Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Lord Steven
Habitué du forum

Re: Nos premiers romans, nos expériences de l'auto-édition

par Lord Steven le Dim 27 Mai 2018 - 21:47
@Aëmiel: avez vous songé aux salons pour promouvoir votre roman? Vous pouvez aussi démarcher les libraires qui aiment généralement les séances de dédicaces, mais comme je ne connais pas le monde de l'auto-édition ce n'est peut être pas une bonne idée.
avatar
lectiole
Habitué du forum

Re: Nos premiers romans, nos expériences de l'auto-édition

par lectiole le Lun 28 Mai 2018 - 0:42
Ça dépend des librairies. Il faut appeler, demander le pourcentage pris (entre 20 et 40 %). certaines librairies aiment les dédicaces, car ça anime, et d'autres préviennent, dès qu'on les appelle, qu'il n'y aura presque aucune vente si on vient. Pour les salons, ce sont généralement eux qui invitent. En tout cas, je n'en ai démarché aucun. Là aussi, c'est très différent, et malheureusement, contrairement aux librairies, on ne le sait généralement pas avant d'y être. Mais quand ça a été bien, on note le nom du salon et on y retourne l'année d'après.  

_________________
Vivre dans l'instant me semble une mort constante.
avatar
Nemuyoake
Niveau 10

Re: Nos premiers romans, nos expériences de l'auto-édition

par Nemuyoake le Lun 28 Mai 2018 - 4:21
Vous allez me trouver un peu stupide, mais je croyais que bit lit c'etait de la litterature pour filles avec un caractere un peu bitch donc avec des perso feminins forts et des histoires de filles...

_________________
Si vous êtes intéressés par le métier d'enseignant au Japon...
https://nemuyoake.wordpress.com/
Vous pouvez lire les 20 premières pages de mon livre Intuitu Personae gratuitement ici
avatar
lectiole
Habitué du forum

Re: Nos premiers romans, nos expériences de l'auto-édition

par lectiole le Lun 28 Mai 2018 - 22:21
J'avais aussi réalisé des pubs pour Instagram, mais en ce moment, je n'en ai plus le temps, alors je partage les montages des bookstagrammeurs.

Au fil du temps, la page de mon roman s'est remplie. Au début, ça venait surtout de moi, et c'était très amateur, mais maintenant, non : https://www.instagram.com/explore/tags/chicagorequiem/?hl=fr

_________________
Vivre dans l'instant me semble une mort constante.
avatar
Aëmiel
Expert spécialisé

Re: Nos premiers romans, nos expériences de l'auto-édition

par Aëmiel le Mer 30 Mai 2018 - 13:57
@Lord Steven a écrit:@Aëmiel: avez vous songé aux salons pour promouvoir votre roman? Vous pouvez aussi démarcher les libraires qui aiment généralement les séances de dédicaces, mais comme je ne connais pas le monde de l'auto-édition ce n'est peut être pas une bonne idée.

Impossible pour celui-ci, hélas : il n'est disponible qu'en numérique. Par contre, il faut que je me crée une sorte de marque-page ou un flyer sur ce titre précisément, à distribuer quand je fais des dédicaces ou des salons pour mes autres romans et albums édités fort traditionnellement, eux.

_________________
Auteur jeunesse et romance
Dernière parution : Le chant de l'encre
le blog
avatar
Aëmiel
Expert spécialisé

Re: Nos premiers romans, nos expériences de l'auto-édition

par Aëmiel le Mer 30 Mai 2018 - 14:04
@Nemuyoake a écrit:Vous allez me trouver un peu stupide, mais je croyais que bit lit c'etait de la litterature pour filles avec un caractere un peu bitch donc avec des perso feminins forts et des histoires de filles...

Ce n'est pas une si mauvaise définition : la bit lit, c'est de l'urban fantasy avec de la romance. Donc des personnages féminins forts, des conflits, de la bagarre, des morts violentes, une certaine forme de merveilleux et absolument pas forcément des vampires ou des loups garous (il n'y a aucun des deux dans mon roman, par exemple).
(par contre, des histoires de filles ? c'est à dire ? )
On est très éloigné des discussions de la chick lit, ongles cassés et achat de chaussures par exemple.

_________________
Auteur jeunesse et romance
Dernière parution : Le chant de l'encre
le blog
avatar
Aëmiel
Expert spécialisé

Re: Nos premiers romans, nos expériences de l'auto-édition

par Aëmiel le Mer 30 Mai 2018 - 14:07
@pseudo-intello a écrit:J4arrive comme un cheveu sur la soupe, mais si en voyant ton affiche, la première chose qui me vient à l'esprit, c'est que c'est joli, la deuxième, c'est "qu'est-ce que c'est que 'bit lit'" ?

(Je comprends que lit, c'est pour littérature.. mais "bit" ?

merci pour "joli" ! Very Happy Canva est mon ami.
Pour la bit lit, voir plus haut, mais rayons le critère vampire/loup-garou, même si certaines séries de bit lit les utilisent à tour de bras effectivement. abi

_________________
Auteur jeunesse et romance
Dernière parution : Le chant de l'encre
le blog
avatar
lectiole
Habitué du forum

Re: Nos premiers romans, nos expériences de l'auto-édition

par lectiole le Mer 30 Mai 2018 - 15:59
J'avais reconnu Canva et même le modèle. Wink Mais je ne pense pas avoir fait si bien, même si j'aime bien créer des images via Canva.
Je ne connais pas du tout les termes comme "bit lit" ou "urban fantsy", même s'il me semble que tu m'as déjà expliqué "urban fantasy" dans un mp (mais ça redevient "fantasy urbaine" dans ma tête). Wink Mais bon, moi, il n'y a rien à faire, je n'arrive pas à comprendre tout ça. Je me sens vieille et dépassée. C'est comme si je suivais un cours de littérature que je n'ai jamais appris, et je sens que la plupart des auteurs les maîtrisent. Peut-être un MOOC ou un cours d'une heure, type "la nouvelle littérature pour les nuls" Very Happy , à me conseiller ?

_________________
Vivre dans l'instant me semble une mort constante.
avatar
lectiole
Habitué du forum

Re: Nos premiers romans, nos expériences de l'auto-édition

par lectiole le Mer 30 Mai 2018 - 16:08
J'ai reçu cette image dans un mp ce matin :


Elle vient d'une story sur Instagram, et je ne sais pas comment la partager sur Instagram (je sais qu'on peut utiliser la fonction "repost" pour les images... mais je ne sais pas si c'est valable pour les images dans les stories ?). En tout cas, ça m'a fait plaisir, vu que j'ai réalisé toute seule la mise en page de mon livre. Alors comme précisé dans un mp Wink (la personne se reconnaîtra), ce n'est pas du Times New Roman.


_________________
Vivre dans l'instant me semble une mort constante.
avatar
Aëmiel
Expert spécialisé

Re: Nos premiers romans, nos expériences de l'auto-édition

par Aëmiel le Mer 30 Mai 2018 - 16:12
Beau travail, effectivement. Very Happy
Oui, on peut utiliser le repost pour les story, je crois. Sinon, tu biaises, tu enregistres l'image, tu la repostes normalement en ajoutant le crédit avec @.

_________________
Auteur jeunesse et romance
Dernière parution : Le chant de l'encre
le blog
avatar
lectiole
Habitué du forum

Re: Nos premiers romans, nos expériences de l'auto-édition

par lectiole le Mer 30 Mai 2018 - 16:19
Je vais aller voir. Je n'ai jamais su non plus poster une image enregistrée via mon ordinateur sur Instagram, ou alors il faut que je la prenne en photo avec mon téléphone (et comme c'est un Wiko, ça n'aide pas. L'appareil photo est le souci des Wiko).

_________________
Vivre dans l'instant me semble une mort constante.
avatar
lectiole
Habitué du forum

Re: Nos premiers romans, nos expériences de l'auto-édition

par lectiole le Mer 30 Mai 2018 - 16:31
Fait ! cheers Bon, c'est pas encore tout à fait ça, mais au fur et à mesure, au fil du temps, j'aurai bientôt validé toutes mes compétences. Razz

_________________
Vivre dans l'instant me semble une mort constante.
avatar
Nemuyoake
Niveau 10

Re: Nos premiers romans, nos expériences de l'auto-édition

par Nemuyoake le Dim 3 Juin 2018 - 1:37
Ah donc, oui, pour moi, chick lit, c'était un peu bit lit. XD

_________________
Si vous êtes intéressés par le métier d'enseignant au Japon...
https://nemuyoake.wordpress.com/
Vous pouvez lire les 20 premières pages de mon livre Intuitu Personae gratuitement ici
avatar
lectiole
Habitué du forum

Re: Nos premiers romans, nos expériences de l'auto-édition

par lectiole le Ven 8 Juin 2018 - 18:42
Mon roman est toujours en lice pour le prix du cercle des auteurs anonymes (il a changé de nom). 5 chroniques sur 10 sont parues, 2 mitigées, 3 positives.

Vous pouvez toujours croiser les doigts, m'encourager, ça me fera plaisir ! Wink Dans tous les cas, le fait que mon roman ait été sélectionné pour ce prix m'a vraiment fait du bien et donné du coeur à l'ouvrage au moment de l'auto-éditer. Smile Mais les neuf autres romans sélectionnés ont l'air intéressants aussi (je me plongerai dans certains, ayant lu plusieurs chroniques), et il y en a pour tous les goûts dans cette catégorie ("Premiers romans") :

https://www.prixdesauteursinconnus.com/2017/09/05/categorie-premiers-romans-les-10-selectionnes/

Les chroniques sur mon livre, de la dernière parue aujourd'hui à la première :

https://www.book.beltanesecret.com/chicago-requiem-carine-foulon/

https://lekilometremanquantweb.wordpress.com/2018/05/06/chicago-requiem-carine-foulon/

https://www.bouquinerie.me/blog/chicago-requiem-carine-foulon-prix-des-auteurs-inconnus

http://deslivresetmoi7.blogspot.com/2018/01/chroniques-2018-chicago-requiem-de.html

https://uncomptantpourriendeplusblog.wordpress.com/2017/11/19/prix-des-auteurs-inconnus-chicago-requiem-carine-foulon/

_________________
Vivre dans l'instant me semble une mort constante.
avatar
micaschiste
Vénérable

Re: Nos premiers romans, nos expériences de l'auto-édition

par micaschiste le Ven 8 Juin 2018 - 20:43
@lectiole a écrit:Mon roman est toujours en lice pour le prix du cercle des auteurs anonymes (il a changé de nom). 5 chroniques sur 10 sont parues, 2 mitigées, 3 positives.

Vous pouvez toujours croiser les doigts, m'encourager, ça me fera plaisir ! Wink Dans tous les cas, le fait que mon roman ait été sélectionné pour ce prix m'a vraiment fait du bien et donné du coeur à l'ouvrage au moment de l'auto-éditer.  Smile Mais les neuf autres romans sélectionnés ont l'air intéressants aussi (je me plongerai dans certains, ayant lu plusieurs chroniques), et il y en a pour tous les goûts dans cette catégorie ("Premiers romans") :

https://www.prixdesauteursinconnus.com/2017/09/05/categorie-premiers-romans-les-10-selectionnes/

Les chroniques sur mon livre, de la dernière parue aujourd'hui à la première :

https://www.book.beltanesecret.com/chicago-requiem-carine-foulon/

https://lekilometremanquantweb.wordpress.com/2018/05/06/chicago-requiem-carine-foulon/

https://www.bouquinerie.me/blog/chicago-requiem-carine-foulon-prix-des-auteurs-inconnus

http://deslivresetmoi7.blogspot.com/2018/01/chroniques-2018-chicago-requiem-de.html

https://uncomptantpourriendeplusblog.wordpress.com/2017/11/19/prix-des-auteurs-inconnus-chicago-requiem-carine-foulon/

Je te soutiens dans cette aventure Lectiole. J'ai bien aimé Chicago Requiem. J'ai l'intention de le relire cet été. J'ai lu pendant un road-trip l'été dernier. Je lisais un peu le soir. Du coup, ma lecture avait été très ''hachée''. Une relecture me permettra de la savourer. pompom  pompom  pompom pour le prix du cercle des auteurs anonymes.

_________________
"Il ne sert à rien à l'homme de gagner la Lune s'il vient à perdre la Terre". François Mauriac
"Pick a star in the dark horizon and follow the light "
LadKlima
Niveau 5

Re: Nos premiers romans, nos expériences de l'auto-édition

par LadKlima le Ven 8 Juin 2018 - 21:31
Bonjour, je ne sais pas si c'est le but du topic, mais de mon côté j'ai publié 4 livres, roman, nouvelles, poèmes, je n'ai quasiment jamais fait de pub et mes éditeurs sont des petits éditeurs. J'ai eu des très bons retours mais les lecteurs se font très peu nombreux (peut être 150 pour l'ensemble des 4 livres). J'hésite à entreprendre des choses mais je ne suis pas bon vendeur et je n'aime pas les salons du livre.
avatar
lectiole
Habitué du forum

Re: Nos premiers romans, nos expériences de l'auto-édition

par lectiole le Ven 8 Juin 2018 - 22:16
Bonsoir Ladklima, c'est un des but du topic. J'ai eu le même souci, puisque mes éditeurs sont de petits éditeurs. J'ai eu beaucoup de jeunes "lecteurs", de moins de 8 ans Razz parce que plusieurs de mes albums jeunesse se sont bien vendus (deux ou trois au dessus du millier d'exemplaires). Forcément, j'ai eu peu de retours, mais parfois, les parents, les bibliothécaires ou les assistantes maternelles prennent le temps de m'écrire que les enfants ont adoré. Smile Mais les enfants s'intéressent aux personnages, aux images, à l'histoire, pas au nom de l'auteur. Smile Par contre, dans les salons du livre, c'est mon public préféré. Razz
Mon recueil de poèmes ne s'est pas beaucoup vendu et j'ignore où ça en est (la première impression est écoulée, mais il faudrait le réimprimer, et je ne pense pas que ça sera le cas). Mes nouvelles se sont peu vendues. Quant à mon roman... quelques centaines de lecteurs. Il a d'abord été édité par une petite maison d'édition puis je suis passée à l'auto-édition. Il y a du pour et du contre. Le contre, c'est surtout que laisser la promotion à quelqu'un comme moi, ben... c'est faute de mieux. Laughing  Plus sérieusement, c'est surtout que ça demande du travail. Mais ça me passionne, en même temps. Il y a des hauts et des bas, dus à mon caractère perfectionniste, et puis, tout de même, une grosse fatigue et un coût. Je rentre dans mes frais, mais j'ai corrigé mon texte toute seule, assuré sa mise en page, uniquement acheté les droits de l'image de la première de couverture, mais réalisé avec mon conjoint la tranche et la quatrième. Il faut être sur tous les fronts, discuter avec les chroniqueurs, les lecteurs, sur les réseaux sociaux, et souvent au détriment du temps qu'on aimerait passer à écrire. Mais j'imagine que j'irai plus vite la prochaine fois.
Concernant les salons du livre, ça dépend. Mais cette année, c'est la découverte des salons proches de chez moi. L'année prochaine, je retournerai dans ceux que j'ai préférés. Smile Ça peut être dû à beaucoup de facteurs. Il y en a où je serai vraiment contente de retourner et d'autres où je me suis ennuyée.
Je conserve l'édition traditionnelle en tant qu'auteur jeunesse. En tant qu'auteur adulte, je pense pour l'instant conserver l'auto-édition. Mais ça peut encore changer.

_________________
Vivre dans l'instant me semble une mort constante.
avatar
lectiole
Habitué du forum

Re: Nos premiers romans, nos expériences de l'auto-édition

par lectiole le Ven 8 Juin 2018 - 22:26
@micaschiste a écrit:
@lectiole a écrit:Mon roman est toujours en lice pour le prix du cercle des auteurs anonymes (il a changé de nom). 5 chroniques sur 10 sont parues, 2 mitigées, 3 positives.

Vous pouvez toujours croiser les doigts, m'encourager, ça me fera plaisir ! Wink Dans tous les cas, le fait que mon roman ait été sélectionné pour ce prix m'a vraiment fait du bien et donné du coeur à l'ouvrage au moment de l'auto-éditer.  Smile Mais les neuf autres romans sélectionnés ont l'air intéressants aussi (je me plongerai dans certains, ayant lu plusieurs chroniques), et il y en a pour tous les goûts dans cette catégorie ("Premiers romans") :

https://www.prixdesauteursinconnus.com/2017/09/05/categorie-premiers-romans-les-10-selectionnes/

Les chroniques sur mon livre, de la dernière parue aujourd'hui à la première :

https://www.book.beltanesecret.com/chicago-requiem-carine-foulon/

https://lekilometremanquantweb.wordpress.com/2018/05/06/chicago-requiem-carine-foulon/

https://www.bouquinerie.me/blog/chicago-requiem-carine-foulon-prix-des-auteurs-inconnus

http://deslivresetmoi7.blogspot.com/2018/01/chroniques-2018-chicago-requiem-de.html

https://uncomptantpourriendeplusblog.wordpress.com/2017/11/19/prix-des-auteurs-inconnus-chicago-requiem-carine-foulon/

Je te soutiens dans cette aventure Lectiole. J'ai bien aimé Chicago Requiem. J'ai l'intention de le relire cet été. J'ai lu pendant un road-trip l'été dernier. Je lisais un peu le soir. Du coup, ma lecture avait été très ''hachée''. Une relecture me permettra de la savourer. pompom  pompom  pompom pour le prix du cercle des auteurs anonymes.

Merci Micaschiste. Si tu l'as lu en version numérique, je pourrai t'envoyer la nouvelle version. J'ai revu le texte (surtout la première moitié du récit, où il y a quelques ajouts et deux chapitres véritablement modifiés). Il me faudra seulement ton mail.  Wink
C'est possible aussi si tu as lu la version imprimée, en t'indiquant les changements (je l'ai fait pour Pseudo Intello  Wink Il n'y a pas énormément de changements, mais il y en a quelques-uns, quand même).

_________________
Vivre dans l'instant me semble une mort constante.
avatar
Aëmiel
Expert spécialisé

Re: Nos premiers romans, nos expériences de l'auto-édition

par Aëmiel le Dim 10 Juin 2018 - 9:29
Je suis finalement passée à la version brochée, on verra si ça fonctionne mieux que l'epub. Je croise les doigts, et me remets à la publicité sur facebook et instagram.
En tout cas, je suis très contente du résultat de l'objet lui-même.
Et puis, les droits d'auteur générés par les ventes me permettent de vendre 6 fois moins qu'avec mes éditeurs traditionnels : ça tombe bien, je pense que ce sera de cet ordre-là ! abi Razz



_________________
Auteur jeunesse et romance
Dernière parution : Le chant de l'encre
le blog
avatar
Aëmiel
Expert spécialisé

Re: Nos premiers romans, nos expériences de l'auto-édition

par Aëmiel le Dim 10 Juin 2018 - 9:30
lectiole, je croise les doigts pour toi !

_________________
Auteur jeunesse et romance
Dernière parution : Le chant de l'encre
le blog
avatar
lectiole
Habitué du forum

Re: Nos premiers romans, nos expériences de l'auto-édition

par lectiole le Dim 10 Juin 2018 - 22:26
Merci ! J'écris un second volet, un "pendant" plus qu'une suite, donc je suis moins dans la promotion, et je présume que le lancement du second relancera la machine.
Mais il faut vraiment que je me motive. Je suis parfois pleine d'entrain, parfois sur le point de tout abandonner. Dans ma tête, j'ai plein de projets, je sais où je vais et ce que je veux écrire cette année. Après... une fois devant Word ou devant mon cahier, je me dis "à quoi bon ?" J'ai souri en lisant que mon roman n'avait presque suscité que des louanges, ce qui est vrai, mais mon ressenti est différent (j'ai raté l'écriture des dialogues, parfois jugés artificiels ou redondants, et j'ai mélangé différents genres). Je suis une horrible défaitiste/perfectionniste/pessimiste. Ça a de bons aspects : j'essaie toujours de faire mieux, de me dépasser. Mais ça a pour revers une insatisfaction permanente, une impression d'être nulle qui revient de temps à autre, une capacité à tout arrêter sur un coup de tête, et puis ça repart, parfois dans d'autres directions (comme quand j'ai arrêté d'écrire des haïkus parce qu'une éditrice m'avait écrit que mes haikus n'en étaient pas, car pour exister, un haïku doit être apprécié... pourtant, j'étais dans des groupes, j'en ai eu quelques-uns publiés dans des revues, j'avais quelques lecteurs, mais rien à faire, cet avis m'a coupée dans mon élan, et je me suis lancée dans d'autres écrits).

Ma nouvelle "Magdaleina" est de sortie ce soir. 5e avis paru sur Amazon. Elle n'a pas eu beaucoup de lecteurs, mais tous ceux qui l'ont lue l'ont aimée. Bizarrement, la plupart des ventes ont eu lieu sur Kobo, pas sur Amazon Kindle (alors que pour mon roman, c'est l'inverse) :
https://www.amazon.fr/Magdaleina-Carine-Foulon-ebook/dp/B01MZI3BY1/ref=asap_bc?ie=UTF8

_________________
Vivre dans l'instant me semble une mort constante.
avatar
lectiole
Habitué du forum

Re: Nos premiers romans, nos expériences de l'auto-édition

par lectiole le Lun 11 Juin 2018 - 20:10
6e retour sur mon roman dans le cadre du Prix, et le 3e mitigé : https://lecturesfamiliales.wordpress.com/2018/06/11/chicago-requiem-de-carine-foulon/

J'ai envie de lire, d'écrire, et... il me reste encore pas mal de copies à corriger. Smile

_________________
Vivre dans l'instant me semble une mort constante.
avatar
lectiole
Habitué du forum

Re: Nos premiers romans, nos expériences de l'auto-édition

par lectiole le Mer 13 Juin 2018 - 18:42
Maintenant que l'avant-dernière chronique sur mon roman dans le cadre du prix des auteurs inconnus est parue sur Amazon, je mesure encore plus à quel point elle est magnifique :

L’intrigue se déroule aux États-Unis, à Chicago donc, dans les années « folles ». On imagine des mafieux surgir d’un tripot mal famé, fusillant tout sur leur passage dans les rues poussiéreuses et ensanglantées de la ville des vents afin d’en prendre le pouvoir. On sent presque l’alcool de contrebande, la transpiration des maisons closes, et des bars clandestins. On entend déjà le jazz… Pourtant, dès les premières pages, j’ai eu l’agréable impression, de retourner dans l’Angleterre du XIXe siècle contée par les Sœurs Brontë, dont je suis archi-fan. C’est principalement dans les descriptions des personnages et de leurs interactions que l’on s’y retrouve. Les héros de « Chicago Requiem » sont pleins de panache, de finesse et de complexité. De la domestique humble à la sociopathe accomplie, en passant par la grand-tante rigide, et l’homme meurtri, mais amoureux, chacun d’entre eux est dépeint avec une précision exceptionnelle, donnant un caractère fou au récit.

L’ambiance du roman est sombre, opaque. Je sais que l’auteure souffre un peu de ne pas réussir à catégoriser son livre. S’agit-il d’un thriller ? D’un roman historique ? D’une romance ? D’une saga familiale ? Je n’aime pas mettre des étiquettes sur les choses, encore moins sur les gens. Et je n’ai aucun problème avec le fait qu’un livre soit inclassable. S’il fallait vraiment lui trouver un genre, je pense qu’il faudrait faire un mélange. Un roman noir, à la frontière du roman gothique et du drame romantique. J’ai parfois lu qu’il y avait de la romance dans ce récit. Je n’en ai vu aucune. J’y ai vu du romantisme. Le vrai, celui du XIXe siècle, qu’on retrouve dans « Jane Eyre ». Le tragique et cruel, palpable dans « Les Hauts de Hurlevent ». Accompagné à la fois de la folie furieuse et de l’amour véritable. Celui qui fait mal. Pas de la romance pleine de clichés qui met en scène le vilain beau gosse super riche qui tombe amoureux de la midinette du coin sans le sou et naïve en deux temps trois mouvements. Juste des histoires d’amour. Sombres, entières, bourrées de vie, de mort, fortes de loyauté autant que de trahison.

Mais Chicago Requiem ne parle pas que d’amour. L’amour est le ciment qui maintient tous les éléments entre eux. Il est le fil conducteur de l’histoire, et glisse chapitre après chapitre, au gré des citations qui les inaugurent. C’est pour mieux mettre en valeur l’intrigue familiale et sociale : mariages arrangés, divorces scandaleux, meurtres, trahisons, vengeances, retrouvailles, guerres mafieuses, hiérarchie sociale… Le récit est riche, dense, mais sa construction tellement bien travaillée qu’aucun passage n’alourdit la lecture. Au contraire, c’est au service de la dynamique de la narration que se sont mis les chapitres courts et intenses, assaisonnés de dialogues truculents.

Vous l’aurez compris : je pensais être déçue, je suis conquise.

_________________
Vivre dans l'instant me semble une mort constante.
avatar
lectiole
Habitué du forum

Re: Nos premiers romans, nos expériences de l'auto-édition

par lectiole le Ven 15 Juin 2018 - 14:37
"Lolitendouceur Le 15 Juin 2018 à 12:59
Un roman historique haletant qui mélange thriller, romance, policier, drame. Une histoire qui se lit comme un film. Un goût de soap opéra et de Peaky Blinders. Une plume fluide et agréable. J'ai beaucoup aimé."

Razz

Embarassed Embarassed Embarassed

_________________
Vivre dans l'instant me semble une mort constante.
avatar
Aëmiel
Expert spécialisé

Re: Nos premiers romans, nos expériences de l'auto-édition

par Aëmiel le Dim 17 Juin 2018 - 17:45
Ce sont des retours qui font vraiment plaisir à lire ! Bravo Lectiole !

_________________
Auteur jeunesse et romance
Dernière parution : Le chant de l'encre
le blog
avatar
lectiole
Habitué du forum

Re: Nos premiers romans, nos expériences de l'auto-édition

par lectiole le Lun 18 Juin 2018 - 13:21
Merci Aëmiel !
Apparemment, sur Facebook, une certaine lassitude s'installe à force de voir passer mon roman, donc je vais m'activer sur l'écriture du second. Very Happy Mais je ne connaissais aucun des chroniqueurs avant qu'ils chroniquent mon livre, donc ça aura été une chouette expérience, avec beaucoup de retours, pour la plupart encourageants. cheers

_________________
Vivre dans l'instant me semble une mort constante.
Contenu sponsorisé

Re: Nos premiers romans, nos expériences de l'auto-édition

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum