Peur d'être fonctionnaire

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Peur d'être fonctionnaire

Message par Reine Margot le Lun 3 Juil 2017 - 10:57

@FreeRider a écrit:Bonjour,

Merci pour vos réponses. Je connais déjà un peu le métier. Tout se passe bien. Je lis tellement de témoignages incroyables sur après le concours que ça me monte à la tête. Certains restent coincés 10 ans en TZR...
D'autres n'arrivent pas à être titularisés parce qu'ils ont eu un arrêt de travail ou d'autres raisons. Parfois ce sont les profs de l'ESPE qui font barrages quand la tutrice et l'IPR sont ok. Enfin c'est fou !

En tout cas vos témoignages sont plus rassurants. Smile

On peut rester TZR longtemps (oui, 10 ans) si on est célibataire sans enfant, après, beaucoup font des pacs blancs pour muter plus vite où ils veulent arriver...
Comme dit plus haut, il y a une prolongation de stage si on a été en arrêt un certain nombre de jours l'année de stage, mais ça n'empêche pas d'être titularisé l'année suivante.
Sinon l'année de stage est une période probatoire où on est infantilisé et où un tuteur ou un formateur qui vous a dans le nez peut vous faire échouer, mais c'est comme dans le privé, si ton chef ne peut pas te voir, tu as encore plus de risques, dans l'EN il est rare d'être licencié. La plupart du temps tu refais une année de stage, ailleurs, et ça passe.

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peur d'être fonctionnaire

Message par Reine Margot le Lun 3 Juil 2017 - 11:00

@FreeRider a écrit:Bonsoir,


C'est vrai qu'il y a un avantage à être titulaire, mais bon... Je me dis que je pourrai tellement en profiter jusqu'à mes 30 ans au lieu de m'enfermer directement et leur obéir. C'est vraiment cela ma perception de l'éducation national : être un larbin de l'état. Car on a pas le droit de dire quoi que ce soit, et si jamais on ose, ils nous font pressions sur nos carrières.

Hum, je ne suis pas sûre que tu aies plus de liberté dans le privé, où tu as moins de sécurité de l'emploi et tu peux être licencié plus facilement (et cet été ça va encore être plus facile grâce aux nouvelles ordonnances vache ). Et tu devras aussi obéir à un chef, tu sais? A moins d'avoir un confortable salaire et de solides économies, la liberté se négocie cher dans le privé...

_________________
Que le cul leur pèle, et que les bras leur raccourcissent!
avatar
Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peur d'être fonctionnaire

Message par Caspar le Lun 3 Juil 2017 - 11:00

@Reine Margot a écrit:
@FreeRider a écrit:Bonjour,

Merci pour vos réponses. Je connais déjà un peu le métier. Tout se passe bien. Je lis tellement de témoignages incroyables sur après le concours que ça me monte à la tête. Certains restent coincés 10 ans en TZR...
D'autres n'arrivent pas à être titularisés parce qu'ils ont eu un arrêt de travail ou d'autres raisons. Parfois ce sont les profs de l'ESPE qui font barrages quand la tutrice et l'IPR sont ok. Enfin c'est fou !

En tout cas vos témoignages sont plus rassurants. Smile

On peut rester TZR longtemps (oui, 10 ans) si on est célibataire sans enfant, après, beaucoup font des pacs blancs pour muter plus vite où ils veulent arriver...
Comme dit plus haut, il y a une prolongation de stage si on a été en arrêt un certain nombre de jours l'année de stage, mais ça n'empêche pas d'être titularisé l'année suivante.
Sinon l'année de stage est une période probatoire où on est infantilisé et où un tuteur ou un formateur qui vous a dans le nez peut vous faire échouer, mais c'est comme dans le privé, si ton chef ne peut pas te voir, tu as encore plus de risques, dans l'EN il est rare d'être licencié. La plupart du temps tu refais une année de stage, ailleurs, et ça passe.

Pas toujours tout de même, et pas si on tombe sur un bon tuteur (pour l'ESPÉ c'est autre chose).
avatar
Caspar
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peur d'être fonctionnaire

Message par Reine Margot le Lun 3 Juil 2017 - 11:02

Oui, et j'ai d'ailleurs eu une bonne formatrice. Mais on a même dans ce cas des cours où on nous culpabilise bien d'être forcément d'anciens bons élèves issus de milieu favorisé qui ne sauront pas être assez bienveillants envers les élèves en difficulté, écrire en rouge c'est mal, il ne faut pas dire "faute" mais "erreur", etc.

_________________
Que le cul leur pèle, et que les bras leur raccourcissent!
avatar
Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peur d'être fonctionnaire

Message par Daphné le Lun 3 Juil 2017 - 11:04

@Jenny a écrit:Il y'a une différence entre l'année de stage et le statut de titulaire. Wink On est beaucoup plus libres après la titularisation. Et il y'a aussi des années de stage qui se passent mieux que d'autres.

Pour la mobilité, Mayotte est accessible à des néo-titulaires (mais ce n'est pas la même chose que les îles. Razz )
Et la Guyane aussi.
Voire même les Antilles selon les années et les disciplines.
Ce qui est difficile à obtenir c'est La Réunion.
avatar
Daphné
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peur d'être fonctionnaire

Message par Caspar le Lun 3 Juil 2017 - 11:04

@Reine Margot a écrit:Oui, et j'ai d'ailleurs eu une bonne tutrice. Mais on a même dans ce cas des cours où on nous culpabilise bien d'être forcément d'anciens bons élèves issus de milieu favorisé qui ne sauront pas être assez bienveillants envers les élèves en difficulté, écrire en rouge c'est mal, il ne faut pas dire "faute" mais "erreur", etc.

Ce n'est pas ce que j'ai vécu avec mon tuteur, un peu plus à l'IUFM, mais j'avais deux très bons formateurs, humains, pragmatiques et qui enseignaient encore à temps partiel, ce qui change pas mal de choses.
avatar
Caspar
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peur d'être fonctionnaire

Message par Zagara le Lun 3 Juil 2017 - 11:17

On a plus de risque de finir "larbin" dans le privé que dans le public, car le privé a une grande part de relationnel arbitraire avec les supérieurs et les promos s'y font de manière opaque, à la réputation des travailleurs. Dans le public, on a au moins un système clair (mais plus lent) d'augmentations et de promotions, et toutes les relations interpersonnelles sont régies par des textes de loi et des directives qu'on peut opposer aux décisions des supérieurs.
avatar
Zagara
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peur d'être fonctionnaire

Message par Elaïna le Lun 3 Juil 2017 - 11:18

Je crois qu'il faut aussi arrêter de se focaliser sur "le service de l'Etat"

Pour ma part je suis devenue professeur d'histoire par amour pour ma discipline, pas par amour pour l'Etat ou le ministère de l'EN en général
Après il se trouve que oui, pour enseigner et gagner correctement sa vie, le statut de fonctionnaire est quand même plus avantageux, donc il se trouve que mon employeur est l'Etat
En revanche on ne signe pas non plus de déclaration d'amour à la fonction publique et il n'y a pas d'inspecteur qui viendra vérifier chez toi que tu as un autel entretenu avec bougies devant image du ministre de l'EN !

Les inconvénients existent : le système des mutations (qui est ce qu'il est et sur lequel il faut bien se renseigner avec un syndicat) notamment, mais la plupart des obligations (la neutralité politique et religieuse par exemple),ne sont du reste pas bien contraignante pour peu que l'on soit à peu près câblé avec une tête entre les deux oreilles

A 20 ans, j'ai signé en tant que chartiste un engagement décennal à servir l'Etat, je me suis rendu compte il y a peu qu'officiellement j'avais rempli mon obligation sans y penser, autant dire que ça ne m'a pas pesé une minute
Je suis du reste bien contente d'échapper aux contraintes du secteur privé où officie mon mari : les entretiens d'embauche, les entretiens d'objectif, le flicage des petits chefs etc

_________________
Toutes mes excuses : je n'ai plus de point sur mon clavier, je ponctue donc avec les moyens du bord !
avatar
Elaïna
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peur d'être fonctionnaire

Message par Lefteris le Lun 3 Juil 2017 - 11:21

@Zagara a écrit:On a plus de risque de finir "larbin" dans le privé que dans le public, car le privé a une grande part de relationnel arbitraire avec les supérieurs et les promos s'y font de manière opaque, à la réputation des travailleurs. Dans le public, on a au moins un système clair (mais plus lent) d'augmentations et de promotions, et toutes les relations interpersonnelles sont régies par des textes de loi et des directives qu'on peut opposer aux décisions des supérieurs.
C'est exact, mais attentions aux changements qui se préparent, dont l'objectif est précisément d'augmenter le fait du prince par l'introduction de méthodes managériales issues du secteur privé  (mutations, promotions au "profil" ,  fonction publique de "métiers" et non plus de carrière). Méthodes déjà en place dans certaines administrations (et je sais de quoi je parle ...).

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"
(F. Robine,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013, avec ou sans NVB).
avatar
Lefteris
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peur d'être fonctionnaire

Message par Reine Margot le Lun 3 Juil 2017 - 11:26

Caspar Goodwood a écrit:
@Reine Margot a écrit:Oui, et j'ai d'ailleurs eu une bonne tutrice. Mais on a même dans ce cas des cours où on nous culpabilise bien d'être forcément d'anciens bons élèves issus de milieu favorisé qui ne sauront pas être assez bienveillants envers les élèves en difficulté, écrire en rouge c'est mal, il ne faut pas dire "faute" mais "erreur", etc.

Ce n'est pas ce que j'ai vécu avec mon tuteur, un peu plus à l'IUFM, mais j'avais deux très bons formateurs, humains, pragmatiques et qui enseignaient encore à temps partiel, ce qui change pas mal de choses.

J'ai eu deux tuteurs très bien et une bonne formatrice mais aussi quelques cours bien infantilisants à l'IUFM.

_________________
Que le cul leur pèle, et que les bras leur raccourcissent!
avatar
Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peur d'être fonctionnaire

Message par Marcelle Duchamp le Lun 3 Juil 2017 - 11:27

Pour les mutations, je ne crois pas me tromper en disant qu'en professeur de français au collège (je généralise puisque tu ne sais pas encore ds quelle voie partir) mute quand même plus facilement qu'un prof d'arts plastiques ou de musique, seul dans un établissement... A titre d'exemple, mes copains prof en lettres, issus de l'académie de Bordeaux et partis la même année que moi en idf ont muté au bout de 3 ans maximum... Moi j'ai mis 8 ans avec un PACS et un dossier medical...
avatar
Marcelle Duchamp
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peur d'être fonctionnaire

Message par Daphné le Lun 3 Juil 2017 - 11:29

@Marcelle Duchamp a écrit:Pour les mutations, je ne crois pas me tromper en disant qu'en professeur de français au collège (je généralise puisque tu ne sais pas encore ds quelle voie partir) mute quand même plus facilement qu'un prof d'arts plastiques ou de musique, seul dans un établissement... A titre d'exemple, mes copains prof en lettres, issus de l'académie de Bordeaux et partis la même année que moi en idf ont muté au bout de 3 ans maximum... Moi j'ai mis 8 ans avec un PACS et un dossier medical...
Et pour cause, tout simplement parce que ça bouge beaucoup plus en lettres maths ou LV qu'en arts plastiques.
Quant au Russe ou Chinois, je te laisse imaginer la galère.
avatar
Daphné
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peur d'être fonctionnaire

Message par Elaïna le Lun 3 Juil 2017 - 11:35

Oui voilà il y a de grosses disparités partout à tous les niveaux (exemple, avoir un poste fixe en lycée en HG dans l'académie de Versailles, c'est fingers in the nose ou presque - par ailleurs, j'ai eu mon lycée réputé favorisé avec un peu plus de 200 points alors qu'un poste en philo dans le même établissement "vaut" plus de 1000 points !)
D'où l'intérêt des syndicats pour se faire aider d'ailleurs !

_________________
Toutes mes excuses : je n'ai plus de point sur mon clavier, je ponctue donc avec les moyens du bord !
avatar
Elaïna
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peur d'être fonctionnaire

Message par Ajupouet le Lun 3 Juil 2017 - 11:42

J'ai été contractuelle en Polynésie. Nickel.

_________________
Enfants, adolescents, adultes : il n'est jamais trop tard pour restaurer son geste d'écriture.
www.sos-ecriture.com   - Facebook
avatar
Ajupouet
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peur d'être fonctionnaire

Message par madigoù le Lun 3 Juil 2017 - 13:36

@FreeRider a écrit:Bonjour,

Merci pour vos réponses. Je connais déjà un peu le métier. Tout se passe bien. Je lis tellement de témoignages incroyables sur après le concours que ça me monte à la tête. Certains restent coincés 10 ans en TZR...
D'autres n'arrivent pas à être titularisés parce qu'ils ont eu un arrêt de travail ou d'autres raisons. Parfois ce sont les profs de l'ESPE qui font barrages quand la tutrice et l'IPR sont ok. Enfin c'est fou !

En tout cas vos témoignages sont plus rassurants. Smile

Il est tout à fait normal que tu te poses des questions. Je dirais même que c'est plutôt sain. Beaucoup de personnes ont une vision très dégradée du privé sans y avoir jamais mis les pieds. En fait, le privé, c'est comme le public, la réalité peut être différente selon ton statut titulaire vs stagiaire ou contractuel, l'établissement dans lequel tu vas enseigner, ou l'entreprise dans laquelle tu vas travailler. Dans le privé en effet c'est très varié, selon le secteur d'activité, la convention collective, la taille de la boîte, les méthodes managériales en vigueur, etc. etc. Il n'y a pas une seule réalité. Et je peux te dire que je n'ai jamais subi dans le privé ce que j'ai pu subir dans l'EN. Certes l'inverse peut être vrai, et beaucoup d'enseignants semblent aimer et le milieu et le métier, et s'y épanouir et c'est tant mieux. Mais les entreprises en règle générale vont reconnaître tes compétences et tu ne seras pas infantilisé. Le sens de l'initiative et des responsabilités est davantage (en tout cas à un poste de cadre) récompensé. Tout simplement, parce qu'ils ont besoin de toi, surtout si tu fais du chiffre (et ce n'est pas un gros mot, parce tu crées, tu produis et en effet tu vends). Alors que dans l'EN, on ne sait pas trop (eux-mêmes ne le savent souvent pas) ce qu'on attend de toi. Et quand tu as différents interlocuteurs totalement contradictoires, ça complique les choses. Les règles sont beaucoup moins claires que dans le privé. Certes, dans le privé certains essaient de les contourner, et tu peux aussi être viré, mais les Prudhommes ce n'est pas le TA. Et en effet être fonctionnaire implique des contraintes auxquelles tu as tout à fait le droit de ne pas vouloir te plier, sans que l'on soit un larbin quand on y obéit, mais qui peuvent prendre le pas sur ton envie d'enseigner, le plaisir que tu y prends et ton amour pour ta discipline.
L'important en fait c'est ce que tu veux vraiment, et quelles sont tes priorités. Si ce n'est pas la sécurité de l'emploi et si tu n'es pas sûr d'être fait pour le fonctionnariat, alors attends un peu, multiplie les expériences et fais tes choix en conséquence. En plus, si tu as d'autres expériences, tu pourras les faire valoir plus facilement, si tu décides de passer le Capes et si ça se passe mal, et démissionner l'esprit serein.
Bonne chance en tout cas.

madigoù
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peur d'être fonctionnaire

Message par Hanaelle le Lun 3 Juil 2017 - 19:24

Je me suis posée exactement les mêmes questions que toi il y a plus de 20 ans. J'avais peur des contraintes, j'etouffais aussi à l'idée de ne pas connaître autre chose dans ma vie que les murs d'une école. Après ma licence de lettres j'ai opté pour un cursus FLE et j'ai pu partir quelques années à l'étranger pour enseigner à des adultes, à l'époque c'était assez facile. Je me suis résolue à passer le concours de PE à 31 ans, plus par raison et par nécessité financière que par passion. Si tu as l'occasion d'être assistant de langues je te dirais de ne pas hésiter, je crois que tu peux aussi faire valoir ces années si tu passes le CAPES. Mes années hors de France restent parmi les plus belles, j'y ai fait des rencontres que je n'aurais jamais pu faire en intégrant l'EN directement. Depuis que je suis titulaire bof c'est un peu la routine mais c'est sécurisant quand on fonde une famille. Après, une fois certifié, tu as certes des vacances pour t'évader un peu mais ça n'a rien à voir avec le fait de vivre à l'étranger.  J'enseigne maintenant à la Réunion mais ça reste la France et ça reste l'Education Nationale. Recevoir une lettre du recteur pour nous dire de faire la rentrée en musique ce genre de lubies me lasse. J'essaie de faire au mieux pour mes élèves au quotidien, mais il y a tant d'aberrations. Prends le temps d'explorer toutes les pistes, de toutes façons que tu aies le concours dans 1 an ou 3 ans, ça ne changera pas grand chose pour ta retraite. Penses aussi peut-être à te renseigner pour passer d'autres concours, soit au sein de l'EN, soit dans d'autres ministères.  Je te dis ça parce perso si c'était à refaire je ne serais pas enseignante, mais on a besoin de profs motivés alors tant mieux si tu t'épanouis dans ce métier. Bonne chance pour la suite.
avatar
Hanaelle
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peur d'être fonctionnaire

Message par Hernanelgrande le Lun 3 Juil 2017 - 20:39

Si tu as fait une formation en lettres, la plupart du temps tu ne trouves pas un meilleur job...
avatar
Hernanelgrande
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum