Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Rendash
Bon génie

Re: Mémoire plagié/ Titularisation interrompue

par Rendash le Lun 5 Juin 2017 - 10:33
@ycombe a écrit:Si les stagiaires étaient malins, ils placeraient leurs mémoires sous licence publique rien à branler, ce qui règlerait la question légale (relative aux droits d'auteurs) du plagiat et poserait problème aux université: comment sanctionner quelque chose de légal ?.

"Si les stagiaires étaient malins" ? autrement dit, "les stagiaires sont cons" ? Bravo, le modérateur, hein  Rolling Eyes

Le problème est plutôt dans la mastérisation, ce mémoire MEEF est complètement absurde et vide de sens, il n'est là que pour faire croire aux formateurs de l'ESPE spécialistes en "sciences" de l'éducation qu'ils sont des universitaires. Cela étant, les tricheurs doivent être sanctionnés, c'est évident.


Dernière édition par Rendash le Lun 5 Juin 2017 - 10:35, édité 1 fois
avatar
egomet
Grand sage

Re: Mémoire plagié/ Titularisation interrompue

par egomet le Lun 5 Juin 2017 - 10:35
@ycombe a écrit:Si les stagiaires étaient malins, ils placeraient leurs mémoires sous licence publique rien à branler, ce qui règlerait la question légale (relative aux droits d'auteurs) du plagiat et poserait problème aux université: comment sanctionner quelque chose de légal ?.

Tu ne peux pas le sanctionner pénalement, mais tu peux toujours le sanctionner administrativement, en ne donnant pas la récompense promise, puisque le travail personnel requis n'a pas été fait. Bref, il reste toujours la non titularisation, ce qui est quand même la part la plus lourde.
Cela dit, en l'occurrence, avec "seulement" 5 pages plagiées, on pourrait plaider l'existence d'un travail personnel.

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Mes livres, mes poèmes, quelques réflexions pédagogiques assez terre-à-terre: http://egomet.sanqualis.com/
avatar
egomet
Grand sage

Re: Mémoire plagié/ Titularisation interrompue

par egomet le Lun 5 Juin 2017 - 10:39
@Rendash a écrit:
@ycombe a écrit:Si les stagiaires étaient malins, ils placeraient leurs mémoires sous licence publique rien à branler, ce qui règlerait la question légale (relative aux droits d'auteurs) du plagiat et poserait problème aux université: comment sanctionner quelque chose de légal ?.

"Si les stagiaires étaient malins" ? autrement dit, "les stagiaires sont cons" ? Bravo, le modérateur, hein  Rolling Eyes

Le problème est plutôt dans la mastérisation, ce mémoire MEEF est complètement absurde et vide de sens, il n'est là que pour faire croire aux formateurs de l'ESPE spécialistes en "sciences" de l'éducation qu'ils sont des universitaires. Cela étant, les tricheurs doivent être sanctionnés, c'est évident.

Il sert aussi à donner à leurs théories une sorte de validation venue du terrain. Évidemment comme cette validation se fait sous contrainte, il s'agit surtout de la confirmation d'un pouvoir.
C'est assez malsain.

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Mes livres, mes poèmes, quelques réflexions pédagogiques assez terre-à-terre: http://egomet.sanqualis.com/
avatar
Rendash
Bon génie

Re: Mémoire plagié/ Titularisation interrompue

par Rendash le Lun 5 Juin 2017 - 10:40
@egomet a écrit:
@Rendash a écrit:
@ycombe a écrit:Si les stagiaires étaient malins, ils placeraient leurs mémoires sous licence publique rien à branler, ce qui règlerait la question légale (relative aux droits d'auteurs) du plagiat et poserait problème aux université: comment sanctionner quelque chose de légal ?.

"Si les stagiaires étaient malins" ? autrement dit, "les stagiaires sont cons" ? Bravo, le modérateur, hein  Rolling Eyes

Le problème est plutôt dans la mastérisation, ce mémoire MEEF est complètement absurde et vide de sens, il n'est là que pour faire croire aux formateurs de l'ESPE spécialistes en "sciences" de l'éducation qu'ils sont des universitaires. Cela étant, les tricheurs doivent être sanctionnés, c'est évident.

Il sert aussi à donner à leurs théories une sorte de validation venue du terrain. Évidemment comme cette validation se fait sous contrainte,  il s'agit surtout de la confirmation d'un pouvoir.
C'est assez malsain.

Exactement, je te rejoins totalement sur ce point.

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Philomèle
Niveau 9

Re: Mémoire plagié/ Titularisation interrompue

par Philomèle le Lun 5 Juin 2017 - 10:55
@ycombe a écrit:Si les stagiaires étaient malins, ils placeraient leurs mémoires sous licence publique rien à branler, ce qui règlerait la question légale (relative aux droits d'auteurs) du plagiat et poserait problème aux université: comment sanctionner quelque chose de légal ?.

En quoi est-ce que cela règlerait la question des droits d'auteurs (ma question prend au sérieux ta proposition) ? Si je comprends bien le cadre que pose cette licence WTFPL, elle s'applique à la diffusion et l'usage que l'on peut faire de l'objet placé sous cette licence, qui aurait un statut proche de celui d'objet tombé dans le domaine public. Mais cette licence n'autorise pas à recycler des textes non libres de droit : elle ne couvre pas une infraction.

De toute façon, je ne pense pas qu'ici l'université songe à aller au pénal : il faudrait en priorité que la personne plagiée (lésée) poursuive le / la stagiaire. Je doute que le plagié soit jamais au courant du tort subi.

Sinon, les universités sont également dotées d'une charte anti-plagiat. Le CNRS a un guide d'intégrité scientifique, etc. C'est l'infraction à l'égard du règlement intérieur au sens large qui est poursuivie. Le plagiat porte atteinte à la réputation d'une université. Les principales victimes sont d'ailleurs les étudiants intègres, dont le diplôme se trouve dévalué par la pratique (quand même marginale) du "copier coller". Je pense que c'est sur cette base que la commission disciplinaire se réunit.
horribla
Niveau 6

Re: Mémoire plagié/ Titularisation interrompue

par horribla le Lun 5 Juin 2017 - 10:57
Désolée je ne comprends pas la logique. Tout le monde ou presque est d'accord pour dire que ce mémoire est bidon et que les stagiaires seraient bien mieux à se consacrer à leur apprentissage du métier. Dans ces conditions, il me semble assez logique que certains essaient d'emprunter des raccourcis. Le plagiat est un délit, d'accord, et un étudiant en recherche qui le ferait devrait évidemment se remettre en question. Mais dans ce cas, franchement ?
Après, nous sommes d'accord, ce n'était pas très malin mais on peut quand même compatir à la situation du collègue qui semble par ailleurs donner toute satisfaction, non ?
avatar
Jenny
Modérateur

Re: Mémoire plagié/ Titularisation interrompue

par Jenny le Lun 5 Juin 2017 - 11:06
Un stagiaire qui ne valide par le master MEEF passe-t-il par l'EQP ?
Dans ce cas, il y'aurait un risque de licenciement.
User21929
Expert

Re: Mémoire plagié/ Titularisation interrompue

par User21929 le Lun 5 Juin 2017 - 11:08
@egomet a écrit:
Whypee a écrit:
@egomet a écrit:
Whypee a écrit:
Il n'empêche que l'espace est nécessaire avant une ponctuation double.

Cette espace doit être insécable ! Ce qui est délicat avec certaines applications. Est-ce même possible sur ce forum_?
Bah, non pour un novice. Mais pas concerné dans ce cas ! <=== la preuve Razz

Bon, je suis novice en ce qui concerne la typo sur ce forum. Évidemment,  si ta ponctuation se situe dans un post assez court, tu ne risques rien, mais si tu as une pensée un peu plus riche à développer,  comment fais-tu?
Dans ce forum tu peux remplacer l'espace par .
avatar
Philomèle
Niveau 9

Re: Mémoire plagié/ Titularisation interrompue

par Philomèle le Lun 5 Juin 2017 - 11:10
@horribla a écrit:Désolée je ne comprends pas la logique. Tout le monde ou presque est d'accord pour dire que ce mémoire est bidon et que les stagiaires seraient bien mieux à se consacrer à leur apprentissage du métier. Dans ces conditions, il me semble assez logique que certains essaient d'emprunter des raccourcis. Le plagiat est un délit, d'accord, et un étudiant en recherche qui le ferait devrait évidemment se remettre en question. Mais dans ce cas, franchement ?
Après, nous sommes d'accord, ce n'était pas très malin mais on peut quand même compatir à la situation du collègue qui semble par ailleurs donner toute satisfaction, non ?

Non, dans la formation où j'interviens, ce mémoire n'est pas "bidon". Et il s'agit d'attribuer un diplôme de master, donc non encore, on ne délivre pas un master comme on délivrerait un certificat d'assiduité ou un brevet de belle gueule (ou maîtrise ès flagornerie et cirage de pompes).

Tant que les concours existent, la valeur du diplôme est mal perçue. Tous ces diplômés de master MEEF vont former le vivier dans lequel les établissements vont recruter des enseignants à moyen terme : personne (enseignants eux-mêmes, parents, élèves, institution scolaire) n'a intérêt à ce que des enseignants aient été diplômés et titularisés grâce à une fraude (on est d'accord, que pour cinq pages, si c'est bien cinq pages seulement, c'est ballot). Le problème de ce genre de fraude, c'est qu'elle entraîne un sentiment d'impunité ("qui fraude un oeuf, fraude un boeuf" - hum). Quand un minot se présentera la bouche en coeur avec un travail maison plagié, comment réagira l'enseignant ?


Dernière édition par Philomèle le Lun 5 Juin 2017 - 11:13, édité 1 fois
avatar
Dimka
Grand Maître

Re: Mémoire plagié/ Titularisation interrompue

par Dimka le Lun 5 Juin 2017 - 11:10
@ycombe a écrit:Si les stagiaires étaient malins, ils placeraient leurs mémoires sous licence publique rien à branler, ce qui règlerait la question légale (relative aux droits d'auteurs) du plagiat et poserait problème aux université: comment sanctionner quelque chose de légal ?.
En droit français, concernant le droit d'auteur, le droit moral (dont le droit de paternité) est inaliénable.

_________________
Spoiler:
avatar
RogerMartin
Empereur

Re: Mémoire plagié/ Titularisation interrompue

par RogerMartin le Lun 5 Juin 2017 - 11:11
Joie ! Merci Whypee !

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
avatar
Balthazaard
Esprit éclairé

Re: Mémoire plagié/ Titularisation interrompue

par Balthazaard le Lun 5 Juin 2017 - 11:13
La logique c'est un peu celle de la vie en société, il y a des lois que je juge, bidons , abusives...etc selon mes critères mais je m'efforce de les respecter quitte à les combattre par les moyens légaux dont je dispose. De plus je pense que ce jugement ne peut venir qu'après un peu de vécu dans la chose, je pense que le mémoire est bidon parce qu'avec 30 ans de pratique, je n'ai jamais vu un stagiaire ou un neo titulaire dire que cela lui ait servi à quoi que ce soit, ou constaté sur le terrain un bénéfice du à ces cogitations.
Ici dés le début, ne mâchons pas les mots (le mémoire n'est pas réservé qu'au master, un de mes copains en avait un à faire pour un BEES, il a pompé un truc sur internet mais n'a pas été démasqué, la pratique est courante) , il y a tricherie, donc volonté de contourner le système dés le début.
Si on se lance dans l'anarchisme pur et dur (je juge à priori qu'un truc ne sert à rien donc je le contourne), je ne pense pas que la carrière dans l'administration soit très indiquée, ou alors il faut beaucoup, beaucoup de finesse et d'astuce, ce qui a manqué ici


Dernière édition par Balthazaard le Lun 5 Juin 2017 - 11:14, édité 1 fois
avatar
Dimka
Grand Maître

Re: Mémoire plagié/ Titularisation interrompue

par Dimka le Lun 5 Juin 2017 - 11:13
Et à part pour les deux points, il faut une espace fine insécable, pas juste​ une insécable.

_________________
Spoiler:
avatar
anthinéa
Monarque

Re: Mémoire plagié/ Titularisation interrompue

par anthinéa le Lun 5 Juin 2017 - 11:14
Oui, le mémoire est une plaie pour un stagiaire. 
Il y a 10 ans, à la même date, j'écrivais le mien, à l'arrache, en m'"inspirant" d'une introduction et en citant des auteurs que je n'avais pas lus en entier. Ce n'est pas très "éthique et responsable" mais je n'avais pas pillé le travail d'un autre et j'assumais clairement mon absence de serieux.
 Et, quand on m'a reproché le manque de documentation, j'ai compris. Car, c'était vrai! 

Ce qui est gênant dans ce fil, ce sont  les excuses que l'auteur se cherche. 

Je ne voudrais pas faire de généralités mais cela me fait penser à la stagiaire qui a donné sans honte mon travail et celui d'un autre  à l'ESPE dans le cadre d'un exercice et qui a réussi à se dédouaner de ses failles en rejetant la faute sur moi ou d'une autre stagiaire de l'établissement qui a toujours une excuse l'ESPE, Ses classes, les parents  y a toujours un truc...
User21929
Expert

Re: Mémoire plagié/ Titularisation interrompue

par User21929 le Lun 5 Juin 2017 - 11:17
@Dimka a écrit:Et à part pour les deux points, il faut une espace fine insécable, pas juste​ une insécable.

Dans ce cas tu remplaces nb par thin dans le code donné ci-dessus (&thinsp + ; ).


Dernière édition par Whypee le Lun 5 Juin 2017 - 11:20, édité 3 fois (Raison : Pas facile d'écrire du code sans qu'il soit interprété ;))
avatar
Balthazaard
Esprit éclairé

Re: Mémoire plagié/ Titularisation interrompue

par Balthazaard le Lun 5 Juin 2017 - 11:18
@anthinéa a écrit:Oui, le mémoire est une plaie pour un stagiaire. 
Il y a 10 ans, à la même date, j'écrivais le mien, à l'arrache, en m'"inspirant" d'une introduction et en citant des auteurs que je n'avais pas lu en entier. Ce n'est pas très "éthique et responsable" mais je n'avais pas pillé le travail d'un autre et j'assumais clairement mon absence de serieux.
 Et, quand on m'a reproché le manque de documentation, j'ai compris. Car, c'était vrai! 

Ce qui est gênant dans ce fil, ce sont  les excuses que l'auteur se cherche. 

Je ne voudrais pas faire de généralités mais cela me fait penser à la stagiaire qui a donné sans honte mon travail et celui d'un autre  à l'ESPE dans le cadre d'un exercice et qui a réussi à se dédouaner de ses failles en rejetant la faute sur moi ou d'une autre stagiaire de l'établissement qui a toujours une excuse l'ESPE, Ses classes, les parents  y a toujours un truc...

Même chez les auteurs "reconnus" et dans tous les domaines, on a dès fois bien des surprises quand on accède à une source citée par rapport à ce que l'auteur en tire dans son texte.De là à penser que la référence n'est là que pour gonfler la bibliographie...
avatar
Philomèle
Niveau 9

Re: Mémoire plagié/ Titularisation interrompue

par Philomèle le Lun 5 Juin 2017 - 11:22
@Balthazaard a écrit:La logique c'est un peu celle de la vie en société, il y a des lois que je juge, bidons , abusives...etc selon mes critères mais je m'efforce de les respecter quitte à les combattre par les moyens légaux dont je dispose. De plus je pense que ce jugement ne peut venir qu'après un peu de vécu dans la chose, je pense que le mémoire est bidon parce qu'avec 30 ans de pratique, je n'ai jamais vu un stagiaire ou un neo titulaire dire que cela lui ait servi à quoi que ce soit, ou constaté sur le terrain un bénéfice du à ces cogitations.
Ici dés le début, ne mâchons pas les mots (le mémoire n'est pas réservé qu'au master, un de mes copains en avait un à faire pour un BEES, il a pompé un truc sur internet mais n'a pas été démasqué, la pratique est courante) , il y a tricherie, donc volonté de contourner le système dés le début.
Si on se lance dans l'anarchisme pur et dur (je juge à priori qu'un truc ne sert à rien donc je le contourne), je ne pense pas que la carrière dans l'administration soit très indiquée, ou alors il faut beaucoup, beaucoup de finesse et d'astuce, ce qui a manqué ici

J'ai entendu de jeunes collègues, quelques années après leur titularisation, dire qu'ils étaient fiers rétrospectivement d'avoir fait ce travail qui était le leur. Fiers d'avoir mené à bien une réflexion personnelle, d'avoir été capables de défendre une lecture et d'élaborer leur pensée sur X pages. On parle d'un travail de master, par d'une dissertation de licence.

Je crois qu'il y a un bénéfice non négligeable à achever ses études non par un travail de bachotage (type concours) mais par un travail original. (Je ne parle pas des rapports de stage mais des travaux disciplinaires demandés pour le master MEEF). En tout cas, je pousse étudiants et stagiaires à s'émanciper du tout cuit, pour qu'ils essaient le plus possible d'être inventifs et originaux dans leur réflexion quotidienne. Sinon, c'est la sclérose assurée pour tout le monde.
avatar
anthinéa
Monarque

Re: Mémoire plagié/ Titularisation interrompue

par anthinéa le Lun 5 Juin 2017 - 11:22
@Balthazaard a écrit:
@anthinéa a écrit:Oui, le mémoire est une plaie pour un stagiaire. 
Il y a 10 ans, à la même date, j'écrivais le mien, à l'arrache, en m'"inspirant" d'une introduction et en citant des auteurs que je n'avais pas lu en entier. Ce n'est pas très "éthique et responsable" mais je n'avais pas pillé le travail d'un autre et j'assumais clairement mon absence de serieux.
 Et, quand on m'a reproché le manque de documentation, j'ai compris. Car, c'était vrai! 

Ce qui est gênant dans ce fil, ce sont  les excuses que l'auteur se cherche. 

Je ne voudrais pas faire de généralités mais cela me fait penser à la stagiaire qui a donné sans honte mon travail et celui d'un autre  à l'ESPE dans le cadre d'un exercice et qui a réussi à se dédouaner de ses failles en rejetant la faute sur moi ou d'une autre stagiaire de l'établissement qui a toujours une excuse l'ESPE, Ses classes, les parents  y a toujours un truc...

Même chez les auteurs "reconnus" et dans tous les domaines, on a dès fois bien des surprises quand on accède à une source citée par rapport à ce que l'auteur en tire dans son texte.De là à penser que la référence n'est là que pour gonfler la bibliographie...
Ça ne change rien à l'affaire! 
Mon mémoire pro a été torché en 4 jours avec des citations de mérieu and co' bien choisies, ma collègue documentaliste m'avait fait une liste allant avec le sujet. 
Je n'ai lu qu'un livre cité, les autres étaient issu d'une collaboration amicale Wink 
Je n'en suis pas fière mais j'assume.
avatar
RogerMartin
Empereur

Re: Mémoire plagié/ Titularisation interrompue

par RogerMartin le Lun 5 Juin 2017 - 11:25
Whypee a écrit:
@Dimka a écrit:Et à part pour les deux points, il faut une espace fine insécable, pas juste​ une insécable.

Dans ce cas tu remplaces nb par thin dans le code donné ci-dessus (&thinsp + ; ).

OK ! veneration

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
avatar
Dimka
Grand Maître

Re: Mémoire plagié/ Titularisation interrompue

par Dimka le Lun 5 Juin 2017 - 11:25
Whypee a écrit:
@Dimka a écrit:Et à part pour les deux points, il faut une espace fine insécable, pas juste​ une insécable.

Dans ce cas tu remplaces nb par thin dans le code donné ci-dessus (&thinsp + ; ).
C’est plus simple d’avoir un clavier bépo…

_________________
Spoiler:
avatar
Rendash
Bon génie

Re: Mémoire plagié/ Titularisation interrompue

par Rendash le Lun 5 Juin 2017 - 11:26
@Philomèle a écrit:
@Balthazaard a écrit:La logique c'est un peu celle de la vie en société, il y a des lois que je juge, bidons , abusives...etc selon mes critères mais je m'efforce de les respecter quitte à les combattre par les moyens légaux dont je dispose. De plus je pense que ce jugement ne peut venir qu'après un peu de vécu dans la chose, je pense que le mémoire est bidon parce qu'avec 30 ans de pratique, je n'ai jamais vu un stagiaire ou un neo titulaire dire que cela lui ait servi à quoi que ce soit, ou constaté sur le terrain un bénéfice du à ces cogitations.
Ici dés le début, ne mâchons pas les mots (le mémoire n'est pas réservé qu'au master, un de mes copains en avait un à faire pour un BEES, il a pompé un truc sur internet mais n'a pas été démasqué, la pratique est courante) , il y a tricherie, donc volonté de contourner le système dés le début.
Si on se lance dans l'anarchisme pur et dur (je juge à priori qu'un truc ne sert à rien donc je le contourne), je ne pense pas que la carrière dans l'administration soit très indiquée, ou alors il faut beaucoup, beaucoup de finesse et d'astuce, ce qui a manqué ici

J'ai entendu de jeunes collègues, quelques années après leur titularisation, dire qu'ils étaient fiers rétrospectivement d'avoir fait ce travail qui était le leur. Fiers d'avoir mené à bien une réflexion personnelle, d'avoir été capables de défendre une lecture et d'élaborer leur pensée sur X pages. On parle d'un travail de master, par d'une dissertation de licence.

Je crois qu'il y a un bénéfice non négligeable à achever ses études non par un travail de bachotage (type concours) mais par un travail original. (Je ne parle pas des rapports de stage mais des travaux disciplinaires demandés pour le master MEEF). En tout cas, je pousse étudiants et stagiaires à s'émanciper du tout cuit, pour qu'ils essaient le plus possible d'être inventifs et originaux dans leur réflexion quotidienne. Sinon, c'est la sclérose assurée pour tout le monde.

Plutôt d'accord sur le principe, mais certainement pas dans ces conditions. Le disciplinaire est rejeté au profit d'un mémoire "professionnel" baptisé "écrit réflexif", qui est surtout une vaste blague.
La sclérose est tout autant assurée dans les conditions actuelles d'un mémoire MEEF, qui exige d'aller dans le sens du courant. Des "idées originales", mes bois, oui ; egomet a entièrement raison lorsqu'il souligne que les mémoires MEEF ont surtout pour but de valider a posteriori les dogmes des planqués des ESPE, le tout sous une forme de contrainte insidieuse mais réelle, qui se traduit entre autres par le chantage à la titularisation que l'on connaît.
Si on veut tâter de la recherche disciplinaire, on fait un master recherche avant de passer le concours, c'est encore ce qu'il y a de plus formateur. Mais même dans ce cas, les ESPE contraignent, en toute illégalité, à refaire un mémoire, simplement baptisé autrement.

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Balthazaard
Esprit éclairé

Re: Mémoire plagié/ Titularisation interrompue

par Balthazaard le Lun 5 Juin 2017 - 11:29
@Philomèle a écrit:
@Balthazaard a écrit:La logique c'est un peu celle de la vie en société, il y a des lois que je juge, bidons , abusives...etc selon mes critères mais je m'efforce de les respecter quitte à les combattre par les moyens légaux dont je dispose. De plus je pense que ce jugement ne peut venir qu'après un peu de vécu dans la chose, je pense que le mémoire est bidon parce qu'avec 30 ans de pratique, je n'ai jamais vu un stagiaire ou un neo titulaire dire que cela lui ait servi à quoi que ce soit, ou constaté sur le terrain un bénéfice du à ces cogitations.
Ici dés le début, ne mâchons pas les mots (le mémoire n'est pas réservé qu'au master, un de mes copains en avait un à faire pour un BEES, il a pompé un truc sur internet mais n'a pas été démasqué, la pratique est courante) , il y a tricherie, donc volonté de contourner le système dés le début.
Si on se lance dans l'anarchisme pur et dur (je juge à priori qu'un truc ne sert à rien donc je le contourne), je ne pense pas que la carrière dans l'administration soit très indiquée, ou alors il faut beaucoup, beaucoup de finesse et d'astuce, ce qui a manqué ici

J'ai entendu de jeunes collègues, quelques années après leur titularisation, dire qu'ils étaient fiers rétrospectivement d'avoir fait ce travail qui était le leur. Fiers d'avoir mené à bien une réflexion personnelle, d'avoir été capables de défendre une lecture et d'élaborer leur pensée sur X pages. On parle d'un travail de master, par d'une dissertation de licence.

Je crois qu'il y a un bénéfice non négligeable à achever ses études non par un travail de bachotage (type concours) mais par un travail original. (Je ne parle pas des rapports de stage mais des travaux disciplinaires demandés pour le master MEEF). En tout cas, je pousse étudiants et stagiaires à s'émanciper du tout cuit, pour qu'ils essaient le plus possible d'être inventifs et originaux dans leur réflexion quotidienne. Sinon, c'est la sclérose assurée pour tout le monde.

En maths, on est toujours un peu moins enthousiastes et beaucoup plus sceptiques je pense...
avatar
Ashtrak
Fidèle du forum

Re: Mémoire plagié/ Titularisation interrompue

par Ashtrak le Lun 5 Juin 2017 - 11:30
@Balthazaard a écrit:La logique c'est un peu celle de la vie en société, il y a des lois que je juge, bidons , abusives...etc selon mes critères mais je m'efforce de les respecter quitte à les combattre par les moyens légaux dont je dispose. De plus je pense que ce jugement ne peut venir qu'après un peu de vécu dans la chose, je pense que le mémoire est bidon parce qu'avec 30 ans de pratique, je n'ai jamais vu un stagiaire ou un neo titulaire dire que cela lui ait servi à quoi que ce soit, ou constaté sur le terrain un bénéfice du à ces cogitations.
Ici dés le début, ne mâchons pas les mots (le mémoire n'est pas réservé qu'au master, un de mes copains en avait un à faire pour un BEES, il a pompé un truc sur internet mais n'a pas été démasqué, la pratique est courante) , il y a tricherie, donc volonté de contourner le système dés le début.
Si on se lance dans l'anarchisme pur et dur (je juge à priori qu'un truc ne sert à rien donc je le contourne), je ne pense pas que la carrière dans l'administration soit très indiquée, ou alors il faut beaucoup, beaucoup de finesse et d'astuce, ce qui a manqué ici

Tout à fait d'accord. Si le plagiat est excusable CAR le mémoire est jugé bidon, alors je veux envoyer un intermittent du spectacle à ma place pour les rencontres parents/profs CAR ces rencontres sont bidons.


_________________
Un âne dit toujours ce qu'il pense : hi-han !
avatar
anthinéa
Monarque

Re: Mémoire plagié/ Titularisation interrompue

par anthinéa le Lun 5 Juin 2017 - 11:32
@Ashtrak a écrit:
@Balthazaard a écrit:La logique c'est un peu celle de la vie en société, il y a des lois que je juge, bidons , abusives...etc selon mes critères mais je m'efforce de les respecter quitte à les combattre par les moyens légaux dont je dispose. De plus je pense que ce jugement ne peut venir qu'après un peu de vécu dans la chose, je pense que le mémoire est bidon parce qu'avec 30 ans de pratique, je n'ai jamais vu un stagiaire ou un neo titulaire dire que cela lui ait servi à quoi que ce soit, ou constaté sur le terrain un bénéfice du à ces cogitations.
Ici dés le début, ne mâchons pas les mots (le mémoire n'est pas réservé qu'au master, un de mes copains en avait un à faire pour un BEES, il a pompé un truc sur internet mais n'a pas été démasqué, la pratique est courante) , il y a tricherie, donc volonté de contourner le système dés le début.
Si on se lance dans l'anarchisme pur et dur (je juge à priori qu'un truc ne sert à rien donc je le contourne), je ne pense pas que la carrière dans l'administration soit très indiquée, ou alors il faut beaucoup, beaucoup de finesse et d'astuce, ce qui a manqué ici

Tout à fait d'accord. Si le plagiat est excusable CAR le mémoire est jugé bidon, alors je veux envoyer un intermittent du spectacle à ma place pour les rencontres parents/profs CAR ces rencontres sont bidons.

+1 !
avatar
fifi51
Habitué du forum

Re: Mémoire plagié/ Titularisation interrompue

par fifi51 le Lun 5 Juin 2017 - 11:35
@Philomèle a écrit:
@horribla a écrit:Désolée je ne comprends pas la logique. Tout le monde ou presque est d'accord pour dire que ce mémoire est bidon et que les stagiaires seraient bien mieux à se consacrer à leur apprentissage du métier. Dans ces conditions, il me semble assez logique que certains essaient d'emprunter des raccourcis. Le plagiat est un délit, d'accord, et un étudiant en recherche qui le ferait devrait évidemment se remettre en question. Mais dans ce cas, franchement ?
Après, nous sommes d'accord, ce n'était pas très malin mais on peut quand même compatir à la situation du collègue qui semble par ailleurs donner toute satisfaction, non ?

Non, dans la formation où j'interviens, ce mémoire n'est pas "bidon". Et il s'agit d'attribuer un diplôme de master, donc non encore, on ne délivre pas un master comme on délivrerait un certificat d'assiduité ou un brevet de belle gueule (ou maîtrise ès flagornerie et cirage de pompes).

Tant que les concours existent, la valeur du diplôme est mal perçue. Tous ces diplômés de master MEEF vont former le vivier dans lequel les établissements vont recruter des enseignants à moyen terme : personne (enseignants eux-mêmes, parents, élèves, institution scolaire) n'a intérêt à ce que des enseignants aient été diplômés et titularisés grâce à une fraude (on est d'accord, que pour cinq pages, si c'est bien cinq pages seulement, c'est ballot). Le problème de ce genre de fraude, c'est qu'elle entraîne un sentiment d'impunité ("qui fraude un oeuf, fraude un boeuf" - hum). Quand un minot se présentera la bouche en coeur avec un travail maison plagié, comment réagira l'enseignant ?

N'inversons pas le problème, le master MEEF n'existe que parce que les enseignants sont censés être recrutés à bac +5 et ne sert à rien d'autre.
Autant, je suis d'accord avec l'aspect moral, mais pour moi un master MEEF n'a de master que le nom. Ce qui fait qu'un enseignant est recruté c'est le CAPES, l'agregation, le CRPE etc...

_________________
Oui, j'ai un clavier Fisher Price pour l'instant !
avatar
Condorcet
Oracle

Re: Mémoire plagié/ Titularisation interrompue

par Condorcet le Lun 5 Juin 2017 - 11:39
Vicdc75, à ta place, je plaiderais la bonne foi (des notes mal organisées et références non prises) et ôterais les cinq pages concernées. Si possible (si les délais le permettent), j'enverrais une version remaniée (et améliorée) de ton mémoire à ton directeur de mémoire, au tuteur ainsi qu'à l'ESPE en les priant d'accepter mes excuses.

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).
Contenu sponsorisé

Re: Mémoire plagié/ Titularisation interrompue

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum