juin 2017 - 20:07
@trompettemarine a écrit: (-à quand le primaire ?).
C'est de plus en plus fréquent.
Une (au moins) de mes élèves de 9 ans le fait le mercredi et le week-end, certaines années des CM2 le font tous les jours.
Des collègues rapportent des pratiques encore plus précoces.

_________________
http://www.villeseducatrices.fr/ressources/page/Appel_de_Bobigny_et_textes_complementaires.pdf




"Et moi qui
me croyais tranquille pour un bout de temps avec mon chat brun."
Tardis
Niveau 5

Re: Le ramadan et vos élèves

par Tardis le Jeu 1 Juin 2017 - 21:02
@trompettemarine a écrit:Je suis désolée si mon propos choque, mais l'athée (on m'a reprochée au  lycée d'être laïcarde !) que je suis et tout simplement l'adulte que je suis trouve aberrante et stupide cette pratique au lycée et maintenant depuis une dizaine d'années au collège, (-à quand le primaire ?). Je la trouve même complètement folle.
Le ramadan, étant donné les conflits qu'il engendre (eh ! Madame, il a ouvert une bouteille d'eau sous notre nez ! (sous 35° en classe)), et pour la santé des enfants devraient être interdit à l'école.
Je me souviens de conflit dans un bus parce qu'un élève avait mangé un sandwich.
Ce serait difficile à faire accepter et surtout à faire appliquer. Mais avec l'aide de parents, d'imams s'il le faut, et de la loi, je ne serai pas choquée.
A ce point-là, on est parfois dans une pratique ostentatoire puisqu'elle est parfois source de conflits et surtout dangereuse pour des enfants.
La laïcité à l'école protège l'esprit des enfants, mais le corps, apparemment, on s'en fout.
Question sérieuse pour la candide athée que je suis : est-ce que le ramadan pour les mineurs, cette pratique qui prend des proportions insensées dans les écoles, est vraiment religieux ou culturel ?

Je dis cela tout en sachant en outre que, connaissant les adolescents, on est certainement plus dans le défi que dans un acte de foi.

Chercher des pratiques d'autres pays ou de tolérance des textes "sacrés" ne justifie en rien cette ineptie.

Je vous prie d'excuser les musulmans que mes propos pourraient choquer. Mais le ramadan pour des enfants de moins de 18 ans, ça m'échappe.

Je te remercie pour ta courage de dire tout cela !! Je ne sais pas si tu connais Ayaan Hirsi Ali, une femme somalienne musulmane devenue athée après quelques années aux Pays Bas, mais elle dit plus ou moins la même chose - le lavage de cerveau et les pratiques culturelles nocives et arriérées (comme le ramadan (très soft), le jihad (pire) ou l'excision des femmes (no comment) ) sont souvent acceptées dans les pays modernes parce que les gens ont peur d'être vus comme intolérants, facho ou même racistes (comme si l'Islam était une race...). En tant qu'Anglais je m'exprime assez mal en français mais pour tout ceux qui s'intéresse au sujet je vous recommande 'Infidel', écrite par cette femme remarquable. Certains pensent qu'ils connaissent bien l'Afrique ou l'Islam mais on apprend vraiment beaucoup en lisant ses oeuvres.
avatar
amour
Expert

Re: Le ramadan et vos élèves

par amour le Jeu 1 Juin 2017 - 23:20
@Dimka a écrit:Cool. Maintenant, tu peux lire les phrases suivantes du post.

Je n'ai pas envie de réagir. Je ne trouve pas ce que tu écris très intéressant, et je crois que tu ne comprends pas vraiment ce que j'écris ni d'où je parle. Désolée, hein, je ne trouve pas particulièrement antipathique, mais tes remarques me semblent pour le coup, polémiques, et je n'ai pas envie d'y répondre.
archeboc
Esprit éclairé

Re: Le ramadan et vos élèves

par archeboc le Ven 2 Juin 2017 - 0:21
@horribla a écrit:Dans le quartier où j'enseigne, il y a une pression pour le faire le plus tôt possible, les élèves sont en compétition " moi j'ai commencé avant toi !". A ce moment, nous ne sommes plus dans une question religieuse, c'est une mode. Celui qui tient le plus, qui ne dit pas de gros mots...

Ce n'est pas une mode, mais cela a en commun avec la mode que celui qui précède le groupe y gagne du charisme. La principale différence avec la mode, c'est que c'est un fait social total. Cela touche tous les âges, c'est inclus dans un système de valeur plus large, cela prends part à la structure des générations, et la coercition sur laquelle le système repose est aussi beaucoup plus forte.


@amour a écrit:Je me demande vraiment ce qui s'est passé pour que les pré-ados et ados passent du défi lié à l'expérience du risque et des limites (vitesse, sport, sexe, drogues et rock'n'roll) à l'expérience de la religiosité.

La religiosité coûte moins cher, procure des plaisirs plus durables, plus impressionnants, plus intellectuels, et en moyenne moins dangereux.


@trompettemarine a écrit:Pour les Lycéens, quand une élève interdit une autre de boire parce que c'est ramadan, désolée, ça ne passe pas et j'ai bien envie de convoquer les parents pour leur dire l'attitude de leur fille.

C'est clairement du prosélytisme, et qui s'exerce sur le mode de la pression, voire de la menace. Vous vous posez encore la question ?


@Beniamino Massimo a écrit:
@Daphné a écrit:
Par contre ça crachait partout, interdit d'avaler sa salive.
Exemple classique de détournement du Ramadan. Cette conviction qu'il ne faut pas avaler sa salive a beau être assez ancrée chez certaines personnes dans certaines régions d'Afrique, entre autres, elle n'en est pas moins fausse.

Ne pas avaler sa salive permet d'exhiber sa pratique plus efficacement. C'est comme les types qui astiquent leur callosité sur le front pour qu'elle se voit mieux et atteste la qualité et la fréquence de leur prosternation.

Comme le disait Zagara dans un autre fil, nous héritons du catholicisme beaucoup de préjugés sur la religion. Nous avons en particulier cette idée que la pratique religieuse doit être secrète. Le Christ dit qu'il faut pratiquer la religion dans le secret, parce que si on prie en public, la prière est récompensée par l'admiration publique, elle reçoit donc une récompense terrestre, et donc elle n'a pas de valeur pour Dieu. Cette idée n'est, il me semble, pas présente dans l'islam.

_________________
Pour des raisons de commodité nous utilisons dans nos analyses un classement des élèves en « bons », « moyens » et « faibles » qui n'est valable qu'à l'intérieur de chaque classe ou dans des classes de même type. En fait, les élèves que nous appelons « bons » sont plutôt des élèves moyens, les « moyens » des élèves plutôt faibles et les « faibles » des élèves en grande difficulté.
van Zanten Agnès. Le quartier ou l'école ? Déviance et sociabilité adolescente dans un collège de banlieue . In: Déviance et société. 2000 - Vol. 24 - N°4. Les désordres urbains : regards sociologiques. pp. 377-401. note 3


avatar
Babarette
Grand sage

Re: Le ramadan et vos élèves

par Babarette le Ven 2 Juin 2017 - 0:55
@Elaïna a écrit:Trompettemarine, je ne suis pas musulmane mais catholique et, adolescente, j'aurais été profondément blessée qu'on traite ma pratique de "défi" et pas d'acte de foi
Dans mon coin bien bourgeois, le ramadan est quand même pratique plus que réduite, tout au plus ai-je un élève qui m'a dit entre deux portes qu'il était un peu fatigué à cause du ramadan, je lui ai dit que je m'en fichais en soi, c'était son problème, en revanche il pouvait aussi rester chez lui, autant ne pas aller s'épuiser (et me saouler) au lycée et risquer un accident de vélo en venant ! il avait l'air assez content qu'on en parle tous les deux (parce qu'après on a parlé pratique religieuse de façon plus générale) du reste

Bonjour Elaïna,

Je veux bien comprendre qu'il est blessant de voir un défi dans un acte de foi, mais, pour ma part, quand je vois une élève hurler à tout va pour informer chacun de tout se qui se passe en dessous de sa ceinture et qui parle au professeur de films pornographiques, j'ai du mal à voir en cette élève une personne pieuse. Donc quand elle fait le ramadan en faisant tout un scandale parce qu'elle ne peut pas travailler, je n'y vois pas un acte de foi.
Contenu sponsorisé

Re: Le ramadan et vos élèves

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum