Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
VicomteDeValmont
Esprit éclairé

Re: Un texte de c... au bac stmg !

par VicomteDeValmont le Ven 16 Juin 2017 - 21:44
D'autres citations du texte sur la défloration printanière sous les charmes nouveaux:

Les jardins où l’on voit les petites barrières
Plier au poids des lis et des roses trémières


---

Sont-ce les vérandas dont ce dur soleil crève
Le vitrage ébloui comme un regard qui rêve?


---

Quelle inimaginable et bienfaisante extase
Vous est promise au bout de la campagne rase


---

Que voyez-vous là-bas qui luit et fuit toujours
Et dont s’irrite ainsi votre effroyable amour?
avatar
thierry75
Niveau 8

Re: Un texte de c... au bac stmg !

par thierry75 le Ven 16 Juin 2017 - 22:34
C'est chaud !

_________________
All animals are equal, but some are more equal than others.
avatar
ysabel
Devin

Re: Un texte de c... au bac stmg !

par ysabel le Sam 17 Juin 2017 - 8:47
Mais attention, l'honneur est sauf... le plan proposé élude soigneusement ce point !

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
avatar
nitescence
Érudit

Re: Un texte de c... au bac stmg !

par nitescence le Sam 17 Juin 2017 - 8:53
Et ne parlons pas des notes de bas de page :
- volupté : plaisir sensuel
- extase : joie extrême

_________________
Mordre. Mordre d'abord. Mordre ensuite. Mordre en souriant et sourire en mordant. (avec l'aimable autorisation de Cripure, notre dieu à tous)
avatar
ysabel
Devin

Re: Un texte de c... au bac stmg !

par ysabel le Sam 17 Juin 2017 - 9:41
suis curieuse de voir le corrigé proposé...

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
avatar
nitescence
Érudit

Re: Un texte de c... au bac stmg !

par nitescence le Sam 17 Juin 2017 - 10:24
Il n'en pipera mot...

_________________
Mordre. Mordre d'abord. Mordre ensuite. Mordre en souriant et sourire en mordant. (avec l'aimable autorisation de Cripure, notre dieu à tous)
avatar
Caspar
Bon génie

Re: Un texte de c... au bac stmg !

par Caspar le Sam 17 Juin 2017 - 10:40
Bon alors je vais passer pour le benêt de service (tant pis) mais en lisant ces extraits je me dis que les sous-entendus sexuels me seraient sans doute passé au-dessus de la tête, donc cela a peut-être aussi été le cas pour les élèves (mais je n'ai pas lu le poème en entier).

PS: "campagne rase" = pubis épilé ? :blague:
avatar
Euthyphron
Niveau 5

Re: Un texte de c... au bac stmg !

par Euthyphron le Sam 17 Juin 2017 - 10:54
Je ne suis pas sûr qu'on doive parler de sous-entendu sexuel à propos du poème d'Anna de Noailles, dans la mesure où un sous-entendu, tel que je comprends ce mot, est volontaire.
Il me paraît plus probable de croire qu'Anna de Noailles ayant voulu produire une écriture du désir en général, ait forcément rencontré des analogies ou des similitudes avec le désir sexuel, puisque celui-ci est le plus intense de tous. Mais ce n'est pas un texte destiné à susciter des vocations chez les apprentis psychanalystes.
Par exemple, "extase" signifie sortie hors de soi, et c'est le terme qui convient quand on veut parler en mystique de l'union de l'âme à Dieu. Mais c'est aussi un synonyme convenable d'orgasme (et non de joie extrême, bien vue la dénonciation du ridicule des notes par nitescence).
A la rigueur on peut dire que le poème d'Anna de Noailles est une écriture du désir sexuel sans le nommer, c'est bien entendu une interprétation possible, mais est-ce le désir sexuel qui est la clef de tout désir? ce n'est pas évident.
Je remarque toutefois non sans vice à quel magnifique exercice d'invention nous avons malheureusement échappé!
avatar
Caspar
Bon génie

Re: Un texte de c... au bac stmg !

par Caspar le Sam 17 Juin 2017 - 11:19
@Euthyphron a écrit:Je ne suis pas sûr qu'on doive parler de sous-entendu sexuel à propos du poème d'Anna de Noailles, dans la mesure où un sous-entendu, tel que je comprends ce mot, est volontaire.
Il me paraît plus probable de croire qu'Anna de Noailles ayant voulu produire une écriture du désir en général, ait forcément rencontré des analogies ou des similitudes avec le désir sexuel, puisque celui-ci est le plus intense de tous. Mais ce n'est pas un texte destiné à susciter des vocations chez les apprentis psychanalystes.
Par exemple, "extase" signifie sortie hors de soi, et c'est le terme qui convient quand on veut parler en mystique de l'union de l'âme à Dieu. Mais c'est aussi un synonyme convenable d'orgasme (et non de joie extrême, bien vue la dénonciation du ridicule des notes par nitescence).
A la rigueur on peut dire que le poème d'Anna de Noailles est une écriture du désir sexuel sans le nommer, c'est bien entendu une interprétation possible, mais est-ce le désir sexuel qui est la clef de tout désir? ce n'est pas évident.
Je remarque toutefois non sans vice à quel magnifique exercice d'invention nous avons malheureusement échappé!


:aaq:
avatar
Tem-to
Vénérable

Re: Un texte de c... au bac stmg !

par Tem-to le Sam 17 Juin 2017 - 11:50
@Celadon a écrit:Si vous parlez de train, Cripure va revenir.
Continuez, donc. Very Happy
professeur Ceux qui m'aiment prendront le train. Patrice Chéreau.

_________________
Il nous faut donner des gages de vanité : la société n'accepte pas qu'on en soit dénué.
avatar
VicomteDeValmont
Esprit éclairé

Re: Un texte de c... au bac stmg !

par VicomteDeValmont le Sam 17 Juin 2017 - 20:32
@Celadon a écrit:Si vous parlez de train, Cripure va revenir.
Continuez, donc. Very Happy

Il pourrait, non?
L'an n'est-il pas passé?

_________________
Cette insigne faveur que votre coeur réclame
Nuit à ma renommée et répugne à mon âme.
avatar
VicomteDeValmont
Esprit éclairé

Re: Un texte de c... au bac stmg !

par VicomteDeValmont le Sam 17 Juin 2017 - 20:34
Le texte en entier:

Texte B : Anna de NOAILLES, « Trains en été », Les Eblouissements, 1907.

Trains en été

Pendant ce soir inerte1 et tendre de l’été,
Où la ville, au soir bleu mêlant sa volupté2,
Laisse les toits d’argent s’effranger dans l’espace,
J’entends le cri montant et dur des trains qui passent...
— Qu’appellent-ils avec ces cris désespérés ?
Sont-ce les bois dormants, l’étang, les jeunes prés,
Les jardins où l’on voit les petites barrières
Plier au poids des lis et des roses trémières ?
Est-ce la route immense et blanche de juillet
Que le brûlant soleil frappe à coups de maillet3 ;
Sont-ce les vérandas dont ce dur soleil crève
Le vitrage ébloui comme un regard qui rêve ?
— Ô trains noirs qui roulez en terrassant le temps,
Quel est donc l’émouvant bonheur qui vous attend ?
Quelle inimaginable et bienfaisante extase4
Vous est promise au bout de la campagne rase ?
Que voyez-vous là-bas qui luit et fuit toujours
Et dont s’irrite ainsi votre effroyable amour ?
— Ah ! de quelle brûlure en mon cœur s’accompagne
Ce grand cri de désir des trains vers la campagne...

1 Inerte : sans mouvement, sans énergie.
2 Volupté : plaisir sensuel.
3 Maillet : sorte de marteau.
4 Extase : joie extrême.

_________________
Cette insigne faveur que votre coeur réclame
Nuit à ma renommée et répugne à mon âme.
avatar
Caspar
Bon génie

Re: Un texte de c... au bac stmg !

par Caspar le Sam 17 Juin 2017 - 20:36
Bon alors ok on peut y voir su sexuel (le train phallique et tout ça) mais on peut faire un commentaire composé correct sans l'évoquer non ?
avatar
Rendash
Bon génie

Re: Un texte de c... au bac stmg !

par Rendash le Sam 17 Juin 2017 - 21:22
@VicomteDeValmont a écrit:
@Celadon a écrit:Si vous parlez de train, Cripure va revenir.
Continuez, donc. Very Happy

Il pourrait, non?
L'an n'est-il pas passé?
Il ne veut pas.
Et ce n'est pas pour un an, c'est jusqu'à ce qu'il rampe. Autant dire que, hein, bon.


@Euthyphron a écrit:
Il me paraît plus probable de croire qu'Anna de Noailles ayant voulu produire une écriture du désir en général, ait forcément rencontré des analogies ou des similitudes avec le désir sexuel, puisque celui-ci est le plus intense de tous.
Hochépatro, hein. La clope après huit heures de cours ou de train non stop ... Laughing

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
NLM76
Esprit éclairé

Re: Un texte de c... au bac stmg !

par NLM76 le Sam 17 Juin 2017 - 22:35
Caspar Goodwood a écrit:Bon alors ok on peut y voir su sexuel (le train phallique et tout ça) mais on peut faire un commentaire composé  correct sans l'évoquer non ?
Première découverte de ce poème ce soir. Je dois reconnaître que si l'on n'y voit pas quelque chose en rapport avec le désir sexuel, ce poème est juste ch...

_________________
Sites du grip et des gripiens :
http://instruire.fr
http://slecc.fr/GRIP.htm
http://doublecasquette3.eklablog.com/
http://pedagoj.eklablog.com/
www.lettresclassiques.fr
avatar
VicomteDeValmont
Esprit éclairé

Re: Un texte de c... au bac stmg !

par VicomteDeValmont le Sam 17 Juin 2017 - 22:37
En effet, s'il n'y a rien de sexuel, le poème est simplement trivial et bourré de lieux communs.

_________________
Cette insigne faveur que votre coeur réclame
Nuit à ma renommée et répugne à mon âme.
avatar
Caspar
Bon génie

Re: Un texte de c... au bac stmg !

par Caspar le Sam 17 Juin 2017 - 22:38
J'avoue être assez hermétique à la poésie de toute façon, à quelques exceptions près.
avatar
Awott
Niveau 10

Re: Un texte de c... au bac stmg !

par Awott le Sam 17 Juin 2017 - 23:00
@Euthyphron a écrit:
Par exemple, "extase" signifie sortie hors de soi, et c'est le terme qui convient quand on veut parler en mystique de l'union de l'âme à Dieu. Mais c'est aussi un synonyme convenable d'orgasme (et non de joie extrême, bien vue la dénonciation du ridicule des notes par nitescence).

L'orgasme est-il exclu pour les religieuses mystiques ?

Je viens de feuilleter l'ensemble du recueil dont provient ce poème, je pense qu'à sa lecture l'idée d'un désir charnel n'en est que plus apparent ! Je vais me le mettre en lecture pour l'été.
avatar
Euthyphron
Niveau 5

Re: Un texte de c... au bac stmg !

par Euthyphron le Dim 18 Juin 2017 - 12:14
@VicomteDeValmont a écrit:En effet, s'il n'y a rien de sexuel, le poème est simplement trivial et bourré de lieux communs.
Je suis d'accord. Il est totalement invraisemblable qu'il n'y ait rien de sexuel en ce poème.
Mais je m'interroge sur son intention et sur sa réception, à une époque où la psychanalyse n'est encore qu'une théorie exotique et où il ne convient pas de parler de sexe. Est-ce seulement un moyen de parler de sexualité en évitant la censure (dans ce cas, je me répète, mais je ne peux m'empêcher d'imaginer vicieusement le bel exercice d'invention à demander aux élèves )? Ou une manière de célébrer le désir dans toutes ses dimensions, au gré du lecteur? Je pencherais pour la deuxième interprétation. Qu'en dit le corrigé? Pardon, je plaisante!
avatar
dita
Habitué du forum

Re: Un texte de c... au bac stmg !

par dita le Mar 20 Juin 2017 - 17:05
@nlm76 a écrit: ce poème est juste ch...
Tu as oublié le à.
avatar
NLM76
Esprit éclairé

Re: Un texte de c... au bac stmg !

par NLM76 le Mar 20 Juin 2017 - 19:25
@Euthyphron a écrit:
@VicomteDeValmont a écrit:En effet, s'il n'y a rien de sexuel, le poème est simplement trivial et bourré de lieux communs.
Je suis d'accord. Il est totalement invraisemblable qu'il n'y ait rien de sexuel en ce poème.
Mais je m'interroge sur son intention et sur sa réception, à une époque où la psychanalyse n'est encore qu'une théorie exotique et où il ne convient pas de parler de sexe. Est-ce seulement un moyen de parler de sexualité en évitant la censure (dans ce cas, je me répète, mais je ne peux m'empêcher d'imaginer vicieusement le bel exercice d'invention à demander aux élèves )? Ou une manière de célébrer le désir dans toutes ses dimensions, au gré du lecteur? Je pencherais pour la deuxième interprétation. Qu'en dit le corrigé? Pardon, je plaisante!
Les deux mon capitaine. Maintenant, je suis assez dubitatif avec cette idée de "censure". Il ne s'agit pas de contourner une administration tyrannique, mais mais des convenances humaines qui sont là précisément pour qu'on joue avec. C'est l'un des principes fondamentaux de l'érotisme : voiler, dévoiler.
On n'a pas attendu Freud pour être des obsédés sexuels, et l'homme aime à voir des symboles sexuels partout. Tiens voyez "La solitude" de Théophile de Viau. Un vrai régal de coquineries...

_________________
Sites du grip et des gripiens :
http://instruire.fr
http://slecc.fr/GRIP.htm
http://doublecasquette3.eklablog.com/
http://pedagoj.eklablog.com/
www.lettresclassiques.fr
Contenu sponsorisé

Re: Un texte de c... au bac stmg !

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum