Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
LadyC
Empereur

Re: Dictée et prononciations variées.

par LadyC le Sam 01 Juil 2017, 20:42
@Catalunya a écrit:
@LadyC a écrit:En ce qui concerne "pourrais / pourrai", en revanche...
- je crois qu'aucun accent ne fait prononcer le -s des terminaisons verbales
Justement, le S ne se prononçant pas, la façon dont on prononce le "ai" ou le "ais" indique sa présence ou non.
Autant pour moi, je t'ai mal compris. Certes, nous sommes d'accord, mais il me semble que la prononciation en "è" s'est tellement généralisée que ce n'est plus une question d'accent.

@Rendash a écrit:
@Fires of Pompeii a écrit:Pourré (ai) / pourrè (ais), le renne.

Erf ... =/ C'est l'exemple du tabouret qui m'a paumé tout à l'heure, je crois. Pour moi, c'est un tabourai, sur lequel je mé mon verre de lai : ai, qu'il y ait quelque chose ou pas après, je prononce è.
I love you
Au Nord (enfin, grosso modo), au contraire, je déplore la tendance générale à fermer les "è" en fin de mot, ayant été dressée toute mon enfance contre cette paresse phonétique.

@maikreeeesse a écrit:Je suis très étonnée ! Autant avec mes proches ou amis je peux avoir un langage relâché (le "ne" de la négation qui saute,  prononciation articulation, temps de conjugaison simplifiés) autant en classe je m'efforce d'avoir un langage oral le plus correct possible (en fait, aussi important que l'orthographe). Je pensais que ce serait plus important pour vous, professeurs du secondaire. Je m'empresse de rajouter que ce n'est pas un jugement, mais un constat étonnant pour moi.

Enfin pour moi qui ai des difficultés en orthographe, paume / pomme, brin / brun, marchai ou marchais, les ou lait  à toutes son importance et je suis très pointilleuse avec mes élèves.

Il ne s'agit pas de "relâchement" pour moi, mais d'un accent régional, et joli en plus. La prononciation aide pour l'orthographe, mais on ne doit pas en avoir besoin, dans 99% des cas, pour le déterminer, tant qu'on a compris le sens d'une phrase.
Sinon, je suis parfaitement d'accord avec l'importance d'un langage écrit et oral aussi correct que possible de notre part - et je dois lutter avec moi-même, car je me suis relâchée ces dernières années, par fatigue et contact prolongé avec la langue plus que relâchée de mes élèves, à ma grande honte.
avatar
LadyC
Empereur

Re: Dictée et prononciations variées.

par LadyC le Sam 01 Juil 2017, 20:49
@maikreeeesse a écrit:J'accentue la fermeture du O entre Paul ( O déjà mi-fermé) et Paule, totalement fermé.

Tiens, comme quoi, moi qui me croyais puriste à distinguer Paul et Paule, je ne l'étais pas assez : j'ai toujours entendu mon père prononcer "Paul" entièrement ouvert (peut-être ai-je simplifié, ou exagérait-il l'ouverture pour accentuer la différence avec "Paule" qu'il fallait prononcer fermé).

J'ai un peu de mal à imaginer un "o" mi-fermé, il faudrait que je rencontre vos augustes personnes pour que vous me le fassiez entendre clairement Very Happy

Quant à la différence brin/brun, Bruno, je te signale que toute Parisienne que je suis, j'y tiens ! professeur  abi  
Spoiler:
Même si je ne dois pas souvent la respecter, si je n'y fais pas attention Embarassed
Et j'avoue même un faible pour le son un, qui m'est d'une douceur toute particulière à l'oreille... I love you

(Bon, on a bien dérivé du fil initial... Embarassed)

_________________
Life is what happens to you while you're making other plans. John Lennon
Life is not governed by will or intention. Life is a question of nerves, and fibres, and slowly built-up cells in which thought hides itself and passion has its dreams. Oscar Wilde


Bien que femme, je me suis permis_ / demandé_ / rendu_ compte / fait_ désirer... etc._  Smile
lisette83
Expert

Re: Dictée et prononciations variées.

par lisette83 le Sam 01 Juil 2017, 20:54
En revanche, la différence de prononciation différente de "un" et "in" est évidente lorsqu'on a grandi dans le sud.
avatar
Beniamino Massimo
Habitué du forum

Re: Dictée et prononciations variées.

par Beniamino Massimo le Sam 01 Juil 2017, 20:55
@LadyC a écrit:
Quant à la différence brin/brun, Bruno, je te signale que toute Parisienne que je suis, j'y tiens ! professeur  abi
Es-tu aussi sensible à la différence entre Beniamino et Bruno ? abi

Plus sérieusement, il va de soi qu'on ne parle pas de chaque individu des régions en question. Je viens d'un coin où presque personne ne fait la différence, mais j'entends moi-même la distinction.

_________________
Et de ce peu de jours si longtemps attendus,
Ah ! malheureux ! Combien j'en ai déjà perdus !
avatar
LadyC
Empereur

Re: Dictée et prononciations variées.

par LadyC le Sam 01 Juil 2017, 20:57
Pfff, je suis nulle Embarassed Mille pardons fleurs
J'aurais dû te citer, j'ai répondu de mémoire et en m'emmêlant dans ton pseudo (trop long pour moi, il faut croire Razz quoi, il faut lire 7 syllabes ?).

Et, bien sûr, je me doutais que tu ne généralisais pas Smile Mais j'aurais cru, tu vois, qu'au contraire il y avait plus de (rares tout de même) "puristes" du in/un au nord qu'au sud. Je me cultive Very Happy


Dernière édition par LadyC le Sam 01 Juil 2017, 20:59, édité 1 fois

_________________
Life is what happens to you while you're making other plans. John Lennon
Life is not governed by will or intention. Life is a question of nerves, and fibres, and slowly built-up cells in which thought hides itself and passion has its dreams. Oscar Wilde


Bien que femme, je me suis permis_ / demandé_ / rendu_ compte / fait_ désirer... etc._  Smile
Lombalgia
Niveau 9

Re: Dictée et prononciations variées.

par Lombalgia le Sam 01 Juil 2017, 20:57
@Rendash a écrit:
@Lombalgia a écrit:Faute plus choquante: la prononciation de juin où beaucoup trop d'individus semblent croire qu'il y a un "o".


Ben, jouing, quoi Razz
Je mets de côté le cas des Provençaux et autres sudistes. Je parle de foules de personnes sans rien de méridional. De tout un chacun en France comme de journalistes/présentateurs qui interviewent un président de la république etc. En réalité rares sont les personnes prononçant le mot correctement.
avatar
Reltob
Niveau 5

Re: Dictée et prononciations variées.

par Reltob le Sam 01 Juil 2017, 21:01
Ce qui m'agace profondément : la prononciation de smartphone en "smartphaune" alors que je n'ai jamais entendu "téléphaune".

_________________
« Un mathématicien est un aveugle qui, dans une pièce sombre, cherche un chat noir qui n’y est pas.  »
Charles Darwin
Je ne travaille pas à l’Éducation Nationale, mais je suis le conjoint d'une professeur de Physiques-Chimie.
avatar
Hélips
Modérateur

Re: Dictée et prononciations variées.

par Hélips le Sam 01 Juil 2017, 21:02
On a bien dévié, je ferme le temps de découper pour donner toute sa mesure à votre discussion.
Voilà, c'est découpé, vous pouvez reprendre tranquillement.

_________________
Amis via FB ? oui oui avec plaisir, un petit MP avec les bonnes infos et je fais le nécessaire.
avatar
MelanieSLB
Doyen

Re: Dictée et prononciations variées.

par MelanieSLB le Sam 01 Juil 2017, 21:25
@Reltob a écrit:Ce qui m'agace profondément : la prononciation de smartphone en "smartphaune" alors que je n'ai jamais entendu "téléphaune".

C'est peut-être parce que "smartphaune" est la prononciation correcte en anglais. Et le mot a une traduction en français. Il me paraît donc légitime de prononcer smartphone correctement.

_________________
La réforme du collège en clair : www.reformeducollege.fr .

Et pour ceux qui voudraient en comprendre quelques fondements idéologiques:
De l’école, Jean-Claude Milner, visionnaire en 1984 (ça ne s'invente pas!) de ce qui nous arrive: "On ne dira pas que les enseignants sont l'appendice inutile d'une institution dangereuse et presque criminelle; on dira seulement qu'ils doivent devenir Autres: animateurs, éducateurs, grands frères, nourrices, etc. La liste est variable. Que, par là, les enseignants cessent d’être ce qu'ils doivent être, c'est encore une fois sortir de la question. On ne dira pas que les enseignants n'ont pas à exister, mais qu'ils ont à exister Autrement. Que cette Autre existence consiste à renoncer à soi-même pour disparaître dans la nuit éducative et s'y frotter, tous corps et tous esprits confondus, avec les partenaires de l'acte éducatif - manutentionnaires, parents, élèves, etc. -, seul un méchant pourrait en prendre ombrage." (page 24)
avatar
LadyC
Empereur

Re: Dictée et prononciations variées.

par LadyC le Sam 01 Juil 2017, 22:03
Pour le coup, je comprends l'agacement, même si je ne le partage pas spécialement. Le grand nombre d'emprunts à l'anglo-américain (alors que nous disposons souvent d'un mot équivalent en français, mot promis aux oubliettes) m'agace et m'inquiète, et je ne peux en vouloir à ceux (dont je fais partie, pour ce mot précis, je viens de m'en rendre compte) qui, en utilisant des mots anglo-américains, en francisent du moins la prononciation. Je trouve même un petit charme désuet aux sandwiches (sans [t]), coquetèles et autres smokinges du temps de Vian ou de Queneau. I love you

Sinon, merci Hélips pour le découpage, et pardon pour le travail supplémentaire !

_________________
Life is what happens to you while you're making other plans. John Lennon
Life is not governed by will or intention. Life is a question of nerves, and fibres, and slowly built-up cells in which thought hides itself and passion has its dreams. Oscar Wilde


Bien que femme, je me suis permis_ / demandé_ / rendu_ compte / fait_ désirer... etc._  Smile
avatar
Lefteris
Empereur

Re: Dictée et prononciations variées.

par Lefteris le Sam 01 Juil 2017, 22:09
@LadyC a écrit:Pour le coup, je comprends l'agacement. Le grand nombre d'emprunts à l'anglo-américain (alors que nous disposons souvent d'un mot équivalent en français, mot promis aux oubliettes) m'agace et m'inquiète, et je ne peux en vouloir à ceux (dont je fais partie, pour ce mot précis, je viens de m'en rendre compte) qui, en utilisant des mots anglo-américains, en francisent du moins la prononciation. Je trouve même un petit charme désuet aux sandwiches (sans [t]), coquetèles et autres smokinges du temps de Vian ou de Queneau. I love you

Sinon, merci Hélips pour le découpage, et pardon pour le travail supplémentaire !
Voilà, pour ce que j'ai mis en gras . Quand un mot dont on a besoin n'existe pas, il faut l'importer. Quand on importe un mot qui n'apporte rien , et même appauvrit la langue, il fut s'abstenir. Marre des "impacter" (au lieu d'affecter, concerner, toucher, avoir des effets...) des "inapproprié" (au lieu de déplacé, illégal, choquant, hors de propos....) et autres anglicismes qui finissent par former très sûrement la pensée unique et même l'absence de pensée à grand coups d'éléments de langage.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble".
(F. Robine , penseure moderne,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013, par la stratégie du puzzle).

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celles des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet (autre penseur, mais ancien et périmé)
avatar
maikreeeesse
Fidèle du forum

Re: Dictée et prononciations variées.

par maikreeeesse le Sam 01 Juil 2017, 22:15
@Poupoutch a écrit:

La question que je me pose est la suivante : si toi tu t'attaches à prononcer de façon très nette, cela suffit-il aux élèves à retenir cette prononciation, sachant que, parfois, ils ont baigné depuis leur naissance et baignent encore dans une façon de prononcer très différente? Si les parents ne les reprennent pas sur la prononciation, ne finissent-ils pas par perdre la notion de ces différences somme toute infimes (à l'oral)?

Je fais attention à la prononciation parce que je suis en CP et que c'est nécessaire pour l'apprentissage de la lecture (et pas vraiment dans l'objectif d'atteindre un accent normé). Avec mes élèves nous faisons beaucoup de phonologie donc logiquement on distingue les é, les o et les in. Pour moi ce n'est pas très grave s'ils prononcent avec l'accent dauphinois Very Happy du moment qu'il m'entendent parler le plus correctement possible. Faisant beaucoup d'effort pour prononcer malgré mes origines les é convenablement je pensais que la distinction serait galère à faire entendre et acquérir. En fait non, et c'est toujours amusant de les entendre faire très (trop) distinctement la différence entre é et è en lecture!
Ce que je ne comprends pas c'est pourquoi j'arrive à faire attention en classe avec je pense une prononciation standardisée mais suis aussi nulle en langues étrangères dans lesquelles mon accent Franc-Comtois ressort puissance 10. De la même manière, je suis incapable de reproduire un autre accent régional.

LadyC, pour les 0, je distingue le o de bol que j'appelle ouvert, le O de Paul que j'appelle demi-ouvert et le O de Paule que j'appelle fermé.
avatar
Reltob
Niveau 5

Re: Dictée et prononciations variées.

par Reltob le Sam 01 Juil 2017, 22:40
@LadyC a écrit:Pour le coup, je comprends l'agacement, même si je ne le partage pas spécialement. Le grand nombre d'emprunts à l'anglo-américain (alors que nous disposons souvent d'un mot équivalent en français, mot promis aux oubliettes) m'agace et m'inquiète, et je ne peux en vouloir à ceux (dont je fais partie, pour ce mot précis, je viens de m'en rendre compte) qui, en utilisant des mots anglo-américains, en francisent du moins la prononciation. Je trouve même un petit charme désuet aux sandwiches (sans [t]), coquetèles et autres smokinges du temps de Vian ou de Queneau. I love you

Le masochisme (teinté de snobisme) de certains Français s'évertuant à prononcer des mots anglais de façon "légitime" dixit MélanieSLB m'agace effectivement prodigieusement. La prononciation par nos "journalistes" de certains noms propres anglais doit sembler totalement incompréhensible à une grande partie de nos compatriotes. Les anglo-saxons ne se donnent pas tant de mal pour les noms français...
Pour le charme désuet, deux situations vécues :
- Dans les années 60-70, un camarade de classe n'a jamais trouvé le n°1 du hit parade de l'époque : il n'avait pas fait le rapprochement biteulsse-béatle.
- Début des années 70, mon prof d'électromécanique nous obligeait à prononcer Newton; Neuton. Ce qui provoquait toujours une certaine hilarité dans le cas du décanewton.

_________________
« Un mathématicien est un aveugle qui, dans une pièce sombre, cherche un chat noir qui n’y est pas.  »
Charles Darwin
Je ne travaille pas à l’Éducation Nationale, mais je suis le conjoint d'une professeur de Physiques-Chimie.
avatar
Chocolat
Guide spirituel

Re: Dictée et prononciations variées.

par Chocolat le Sam 01 Juil 2017, 22:48
« Leur langage est le plus pur français, sans lenteur, sans vitesse, sans accent ; le berceau de la langue est là, près du berceau de la monarchie. » Alfred de Vigny au sujet des habitants de Tours

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/
avatar
Chocolat
Guide spirituel

Re: Dictée et prononciations variées.

par Chocolat le Sam 01 Juil 2017, 23:20
@Daphné a écrit:
@Chocolat a écrit:
@Daphné a écrit:
@Marcelle Duchamp a écrit:Sauf que moi je reconnais mes limites Razz

Sérieux, les élèves font la différence entre paume et pomme ?  

Évidemment qu'ils la font !

De plus, exiger une prononciation correcte en français les incite à être plus ambitieux sur la question en LVE.

Sorry, mais pour moi ce n'est pas évident du tout, beaucoup des miens ne la faisaient pas et de loin. Mais on n'a peut-être pas eu les mêmes élèves ni enseigné dans le même type d'établissement.

Sans cours de phonétique, point de salut.
Pour les dictées, je ne pourrais pas faire sans.
Exemple :
« Ai » se prononce « é »
« Ais  (ait) » se prononce « è »

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/
avatar
egomet
Grand sage

Re: Dictée et prononciations variées.

par egomet le Dim 02 Juil 2017, 02:19
@Rendash a écrit:
@LadyC a écrit:
@BlackMail a écrit:Et quand on est en Lettres mais qu'on a quand même du mal avec les é, è et autres o ouverts ou fermés ? Embarassed

On se retire dignement du professorat, ou on change de discipline.
Quel scandale. On ne devrait autoriser en Lettres que des professeurs à l'accent parisien, le seul, le vrai, l'unique ; les candidats devraient même prouver leur ascendance parisienne jusqu'à dix ou douze quartiers professeur

Mais des beaux quartiers, hein professeur

Des quartiers latins. professeur

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Mes livres, mes poèmes, quelques réflexions pédagogiques assez terre-à-terre: http://egomet.sanqualis.com/
avatar
Maissa
Fidèle du forum

Re: Dictée et prononciations variées.

par Maissa le Dim 02 Juil 2017, 07:14
@Chocolat a écrit:
@Daphné a écrit:
@Chocolat a écrit:
@Daphné a écrit:

Sérieux, les élèves font la différence entre paume et pomme ?  

Évidemment qu'ils la font !

De plus, exiger une prononciation correcte en français les incite à être plus ambitieux sur la question en LVE.

Sorry, mais pour moi ce n'est pas évident du tout, beaucoup des miens ne la faisaient pas et de loin. Mais on n'a peut-être pas eu les mêmes élèves ni enseigné dans le même type d'établissement.

Sans cours de phonétique, point de salut.
Pour les dictées, je ne pourrais pas faire sans.
Exemple :
« Ai » se prononce « é »
« Ais  (ait) » se prononce « è »

"ai"/"ais" : les élèves n'entendent pas la différence.
Autre exemple : le "est" (e ouvert) qu'ils écrivent "et".
Si les élèves ne maîtrisent pas les bases et ne comprennent pas la phrase, je ne crois pas que la prononciation du "e" (ouvert ou fermé) puisse les aider lors d'une dictée.
Quant aux autres, ils sauront écrire correctement (même si le professeur qui dicte a un accent "chantant"),parce que la phrase aura un sens pour eux (et qu'ils appliqueront les règles ou utiliseront les astuces connues).
avatar
Verdurette
Modérateur

Re: Dictée et prononciations variées.

par Verdurette le Dim 02 Juil 2017, 09:44
J'ai eu un collègue du sud-ouest qui avait un français parfaitement correct mais une prononciation sensiblement différente de celle du bassin parisien, notamment pour les é/è, ou les différents o.
En Saône et Loire où j'espère atterrir prochainement, il n'y a plus de jeunes qui roulent les "r" à la bourrrguignonne, mais j'entends encore sur-utiliser le "y" à toutes les sauces, et parler des gens en mettant un article défini devant leur prénom. Le latin, j'y aime bien, j'ai lu le message de la Maissa, et je suis d'accord avec l'Egomet.
avatar
Chocolat
Guide spirituel

Re: Dictée et prononciations variées.

par Chocolat le Dim 02 Juil 2017, 09:52
@Maissa a écrit:
@Chocolat a écrit:
@Daphné a écrit:
@Chocolat a écrit:

Évidemment qu'ils la font !

De plus, exiger une prononciation correcte en français les incite à être plus ambitieux sur la question en LVE.

Sorry, mais pour moi ce n'est pas évident du tout, beaucoup des miens ne la faisaient pas et de loin. Mais on n'a peut-être pas eu les mêmes élèves ni enseigné dans le même type d'établissement.

Sans cours de phonétique, point de salut.
Pour les dictées, je ne pourrais pas faire sans.
Exemple :
« Ai » se prononce « é »
« Ais  (ait) » se prononce « è »

"ai"/"ais" : les élèves n'entendent pas la différence.
Autre exemple : le "est" (e ouvert) qu'ils écrivent "et".
Si les élèves ne maîtrisent pas les bases et ne comprennent pas la phrase, je ne crois pas que la prononciation du "e" (ouvert ou fermé) puisse les aider lors d'une dictée.
Quant aux autres, ils sauront écrire correctement (même si le professeur qui dicte a un accent "chantant"),parce que la phrase aura un sens pour eux (et qu'ils appliqueront les règles ou utiliseront les astuces connues).

Évidemment que le sens est primordial, mais la maîtrise des règles et astuces rend bien service, y compris lorsque les règles sont phonétiques, à condition que les élèves les connaissent.

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/
avatar
Delia
Fidèle du forum

Re: Dictée et prononciations variées.

par Delia le Dim 02 Juil 2017, 10:32
AMH, l'accent ne devrait pas jouer dans l'exercice de dicté : la dicte n'est pas une dictée musicale ! On ne doit pas écrire à l'oreille, mais au sens.
J'avais trouvé dans l'Ecole des lettres un exercice génial : la dictée dialoguée.
Le professeur lit le texte une première fois, puis le relit.
Pus il lit la première phrase et demande à un élève de la répéter de mémoire. Si l'élève se trompe, il en interroge un autre et ainsi de suit jusqu'à ce que la phrase soit bien mémorisée. Les élèves l'écrivent alors de mémoire.
S'ouvre ensuite le dialogue : on pose toutes les questions possibles pour résoudre les difficultés, mais sans épeler. Ainsi pour distinguer je chantais de je chantai on ne demande pas s'il faut un s, mais on demande à quel temps est le verbe.
Mes collégiens raffolaient de ces dictées.


Dernière édition par Delia le Dim 02 Juil 2017, 13:01, édité 1 fois

_________________
Un vieillard qui meurt, c'est une bibliothèque qui brûle.
Amadou Hampaté Ba
avatar
Aurevilly
Niveau 9

Re: Dictée et prononciations variées.

par Aurevilly le Dim 02 Juil 2017, 10:35
Anecdote : une collègue parisienne, nommée dans "le sud", dicte pour la première fois le "médcin" (normal, quoi, quand on est parisien, on va voir le "médcin" quand on est malade). Un très grand nombre d'élèves, des 6ème, ont écrit...le médcin.
avatar
Chocolat
Guide spirituel

Re: Dictée et prononciations variées.

par Chocolat le Dim 02 Juil 2017, 10:40
@Delia a écrit:
AMH, l'accent ne devrait as jouer dans l'exercice de dicté : la dicte n'est ps une dictée musicale ! On ne doit pas écrire à l'oreille, mais au sens.
J'avais trouvé dans l'Ecole des lettres un exercice génial : la dictée dialoguée.
Le professeur lit le texte une première fois, puis le relit.
Pus il lit la première phrase et demande à un élève de la répéter de mémoire. Si l'élève se trompe, il en interroge un autre et ainsi de suit jusqu'à ce que la phrase soit bien mémorisée. Les élèves l'écrivent alors de mémoire.
S'ouvre ensuite le dialogue : on pose toutes les questions possibles pour résoudre les difficultés, mais sans épeler. Ainsi pour distinguer je chantais de je chantai on ne demande pas s'il faut un s, mais on demande à quel temps est le verbe.
Mes collégiens raffolaient de ces dictées.

Une prononciation correcte est au service du sens.

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/
avatar
maikreeeesse
Fidèle du forum

Re: Dictée et prononciations variées.

par maikreeeesse le Dim 02 Juil 2017, 10:41
@Delia a écrit:
AMH, l'accent ne devrait as jouer dans l'exercice de dicté : la dicte n'est ps une dictée musicale ! On ne doit pas écrire à l'oreille, mais au sens.

J'avais trouvé dans l'Ecole des lettres un exercice génial : la dictée dialoguée.
Le professeur lit le texte une première fois, puis le relit.
Pus il lit la première phrase et demande à un élève de la répéter de mémoire. Si l'élève se trompe, il en interroge un autre et ainsi de suit jusqu'à ce que la phrase soit bien mémorisée. Les élèves l'écrivent alors de mémoire.
S'ouvre ensuite le dialogue : on pose toutes les questions possibles pour résoudre les difficultés, mais sans épeler. Ainsi pour distinguer je chantais de je chantai on ne demande pas s'il faut un s, mais on demande à quel temps est le verbe.
Mes collégiens raffolaient de ces dictées.

L'un n'exclut pas l'autre !
avatar
Zazk
Fidèle du forum

Re: Dictée et prononciations variées.

par Zazk le Dim 02 Juil 2017, 10:43
@Aurevilly a écrit:Anecdote : une collègue parisienne, nommée dans "le sud", dicte pour la première fois  le "médcin" (normal, quoi, quand on est parisien, on va voir le "médcin" quand on est malade). Un très grand nombre d'élèves, des 6ème, ont écrit...le médcin.

J'avais eu la même "mésaventure" en début de carrière, quand j'avais parlé à mes élèves normands de "scrétaire" alors qu'il eût fallu leur dire "seucrétaire"...
(Et je n'avais jamais réalisé qu'en tant que Parisienne, j'avais un accent particulier.)
avatar
laMiss
Expert spécialisé

Re: Dictée et prononciations variées.

par laMiss le Dim 02 Juil 2017, 10:53
Quelle est la différence de prononciation entre "brin" et "brun" ? Je sais qu'il y en a une, mais je ne l'entends pas.

_________________
Bonne route !
avatar
Nita
Esprit sacré

Re: Dictée et prononciations variées.

par Nita le Dim 02 Juil 2017, 10:55
J'ai appris, dans mon jeune temps, avec mon prof de linguistique de licence, qu'en phonétique, il n'y a pas de faute, il y a des variations par rapport à une norme "idéale" - l'accent de la Touraine, donc.

Je ne reprends mes élèves que sur leur articulation, en général, je ne vois pas l'intérêt de contribuer à la disparition des accents régionaux au profit de la bouillie que l'on entend à la télévision (Sarkozy-style), qui pousse les caïds du collège à singer l'accent des cités de Seine Saint Denis...

_________________
A clean house is a sign of a broken computer.
Contenu sponsorisé

Re: Dictée et prononciations variées.

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum