Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
fabienne7564
Niveau 10

Enseignant Uberisé - Page 4 Empty Re: Enseignant Uberisé

par fabienne7564 le Lun 5 Juin 2017 - 16:27
@roxanne a écrit:
@Elaïna a écrit:
LordSteven a écrit:J'avoue que quelque part j'admire les collègues qui peuvent simplement envisager des activités  régulières annexes. Entre les cours, les préparations et les copies je n'en aurais tout simplement pas le temps si je veux avoir une vie personnelle à côté. Certes j'ai moi même une autre activité mais qui n'est pas soumise à des horaires fixes, donc essentiellement réalisée pendant les vacances.
Si vous pouvez me donner la recette pour dégager du temps la semaine je suis preneur,  mais si tel est le cas j'ai peur que cela n'apporte de l'eau au moulin de deux qui estimenpourrait enseigner plus de 20 heures par semaine avec la même qualité de préparation.

- refuser toutes les missions hors enseignement (par exemple je refuse d'être PP, déléguée etc)
- corriger au boulot, sur la moindre heure de trou
- utiliser le manuel si possible, ne pas se prendre la tête 107 ans à faire des super-polys
- se faire confiance pour corriger : personnellement j'ai le souvenir de ma mère qui passait 15, 20 minutes sur une copie ! des soirées entières à corriger ! elle faisait une première correction, puis une 2e, etc, ça n'en finissait pas car elle ne se faisait pas confiance
- ne pas trop s'embêter avec le ludique, les activités extraordinaires etc : moi je fais cours, et j'évalue mes élèves, j'estime que c'est déjà pas mal

à côté, je fais des colles en prépa et quelques cours par ci par là pour une grande école de l'enseignement supérieur
Les colles me rapportent une soixantaine d'euros par après-midi mais il faut déduire les frais de garde de mes enfants et le trajet donc au final il ne reste plus grand chose - contrairement à ce que pensait l'inspectrice qui m'a reproché de "chercher à m'enrichir en CPGE en négligeant mes élèves" (et de toute façon, les impôts passent par là après, donc le gain doit vraiment être négligeable, mais ce sont des heures où j'ai vraiment plaisir à être professeur d'histoire alors je continue)
Les cours pour la grande école, c'est un peu moins de 50 euros de l'heure net

Avec tout ça j'arrive à ne jamais bosser le soir et le we, ou alors exceptionnellement, c'est un choix personnel et familial (je n'aurais pas supporté de faire comme mes parents qui passaient des heures le soir à corriger)
D'accord avec toi. Je crois qu'il y a aussi chez les profs une espèce de complexe sûrement entretenu par des réflexions réelles ou fantasmées qui du coup incite à en rajouter dans le côté "je suis débordé". Il y a quelques collègues (et ce dans tous les établissements que j'ai pu faire) qui du 1e septembre au 30 juin ne peuvent pas commencer une conversation autrement que par "Ah mais là, en ce moment, je ne touche plus terre."
Et c'est vrai parfois mais aussi parce qu'ils s'organisent mal ou passent un temps inouï pour faire des choses. J'avais raconté comment une PP s'était vexée parce qu'en conseil, j'avais repris une de ses synthèses et sa copine était venue me dire "tu comprends, elle y a passé 7 heures, elle me l'a fait relire trois fois, alors elle n'a pas supporté que tu critiques." Ah ben, oui, mais là ce ,'est pas raisonnable, on ne passe pas 7 heures à faire des synthèses de 35 élèves (et en plus avec le pro, ce n'est même pas lu!). Samedi, conseil d'une autre classe de seconde, je pars avant la fin pour prendre une classe, il reste trois élèves à passer. Plus tard, je croise le PP, je lui demande pour le dernier de la liste qui voulait faire L, et là, j'ai eu droit aussi à la totale "Je ne sais plus, tu ne te rends pas compte, avec les cours, les conseils, je ne peux plus gérer"
Ben, si, je me rends compte, c'est pareil pour tout le monde, ça va, les cours s'arrêtent la semaine prochaine, on va survivre hein.
Je bosse, mes cours sont prêts, je suis PP (certes plus cool en première), j'évalue ms élèves, mais je suis raisonnable dans le temps que j'y passe, et ce n'est pas pour ça que c'est moins bien fait. Mes synthèses prennent une bonne heure , voilà.
Voilà... A croire que si on ne donne pas l'impression d'être perpétuellement débordé, on est un mauvais prof. Il y a peut-être une part de mise en scène de soi chez certains collègues qui ont peur d'être mal perçus s'ils n'ont pas l'air épuisés. Du coup, ils culpabilisent et en font des tonnes, se reprochent pour une partie d'entre eux de ne pas assez travailler, donc d'être un mauvais prof et du coup ils se rajoutent du travail inutile pour juguler l'angoisse et lutter contre le complexe de l'imposteur.
Je travaille moins qu'à mes débuts, j'ai peu à peu élagué : je réutilise sans scrupules les cours qui marchent en les modifiant à la marge, j'improvise de plus en plus souvent le déroulement de mes explications de textes en rebondissant sur ce que disent les élèves et en faisant confiance au texte qui a toujours des choses à dire quand on le connaît bien et qu'il est de qualité. Ce sont le choix des oeuvres que l'on étudie, leur connaissance et leur maîtrise en amont qui comptent, comme l'a justement dit Lefteris. Quant aux leçons de grammaire, ben... ce sont des leçons de grammaire : pas besoin de faire dans l'hyper ludique.
Bref, je connais des périodes où je suis débordée (par les copies) mais de moins en moins souvent par les préps de cours car je refuse de me faire bouffer par ce qui n'est qu'un travail. Un de mes CDE m'avait dit une année : "N'attendez aucune reconnaissance de l'institution." Je ne l'ai jamais oublié. Je travaille pour les élèves donc je me ménage pour être plus efficace et lucide quand je suis face à eux. Je viens le cartable et l'esprit plus légers pour espérer aller à l'essentiel et être totalement avec eux quand je suis en classe.
Rendash
Rendash
Enchanteur

Enseignant Uberisé - Page 4 Empty Re: Enseignant Uberisé

par Rendash le Lun 5 Juin 2017 - 16:29
@fabienne7564 a écrit:Voilà... A croire que si on ne donne pas l'impression d'être perpétuellement débordé, on est un mauvais prof. Il y a peut-être une part de mise en scène de soi chez certains collègues qui ont peur d'être mal perçus s'ils n'ont pas l'air épuisés. Du coup, ils culpabilisent et en font des tonnes, se reprochent pour une part d'entre eux de ne pas assez travailler, donc d'être un mauvais prof et du coup se rajoutent du travail inutile pour juguler l'angoisse et lutter contre le complexe de l'imposteur.

[...]

Je travaille moins qu'à mes débuts, j'ai peu à peu élagué : je réutilise sans scrupules les cours qui marchent, improvise de plus en plus souvent le déroulement de mes explications de textes en rebondissant sur ce que disent les élèves et en faisant confiance au texte qui a toujours des choses à dire quand on le connaît bien et qu'il est de qualité. Ce sont le choix des oeuvres que l'on étudie, leur connaissance et leur maîtrise en amont qui comptent, comme l'a justement dit Lefteris. Quant aux leçons de grammaire, ben... ce sont des leçons de grammaire : pas besoin de faire dans l'hyper ludique.

Tu as raison, mais c'est aussi une volonté de l'institution : quand on voit ce que certaines ESPE exigent des stagiaires en termes de préparation, à coups d'absurdes fifiches minutant les cours de la façon la plus débile possible, on comprend d'un coup beaucoup mieux. Il y a une volonté de conditionner les stagiaires à perdre leur temps et à en baver le plus possible, qui s'accompagne d'un mépris du disciplinaire. Si ces stagiaires rencontrent des collègues qui leur montrent que c'est du flan, et/ou s'ils ont une fois titularisés assez de jugeotte et de carafon pour envoyer bouler les consignes des prétentieux nuisibles de l'ESPE, ils peuvent ensuite se détacher de ces âneries ; si ce n'est pas le cas, ils sont en permanence débordés, n'ont même pas le temps de souffler ni encore moins de se mettre à jour disciplinairement, et finissent par être tellement épuisés qu'ils disent amen à tout, parce qu'ils n'ont plus l'énergie et les capacités intellectuelles de réfléchir à leur boulot.

_________________
Enseignant Uberisé - Page 4 1498064902



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
Delia
Delia
Érudit

Enseignant Uberisé - Page 4 Empty Re: Enseignant Uberisé

par Delia le Lun 5 Juin 2017 - 16:36
@Rendash a écrit:

Tu as raison, mais c'est aussi une volonté de l'institution : quand on voit ce que certaines ESPE exigent des stagiaires en termes de préparation, à coups d'absurdes fifiches minutant les cours de la façon la plus débile possible, on comprend d'un coup beaucoup mieux. Il y a une volonté de conditionner les stagiaires à perdre leur temps et à en baver le plus possible, qui s'accompagne d'un mépris du disciplinaire. Si ces stagiaires rencontrent des collègues qui leur montrent que c'est du flan, et/ou s'ils ont une fois titularisés assez de jugeotte et de carafon pour envoyer bouler les consignes des prétentieux nuisibles de l'ESPE, ils peuvent ensuite se détacher de ces âneries ; si ce n'est pas le cas, ils sont en permanence débordés, n'ont même pas le temps de souffler ni encore moins de se mettre à jour disciplinairement, et finissent par être tellement épuisés qu'ils disent amen à tout, parce qu'ils n'ont plus l'énergie et les capacités intellectuelles de réfléchir à leur boulot.
On va encore dire que j'ai mauvais esprit (ce que j'assume et revendique), mais ne serait-ce point le but ?
Des professeurs qui réfléchissent font des élèves qui réfléchissent et ne se laissent pas duper.


Dernière édition par Delia le Lun 5 Juin 2017 - 17:01, édité 1 fois

_________________
Un vieillard qui meurt, c'est une bibliothèque qui brûle.
Amadou Hampaté Ba
Rendash
Rendash
Enchanteur

Enseignant Uberisé - Page 4 Empty Re: Enseignant Uberisé

par Rendash le Lun 5 Juin 2017 - 16:45
@Delia a écrit:
@Rendash a écrit:

Tu as raison, mais c'est aussi une volonté de l'institution : quand on voit ce que certaines ESPE exigent des stagiaires en termes de préparation, à coups d'absurdes fifiches minutant les cours de la façon la plus débile possible, on comprend d'un coup beaucoup mieux. Il y a une volonté de conditionner les stagiaires à perdre leur temps et à en baver le plus possible, qui s'accompagne d'un mépris du disciplinaire. Si ces stagiaires rencontrent des collègues qui leur montrent que c'est du flan, et/ou s'ils ont une fois titularisés assez de jugeotte et de carafon pour envoyer bouler les consignes des prétentieux nuisibles de l'ESPE, ils peuvent ensuite se détacher de ces âneries ; si ce n'est pas le cas, ils sont en permanence débordés, n'ont même pas le temps de souffler ni encore moins de se mettre à jour disciplinairement, et finissent par être tellement épuisés qu'ils disent amen à tout, parce qu'ils n'ont plus l'énergie et les capacités intellectuelles de réfléchir à leur boulot.
On va encore die que j'ai mauvais esprit (ce que j'assume et revendique), mais ne serait-ce point le but ?
Des professeurs qui réfléchissent font des élèves qui réfléchissent et ne se laissent pas duper.

C'est exactement ce que je dis, c'est le but, sans toutefois aller aussi loin que toi : je crois qu'il s'agit d'une vue à court terme, et même d'une courte vue. Des professeurs qui disent amen à tout ne s'opposent pas aux réformes, pas même quand elles détruisent leur métier, leur statut, et l'idée même d'une Education nationale. On réduit les coûts, on ouvre des marchés extrêmement juteux, et on fait sauter ce qui était avant un important point de résistance politique.
C'est donc essentiellement une question de coût, en fin de compte ; et les décideurs savent que les leurs, de mômes, n'en pâtiront pas, de toute façon. Quant à leurs alliés dans la place, ils sont trop naïfs ou trop bêtes pour regarder au-delà de leur petit nombril. C'est comme ça que certain collègue affirme fièrement, en évoquant les suppressions de postes liées à cette foutue réforme, que sa collègue d'allemand "sait ce qu'elle (lui) doit". L'illusion du pouvoir permet à des baudruches dans ce genre de se gonfler de leur propre importance, tout en affirmant agir dans l'intérêt des élèves. En fin de compte, tout le monde est perdant, mais après eux le déluge.


_________________
Enseignant Uberisé - Page 4 1498064902



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
lene75
lene75
Esprit sacré

Enseignant Uberisé - Page 4 Empty Re: Enseignant Uberisé

par lene75 le Mer 7 Juin 2017 - 18:39
Bah moi je suis débordée, et pourtant je fais le minimum syndical (voire moins), tout simplement parce que j'ai une vie perso à côté, comme beaucoup de collègues. Je ne sais pas comment vous faites pour bosser sur place, entre les ordis qui rament (l'autre jour, 2h pour rentrer les appréciations d'1 classe 1/2 !!! le soir en rentrant chez moi, j'ai fait 1 classe 1/2 en... 30 min, soit 4 fois moins de temps pour un travail strictement identique, la différence, c'est que chez moi, je n'ai pas le temps de prendre un café le temps que la page se charge à chaque fois que je clique sur un truc...), et encore, quand il ne faut pas faire la queue pour en avoir un, et l'absence de lieu au calme pour bosser et de documentation digne de ce nom. La plupart du temps, je renonce, et quand je ne renonce pas, je le regrette, parce que je m'énerve pour rien, au mieux je vais réussir à (mal) corriger une copie en une heure. Je profite donc des heures de trou pour faire des photocops et toutes les paperasseries, ou pour voir la CPE, l'infirmière, les collègues que je dois voir, etc.

Pour le reste, en philo, il n'y a pas de cours dans les manuels, nous faisons entièrement nos cours seuls, jusqu'au choix des sujets, les chapitres n'étant pas imposés. Il me faut à peu près 20h pour élaborer 4h de cours MAIS je réutilise beaucoup de mes anciens cours, de sorte que mon temps de production de cours est maintenant très limité (mes deux premières années d'enseignement ont en revanche été infernales de ce point de vue), sauf dans les séries technos où je change sans cesse parce que ça ne fonctionne jamais... J'improvise la plupart du temps mes corrigés (la recherche de sujets, en revanche, me prend pas mal de temps, et je tape de bonnes copies pour les distribuer aux élèves, ce qui prend un peu de temps aussi). En revanche, les corrections de copies sont une vraie plaie, je passe en moyenne 20 min par copie, parfois plus, et je ne vois pas comment je pourrais faire autrement, sauf à lire en diagonale et/ou à ne pas annoter, comme pour le bac où je corrige plus vite. Donc avec une moyenne de 35 copies par semaine (grâce à mon temps partiel, sinon ce serait plus), ça fait déjà pas mal de boulot rien qu'en corrections, je dirais une quinzaine d'heures par semaine, mais ce n'est souvent pas si bien réparti parce qu'on ne peut pas toujours choisir les dates de devoirs : il y a des semaines énormes et des semaines plus cool. Nous sommes aussi piégés par le format de l'épreuve (4h non sécables) : soit nous faisons des DM et passons des heures à gérer les problèmes de triche massive, avec tous les emm* que ça nous cause, soit nous faisons des DST et sommes alors bons pour nous rajouter des plages de 4h de surveillance tous les 4 (samedis) matins... au sens propre : facilement une dizaine dans l'année.

Bref, pour les cours particuliers, quand j'étais étudiante, je faisais déjà payer 25€ de l'heure à Paris. J'imagine donc qu'un prof en fonction peut faire payer plus. Et rien n'oblige à enseigner sa matière. J'ai donné beaucoup de cours de français. En indépendante, je n'ai jamais osé enseigner autre chose que le français (jusqu'au niveau 1re pour préparer le bac) et la philo + l'aide aux devoirs pour des primaires (au même tarif : c'était à prendre ou à laisser). Les organismes, eux, en revanche, n'hésitent pas : par des organismes j'ai aussi enseigné les maths et l'anglais, y compris à haute dose pour les stages de vacances ou de pré-rentrée.

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...
Elaïna
Elaïna
Esprit sacré

Enseignant Uberisé - Page 4 Empty Re: Enseignant Uberisé

par Elaïna le Mer 7 Juin 2017 - 21:32
Lene, une suggestion comme ça pour la question des DS :
ne serait-il pas possible d'envisager de faire des DS de la façon suivante : tu préviens les élèves qu'à telle heure, tu mettras le sujet en ligne sur pronote, et qu'à partir de là ils ont quatre heures pour te le renvoyer sur pronote ou sur ton mail pro ?
Je fais souvent ça pour faire rattraper les DS aux élèves et ça limite les problèmes de triche car comme ils ont un temps limité pour me renvoyer le truc, ils n'ont pas le temps d'aller chercher sur le net (ou alors, ils le font de façon vraiment flagrante et là c'est encore plus simple à identifier et sanctionner)

_________________
J'ai un nouveau clavier, mes messages ont donc des points maintenant !!!
lene75
lene75
Esprit sacré

Enseignant Uberisé - Page 4 Empty Re: Enseignant Uberisé

par lene75 le Mer 7 Juin 2017 - 23:13
@Elaïna a écrit:et là c'est encore plus simple à identifier et sanctionner

D'accord avec le début, qui pose rarement problème, mais pas avec la suite. On s'est déjà arraché les cheveux avec ma collègue pour des copies reprenant mot à mot un corrigé d'internet en DST parce que, paraît-il, ce n'est pas une preuve de fraude, l'élève ayant pu apprendre les corrigés de dizaines de sujets mot à mot ou avoir le bol d'avoir justement deviné quel sujet tomberait parmi les innombrables sujets possibles, si si... Et il paraît qu'on ne peut même pas l'interroger pour vérifier parce qu'il a pu oublier entre temps... Alors en DM, tu imagines la galère pour prouver une fraude (pas l'identifier : ça c'est souvent facile) et de toute manière, comme les disent les élèves quand on épingle un de leurs camarades : "Mais c'est dégueulasse parce qu'il a juste été moins malin, mais on a tous pompé sur ce site..." Les élèves trichent le plus souvent quand ils ne veulent pas passer 4h à faire leur devoir, justement. Trouver un sujet corrigé en philo, ça prend quelques secondes, quelques minutes peut-être si on passe par un site payant, raison pour laquelle la triche est aussi massive.
De manière plus générale, tu peux faire ça pour des élèves isolés qui n'ont pas envie de revenir je ne sais quand pour faire un devoir de 4h et qui ont tout intérêt à ce que ça se passe bien, mais pour des classes entières, passer par des mails ne fait que rajouter des problèmes. Les profs de langues fonctionnent beaucoup par mail ou par clé usb et ce sont des problèmes à n'en plus finir, parce que les parents leur soutiennent que le gamin a bien rendu le devoir en temps et en heure et qu'ils ne comprennent pas pourquoi le prof n'a pas reçu le message, ou les élèves font exprès d'envoyer des mails sans la pièce jointe ou des fichiers vides, etc., c'est sans fin.
Comme par ailleurs je refuse les copies "tapuscrites" hors PAI...

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...
avatar
eleonore69
Fidèle du forum

Enseignant Uberisé - Page 4 Empty Re: Enseignant Uberisé

par eleonore69 le Mer 7 Juin 2017 - 23:18
LordSteven a écrit:J'avoue que quelque part j'admire les collègues qui peuvent simplement envisager des activités  régulières annexes. Entre les cours, les préparations et les copies je n'en aurais tout simplement pas le temps si je veux avoir une vie personnelle à côté. Certes j'ai moi même une autre activité mais qui n'est pas soumise à des horaires fixes, donc essentiellement réalisée pendant les vacances.
Si vous pouvez me donner la recette pour dégager du temps la semaine je suis preneur,  mais si tel est le cas j'ai peur que cela n'apporte de l'eau au moulin de deux qui estimenpourrait enseigner plus de 20 heures par semaine avec la même qualité de préparation.

idem , je suis crevée .. J'ajouterai la gestion des enfants...
avatar
nightowl
Niveau 7

Enseignant Uberisé - Page 4 Empty Re: Enseignant Uberisé

par nightowl le Jeu 8 Juin 2017 - 0:59
@lene75 a écrit:
@Elaïna a écrit:et là c'est encore plus simple à identifier et sanctionner

D'accord avec le début, qui pose rarement problème, mais pas avec la suite. On s'est déjà arraché les cheveux avec ma collègue pour des copies reprenant mot à mot un corrigé d'internet en DST parce que, paraît-il, ce n'est pas une preuve de fraude, l'élève ayant pu apprendre les corrigés de dizaines de sujets mot à mot ou avoir le bol d'avoir justement deviné quel sujet tomberait parmi les innombrables sujets possibles, si si i... Et il paraît qu'on ne peut même pas l'interroger pour vérifier parce qu'il a pu oublier entre temps... Alors en DM, tu imagines la galère pour prouver une fraude (pas l'identifier : ça c'est souvent facile) et de toute manière, comme les disent les élèves quand on épingle un de leurs camarades : "Mais c'est dégueulasse parce qu'il a juste été moins malin, mais on a tous pompé sur ce site..." Les élèves trichent le plus souvent quand ils ne veulent pas passer 4h à faire leur devoir, justement. Trouver un sujet corrigé en philo, ça prend quelques secondes, quelques minutes peut-être si on passe par un site payant, raison pour laquelle la triche est aussi massive.
De manière plus générale, tu peux faire ça pour des élèves isolés qui n'ont pas envie de revenir je ne sais quand pour faire un devoir de 4h et qui ont tout intérêt à ce que ça se passe bien, mais pour des classes entières, passer par des mails ne fait que rajouter des problèmes. Les profs de langues fonctionnent beaucoup par mail ou par clé usb et ce sont des problèmes à n'en plus finir, parce que les parents leur soutiennent que le gamin a bien rendu le devoir en temps et en heure et qu'ils ne comprennent pas pourquoi le prof n'a pas reçu le message, ou les élèves font exprès d'envoyer des mails sans la pièce jointe ou des fichiers vides, etc., c'est sans fin.
Comme par ailleurs je refuse les copies "tapuscrites" hors PAI...
Enseignant Uberisé - Page 4 437980826 Tu met 0,5 à la copie. C'est toi qui commande. Faut jamais lâcher.
Ou tu met coef 1 aux DM et 99 aux DST. Sad
avatar
User21929
Expert

Enseignant Uberisé - Page 4 Empty Re: Enseignant Uberisé

par User21929 le Jeu 8 Juin 2017 - 6:48
@lene75 a écrit:
@Elaïna a écrit:et là c'est encore plus simple à identifier et sanctionner

D'accord avec le début, qui pose rarement problème, mais pas avec la suite. On s'est déjà arraché les cheveux avec ma collègue pour des copies reprenant mot à mot un corrigé d'internet en DST parce que, paraît-il, ce n'est pas une preuve de fraude, l'élève ayant pu apprendre les corrigés de dizaines de sujets mot à mot ou avoir le bol d'avoir justement deviné quel sujet tomberait parmi les innombrables sujets possibles, si si... Et il paraît qu'on ne peut même pas l'interroger pour vérifier parce qu'il a pu oublier entre temps... Alors en DM, tu imagines la galère pour prouver une fraude (pas l'identifier : ça c'est souvent facile) et de toute manière, comme les disent les élèves quand on épingle un de leurs camarades : "Mais c'est dégueulasse parce qu'il a juste été moins malin, mais on a tous pompé sur ce site..." Les élèves trichent le plus souvent quand ils ne veulent pas passer 4h à faire leur devoir, justement. Trouver un sujet corrigé en philo, ça prend quelques secondes, quelques minutes peut-être si on passe par un site payant, raison pour laquelle la triche est aussi massive.
De manière plus générale, tu peux faire ça pour des élèves isolés qui n'ont pas envie de revenir je ne sais quand pour faire un devoir de 4h et qui ont tout intérêt à ce que ça se passe bien, mais pour des classes entières, passer par des mails ne fait que rajouter des problèmes. Les profs de langues fonctionnent beaucoup par mail ou par clé usb et ce sont des problèmes à n'en plus finir, parce que les parents leur soutiennent que le gamin a bien rendu le devoir en temps et en heure et qu'ils ne comprennent pas pourquoi le prof n'a pas reçu le message, ou les élèves font exprès d'envoyer des mails sans la pièce jointe ou des fichiers vides, etc., c'est sans fin.
Comme par ailleurs je refuse les copies "tapuscrites" hors PAI...
Vécu il y a deux ans avec une copie de... bac !!! Que pensez-vous qu'il soit arrivé ? Bah, rien !

l'IPR : "Vous voudriez quand même pas ne pas partir en vacances M Whypee !?"
roxanne
roxanne
Prophète

Enseignant Uberisé - Page 4 Empty Re: Enseignant Uberisé

par roxanne le Jeu 8 Juin 2017 - 7:13
Remarque, rien n'empêche de mettre une mauvaise note, ça peut être un très mauvais corrigé...
nitescence
nitescence
Expert

Enseignant Uberisé - Page 4 Empty Re: Enseignant Uberisé

par nitescence le Jeu 8 Juin 2017 - 7:21
Bizarre, dans la mesure où le sujet du bac est original et où il n'y a donc pas encore de corrigé au moment de l'épreuve...

_________________
Mordre. Mordre d'abord. Mordre ensuite. Mordre en souriant et sourire en mordant. (avec l'aimable autorisation de Cripure, notre dieu à tous)
Hélips
Hélips
Modérateur

Enseignant Uberisé - Page 4 Empty Re: Enseignant Uberisé

par Hélips le Jeu 8 Juin 2017 - 7:49
@roxanne a écrit:Remarque, rien n'empêche de mettre une mauvaise note, ça peut être un très mauvais corrigé...
Ma proviseure : "mais enfin jeune homme, même en admettant que vous ayez été capable d'apprendre par cœur les annales de trois années différentes, vous vous rendez bien compte que ce n'est absolument le travail qu'on attend de vous ? Vous êtes en terminale S et on attend donc une réflexion personnelle étayée par le cours qu'ont dispensé vos enseignants."
Et ceci complété par "je ne comprends pas, on ne vous a jamais appris les règles typographiques de la citation ? Cela m'étonne, les professeurs de cet établissement sont très attentifs à cela lors des TPE."


Dernière édition par Hélips le Jeu 8 Juin 2017 - 7:59, édité 1 fois

_________________
Un jour, je serai prof, comme ça je serai toujours en vacances.
nitescence
nitescence
Expert

Enseignant Uberisé - Page 4 Empty Re: Enseignant Uberisé

par nitescence le Jeu 8 Juin 2017 - 7:55
Excellent ! Je note.

_________________
Mordre. Mordre d'abord. Mordre ensuite. Mordre en souriant et sourire en mordant. (avec l'aimable autorisation de Cripure, notre dieu à tous)
mafalda16
mafalda16
Modérateur

Enseignant Uberisé - Page 4 Empty Re: Enseignant Uberisé

par mafalda16 le Jeu 8 Juin 2017 - 7:57
Elle est chouette ta proviseure, Hélips. Very Happy
Hélips
Hélips
Modérateur

Enseignant Uberisé - Page 4 Empty Re: Enseignant Uberisé

par Hélips le Jeu 8 Juin 2017 - 8:03
N'est-ce pas ? Elle m'a traité le cas de main de maitre veneration

_________________
Un jour, je serai prof, comme ça je serai toujours en vacances.
lene75
lene75
Esprit sacré

Enseignant Uberisé - Page 4 Empty Re: Enseignant Uberisé

par lene75 le Jeu 8 Juin 2017 - 10:21
@nitescence a écrit:Bizarre, dans la mesure où le sujet du bac est original et où il n'y a donc pas encore de corrigé au moment de l'épreuve...

Les sites officiels font paraître les corrigés à 12h pile, autant dire que des sites moins à cheval sur les principes peuvent fournir des choses potables et/ou des plans détaillés dès 8h30 et d'excellentes copies entièrement rédigées dès 10h, à la louche, ce qui laisse le temps à l'élève de recopier.

Il y a tout un business de la fraude, très organisé, notamment pour les examens universitaires : l'étudiant envoie le sujet en début d'épreuve et reçoit un corrigé dans un temps très court.

De façon plus facile, le nombre de sujets possible n'est pas infini, même si le sujet n'est pas strictement le même, l'élève peut facilement s'en tirer avec une bonne note en prenant un sujet proche parmi les centaines de corrigés disponibles sur internet.

Bref, on peut toujours mettre une mauvaise note, oui, pas 0,5, parce qu'on ne se débarrasse pas des parents comme ça, mais autour de 7, ça touche un certain nombre d'élèves, pas tous, loin de là, beaucoup se moquent comme de l'an 40 d'avoir une mauvaise note dans une matière à petit coef, mais pour sanctionner c'est une autre histoire (il paraît que dans ces cas-là on perd au tribunal administratif et que dans notre lycée il y a plusieurs recours au tribunal administratif chaque année), et surtout, dans tous les cas, ce sont des emm* à n'en plus finir, avec l'administration, avec les parents et avec les classes, qu'on se met facilement à dos sur ce genre de trucs. On a décidé de mettre en place les DST suite à des incidents à répétition sur les DM qui nous pourrissaient la vie. D'autant que les élèves ont raison de nous dire, en substance, qu'on s'en prend au plus c* : le problème de la copie internet, c'est qu'elle n'est pas isolée, elle est massive ; j'ai déjà des classes qui, pour défendre un copain qui avait recopié bêtement, m'ont révélé, sources à l'appui, que plus des 3/4 de la classe avait triché au moins un peu ; ma collègue, elle, lasse de la multitude de copies ayant triché dans un paquet, a cessé de corriger au bout d'une dizaine et informé les élèves que ceux qui avaient triché pouvaient lui rendre une nouvelle copie (donc double boulot pour elle, délais de correction contraints, etc.) et ne seraient pas sanctionnés mais que si quelqu'un ne rendait pas de nouvelle copie et qu'on découvrait la fraude, il serait sévèrement sanctionné (bluff, évidemment)... seuls 5 élèves sur 35 n'ont pas rendu de nouvelle copie. Autant dire que quasiment toute la classe avait grugé, ce qui leur permet, d'ailleurs, de partager les frais quand ils prennent des corrigés payants. Quand on passe 15h à corriger un paquet de copies et qu'on sait que de toute manière on est en train de corriger un truc qui ne sert à rien parce que les élèves n'ont pas joué le jeu, c'est assez déprimant, surtout quand il n'y a qu'un bac blanc et que tous les autres devoirs de l'année sont des DM. Bref... et encore je ne parle pas des copies non rendues, nous avons aussi vécu des 3e trimestres sympas avec ça : quand on a 10 ou 15 élèves dans une classe qui ont des moyennes ridicules à cause d'un ou deux 0 dans leur moyenne pour devoir non rendu, ça crée aussi des crispations au niveau de l'administration. Mais là au moins, l'avantage, c'est qu'on a gagné du temps de correction Enseignant Uberisé - Page 4 437980826

Enfin, bon, ce n'est pas trop le sujet, mais ce sont tous ces trucs qui font rapidement gonfler notre temps de travail, aussi, et quand on est PP, ça peut aller vite si on veut se mettre à surveiller l'absentéisme, les élèves qui sèchent certaines matières ou certaines heures systématiquement et ce genre de trucs. Pour ma part, plus ça va, plus je lâche sur tout ça, je fais un peu en début d'année et je laisse tomber, mais je comprends que des collègues plus consciencieux, moins désabusés ou moins pris par leur vie perso, se démènent pour que leurs élèves fassent leur travail, leurs heures de colle (je n'en mets plus), pour obtenir une sanction, pour que les élèves viennent en cours, etc., et qu'ils se noient dans tout ça, en termes de temps, mais aussi nerveusement, parce qu'on a souvent l'impression de se battre contre des moulins à vent.

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...
nitescence
nitescence
Expert

Enseignant Uberisé - Page 4 Empty Re: Enseignant Uberisé

par nitescence le Jeu 8 Juin 2017 - 10:28
@lene75 a écrit:
@nitescence a écrit:Bizarre, dans la mesure où le sujet du bac est original et où il n'y a donc pas encore de corrigé au moment de l'épreuve...

Les sites officiels font paraître les corrigés à 12h pile, autant dire que des sites moins à cheval sur les principes peuvent fournir des choses potables et/ou des plans détaillés dès 8h30 et d'excellentes copies entièrement rédigées dès 10h, à la louche, ce qui laisse le temps à l'élève de recopier.

Non, c'est faux. Je le sais d'autant mieux que j'ai été amené à faire ces fameux corrigés une année (pour 400 euros, ça valait le coup). On apprend le sujet à 8h30 et on doit rendre un plan pour 12h00 (autrement dit la fin de l'épreuve), puis un corrigé entièrement rédigé dans l'après-midi. Personnellement, j'ai rendu le corrigé rédigé vers 13h00 ou 14h00, je ne sais plus, mais un tout cas bien trop tard pour qu'il puisse être pompé sur internet.

_________________
Mordre. Mordre d'abord. Mordre ensuite. Mordre en souriant et sourire en mordant. (avec l'aimable autorisation de Cripure, notre dieu à tous)
lene75
lene75
Esprit sacré

Enseignant Uberisé - Page 4 Empty Re: Enseignant Uberisé

par lene75 le Jeu 8 Juin 2017 - 11:18
Tu es sûr que ce n'était pas un site "officiel" ? Parce que ce que tu décris correspond bien à la procédure d'un site clean qui respecte l'interdiction de divulguer les sujets avant 12h (au détail près que j'ai déjà été sollicitée par des sites "clean" qui publient le corrigé entièrement rédigé à 12h, heure de la fin de l'épreuve, et exigent donc qu'il soit rendu avant).

Ce que je raconte est peut-être faux mais cette fraude existe pourtant, notamment à l'université, ce n'est un secret pour personne et il y avait même eu un reportage très documenté là-dessus il y a quelques années (qui avait fait scandale parce que tout en voulant dénoncer le phénomène, il donnait toutes les infos aux étudiants qui cherchaient comment tricher).

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum