Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Anaxagore
Guide spirituel

Re: BAC S 2017, sujets de mathématiques.

par Anaxagore le Jeu 15 Juin 2017 - 17:52
Objectif: Élection du BDE.
avatar
RogerMartin
Empereur

Re: BAC S 2017, sujets de mathématiques.

par RogerMartin le Jeu 15 Juin 2017 - 17:53
idee Ils seront motivés, aware et auront d'autres compétences.

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
avatar
Kirth
Niveau 8

Re: BAC S 2017, sujets de mathématiques.

par Kirth le Jeu 15 Juin 2017 - 18:13
Non ça je l'ai déjà dit c'est pas passé !
avatar
verdurin
Habitué du forum

Re: BAC S 2017, sujets de mathématiques.

par verdurin le Jeu 15 Juin 2017 - 19:45
Et on a encore un temps d'attente « modélisé » par une loi exponentielle.
Parfois je me pose des questions sur la perception de la réalité par mes collègues.

_________________
Contre la bêtise, les dieux eux mêmes luttent en vain.
Ni centidieux, ni centimètres.
Badiste75
Niveau 10

Re: BAC S 2017, sujets de mathématiques.

par Badiste75 le Jeu 15 Juin 2017 - 19:49
A la limite l'ex de proba c'est de loin le moins pire!!
plotch
Habitué du forum

Re: BAC S 2017, sujets de mathématiques.

par plotch le Jeu 15 Juin 2017 - 20:31
@verdurin a écrit:À propos du sujet du Liban.
La partie A de l'exercice 2 est absurde ( et fausse ) tant sur le fond que sur la forme.

Sur le fond : modéliser un temps d'attente à l'entrée d'un parking par une loi sans mémoire est contraire à l’expérience de tout un chacun. Dans une file d'attente on avance et quand il n'y a plus qu'une voiture devant, on peut penser que l'on a moins de temps à attendre que quand il y en avait dix.

Sur la forme : si le temps est en minutes, le paramètre est en minutes puissance moins un.
Et il est impossible, même si on change la définition du paramètre d'avoir lambda=0,5 min.
À la rigueur on aurait pu dire
   Justifier que prendre lambda=0,5 min-1 est compatible avec les données observées. Le terme « Justifier » étant assez impropre.

Tu confonds le conditionnement par le temps avec le conditionnement par "le nombre de voitures situées devant dans la file".
Autrement dit tu considères une tribu d'événements qui n'est pas celle retenue dans l'exercice, la tribu retenue implicitement étant engendrée par les événements "le temps d'attente a été inférieur à t".

Je te laisse réfléchir Smile
avatar
ben2510
Érudit

Re: BAC S 2017, sujets de mathématiques.

par ben2510 le Jeu 15 Juin 2017 - 21:13
@Anaxagore a écrit:Ouh là. C'est un examen de L3 maintenant. Le niveau est monté.

N'exagérons rien.
Il manque quelques concepts (d'algèbre linéaire, et la notion de similitude) à nos terminales, mais le sujet lui-même n'est pas très difficile.

_________________
On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres : mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison. Henri Poincaré  La notion d'équation différentielle est le pivot de la conception scientifique du monde. Vladimir Arnold
avatar
Anaxagore
Guide spirituel

Re: BAC S 2017, sujets de mathématiques.

par Anaxagore le Jeu 15 Juin 2017 - 21:18
Je te rappelle que je suis un peu marseillais.

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne

"Woland fit un signe de la main, et Jérusalem s'éteignit."
avatar
ben2510
Érudit

Re: BAC S 2017, sujets de mathématiques.

par ben2510 le Jeu 15 Juin 2017 - 21:23
Peuchère !
Entre les sorties aux calanques et l'apéro sur le vieux port, les journées et l'année sont plus courtes à Massilia.
Il faut attendre la L3 pour attaquer le programme de L1.
Mais il ne faut pas qu'il y ait un match au vélodrome.

_________________
On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres : mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison. Henri Poincaré  La notion d'équation différentielle est le pivot de la conception scientifique du monde. Vladimir Arnold
avatar
Anaxagore
Guide spirituel

Re: BAC S 2017, sujets de mathématiques.

par Anaxagore le Jeu 15 Juin 2017 - 21:43
Si on ne peut même plus exagérer alors...
Wink

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne

"Woland fit un signe de la main, et Jérusalem s'éteignit."
avatar
verdurin
Habitué du forum

Re: BAC S 2017, sujets de mathématiques.

par verdurin le Jeu 15 Juin 2017 - 22:05
@plotch a écrit:
@verdurin a écrit:À propos du sujet du Liban.
La partie A de l'exercice 2 est absurde ( et fausse ) tant sur le fond que sur la forme.

Sur le fond : modéliser un temps d'attente à l'entrée d'un parking par une loi sans mémoire est contraire à l’expérience de tout un chacun. Dans une file d'attente on avance et quand il n'y a plus qu'une voiture devant, on peut penser que l'on a moins de temps à attendre que quand il y en avait dix.

Sur la forme : si le temps est en minutes, le paramètre est en minutes puissance moins un.
Et il est impossible, même si on change la définition du paramètre d'avoir lambda=0,5 min.
À la rigueur on aurait pu dire
   Justifier que prendre lambda=0,5 min-1 est compatible avec les données observées. Le terme « Justifier » étant assez impropre.

Tu confonds le conditionnement par le temps avec le conditionnement par "le nombre de voitures situées devant dans la file".
Autrement dit tu considères une tribu d'événements qui n'est pas celle retenue dans l'exercice, la tribu retenue implicitement étant engendrée par les événements "le temps d'attente a été inférieur à t".

Je te laisse réfléchir Smile
Je t'invite aussi à réfléchir.
J'ai la désagréable impression que ton argument n'a aucun rapport avec la réalité qui est censée être modélisée.
Et que tu essayes de m'impressionner avec des termes que tu crois ésotériques.
Mais j'ai été prof de maths, et je connais.

Mais, bien sur, tu as le droit de croire qu'avoir attendu un quart d'heure dans une file d'attente ne modifie pas le temps qui te reste à attendre.

On voit que tu n'a jamais attendu à une caisse de supermarché ou de parking.

_________________
Contre la bêtise, les dieux eux mêmes luttent en vain.
Ni centidieux, ni centimètres.
avatar
ben2510
Érudit

Re: BAC S 2017, sujets de mathématiques.

par ben2510 le Jeu 15 Juin 2017 - 22:45
@Anaxagore a écrit:Si on ne peut même plus exagérer alors...
Wink

C'est abusé grave.

_________________
On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres : mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison. Henri Poincaré  La notion d'équation différentielle est le pivot de la conception scientifique du monde. Vladimir Arnold
plotch
Habitué du forum

Re: BAC S 2017, sujets de mathématiques.

par plotch le Jeu 15 Juin 2017 - 22:52
.


Dernière édition par plotch le Jeu 15 Juin 2017 - 23:44, édité 2 fois
avatar
verdurin
Habitué du forum

Re: BAC S 2017, sujets de mathématiques.

par verdurin le Jeu 15 Juin 2017 - 23:26
Je crois que ton message se passe de commentaire.
Manifestement tu ne sais pas ce qu'est une loi exponentielle.

Ou tu  n'as pas lu le problème et tu parles d'autres choses.

Contre la bêtise, les dieux eux mêmes luttent en vain.

[edit]
plotch ayant modifié son message, je me permet une correction :
ceci est l'idée générale pour comprendre l'erreur de raisonnement de Verdurin, après, de manière plus fine, se cache derrière tout cela une hypothèse sur les voitures qui arrivent dans la file d'attente : ces arrivées suivent des loi de Poisson ou exponentielles.
Quand on atteint ce niveau d'incompétence il vaut mieux se taire.
On a là un superbe exemple de texte vide de sens.


Dernière édition par verdurin le Jeu 15 Juin 2017 - 23:33, édité 1 fois

_________________
Contre la bêtise, les dieux eux mêmes luttent en vain.
Ni centidieux, ni centimètres.
avatar
Moonchild
Expert spécialisé

Re: BAC S 2017, sujets de mathématiques.

par Moonchild le Jeu 15 Juin 2017 - 23:32
@Badiste75 a écrit:Je viens de terminer le sujet, en effet c'est très tiré par les cheveux, c'est le moins qu'on puisse dire. Le dernier exercice est sans doute inspiré de l'item du programme mouvement uniformément accéléré (même si ici ce n'est pas le cas). Pour la dernière question, sauf erreur de ma part, il faut trouver la primitive de la position qui s'annule en 0 et remplacer t par 7,8 (sauf erreur) pour avoir la distance parcourue. Ça me paraît bien compliqué, surtout que c'est le genre de choses que j'ai fait une fois (et que certains collègues ne font pas du tout). Apres c'est sans doute fait en physique aussi. Pour le premier ex de géométrie dans l'espace, ça commence facile mais ensuite on complique bien. Pour la première question du deuxième ex de géométrie dans l'espace, c'est clairement tiré par les cheveux aussi et les élèves ne vont pas comprendre ce qui est attendu. Pour les proba, ça reste assez classique. Effectivement, ce sujet est très mal équilibré, je ne comprends pas qu'il ait pu être validé. J'ai déjà participé au cobayage de sujets en ES il y a quelques années, c'était autrement plus sérieux et jamais un tel sujet n'aurait pu voir le jour. Autant sur centres étrangers, je trouvais ça correct, autant Polynésie est pour moi le pire de tous (déjà qu'avec Am du Nord et Liban on était servi!)
Pareil, je trouve que le sujet centres étrangers dans sa version non spécialiste n'est pas trop mal par rapport à ce qui se fait en ce moment (même si, comme l'a observé VinZT, l'exercice 3 est un peu répétitif et l'exercice demande d'être un minimum à l'aise avec la trigo, l'ensemble reste assez équilibré), mais celui de Polynésie retombe dans les pires travers de la contextualisation.

Quant à l'item du programme "mouvement uniformément accéléré", je l'ai tout simplement zappé car je suis prof de maths et pas de physique ; en plus il figure uniquement comme suggestion de lien interdisciplinaire dans la colonne des commentaires donc son importance est plus que mesurée. De toutes façons, cela ne correspond même pas au contexte de la dernière question du sujet de Polynésie puisque dans ce cas l'accélération n'est pas uniforme ; telle qu'elle est présentée ici, cette question me semble donc hors-programme de TS pour les maths (je ne sais pas ce qu'il en est pour la physique) à moins de considérer que c'est une question à "prise d'initiative" où le candidat doit, sur la simple base du terme "moyenne", penser à calculer la valeur moyenne de la fonction sur l'intervalle concerné (vu que certains IPR n'hésitent pas à présenter une équation produit comme un exercice à "prise d'initiative" au brevet, je crois que tout est possible en matière de baratin et de mauvaise foi).

Hors-sujet:

@Anaxagore a écrit:Nous constatons tous les jours ce que donne une filière L sans mathématiques dans beaucoup de lycées. Cela donne des gens qui se sont coupé un bras avant d'arriver à la sortie.

Cela donne des gens pour qui un tas de possibilités d'évolution dans leur carrière devient plus que compliquée.

On peut donner une couleur à la filière mais il ne me semble pas opportun de faire des hémiplégiques.
Bien que je pense qu'il serait utile d'y inclure une épreuve de culture scientifique et mathématiques avec un programme adapté, je ne suis pas du tout convaincu qu'y réintroduire des maths en force soit la réponse au déclin de la série L. Une filière "classique avec des mathématiques solides" aurait actuellement beaucoup de mal à trouver sa place dans l'ensemble de l'offre scolaire car elle demeurerait concrètement moins polyvalente qu'une S :
- ajouter des maths n'apporterait pas de réel bénéfice supplémentaire pour une poursuite d'études littéraires ou en sciences humaines hormis peut-être pour ce qui est de la logique en philosophie (mais même là, plus que des "mathématiques solides" ce sont surtout de bonnes bases qui sont utiles) et éventuellement des méthodes statistiques pour ceux qui iraient vers la sociologie ou la géographie (quand parallèlement nous sommes nombreux à contester l'importance que prennent les statistiques dans les programmes de maths de lycée et que nous aimerions les en éjecter) ;
- sans physique, ni SVT, ni SI, cette filière "classique" fermerait tout autant que la "littéraire" d'aujourd'hui la porte des études scientifiques, sauf à considérer que ce qui est fait au lycée dans ces trois disciplines compte pour du beurre.

Pour que la série L redevienne attractive, il ne sert à rien d'y introduire quelque chose que la S propose déjà et continuera à proposer en au moins aussi bien ; la seule solution qui me semble viable est que la série L propose un enseignement exigeant qui lui serait spécifique et qui offrirait un réel avantage comparatif dans certains cursus du supérieur, voire une matière dont l'absence serait discriminante pour l'entrée dans certaines filières.


Dernière édition par Moonchild le Ven 16 Juin 2017 - 0:21, édité 1 fois
plotch
Habitué du forum

Re: BAC S 2017, sujets de mathématiques.

par plotch le Jeu 15 Juin 2017 - 23:33
.


Dernière édition par plotch le Jeu 15 Juin 2017 - 23:41, édité 1 fois
avatar
henriette
Médiateur

Re: BAC S 2017, sujets de mathématiques.

par henriette le Jeu 15 Juin 2017 - 23:39
plotch, verdurin, merci de cesser de vous envoyer ce genre d'amabilités et de régler vos différends par MP : ce n'est pas Ok Corral, ce fil.

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
avatar
Moonchild
Expert spécialisé

Re: BAC S 2017, sujets de mathématiques.

par Moonchild le Ven 16 Juin 2017 - 0:25
@verdurin a écrit:
@plotch a écrit:
@verdurin a écrit:À propos du sujet du Liban.
La partie A de l'exercice 2 est absurde ( et fausse ) tant sur le fond que sur la forme.

Sur le fond : modéliser un temps d'attente à l'entrée d'un parking par une loi sans mémoire est contraire à l’expérience de tout un chacun. Dans une file d'attente on avance et quand il n'y a plus qu'une voiture devant, on peut penser que l'on a moins de temps à attendre que quand il y en avait dix.

Sur la forme : si le temps est en minutes, le paramètre est en minutes puissance moins un.
Et il est impossible, même si on change la définition du paramètre d'avoir lambda=0,5 min.
À la rigueur on aurait pu dire
   Justifier que prendre lambda=0,5 min-1 est compatible avec les données observées. Le terme « Justifier » étant assez impropre.

Tu confonds le conditionnement par le temps avec le conditionnement par "le nombre de voitures situées devant dans la file".
Autrement dit tu considères une tribu d'événements qui n'est pas celle retenue dans l'exercice, la tribu retenue implicitement étant engendrée par les événements "le temps d'attente a été inférieur à t".

Je te laisse réfléchir Smile
Je t'invite aussi à réfléchir.
J'ai la désagréable impression que ton argument n'a aucun rapport avec la réalité qui est censée être modélisée.
Et que tu essayes de m'impressionner avec des termes que tu crois ésotériques.
Mais j'ai été prof de maths, et je connais.

Mais, bien sur, tu as le droit de croire qu'avoir attendu un quart d'heure dans une file d'attente ne modifie pas le temps qui te reste à attendre.

On voit que tu n'a jamais attendu à une caisse de supermarché ou de parking.
Bien que Plotch se la joue un peu trop façon Chuck Norris, je pense qu'il n'a pas totalement tort.

Lorsqu'on relate une expérience d'attente dans une file, on constate évidemment que le temps qui reste diminue au fur et à mesure qu'on aura patienté ; mais le problème c'est que, là, on ne fait pas des probabilités puisqu'on considère une file qui est déjà constituée et donc l'expérience aléatoire a déjà eu lieu. Le vécu personnel d'une file d'attente est de ce point de vue contre-intuitif et ne permet pas vraiment d'appréhender les probabilités conditionnelles portant sur le sous-ensemble des voitures dont le temps d'attente aura après coup dépassé une valeur donnée.

Dans cet exercice, la phrase "une voiture attend à l’entrée du parking depuis une minute" est mathématiquement mal formulée mais l'ambiguïté réside dans le fait de savoir si on se place en amont ou en aval du choix de cette voiture et elle ne tient pas spécialement à la question de loi sans mémoire ; c'est d'ailleurs un problème qui touche assez souvent les exercices portant sur les probabilités conditionnelles et je vais l'illustrer avec un autre exemple plus simple.
Si on prend un exercice classique avec deux ateliers A et B qui fabriquent le même type de pièces qui évidemment peuvent être défectueuses, alors l'une des deux questions suivantes a un sens mathématique (même si on pourrait un peu pinailler sur la formulation) tandis que l'autre est en fait totalement absurde si on y réfléchit un peu :
1 - On choisit au hasard une pièce parmi celles qui sont défectueuses, quelle est la probabilité qu'elle provienne de l'atelier A ?
2 - On constate qu'une pièce est défectueuse, quelle est la probabilité qu'elle provienne de l'atelier A ?
avatar
verdurin
Habitué du forum

Re: BAC S 2017, sujets de mathématiques.

par verdurin le Ven 16 Juin 2017 - 0:49
Salut Moonchild.
Je ne suis absolument pas d'accord avec
on considère une file qui est déjà constituée et donc l'expérience aléatoire a déjà eu lieu
Le temps qui reste à attendre est aléatoire.
En effet le temps de passage à la caisse est, du point de vue des suivants, une variable aléatoire.
Et quand tu as attendu une minute, l'espérance de ton temps d'attente à diminué d'une minute. Ce n'est en aucun cas une loi exponentielle.

En ce qui concerne tes questions, je ne suis pas d'accord non plus. Les deux ont un sens mathématiques clair.

_________________
Contre la bêtise, les dieux eux mêmes luttent en vain.
Ni centidieux, ni centimètres.
Call_BB5A
Niveau 5

Re: BAC S 2017, sujets de mathématiques.

par Call_BB5A le Ven 16 Juin 2017 - 1:53
@verdurin , ce que Moonchild veut dire, c'est que le résultat d'une expérience aléatoire, n'est plus aléatoire une fois l'expérience réalisée.

Autrement dit, tant que l'expérience est à réaliser, on peut parler de probabilité ; mais une fois l'expérience effectuée, le résultat de cette expérience (celle-là même et pas une répétition...) devient une certitude.

Ainsi dans le cas de la pièce défectueuse : une fois la pièce clairement identifiée, la probabilité que cette pièce provienne de l'atelier A est soit 0 soit 1.
avatar
verdurin
Habitué du forum

Re: BAC S 2017, sujets de mathématiques.

par verdurin le Ven 16 Juin 2017 - 2:17
Je ne suis pas, comme toi, branché sur l'esprit de moonchild
Je sais que ton point de vue est assez partagé.
Mais je me pose une question : la pièce est identifiée, par exemple par un code.
Et je ne connais pas le code : je ne sais donc pas si la pièce provient de A ou de B.
Il me semble légitime de se poser la question « quelle est la probabilité qu'elle vienne de A ? »
Même si, pour quelqu'un qui connaît le code ce n'est pas un aléa.

_________________
Contre la bêtise, les dieux eux mêmes luttent en vain.
Ni centidieux, ni centimètres.
avatar
Moonchild
Expert spécialisé

Re: BAC S 2017, sujets de mathématiques.

par Moonchild le Ven 16 Juin 2017 - 2:36
@verdurin a écrit:Salut Moonchild.
Je ne suis absolument pas d'accord avec
on considère une file qui est déjà constituée et donc l'expérience aléatoire a déjà eu lieu
Le temps qui reste à attendre est aléatoire.
En effet le temps de passage à la caisse est, du point de vue des suivants, une variable aléatoire.
Et quand tu as attendu une minute, l'espérance de ton temps d'attente à diminué d'une minute. Ce n'est en aucun cas une loi exponentielle.
Cela semblerait à première vue couler de source, mais si on envisage la question du point de vue du temps de passage à la caisse de chacune des voitures, alors j'ai l'impression que le temps d'attente total T dans la file s'exprime à l'aide plusieurs variables aléatoires : tout d'abord N qui est égale au nombre de voitures qui restent devant dans la file, ensuite N variables T1, ... , TN égales aux temps de passage en caisse respectifs de chacune de ces N voitures. Sans être vraiment sûr de la pertinence de cette modélisation, je dirais à première vue qu'on a une formule du genre T=T1+...+TN, en sachant qu'il y a vraisemblablement un lien assez fort entre la loi de N et celles des Tk.

Quand on calcule la probabilité conditionnelle qu'une voiture franchisse la barrière dans la minute suivante sachant qu'elle attend à l’entrée du parking depuis une minute, on considère en fait tout un ensemble de cas théoriques incluant toutes les éventualités possibles pour les valeurs de N au moment de l'arrivée devant la file ainsi que pour les évolutions de N au cours de la première minute.
Tandis que lorsqu'une voiture a déjà attendu une minute, même si on admet que les temps de passage en caisse de chacune des voitures qui sont devant restent aléatoires, le nombre de ces voitures est déjà fixé (la valeur initiale de N a été réalisée au moment même où on s'est pointé devant la file et son évolution durant la première minute est désormais une affaire révolue) et l'aspect aléatoire de l'expérience a déjà pris du plomb dans l'aile. En revanche si, parmi toutes les voitures théoriques qui dans une telle expérience devront attendre au moins une minute, on en choisit une au hasard, alors le nombre de voitures devant celle qu'on choisira demeure aléatoire.

Même si tout cela reste assez confus pour moi, je ne peux pas exclure a priori que, sous certaines conditions (processus de Poisson ?), la variable aléatoire T=T1+...+TN suive une loi exponentielle.

@verdurin a écrit:En ce qui concerne tes questions, je ne suis pas d'accord non plus. Les deux ont un sens mathématiques clair.
Alors nous sommes définitivement irréconciliables puisque, selon moi, aucune des deux n'est posée avec une totale rigueur. Wink

Une reformulation qui me semblerait peu constable de la question 1 serait : "On considère l'expérience aléatoire consistant à choisir au hasard une pièce parmi celles qui sont défectueuses, quelle est la probabilité que l'on choisisse une pièce provenant de l'atelier A ?" Modulo quelques implicites, l'énoncé que j'en avais donné dans mon message précédent n'est pas choquant.

Quant à la question 2, son cas est beaucoup moins défendable car dès qu'on écrit "On constate qu'une pièce est défectueuse", alors il est sous-entendu que la pièce en question a bel et bien déjà été prélevée, qu'elle est en chair et en os matériellement sous les yeux de celui qui a pondu l'énoncé (ou de quelqu'un avec qui il est en contact et qui lui aura indiqué que cette saloperie de pièce est défectueuse) et par conséquent sa provenance est parfaitement déterminée même si nous n'avons pas connaissance de cette information ; il n'y a donc absolument plus aucune probabilité à calculer sur l'atelier dont est sortie cette pièce, tout au plus on peut dire que la probabilité qu'elle provienne de l'atelier A est soit 0 soit 1, et que c'est le contraire pour l'atelier B, mais sans qu'on soit capable de dire dans quelle configuration on se trouve.
Bien sûr, si cette pièce est un chat dans une boîte, alors la situation est beaucoup plus compliquée (ceci est un rappel du CCC).



Dernière édition par Moonchild le Ven 16 Juin 2017 - 2:37, édité 1 fois (Raison : devancé par Call_BB5A)
avatar
Kirth
Niveau 8

Re: BAC S 2017, sujets de mathématiques.

par Kirth le Ven 16 Juin 2017 - 2:50
@Moonchild a écrit:
@Badiste75 a écrit:Je viens de terminer le sujet, en effet c'est très tiré par les cheveux, c'est le moins qu'on puisse dire. Le dernier exercice est sans doute inspiré de l'item du programme mouvement uniformément accéléré (même si ici ce n'est pas le cas). Pour la dernière question, sauf erreur de ma part, il faut trouver la primitive de la position qui s'annule en 0 et remplacer t par 7,8 (sauf erreur) pour avoir la distance parcourue. Ça me paraît bien compliqué, surtout que c'est le genre de choses que j'ai fait une fois (et que certains collègues ne font pas du tout). Apres c'est sans doute fait en physique aussi. Pour le premier ex de géométrie dans l'espace, ça commence facile mais ensuite on complique bien. Pour la première question du deuxième ex de géométrie dans l'espace, c'est clairement tiré par les cheveux aussi et les élèves ne vont pas comprendre ce qui est attendu. Pour les proba, ça reste assez classique. Effectivement, ce sujet est très mal équilibré, je ne comprends pas qu'il ait pu être validé. J'ai déjà participé au cobayage de sujets en ES il y a quelques années, c'était autrement plus sérieux et jamais un tel sujet n'aurait pu voir le jour. Autant sur centres étrangers, je trouvais ça correct, autant Polynésie est pour moi le pire de tous (déjà qu'avec Am du Nord et Liban on était servi!)
Pareil, je trouve que le sujet centres étrangers dans sa version non spécialiste n'est pas trop mal par rapport à ce qui se fait en ce moment (même si, comme l'a observé VinZT, l'exercice 3 est un peu répétitif et l'exercice demande d'être un minimum à l'aise avec la trigo, l'ensemble reste assez équilibré), mais celui de Polynésie retombe dans les pires travers de la contextualisation.

Quant à l'item du programme "mouvement uniformément accéléré", je l'ai tout simplement zappé car je suis prof de maths et pas de physique ; en plus il figure uniquement comme suggestion de lien interdisciplinaire dans la colonne des commentaires donc son importance est plus que mesurée. De toutes façons, cela ne correspond même pas au contexte de la dernière question du sujet de Polynésie puisque dans ce cas l'accélération n'est pas uniforme ; telle qu'elle est présentée ici, cette question me semble donc hors-programme de TS pour les maths (je ne sais pas ce qu'il en est pour la physique) à moins de considérer que c'est une question à "prise d'initiative" où le candidat doit, sur la simple base du terme "moyenne", penser à calculer la valeur moyenne de la fonction sur l'intervalle concerné (vu que certains IPR n'hésitent pas à présenter une équation produit comme un exercice à "prise d'initiative" au brevet, je crois que tout est possible en matière de baratin et de mauvaise foi).

J'espère bien qu'ils attendent la valeur moyenne de la fonction, sinon c'est honteux. Ils savent le faire, théoriquement ?
avatar
Alegato.
Niveau 6

Re: BAC S 2017, sujets de mathématiques.

par Alegato. le Ven 16 Juin 2017 - 2:54
Je viens de voir le sujet de Polynésie et je pense que les 3/4 de mes élèves se seraient plantés lamentablement sur un sujet comme celui-ci. Je me demande comment ont réagi les élèves qui ont passé ce sujet. Quelqu'un a-t-il des échos ?
J'imagine que comme d'habitude les consignes de correction seront tellement indulgentes que tout le monde aura une bonne note même en ayant la moitié du devoir faux.
avatar
Moonchild
Expert spécialisé

Re: BAC S 2017, sujets de mathématiques.

par Moonchild le Ven 16 Juin 2017 - 3:20
@Kirth a écrit:J'espère bien qu'ils attendent la valeur moyenne de la fonction, sinon c'est honteux. Ils savent le faire, théoriquement ?
La définition de la valeur moyenne d'une fonction sur un intervalle est au programme de maths de TS même si on n'en fait pas grand chose en fin de compte et que du coup elle peut passer quasi inaperçue y compris pour des élèves sérieux ; pour la fonction concernée dans cet exercice, le calcul est tout-à-fait abordable. Mais ce qui est demandé ici est une application de la valeur moyenne à la mécanique et cela ne fait pas du tout partie du programme de maths et, à moins que ce ne soit vu en physique, il n'y a aucune raison autre que la simple présence du mot "moyenne" qu'ils devinent ce qu'il faut répondre à cette question (ce qui en définitive favoriserait les élèves qui ne cherchent pas trop à comprendre et qui admettraient sans preuve que ce calcul donne vraiment la vitesse moyenne telle qu'elle est définie en physique).
Ramanujan974
Niveau 10

Re: BAC S 2017, sujets de mathématiques.

par Ramanujan974 le Ven 16 Juin 2017 - 6:12
Je parie que plus de 80% des élèves vont calculer la vitesse moyenne avec la formule (vitesse initiale + vitesse finale)/2.
Et que le jury va accorder au moins la moitié des points à cette réponse...
Contenu sponsorisé

Re: BAC S 2017, sujets de mathématiques.

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum