Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Caspar
Esprit sacré

Re: Le cacalauréat : modeste témoignage d’un correcteur du bac

par Caspar le Mer 21 Juin 2017 - 13:16
L'an dernier nous avions eu quelques consignes de "bienveillance" en plus du corrigé imprimé.
avatar
Oxford
Habitué du forum

Re: Le cacalauréat : modeste témoignage d’un correcteur du bac

par Oxford le Mer 21 Juin 2017 - 13:37
@Ali Devine a écrit:
Je propose 12 ; chez mes collègues, on monterait volontiers à 14. Suis-je une peau de vache ? Mes collègues ont-ils intériorisé cette horrible, gluante et verdâtre bienveillance ? Je ne sais pas. Oui, à l'évidence (tout comme mes collègues)

Comme chaque année, je ressors de cette réunion profondément démoralisé, ruminant de vagues projets de reconversion professionnelle. Au minimum, il faut que j'écrive à ma hiérarchie afin d’obtenir une dispense définitive de correction des copies du bac. Je suis pathologiquement malveillant.

_________________
Tutti i ghjorna si n'impara.
avatar
mafalda16
Modérateur

Re: Le cacalauréat : modeste témoignage d’un correcteur du bac

par mafalda16 le Mer 21 Juin 2017 - 16:08
Caspar Goodwood a écrit:L'an dernier nous avions eu quelques consignes de "bienveillance" en plus du corrigé imprimé.


"Consignes" qui n'en sont pas car elles n'ont aucune valeur légale...
avatar
Kirth
Niveau 8

Re: Le cacalauréat : modeste témoignage d’un correcteur du bac

par Kirth le Mer 21 Juin 2017 - 16:12
Et si on note honnêtement, qui doit se charger de doubler les notes ? Nous après une tirade sur la bienveillance, un ordinateur, les IPR ? J'imagine qu'on nous demande une révision personnelle, que se passe-t-il si elle est minime "histoire de" ? En gros à quel moment cela devient inacceptable pour les IPR ?
avatar
Écusette de Noireuil
Neoprof expérimenté

Re: Le cacalauréat : modeste témoignage d’un correcteur du bac

par Écusette de Noireuil le Mer 21 Juin 2017 - 16:27
Je suis bien malheureuse de voir que comme d'habitude la bienveillance qui est un concept vraiment très intéressant et important est galvaudée et confondue volontairement par les consignes qui nous sont données avec le laxisme.
La bienveillance, la vraie, n'est pas du tout incompatible avec l'exigence.

_________________
" Les mots servent à libérer une matière silencieuse qui est bien plus vaste que les mots" (Sarraute)
avatar
Ali Devine
Niveau 8

Re: Le cacalauréat : modeste témoignage d’un correcteur du bac

par Ali Devine le Mer 21 Juin 2017 - 17:50
@Écusette de Noireuil a écrit:Je suis bien malheureuse de voir que comme d'habitude la bienveillance qui est un concept vraiment très intéressant et important est galvaudée et confondue volontairement par les consignes qui nous sont données avec le  laxisme.
La bienveillance,  la vraie, n'est pas du tout incompatible avec l'exigence.

Je suis parfaitement d'accord. Les consignes données me paraissent même opposées à toute véritable bienveillance, puisqu'elles consistent en fait à admettre avec un haussement d'épaules la médiocrité du travail rendu, exactement comme si nos élèves étaient dans le fond incapables de se hisser au-dessus de cela. Il faudrait trouver un autre mot, une autre expression pour désigner cette façon d'agir : condescendance, bienfaisance corrective, assistanat évaluatif, discrimination positive pour personnes en situation de réussite scolaire différée, etc.

_________________
Mon site
avatar
gauvain31
Monarque

Re: Le cacalauréat : modeste témoignage d’un correcteur du bac

par gauvain31 le Mer 21 Juin 2017 - 17:53
@Ali Devine a écrit:
@Écusette de Noireuil a écrit:Je suis bien malheureuse de voir que comme d'habitude la bienveillance qui est un concept vraiment très intéressant et important est galvaudée et confondue volontairement par les consignes qui nous sont données avec le  laxisme.
La bienveillance,  la vraie, n'est pas du tout incompatible avec l'exigence.

Je suis parfaitement d'accord. Les consignes données me paraissent même opposées à toute véritable bienveillance, puisqu'elles consistent en fait à admettre avec un haussement d'épaules la médiocrité du travail rendu, exactement comme si nos élèves étaient dans le fond incapables de se hisser au-dessus de cela. Il faudrait trouver un autre mot, une autre expression pour désigner cette façon d'agir : condescendance, bienfaisance corrective, assistanat évaluatif, discrimination positive pour personnes en situation de réussite scolaire différée, etc.

Elle est très bien celle-là !! On peut dire aussi tout simplement: complaisance:
avatar
Écusette de Noireuil
Neoprof expérimenté

Re: Le cacalauréat : modeste témoignage d’un correcteur du bac

par Écusette de Noireuil le Mer 21 Juin 2017 - 18:05
Oui, très bien, on pourrait systématiquement remplacer" bienveillance" par "complaisance" lorsque l'on a l'impression que le mot est employé à tort dans ce sens-là!
Ça pourrait donner lieu à quelques joutes verbales réjouissantes avec les inspecteurs...
Bon, heureusement ils ne sont pas tous et toutes sur cette ligne là.

_________________
" Les mots servent à libérer une matière silencieuse qui est bien plus vaste que les mots" (Sarraute)
avatar
Elaïna
Empereur

Re: Le cacalauréat : modeste témoignage d’un correcteur du bac

par Elaïna le Jeu 22 Juin 2017 - 10:07
Pour ma part j'ai été bien plus choquée par l'attitude de certains professeurs à la réunion d'entente pour les STMG, que par l'attitude des coordo et par le discours des inspecteurs qu'elles transmettaient

Une copie projetée, truffée de fautes et au langage digne d'un mauvais 6e ("la guerre d'Algérie a commencé avec tout un tas de disputes" et autres joyeusetés) était estimée à près de 14 par un collègue qui trouvait ça "bien écrit" (personnellement je lui aurais mis entre 8 et 10 max) ! Je suis intervenue en disant que je trouvais assez saumâtre de dire que c'était "bien écrit" quand la partie projetée affichait six lignes et huit énormes fautes (d'accord, de syntaxe et d'orthographe)

_________________
J'ai un nouveau clavier, mes messages ont donc des points maintenant !!!
avatar
Iphigénie
Enchanteur

Re: Le cacalauréat : modeste témoignage d’un correcteur du bac

par Iphigénie le Jeu 22 Juin 2017 - 10:11
La seule façon de répondre à ces injonctions et retouches de moyennes c'est de sur-valoriser les copies qui témoignent d'intelligence, quelles que soient les erreurs formelles ( je n'y mets pas les erreurs orthographiques évidemment, hors cas de vraies dyslexies, si tant est qu'on puisse les reconnaître des cas de stupidité et de laisser-aller depuis des lustres dans la scolarité: ça aussi c'est un problème, dans l'intégration......) et descendre les copies indigentes d'esprit et d'expression...
avatar
Marcelle Duchamp
Neoprof expérimenté

Re: Le cacalauréat : modeste témoignage d’un correcteur du bac

par Marcelle Duchamp le Jeu 22 Juin 2017 - 10:21
La seule fois où j'ai ete de correction pour l'épreuve d'arts plastiques du brevet technologique, une collègue, arrivée à 11h30 alors que nous étions tous là depuis 8h, nous demande de revaloriser le barème d'un exercice car lors de l'impression du sujet, le cadre n2 s'était retrouvé sur la page de gauche et le n1 sur la page de droite. Or, "Vous comprenez, c'est difficile de s'en rendre compte qd même!" (donc à 15 ans, elle estimait ses eleves incapables de différencier un 1 d'un 2)... Puis elle nous a aussi demandé d'accepter des trucs débiles genre "le jaune peut être considéré comme une couleur froide" (euh... Non...), "un motif floral peut être composé d'une seule fleur et d'autres signes" (euh... Non...). Bref, si on l'avait écoutée, les notes se seraient toute largement envolées!
D'ailleurs, j'avais ete estomaquée de voir que certains candidats s'étaient permis de corriger des fautes d'orthographes dans le sujet: on parlait d'un APhone de la marque Ipple et plusieurs ont raturé sauvagement l'énoncé pour corriger "la" faute. (J'avais donc enlevé les points de propreté!)!
avatar
totoro
Guide spirituel

Re: Le cacalauréat : modeste témoignage d’un correcteur du bac

par totoro le Jeu 22 Juin 2017 - 10:53
@Iphigénie a écrit:La seule façon de répondre à ces injonctions et retouches de moyennes c'est de sur-valoriser les copies qui témoignent d'intelligence, quelles que soient les erreurs formelles ( je n'y mets pas les erreurs orthographiques évidemment, hors cas de vraies dyslexies, si tant est qu'on puisse les reconnaître des cas de stupidité et de laisser-aller depuis des lustres dans la scolarité: ça aussi c'est un problème, dans l'intégration......) et descendre les copies indigentes d'esprit et d'expression...

J'avoue que je surnote les copies qui ont un peu de bon sens. Ce qui permet de laisser des notes basses aux mauvaises copies.

_________________
avatar
ysabel
Devin

Re: Le cacalauréat : modeste témoignage d’un correcteur du bac

par ysabel le Jeu 22 Juin 2017 - 13:02
@Iphigénie a écrit:La seule façon de répondre à ces injonctions et retouches de moyennes c'est de sur-valoriser les copies qui témoignent d'intelligence, quelles que soient les erreurs formelles ( je n'y mets pas les erreurs orthographiques évidemment, hors cas de vraies dyslexies, si tant est qu'on puisse les reconnaître des cas de stupidité et de laisser-aller depuis des lustres dans la scolarité: ça aussi c'est un problème, dans l'intégration......) et descendre les copies indigentes d'esprit et d'expression...

Idem.
Tous les ans, je mets de 2 ou des 3 sans hésitation et je monte très haut aussi.

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
avatar
Une passante
Neoprof expérimenté

Re: Le cacalauréat : modeste témoignage d’un correcteur du bac

par Une passante le Jeu 22 Juin 2017 - 14:06
L'inconvénient de ce système (que je pratique également), c'est que des élèves médiocres vont se croire excellents...
avatar
totoro
Guide spirituel

Re: Le cacalauréat : modeste témoignage d’un correcteur du bac

par totoro le Jeu 22 Juin 2017 - 14:22
Normalement, ils ont été évalués dans l'année. Ce n'est pas la copie du bac qui va leur donner des ailes...

A l'inverse, j'ai aussi vu de très bons élèves rendre des copies médiocres.

_________________
avatar
Une passante
Neoprof expérimenté

Re: Le cacalauréat : modeste témoignage d’un correcteur du bac

par Une passante le Jeu 22 Juin 2017 - 14:47
Ils sont évalués, en effet, mais je crois que nous avons tous de ces élèves persuadés d'être sous-évalués, tout est de la faute du prof, jamais de la leur...
Un élève capable, mais n'ayant jamais bossé ni donc obtenu plus de 8 en français pendant l'année a eu 14 à l'écrit du bac, il m'a envoyé un mail narquois (que j'ai encore en travers de la gorge), du style qu'il aurait été dommage qu'il redouble (vu que c'était la demande du conseil de classe).
avatar
Iphigénie
Enchanteur

Re: Le cacalauréat : modeste témoignage d’un correcteur du bac

par Iphigénie le Jeu 22 Juin 2017 - 14:54
@Une passante a écrit:Ils sont évalués, en effet, mais je crois que nous avons tous de ces élèves persuadés d'être sous-évalués, tout est de la faute du prof, jamais de la leur...
Un élève capable, mais n'ayant jamais bossé ni donc obtenu plus de 8 en français pendant l'année a eu 14 à l'écrit du bac, il m'a envoyé un mail narquois (que j'ai encore en travers de la gorge), du style qu'il aurait été dommage qu'il redouble (vu que c'était la demande du conseil de classe).
bof, tu peux toujours lui répondre par les statistiques de réussite au bac: pour le rater, il faut quasiment une demande écrite...
ou "dommage qu'il redouble": en effet, t'as fait tout  ce que tu pouvais pour lui... Wink
avatar
Caspar
Esprit sacré

Re: Le cacalauréat : modeste témoignage d’un correcteur du bac

par Caspar le Jeu 22 Juin 2017 - 15:01
@totoro a écrit:Normalement, ils ont été évalués dans l'année. Ce n'est pas la copie du bac qui va leur donner des ailes...

A l'inverse, j'ai aussi vu de très bons élèves rendre des copies médiocres.

Si, ça peut arriver ("Mon prof m'a saqué mais en fait je valais bien mieux que ça"). Ma prof d'espagnol m'avait pronostiqué un 14 et finalement j'ai eu 17, et j'ai pensé "prends-toi ça dans les dents vieille " Very Happy
avatar
Iphigénie
Enchanteur

Re: Le cacalauréat : modeste témoignage d’un correcteur du bac

par Iphigénie le Jeu 22 Juin 2017 - 15:12
Caspar Goodwood a écrit:
@totoro a écrit:Normalement, ils ont été évalués dans l'année. Ce n'est pas la copie du bac qui va leur donner des ailes...

A l'inverse, j'ai aussi vu de très bons élèves rendre des copies médiocres.

Si, ça peut arriver ("Mon prof m'a saqué mais en fait je valais bien mieux que ça"). Ma prof d'espagnol m'avait pronostiqué un 14 et finalement j'ai eu 17, et j'ai pensé "prends-toi ça dans les dents vieille " Very Happy
N'empêche, t'es devenu prof d'anglais Razz
avatar
Caspar
Esprit sacré

Re: Le cacalauréat : modeste témoignage d’un correcteur du bac

par Caspar le Jeu 22 Juin 2017 - 15:57
@Iphigénie a écrit:
Caspar Goodwood a écrit:
@totoro a écrit:Normalement, ils ont été évalués dans l'année. Ce n'est pas la copie du bac qui va leur donner des ailes...

A l'inverse, j'ai aussi vu de très bons élèves rendre des copies médiocres.

Si, ça peut arriver ("Mon prof m'a saqué mais en fait je valais bien mieux que ça"). Ma prof d'espagnol m'avait pronostiqué un 14 et finalement j'ai eu 17, et j'ai pensé "prends-toi ça dans les dents vieille " Very Happy
N'empêche, t'es devenu prof d'anglais Razz

Mais pas d'espagnol (fait trop chaud dans les pays hispanophones, avec tout ce soleil et ma peau d'anglais, j'aurais fini au service des grands brûlés).
avatar
mafalda16
Modérateur

Re: Le cacalauréat : modeste témoignage d’un correcteur du bac

par mafalda16 le Jeu 22 Juin 2017 - 16:13

Non mais !!
avatar
Iphigénie
Enchanteur

Re: Le cacalauréat : modeste témoignage d’un correcteur du bac

par Iphigénie le Jeu 22 Juin 2017 - 17:03
c'est bien ce que je disais Razz
avatar
totoro
Guide spirituel

Re: Le cacalauréat : modeste témoignage d’un correcteur du bac

par totoro le Jeu 22 Juin 2017 - 17:12
@Une passante a écrit:Ils sont évalués, en effet, mais je crois que nous avons tous de ces élèves persuadés d'être sous-évalués, tout est de la faute du prof, jamais de la leur...
Un élève capable, mais n'ayant jamais bossé ni donc obtenu plus de 8 en français pendant l'année a eu 14 à l'écrit du bac, il m'a envoyé un mail narquois (que j'ai encore en travers de la gorge), du style qu'il aurait été dommage qu'il redouble (vu que c'était la demande du conseil de classe).

Mouais. Mes élèves savent qu'ils auront 1 ou 2 points de plus au bac. J'avoue ne pas leur cacher ce qu'on nous dit en réunion, que la moyenne de paquet nous est imposée (il m'arrive d'ailleurs d'augmenter artificiellement leurs notes d'un point quand la moyenne est trop basse : ils ont une note sur le logiciel et une note inférieure sur la copie)... Je leur explique aussi que le jour du bac, c'est le bac, et qu'inconsciemment, ils se mettent davantage la pression et font des efforts qu'ils ne font pas dans l'année.
Je ne suis pas tendre avec eux, mais je n'ai jamais eu l'impression qu'ils se sentaient sous évalués.
Après, il y toujours ceux qui ont besoin qu'on leur dise qu'ils sont exceptionnels pour se mettre à bosser. Et qui ne font rien si on ne rentre pas dans leur jeu, si on n'a pas été capable de voir leur génie...

_________________
avatar
Finrod
Expert

Re: Le cacalauréat : modeste témoignage d’un correcteur du bac

par Finrod le Jeu 22 Juin 2017 - 17:30
@Une passante a écrit:L'inconvénient de ce système (que je pratique également), c'est que des élèves médiocres vont se croire excellents...

La majorité est lucide.

La plupart de mes élèves du sup arrivent en nous disant "non mais ne faites pas attention aux notes, on est nul en fait",  et effectivement, c'est un constat lucide.

Après certains sont surpris que pour les exams et concours du SUP, la magie du BAC n'opère plus, genre j'avais 8 à l'année, j'ai eu 16 au BAC...  ça marche QUE pour le BAC.
avatar
Fesseur Pro
Grand Maître

Re: Le cacalauréat : modeste témoignage d’un correcteur du bac

par Fesseur Pro le Jeu 22 Juin 2017 - 17:35
Et pour le DNB précédemment.

_________________
Pourvu que ça dure... professeur
avatar
Laverdure
Grand sage

Re: Le cacalauréat : modeste témoignage d’un correcteur du bac

par Laverdure le Jeu 22 Juin 2017 - 17:58
Je reviens de commission d'entente et c'est la première année que ça se passe aussi mal et que ça me laisse un goût aussi amer. Nouvel inspecteur qui intervient beaucoup plus dans les discussions autour des copies test, un grand nombre de "primo-correcteurs" et des copies test notées très généreusement, des collègues qui considèrent qu'il faut quasiment abandonner toute forme d'exigence (dans la maîtrise du fond comme dans la qualité de la forme) au motif que l'on ne peut pas attendre la même chose de nos élèves de terminale d'aujourd'hui que ce qu'on pouvait attendre de ceux d'il y a 5 ou 10 ans.

Au total, la commission qui réunissait l'ensemble des correcteurs de l'académie a réussi à se mettre d'accord sur... un 16 pour une dissertation plutôt superficielle, pas trop mal rédigée certes mais surtout inachevée et dont la qualité baisse au fur et à mesure que l'on avance dans la seconde partie cafe . On accepte des dissertations sans trop faire attention sur la forme (on accepte une problématique qui n'est que la reprise de l'intitulé du sujet) cafe . Certains collègues ont donné l'impression de tomber des nues quand j'ai dit, entre autres, que j'avais sanctionné le hors-sujet (pourquoi sanctionner si par ailleurs il y a des éléments de réponse attendus ?) ; je passe sur la qualité de la rédaction : les mises en garde qui figurent sur les pages de garde des sujets ne sont là que pour faire joli et on est prié de mettre les points même si ce qui est écrit ne veut quasiment rien dire.
Jamais je n'ai été aussi déçu par une commission d'entente. J'avais l'impression qu'on était plutôt épargné dans ma discipline : le retour à la réalité est plutôt violent ; c'est la première fois que j'ai cette impression de mascarade au moment de la correction du bac.

_________________
Contenu sponsorisé

Re: Le cacalauréat : modeste témoignage d’un correcteur du bac

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum