Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Marc Smith
Niveau 5

Re: J'hallucine (boulot)

par Marc Smith le Mer 14 Juin 2017 - 12:53
@lessay a écrit:Hallucinations finales :

- Le dernier conseil de classe s'est terminé hier soir.
- Les représentants parents d'élèves ont exigé que les cours se déroulent jusqu'au 7 juillet inclu.
- Tous les élèves de toutes les classes viennent en cours, une bonne partie sans affaire, en short à fleurs depuis hier pour les garçons.

La CDE :
- parle de supprimer les réunions prévues le vendredi 7 juillet et de les placer mercredi 5 juillet après midi et jeudi 6 juillet au soir.
- A rédigé un mot à l'intention des parents d'élèves indiquant que l'école est obligatoire jusqu'au 7 juillet, sous peine de signalement, y compris pour les 3ème.
- nous a rédigé un mail rappelant les droits de diffusion des oeuvres cinématographiques en classe, l'interdiction des activités ludiques jusqu'au 7 juillet.
- L'interdiction formelle des sanctions type heure de retenue car la VS n'a plus de place.
- Les exclusions de cours, quel que soit le motif, seront renvoyées au professeur.

En cas d'problème...

Dans ce cas une seule solution : appeler en direct (en salle de classe) les parents afin de demander de récupérer leur fils/fille. En cas de non réponse : lâcher l'enfant dans la nature...

Sinon, de la pâte à sel ou une bonne filmographie, puisque vous êtes une garderie...
avatar
Balthamos
Grand sage

Re: J'hallucine (boulot)

par Balthamos le Mer 14 Juin 2017 - 13:19
@lessay a écrit:

- parle de supprimer les réunions prévues le vendredi 7 juillet et de les placer mercredi 5 juillet après midi et jeudi 6 juillet au soir.

Donc réunions pas obligatoires.
Faire son service complet et rajouter des heures de réunion, non merci.


@lessay a écrit:
- nous a rédigé un mail rappelant les droits de diffusion des oeuvres cinématographiques en classe, l'interdiction des activités ludiques jusqu'au 7 juillet.

Il a donc rappeler l’exception pédagogique et que l'enseignant était maître de sa pédagogie, il est le seul à décider s'il doit mettre en place des activités ludiques ou pas.

@lessay a écrit:
- L'interdiction formelle des sanctions type heure de retenue car la VS n'a plus de place.
- Les exclusions de cours, quel que soit le motif, seront renvoyées au professeur.

Vous n'utilisez que les sanctions prévues dans le reglement intérieur, donc retenues ou exclusions de cours.
La vie scolaire doit donc être ouverte jusqu'au 7 également. Sinon vous n'êtes pas en mesure de faire votre travail également.
avatar
amethyste
Doyen

Re: J'hallucine (boulot)

par amethyste le Mer 14 Juin 2017 - 13:44
+1 avec Balthamos. Quand on se fait taper dessus avec autant de hargne, il faut se défendre. Courage !

_________________
- Le monde est dangereux à vivre ! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire.
- L'Etat est notre serviteur et nous n'avons pas à en être les esclaves.
Einstein
avatar
Caspar
Esprit sacré

Re: J'hallucine (boulot)

par Caspar le Mer 14 Juin 2017 - 13:50
@lessay a écrit:Hallucinations finales :

- Le dernier conseil de classe s'est terminé hier soir.
- Les représentants parents d'élèves ont exigé que les cours se déroulent jusqu'au 7 juillet inclu.
- Tous les élèves de toutes les classes viennent en cours, une bonne partie sans affaire, en short à fleurs depuis hier pour les garçons.

La CDE :
- parle de supprimer les réunions prévues le vendredi 7 juillet et de les placer mercredi 5 juillet après midi et jeudi 6 juillet au soir.
- A rédigé un mot à l'intention des parents d'élèves indiquant que l'école est obligatoire jusqu'au 7 juillet, sous peine de signalement, y compris pour les 3ème.
- nous a rédigé un mail rappelant les droits de diffusion des oeuvres cinématographiques en classe, l'interdiction des activités ludiques jusqu'au 7 juillet.
- L'interdiction formelle des sanctions type heure de retenue car la VS n'a plus de place.
- Les exclusions de cours, quel que soit le motif, seront renvoyées au professeur.

Obliger les élèves à venir et à travailler, ok, pourquoi pas ? La reconquête du mois de juin etc...mais si on ne vous donne pas les moyens de sévir et de punir les récalcitrants ça peut vite se transformer en enfer.

Interdiction des activités ludiques ? Il est au courant qu'on peut faire des jeux "pédagogiques" au collège ? Tu appelles ça une "tâche finale s'inscrivant dans une démarche actionnelle". Very Happy
Invité
Invité

Re: J'hallucine (boulot)

par Invité le Mer 14 Juin 2017 - 14:08
un mot à l'intention des parents d'élèves indiquant que l'école est obligatoire jusqu'au 7 juillet, sous peine de signalement,

Là je ris.
Encore un CDE qui oublie que c'est l'instruction qui est obligatoire. Pas l'école.
Alors son signalement, comment dire.... Razz
avatar
doubledecker
Expert spécialisé

Re: J'hallucine (boulot)

par doubledecker le Mer 14 Juin 2017 - 14:10
Carioca a écrit:
un mot à l'intention des parents d'élèves indiquant que l'école est obligatoire jusqu'au 7 juillet, sous peine de signalement,

Là je ris.
Encore un CDE qui oublie que c'est l'instruction qui est obligatoire. Pas l'école.
Alors son signalement, comment dire.... Razz

Sauf qu'une fois inscrit il y a obligation d'assiduité. Sinon pourquoi faire des signalements à la DSDEN pour absentéisme?

_________________
If you're not failing every now and again it's a sign you're not doing anything very innovative (Woody Allen)


La boutique de LolaDragibus : des petites choses futiles et inutiles pour embellir la vie (p'tites bricoles en tissu, papier, crochet....) : venez y jeter un oeil 😊
avatar
Balthamos
Grand sage

Re: J'hallucine (boulot)

par Balthamos le Mer 14 Juin 2017 - 14:11
Carioca a écrit:
un mot à l'intention des parents d'élèves indiquant que l'école est obligatoire jusqu'au 7 juillet, sous peine de signalement,

Là je ris.
Encore un CDE qui oublie que c'est l'instruction qui est obligatoire. Pas l'école.
Alors son signalement, comment dire.... Razz

Dans le cas précis, c'est l'école qui est bien obligatoire.
Sinon la scolarité n'est pas obligatoire juqu'au 7 juillet mais jusqu'à 16 ans.
Invité
Invité

Re: J'hallucine (boulot)

par Invité le Mer 14 Juin 2017 - 14:13
Certes, mais c'est aussi parce que les directeurs d'école ne connaissent pas vraiment la loi. Je me souviens d'une directrice d'école primaire qui soutenait que l'école était obligatoire. Et aussi d'inspecteurs brandissant la menace en question après des parents.
Ben devant un tribunal, les parents gagneraient car c'est une loi napoléonienne qui n'a pas été abrogée.
Ou alors c'est très récent.
Invité
Invité

Re: J'hallucine (boulot)

par Invité le Mer 14 Juin 2017 - 14:14
@Balthamos a écrit:
Carioca a écrit:
un mot à l'intention des parents d'élèves indiquant que l'école est obligatoire jusqu'au 7 juillet, sous peine de signalement,

Là je ris.
Encore un CDE qui oublie que c'est l'instruction qui est obligatoire. Pas l'école.
Alors son signalement, comment dire.... Razz

Dans le cas précis, c'est l'école qui est bien obligatoire.
Sinon la scolarité n'est pas obligatoire juqu'au 7 juillet mais jusqu'à 16 ans.

Non, pas en France.
https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1898



avatar
Balthamos
Grand sage

Re: J'hallucine (boulot)

par Balthamos le Mer 14 Juin 2017 - 14:23
Exactement Carioca, le site montre bien que c'est la scolarité qui est obligatoire jusqu'à 16 as et non l'école.
Le terme est peut être trompeur et je comprends que tu préfères instruction.

Mais dans le cas précis ici, le principal parle bien de l'école et non de la scolarité ou de l'instruction.
Dès qu'une famille choisit d'inscrire son enfant dans un établissement pour lui confier son instruction, l'assiduité est de rigueur. Jusqu'au 7 juillet.
avatar
Reine Margot
Demi-dieu

Re: J'hallucine (boulot)

par Reine Margot le Mer 14 Juin 2017 - 14:29
L'instruction est obligatoire, non l'école.
Mais à partir du moment où des parents ont fait le choix d'inscrire leur enfant à l'école, l'assiduité est obligatoire.

_________________
Que le cul leur pèle, et que les bras leur raccourcissent!
avatar
maikreeeesse
Neoprof expérimenté

Re: J'hallucine (boulot)

par maikreeeesse le Mer 14 Juin 2017 - 14:34
Carioca a écrit:Certes, mais c'est aussi parce que les directeurs d'école ne connaissent pas vraiment la loi. Je me souviens d'une directrice d'école primaire qui soutenait que l'école était obligatoire. Et aussi d'inspecteurs brandissant la menace en question après des parents.
Ben devant un tribunal, les parents gagneraient car c'est une loi napoléonienne qui n'a pas été abrogée.
Ou alors c'est très récent.

Si, on la connait: l'assiduité est obligatoire à partir du moment où les parents inscrivent leur enfant et que le directeur les admet. Et la règle est dans notre circo pas plus de 4 demi-journées non justifiées (justifiées et pas excusées) par mois avant une lettre de rappel. A 10, convocations des parents par l'IEN.
Moi je trouve pénible pour les parents de collégiens de ne jamais savoir s'il faut envoyer ses enfants ou pas. J'ai tendance à considérer qu'il faut les mettre jusqu'à la fin et ils reviennent en m'expliquant qu'ils n'ont dû rendre les livres ou que certains professeurs leur font bien comprendre qu'ils seraient mieux chez eux. C'est aussi ce que je lis ic,i les avis sont contradictoires alors concrètement on fait quoi ? (Et je ne considère pas le collège comme une garderie, loin de là !)
Cléopatra2
Fidèle du forum

Re: J'hallucine (boulot)

par Cléopatra2 le Mer 14 Juin 2017 - 14:44
Moi perso en collège, j'aurais bien aimé faire cours jusqu'à la fin mais :
- les élèves rendaient les livres le 15 juin
- les absences n'étaient plus sanctionnées à partir du 1er juin
- les conseils de classe finissaient au plus tard le 10 juin
Alors mon programme infaisable...
Je faisais cours quand même lorsqu'on devait accueillir les élèves jusqu'au bout, parfois avec 2 loulous.
Puis on a eu un chef qui nous obligeait à faire des réunions pour qu'on puisse éviter d'avoir les élèves. Donc officiellement, les élèves avaient cours entre les réunions, mais en pratique, ils n'avaient jamais cours. Ca me rendait folle et une année je n'ai prévu aucune réunion, pensant prendre mes élèves. Je me suis fait copieusement enguirlander et j'ai dû prévoir des réunions quand même.
La vie scolaire devait tout de même accueillir les élèves, bien sûr, mais parfois les surveillants faisaient du zèle et renvoyaient les élèves à la maison. No comment.
Bref, le problème est insoluble je crois.
avatar
Balthamos
Grand sage

Re: J'hallucine (boulot)

par Balthamos le Mer 14 Juin 2017 - 14:49
@maikreeeesse a écrit:

Moi je trouve pénible pour les parents de collégiens de ne jamais savoir s'il faut envoyer ses enfants ou pas. J'ai tendance à considérer qu'il faut les mettre jusqu'à la fin et ils reviennent en m'expliquant qu'ils n'ont dû rendre les livres ou que certains professeurs  leur font bien comprendre qu'ils seraient mieux chez eux. C'est aussi ce que je lis ic,i les avis sont contradictoires alors  concrètement on fait quoi ? (Et je ne considère pas le collège comme une garderie, loin de là !)

La règle est claire pour les collègues et les collégiens.
Les parents qui ne savent pas n'ont qu'à se renseigner.
Chez nous par exemple, l'accueil est fait jusqu'au mercredi avant le brevet, collège fermé pour le brevet puis un accueil aménagé pour la dernière semaine. Les parents téléphonent, l'information est claire.
Sans manuel, on peut encore travailler par d'autres moyens.
Pour ta dernière remarque, je pense aussi que certains élèves seraient mieux chez eux mais ce n'est pas un problème d'école mais d'éducation. Pour un exemple concret, tout à l'heure j'ai eu plusieurs élèves, notamment un particulièrement pénible, qui a suivi mon cours à discuter, à essayer de se faire exclure, à ne rien sortir comme affaire (livre, il n'a pas, cahier il n'a plus, stylo, il essaye d'en voler à ses camarades). Pour cet élève, oui qu'il reste chez lui et qu'il laisse la classe travailler. Il retourne la classe, empêche les autres de travailler, provoque les plus faibles et fournit aucun travail. En tant que prof, je ne peux rien faire, j'ai tout fait ce qui est en mon pouvoir. Si les parents cautionnent, excusent et laissent venir au collège sans rien, qu'il reste chez lui.
Le problème de ce mois de juin, c'est que ce genre d'élèves se multiplie, ils font des émules et ca devient ingérable.
Des avis contradictoires ? Personnellement je suis en juin une contradiction sur pattes, avec en début de journée des cours prêts et une volonté de travailler encore et toujours, finir le programme et d'aborder des thèmes importants avec les classes et en fin de journée le développement d'un syndrome giles de tourette refoulé.
Invité
Invité

Re: J'hallucine (boulot)

par Invité le Mer 14 Juin 2017 - 14:56
Si la scolarité était obligatoire, on n'aurait pas autant d'élèves (de moins de 16 ans) qui passent dans la classe supérieure alors qu'ils sont venus en classe....deux mois à tout casser.
J'aimerais bien que la scolarité soit obligatoire, tiens !
J'ai encore eu le cas cette semaine d'un parent qui a fait un scandale parce qu'on ne voulait pas faire passer son fils qui n'est même pas venu en classe un trimestre.
Alors pourquoi gagnerait-il en appel ?
Parce que, croyez-moi, en appel, il gagne!
Ils ne doivent pas savoir, dans les commissions d'appel, que la scolarité est obligatoire.
avatar
gauvain31
Monarque

Re: J'hallucine (boulot)

par gauvain31 le Mer 14 Juin 2017 - 14:57
@Cléopatra2 a écrit:Moi perso en collège, j'aurais bien aimé faire cours jusqu'à la fin mais :
- les élèves rendaient les livres le 15 juin
- les absences n'étaient plus sanctionnées à partir du 1er juin
- les conseils de classe finissaient au plus tard le 10 juin
Alors mon programme infaisable...
Je faisais cours quand même lorsqu'on devait accueillir les élèves jusqu'au bout, parfois avec 2 loulous.
Puis on a eu un chef qui nous obligeait à faire des réunions pour qu'on puisse éviter d'avoir les élèves. Donc officiellement, les élèves avaient cours entre les réunions, mais en pratique, ils n'avaient jamais cours. Ca me rendait folle et une année je n'ai prévu aucune réunion, pensant prendre mes élèves. Je me suis fait copieusement enguirlander et j'ai dû prévoir des réunions quand même.
La vie scolaire devait tout de même accueillir les élèves, bien sûr, mais parfois les surveillants faisaient du zèle et renvoyaient les élèves à la maison. No comment.
Bref, le problème est insoluble je crois.

Non, le problème est très soluble : tu viens, tu travailles, sinon tu ne viens pas. Je m'en tiens à cette règle. Un élève qui arrive sans ses affaires et sans sa trousse n'est pas venu travailler: qu'il rentre chez lui. Avec un rappel aux parents que nous sommes des enseignants et que nous ne faisons pas de la garderie
Et normalement tout se passe bien... pourvu qu'on sache pourquoi on vient au collège. Et ça doit être clair aussi pour les autres collègues et pour le CDE car parfois ça ne l'est pas, vu le regard incendiaire que m'avait lancé la principale le dernier jour de classe lorsque probablement elle a su que j'étais le seul enseignant à faire cours (mes collègues m'avaient traité de fou ! )
Cléopatra2
Fidèle du forum

Re: J'hallucine (boulot)

par Cléopatra2 le Mer 14 Juin 2017 - 15:14
C'est insoluble si l'administration ne suit pas. Concrètement, je me retrouvais avec 2 élèves lorsqu'on travaillait après le brevet. Et quand on nous supprimait les cours avec des réunions, que devais-je faire?
Si les élèves absents ne sont pas sanctionnés, qu'il n'y a plus de cantine après le brevet etc. , comment faire concrètement pour travailler efficacement?
Là je suis actuellement en lycée. Les 2 dernières semaines de MAI sont ingérables pour les 2de, qui ont les premiers conseils de classe le 23 mai. Ils ne viennent pas ou viennent et ne font rien. Je ne peux pas virer 10 élèves sous prétexte qu'ils n'ont pas leur trousse. Alors certes MOI je bosse, mais ce n'est pas le cas des élèves.
avatar
BritLéty
Habitué du forum

Re: J'hallucine (boulot)

par BritLéty le Mer 14 Juin 2017 - 18:02
Moi j'applique la règle du " tu viens, c'est pour travailler". Ils n'ont pas d'affaires et ne se démènent pas pour trouver une feuille et un crayon? Dehors. Ils sont 10 dans ce cas? Dehors, les 10. LA VS, voire l'administration n'est pas d'accord? Pas ton problème.

On est des ENSEIGNants, du verbes ENSEIGNER. Pas des animateurs de garderie.

Tiens demain répétition pour le spectacle de fin d'année du collège. Entre 4 élèves et la moitié des classes absentes, y compris dans les classes de 3èmes. Ranafout'. Ceux qui viennent sont prévenus: on bosse ( j'avoue que j'ai le secret espoir que ceux qui viendraient pour glandouiller en mode " mais madaaaaame, on est que 11 " restent chez eux. Zut à la fin! )
avatar
gauvain31
Monarque

Re: J'hallucine (boulot)

par gauvain31 le Mer 14 Juin 2017 - 18:07
@Cléopatra2 a écrit:C'est insoluble si l'administration ne suit pas. Concrètement, je me retrouvais avec 2 élèves lorsqu'on travaillait après le brevet. Et quand on nous supprimait les cours avec des réunions, que devais-je faire?
Si les élèves absents ne sont pas sanctionnés, qu'il n'y a plus de cantine après le brevet etc. , comment faire concrètement pour travailler efficacement?
Là je suis actuellement en lycée. Les 2 dernières semaines de MAI sont ingérables pour les 2de, qui ont les premiers conseils de classe le 23 mai. Ils ne viennent pas ou viennent et ne font rien. Je ne peux pas virer 10 élèves sous prétexte qu'ils n'ont pas leur trousse. Alors certes MOI je bosse, mais ce n'est pas le cas des élèves.

Bien sûr que tu peux. Ils viennent sans la trousse = je suis venu rien foutre = DEHORS. Et appel aux parents
avatar
gauvain31
Monarque

Re: J'hallucine (boulot)

par gauvain31 le Mer 14 Juin 2017 - 18:09
@BritLéty a écrit:Moi j'applique la règle du " tu viens, c'est pour travailler". Ils n'ont pas d'affaires et ne se démènent pas pour trouver une feuille et un crayon? Dehors. Ils sont 10 dans ce cas? Dehors, les 10. LA VS, voire l'administration n'est pas d'accord? Pas ton problème.

On est des ENSEIGNants, du verbes ENSEIGNER. Pas des animateurs de garderie.

Tiens demain répétition pour le spectacle de fin d'année du collège. Entre 4 élèves et la moitié des classes absentes, y compris dans les classes de 3èmes. Ranafout'. Ceux qui viennent sont prévenus: on bosse ( j'avoue que j'ai le secret espoir que ceux qui viendraient pour glandouiller en mode " mais madaaaaame, on est que 11 " restent chez eux. Zut à la fin! )

Oui voilà , c'est clair et c'est net: une salle de classe est un lieu de culture, de savoirs et d'apprentissage. Pas un lieu de consommation
avatar
ysabel
Devin

Re: J'hallucine (boulot)

par ysabel le Mer 14 Juin 2017 - 18:11
@gauvain31 a écrit:
@Cléopatra2 a écrit:C'est insoluble si l'administration ne suit pas. Concrètement, je me retrouvais avec 2 élèves lorsqu'on travaillait après le brevet. Et quand on nous supprimait les cours avec des réunions, que devais-je faire?
Si les élèves absents ne sont pas sanctionnés, qu'il n'y a plus de cantine après le brevet etc. , comment faire concrètement pour travailler efficacement?
Là je suis actuellement en lycée. Les 2 dernières semaines de MAI sont ingérables pour les 2de, qui ont les premiers conseils de classe le 23 mai. Ils ne viennent pas ou viennent et ne font rien. Je ne peux pas virer 10 élèves sous prétexte qu'ils n'ont pas leur trousse. Alors certes MOI je bosse, mais ce n'est pas le cas des élèves.

Bien sûr que tu peux. Ils viennent sans la trousse = je suis venu rien foutre = DEHORS. Et appel aux parents


Ils viennent sans affaires, dehors... nous avons un concours pour enseigner, pas le BAFA.

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
avatar
maikreeeesse
Neoprof expérimenté

Re: J'hallucine (boulot)

par maikreeeesse le Mer 14 Juin 2017 - 18:11
@Balthamos a écrit:
@maikreeeesse a écrit:

Moi je trouve pénible pour les parents de collégiens de ne jamais savoir s'il faut envoyer ses enfants ou pas. J'ai tendance à considérer qu'il faut les mettre jusqu'à la fin et ils reviennent en m'expliquant qu'ils n'ont dû rendre les livres ou que certains professeurs  leur font bien comprendre qu'ils seraient mieux chez eux. C'est aussi ce que je lis ic,i les avis sont contradictoires alors  concrètement on fait quoi ? (Et je ne considère pas le collège comme une garderie, loin de là !)

La règle est claire pour les collègues et les collégiens.
Les parents qui ne savent pas n'ont qu'à se renseigner.
Chez nous par exemple, l'accueil est fait jusqu'au mercredi avant le brevet, collège fermé pour le brevet puis un accueil aménagé pour la dernière semaine. Les parents téléphonent, l'information est claire.
Sans manuel, on peut encore travailler par d'autres moyens.
Pour ta dernière remarque, je pense aussi que certains élèves seraient mieux chez eux mais ce n'est pas un problème d'école mais d'éducation. Pour un exemple concret, tout à l'heure j'ai eu plusieurs élèves, notamment un particulièrement pénible, qui a suivi mon cours à discuter, à essayer de se faire exclure, à ne rien sortir comme affaire (livre, il n'a pas, cahier il n'a plus, stylo, il essaye d'en voler à ses camarades). Pour cet élève, oui qu'il reste chez lui et qu'il laisse la classe travailler. Il retourne la classe, empêche les autres de travailler, provoque les plus faibles et fournit aucun travail. En tant que prof, je ne peux rien faire, j'ai tout fait ce qui est en mon pouvoir. Si les parents cautionnent, excusent et laissent venir au collège sans rien, qu'il reste chez lui.
Le problème de ce mois de juin, c'est que ce genre d'élèves se multiplie, ils font des émules et ca devient ingérable.
Des avis contradictoires ? Personnellement je suis en juin une contradiction sur pattes, avec en début de journée des cours prêts et une volonté de travailler encore et toujours, finir le programme et d'aborder des thèmes importants avec les classes et en fin de journée le développement d'un syndrome giles de tourette refoulé.

Justement non ! Quand tes enfants reviennent avec le discours suivant "les professeurs ne sont pas là et ils nous regroupent tous niveaux confondus dans une salle de permanence,  le surveillant nous a dit explicitement que le collège n'est pas une garderie et qu'on serait mieux chez nous" cela les refroidit un peu...Je n'ai aucun état d'âme à envoyer mes enfants jusqu'au bout, mais entendre que je suis un mauvais parent qui utilise le collège comme mode de garde, cela m'agace un tantinet. Je précise que de façon évidente, j'envoie mes collègiens pour bosser et non pour mettre le bazar.


Dernière édition par maikreeeesse le Mer 14 Juin 2017 - 18:13, édité 1 fois
avatar
tiptop77
Oracle

Re: J'hallucine (boulot)

par tiptop77 le Mer 14 Juin 2017 - 18:11
On ne sait toujours pas quels sont les choix des 6e pour la LV2 Evil or Very Mad Evil or Very Mad

_________________
May the force be with us!
avatar
Oudemia
Empereur

Re: J'hallucine (boulot)

par Oudemia le Mer 14 Juin 2017 - 18:16
Ils passent tous en classe supérieure, c'est la réforme, la PA a été très claire : dans deux des conseils de classe auxquels j'ai participé il y avait un cas d'élève allant à la catastrophe en changeant de niveau, pas question de le maintenir en lui donnant une chance de se mettre à flot...

avatar
gauvain31
Monarque

Re: J'hallucine (boulot)

par gauvain31 le Mer 14 Juin 2017 - 18:16
@ysabel a écrit:
@gauvain31 a écrit:
@Cléopatra2 a écrit:C'est insoluble si l'administration ne suit pas. Concrètement, je me retrouvais avec 2 élèves lorsqu'on travaillait après le brevet. Et quand on nous supprimait les cours avec des réunions, que devais-je faire?
Si les élèves absents ne sont pas sanctionnés, qu'il n'y a plus de cantine après le brevet etc. , comment faire concrètement pour travailler efficacement?
Là je suis actuellement en lycée. Les 2 dernières semaines de MAI sont ingérables pour les 2de, qui ont les premiers conseils de classe le 23 mai. Ils ne viennent pas ou viennent et ne font rien. Je ne peux pas virer 10 élèves sous prétexte qu'ils n'ont pas leur trousse. Alors certes MOI je bosse, mais ce n'est pas le cas des élèves.

Bien sûr que tu peux. Ils viennent sans la trousse = je suis venu rien foutre = DEHORS. Et appel aux parents


Ils viennent sans affaires, dehors... nous avons un concours pour enseigner, pas le BAFA.

Ah oui, j'en ai eu un comme ça en 3ème il y a 4-5 ans: il m'a dit qu'il avait oublié son sac. Aaaaah quel dommage: dehors !

Plusieurs élèves c'est quand même étonnant : on ne devrait même pas les accepter dans l'enceinte de l'établissement. Que fait le principal ?
avatar
Sophie38
Habitué du forum

Re: J'hallucine (boulot)

par Sophie38 le Mer 14 Juin 2017 - 18:24
6 élèves dans une classe de 25 absents aujourd'hui, motif donné à la vie scolaires : "partis en vacances". Conseil de classe pas passé, livres pas rendus ...
Contenu sponsorisé

Re: J'hallucine (boulot)

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum