Suicide d'une institutrice-stagiaire à Livry-Gargan

Page 6 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Suicide d'une institutrice-stagiaire à Livry-Gargan

Message par Zenxya le Lun 17 Juil 2017 - 22:58

C'est pas toujours évident à voir. De plus, la personne peut mentir. Si tu lui demandes comment ça va, presque toujours elle te dira bien, juste qu'elle a mal dormi, bref biaisera ou minimisera. Même le proche entourage parfois ne voit pas arriver cette issue fatale.

Zenxya
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suicide d'une institutrice-stagiaire à Livry-Gargan

Message par blanco le Mar 18 Juil 2017 - 8:22

Je suis d'accord c'est pas évident.
Mais ce passage " Etait-il lié directement à son travail ou à des problèmes personnels ? Difficile de trancher. Une collègue avait noté que « depuis quelques semaines, elle avait tendance à s’isoler davantage », voire « à se couper des autres ». Selon elle, cette dégradation aurait coïncidé avec une inspection dans sa classe. « Elle l’a très mal vécue », affirme une enseignante." me gêne vraiment.
avatar
blanco
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suicide d'une institutrice-stagiaire à Livry-Gargan

Message par Reine Margot le Mar 18 Juil 2017 - 9:25

egomet a écrit:
Reine Margot a écrit:Et on imagine ce que ça sera quand le statut de fonctionnaire d'Etat sera "renouvelé", et qu'il faudra démarcher dans les étb pour avoir un poste.

Il faut savoir ce que cela signifiera dans le détail.  Difficile de se prononcer à l'avance.  
Mais a priori, j'y verrais un mieux. Bien sûr,  il y a l'obligation de convaincre, ce qui peut être inconfortable.  Mais la décision d'un CDE ne vaut que pour son établissement. Elle n'a pas le caractère d'un couperet comme celle d'un inspecteur. Si tu n'es pas d'accord avec un CDE, tu gardes la possibilité d'aller voir ailleurs
. Dans un système de monopole,  aller voir ailleurs,  ça peut être fort loin. Pour ma part, je m'en vais au Cambodge. Tant pis pour ma patrie.
Ce qui est désespérant,  ce n'est pas l'échec, ni même l'injustice subie. C'est l'absence de solution de repli. C'est l'idée que tu retomberas dans le même système injuste où que tu ailles. Ça,  c'est suicidogène.

Tu crois que les CDE ne se parlent pas entre eux?

_________________
Que le cul leur pèle, et que les bras leur raccourcissent!
avatar
Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suicide d'une institutrice-stagiaire à Livry-Gargan

Message par Babarette le Mar 18 Juil 2017 - 20:20

Sylvain de Saint-Sylvain a écrit:
Babarette a écrit:Le conseil qu'on lui donnait pour réussir à tenir ses classes était de "laisser ses problèmes personnels à la porte". Au delà de la stupidité du conseil (comme si on pouvait cesser d'être affecté par quelque chose juste parce qu'on est sur son lieu de travail)

Et pourtant, on le peut. Pourquoi non ? J'ai passé mon bac comme ça, je travaille comme ça. S'en tenir à l'idée d'un seuil symbolique n'est toutefois pas suffisant (d'où peut-être la stupidité que tu trouves à ce conseil ?) : entrer dans l'espace professionnel implique aussi d'entrer dans un certain personnage.


Ce n'est pas évident, quand on ne va pas bien, de faire comme si de rien n'était en classe, surtout quand, justement, le malaise vient de la classe.
avatar
Babarette
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suicide d'une institutrice-stagiaire à Livry-Gargan

Message par blanco le Mer 19 Juil 2017 - 8:30

Babarette Si le malaise vient de la classe : c'est un problème professionnel qui dégrade ta vie personnelle et se transforme en burn out pouvant conduire au suicide. C'est complètement différent des problèmes personnels.
avatar
blanco
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suicide d'une institutrice-stagiaire à Livry-Gargan

Message par Poupoutch le Mer 19 Juil 2017 - 9:38

blanco a écrit:Babarette Si le malaise vient de la classe : c'est un problème professionnel qui dégrade ta vie personnelle et se transforme en burn out pouvant conduire au suicide. C'est complètement différent des problèmes personnels.
Je ne crois pas qu'on puisse ainsi cloisonner les problèmes ; la plupart du temps, les problèmes surgissent en cascade (ou, en tous cas, s'entremêlent) au point qu'il est difficile de déterminer avec précision quelle est la goutte d'eau qui a fait déborder le vase.

_________________
TEACHER : Harold, what do you call a person who keeps on talking when people are no longer interested?
HAROLD : A teacher.
avatar
Poupoutch
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suicide d'une institutrice-stagiaire à Livry-Gargan

Message par blanco le Mer 19 Juil 2017 - 10:28

Oui une cascade d’événements apparaît alors. D'où il est important de ne pas laisser pourrir une situation professionnelle.
Si la médecine du travail et l'inspection interviennent rapidement dans le secteur privé, il est vrai que pour nous c'est un réel problème ce manque d'aide institutionnelle et ce manque de considération. Hormis les psychologues mis à disposition par la MGEN, nous n'avons vraiment pas grand chose comme soutien.
avatar
blanco
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suicide d'une institutrice-stagiaire à Livry-Gargan

Message par Verdurette le Mer 19 Juil 2017 - 16:04

J'ai souvent remarqué que même en cas de problème avéré on nous conseille de changer d'école au lieu de résoudre le problème (qui va immanquablement se reproduire avec les nouveaux personnels).

Verdurette
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum