Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Celadon
Demi-dieu

Révoltant : la neurochirugie ferme la porte à une jeune femme d'origine maghrébine et populaire

par Celadon le Mar 20 Juin 2017 - 17:05
https://www.mediapart.fr/journal/france/200617/la-neurochirurgie-ferme-la-porte-une-femme-dorigine-maghrebine-et-populaire
Sabrina habite de nouveau chez ses parents, à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis). Elle vit du RSA. Après 15 années d’études supérieures, cette neurochirurgienne de 33 ans, issue d’un milieu populaire, aurait pu être l’incarnation du mérite républicain, « un modèle » pour son quartier. Mais cette femme d’origine maghrébine a atterri dans un milieu machiste, élitiste, hostile, où elle ne parvient pas à se faire une place bien qu’elle ait validé tous les concours et examens nécessaires. « Mes parents ont tout sacrifié pour moi. Et après tous ces efforts, tout ce cursus, je suis devenue un cas social.
Et on se demande pourquoi les cerveaux partent aux USA.
avatar
VicomteDeValmont
Esprit éclairé

Re: Révoltant : la neurochirugie ferme la porte à une jeune femme d'origine maghrébine et populaire

par VicomteDeValmont le Mar 20 Juin 2017 - 17:20
Je ne peux pas lire l'article mais pourquoi ne pourrait-elle pas travailler en hôpital public si elle a les diplômes?

_________________
Cette insigne faveur que votre coeur réclame
Nuit à ma renommée et répugne à mon âme.
avatar
Celadon
Demi-dieu

Re: Révoltant : la neurochirugie ferme la porte à une jeune femme d'origine maghrébine et populaire

par Celadon le Mar 20 Juin 2017 - 17:29
Je ne sais pas, je n'ai pas pu lire non plus, mais il est explicitement dit qu'il s'agit d'un milieu machiste, élitiste et hostile, dans lequel elle n'a pas pu se faire une place. Je n'en sais pas plus. Si quelqu'un a l'article tout entier, sans citer, peut-être pourra-t-il compléter cette information ? Je suppose qu'elle n'a pas supporté l'ambiance, mais ce ne sont que des supputations.
avatar
VicomteDeValmont
Esprit éclairé

Re: Révoltant : la neurochirugie ferme la porte à une jeune femme d'origine maghrébine et populaire

par VicomteDeValmont le Mar 20 Juin 2017 - 17:52
Donc c'est une "petite nature" et sa condition sociale n'a rien à voir avec tout ça?

Parce le milieu élitiste, après 15 ans d'étude, ça paraît en effet entendu...

Quant à hostile, stagiaire en REP+ est sans doute bien pire.

Reste "machiste" mais ça doit vraiment dépendre des collègues et des personnes avec lesquelles tu travailles.

_________________
Cette insigne faveur que votre coeur réclame
Nuit à ma renommée et répugne à mon âme.
avatar
Rabelais
Vénérable

Re: Révoltant : la neurochirugie ferme la porte à une jeune femme d'origine maghrébine et populaire

par Rabelais le Mar 20 Juin 2017 - 18:05
Oui, en fait, la presse reste la presse et elle aime beaucoup faire dans le pathos.
Et si la personne concernée est une femme et, de plus, d'origine maghrébine et populaire, c'est mieux.
Moi, je ne vois pas ce que ça vient faire là.
Je ne nie pas que le milieu soit sexiste et sectaire, mais enfin, cette habitude de citer les origines systématiquement pour laisser entendre qu'en prime, elle pourrait avoir été victime de racisme, commence à M agacer.
Je ne crois pas que l'insertion passe par la mise en exergue des origines.
Quant on est français et  qu'on a fait des études, on est francais et on a fait des études, point, qu'on soit italien, maghrébin, roumain de par nos grands parents ou nos parents n'a , ni à être précisé, ni à être utilisé pour justifier des situations.
Je ne me leurre pas.
Je crois tout simplement que tant que la récupération a bon dos.

_________________
Le temps ne fait rien à l'affaire, quand on est c., on est c.
avatar
Artysia
Modérateur

Re: Révoltant : la neurochirugie ferme la porte à une jeune femme d'origine maghrébine et populaire

par Artysia le Mar 20 Juin 2017 - 18:09
Je viens de lire l'article : son dernier stage à Toulouse n'a pas été validé pour laisser la place au fils d'un neurochirurgien connu. Des pontes ont essayé de la dissuader de continuer dans cette spécialité. Selon SUD, c'est en raison de son sexe premièrement et certainement de son origine.

Elle a validé d'autres stages dans d'autres villes, et sa thèse à Paris, après avoir été invalidée par Toulouse encore.
Elle a dû faire face à l'agressivité du personnel travaillant avec elle, elle a déposé plusieurs plaintes ce qui n'a pas plu au milieu.

« Les centres de formation sont peu nombreux, explique Djillali Annane, ancien conseiller au cabinet de la ministre de la santé Marisol Touraine qui a suivi le dossier. Les équipes se connaissent. Or le poste qu’elle recherche nécessite un adoubement. Le ministère était prêt à faciliter l’ouverture d’un poste, mais ça ne marche pas. Pourtant, si elle a validé son internat, c’est qu’elle a le niveau requis. Après, on ne peut pas nier qu’on est dans un milieu où si le candidat n’est pas du moule, il lui est difficile de faire son chemin. »

À la fédération CGT de la santé, Philippe Crepel explique qu’elle paie « le fait d’avoir dit ce que personne n’ose dire, de s’être rebellée contre ce pouvoir surdimensionné de la hiérarchie, qui valide le parcours tous les six mois. D’autres, qui ont déjà 8 ou 9 années d’études derrière eux, ne veulent pas jouer avec le feu. Se faire invalider un stage, c’est 6 mois de perdus. Après huit ans d’études, ça fait réfléchir. Les internes subissent donc les humiliations devant les collègues, les agressions, les mots cassants. Sabrina, elle, est “blacklistée” car des internes qui déposent des mains courantes contre des chefs de service, il n’y en a pas beaucoup. Mais ne pas trouver d’emploi, on n’a jamais vu ça. Pourtant, on en voit des dossiers ; il y a deux millions de salariés dans notre secteur. Mais des comme ça, non. Il n’y a pas d’éléments contre elle dans son dossier. Le ministère, qui fait ce qu’il peut, n’arrive pas à faire appliquer le droit. »
avatar
Celadon
Demi-dieu

Re: Révoltant : la neurochirugie ferme la porte à une jeune femme d'origine maghrébine et populaire

par Celadon le Mar 20 Juin 2017 - 18:32
C'est un comble.
Rabelais, dans l'absolu je suis ok avec ce que tu dis. In situ, c'est tout de même autre chose.
avatar
Rabelais
Vénérable

Re: Révoltant : la neurochirugie ferme la porte à une jeune femme d'origine maghrébine et populaire

par Rabelais le Mar 20 Juin 2017 - 18:49
Oui, bien sûr, mais la dernière citation de Artysia est révélatrice.
Il s'agit d'une blackliste pour rébellion, ce qui ne se fait pas dans ce métier et c'est regrettable.
Un peu comme nos stagiaires qui se battent contre l'espe et auxquels on conseille de ne pas bouger AVANT la titularisation et de lutter ensuite.
Peu le font ensuite pour défendre les nouveaux stagiaires.
Heureusement, les syndicats sont là pour que toute rébellion ne vire pas à la querelle personnelle.
Il y a eu piston dans son cas , c'est évidemment une honte, mais encore une fois, rien ne prouve qu'elle ait été discriminée.
D'ailleurs, le fait qu'un " fils de " ait eu son poste le prouve.
Je ne crois pas que ses origines soient en cause.
Le fait qu'après 9 ans, elle n'ait toujours pas compris les codes de fonctionnement de sa corporation, en revanche, n'a pas joué en sa faveur.

_________________
Le temps ne fait rien à l'affaire, quand on est c., on est c.
avatar
Artysia
Modérateur

Re: Révoltant : la neurochirugie ferme la porte à une jeune femme d'origine maghrébine et populaire

par Artysia le Mar 20 Juin 2017 - 19:00
Selon l'article, le fait d'être une femme est assez clairement un handicap supplémentaire. Une association la soutenant parle de harcèlement sexuel.

Pour en revenir aux premiers messages : il est quand même important de lire l'article en entier pour réagir car seule l'introduction en suffit pas à comprendre l'affaire.
avatar
Escargot Géant
Niveau 7

Re: Révoltant : la neurochirugie ferme la porte à une jeune femme d'origine maghrébine et populaire

par Escargot Géant le Mar 20 Juin 2017 - 19:24
Je n'ai pas lu l'article en entier mais quand la seule neurochirurgienne qui n'a pas de boulot en France est
-une femme
-d'origine maghrébine
-pas du milieu
-victime de harcèlement mais qui a porté plainte
ça me paraît très compliqué de croire que c'est une coincidence et qu'il n'y a pas de lien!
avatar
Celadon
Demi-dieu

Re: Révoltant : la neurochirugie ferme la porte à une jeune femme d'origine maghrébine et populaire

par Celadon le Mar 20 Juin 2017 - 19:56
@Rabelais a écrit:Oui, bien sûr, mais la dernière citation de Artysia est révélatrice.
Il s'agit d'une blackliste pour rébellion, ce qui ne se fait pas dans ce métier et c'est regrettable.
Un peu comme nos stagiaires qui se battent contre l'espe et auxquels on conseille de ne pas bouger AVANT la titularisation et de lutter ensuite.
Peu le font ensuite pour défendre les nouveaux stagiaires.
Heureusement, les syndicats sont là pour que toute rébellion ne vire pas à la querelle personnelle.
Il y a eu piston dans son cas , c'est évidemment une honte, mais encore une fois, rien ne prouve qu'elle ait été discriminée.
D'ailleurs, le fait qu'un " fils de " ait eu son poste le prouve.
Je ne crois pas que ses origines soient en cause.
Le fait qu'après 9 ans, elle n'ait toujours pas compris les codes de fonctionnement de sa corporation, en revanche, n'a pas joué en sa faveur.
heu affraid
avatar
Rabelais
Vénérable

Re: Révoltant : la neurochirugie ferme la porte à une jeune femme d'origine maghrébine et populaire

par Rabelais le Mar 20 Juin 2017 - 20:00
Oui, on se bat de l'intérieur.
Je ne voulais pas te choquer.
C'est pour cela que j'avais repris l'exemple de nos stagiaires auxquels nous-mêmes ici conseillons d'attendre la fin de l'année de stage.
Le code tacite ici est aussi de changer les choses après, une fois qu'on a les cartes en main, pas quand on risque le RSA après 9 ans d'études.

De plus, j'ajouterais, non pas pour illustrer mon propos précédent, mais plutôt parce qu'effectivement, il ne faut pas juger une personne sans avoir lu les articles , je cite :"
Sabrina habite de nouveau chez ses parents, à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis). Elle vit du RSA. Après 15 années d’études supérieures, cette neurochirurgienne de 33 ans, issue d’un milieu populaire, aurait pu être l’incarnation du mérite républicain, « un modèle » pour son quartier. Mais cette femme d’origine maghrébine a atterri dans un milieu machiste, élitiste, hostile, où elle ne parvient pas à se faire une place bien qu’elle ait validé tous les concours et examens nécessaires. « Mes parents ont tout sacrifié pour moi. Et après tous ces efforts, tout ce cursus, je suis devenue un cas social. J’ai la rage. Dans le 93, j’ai envie de dire aux jeunes : Allez-y ! Brûlez des voitures ! Vous avez raison. Ça ne sert à rien de faire de grandes écoles. Cette société est pourrie"
Source Mediapart.


Dernière édition par Rabelais le Mar 20 Juin 2017 - 20:04, édité 1 fois

_________________
Le temps ne fait rien à l'affaire, quand on est c., on est c.
avatar
Celadon
Demi-dieu

Re: Révoltant : la neurochirugie ferme la porte à une jeune femme d'origine maghrébine et populaire

par Celadon le Mar 20 Juin 2017 - 20:04
Il doit y avoir moyen de remédier à cette injustice, tout de même !!! Et quelle gabegie !
archeboc
Esprit éclairé

Re: Révoltant : la neurochirugie ferme la porte à une jeune femme d'origine maghrébine et populaire

par archeboc le Mar 20 Juin 2017 - 22:50

Dans un monde qui tourne rond, il y a quand même des solutions pour le ministère : une bourse d'un an à Londres ou à Philadelphie dans un service de rang A, avec rapport circonstancié du prof accueillant. Si le rapport est favorable, titularisation en France, avec récurage et restructuration du service où elle a échoué. Sinon, retour à la situation actuelle.

_________________
Pour des raisons de commodité nous utilisons dans nos analyses un classement des élèves en « bons », « moyens » et « faibles » qui n'est valable qu'à l'intérieur de chaque classe ou dans des classes de même type. En fait, les élèves que nous appelons « bons » sont plutôt des élèves moyens, les « moyens » des élèves plutôt faibles et les « faibles » des élèves en grande difficulté.
van Zanten Agnès. Le quartier ou l'école ? Déviance et sociabilité adolescente dans un collège de banlieue . In: Déviance et société. 2000 - Vol. 24 - N°4. Les désordres urbains : regards sociologiques. pp. 377-401. note 3


User17706
Enchanteur

Re: Révoltant : la neurochirugie ferme la porte à une jeune femme d'origine maghrébine et populaire

par User17706 le Mar 20 Juin 2017 - 22:53
@Artysia a écrit: Pour en revenir aux premiers messages : il est quand même important de lire l'article en entier pour réagir
Allons, s'il faut maintenant se renseigner avant de l'ouvrir, où va-t-on ?...

_________________
'Tis a blushing, shamefaced spirit that mutinies in a man’s bosom. It fills a man full of obstacles. It made me once restore a purse of gold that by chance I found. It beggars any man that keeps it. It is turned out of towns and cities for a dangerous thing, and every man that means to live well endeavors to trust to himself and live without it.
____________

When everybody is swept away unthinkingly by what everybody else does and believes in, those who think are drawn out of hiding because their refusal to join is conspicuous and thereby becomes a kind of action.
avatar
Celadon
Demi-dieu

Re: Révoltant : la neurochirugie ferme la porte à une jeune femme d'origine maghrébine et populaire

par Celadon le Mar 20 Juin 2017 - 22:57
On peut l'ouvrir pour demander des renseignements, oui ? C'est encore permis ?
avatar
Djorgal
Niveau 4

Re: Révoltant : la neurochirugie ferme la porte à une jeune femme d'origine maghrébine et populaire

par Djorgal le Mar 20 Juin 2017 - 23:22
Comme on ne peut pas lire l'article sans payer, si on ne peut pas parler sans, ça devient triste que le droit à la parole soit soumis à une taxe.

Là c'est difficile de se faire une opinion en n'ayant qu'une seule version des faits visiblement très catégorique. Par exemple je lis qu'elle a porté plainte pour harcèlement sexuel, que dit le jugement ?

C'est tout à fait imaginable que cette plainte n'était en réalité pas fondée, je ne veux pas dire que c'est le cas, je n'en sais rien. Auquel cas je peux comprendre que ses collègues se méfient d’interagir avec elle et ne l'apprécient pas plus que ça, c'est difficile d'avoir une attitude de travail saine avec quelqu'un dont vous penser qu'elle risque de porter plainte contre vous.

Le milieu de la neurochirurgie n'a effectivement que peu souvent à faire à des jeunes maghrébines d'origines populaires, ça j'en suis persuadé. Mais est-ce que cette jeune fille est réellement victime de cet état de fait ou est-ce qu'elle joue la carte de la victimisation, voir même un peu des deux ? Avec une seule version des faits c'est très difficile de se faire une opinion.
avatar
Celadon
Demi-dieu

Re: Révoltant : la neurochirugie ferme la porte à une jeune femme d'origine maghrébine et populaire

par Celadon le Mar 20 Juin 2017 - 23:27
Oui enfin moi ce que je vois dans cette histoire c'est le beau gâchis de x années d'études pour finir au RSA.
Elle serait quand même plus utile ailleurs, non ?
avatar
Artysia
Modérateur

Re: Révoltant : la neurochirugie ferme la porte à une jeune femme d'origine maghrébine et populaire

par Artysia le Mar 20 Juin 2017 - 23:29
@Djorgal a écrit:Comme on ne peut pas lire l'article sans payer, si on ne peut pas parler sans, ça devient triste que le droit à la parole soit soumis à une taxe.

Ce n'est pas une taxe. C'est un abonnement, comme un grand nombre de médias aujourd'hui. Après on peut très bien parler de l'affaire, mais en tirer des conclusions alors qu'on n'a pas lu l'article est tout de même problématique.

@Djorgal a écrit:Là c'est difficile de se faire une opinion en n'ayant qu'une seule version des faits visiblement très catégorique. Par exemple je lis qu'elle a porté plainte pour harcèlement sexuel, que dit le jugement ?

C'est tout à fait imaginable que cette plainte n'était en réalité pas fondée, je ne veux pas dire que c'est le cas, je n'en sais rien. Auquel cas je peux comprendre que ses collègues se méfient d’interagir avec elle et ne l'apprécient pas plus que ça, c'est difficile d'avoir une attitude de travail saine avec quelqu'un dont vous penser qu'elle risque de porter plainte contre vous.

Qui a parlé de plainte pour harcèlement sexuel ? Il n'y en a pas eu.
Et pour la seule version des faits : les médecins appelés n'ont pas souhaité réagir, un membre du cabinet de l'ex ministre de la santé oui par contre.
Ca serait bien de ne pas déformer ce qui a pu être écrit.
avatar
Celadon
Demi-dieu

Re: Révoltant : la neurochirugie ferme la porte à une jeune femme d'origine maghrébine et populaire

par Celadon le Mar 20 Juin 2017 - 23:52
Il est pour le moins paradoxal que l'on tire les étudiants au sort pour l'entrée à l'université, que l'on promeuve la discrimination positive comme panacée, et que l'on ne trouve pas le moyen d'inclure une neurochirurgienne dans une unité hospitalière. Ca interroge, tout de même.
avatar
Artysia
Modérateur

Re: Révoltant : la neurochirugie ferme la porte à une jeune femme d'origine maghrébine et populaire

par Artysia le Mar 20 Juin 2017 - 23:56
Je ne vois pas où est la situation paradoxale, elle est surtout très très traditionnelle. En France il faut être dans le moule, point.
avatar
Celadon
Demi-dieu

Re: Révoltant : la neurochirugie ferme la porte à une jeune femme d'origine maghrébine et populaire

par Celadon le Mer 21 Juin 2017 - 0:00
Le paradoxe réside dans le fait qu'un tirage au sort, tout comme le fait d'appartenir à une minorité visible pour entreprendre des études ardues et longues n'est en rien gage de réussite. La neurochirurgienne a réussi toutes les étapes mais ne trouve pas sa place. C'est totalement ahurissant.
avatar
Djorgal
Niveau 4

Re: Révoltant : la neurochirugie ferme la porte à une jeune femme d'origine maghrébine et populaire

par Djorgal le Mer 21 Juin 2017 - 0:00
@Artysia a écrit:Ce n'est pas une taxe. C'est un abonnement, comme un grand nombre de médias aujourd'hui.

Un abonnement pour avoir le droit de parler ?
Je n'ai rien contre le fait que la lecture de l'article soit payante, mais j'ai contre le fait que le droit de parole le soit.

@Artysia a écrit:Et pour la seule version des faits : les médecins appelés n'ont pas souhaité réagir

Donc nous n'avons effectivement pas leur version des faits. Ne pas avoir envie de commenter n'est pas une preuve de culpabilité. De plus il faut noter que ceux qui les ont sollicités a ce propos sont des personnes qui les jugent coupables de toutes façons, si on a peu de raison de s'attendre à être écouté de manière impartiale, commenter n'est pas très malin.

Ils n'ont pas grand chose à commenter de toutes façons. Imagine par exemple qu'ils disent : "Il ne se passe rien de tel, elle exagère." Eh bien un tel commentaire va forcément leur retomber dessus et appeler à un scandale monstrueux même s'il s'avère être vrai (et encore une fois, je ne dis pas que c'est le cas).

@Artysia a écrit:un membre du cabinet de l'ex ministre de la santé oui par contre.

Ah bon ? Qui donc et qu'est-ce qu'il a dit ?

Ca serait bien de ne pas déformer ce qui a pu être écrit.

L'idée de déformer les propos implique que je voudrais les détourner pour proposer ma conclusion. Il n'en est rien, j'ai simplement lu en diagonale a la recherche d'une information pertinente pour pouvoir tirer une conclusion et je ne vois rien qui le permette. Je ne prétend pas être expert, ni connaître les tenant et aboutissant de cette affaire, j'essaie simplement de me renseigner et de comprendre.

D'ailleurs en te relisant, effectivement tu dis qu'une "association parle de harcèlement sexuel", ce qui est encore moindre qu'un dépôt de plainte. Les associations disent pleins de choses, mais là je cherche quels sont les faits, de préférence avérés.
User17706
Enchanteur

Re: Révoltant : la neurochirugie ferme la porte à une jeune femme d'origine maghrébine et populaire

par User17706 le Mer 21 Juin 2017 - 0:03
@Djorgal a écrit:
@Artysia a écrit:Ce n'est pas une taxe. C'est un abonnement, comme un grand nombre de médias aujourd'hui.

Un abonnement pour avoir le droit de parler ?
Je n'ai rien contre le fait que la lecture de l'article soit payante, mais j'ai contre le fait que le droit de parole le soit.
Mais vous l'avez. D'ailleurs vous êtes en train d'en faire usage.

Tout comme j'en fais usage en me demandant tout haut ce que peut bien valoir un diagnostic établi en l'ignorance d'à peu près tous les faits pertinents. Et en répondant: pas grand'chose Smile

_________________
'Tis a blushing, shamefaced spirit that mutinies in a man’s bosom. It fills a man full of obstacles. It made me once restore a purse of gold that by chance I found. It beggars any man that keeps it. It is turned out of towns and cities for a dangerous thing, and every man that means to live well endeavors to trust to himself and live without it.
____________

When everybody is swept away unthinkingly by what everybody else does and believes in, those who think are drawn out of hiding because their refusal to join is conspicuous and thereby becomes a kind of action.
avatar
Artysia
Modérateur

Re: Révoltant : la neurochirugie ferme la porte à une jeune femme d'origine maghrébine et populaire

par Artysia le Mer 21 Juin 2017 - 0:06
@Djorgal a écrit:
@Artysia a écrit:Ce n'est pas une taxe. C'est un abonnement, comme un grand nombre de médias aujourd'hui.

Un abonnement pour avoir le droit de parler ?
Je n'ai rien contre le fait que la lecture de l'article soit payante, mais j'ai contre le fait que le droit de parole le soit.

Tu peux m'éclairer sur cette taxe à payer pour parler ? Je ne comprends pas.


@Djorgal a écrit:
@Artysia a écrit:un membre du cabinet de l'ex ministre de la santé oui par contre.

Ah bon ? Qui donc et qu'est-ce qu'il a dit ?

Tu n'as qu'à lire ce que j'ai déjà écrit pour le savoir. Lire en diagonale ne suffit pas apparemment.

Contenu sponsorisé

Re: Révoltant : la neurochirugie ferme la porte à une jeune femme d'origine maghrébine et populaire

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum