Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
KrilinXV3
Neoprof expérimenté

Re: Convocation correction brevet

par KrilinXV3 le Lun 10 Juil 2017 - 11:00
@Zazk a écrit:
@KrilinXV3 a écrit:  Juger en public des collègues, c'est comme un grain qu'on sème et qui fait germer ce sacré bordel qu'est devenu l'EN. Que chacun reste à sa place.

Je comprends ton point de vue et j'aimerais pouvoir dire que tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes, mais tu sais comme moi que ce n'est pas le cas. Des collègues qui ne sont pas sérieux, ça existe, même si ce n'est pas la majorité, loin de là. Et ce sont eux qui donnent des armes à ceux qui veulent se taper du prof !
Le nier, c'est aller dans le sens de ces crétins qui pensent que nous sommes tous faits sur le même moule.
Oui, il y a des collègues malhonnêtes, mais ils sont des exceptions et c'est indéniable.
En tant que citoyenne, j'ai le droit de dire ce que j'en pense, même si je n'en suis pas fière. Mais je ne me sens pas solidaire de ceux qui détruisent notre réputation.
Mais c'est à nos directions (à toutes les échelles) de jouer leurs rôles. Ce qui m'agace, c'est qu'elles semblent compter sur une forme d'auto-contrôle collectif plutôt que de prendre des mesures.

On encourage les carrières de petits caporaux aussi. Dans mon établissement, comme je suis le plus ancien et qu'il y a eu quelques menus problèmes avec des membres de mon équipe, je sens une certaine pression (direction + cpe) pour que JE prenne les choses en main, JE prenne des mesures, JE règle les problèmes. Mais moi je refuse tout net. Je ne viens en aide à ces collègues que quand ils le demandent (tout en laissant la porte ouverte) et je les considère comme mes égaux: ils ont été jugés assez bons pour être en responsabilité devant des élèves, donc je ne vais pas les infantiliser.

Mais d'autres se régalent et s'épanouissent dans cette ambiance de caporalisation. La coordo d'une autre discipline est venue me faire la morale: "Tu donnes des 3e à X ? Tu ne devrais pas, vus les arrêts et les problèmes de discipline. Moi tu peux être sûr que je n'en donnerai pas à Y. C'est la CDE qui me l'a demandé de toute façon, elle ne t'a rien demandé à toi ?".
Je lui ai répondu froidement que je ne "donnais" rien à qui que ce soit, que mon rôle de coordo se limitait à négocier de façon horizontale la proposition de répartition des services (en tenant compte des collègues pas encore nommés) et que si la chef voulait la changer par la suite, pour des raisons qui n'appartiennent qu'à elle, qu'elle le fasse, mais que je n'étais pas là pour lui faciliter la tâche.

Cela n'a rien à voir avec toi, qui a fait une remarque anonyme et générale, et j'ai réagi sans doute trop vivement, mais je pense vraiment que tous ces petits jugements entre nous sont les prémisses d'un univers professionnel qui ne me plaît guère.

Quand je croise un collègue qui paraît douteux (et je précise qu'on en trouve parmi tous les statuts de l'EN), je me borne à me dire que s'il est là, c'est qu'on a pas trouvé "mieux". La froide loi de l'offre et la demande. On la subit, pourquoi en colmaterions-nous les brèches ?
avatar
Rendash
Bon génie

Re: Convocation correction brevet

par Rendash le Lun 10 Juil 2017 - 11:05
@KrilinXV3 a écrit:
Mais c'est à nos directions (à toutes les échelles) de jouer leurs rôles. Ce qui m'agace, c'est qu'elles semblent compter sur une forme d'auto-contrôle collectif plutôt que de prendre des mesures.

On encourage les carrières de petits caporaux aussi. Dans mon établissement, comme je suis le plus ancien et qu'il y a eu quelques menus problèmes avec des membres de mon équipe, je sens une certaine pression (direction + cpe) pour que JE prenne les choses en main, JE prenne des mesures, JE règle les problèmes. Mais moi je refuse tout net. Je ne viens en aide à ces collègues que quand ils le demandent (tout en laissant la porte ouverte) et je les considère comme mes égaux: ils ont été jugés assez bons pour être en responsabilité devant des élèves, donc je ne vais pas les infantiliser.

Mais d'autres se régalent et s'épanouissent dans cette ambiance de caporalisation. La coordo d'une autre discipline est venue me faire la morale: "Tu donnes des 3e à X ? Tu ne devrais pas, vus les arrêts et les problèmes de discipline. Moi tu peux être sûr que je n'en donnerai pas à Y. C'est la CDE qui me l'a demandé de toute façon, elle ne t'a rien demandé à toi ?".
Je lui ai répondu froidement que je ne "donnais" rien à qui que ce soit, que mon rôle de coordo se limitait à négocier de façon horizontale la proposition de répartition des services (en tenant compte des collègues pas encore nommés) et que si la chef voulait la changer par la suite, pour des raisons qui n'appartiennent qu'à elle, qu'elle le fasse, mais que je n'étais pas là pour lui faciliter la tâche.

Cela n'a rien à voir avec toi, qui a fait une remarque anonyme et générale, et j'ai réagi sans doute trop vivement, mais je pense vraiment que tous ces petits jugements entre nous sont les prémisses d'un univers professionnel qui ne me plaît guère.

Quand je croise un collègue qui paraît douteux (et je précise qu'on en trouve parmi tous les statuts de l'EN), je me borne à me dire que s'il est là, c'est qu'on a pas trouvé "mieux". La froide loi de l'offre et la demande. On la subit, pourquoi en colmaterions-nous les brèches ?




, et
avatar
Zazk
Habitué du forum

Re: Convocation correction brevet

par Zazk le Lun 10 Juil 2017 - 11:08
@Rendash a écrit:Tu les identifies comment, les branleurs et les tire-au-flanc ? Sur la base de quels éléments ?

Je ne les identifie pas toujours. Mais quand il s'agit de travailler en équipe, ils ne font pas longtemps illusion. Leur réputation avérée par les expériences des élèves finit généralement par les trahir à plus ou moins long terme.
Je parle évidemment des "tire-au-flanc" volontaires. De mon côté, je ne suis pas sûre que les résultats que j'obtiens de mes élèves soient irréprochables, malgré mes efforts, mais je fais du mieux que je peux.

avatar
Zazk
Habitué du forum

Re: Convocation correction brevet

par Zazk le Lun 10 Juil 2017 - 11:12
@KrilinXV3 a écrit:
Mais c'est à nos directions (à toutes les échelles) de jouer leurs rôles. Ce qui m'agace, c'est qu'elles semblent compter sur une forme d'auto-contrôle collectif plutôt que de prendre des mesures.

On encourage les carrières de petits caporaux aussi.
Mais d'autres se régalent et s'épanouissent dans cette ambiance de caporalisation.
Cela n'a rien à voir avec toi, qui a fait une remarque anonyme et générale, et j'ai réagi sans doute trop vivement, mais je pense vraiment que tous ces petits jugements entre nous sont les prémisses d'un univers professionnel qui ne me plaît guère.

Quand je croise un collègue qui paraît douteux (et je précise qu'on en trouve parmi tous les statuts de l'EN), je me borne à me dire que s'il est là, c'est qu'on a pas trouvé "mieux". La froide loi de l'offre et la demande. On la subit, pourquoi en colmaterions-nous les brèches ?

Je te rassure, je n'ai pas une mentalité de "petit caporal" et je continue à travailler comme je le peux, en évitant les conflits avec mon entourage. On ne peut pas plaire à tout le monde et je ne le recherche pas. Mais j'ai le droit aussi de dire que je ne suis pas dupe, et que je n'ai pas une admiration inconditionnelle pour TOUS mes collègues.




avatar
Rendash
Bon génie

Re: Convocation correction brevet

par Rendash le Lun 10 Juil 2017 - 11:15
@Zazk a écrit:
@Rendash a écrit:Tu les identifies comment, les branleurs et les tire-au-flanc ? Sur la base de quels éléments ?

Je ne les identifie pas toujours. Mais quand il s'agit de travailler en équipe, ils ne font pas longtemps illusion. Leur réputation avérée par les expériences des élèves finit généralement par les trahir à plus ou moins long terme.
Je parle évidemment des "tire-au-flanc" volontaires. De mon côté, je ne suis pas sûre que les résultats que j'obtiens de mes élèves soient irréprochables, malgré mes efforts, mais je fais du mieux que je peux.


Donc refuser le travail en équipe serait signe de fainéantise ?
Quant à la réputation auprès des élèves, comment dire ... il n'y a rien à en dire, en fait. Tu viens de montrer très exactement pourquoi il est toujours casse-gueule de prétendre vouloir porter un jugement sur le boulot des collègues, et pourquoi on est toujours mieux inspiré de se mêler de ses cours.

@Zazk a écrit:
Je te rassure, je n'ai pas une mentalité de "petit caporal" et je continue à travailler comme je le peux, en évitant les conflits avec mon entourage. On ne peut pas plaire à tout le monde et je ne le recherche pas. Mais j'ai le droit aussi de dire que je ne suis pas dupe, et que je n'ai pas une admiration inconditionnelle pour TOUS mes collègues.

V'là aut' chose, l'admiration inconditionnelle maintenant Rolling Eyes
avatar
KrilinXV3
Neoprof expérimenté

Re: Convocation correction brevet

par KrilinXV3 le Lun 10 Juil 2017 - 11:18
Peut être que ça aide effectivement, de ne pas partir du principe qu'un enseignant doit être par essence inconditionnellement admirable.

Merci de ne pas faire dévier le sujet.

_________________
Asinus asinum fricat
avatar
Zazk
Habitué du forum

Re: Convocation correction brevet

par Zazk le Lun 10 Juil 2017 - 11:26
@Rendash a écrit:
@Zazk a écrit:
@Rendash a écrit:Tu les identifies comment, les branleurs et les tire-au-flanc ? Sur la base de quels éléments ?

Je ne les identifie pas toujours. Mais quand il s'agit de travailler en équipe, ils ne font pas longtemps illusion. Leur réputation avérée par les expériences des élèves finit généralement par les trahir à plus ou moins long terme.
Je parle évidemment des "tire-au-flanc" volontaires. De mon côté, je ne suis pas sûre que les résultats que j'obtiens de mes élèves soient irréprochables, malgré mes efforts, mais je fais du mieux que je peux.


Donc refuser le travail en équipe serait signe de fainéantise ?
Quant à la réputation auprès des élèves, comment dire ... il n'y a rien à en dire, en fait. Tu viens de montrer très exactement pourquoi il est toujours casse-gueule de prétendre vouloir porter un jugement sur le boulot des collègues, et pourquoi on est toujours mieux inspiré de se mêler de ses cours.

@Zazk a écrit:
Je te rassure, je n'ai pas une mentalité de "petit caporal" et je continue à travailler comme je le peux, en évitant les conflits avec mon entourage. On ne peut pas plaire à tout le monde et je ne le recherche pas. Mais j'ai le droit aussi de dire que je ne suis pas dupe, et que je n'ai pas une admiration inconditionnelle pour TOUS mes collègues.

V'là aut' chose, l'admiration inconditionnelle maintenant Rolling Eyes

Tu as décidé que j'avais tort et tu reprends mes propos avec une certaine mauvaise foi. Quand je te parle de la réputation auprès des élèves, il ne s'agit évidemment pas de la réputation "immédiate" mais à long terme, après plusieurs années, quand le recul est possible.  Nous avons tous notre réputation, plus ou moins justifiée, il est vrai.
Ne t'inquiète pas ! Ton humour mérite presque mon "admiration inconditionnelle" !
avatar
Rendash
Bon génie

Re: Convocation correction brevet

par Rendash le Lun 10 Juil 2017 - 11:30
@Zazk a écrit:
@Rendash a écrit:
@Zazk a écrit:
@Rendash a écrit:Tu les identifies comment, les branleurs et les tire-au-flanc ? Sur la base de quels éléments ?

Je ne les identifie pas toujours. Mais quand il s'agit de travailler en équipe, ils ne font pas longtemps illusion. Leur réputation avérée par les expériences des élèves finit généralement par les trahir à plus ou moins long terme.
Je parle évidemment des "tire-au-flanc" volontaires. De mon côté, je ne suis pas sûre que les résultats que j'obtiens de mes élèves soient irréprochables, malgré mes efforts, mais je fais du mieux que je peux.


Donc refuser le travail en équipe serait signe de fainéantise ?
Quant à la réputation auprès des élèves, comment dire ... il n'y a rien à en dire, en fait. Tu viens de montrer très exactement pourquoi il est toujours casse-gueule de prétendre vouloir porter un jugement sur le boulot des collègues, et pourquoi on est toujours mieux inspiré de se mêler de ses cours.

@Zazk a écrit:
Je te rassure, je n'ai pas une mentalité de "petit caporal" et je continue à travailler comme je le peux, en évitant les conflits avec mon entourage. On ne peut pas plaire à tout le monde et je ne le recherche pas. Mais j'ai le droit aussi de dire que je ne suis pas dupe, et que je n'ai pas une admiration inconditionnelle pour TOUS mes collègues.

V'là aut' chose, l'admiration inconditionnelle maintenant Rolling Eyes

Tu as décidé que j'avais tort et tu reprends mes propos avec une certaine mauvaise foi. Quand je te parle de la réputation auprès des élèves, il ne s'agit évidemment pas de la réputation "immédiate" mais à long terme, après plusieurs années, quand le recul est possible.  Nous avons tous notre réputation, plus ou moins justifiée, il est vrai.
Ne t'inquiète pas ! Ton humour mérite presque mon "admiration inconditionnelle" !

Mais qui se préoccupe de la réputation des collègues auprès des élèves, même à long terme ? Je trouve déjà assez malsain de se préoccuper de la sienne propre, mais celle des autres ... Les élèves qui te parlent d'un collègue, tu les écoutes, toi ? Oui, je crois que tu as tort de t'occuper d'autre chose que ton boulot, je l'ai dit et je le répète. Peu t'importe que des personnes se cassent au bout d'une demi-journée de correction, tu n'as pas la moindre idée de la qualité de leur travail, c'est là mon point de vue.
avatar
KrilinXV3
Neoprof expérimenté

Re: Convocation correction brevet

par KrilinXV3 le Lun 10 Juil 2017 - 11:36
@Rendash a écrit:
Mais qui se préoccupe de la réputation des collègues auprès des élèves, même à long terme ? Je trouve déjà assez malsain de se préoccuper de la sienne propre, mais celle des autres ... Les élèves qui te parlent d'un collègue, tu les écoutes, toi ? Oui, je crois que tu as tort de t'occuper d'autre chose que ton boulot, je l'ai dit et je le répète. Peu t'importe que des personnes se cassent au bout d'une demi-journée de correction, tu n'as pas la moindre idée de la qualité de leur travail, c'est là mon point de vue.

+ 1000 Il n'y aurait jamais de "réputations de collègue" s'il n'y avait pas des collègues pour tendre l'oreille.

Je passe pour un extra-terrestre auprès de mes collègues, car je refuse de parler des autres collègues avec mes élèves. Entre les deux sonneries: histoire et géographie. Avant et après: musique, football à la rigueur, mais idéalement des vraies questions d'actualité.

En tout cas j'ai réussi à couper court aux "retours" de discussions (type "Il paraît que tu..." "Les élèves m'ont dit que..." "X t'adore, mais tu fais peur Y et Z") par la même technique que d'habitude: être désagréablement cartésien. "Tu ne devrais pas plutôt parler de Mathématiques avec eux ?" "J'ignorais que ma petite personne -qui n'est point si petite- était au programme de Français cette année."

En général, ça suffit au moins à ne pas entendre parler.

_________________
Asinus asinum fricat
avatar
Artysia
Modérateur

Re: Convocation correction brevet

par Artysia le Lun 10 Juil 2017 - 12:01
Sujet nettoyé, merci de ne plus le faire dévier.
Contenu sponsorisé

Re: Convocation correction brevet

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum