Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
dr25
Niveau 1

Question en tant que parent d'élève "intello"

par dr25 le Lun 26 Juin 2017 - 10:01
Bonjour,

j'ai une question en tant que parent. Ma fille est en 6ème dans un collège de périphérie urbaine où en général tout se passe bien (je ne suis pas en poste à cet endroit mais je connais des collègues contractuels qui y sont passé).

Depuis quelques temps on sentait bien que ma fille avait moins envie d'aller au collège, qu'elle se trouvait isolée et avait moins de copines qu'avant.
Ses professeurs la félicitent souvent pour ses très bons résultats, ses efforts de participation en classe ... en gros elle est très "scolaire" et elle aime ça.

Du coup elle se trouve souvent qualifiée "d'intello".
Comme on en avait un peu conscience et de la gène qu'elle ressentait on lui avait conseillé d'aborder la chose avec son PP ce qu'elle a fait lors de la préparation du conseil de classe. Mais en définitive cela a juste ouvert un débat en classe pour savoir si oui on non elle était une "intello".
La semaine dernière elle a manqué une journée pour un mal de ventre qui je pense maintenant était "factice".

Ce matin elle était en larmes et j'ai accepté de ne pas l'envoyer au collège. Elle dit qu'elle est isolée, que les autres la repoussent et la qualifient en permanence d'"intello".

Je ne sais pas trop quoi faire, je me vois mal la forcer à aller au collège mais connaissant les classes là où je vais je sais qu'elle aura partout la même situation.

Je suis preneur de tout les bons conseils à ce sujet, merci ...

dr
avatar
lenidji
Niveau 8

Re: Question en tant que parent d'élève "intello"

par lenidji le Lun 26 Juin 2017 - 10:10
Ce que ta fille vit n'est pas à prendre à la légère, c'est une situation de harcèlement...
Il faut beaucoup en parler avec elle, en lui redonnant confiance en elle.
Si l'établissement n'agit pas pour la protéger, il faut la changer d'établissement je crois.
Tu peux aussi espérer qu'elle soit dans une classe plus sympathique l'année prochaine et lui conseiller de participer moins souvent en classe (je sais, c'est horrible d'en arriver à donner ce genre de conseils, surtout en tant que prof, mais parfois la discrétion aide à se fondre dans la masse).
Je déteste ces situations là. Il y a une sorte d'instinct de meute chez les élèves, on trouve un bouc-émissaire parce qu'il est intello, gros, maigre, moche, beau, roux, mauvais élève, mal habillé, bien habillé... Il n'y a pas de règle. Explique à ta fille comment ça fonctionne et qu'elle n'est pas en cause, elle.
Courage.
avatar
lenidji
Niveau 8

Re: Question en tant que parent d'élève "intello"

par lenidji le Lun 26 Juin 2017 - 10:12
PS franchement en 6ème à cette période de l'année on ne fait plus rien. Garde-la à la maison, c'est bon elle est en vacances anticipées, après avoir supporté ces méchancetés, elle l'a bien mérité fleurs
avatar
Une passante
Neoprof expérimenté

Re: Question en tant que parent d'élève "intello"

par Une passante le Lun 26 Juin 2017 - 10:19
je tente d'apprendre aux miens à répliquer, et qu'intello, c'est plutôt un compliment ! Mais pas facile tout cela...
Cleroli
Fidèle du forum

Re: Question en tant que parent d'élève "intello"

par Cleroli le Lun 26 Juin 2017 - 10:20
Ta fille a parlé de la situation au PP mais il serait peut-être bon que tu sollicites un RV avec le CDE de l'établissement et voir ce qu'il propose de son côté. Après, il reste effectivement l'option du changement d'établissement si elle le souhaite.
pailleauquebec
Fidèle du forum

Re: Question en tant que parent d'élève "intello"

par pailleauquebec le Lun 26 Juin 2017 - 10:23
Probablement que la vie de classe a accentué le problème.

J'ai souvent observé que les débats en vie de classe étaient contre productifs (impossibilité de faire émerger les enjeux, prise de pouvoir des leaders d'opinion néfastes, basculement de la majorité silencieuse du mauvais côté, sentiment d'impunité une fois les idées néfastes exprimées en public).

A cet âge là ce sont des chacals en bandes quand ils s'y mettent.

Bref, ça va être compliqué de retourner la situation surtout si la petite n'est pas trop habituée à se défendre.

Faire du théâtre peut-être ?

Sinon chercher à constituer un noyau de copines autour d'elle (les inviter, créer des liens,...).

Reste la solution du changement pour le privé si vraiment ça tourne mal en 5e.

_________________
www.reformeducollege.fr
danses
Niveau 2

Re: Question en tant que parent d'élève "intello"

par danses le Lun 26 Juin 2017 - 10:24
Bonjour,

Et donc le PP de la classe a laissé dériver le débat de telle sorte que c'est ta fille qui est mise en cause ??? La normalité (être scolaire, active et travailleuse) s'effacerait alors devant le culte du boloss décérébré mais populaire ? De deux choses l'une : explique à ta fille que lors de la vraie sélection (soit en L1 ou en prépa...), elle rigolera bien à son tour de tous ces crétins, et ensuite, change-la d'établissement (un bon bahut privé ou public avec option, avec un minimum de valeur et moins de démagogie ?).
Franchement, je ne pensais pas écrire ça un jour, ni même le penser, en fervente supportrice de l'école publique, mais 30 ans de casse de l'école et du goût de l'effort, voilà où ça mène.
Amicalement, et bon courage (en tant que parent, on est parfois très démuni face à notre système).
Danses.
Cath
Bon génie

Re: Question en tant que parent d'élève "intello"

par Cath le Lun 26 Juin 2017 - 10:32
Beaucoup de bons conseils ont été donnés...
En tant que parent, ce que j'ai fait également : choisir les options réputées les plus difficiles comme latin, euro, allemand etc. de façon à multiplier les chances d'être dans un bon groupe. Pour Enfant 1 il a fallu attendre la 3è, puis le lycée (et à partir de là tout s'est très bien passé).
avatar
Anaxagore
Guide spirituel

Re: Question en tant que parent d'élève "intello"

par Anaxagore le Lun 26 Juin 2017 - 10:34
@dr25 a écrit:Bonjour,

j'ai une question en tant que parent. Ma fille est en 6ème dans un collège de périphérie urbaine où en général tout se passe bien (je ne suis pas en poste à cet endroit mais je connais des collègues contractuels qui y sont passé).

Depuis quelques temps on sentait bien que ma fille avait moins envie d'aller au collège, qu'elle se trouvait isolée et avait moins de copines qu'avant.
Ses professeurs la félicitent souvent pour ses très bons résultats, ses efforts de participation en classe ... en gros elle est très "scolaire" et elle aime ça.

Du coup elle se trouve souvent qualifiée "d'intello".
Comme on en avait un peu conscience et de la gène qu'elle ressentait on lui avait conseillé d'aborder la chose avec son PP ce qu'elle a fait lors de la préparation du conseil de classe. Mais en définitive cela a juste ouvert un débat en classe pour savoir si oui on non elle était une "intello".
La semaine dernière elle a manqué une journée pour un mal de ventre qui je pense maintenant était "factice".

Ce matin elle était en larmes et j'ai accepté de ne pas l'envoyer au collège. Elle dit qu'elle est isolée, que les autres la repoussent et la qualifient en permanence d'"intello".

Je ne sais pas trop quoi faire, je me vois mal la forcer à aller au collège mais connaissant les classes là où je vais je sais qu'elle aura partout la même situation.

Je suis preneur de tout les bons conseils à ce sujet, merci ...

dr

C'était mon cas aussi. J'étais seul en tête de classe. Je me suis fait un malin plaisir à aggraver encore l'écart avec les autres. Bon ça c'est mon côté têtu.

Non, en fait je pense qu'il faut qu'elle prenne acte, qu'elle compose avec les bas du front, parce que toute sa vie c'est ce qu'elle devra faire. Tout simplement.

Surtout il faut qu'elle vive sans se priver de rien, qu'elle aille au devant des autres et qu'elle prenne la joie là où elle est, y compris avec des choses simples avec des gens simples.

Plus tard dans ses études elle trouvera des personnes qui lui correspondront davantage.

Fais-lui une bise. La vie est belle.

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne

"Woland fit un signe de la main, et Jérusalem s'éteignit."
avatar
Naoo
Fidèle du forum

Re: Question en tant que parent d'élève "intello"

par Naoo le Lun 26 Juin 2017 - 10:37
@Cath a écrit:Beaucoup de bons conseils ont été donnés...
En tant que parent, ce que j'ai fait également : choisir les options réputées les plus difficiles comme latin, euro, allemand etc. de façon à multiplier les chances d'être dans un bon groupe. Pour Enfant 1 il a fallu attendre la 3è, puis le lycée (et à partir de là tout s'est très bien passé).

Harcelée en 6e, j'ai été mise dans la classe d'allemand (alors que je faisais anglais) en 5e. J'avais pris latin. Je pense que ma mère a contacté le collège, mais je n'en suis pas certaine. Je me souviens avoir dit à la fin de l'année de 6e que si je n'étais pas dans une autre classe l'année suivante, je ne retournerais pas au collège. Après ça allait mieux, car les harceleurs n'étaient plus dans la même classe, et j'ai réussi à m'endurcir et me défendre. (Et quel soulagement quand j'ai intégré un excellent lycée par dérogation...)
avatar
lapetitemu
Expert spécialisé

Re: Question en tant que parent d'élève "intello"

par lapetitemu le Lun 26 Juin 2017 - 10:38
Je n'irai peut-être pas aussi loin que certains. Changer d'établissement, aller dans le privé, ça ne réglera pas automatiquement la situation. Honnêtement, il faut être lucide : les adolescents en groupe sont souvent cruels entre eux et cherchent la moindre faille. Je ne dis pas qu'il faut minimiser, que c'est normal : oui, ça peut être du harcèlement, à partir du moment où ça ne s'arrête pas et où ta fille sert de bouc-émissaire. Mais pour moi c'est plus une question de classe, de groupe, que d'établissement. Dans n'importe quel établissement, bien ou mal coté, il y a des classes plus sympas que d'autres.
C'est la fin de l'année, laisse-la rester à la maison en effet, ça ne sert à rien de lui faire vivre des situations difficiles. Demande-lui de faire une liste des élèves "meneurs", réellement méchants avec elle, et transmets rapidement la liste au chef de son établissement pour qu'elle ne soit pas avec eux l'année prochaine.
A-t-elle des amis (venant de la même école qu'elle par exemple) dans d'autres classes ? Sinon, même sans que ce soit déjà ses amis, je ne peux pas croire qu'elle soit la seule "intello" de tout son collège ! Tu peux demander à ce qu'elle se retrouve dans une classe avec au moins deux ou trois élèves du même profil qu'elle (c'est-à-dire aimant travailler et apprendre) : à plusieurs on est plus fort.
Propose-lui également de parler à un thérapeute (psychologue, ou mieux, pédopsychiatre car c'est remboursé) avant la rentrée pour vider son sac et voir les stratégies qu'elle peut mettre en place pour s'accepter telle qu'elle est . Comprendre à la fois qu'elle n'est coupable de rien, mais qu'elle peut aussi décider de ne pas accorder (autant) d'importance à ces propos.

J'ai moi aussi été qualifiée d'innombrables fois d'intello, de fille de profs, en plus je n'étais pas sportive, timide... Bref, le cocktail idéal pour attirer les moqueries. Cependant j'avais un bon groupe d'amis qui m'entourait. Je me suis souvent sentie mal à cause de ces moqueries mais jamais isolée. Je ne me suis jamais sentie harcelée (on ne parlait pas autant de ça à mon époque, pas si lointaine pourtant), mais c'est en passant au lycée que je me suis rendue compte à quel point le collège est une période nocive pour les adolescents. Je pense d'ailleurs que c'est ce qui me fait mal vivre certaines situations en tant que professeur, actuellement. Mais je n'ai en tout cas jamais regretté d'être ce que j'étais.

Courage !
avatar
lapetitemu
Expert spécialisé

Re: Question en tant que parent d'élève "intello"

par lapetitemu le Lun 26 Juin 2017 - 10:39
Ah oui, et je voulais dire aussi, ne soyons pas aussi durs avec le PP de la classe. C'est franchement très inconfortable comme situation, de tenter de régler un problème en classe entière, et, si on n'a pas une aisance naturelle de médiateur et psychologue, c'est casse-gueule. Il a certainement voulu bien faire, sans toutefois arranger la situation.
avatar
Korémuse
Niveau 7

Re: Question en tant que parent d'élève "intello"

par Korémuse le Lun 26 Juin 2017 - 10:52
Il ne faut pas attendre que cela empire. Facile à dire ... On se sent parfois bien démuni.

Pour diverses raisons , j'ai été amenée à choisir un collège privé à l'issue du CM2 pour la mienne.
Aujourd'hui en fin de 6ème, nous respirons, elle revit. Plus de harcèlement , plus de "intello" vécu comme une insulte par les enfants car les enfants inscrits là- bas le sont "intello" pour une grande part (en 6eme ; après, je ne sais si cela va continuer ...) ;  bref des enfants normaux, natures, pleins de vie et qui ne se prennent pas la tête mais qui respectent les enseignants et qui travaillent normalement sans que le mot "travail" soit synonyme de "gros mot".
J'avais beaucoup hésité, étant une fervente défenseur  de l'école publique, mais heureusement que l'on a pris cette  décision. Je m'en félicite chaque jour même si les trajets sont longs. Ma fille revient avec le sourire; c'est le plus beau des cadeaux.

Peut être faut-il envisager cela avec la tienne si c'est possible ou la changer d'établissement public si cela est trop lourd à porter pour elle.
avatar
Korémuse
Niveau 7

Re: Question en tant que parent d'élève "intello"

par Korémuse le Lun 26 Juin 2017 - 10:58
Après bien sûr, tout dépend du niveau de mal-être ...
On peut apprendre à faire avec comme te l'ont conseillé certains, mais toi seul(e) connaît ta fille et ce qu'elle peut supporter. Les personnalités sont tellement différentes ...
Les psys peuvent être d'une grande aide ... ou pas ...
dr25
Niveau 1

Re: Question en tant que parent d'élève "intello"

par dr25 le Lun 26 Juin 2017 - 11:00
Merci pour tous ces messages que j'apprécie.

Je veux juste préciser que ma fille a suffisamment de répartie pour répondre à ceux qui la qualifient d'intello (elle leur répond facilement que ce n'est pas une tare mais plutôt une qualité ... elle sait ce qu'elle veut et elle est fière de ce qu'elle est) mais la répartie n'aide pas du tout de ce type de situation. Cela fait plutôt accentuer la situation de conflit avec les autres.

Je vais voir si elle peut être changée de classe l'année prochaine mais je n'y crois pas trop.
Elle est déjà dans un bonne classe du fait de faire Anglais et Allemand dès la 6ème et les filles qui lui ont mis la pression ne sont pas de mauvaises élèves mais je pense qu'il y a un effet de jalousie important : certains élèves ont dit en classe que ce n'était pas normal et qu'elle devait tricher... que ce n'était pas possible ...

Merci pour vos encouragements, je vais lui remonter le moral.

dr
avatar
Panta Rhei
Fidèle du forum

Re: Question en tant que parent d'élève "intello"

par Panta Rhei le Lun 26 Juin 2017 - 11:03
J'étais moi aussi intello, futur homo, et à lunettes dans un collège lambda moins dans les années 80... Les chefs avaient fait des classes de niveau donc en classe nous étions entre-nous mais qu'est-ce qu'on morflait à la récré, à la cantine... Nous nous cachions même derrière le bâtiment!

Bouh, ce post me fait me rappeler des moments vraiment horribles! (Le lycée puis la FAC furent un tel soulagement).

Ta fille ne peut pas être la seule intello de sa classe ou de sa promotion -?- Nous faisons les classes cette semaine. A ta place, je prendrais rendez-vous avec le chef pour expliquer la situation et demander que ta fille soit dans une meilleure 5ème avec plus de copines.

(Nous ne sacrifions/isolons jamais un élève moteur; nous faisons en sorte qu'il reste avec au moins son meilleur ami + 2 ou 3 excellents...)

_________________
Signature:
'Don't you find yourself getting bored?' she asked of her sister. 'Don't you find, that things fail to materialise? NOTHING MATERIALISES! Everything withers in the bud.'
'What withers in the bud?' asked Ursula.
'Oh, everything—oneself—things in general.'
First Page of Women in Love, D. H. Lawrence


avatar
lapetitemu
Expert spécialisé

Re: Question en tant que parent d'élève "intello"

par lapetitemu le Lun 26 Juin 2017 - 11:05
Ah oui, alors c'est autre chose, si c'est de la jalousie. Alors peut-être que la clé serait qu'elle ne soit pas forcément dans une "trop" bonne classe, mais dans une classe plus normale, plus hétérogène, avec seulement un petit groupe d'élèves comme elle, qui se serreraient les coudes ? Bon, c'est dur à dire sans connaître le profil de son collège évidemment (y a-t-il beaucoup de classes, d'autres classes avec anglais/allemand...).

Insiste quand même pour le changement de classe. Franchement, les classes qui se suivent d'année en année sans brassage, c'est malsain, je trouve. Le cde pourra comprendre.
avatar
lapetitemu
Expert spécialisé

Re: Question en tant que parent d'élève "intello"

par lapetitemu le Lun 26 Juin 2017 - 11:10
@Panta Rhei a écrit:(Le lycée puis la FAC furent un tel soulagement).

Oh oui ! C'est vraiment un autre monde, je trouve. Sans avoir vécu ce que tu racontes, Panta Rhei, je me suis bien vite rendue compte que tous les élèves qui, au collège, étaient considérés comme des ovnis, se fondaient dans la masse au lycée. Quel vent de liberté !

Bon, le problème, dr25, c'est que ta fille n'est qu'au début du collège, alors difficile de lui dire d'attendre le lycée pour se sentir mieux... fleurs2
avatar
Slinky75
Niveau 9

Re: Question en tant que parent d'élève "intello"

par Slinky75 le Lun 26 Juin 2017 - 11:21
Le privé est loin d'être une solution. Les conseils donnés au-dessus sont très pertinents. Je pense qu'il serait utile qu'elle change de classe, prendre rendez-vous avec le principal et peut-être qu'elle s'ouvre un peu plus aux autres même si ce n'est pas évident quand on essuie les brimades. C'est l'effet de groupe...Tous les "intellos" ne sont pas pointés du doigt. Le tout est de ne pas rester dans sa tour d'ivoire, de parler et de s'intéresser à ses camarades même s'ils ne sont pas autant "scolaires" qu'elle. Elle pourra repartir de 0 en septembre si elle change de classe Smile En tout les cas, il faut absolument stopper cette violence morale au plus vite avant la fin de l'année scolaire; mettre tout ceux qui l'embêtent autour d'une table avec leurs parents et régler le problème une bonne fois pour toutes.

Au lycée, les mentalités évoluent assez peu par rapport au collège (surtout en seconde). Pour la fac, je suis d'accord.
avatar
Rendash
Bon génie

Re: Question en tant que parent d'élève "intello"

par Rendash le Lun 26 Juin 2017 - 12:09
@Slinky75 a écrit:Je pense qu'il serait utile qu'elle change de classe, prendre rendez-vous avec le principal et peut-être qu'elle s'ouvre un peu plus aux autres même si ce n'est pas évident quand on essuie les brimades. C'est l'effet de groupe...Tous les "intellos" ne sont pas pointés du doigt.

D'accord avec ça. Dans chacune de mes classes de REP+ pourries, les excellents élèves, et il y en a, sont regardés avec admiration par les autres, je n'ai jamais entendu parler de moqueries ni de jalousie. Bon, l'une a la repartie suffisante pour clore le bec à un régiment de poissonnières, mais les autres qui sont plutôt calmes voire timides ne sont pas pointées du doigt pour cette raison. il y a encore des classes normales, Crom merci.

@Slinky75 a écrit:Le tout est de ne pas rester dans sa tour d'ivoire, de parler et de s'intéresser à ses camarades même s'ils ne sont pas autant "scolaires" qu'elle.

je suis en revanche mal à l'aise avec ce genre de propos, qui sous-entend que c'est à l'élève concernée de faire des efforts, et qu'elle n'irait pas vers les autres. Déjà rien ne nous l'indique, ensuite ça n'est pas une tare ; c'est aux autres de l'accepter telle qu'elle est, et au minimum de ne pas se payer sa tête en raison de sa réussite scolaire. Je n'ai pas compris l'intérêt du débat mené, qui me semble peut-être maladroit tel que décrit ici.
avatar
Babarette
Grand sage

Re: Question en tant que parent d'élève "intello"

par Babarette le Lun 26 Juin 2017 - 13:01
@Rendash a écrit:
@Slinky75 a écrit:Je pense qu'il serait utile qu'elle change de classe, prendre rendez-vous avec le principal et peut-être qu'elle s'ouvre un peu plus aux autres même si ce n'est pas évident quand on essuie les brimades. C'est l'effet de groupe...Tous les "intellos" ne sont pas pointés du doigt.

D'accord avec ça. Dans chacune de mes classes de REP+ pourries, les excellents élèves, et il y en a, sont regardés avec admiration par les autres, je n'ai jamais entendu parler de moqueries ni de jalousie. Bon, l'une a la repartie suffisante pour clore le bec à un régiment de poissonnières, mais les autres qui sont plutôt calmes voire timides ne sont pas pointées du doigt pour cette raison. il y a encore des classes normales, Crom merci.

@Slinky75 a écrit:Le tout est de ne pas rester dans sa tour d'ivoire, de parler et de s'intéresser à ses camarades même s'ils ne sont pas autant "scolaires" qu'elle.

je suis en revanche mal à l'aise avec ce genre de propos, qui sous-entend que c'est à l'élève concernée de faire des efforts, et qu'elle n'irait pas vers les autres. Déjà rien ne nous l'indique, ensuite ça n'est pas une tare ; c'est aux autres de l'accepter telle qu'elle est, et au minimum de ne pas se payer sa tête en raison de sa réussite scolaire. Je n'ai pas compris l'intérêt du débat mené, qui me semble peut-être maladroit tel que décrit ici.

Est-ce que tu ne l'entends pas parce que c'est caché ou parce qu'il n'y en a pas du tout? Je sais qu'une de mes élèves, l'année dernière, était victime de moqueries par deux des pires élèves de la classe (dont la déléguée), parce que la PP m'en a parlé, mais je n'y ai jamais assisté, et pourtant, les gamines ne se tenaient pas.

C'est fréquent qu'on demande à la victime de faire des efforts, j'ai vécu ça au collège: on m'a laissée me débrouiller en me disant que je devais juste laisser dire et ne pas m'énerver. La victime n'a pas à changer, elle ne va pas aller se faire des copines parmi les pestes qui se moquent d'elle quand même? Et comme si c'était si simple, quand on est catalogué, de subitement se faire des amis.

Un changement d'établissement me paraît être une solution pour que cette petite ne subisse pas quatre années d'enfer.
avatar
Rendash
Bon génie

Re: Question en tant que parent d'élève "intello"

par Rendash le Lun 26 Juin 2017 - 13:10
@Babarette a écrit:
@Rendash a écrit:
@Slinky75 a écrit:Je pense qu'il serait utile qu'elle change de classe, prendre rendez-vous avec le principal et peut-être qu'elle s'ouvre un peu plus aux autres même si ce n'est pas évident quand on essuie les brimades. C'est l'effet de groupe...Tous les "intellos" ne sont pas pointés du doigt.

D'accord avec ça. Dans chacune de mes classes de REP+ pourries, les excellents élèves, et il y en a, sont regardés avec admiration par les autres, je n'ai jamais entendu parler de moqueries ni de jalousie. Bon, l'une a la repartie suffisante pour clore le bec à un régiment de poissonnières, mais les autres qui sont plutôt calmes voire timides ne sont pas pointées du doigt pour cette raison. il y a encore des classes normales, Crom merci.

@Slinky75 a écrit:Le tout est de ne pas rester dans sa tour d'ivoire, de parler et de s'intéresser à ses camarades même s'ils ne sont pas autant "scolaires" qu'elle.

je suis en revanche mal à l'aise avec ce genre de propos, qui sous-entend que c'est à l'élève concernée de faire des efforts, et qu'elle n'irait pas vers les autres. Déjà rien ne nous l'indique, ensuite ça n'est pas une tare ; c'est aux autres de l'accepter telle qu'elle est, et au minimum de ne pas se payer sa tête en raison de sa réussite scolaire. Je n'ai pas compris l'intérêt du débat mené, qui me semble peut-être maladroit tel que décrit ici.

Est-ce que tu ne l'entends pas parce que c'est caché ou parce qu'il n'y en a pas du tout? Je sais qu'une de mes élèves, l'année dernière, était victime de moqueries par deux des pires élèves de la classe (dont la déléguée), parce que la PP m'en a parlé, mais je n'y ai jamais assisté, et pourtant, les gamines ne se tenaient pas.

C'est fréquent qu'on demande à la victime de faire des efforts, j'ai vécu ça au collège: on m'a laissée me débrouiller en me disant que je devais juste laisser dire et ne pas m'énerver. La victime n'a pas à changer, elle ne va pas aller se faire des copines parmi les pestes qui se moquent d'elle quand même? Et comme si c'était si simple, quand on est catalogué, de subitement se faire des amis.

Un changement d'établissement me paraît être une solution pour que cette petite ne subisse pas quatre années d'enfer.

Oui, c'est bien sûr possible que je ne l'entende pas, mais je vois et entends les réactions au rendu des copies par exemple (même si je ne claironne pas les notes, c'est la question qui vient immédiatement sur le tapis Razz ), et je vois l'ambiance générale de ces classes. Bien sûr, des choses en dehors de la classe peuvent échapper, et c'est généralement ce qui se produit ; mais il n'y a pas eu le moindre écho, d'aucun collègue ni d'aucun élève, et les élèves en question sont soit des leaders de classe, soit bien intégrées. Les délégués ont signalé à deux reprises des problèmes d'intégration, voire de harcèlement au sein de la classe, mais jamais liés aux résultats scolaires. Si c'est effectivement le cas, non seulement c'est très bien caché, mais il y a en plus toute une comédie mise en place en cours depuis le début de l'année dans ces classes. Mais il ne s'agit que d'une poignée d'exemples, bien sûr, certainement pas d'une généralité. Et c'est probablement dû au fait que les têtes de classes sont aussi parfois des meneurs, ce qui change considérablement la donne.
On a eu quelques problèmes dans ce genre en STMG l'an passé, en revanche, qu'on n'a pas détectés tout de suite, mais qui se sont vus à la longue, et ont été signalés par plusieurs élèves indépendamment de ce que percevaient les enseignants.
avatar
Slinky75
Niveau 9

Re: Question en tant que parent d'élève "intello"

par Slinky75 le Lun 26 Juin 2017 - 13:39
@Rendash a écrit:
@Slinky75 a écrit:Le tout est de ne pas rester dans sa tour d'ivoire, de parler et de s'intéresser à ses camarades même s'ils ne sont pas autant "scolaires" qu'elle.

je suis en revanche mal à l'aise avec ce genre de propos, qui sous-entend que c'est à l'élève concernée de faire des efforts, et qu'elle n'irait pas vers les autres. Déjà rien ne nous l'indique, ensuite ça n'est pas une tare ; c'est aux autres de l'accepter telle qu'elle est, et au minimum de ne pas se payer sa tête en raison de sa réussite scolaire. Je n'ai pas compris l'intérêt du débat mené, qui me semble peut-être maladroit tel que décrit ici.

Oui, évidemment, on ne peut pas juger la situation avec aussi peu d'éléments. Je ne suis pas en classe pour voir ce qu'il se trame. Néanmoins, c'est plutôt mon expérience d'élève qui parle. Je sais à quel point il peut être difficile de trouver des sujets de conversation avec ses pairs lorsque l'on n'a pas les mêmes centres d’intérêt. Il est parfois nécessaire de se faire un peu violence pour aller vers les autres afin d'être moins isolé. Quand j'étais plus jeune, les professeurs me reprochaient d'être justement trop scolaire. Je pense que les autres avaient peur de traîner avec la première de la classe et moi, je ne voyais pas bien ce que je pouvais faire avec eux. J'ai donc entrepris d'aller vers les autres progressivement et au final, profs et élèves ont noté mon "intelligence du coeur" (expression de ma prof de français en 5ème) I love you

La situation dans laquelle la fille de dr25 se trouve est inacceptable. Chacun doit pouvoir trouver sa place dans la classe et venir à l'école avec gaieté.
avatar
Fesseur Pro
Vénérable

Re: Question en tant que parent d'élève "intello"

par Fesseur Pro le Lun 26 Juin 2017 - 15:47
@dr25 a écrit:Je vais voir si elle peut être changée de classe l'année prochaine mais je n'y crois pas trop.
Les classes changent forcément entre la 6e et la 5e.
Je prendrais rdv avec le chef pour lui exposer la situation et demander qu'elle ne soit pas l'année prochaine avec ceux qui la "harcèlent".
C'est assez courant comme démarche et tu as les arguments pour donc ça ne devrait pas poser de problèmes.

_________________
Pourvu que ça dure... professeur
avatar
Ashtrak
Fidèle du forum

Re: Question en tant que parent d'élève "intello"

par Ashtrak le Lun 26 Juin 2017 - 16:10
Perso, si j'avais un môme dans ce cas (si j'avais un môme déjà Very Happy ), j'envisagerais sérieusement le changement de bahut. La santé de ta fille passe avant tout et elle aura toute sa vie pour s'endurcir. Les ados sont particulièrement cruels envers tout ce qui est différent du "normal" ; et à l’heure des réseaux sociaux, la calomnie se répand au galop.

Quant au PP qui a foiré, j'espère qu'il va comprendre et s'informer Rolling Eyes

_________________
Un âne dit toujours ce qu'il pense : hi-han !
Contenu sponsorisé

Re: Question en tant que parent d'élève "intello"

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum