Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Poupoutch
Neoprof expérimenté

Re: Français : progression annuelle première

par Poupoutch le Sam 18 Aoû 2018 - 15:35
Hesper C, je trouve que ta progression est intéressante mais j'ai des réserves concernant le théâtre : je trouve que la manière dont tu présentes les choses suppose d'envisager le théâtre avant tout comme un texte argumentatif, or, l'OE invite plutôt à se poser la question de la représentation, c'est-à-dire à envisager le texte théâtral dans sa spécificité de texte qui ne se suffit pas à lui même et a besoin d'une représentation pour exister... Comme en plus tu as déjà une séquence argu, il ne me semble pas nécessaire de vouloir à tout prix faire du théâtre un outil argumentatif...
avatar
Lilypims
Grand sage

Re: Français : progression annuelle première

par Lilypims le Sam 18 Aoû 2018 - 16:05
@MillEiffel a écrit:Bonjour à tous,
Je suis en réflexion sur ma progression 1ère (j'aurai une 1ES cette année).
Est-ce que vous parvenez toutes et tous à faire un minimum de 3 OI sur l'année ?
Oui. Le programme nous demande de privilégier les OI ; les GT sont là en complément.

_________________
...il faut continuer, je ne peux pas continuer, il faut continuer, je vais donc continuer...
avatar
Isidoria
Doyen

Re: Français : progression annuelle première

par Isidoria le Sam 18 Aoû 2018 - 23:37
Je fais 4 LA en ES/S, 6/7 en L, je rajoute une OI sur Renaissance et Humanisme, et deux sur les Réécritures, mais je les aborde assez différemment. J'ai toujours réussi à faire ça, parfois c'est un peu short en fin d'année, mais c'est toujours passé quand même.
avatar
Lady_Sagan
Niveau 3

Re: Français : progression annuelle première

par Lady_Sagan le Lun 20 Aoû 2018 - 12:20
Bonjour,

Je profite de ce topic que je suis avec intérêt parce qu'il va falloir que je réussisse à créer ma progression pour la 1ES que j'aurai à la rentrée. C'est la première fois que j'aurai ce niveau. Comment concrètement fait-on cours en 1e? Comment présentez-vous les LA aux élèves? Vous leur donnez, ils la font à partir d'un plan (plan linéaire, plan composé?), vous posez des questions? Je me doute que les conseils donnés durant l'année de stage: il faut faire des ACTIVITES! ne sont plus aussi utiles à ce niveau.
Merci d'avance. J'essaierai de proposer une progression dans les jours qui viennent.

Je propose ceci (bon évidemment j'arrive dans un nouvel établissement, c'est la première fois que j'ai des premières, je suppose donc que mes collègues vont me proposer tout autre chose, mes problématiques seront revues)

I- GT: la femme aux mains des écrivains: portrait du personnage féminin : complexe ou représentation d'un aspect de la société?
La Princesse de Clèves, Les Liaisons Dangereuses, Germinie Lacerteux, Le Ravissement de Lol. V. Stein

II- OI: Thérèse Desqueyroux: monstre ou victime tragique?

III- GT: Poésie du bas monde: poésie vulgaire ou moyen d'insuffler une forme de noblesse?
Marrot, Hugo, Apollinaire

IV- OI: Spleen et Idéal: le poète mélancolique, être élu ou être maudit?

V: GT: L'Homme entre humanité et inhumanité
Voltaire, Hugo, Diderot

VI: OI: Marivaux (à définir)


Dernière édition par Lady_Sagan le Mar 28 Aoû 2018 - 18:19, édité 1 fois
avatar
HesperC
Niveau 2

Re: Français : progression annuelle première

par HesperC le Sam 25 Aoû 2018 - 10:57
@Poupoutch : bonjour, je rentre de vacances. Merci pour ces conseils. J'ai effectivement changé entre temps pour l'OE, théâtre. Ma tutrice m'a demandé quatre œuvres intégrales. Une par OE, et de commencer par l'argumentation pour le BAC Blanc en janvier. J'ai décidé de travailler avec les élèves sur La Boétie. Le roman étant la deuxième séquence imposée, je maintiens Adolphe, qui permet de faire un pont.
Pour le théâtre, je suis bien embêtée. J'hésite entre Caligula, en axant plutôt sur la mise en scène de la cruauté. Ou une pièce plus moderne (mais pour sûr, je ne suis pas à l'aise avec les pièces contemporaines...).

Bon courage à tous pour la rentrée.
avatar
Isidoria
Doyen

Re: Français : progression annuelle première

par Isidoria le Jeu 30 Aoû 2018 - 15:25
Je suis allée me présenter dans mon nouveau lycée, et j'avais des questions pour eux sur mon EDT. Et maintenant c'est moi qui m'interroge sur comment gérer le truc.
En fait j'ai une classe de 1S/L. Mais le regroupement est particulier car les S de cette classe sont très bons, et les L au contraire ont un niveau très fragile de ce qu'on m'a dit.
Du coup, je les ai 3h en regroupement S/L, une heure seulement les S, une heure seulement les L en français, puis les S en AP, les L en AP et la littérature de L 2h.
J'avoue m'interroger sur comment gérer cette heure de français commune mais dédoublée... Que feriez-vous à ma place? Profiter de cette heure pour pratiquer l'écrit/l'oral/approfondir, ou faire la 4è heure de français en deux fois, pour chaque groupe, sachant qu'on n'avancera pas forcément à la même vitesse, et que peut-être qu'il y aura des semaines avec l'heure qui sautera pour un des groupes?
Le CDE adjoint m'a aussi dit que je pourrais tout à fait présenter moins de textes en L français qu'en S français, donc éventuellement je pourrais faire des textes supplémentaires avec les S à ce moment là.
Je ne sais pas trop. Quelqu'un s'est déjà retrouvé dans ce genre de cas de figure?
Merci!
avatar
Alliance
Niveau 8

Re: Français : progression annuelle première

par Alliance le Jeu 30 Aoû 2018 - 17:13
@Isidoria a écrit:Je suis allée me présenter dans mon nouveau lycée, et j'avais des questions pour eux sur mon EDT. Et maintenant c'est moi qui m'interroge sur comment gérer le truc.
En fait j'ai une classe de 1S/L. Mais le regroupement est particulier car les S de cette classe sont très bons, et les L au contraire ont un niveau très fragile de ce qu'on m'a dit.
Du coup, je les ai 3h en regroupement S/L, une heure seulement les S, une heure seulement les L en français, puis les S en AP, les L en AP et la littérature de L 2h.
J'avoue m'interroger sur comment gérer cette heure de français commune mais dédoublée... Que feriez-vous à ma place? Profiter de cette heure pour pratiquer l'écrit/l'oral/approfondir, ou faire la 4è heure de français en deux fois, pour chaque groupe, sachant qu'on n'avancera pas forcément à la même vitesse, et que peut-être qu'il y aura des semaines avec l'heure qui sautera pour un des groupes?
Le CDE adjoint m'a aussi dit que je pourrais tout à fait présenter moins de textes en L français qu'en S français, donc éventuellement je pourrais faire des textes supplémentaires avec les S à ce moment là.
Je ne sais pas trop. Quelqu'un s'est déjà retrouvé dans ce genre de cas de figure?
Merci!

Bonjour!
Je te fais part de mes réflexion comme ça :
- Approfondir pendant cette heure-là va peut-être te couper l'herbe sous le pied par rapport à l'AP, pas forcément au début mais au fil de l'année…
- Il faut aussi penser à toi en termes de préparation : l'organisation n'est déjà pas facile mais ce qui sera prêt pour une classe le sera pour l'autre donc pourquoi ne pas avancer dans le programme sachant que tu risques d'avoir besoin de cette heure plus les épreuves approcheront. Personnellement, je pense que je continuerais le programme pour justement différencier avec les S mais aussi permettre aux L d'aller à leur rythme puisqu'ils sont plus faibles. Ils progresseront peut-être plus en groupe restreint dans leurs LA par exemple.
Bon courage à toi et bonne rentrée !
avatar
Une passante
Neoprof expérimenté

Re: Français : progression annuelle première

par Une passante le Jeu 30 Aoû 2018 - 21:18
@Isidoria a écrit:Je suis allée me présenter dans mon nouveau lycée, et j'avais des questions pour eux sur mon EDT. Et maintenant c'est moi qui m'interroge sur comment gérer le truc.
En fait j'ai une classe de 1S/L. Mais le regroupement est particulier car les S de cette classe sont très bons, et les L au contraire ont un niveau très fragile de ce qu'on m'a dit.
Du coup, je les ai 3h en regroupement S/L, une heure seulement les S, une heure seulement les L en français, puis les S en AP, les L en AP et la littérature de L 2h.
J'avoue m'interroger sur comment gérer cette heure de français commune mais dédoublée... Que feriez-vous à ma place? Profiter de cette heure pour pratiquer l'écrit/l'oral/approfondir, ou faire la 4è heure de français en deux fois, pour chaque groupe, sachant qu'on n'avancera pas forcément à la même vitesse, et que peut-être qu'il y aura des semaines avec l'heure qui sautera pour un des groupes?
Le CDE adjoint m'a aussi dit que je pourrais tout à fait présenter moins de textes en L français qu'en S français, donc éventuellement je pourrais faire des textes supplémentaires avec les S à ce moment là.
Je ne sais pas trop. Quelqu'un s'est déjà retrouvé dans ce genre de cas de figure?
Merci!

Alors déjà, ton adjoint n'a pas à se mêler de pédagogie, et non, tu ne peux pas présenter moins de textes en L qu'en S !
Je ne me suis jamais trouvée dans cette situation (merd*que, il faut bien le reconnaître) mais à ta place, je ferais la même chose pendant les 4 heures (dédoublement ou non, cela ne changerait rien, tu t'adaptes au niveau des élèves pour approfondir, revenir sur ce qui est nécessaire) et en AP, je travaillerais exclusivement les épreuves du bac (oral et écrit).
avatar
gluche
Niveau 6

Re: Français : progression annuelle première

par gluche le Jeu 30 Aoû 2018 - 21:35
Non seulement la situation est déplorable, mais en plus elle n'est pas très valorisante pour les L.
Moi, je ne ferai pas la même chose sur l'heure de cours dédoublée, il finit toujours par y avoir un décalage. Je ferais une première séquence pour tous sur les 3 heures communes, 1 autre en S à une heure par semaine (très bon pour la mémorisation d'alterner les séquences!), 1 autre en L sur l'heure dédoublée et les heures de littérature (quitte à croiser les objets d'étude spécifiques aux L avec les autres). ça évitera aussi les comparaisons sur l'avancée des uns et des autres.
avatar
Poupoutch
Neoprof expérimenté

Re: Français : progression annuelle première

par Poupoutch le Ven 31 Aoû 2018 - 0:21
Je trouve cette dernière proposition bien compliquée. Autant des élèves forts et motivés peuvent éventuellement suivre avec 2 séquences menées en parallèle, autant, pour les faibles, cela me semble le meilleur moyen de les embrouiller. En particulier en considérant que ces élèves faibles sont précisément les L, qui devront déjà suivre et mémoriser dans le même temps les séquences de français (communes avec les S) et celles de littérature.
Je ferais plutôt cours sur les heures dédoublées dans la continuité des heures en classe entière, en y privilégiant toutefois activités de groupe ou individuelles qui pourront ainsi être mieux encadrées. Tu peux dans ce cas, Isidoria, prévoir des activités en plus ou des docs complémentaires en plus pour le groupe qui ira plus vite...

_________________
Es ist nicht deine Schuld, dass die Welt ist wie sie ist. Es wär nur deine Schuld wenn sie so bleibt...
avatar
gluche
Niveau 6

Re: Français : progression annuelle première

par gluche le Ven 31 Aoû 2018 - 7:07
Je trouve cela très simple au contraire pour les L: 3 heures communes avec les S, 3 heures spécifiques pour traiter (entre autres) les objets d'étude propres à leur section.
Un collègue à moi a déjà mené une séquence en parallèle une heure par semaine avec une classe ordinaire (ES), ça n'a posé aucun problème particulier.
Faire la même chose sur cette heure dédoublée, tout en prévoyant activités / docs en plus me semble au contraire davantage contraignant.
Cependant, l'essentiel est qu'Isadoria trouve le fonctionnement qui lui convienne le mieux Wink .
avatar
Isidoria
Doyen

Re: Français : progression annuelle première

par Isidoria le Ven 31 Aoû 2018 - 9:13
Merci à tous! On est d'accord que c'est un casse tête.
Le problème c'est que je n'aurais plus que 3 heures pour traiter le programme de français si je profite de cette heure pour faire le programme de littérature...
Je note vos idées, je tourne et retourne les choses dans ma tête.
Je me disais que cette heure dédoublée pourrait être l'occasion de travailler spécifiquement l'écrit, consacrer les 3 autres à bien avancer les LA/LC et travailler l'écrit, la dissertation,... ce qui me permettrait d'éventuellement ne pas faire la même chose avec les deux bouts de la classe s'il y a un si grand écart.
L'idée de faire les LC est bonne aussi, je vais voir. J'attends de découvrir la classe aussi. J'ai l'honneur d'être leur PP, puisque c'est moi qui ai ces spécificités d'emploi du temps avec eux. Je suppose que je suis aussi un des rares cours qu'ils ont tous ensemble.
Peut-être faut-il simplement que j'envisage les choses comme 3h classe entière + une heure en 1/2 groupe par semaine? Difficile de se projeter tant que je ne les connais pas, en fait.
Quant à l'AP, on verra, je vais voir ce que proposent mes collègues.
avatar
marjolie.june
Neoprof expérimenté

Re: Français : progression annuelle première

par marjolie.june le Ven 31 Aoû 2018 - 20:04
Je n'ai pas de bloc de 2H avec mes 1ère S dans mon EDT (alors que l'adjointe m'avait fait changer ma fiche de voeux en juillet parce qu'elle ne comprenait pas que je n'aie pas demandé de bloc de 2H pour les entraîner aux exercices du bac). Je n'ai pas accès aux EDT en ligne pour savoir si une modification est possible. Si les choses doivent rester en l'état, comment faire pour les entrainer aux épreuves de l'EAF, notamment rédiger en temps limité ?
avatar
Aphrodissia
Grand sage

Re: Français : progression annuelle première

par Aphrodissia le Ven 31 Aoû 2018 - 20:44
@Marjolie.june Il n'y a pas de créneaux réservés pour les devoirs?

_________________
Et me fault par couverture / Chanter quant mon cuer souspire / Et faire semblant de rire ; / Mais Dieux scet ce que j'endure ; /Je ne sais comment je dure.
avatar
marjolie.june
Neoprof expérimenté

Re: Français : progression annuelle première

par marjolie.june le Ven 31 Aoû 2018 - 20:46
En dehors des deux bacs blancs, non rien.
avatar
marjolie.june
Neoprof expérimenté

Re: Français : progression annuelle première

par marjolie.june le Sam 1 Sep 2018 - 11:26
J'ai pu accéder à Pronote ! J'ai trouvé une possibilité pour avoir ponctuellement un bloc de deux heures : utiliser le créneau de l'heure de vie classe le lundi de 8 à 9 (puisque je les ai le lundi de 9 à 10). Ca évitera de demander un changement d'EDT définitif. En plus la salle que j'ai de 9 à 10 est libre de 8 à 9.
avatar
Tivinou
Niveau 8

Re: Français : progression annuelle première

par Tivinou le Sam 1 Sep 2018 - 13:21
Je n'ai pas de bloc de 2H avec mes 1ère S dans mon EDT
Tout pareil, en seconde et dans une de mes classes de première, et avec les nombreuses options et les barrettes de langue, impossible de modifier l'EDT.
Eh bien, TANT PIS. J'ai demandé ces deux heures en juin, le PA ne me les a pas données (ou n'a pas pu me les donner compte-tenu des différentes contraintes). J'étais très en colère; mais ce matin j'ai décidé d'arrêter de me miner pour ce qui ne dépend pas de moi. Je ferai des devoirs plus courts, et plus vite corrigés et BASTA. Cette année, je choisis le lâcher prise!
avatar
marjolie.june
Neoprof expérimenté

Re: Français : progression annuelle première

par marjolie.june le Sam 1 Sep 2018 - 13:44
@Tivinou a écrit:
Je n'ai pas de bloc de 2H avec mes 1ère S dans mon EDT
Tout pareil, en seconde et dans une de mes classes de première, et avec les nombreuses options et les barrettes de langue, impossible de modifier l'EDT.
Eh bien, TANT PIS. J'ai demandé ces deux heures en juin, le PA ne me les a pas données (ou n'a pas pu me les donner compte-tenu des différentes contraintes). J'étais très en colère; mais ce matin j'ai décidé d'arrêter de me miner pour ce qui ne dépend pas de moi. Je ferai des devoirs plus courts, et plus vite corrigés et BASTA. Cette année, je choisis le lâcher prise!

Je me disais la même chose au départ (avant d'avoir pu trouver une solution), mais il n'empêche que c'est quand même toi qui va te prendre la tête pour imaginer des sujets faisables en une heure. En seconde, ça ne pose pas trop souci, mais en première quand même...
avatar
roxanne
Devin

Re: Français : progression annuelle première

par roxanne le Sam 1 Sep 2018 - 13:49
C'est pareil pour les STI2D mais en même temps, deux heures de STI de suite toutes les semaines, est-ce mieux?
avatar
marjolie.june
Neoprof expérimenté

Re: Français : progression annuelle première

par marjolie.june le Sam 1 Sep 2018 - 13:58
En regardant les EDT de mes collègues, je viens de m'apercevoir que très peu ont des blocs de deux heures en fait. Ca ne doit pas être la mode dans cet établissement.
avatar
Nizab
Niveau 8

Re: Français : progression annuelle première

par Nizab le Sam 1 Sep 2018 - 13:59
Bon... Je ne pourrai sans doute pas étudier La Princesse de Clèves en OI à cause de l'organisation interne de l'équipe : ça me chiffonne beaucoup, tant ce roman me semble être une charnière dans l'histoire du genre ; croyez-vous possible de leur faire lire ce roman en LC avec un accompagnement (plan de l’œuvre, dispenses éventuelles de certains passages, etc.) ?
avatar
Isidoria
Doyen

Re: Français : progression annuelle première

par Isidoria le Sam 1 Sep 2018 - 14:08
La Princesse de Clèves est lisible en cursive et ne nécessite pas trop d’accompagnement. Par contre les élèves s’ennuient...
avatar
Nizab
Niveau 8

Re: Français : progression annuelle première

par Nizab le Sam 1 Sep 2018 - 14:24
@Isidoria a écrit:La Princesse de Clèves est lisible en cursive et ne nécessite pas trop d’accompagnement. Par contre les élèves s’ennuient...
Ca ne m'étonne pas ; c'est un cas typique d'œuvre dont l'intérêt et la richesse apparaissent à l'étude. Merci, je vais chercher autre chose, quitte à consacrer beaucoup moins de temps que je ne le voudrais au XVIIe siècle.
avatar
trompettemarine
Grand sage

Re: Français : progression annuelle première

par trompettemarine le Sam 1 Sep 2018 - 16:35
@Lilypims a écrit:
@MillEiffel a écrit:Bonjour à tous,
Je suis en réflexion sur ma progression 1ère (j'aurai une 1ES cette année).
Est-ce que vous parvenez toutes et tous à faire un minimum de 3 OI sur l'année ?
Oui. Le programme nous demande de privilégier les OI ; les GT sont là en complément.

Je ne serai pas si péremptoire. Le B.O. est très précis.
Pour chaque objet d'étude : une oeuvre intégrale, un ou deux groupements de textes, des LCA (en argumentation et théâtre) et de l'Histoire des Arts (poésie et roman).
Trois GT et Trois OI doivent être obligatoirement étudiés (en S-ES).
En L : 2 GT et 2  OI obligatoires en plus pour les réécritures et le l'humanisme.

le B.O. a écrit:Quatre objets d'étude communs à toutes les séries générales
Le personnage de roman, du XVIIème siècle à nos jours
(...)
Corpus :
- Un roman,
du XVIIème siècle à nos jours, au choix du professeur.
- Un ou deux groupements de textes permettant d'élargir et de structurer la culture littéraire des élèves, en les incitant à problématiser leur réflexion en relation avec l'objet d'étude concerné : le professeur veille à proposer dans ces groupements des textes ou des documents appartenant à d'autres époques que celle à laquelle appartient le roman étudié par ailleurs, pour mieux faire ressortir les spécificités du genre romanesque à telle ou telle période et dessiner des évolutions en matière d'histoire des formes et des représentations.
- En relation avec l'histoire des arts, un choix de textes et de documents permettant de mettre en évidence les relations existant entre la représentation des personnages et des milieux romanesques et celle qu'en donnent les autres arts - la peinture, la gravure, la sculpture, l'opéra par exemple - à la même époque.

Le texte théâtral et sa représentation, du XVIIème siècle à nos jours

(...)
Corpus :
- Une pièce de théâtre du XVIIème siècle à nos jours, au choix du professeur.
- Un ou deux groupements de textes permettant d'élargir et de structurer la culture littéraire et dramatique des élèves, en les incitant à problématiser leur réflexion en relation avec l'objet d'étude concerné : le professeur veille à proposer dans ces groupements des textes et des documents de divers types (iconographiques, sonores, numériques, photographiques, filmiques) appartenant ou renvoyant à d'autres époques que celles auxquelles appartiennent les pièces étudiées par ailleurs, pour favoriser la conscience des évolutions du genre dramatique. Ces groupements permettront ainsi de mettre en perspective une histoire des formes théâtrales et des représentations.
- En relation avec les langues et cultures de l'Antiquité, un choix de textes et de documents permettant de réfléchir aux fonctions et significations du théâtre dans le monde grec et latin et de les relier avec les conditions de la représentation et son déroulement. La naissance et l'évolution de la tragédie et de la comédie, les dimensions religieuse et civique du théâtre sont ainsi l'objet d'une étude prenant en compte le contexte de création et les spécificités concrètes du théâtre (condition des acteurs, nature du spectacle et des effets recherchés, espace de la représentation, fonction des masques, etc.).

Écriture poétique et quête du sens, du Moyen Âge à nos jours
(...)
Corpus :
- Un recueil ou une partie substantielle d'un recueil de poèmes,
en vers ou en prose, du Moyen Âge à nos jours, au choix du professeur.
- Un ou deux groupements de textes permettant d'élargir et de structurer la culture littéraire des élèves, en les incitant à problématiser leur réflexion en relation avec l'objet d'étude concerné. Le professeur veille ainsi à proposer des textes ou des documents appartenant à d'autres époques que celle du recueil étudié par ailleurs, pouvant aussi relever de genres ou d'arts différents, pour mieux faire ressortir les spécificités de la poésie à telle ou telle période et dessiner des évolutions en matière d'histoire des formes et des représentations.
- En relation avec l'histoire des arts, un choix de textes et de documents permettant de mettre en évidence les relations entre la poésie et d'autres arts, à une époque donnée ou dans le cadre d'un mouvement esthétique particulier. On privilégiera l'étude de mouvements qui marquent des étapes dans la revendication d'un renouveau esthétique. Les relations entre poésie et musique à la Renaissance, le baroque en poésie, mais aussi dans la peinture, la sculpture et l'architecture, les grands traits de l'esthétique surréaliste, par exemple, peuvent faire l'objet d'un travail qui rende sensibles aux élèves les correspondances entre les arts et la singularité de leurs modes et de leurs formes d'expression.

La question de l'Homme dans les genres de l'argumentation du XVIème à nos jours
(...)
Corpus :
- Un texte long ou un ensemble de textes ayant une forte unité,
du XVIème siècle à nos jours, au choix du professeur, étudié dans sa composition et son développement aussi bien que dans sa rédaction : essai, discours, pamphlet, recueil de maximes ou de pensées, de fables ou de satires, extraits de correspondances d'écrivains, texte narratif à visée persuasive, etc.
- Un ou deux groupements de textes permettant d'élargir et de structurer la culture littéraire des élèves et de problématiser leur réflexion en relation avec l'objet d'étude concerné. Le professeur veille ainsi, en fonction du projet, à proposer dans ces groupements des textes ou des documents appartenant à d'autres époques que celle à laquelle appartient le texte long étudié par ailleurs, pour mieux faire ressortir les spécificités de telle ou telle période et dessiner des évolutions en matière d'histoire des idées et des formes.
- En relation avec les langues et cultures de l'Antiquité, et dans une perspective humaniste de connaissance des sources, un choix de textes et de documents permettant de retrouver dans les œuvres antiques les racines de questions et de représentations touchant à la condition de l'homme. Le professeur choisit des œuvres ou extraits d'œuvres qui ont fait l'objet de reprises et de variations et constituent un héritage vivant à travers les siècles. Les récits de création ou fondation, les tragédies, les poèmes, mais aussi les tableaux, fresques et sculptures pourront ainsi nourrir une réflexion anthropologique que l'étude des genres de l'argumentation aura permis d'aborder selon des angles différents mais complémentaires.

Deux objets d'étude spécifiques pour l'enseignement de littérature en première L
(...)
Vers un espace culturel européen : Renaissance et humanisme
(...)
Corpus :
- Une œuvre ou de larges extraits d'une œuvre
française du XVIème siècle permettant d'aborder tel ou tel aspect essentiel de l'humanisme et susceptible de donner lieu à des prolongements dans d'autres textes des littératures européennes, de la Renaissance à nos jours.
- Un ou deux groupements de textes comportant des extraits d'œuvres appartenant aux littératures européennes et permettant d'élargir la culture littéraire des élèves, en les incitant à problématiser leur réflexion en relation avec l'objet d'étude concerné. Le professeur veille à proposer des textes appartenant aux littératures des pays d'Europe et, éventuellement, à d'autres époques que celle de l'œuvre étudiée par ailleurs. Il peut par exemple, dans ces groupements, faire percevoir les liens qui existent entre l'humanisme renaissant et les Lumières, ou suivre jusque dans les littératures contemporaines les prolongements de certaines de ses idées et de ses formes.
- En liaison avec les langues et cultures de l'Antiquité, un choix de textes et de documents qui permette aux élèves de revenir aux sources et de se réapproprier l'héritage antique, afin de donner aux problématiques abordées une profondeur historique. Il appartient au professeur, dans le cadre de son projet et en fonction des questions abordées, de définir les corpus de textes et de documents anciens susceptibles de nourrir et d'éclairer la réflexion.
- En liaison avec l'histoire des arts, un choix de textes et de documents donnant à comprendre aux élèves comment la peinture, la sculpture et l'architecture de la Renaissance contribuent à la valorisation de l'homme, à la redéfinition de sa place dans le monde, à la célébration de sa beauté et de ses pouvoirs.

Les réécritures, du XVIIème siècle jusqu'à nos jours
(...)
Corpus :
- Deux œuvres
(ou de larges extraits présentant une forte unité) - appartenant éventuellement à des genres différents - permettant la convocation d'une version de référence et sa mise en regard avec sa ou ses réécritures.
- Un ou deux groupements de textes qui élargissent et structurent la culture littéraire des élèves et les incitent à problématiser leur réflexion. Le professeur veille à proposer dans ces groupements des textes qui permettent aux élèves de percevoir la nature et le sens des écarts, des variations et des transpositions.
- En liaison avec les langues et cultures de l'Antiquité, un choix de textes et de documents qui éclairent la notion même de réécriture en partant du traitement littéraire d'un mythe, ou d'une figure héroïque ou dramatique.
- En liaison avec l'histoire des arts, un choix de textes et de documents qui fassent comprendre aux élèves comment la peinture et la sculpture, mais également l'opéra, le cinéma et les arts visuels s'approprient, par exemple, un mythe, une figure héroïque, un type de personnage.

En S et ES : . L'étude de trois œuvres au moins et de trois groupements au moins sur une année est obligatoire.
en L pour les réécritures et l'humanisme : Pour cet enseignement spécifique, l'étude de deux œuvres au moins et de deux groupements au moins sur une année est obligatoire. Tous les éléments des corpus doivent être pris en compte.

Le seul flou : de quelle "étude" s'agit-il : lecture analytique ou cursive (cela change tout).

Si quelqu'un parvient à faire strictement tout le programme avec la diminution des heures depuis Châtel, et l'absence de redoublement sous NVB, je lui tire mon chapeau !

J'ai eu des Ipr (pas tous) qui m'ont affirmé qu'on n'était pas obligé de donner des GT avec des textes d'époques différentes, qu'en seconde, le programme était conçu pour étudier le XXe, etc. cafe
avatar
Lilypims
Grand sage

Re: Français : progression annuelle première

par Lilypims le Dim 2 Sep 2018 - 22:25
@trompettemarine a écrit:
@Lilypims a écrit:
@MillEiffel a écrit:Bonjour à tous,
Je suis en réflexion sur ma progression 1ère (j'aurai une 1ES cette année).
Est-ce que vous parvenez toutes et tous à faire un minimum de 3 OI sur l'année ?
Oui. Le programme nous demande de privilégier les OI ; les GT sont là en complément.

Je ne serai pas si péremptoire. Le B.O. est très précis.
Pour chaque objet d'étude : une oeuvre intégrale, un ou deux groupements de textes, des LCA (en argumentation et théâtre) et de l'Histoire des Arts (poésie et roman).
Trois GT et Trois OI doivent être obligatoirement étudiés (en S-ES).
En L : 2 GT et 2  OI obligatoires en plus pour les réécritures et le l'humanisme.

le B.O. a écrit:Quatre objets d'étude communs à toutes les séries générales
Le personnage de roman, du XVIIème siècle à nos jours
(...)
Corpus :
- Un roman,
du XVIIème siècle à nos jours, au choix du professeur.
- Un ou deux groupements de textes permettant d'élargir et de structurer la culture littéraire des élèves, en les incitant à problématiser leur réflexion en relation avec l'objet d'étude concerné : le professeur veille à proposer dans ces groupements des textes ou des documents appartenant à d'autres époques que celle à laquelle appartient le roman étudié par ailleurs, pour mieux faire ressortir les spécificités du genre romanesque à telle ou telle période et dessiner des évolutions en matière d'histoire des formes et des représentations.
- En relation avec l'histoire des arts, un choix de textes et de documents permettant de mettre en évidence les relations existant entre la représentation des personnages et des milieux romanesques et celle qu'en donnent les autres arts - la peinture, la gravure, la sculpture, l'opéra par exemple - à la même époque.

Le texte théâtral et sa représentation, du XVIIème siècle à nos jours

(...)
Corpus :
- Une pièce de théâtre du XVIIème siècle à nos jours, au choix du professeur.
- Un ou deux groupements de textes permettant d'élargir et de structurer la culture littéraire et dramatique des élèves, en les incitant à problématiser leur réflexion en relation avec l'objet d'étude concerné : le professeur veille à proposer dans ces groupements des textes et des documents de divers types (iconographiques, sonores, numériques, photographiques, filmiques) appartenant ou renvoyant à d'autres époques que celles auxquelles appartiennent les pièces étudiées par ailleurs, pour favoriser la conscience des évolutions du genre dramatique. Ces groupements permettront ainsi de mettre en perspective une histoire des formes théâtrales et des représentations.
- En relation avec les langues et cultures de l'Antiquité, un choix de textes et de documents permettant de réfléchir aux fonctions et significations du théâtre dans le monde grec et latin et de les relier avec les conditions de la représentation et son déroulement. La naissance et l'évolution de la tragédie et de la comédie, les dimensions religieuse et civique du théâtre sont ainsi l'objet d'une étude prenant en compte le contexte de création et les spécificités concrètes du théâtre (condition des acteurs, nature du spectacle et des effets recherchés, espace de la représentation, fonction des masques, etc.).

Écriture poétique et quête du sens, du Moyen Âge à nos jours
(...)
Corpus :
- Un recueil ou une partie substantielle d'un recueil de poèmes,
en vers ou en prose, du Moyen Âge à nos jours, au choix du professeur.
- Un ou deux groupements de textes permettant d'élargir et de structurer la culture littéraire des élèves, en les incitant à problématiser leur réflexion en relation avec l'objet d'étude concerné. Le professeur veille ainsi à proposer des textes ou des documents appartenant à d'autres époques que celle du recueil étudié par ailleurs, pouvant aussi relever de genres ou d'arts différents, pour mieux faire ressortir les spécificités de la poésie à telle ou telle période et dessiner des évolutions en matière d'histoire des formes et des représentations.
- En relation avec l'histoire des arts, un choix de textes et de documents permettant de mettre en évidence les relations entre la poésie et d'autres arts, à une époque donnée ou dans le cadre d'un mouvement esthétique particulier. On privilégiera l'étude de mouvements qui marquent des étapes dans la revendication d'un renouveau esthétique. Les relations entre poésie et musique à la Renaissance, le baroque en poésie, mais aussi dans la peinture, la sculpture et l'architecture, les grands traits de l'esthétique surréaliste, par exemple, peuvent faire l'objet d'un travail qui rende sensibles aux élèves les correspondances entre les arts et la singularité de leurs modes et de leurs formes d'expression.

La question de l'Homme dans les genres de l'argumentation du XVIème à nos jours
(...)
Corpus :
- Un texte long ou un ensemble de textes ayant une forte unité,
du XVIème siècle à nos jours, au choix du professeur, étudié dans sa composition et son développement aussi bien que dans sa rédaction : essai, discours, pamphlet, recueil de maximes ou de pensées, de fables ou de satires, extraits de correspondances d'écrivains, texte narratif à visée persuasive, etc.
- Un ou deux groupements de textes permettant d'élargir et de structurer la culture littéraire des élèves et de problématiser leur réflexion en relation avec l'objet d'étude concerné. Le professeur veille ainsi, en fonction du projet, à proposer dans ces groupements des textes ou des documents appartenant à d'autres époques que celle à laquelle appartient le texte long étudié par ailleurs, pour mieux faire ressortir les spécificités de telle ou telle période et dessiner des évolutions en matière d'histoire des idées et des formes.
- En relation avec les langues et cultures de l'Antiquité, et dans une perspective humaniste de connaissance des sources, un choix de textes et de documents permettant de retrouver dans les œuvres antiques les racines de questions et de représentations touchant à la condition de l'homme. Le professeur choisit des œuvres ou extraits d'œuvres qui ont fait l'objet de reprises et de variations et constituent un héritage vivant à travers les siècles. Les récits de création ou fondation, les tragédies, les poèmes, mais aussi les tableaux, fresques et sculptures pourront ainsi nourrir une réflexion anthropologique que l'étude des genres de l'argumentation aura permis d'aborder selon des angles différents mais complémentaires.

Deux objets d'étude spécifiques pour l'enseignement de littérature en première L
(...)
Vers un espace culturel européen : Renaissance et humanisme
(...)
Corpus :
- Une œuvre ou de larges extraits d'une œuvre
française du XVIème siècle permettant d'aborder tel ou tel aspect essentiel de l'humanisme et susceptible de donner lieu à des prolongements dans d'autres textes des littératures européennes, de la Renaissance à nos jours.
- Un ou deux groupements de textes comportant des extraits d'œuvres appartenant aux littératures européennes et permettant d'élargir la culture littéraire des élèves, en les incitant à problématiser leur réflexion en relation avec l'objet d'étude concerné. Le professeur veille à proposer des textes appartenant aux littératures des pays d'Europe et, éventuellement, à d'autres époques que celle de l'œuvre étudiée par ailleurs. Il peut par exemple, dans ces groupements, faire percevoir les liens qui existent entre l'humanisme renaissant et les Lumières, ou suivre jusque dans les littératures contemporaines les prolongements de certaines de ses idées et de ses formes.
- En liaison avec les langues et cultures de l'Antiquité, un choix de textes et de documents qui permette aux élèves de revenir aux sources et de se réapproprier l'héritage antique, afin de donner aux problématiques abordées une profondeur historique. Il appartient au professeur, dans le cadre de son projet et en fonction des questions abordées, de définir les corpus de textes et de documents anciens susceptibles de nourrir et d'éclairer la réflexion.
- En liaison avec l'histoire des arts, un choix de textes et de documents donnant à comprendre aux élèves comment la peinture, la sculpture et l'architecture de la Renaissance contribuent à la valorisation de l'homme, à la redéfinition de sa place dans le monde, à la célébration de sa beauté et de ses pouvoirs.

Les réécritures, du XVIIème siècle jusqu'à nos jours
(...)
Corpus :
- Deux œuvres
(ou de larges extraits présentant une forte unité) - appartenant éventuellement à des genres différents - permettant la convocation d'une version de référence et sa mise en regard avec sa ou ses réécritures.
- Un ou deux groupements de textes qui élargissent et structurent la culture littéraire des élèves et les incitent à problématiser leur réflexion. Le professeur veille à proposer dans ces groupements des textes qui permettent aux élèves de percevoir la nature et le sens des écarts, des variations et des transpositions.
- En liaison avec les langues et cultures de l'Antiquité, un choix de textes et de documents qui éclairent la notion même de réécriture en partant du traitement littéraire d'un mythe, ou d'une figure héroïque ou dramatique.
- En liaison avec l'histoire des arts, un choix de textes et de documents qui fassent comprendre aux élèves comment la peinture et la sculpture, mais également l'opéra, le cinéma et les arts visuels s'approprient, par exemple, un mythe, une figure héroïque, un type de personnage.

En S et ES : . L'étude de trois œuvres au moins et de trois groupements au moins sur une année est obligatoire.
en L pour les réécritures et l'humanisme : Pour cet enseignement spécifique, l'étude de deux œuvres au moins et de deux groupements au moins sur une année est obligatoire. Tous les éléments des corpus doivent être pris en compte.

Le seul flou : de quelle "étude" s'agit-il : lecture analytique ou cursive (cela change tout).

Si quelqu'un parvient à faire strictement tout le programme avec la diminution des heures depuis Châtel, et l'absence de redoublement sous NVB, je lui tire mon chapeau !

J'ai eu des Ipr (pas tous) qui m'ont affirmé qu'on n'était pas obligé de donner des GT avec des textes d'époques différentes, qu'en seconde, le programme était conçu pour étudier le XXe, etc. cafe
Je ne vois pas en quoi cet extrait des programmes contredit ce que je dis. On nous demande d'étudier une œuvre par OE et un GT ; ce GT ne contenant pas forcément de LA. Donc, une OI avec un GT de doc. complémentaires (ou lectures cursives selon la terminologie des nouveaux programmes) par OE et le programme est traité.
Et je ne me réfère pas à un quelconque discours d'IPR mais aux programmes.

_________________
...il faut continuer, je ne peux pas continuer, il faut continuer, je vais donc continuer...
Contenu sponsorisé

Re: Français : progression annuelle première

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum