Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
MelanieSLB
Doyen

Professeur principal de seconde - votre expérience?

par MelanieSLB le Sam 24 Juin 2017 - 20:57
Je ne sais pas trop si je poste ça au bon endroit.

Sur un autre fil, il y a une première discussion sur le rôle de PP de seconde.

@Ramanujan974 a écrit:Je suppose que tu es agrégée.
Tu peux choisir PP de 2de, ça fait 1609 € l'année. Il y a un peu de boulot à certains moments de l'année, mais pas tant que ça. C'est plutôt rentable, surtout quand on voit ce qui a été rajouté aux PP de 1re et Tale. Ca fait 10 ans que je suis PP de 2de, je rempile chaque année (surtout que personne ne veut l'être)

@Rosanette a écrit:PP de seconde pour une première année, c'est plutôt lourd malgré tout : l'orientation en fin de seconde est un gros enjeu qui demande un dialogue soutenu avec les familles des élèves les plus à la rame.

@mamieprof a écrit:Chez nous  la moitié des PP habituels de seconde jette l'éponge en fin d'année. Ils n'en peuvent plus des réunions multiples, de la paperasse qui est de plus plus lourde à gérer et des rencontres avec les familles pour l'orientation qui ne servent pas à grand chose car les plus faibles n'iront pas en voie techno trop nulle pour eux...Plus les coups de fils aux parents d'enfants perturbateurs/absentéistes plus nombreux qu'en 1re et Term...

@Ramanujan974 a écrit:
@Cleroli a écrit:
PP de 2de depuis plus de 10 ans, j'ai basculé en 1ère et Tale car je trouve, au contraire, que la charge ne cesse de s'alourdir en 2de (rencontres avec les parents, tables rondes d'orientation, réunions diverses mais régulières). D'ailleurs, certains de mes collègues; PP de 2de de longue date, ne veulent plus assumer cette fonction, considérant que le temps de travail est trop important au regard de la prime accordée.

Je dois être dans un lycée cool, alors, quand je lis vos remarques.

Que fais-je en plus, en tant que PP de 2de, par rapport aux autres profs de la classe :
- accueil des élèves le jour de la rentrée (1/2 journée)
- réunion d'accueil avec les parents en début d'année (2h)
- élection des délégués (1h)
- synthèses pour les conseils de classe (3 fois 1h30)
- saisie des voeux Affelnet début juin (2h)
- je vois plus de parents lors des 2 réunions parents-profs. (+2h)
- j'ai 4-5 rdv dans l'année avec les parents (2h)
- une réunion au 1er trimestre de tous les PP de 2de avec l'administration (1h)

Le reste (paperasse, orientation, remontage de bretelles, etc..) je le fais sur mes heures de cours.
Je passe de moins de moins de temps à essayer de négocier avec les parents. L'élève qui veut faire S avec 10 en maths, PC et SVT, je lui dis une fois que ce n'est pas une bonne idée, je répète au 2e trimestre et basta. S'il veut faire S, tant mieux...

A la louche, une vingtaine d'heures de boulot en plus. Pour 1600 €, le tarif horaire est honnête, je trouve.

@Rendash a écrit:J'ai été bombardé PP de seconde en T1, et ça peut vite prendre un peu de temps. Il faut se renseigner sur les différentes filières et débouchés (ma chance, c'est que 90% de mes élèves se destinaient à une filière ST2S et du paramed', que je connaissais déjà très bien), c'est une chose ; mais tu peux aussi tomber dans un bahut dont le chef aime passionnément les réunions alak', qui te font vite perdre du temps. Si le reste de l'équipe joue le jeu, les mails font gagner beaucoup de temps quand il s'agit du suivi des casse-bonbons ou des cas particuliers.
Pour le reste, ma foi, c'est gérable. La gestion des pénibles peut être rapide si on s'y met dès le début d'année, ça peut suffire à calmer tout le monde et permet ensuite de souffler un peu ; les élections de délégués permettent de glisser un peu d'éducation civique, donc je fais ça sur une heure de cours. Et il faut prévoir aussi quelques créneaux pour coups de fil aux parents et rendez-vous.

Globalement, la fonction de PP de seconde m'a plu, et m'a demandé nettement moins de travail que les cochonneries d'AP où j'étais la troisième roue de la trottinette dans une classe qui était partagée entre deux autres collègues en HG, lesquels ne se coordonnaient pas Rolling Eyes

Personnellement, dans mon établissement, on est normalement deux PP par classe de 2de car le boulot est important pour 36 élèves. Je trouve qu'être PP de 2de est très difficile et franchement mal payé (par manque de volontaires, j'étais seule cette année).

Dans la classe dont j'étais PP, il y a eu des pb de comportement dès le départ et malgré un vrai travail d'équipe, ils ont été cauchemardesques au moins jusque décembre/janvier (avec des hauts et des bas selon les matières et les jours) (mais cela a fini par porter ses fruits: c'est la seule classe qui n'a pas réclamé à faire autre chose que travailler le dernier jour!).
22 élèves sur 34 ont été orientés ailleurs que dans une filière générale, et comme j'enseigne dans l'un des derniers lycées généraux de France, pour les élèves, ça équivaut à une réorientation puisqu'ils ne restent pas chez nous.
Par rapport à la liste de Ramanujan974, je rajoute donc:
- entretien individuel avec tous les élèves de la classe au moins au 1er trimestre
- entretien individuel avec les élèves qui doivent réfléchir à une orientation en voie techno ou pro au 2e trimestre
- entretien avec les parents pour ceux qui refusent d'entendre parler d'orientation ailleurs que chez nous
- présentation des diverses filières qui ne se font pas chez nous
- une réunion de mi-trimestre à chaque trimestre avec le proviseur pour faire le point sur notre classe et éventuellement voir pour des sanctions s'il y a besoin
- une réunion de fin d'année pour comprendre les nouvelles procédures affelnet (qui changent tous les ans)
- repérage des élèves qui bénéficieraient d'un mini-stage dans un autre établissement pour découvrir des filières qui pourraient les intéresser, inscription, vérification qu'ils y ont été, discussion pour savoir pourquoi cela n'a pas été le cas, bilan
- gestion des sanctions avec le CPE
- gestion des problèmes psy avec infirmière et CPE
- envoi d'élèves récalcitrants à la COP (on ne peut décemment pas envisager d'envoyer en 1re générale quelqu'un qui a 5,5 de moyenne, ni même en voie techno)
- gestion des pb sociaux (on a des allophones migrants en particulier) avec CPE et assistante sociale
- auto-formation sur les différentes filières possibles (avec aide parfois de la documentaliste et de la COP)
Et je dois en oublier...

Quelle est donc votre expérience du boulot de PP?

P.S.: dans mon établissement, 8 PP de seconde de longue date arrêtent cette année (l'année a été dure, avec l'orientation choisie par les parents en fin de 3e)

_________________
La réforme du collège en clair : www.reformeducollege.fr .

Et pour ceux qui voudraient en comprendre quelques fondements idéologiques:
De l’école, Jean-Claude Milner, visionnaire en 1984 (ça ne s'invente pas!) de ce qui nous arrive: "On ne dira pas que les enseignants sont l'appendice inutile d'une institution dangereuse et presque criminelle; on dira seulement qu'ils doivent devenir Autres: animateurs, éducateurs, grands frères, nourrices, etc. La liste est variable. Que, par là, les enseignants cessent d’être ce qu'ils doivent être, c'est encore une fois sortir de la question. On ne dira pas que les enseignants n'ont pas à exister, mais qu'ils ont à exister Autrement. Que cette Autre existence consiste à renoncer à soi-même pour disparaître dans la nuit éducative et s'y frotter, tous corps et tous esprits confondus, avec les partenaires de l'acte éducatif - manutentionnaires, parents, élèves, etc. -, seul un méchant pourrait en prendre ombrage." (page 24)
Ramanujan974
Niveau 9

Re: Professeur principal de seconde - votre expérience?

par Ramanujan974 le Dim 25 Juin 2017 - 11:08
Quelques remarques personnelles sur les points cités :

@MelanieSLB a écrit:
22 élèves sur 34 ont été orientés ailleurs que dans une filière générale,
C'est presque ça aussi dans ma classe : la moitié va en voie techno. Ce n'est pas forcément mauvais signe, j'ai des élèves avec 11-12 qui y vont.

@MelanieSLB a écrit:
- entretien individuel avec tous les élèves de la classe au moins au 1er trimestre
Moi aussi, sur une des heures de cours !  abi
2 minutes par élève en difficulté.

@MelanieSLB a écrit:
- entretien individuel avec les élèves qui doivent réfléchir à une orientation en voie techno ou pro au 2e trimestre
C'est redondant avec le point précédent.

@MelanieSLB a écrit:
- entretien avec les parents pour ceux qui refusent d'entendre parler d'orientation ailleurs que chez nous
Je ne fais pas ça, sauf si c'est le parent qui demande.

@MelanieSLB a écrit:
- présentation des diverses filières qui ne se font pas chez nous
C'est le COPSY qui s'en charge, selon un planning qui fait que cela tombe en général sur une de mes heures de cours...  abi

@MelanieSLB a écrit:
- une réunion de mi-trimestre à chaque trimestre avec le proviseur pour faire le point sur notre classe et éventuellement voir pour des sanctions s'il y a besoin
Pas de ça chez nous..

@MelanieSLB a écrit:
- une réunion de fin d'année pour comprendre les nouvelles procédures affelnet (qui changent tous les ans)
Quelles nouvelles procédures ? C'est la même chose depuis des années. On reçoit un mail du secrétariat avec la notice et basta.

@MelanieSLB a écrit:
- repérage des élèves qui bénéficieraient d'un mini-stage dans un autre établissement pour découvrir des filières qui pourraient les intéresser, inscription, vérification qu'ils y ont été, discussion pour savoir pourquoi cela n'a pas été le cas, bilan
Sont concernés par ceci les élèves demandant un dossier passerelle. J'en avais aucun cette année dans ma classe. La plupart des élèves potentiellement concernés refusent.
@MelanieSLB a écrit:

- gestion des sanctions avec le CPE
Un mail de temps en temps. Ou une rencontre entre 2 coins de porte.

@MelanieSLB a écrit:
- gestion des problèmes psy avec infirmière et CPE
Pas concerné.

@MelanieSLB a écrit:
- envoi d'élèves récalcitrants à la COP (on ne peut décemment pas envisager d'envoyer en 1re générale quelqu'un qui a 5,5 de moyenne, ni même en voie techno)
C'est leur problème. S'ils ne veulent pas y aller, grand bien leur fasse.

@MelanieSLB a écrit:
- gestion des pb sociaux (on a des allophones migrants en particulier) avec CPE et assistante sociale
Pas concerné

@MelanieSLB a écrit:
- auto-formation sur les différentes filières possibles (avec aide parfois de la documentaliste et de la COP)
C'est plus le boulot des COPSY. Si on fait tout, ils ne servent à rien... abi
avatar
MelanieSLB
Doyen

Re: Professeur principal de seconde - votre expérience?

par MelanieSLB le Dim 25 Juin 2017 - 11:55
@Ramanujan974 a écrit:
@MelanieSLB a écrit:
22 élèves sur 34 ont été orientés ailleurs que dans une filière générale,
C'est presque ça aussi dans ma classe : la moitié va en voie techno. Ce n'est pas forcément mauvais signe, j'ai des élèves avec 11-12 qui y vont.


Quelle chance! Dans ma classe cette année, j'en avais exactement 14 qui avait 10 ou plus de moyenne générale.

@Ramanujan974 a écrit:
@MelanieSLB a écrit:
- entretien individuel avec tous les élèves de la classe au moins au 1er trimestre
Moi aussi, sur une des heures de cours !  abi
2 minutes par élève en difficulté.

Je ne vois pas comment tu fais. Tu ne peux pas discuter sérieusement pendant un cours (d'autant que c'est aussi le moment où ils se confient sur des trucs perso qu'on a besoin de savoir mais qu'ils ne diront jamais devant le reste de la classe). Et ce n'est pas seulement pour les élèves en difficulté, c'est pour tous les élèves (ça permet de voir déjà où ils en sont niveau orientation, et par rapport à ce qu'ils disent, tu peux déjà prévoir les effondrements de 2e trimestre, qui vont mener à une autre orientation que celle voulue en début d'année).

@Ramanujan974 a écrit:
@MelanieSLB a écrit:
- entretien avec les parents pour ceux qui refusent d'entendre parler d'orientation ailleurs que chez nous
Je ne fais pas ça, sauf si c'est le parent qui demande.

As-tu des filières techno dans ton établissement? Si la réponse est oui, le contexte est très différent (puisque nous devons en plus convaincre parent et élève de quitter mon lycée, qui est vu comme le super lycée du coin).

@Ramanujan974 a écrit:
@MelanieSLB a écrit:
- présentation des diverses filières qui ne se font pas chez nous
C'est le COPSY qui s'en charge, selon un planning qui fait que cela tombe en général sur une de mes heures de cours...  abi

Le message passe plusieurs fois, parce que c'est nécessaire (mais on n'a pas beaucoup de chance avec nos COP, elles sont rarement là + cette année, deux COP à mi-temps dont l'une est partie en arrêt maladie au 2e trimestre). On a présentation des filières par les élèves intéressés, on a une présentation par des élèves des différentes filières, et il y a de nombreux RDV avec la COPSY pour ceux qui hésitent.

@Ramanujan974 a écrit:
@MelanieSLB a écrit:
- une réunion de fin d'année pour comprendre les nouvelles procédures affelnet (qui changent tous les ans)
Quelles nouvelles procédures ? C'est la même chose depuis des années. On reçoit un mail du secrétariat avec la notice et basta.

Les coefs changent, les fiches changent, le type de trucs à compléter change aussi (plus de compétences cette année, juste les notes, mais aussi une lettre).

@Ramanujan974 a écrit:
@MelanieSLB a écrit:
- repérage des élèves qui bénéficieraient d'un mini-stage dans un autre établissement pour découvrir des filières qui pourraient les intéresser, inscription, vérification qu'ils y ont été, discussion pour savoir pourquoi cela n'a pas été le cas, bilan
Sont concernés par ceci les élèves demandant un dossier passerelle. J'en avais aucun cette année dans ma classe. La plupart des élèves potentiellement concernés refusent.

Non, chez nous, sont concernés tous ceux qui vont nous quitter, ce qui inclue tous ceux qui iront en voie techno (et j'ai eu 8 dossiers de 1re passerelle).

@Ramanujan974 a écrit:
@MelanieSLB a écrit:
- gestion des sanctions avec le CPE
Un mail de temps en temps. Ou une rencontre entre 2 coins de porte.

C'est vrai que ça dépend beaucoup de la classe. L'an dernier, j'ai dû faire comme toi. Cette année, au moins 1 heure toutes les 3 semaines.

@Ramanujan974 a écrit:
@MelanieSLB a écrit:
- gestion des problèmes psy avec infirmière et CPE
Pas concerné.

Quelle chance, bis repetita.

@MelanieSLB a écrit:
- envoi d'élèves récalcitrants à la COP (on ne peut décemment pas envisager d'envoyer en 1re générale quelqu'un qui a 5,5 de moyenne, ni même en voie techno)
C'est leur problème. S'ils ne veulent pas y aller, grand bien leur fasse.[/quote]

Donc tu es pour envoyer des élèves au casse-pipes? Le dialogue est nécessaire pour faire prendre conscience des choses aux élèves (et souvent aux parents).

@Ramanujan974 a écrit:
@MelanieSLB a écrit:
- auto-formation sur les différentes filières possibles (avec aide parfois de la documentaliste et de la COP)
C'est plus le boulot des COPSY. Si on fait tout, ils ne servent à rien... abi

Les COPSY servent beaucoup dans mon lycée, quand elles sont là (et elles manquent cruellement), mais il faut bien qu'on ait soi une vision des différentes possibilités dans le coin. (Quand tu vois un parent pour une demande sur l'orientation de leur enfant, il faut quand même que tu aies une vision à peu près claire de ce qui se fait où, de savoir si ça se fait dans le public ou le privé - je suis dans un département rural, donc il y a aussi la question du transport et de l'éventuel internat qui joue sur les demandes des familles). On ne peut pas nécessairement recevoir tous les parents le seul jour où la COP est là pour donner ces informations.

_________________
La réforme du collège en clair : www.reformeducollege.fr .

Et pour ceux qui voudraient en comprendre quelques fondements idéologiques:
De l’école, Jean-Claude Milner, visionnaire en 1984 (ça ne s'invente pas!) de ce qui nous arrive: "On ne dira pas que les enseignants sont l'appendice inutile d'une institution dangereuse et presque criminelle; on dira seulement qu'ils doivent devenir Autres: animateurs, éducateurs, grands frères, nourrices, etc. La liste est variable. Que, par là, les enseignants cessent d’être ce qu'ils doivent être, c'est encore une fois sortir de la question. On ne dira pas que les enseignants n'ont pas à exister, mais qu'ils ont à exister Autrement. Que cette Autre existence consiste à renoncer à soi-même pour disparaître dans la nuit éducative et s'y frotter, tous corps et tous esprits confondus, avec les partenaires de l'acte éducatif - manutentionnaires, parents, élèves, etc. -, seul un méchant pourrait en prendre ombrage." (page 24)
Ramanujan974
Niveau 9

Re: Professeur principal de seconde - votre expérience?

par Ramanujan974 le Dim 25 Juin 2017 - 16:36
@MelanieSLB a écrit:
@Ramanujan974 a écrit:
@MelanieSLB a écrit:
- entretien individuel avec tous les élèves de la classe au moins au 1er trimestre
Moi aussi, sur une des heures de cours !  abi
2 minutes par élève en difficulté.

Je ne vois pas comment tu fais. Tu ne peux pas discuter sérieusement pendant un cours (d'autant que c'est aussi le moment où ils se confient sur des trucs perso qu'on a besoin de savoir mais qu'ils ne diront jamais devant le reste de la classe). Et ce n'est pas seulement pour les élèves en difficulté, c'est pour tous les élèves (ça permet de voir déjà où ils en sont niveau orientation, et par rapport à ce qu'ils disent, tu peux déjà prévoir les effondrements de 2e trimestre, qui vont mener à une autre orientation que celle voulue en début d'année).

Les élèves qui veulent te parler plus longuement ou sérieusement viennent te voir à la fin (ou au début) de l'heure.
Et là, ou pendant la récré, tu peux parler un peu plus.


@MelanieSLB a écrit:
@Ramanujan974 a écrit:
@MelanieSLB a écrit:
- entretien avec les parents pour ceux qui refusent d'entendre parler d'orientation ailleurs que chez nous
Je ne fais pas ça, sauf si c'est le parent qui demande.

As-tu des filières techno dans ton établissement? Si la réponse est oui, le contexte est très différent (puisque nous devons en plus convaincre parent et élève de quitter mon lycée, qui est vu comme le super lycée du coin).

Oui et non ! On a des STI2D mais pas de STMG. Le problème se pose dans ce cas.

Après, c'est fini le temps où je passais un temps fou pour convaincre élèves et parents. S'ils sont bornés, tant pis pour eux... Je ne suis pas assistante sociale ou Mère Teresa.

@MelanieSLB a écrit:
@Ramanujan974 a écrit:
@MelanieSLB a écrit:
- une réunion de fin d'année pour comprendre les nouvelles procédures affelnet (qui changent tous les ans)
Quelles nouvelles procédures ? C'est la même chose depuis des années. On reçoit un mail du secrétariat avec la notice et basta.

Les coefs changent, les fiches changent, le type de trucs à compléter change aussi (plus de compétences cette année, juste les notes, mais aussi une lettre).

On n'a pas le même Affelnet alors !
Moi, c'est le même depuis des années. Il faut seulement entrer les notes de Maths, Français et LV1 pour les filières techno.
En plus, on est bien brave de le faire, c'est le boulot de l'administration ou des CPE.


@MelanieSLB a écrit:
@Ramanujan974 a écrit:
@MelanieSLB a écrit:
- envoi d'élèves récalcitrants à la COP (on ne peut décemment pas envisager d'envoyer en 1re générale quelqu'un qui a 5,5 de moyenne, ni même en voie techno)
C'est leur problème. S'ils ne veulent pas y aller, grand bien leur fasse.

Donc tu es pour envoyer des élèves au casse-pipes? Le dialogue est nécessaire pour faire prendre conscience des choses aux élèves (et souvent aux parents).

Je n'aime pas le sous-entendu dans cette phrase, comme si j'étais responsable de tous leurs malheurs.
Ce n'est pas moi qui les envoie au casse-pipes. C'est eux mêmes, aidés et cautionnés par le système.
Surtout maintenant qu'ils savent qu'ils passeront en 1re peu importe leurs notes.
Je pense au contraire être un de ceux qui leur parle franchement, leur disant qu'on leur ment depuis des années sur leur niveau réel, etc.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum