Le Nouvel Obs : Un an après mon bac, je me sens un peu paumé.

Page 6 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le Nouvel Obs : Un an après mon bac, je me sens un peu paumé.

Message par Paul Dedalus le Lun 26 Juin 2017 - 15:31

Oui et distinguer les différentes formes de "travail" et les différents sens du mot "travail" est fondamental pour réformer à la fois le monde du travail et de l'éducation.

"je raconte ma vie" - supprimé.


Dernière édition par Equipe de modération le Lun 26 Juin 2017 - 19:00, édité 3 fois (Raison : ...)

Paul Dedalus
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Nouvel Obs : Un an après mon bac, je me sens un peu paumé.

Message par PauvreYorick le Lun 26 Juin 2017 - 15:32

C'est une véritable autobiographie qui s'écrit là, de fil en fil.

_________________
τὸ λέγειν τοὺς λόγους τοὺς ἀπὸ τῆς ἐπιστήμης οὐδὲν σημεῖον·
avatar
PauvreYorick
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Nouvel Obs : Un an après mon bac, je me sens un peu paumé.

Message par Paul Dedalus le Lun 26 Juin 2017 - 15:35

Pareil. Les quelques universitaires qui me font ce reproches finiront par comprendre que l'intime n'est pas séparé de l'universel lorsqu'ils auront enfin accès à ce haut degré de contemplation dans lequel tout resplendit et où tout est unifié.


Encore un petit effort Pauvre Yorick : tu vas bientôt arriver à ce niveau. Wink

Pour parler à ton niveau, c'est très ironique : qu'as-tu fait dans ton post précédent?

Mon message était bien moins egocentré il me semble.


Dernière édition par Paul Dedalus le Lun 26 Juin 2017 - 15:40, édité 1 fois

_________________
«Primus ego in patriam mecum, modo uita supersit. »

Virgile  Georgiques.
avatar
Paul Dedalus
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Nouvel Obs : Un an après mon bac, je me sens un peu paumé.

Message par PauvreYorick le Lun 26 Juin 2017 - 15:40

Tu ne comprends pas bien, et l'adoption d'un ton condescendant n'améliore pas même en surface les choses.

Rien n'empêche de prendre son propre exemple une fois tous les 36 du mois. C'est une activité différente de celle qui consiste à peindre inlassablement son propre portrait en face de gens dont rien ne permet de présumer qu'ils se passionnent pour la question Smile

_________________
τὸ λέγειν τοὺς λόγους τοὺς ἀπὸ τῆς ἐπιστήμης οὐδὲν σημεῖον·
avatar
PauvreYorick
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Nouvel Obs : Un an après mon bac, je me sens un peu paumé.

Message par Paul Dedalus le Lun 26 Juin 2017 - 15:41

Que veux-tu donc que je te réponde?

Tu n'as qu'à venir me crucifier si tu n'es pas content. Cela se fait.

Tu t'en laveras ensuite les mains dans ton carcan universitaire.

_________________
«Primus ego in patriam mecum, modo uita supersit. »

Virgile  Georgiques.
avatar
Paul Dedalus
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Nouvel Obs : Un an après mon bac, je me sens un peu paumé.

Message par Ascagne le Lun 26 Juin 2017 - 15:45

PauvreYorick a écrit:Un système scolaire tel que le nôtre ne pourra jamais donner l'occasion d'acquérir l'habitude du travail à un élève suffisamment doué pour réussir sans en fournir ou presque, ou en n'en fournissant que lorsque son goût l'y pousse.
Certes. Quand je pense à mon expérience de collégien puis de lycéen ayant des facilités (à part en mathématiques... et en EPS !), je vois que les seuls éléments qui m'ont poussé à aller plus loin et à faire quelque effort supplémentaire, ont été des éléments extra-curriculum, puis bien entendu le Concours général au lycée.

Elaïna a écrit:Enfin, dernière chose, j'ai quand même un peu de mal à croire à ceux qui disent qu'ils ont réussi sans rien faire du tout, je veux bien qu'il y ait des génies surdoués, mais enfin ça ne doit pas tellement courir les rues, si ?
Même situation que PauvreYorick. Ce que l'on attend d'un élève, même d'un bon élève, dans une perspective normale dans le secondaire, ce n'est rien ou pas grand chose pour quelqu'un qui a des facilités et qui aime la plupart des matières. J'ai eu un mal fou à apprendre les tables de multiplication, j'ai dû m'efforcer quelque peu pour les mathématiques à certaines périodes, mais pas pour le reste : seuls les savoirs à apprendre par cœur étaient gênants, disons, notamment pour quelqu'un de paresseux comme moi par rapport à ce genre de choses.
Le travail agréable auquel fait allusion PauvreYorick, ce n'est presque pas du travail, voire pas du tout. A partir de la seconde, j'ai contribué à Wikipédia, ce qui demandait certainement plus de réflexion en réalité que ce qu'on me demandait en classe, mais c'était un pur loisir, pour moi.

Ce qui ne court pas les rues, ce sont les profils de "surdoués" au sens propre dans les domaines académiques, dès le secondaire : c'est autre chose et chez eux le terme de "facilités" a une autre signification (le point de référence n'étant plus ce qui est attendu dans le secondaire, évidemment, dans ce cas-là).
avatar
Ascagne
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Nouvel Obs : Un an après mon bac, je me sens un peu paumé.

Message par PauvreYorick le Lun 26 Juin 2017 - 15:47

Paul Dedalus a écrit:Que veux-tu donc que je te réponde?
Ben pourquoi pas : rien ? Smile
Paul Dedalus a écrit:Tu n'as qu'à venir me crucifier si tu n'es pas content.
Rolling Eyes Laughing
Paul Dedalus a écrit:Tu t'en laveras ensuite les mains dans ton carcan universitaire.

_________________
τὸ λέγειν τοὺς λόγους τοὺς ἀπὸ τῆς ἐπιστήμης οὐδὲν σημεῖον·
avatar
PauvreYorick
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Nouvel Obs : Un an après mon bac, je me sens un peu paumé.

Message par Paul Dedalus le Lun 26 Juin 2017 - 15:50

PauvreYorick a écrit:
Paul Dedalus a écrit:Que veux-tu donc que je te réponde?
Ben pourquoi pas : rien ? Smile

Ok, donc ici aussi tu veux jouer au petit chef qui intime à un tel ou un tel dont les interventions te déplaisent de fermer sa gueule.

C'est du beau. La liberté d'expression tu ne connais pas visiblement.

_________________
«Primus ego in patriam mecum, modo uita supersit. »

Virgile  Georgiques.
avatar
Paul Dedalus
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Nouvel Obs : Un an après mon bac, je me sens un peu paumé.

Message par Hélips le Lun 26 Juin 2017 - 15:51

Paul Dedalus a écrit:Que veux-tu donc que je te réponde?

Tu n'as qu'à venir me crucifier si tu n'es pas content. Cela se fait.

Tu t'en laveras ensuite les mains dans ton carcan universitaire.

Ne te fatigue pas à répondre : il y a du nettoyage dans l'air et souviens-toi de tes engagements.

_________________
Amis via FB ? oui oui avec plaisir, un petit MP avec les bonnes infos et je fais le nécessaire.
avatar
Hélips
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Nouvel Obs : Un an après mon bac, je me sens un peu paumé.

Message par PauvreYorick le Lun 26 Juin 2017 - 15:51

Je suis toujours étonné par la rapidité avec laquelle tu te déchaînes ad hominem dès qu'on émet une réserve sur la pertinence d'un de tes propos. Un peu de calme, voyons.

_________________
τὸ λέγειν τοὺς λόγους τοὺς ἀπὸ τῆς ἐπιστήμης οὐδὲν σημεῖον·
avatar
PauvreYorick
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Nouvel Obs : Un an après mon bac, je me sens un peu paumé.

Message par DesolationRow le Lun 26 Juin 2017 - 15:52

Le Christ a écrit:
Certains s'en étonnent : "tu ne lèves jamais le pied?" Si, justement. Je ne fais que ça.
Ma vie est toute entière contemplative et c'est pourquoi je parviens à faire tant de chose.

J'aimerais tellement pouvoir un jour écrire une telle phrase. Mais selon toute probabilité ce ne sera jamais le cas Razz
avatar
DesolationRow
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Nouvel Obs : Un an après mon bac, je me sens un peu paumé.

Message par pamplemousses4 le Lun 26 Juin 2017 - 15:54

Marthe et Marie, le retour.
avatar
pamplemousses4
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Nouvel Obs : Un an après mon bac, je me sens un peu paumé.

Message par Orlanda le Lun 26 Juin 2017 - 15:55

Je viens lire ce fil pour rire un peu entre deux corrections de copie. C'est très efficace.

_________________
"Nous vivons à une époque où l'ignorance n'a plus honte d'elle-même". Robert Musil
avatar
Orlanda
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Nouvel Obs : Un an après mon bac, je me sens un peu paumé.

Message par Dame Jouanne le Lun 26 Juin 2017 - 16:21

Rien de bien nouveau dans cet article...
Voilà un élève lambda qui a son bac avec mention sans vraiment travailler ni avoir appris à un moment de sa scolarité le sens réel du mot travail, et qui, arrivé en face des réelles difficultés, ne sait pas quoi faire car le réveil arrive très tard et que les mauvaises habitudes sont prises. Ce qui n'est pas encourageant pour l'avenir, c'est qu'au lieu de réagir, on le voit continuer à espérer trouver le job miracle où on peut gagner de l'argent sans trop se fouler.
Je trouve cela assez triste. Est-on en train de créer une génération de geignards et d'assistés ? Heureusement que des exemples autour de moi me montrent le contraire ! Mais la politique de "bienveillance" menée depuis des années commence à faire bien des ravages.
avatar
Dame Jouanne
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Nouvel Obs : Un an après mon bac, je me sens un peu paumé.

Message par Rendash le Lun 26 Juin 2017 - 16:39

Paul dedalus a écrit:Les quelques universitaires qui me font ce reproches finiront par comprendre que l'intime n'est pas séparé de l'universel lorsqu'ils auront enfin accès à ce haut degré de contemplation dans lequel tout resplendit et où tout est unifié.

Je ne suis pas certain de comprendre le sens de cette phrase scratch


Dame jouanne a écrit:Voilà un élève lambda qui a son bac avec mention sans vraiment travailler ni avoir appris à un moment de sa scolarité le sens réel du mot travail, et qui, arrivé en face des réelles difficultés, ne sait pas quoi faire car le réveil arrive très tard et que les mauvaises habitudes sont prises. Ce qui n'est pas encourageant pour l'avenir, c'est qu'au lieu de réagir, on le voit continuer à espérer trouver le job miracle où on peut gagner de l'argent sans trop se fouler.

Plus embêtant peut-être, j'ai quelques excellents élèves dans mes collèges REP+, qui sont bosseurs, ont parfaitement saisi ce qu'on attendait d'eux, montrent une véritable autonomie dans le travail, et cartonnent.
Mais ils n'ont pas compris qu'à un certain point ça ne suffirait plus, et ça m'embête pour la suite. Ce sont des élèves qui lisent scrupuleusement tout ce que je leur donne à côté comme approfondissements et comme livres, mais ne saisissent pas l'intérêt de développer par eux-mêmes ce goût de la lecture. ils ne comprennent pas qu'un jour la différence se fera à ce niveau, sur la culture acquise tout au long de leur vie d'élèves, et qui ne saurait se limiter aux trois lires étudiés chaque année en français ou aux douze que leur sadique de professeur d'histoire leur a infligés.

avatar
Rendash
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Nouvel Obs : Un an après mon bac, je me sens un peu paumé.

Message par Paul Dedalus le Lun 26 Juin 2017 - 16:46

pamplemousses4 a écrit:Marthe et Marie, le retour.

Bien vu !

Le tout est de choisir la part qui ne vous sera pas enlevée.

Voilà ce qu'il faut dire à nos élèves pour leur orientation.

_________________
«Primus ego in patriam mecum, modo uita supersit. »

Virgile  Georgiques.
avatar
Paul Dedalus
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Nouvel Obs : Un an après mon bac, je me sens un peu paumé.

Message par PauvreYorick le Lun 26 Juin 2017 - 16:55

pamplemousses4 a écrit:Marthe et Marie, le retour.
Ah ça, aucun épisode du Nouveau Testament ne nous sera visiblement épargné Very Happy
Dame jouanne a écrit: Ce qui n'est pas encourageant pour l'avenir, c'est qu'au lieu de réagir, on le voit continuer à espérer trouver le job miracle où on peut gagner de l'argent sans trop se fouler.
Peut-être qu'on peut, disons, porter à son crédit l'espèce de lucidité qu'il y a à chercher les cadres dont il se dit qu'ils lui manquent à présent. J'ai l'impression que ce qu'il cherche n'est pas un job où l'on n'a pas à faire d'efforts, mais une condition où l'on n'a pas à faire soi-même l'effort de faire des efforts.
Rendash a écrit:
Dame jouanne a écrit:Voilà un élève lambda qui a son bac avec mention sans vraiment travailler ni avoir appris à un moment de sa scolarité le sens réel du mot travail, et qui, arrivé en face des réelles difficultés, ne sait pas quoi faire car le réveil arrive très tard et que les mauvaises habitudes sont prises. Ce qui n'est pas encourageant pour l'avenir, c'est qu'au lieu de réagir, on le voit continuer à espérer trouver le job miracle où on peut gagner de l'argent sans trop se fouler.
Plus embêtant peut-être, j'ai quelques excellents élèves dans mes collèges REP+, qui sont bosseurs, ont parfaitement saisi ce qu'on attendait d'eux, montrent une véritable autonomie dans le travail, et cartonnent.
Mais ils n'ont pas compris qu'à un certain point ça ne suffirait plus, et ça m'embête pour la suite. Ce sont des élèves qui lisent scrupuleusement tout ce que je leur donne à côté comme approfondissements et comme livres, mais ne saisissent pas l'intérêt de développer par eux-mêmes ce goût de la lecture. Ils ne comprennent pas qu'un jour la différence se fera à ce niveau, sur la culture acquise tout au long de leur vie d'élèves, et qui ne saurait se limiter aux trois livres étudiés chaque année en français ou aux douze que leur sadique de professeur d'histoire leur a infligés.
Mais là-dessus, c'est très difficile d'avoir prise. Je ne sais même pas si on peut s'attendre à avoir généralement des résultats en ce sens.

_________________
τὸ λέγειν τοὺς λόγους τοὺς ἀπὸ τῆς ἐπιστήμης οὐδὲν σημεῖον·
avatar
PauvreYorick
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Nouvel Obs : Un an après mon bac, je me sens un peu paumé.

Message par Sylvain de Saint-Sylvain le Lun 26 Juin 2017 - 17:18

PauvreYorick a écrit:C'est une activité différente de celle qui consiste à peindre inlassablement son propre portrait en face de gens dont rien ne permet de présumer qu'ils se passionnent pour la question Smile

Mais ça m'intéresse, moi. Serais-je ce qu'on appelle un pervers ? Embarassed
avatar
Sylvain de Saint-Sylvain
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Nouvel Obs : Un an après mon bac, je me sens un peu paumé.

Message par DesolationRow le Lun 26 Juin 2017 - 18:34

Revenons à la vraie question : Paul Dedalus, dans l'ensemble, tu es plutôt comme Augustin face au temps, ou comme le Christ face à Pilate ?
avatar
DesolationRow
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Nouvel Obs : Un an après mon bac, je me sens un peu paumé.

Message par Awott le Lun 26 Juin 2017 - 18:51

roxanne a écrit:
Ah mais j'ai pas mal d'exemples de gens de ma génération ou plus jeunes (mais tous plus de 35 ans) qui sont passés par un BEP voire même un CAP à une époque où effectivement on y envoyait plus facilement des élèves "médiocres" et qui après un bac pro, un bac techno par passerelle ou un BTS ont continué et ont obtenu des bac + 4 ou 5. L'exemple le plus "exemplaire" est celui du mari d'une copine envoyé en CAP à 14 ans, qui a commencé à bosser sur les chantiers, puis il a repris des études avec une capacité en droit pour avoir l'équivalent du bac, et az enchainé. Il a bossé un moment et repris un deuxième cycle à 35 ans et aujourd'hui est DRH d'une très grosse boite et continue même de prendre des cours d'anglais. On envoyait peut-être trop vite des élèves en BEP mais aujourd'hui c'est l'inverse.

Et avec les passerelles, je me demande si ce n'était pas plus mal comme cela ? J'ai aussi quelques cas dans mon entourage de gens passés du BEP jusqu'en master. Bosser jeune cela les a motivé pour la suite de leurs études ...
avatar
Awott
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Nouvel Obs : Un an après mon bac, je me sens un peu paumé.

Message par Ascagne le Lun 26 Juin 2017 - 19:02

Je corrige actuellement des copies de rattrapage de L2.
C'est terrible, cette impression que beaucoup d'étudiants arrivent jusqu'à la fin de la deuxième année d'études mais vont en réalité se retrouver "paumés", eux aussi...
avatar
Ascagne
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Nouvel Obs : Un an après mon bac, je me sens un peu paumé.

Message par Zakalwe le Mar 27 Juin 2017 - 8:14

Ascagne a écrit:Je corrige actuellement des copies de rattrapage de L2.
C'est terrible, cette impression que beaucoup d'étudiants arrivent jusqu'à la fin de la deuxième année d'études mais vont en réalité se retrouver "paumés", eux aussi...

Ma journée y sera consacrée aussi. Et vu les résultats des collègues qui ont déjà corrigé, je sais que la moyenne risque fort de tourner autour de 5 (c'est-à-dire la même qu'à l'exam de fin de semestre...).
A comparer avec le discours de l'inspectrice hier devant la catastrophe des corrections du bac L/ES : "oui je sais c'est vide et pas au niveau, mais surnotez tout ce qui peut l'être"... La même qui nous disait il y a quelques années "vous on vous demande de leur donner le bac, ensuite c'est le problème du supérieur"...

Bon, en même temps, difficile de reprocher aux élèves d'adopter une stratégie efficiente en terme de rapport "efforts fournis-résultats apparents" : puisqu'ils passent avec des moyennes honorables sans se fouler, sauf à avoir vraiment de l'appétence pour la lecture/le travail/les efforts, il est plus rationnel de ne rien faire. Je me souviendrai toujours de collègues de collège (pas tous, hein, loin de là^^) qui se plaignaient lourdement du néant fourni par certains élèves, mais qui avaient quand même 14 de moyenne de classe...

_________________
INJUSTE Terme utilisé pour désigner les avantages dont on a essayé de spolier d'autres gens, mais sans y arriver. Voir aussi MALHONNETETE, DISSIMULATION, et TIENS J'AI DU POT

Blog de l'association La Cave à Jeux : http://lacaveajeux.fr/
avatar
Zakalwe
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Nouvel Obs : Un an après mon bac, je me sens un peu paumé.

Message par Ascagne le Mer 28 Juin 2017 - 15:36

@Zakalwe : J'avoue que pour ce paquet-ci, que je termine de corriger, c'est effrayant. Être en fin de L2, faire autant de fautes d'orthographe et d'accord, produire une "dissertation" d'une page, recopier la citation du sujet et l'agrémenter d'une ou deux paraphrases...
Le pire, c'est que j'ai l'impression que certains étudiants ont cru que ça suffirait. Mais le problème, c'est que ces étudiants-là sont sans doute précisément, au moins, "un peu paumés".

vous on vous demande de leur donner le bac, ensuite c'est le problème du supérieur
Peut-être faudrait-il calculer le temps et les sous perdus pour s'occuper de personnes mal orientées et n'ayant manifestement pas le niveau (parce que c'est de cela qu'il s'agit), afin de faire réfléchir davantage l'opinion publique à ce sujet.
avatar
Ascagne
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum