Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Elyas
Guide spirituel

Re: Le ramadan et vos élèves

par Elyas le Sam 3 Juin 2017 - 11:34
@Halybel a écrit:
@RogerMartin a écrit:@ Halybel.
Non, car cette lecture est faite en littérature, et en général par des enseignants qui ne présentent pas le texte comme la doctrine de la vraie foi révélée mais comme un mythe littéraire.
J'enseigne très souvent le fait religieux médiéval, mais là ce n'est pas travail d'historien ce que vous faites : vous énoncez ce que doit être aujourd'hui la pratique de l'islam (est-ce votre rôle ?), non en vous référant aux lois et règlements de votre collège, mais en vous engageant sur le terrain miné de "l'intention de l'auteur".

Ah non non ... Les textes de la tradition chrétienne et juive sont étudiés en Histoire en 6ème et les textes du coran en 5ème (manuel Nathan 5ème : un extrait du coran). On explicite clairement ce que sont les 5 piliers de l'Islam. Mais dans tous les cas comme dit plus haut un simple rappel du principe de laïcité permet de rappeler aux élèves qu'ils doivent maintenir leur religion dans leur sphère privée. A partir de ce moment là ça l'est regarde et ce n'est pas notre problème.

@ Elaïna : J'aurai pas dit mieux!

Je suis assez étonné de lire ce que tu enseignes en cours. Les 5 piliers de l'islam (et non de l'Islam, soyons rigoureux) n'ont pas à être enseignés. Nous enseignons le monde musulman médiéval entre le 6e et le 13e siècle sous l'angle politique, culturel et civilisationnel, pas sous l'angle des doxas d'une partie de l'islam contemporain. La question des cinq piliers de l'islam est une question de théologie qui est sujette à de trop nombreuses interprétations au cours du temps pour être présentée correctement en classe avec notre temps horaire (et au détriment de ce qui est demandé par les programmes) et ceci est aggravé si c'est fait avec le modèle des 4R qui est le modèle dominant d'appropriation de l'histoire actuellement. De plus, les programmes ne le demandent pas. En bref, en l'enseignant ainsi, on prend trop souvent de faire le boulot des salafistes avec ce genre de discours et de présenter une vision uniforme de l'islam et donc de nier l'identité de nombreux élèves qui ne se reconnaissent pas dans cet enseignement supposé rigoureux. Il y a bien d'autres choses historiques bien plus intéressantes et "conceptualisantes" à enseigner que les cinq piliers qui sont, en plus, souvent méconnus dans leur aspect historique. De plus, aborder cette question par le fait politique permet d'avoir une approche plus nuancée, plus complexe et permettant de bien mieux aborder la période et la question du point de vue de la transposition didactique.
avatar
Leodagan
Fidèle du forum

Re: Le ramadan et vos élèves

par Leodagan le Sam 3 Juin 2017 - 11:43
@SocietyF a écrit:
@Halybel a écrit: Pour une "laïcarde" tu n'appliques pas la laïcité pour le coup... La République n'a pas à légiférer en matière de religion...
Après de la même manière que tu penses que c'est par défi pour beaucoup c'est un acte de foi. Y a un effet de mode certain, mais si les parents et l'enfant acceptent c'est leur problème. On a pas à légiférer sur le corps d'un enfant, il est son propre chef sous autorité parentale.
Je rappelle quelque chose qui échappe souvent mais l'Islam est une orthopraxie et non une orthodoxie... Donc ne pas pratiquer les 5 piliers de l'Islam fait de la personne une non-musulmane donc on peut comprendre que le Ramadan est important pour ces populations la au contraire du carême.

Je ne savais pas que ce forum regorgeait de théologiens spécialistes de l'Islam. Ce que vous avancez est faux. Délaisser l'un des cinq piliers ne fait pas forcément de la personne une non-musulmane. A titre d'exemple, prenons le cas de la prière (=pilier fondamental). La majorité des théologiens musulmans considèrent que le fait de la délaisser ne fait pas forcément sortir de l'islam. C'est ce qu'avancent les hanafites, les malikites, les shafi'ites ou encore une partie des hanbalites. Ce qui fait sortir de l'islam est le fait de renier le caractère obligatoire de l'un de ces cinq piliers.

Je vois une contradiction assez flagrante: si renier le caractère obligatoire d'un pilier fait sortir de l'islam, que dire d'une pratique qui renonce à appliquer ce commandement obligatoire ?

Autre chose: on cite beaucoup les 5 piliers "individuels", mais peu les piliers collectifs de l'islam, qui sont de nature plus politique et pourraient de ce fait entrer plus facilement dans un enseignement civilisationnel.
avatar
Leodagan
Fidèle du forum

Re: Le ramadan et vos élèves

par Leodagan le Sam 3 Juin 2017 - 11:45
@slynop a écrit:Aujourd'hui des élèves (4e) me disaient qu'ils étaient fatigués à cause du ramadan, je leur ai dit que c'était un choix personnel et que je n'avais pas à prendre cela en compte. Plusieurs m'ont dit que ce n'était pas un choix personnel mais une obligation familiale, c'est imposé.

Oui, il est évident que c'est imposé. Mais à la limite, ce n'est pas si grave. Ce qui l'est davantage, c'est que des élèves puissent se mettre en danger quand il fait chaud ou manquent de facto plusieurs heures de cours d'une année. C'est aussi révélateur des priorités reconnues par nombre de familles. De mon point de vue un élève qui dort en classe, quelle qu'en soit la raison, n'a rien à faire en classe: qu'il reste chez lui pour dormir. Aux parents de juger quelle est leur responsabilité. C'est l'entre-deux qui est nuisible.
avatar
Jacq
Doyen

Re: Le ramadan et vos élèves

par Jacq le Sam 3 Juin 2017 - 12:08
@GaliNéo a écrit:

Pour revenir au sujet initial, je suis en collège REP+ également, les élèves sont très nerveux et répondent au quart de tour. Ici aussi il fait très chaud (Saint-Etienne) et je peux comprendre que le ramadan soit une période difficile à supporter. Ils me le disent tous, de la 6e à la 3e, qu'ils vont faare "sauter l'EPS" car c'est "trop fatiguant" selon eux. Pourtant, quand je les vois courir dans la cour, je me dis que c'est fatiguant quand ça les arrange. Ils disent aussi, au moins à 70%, que dès les conseils de classes passés, ils ne reviendront plus. Pour les 3e se posent le problème du brevet : ils disent qu'ils viendront s'ils ne sont pas trop fatigués, peut-être... Et si ça tombe pendant l'Aïd, tant pis pour le brevet. Pour eux ce n'est pas important. Aucun élève ici n'a déjà son brevet avec le contrôle continu, ils devront donc le passer, mais ils s'en foutent.

Pire, hier nous avons eu les conseils de classe pour les 3e : que faire maintenant pour les obliger à venir ? Et mardi ce soir ce sera au tour des 6e et ainsi de suite. Je pense que d'ici à 12 jours, il n'y aura presque plus aucun élève dans l'établissement, mais je sais que je vais les croiser à glander au bord de la rue et me narguer parce que moi je vais au travail...

Vivement la fin de l'année.

Faire la même chose que s'il n'y avait pas le ramadan.
User17706
Enchanteur

Re: Le ramadan et vos élèves

par User17706 le Sam 3 Juin 2017 - 12:09
@SocietyF a écrit: Je ne savais pas que ce forum regorgeait de théologiens spécialistes de l'Islam.
Vous n'imaginez même pas Rolling Eyes

_________________
'Tis a blushing, shamefaced spirit that mutinies in a man’s bosom. It fills a man full of obstacles. It made me once restore a purse of gold that by chance I found. It beggars any man that keeps it. It is turned out of towns and cities for a dangerous thing, and every man that means to live well endeavors to trust to himself and live without it.
____________

When everybody is swept away unthinkingly by what everybody else does and believes in, those who think are drawn out of hiding because their refusal to join is conspicuous and thereby becomes a kind of action.
avatar
Jacq
Doyen

Re: Le ramadan et vos élèves

par Jacq le Sam 3 Juin 2017 - 12:16
Dans mes classes de lycée pro.
Quatre absents sur quatre musulmans de la première classe, lundi et mardi. Ce sont des élèves très sérieux mais souvent absents pour maladie. Ce qui va être difficile, pour ces jeunes, c'est qu'ensuite ils partent pour un mois de stage et, si les adultes sont habitués, eux le sont moins.
Pour la seconde classe, trois font le ramadan sur les quatre musulmans. Ils étaient présents. C'est vrai qu'ils sont fatigués. Ils le disent, mais cela ne pose aucun problème : deux ne font rien, comme d'habitude, ramadan ou pas, et le troisième gesticule tout le temps, comme d'habitude.  Situation amusante, nous terminions justement le cours sur la laïcité et le pluralisme des cultures, ce qui fait que le débat à tourné, sans aucune acrimonie entre eux sur le fait que l'on n'était pas obligé d'appliquer l'ensemble des pratiques d'une religion. C'est là que le quatrième a indiqué qu'il ne faisait pas le ramadan, ce qui n'a posé aucun problème aux trois autres. Finalement, sur le mode de l'ironie (très appuyée), je l'ai traité de mécréant ce qui a fait rire tout le monde, y compris ledit supposé mécréant.
Mais il faut avouer que cet état d'esprit assez ouvert on ne le trouve pas dans toutes les classes.
avatar
Equipe de modération
Modérateur

Re: Le ramadan et vos élèves

par Equipe de modération le Sam 3 Juin 2017 - 12:34
Topic ouvert après nettoyage.

Nous attirons votre attention sur ce message :
http://www.neoprofs.org/t111405-modification-de-la-charte-et-rappel-des-valeurs-de-neoprofs#4101224
avatar
GaliNéo
Habitué du forum

Re: Le ramadan et vos élèves

par GaliNéo le Jeu 8 Juin 2017 - 11:24
Petit up de topic : les élèves deviennent vraiment de plus en plus intenables et les surveillants manquent à l'appel. Pire, des profs ne viennent pas travailler et j'en suis informé en même temps que les élèves, soit 5 minutes avant. Mes 4C auraient pu commencer à 10h. C'est vraiment dur cette fin d'année, vivement les conseils de classe et que tous les inutiles se cassent.

_________________
¡ Hermano ! Dale gracias a Dios, que lo que tienes en la mano, no lo tienes por todo el año... veneration
avatar
Sapotille
Empereur

Re: Le ramadan et vos élèves

par Sapotille le Jeu 8 Juin 2017 - 11:46

Les dates d'examen au Sénégal, pays musulman à 95% /

- Le CM2 sera en examen les 20 et 21 juin pour l'examen d'entrée en 6ème
- les 3e seront en examen les 13, 14 et 15 juillet pour le BREVET
- les candidats au Bac les 4, 5 et 6 juillet prochains.
avatar
Saladin04
Niveau 5

Re: Le ramadan et vos élèves

par Saladin04 le Sam 10 Juin 2017 - 16:04
@Tardis a écrit:Combien d'élèves se demandent pourquoi leur Dieu ne veut pas qu'il boivent de l'eau quand ils ont soif? Cela lui fait plaisir de les voir souffrir?

Je suis d'accord avec les penseurs comme Sam Harris, Richard Dawkins et Ayaan Hirsi Ali - il faut inviter les enfants à remettre en question leur lavage de cerveau, même si cela fait des vagues. Malheureusement dans l'EN nous n'avons pas ce droit.

Bonjour,

Lorsque vous citez Ayaan Hirsi Ali comme exemple de penseurs, il serait bien de nuancer vos propos. Sous son vrai nom, Ayaan Megan, elle a vécu de l’âge de 10 à 22 ans en tant que réfugiée au Kenya, avec sa famille. Et n’a donc pas connu les horreurs de la guerre civile en Somalie, contrairement à ce qu’elle a fait croire. Je ne prends jamais pour argent comptant les affabulateurs et affabulatrices qui ont compris que l'islamophobie permettait d'avoir une tribune médiatique importante avec des moyens financiers pour éditer des livres et faire carrière.
En revanche, vous vous gardez bien de mettre en avant des penseurs musulmans tels que Rachid Benzine favorable à une relecture du Coran en fonction du contexte contemporain de chaque pays.

Cordialement.
avatar
Ponocrates
Habitué du forum

Re: Le ramadan et vos élèves

par Ponocrates le Sam 10 Juin 2017 - 17:53
Face à des élèves mettant en avant leur pratique religieuse pour excuser leur manque de travail, n'est-il pas possible de leur faire comprendre que par leurs paroles et par leurs actes, ils invitent à considérer tous leurs coreligionnaire comme incapables de travailler correctement un mois par an, et leur demander ce qu'ils feraient s'ils étaient un patron ayant régulièrement entendu le discours " c'est ramadan, je ne peux pas bosser" au moment d'une embauche ? Si, pour justifier un comportement qui s'écarte de la norme- ici ne pas travailler à l'école- je mets en avant mon appartenance à un groupe - quel qu'il soit- face à ceux qui n'y appartiennent pas, d'une part, je clive les échanges et surtout j'engage l'image de mon groupe par mon comportement. Je prends en otage son image. Plus qu'à des débats théologiques qui, selon moi, n'ont pas leur place à l'école, c'est plutôt cette réflexion sur l'articulation entre l'individu et le groupe et la question de la responsabilité de chacun qui me semble entrer dans notre champ d'action. Ce serait la même chose si une élève me disait " ben, oui, je suis nulle en math, normal, je suis une fille" ou si un élève justifiait ses mauvaises notes en français parce qu'il est un garçon.

_________________
"If you think education is too expensive, try ignorance ! "/ "As-tu donc oublié que ton libérateur,
C'est le livre ? Le livre est là sur la hauteur;
Il luit; parce qu'il brille et qu'il les illumine,
Il détruit l'échafaud, la guerre, la famine
Il parle, plus d'esclave et plus de paria"
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum