Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Manu7
Niveau 7

Re: Classes sans notes et liberté pédagogique

par Manu7 le Sam 6 Oct 2018 - 20:52
Notes ou pas, compétences ou pas, finalement le problème n'est pas vraiment là. Même en restant avec des notes, notre système construit des élèves qui ne savent plus travailler. On leur demande de moins en moins, et on s'étonne qu'ils en fassent de moins en moins. Pourtant ils sont gentils ils font exactement ce qu'on attend d'eux.



avatar
Rendash
Bon génie

Re: Classes sans notes et liberté pédagogique

par Rendash le Sam 6 Oct 2018 - 20:59
@Manu7 a écrit:Notes ou pas, compétences ou pas, finalement le problème n'est pas vraiment là. Même en restant avec des notes, notre système construit des élèves qui ne savent plus travailler. On leur demande de moins en moins, et on s'étonne qu'ils en fassent de moins en moins. Pourtant ils sont gentils ils font exactement ce qu'on attend d'eux.


Je suis assez d'accord avec la phrase que j'ai graissée, mais, du coup, ça me semble contradictoire avec ce qui précède. Le "système" a bon dos : on a les élèves un an, parfois deux ou trois, c'est aussi à nous de les mettre au boulot et de leur apprendre à travailler. OK, en début d'année, "Oui mais M'sieur UnTel y nous demandait jamais ça", "mais avec Madame UneTelle c'était comme ceci", c'est normal ; charge à nous de faire en sorte que l'année suivante, ils disent la même chose à notre collègue. Il me semble qu'on ne peut pas toujours accuser le système ou les collègues ; on a aussi notre part de responsabilité, à titre individuel.
Très accessoirement, je trouve que mes élèves savent faire des choses quand je les récupère. Mes collègues ne sont pas des branques, ils les font bosser eux aussi. Parfois différemment, en insistant sur d'autres choses, mais ils ne se tournent pas les pouces pendant un an. Et ce tout à fait indépendamment de leur façon d'évaluer, qui n'a, je le répète, foutrement rien à voir avec le contenu de l'évaluation ou du cours.

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
LadyC
Empereur

Re: Classes sans notes et liberté pédagogique

par LadyC le Sam 6 Oct 2018 - 21:42
@Rendash a écrit:Si les prétentieux qui se croient à ce point meilleurs que les autres qu'ils sont prêts à leur imposer une façon de travailler se mêlaient de leurs miches et de leur propre boulot, ce genre de questions ne se poserait pas. Il est surtout là, le problème, en fait.
Tiens, ça me rappelle ça :

_________________
Life is what happens to you while you're making other plans. John Lennon
Life is not governed by will or intention. Life is a question of nerves, and fibres, and slowly built-up cells in which thought hides itself and passion has its dreams. Oscar Wilde


Bien que femme, je me suis permis_ / demandé_ / rendu_ compte / fait_ désirer... etc._  Smile
avatar
tiptop77
Oracle

Re: Classes sans notes et liberté pédagogique

par tiptop77 le Sam 6 Oct 2018 - 22:12
@BritLéty a écrit:Je l'ai déjà dit mais je le répète: je ne rentre aucune compétence sur le bulletin. Je mets la moyenne de mes notes dans la partie appréciations. Et ceux qui me regardent de travers, je hausse les épaules et je tourne les talons.
Et comme je pars du principe que chacun fait comme il veut, je ne cherche à convaincre personne de quoi que ce soit. A ceux qui demandent pourquoi je ne remplis pas Sacoche, je leur sors le texte trouvé sur Eduscol.
Et force est de constater que je n'ai jamais rempli sacoche, et que jamais la chef ne m'a dit quoi que ce soit. C'est bien la preuve que c'est du flan.

Quand au LSU, je considère qu'il doit être rempli en conseil de cycle, donc en fin d'année de 3ème pour le cycle 4. Si la chef organise un conseil de cycle, j'irai et ferai ma part de boulot. Si elle n'en fait pas, c'est son problème à elle, moi je suis dans les clous, et c'est elle qui veut m'empêcher de remplir ce bidule.

Bref, problem solved.


santeverre

_________________
May the force be with us!
avatar
tiptop77
Oracle

Re: Classes sans notes et liberté pédagogique

par tiptop77 le Sam 6 Oct 2018 - 22:29
Loreleii,

Je comprends très bien ce que tu ressens. Wait and see! Tu verras comment ça va tourner! Je peux te dire que le groupe de  réfractaires archaïques dont je faisais partie s'agrandit de plus en plus et je n'ai jamais eu le moindre reproche de la part des élèves et des parents sur le fait que je mettais des notes. Oui des collègues me regardaient aussi comme une emmerdeuse incapable de remettre en cause ma pédagogie vieillotte pour le bien des élèves MAIS la roue tourne et ça fait du bien de se dire qu'on n'est pas tombé dans ses délires pedagogos seulement pour suivre le mouvement. Quand je corrige les copies ou les évaluations orales et que je vois ce que les élèves sont capables de faire et en plus avec le sourire, je me dis que ma pratique pédagogique n'est pas si naze! abi

_________________
May the force be with us!
avatar
Ma'am
Neoprof expérimenté

Re: Classes sans notes et liberté pédagogique

par Ma'am le Sam 6 Oct 2018 - 22:44
Loreleii,

Je compatis sincèrement. Ce que tu as écrit, j'aurais pu l'écrire. On nous a sorti les mêmes arguments. Pour l'instant, on vient de passer au collège entier sans notes. C'est tout nouveau, tout beau, il ne faut pas perturber les parents, etc. De l'extérieur, c'est facile de dire qu'il faut résister et continuer avec son système, mais quand on travaille dans ce genre d'établissement, ce n'est pas si aisé.

Mais déjà j'entends des critiques, même chez ceux qui étaient plutôt pour. En effet, les outils ne sont pas tout à fait au point, pour ne rien arranger.

Bref, je ronge mon frein et je me console en me disant, qu'effectivement les copies vont plus vite à corriger. J'essaye de maintenir l'exigence dans mes classes et j'espère que ça va bien bugger comme il faut.

Comme le dit tiptop, la roue tourne, mais elle ne tourne pas vite !
avatar
Kimberlite
Fidèle du forum

Re: Classes sans notes et liberté pédagogique

par Kimberlite le Sam 6 Oct 2018 - 22:48
@Sheldon a écrit:Bonjour à tous.

Un de mes collègues vient d'envoyer ce message.
Les bras m'en tombent.

"​Je me permets de vous rappeler que les inscriptions au stage "évaluation par compétences" vont se terminer.
​Je rappelle qu'évaluer par compétences est une injonction institutionnelle et qu'il n'est pas prévu que cela change.. au cas ou certains espèrent encore...
​Donc si j’ai juste un petit conseil a vous donner, c'est qu'il vaut mieux bénéficier de cette formation maintenant afin d’être accompagné plutôt que de s'y mettre tout seul...
De plus cela a plus de sens d’être ensemble pour réfléchir sur ce mode d'évaluation et donner son avis sur les grilles à mettre en place."


Je ne sais même pas quoi répondre. Pouvez-vous m'aider ?
Merci !
Etre accompagné... on se croirait comme des femmes dans une république islamique... nous ne sommes plus considérés comme majeurs et capables de faire des choses en autonomie!

Chez nous aussi, on a eu droit à la soit-disant impossibilité de paramétrer ProNote... bon, ça s'est assez mal terminé pour notre ancien principal, surtout dans sa relation avec les parents. Notre nouvelle principale a bien calmé le jeu, mais on reste sur un truc bancal: il faut renseigner les compétences du socle tous les trimestre, et on peut aussi mettre des notes (elle s'appuie sur ce qui avait été décidé en conseil pédagogique, mais ça signifie encore imposer des compétences tous les ans, alors que normalement on n'en a besoin qu'en fin de cycle ; besoin est un bien grand mot, d'ailleurs, quand on voit à quoi se résume la validation de fin de cycle).

Je ne sais pas à quel point le sans note a joué, mais chez nous aussi, au dernier brevet, chute catastrophique des scores de nos élèves (notre principale actuelle pense qu'on aurait pu sauver les meubles en étant plus cléments sur les oraux...).

Perso, je vois des avantages et des inconvénients aux deux systèmes (notes/compétences). Le principal problème des compétences actuelles est que les intitulés sont abscons, qu'il y a des redondances, bref c'est une grosse prise de tête pour savoir lesquelles utiliser et comment (on avait le niveau 6eme sans notes avant, mais, comme nous avions décidé des compétences à utiliser, c'était bien plus simple, et aussi plus clair pour les parents je pense). Je trouve aussi qu'on perd facilement beaucoup plus de temps sur les évaluations par compétences. Ceci dit, j'ai trouvé une parade pour noter en même temps par notes et compétences: je fais des évaluations par curseur dès que ça s'y prête (et dans mon petit tableau de notation, il y a les compétences et les notes en parallèle).


Dernière édition par Kimberlite le Sam 6 Oct 2018 - 22:53, édité 1 fois

_________________
Spoiler:
avatar
tiptop77
Oracle

Re: Classes sans notes et liberté pédagogique

par tiptop77 le Sam 6 Oct 2018 - 22:49
@Ma'am a écrit:Loreleii,

Je compatis sincèrement. Ce que tu as écrit, j'aurais pu l'écrire. On nous a sorti les mêmes arguments. Pour l'instant, on vient de passer au collège entier sans notes. C'est tout nouveau, tout beau, il ne faut pas perturber les parents, etc. De l'extérieur, c'est facile de dire qu'il faut résister et continuer avec son système, mais quand on travaille dans ce genre d'établissement, ce n'est pas si aisé.

Mais déjà j'entends des critiques, même chez ceux qui étaient plutôt pour. En effet, les outils ne sont pas tout à fait au point, pour ne rien arranger.

Bref, je ronge mon frein et je me console en me disant, qu'effectivement les copies vont plus vite à corriger. J'essaye de maintenir l'exigence dans mes classes et j'espère que ça va bien bugger comme il faut.

Comme le dit tiptop, la roue tourne, mais elle ne tourne pas vite !

Oui elle ne tourne pas vite mais ça fait du bien quand elle tourne dans le sens qu'on a défendu fleurs

_________________
May the force be with us!
avatar
Sheldon
Niveau 9

Re: Classes sans notes et liberté pédagogique

par Sheldon le Sam 6 Oct 2018 - 22:51
Merci à tous pour votre aide précieuse !

@LadyC : Merci de m' avoir consacré autant de temps ! J'aime beaucoup ta réponse !

@William Foster : Merci pour ta sagesse. J'hésite encore à répondre. Je vais laisser refroidir un peu... Trois excellents choix !

@BritLéty : De quel texte Eduscol parles-tu ?

_________________
" En tant que Physicien, j'ai une connaissance étendue de l'Univers et de tout ce qu'il contient." - Moi
avatar
Loreleii
Neoprof expérimenté

Re: Classes sans notes et liberté pédagogique

par Loreleii le Sam 6 Oct 2018 - 22:52
@tiptop77 a écrit:Loreleii,

Je comprends très bien ce que tu ressens. Wait and see! Tu verras comment ça va tourner! Je peux te dire que le groupe de  réfractaires archaïques dont je faisais partie s'agrandit de plus en plus et je n'ai jamais eu le moindre reproche de la part des élèves et des parents sur le fait que je mettais des notes. Oui des collègues me regardaient aussi comme une emmerdeuse incapable de remettre en cause ma pédagogie vieillotte pour le bien des élèves MAIS la roue tourne et ça fait du bien de se dire qu'on n'est pas tombé dans ses délires pedagogos seulement pour suivre le mouvement. Quand je corrige les copies ou les évaluations orales et que je vois ce que les élèves sont capables de faire et en plus avec le sourire, je me dis que ma pratique pédagogique n'est pas si naze! abi

Merci pour ce message car je suis démoralisée.
Je continue à mettre des notes sur les copies et les élèves et les parents m'en remercient. Ensuite, je transpose les notes en gommettes. C'est ridicule mais c'est le prix pour avoir la paix.
Mais là, le coef zéro ... !!!
avatar
Loreleii
Neoprof expérimenté

Re: Classes sans notes et liberté pédagogique

par Loreleii le Sam 6 Oct 2018 - 22:58
@Kimberlite Nous, on a été super généreux avec les compétences et lors de l'oral, mais les épreuves finales ont été ratées ... Quelles leçons en tirer ? Ben, il faut y aller encore plus dans les compétences...
avatar
gauvain31
Monarque

Re: Classes sans notes et liberté pédagogique

par gauvain31 le Sam 6 Oct 2018 - 22:59
Oui la roue tourne, car la place de la France dans les classements internationaux chutant (PISA, PIRLS et TIMSS), les IPR, les CDE ne peuvent plus faire semblant à moins de se ridiculiser : il y a un souci spécifique à la France. Le fait de vouloir imposer un collège entier sans note me fait penser au chef d'orchestre du Titanic qui voudrait impose à ses musiciens de jouer coûte que coûte..; A ce moment là deux solutions sont possibles, soit tu suis le chef d'orchestre, soit tu sauves ta peau et celle des autres et tu l'envoie bouler.

Je trouve que comportement de ces CDE/IPR/IG complètement à côté de la plaque. C'est eux les conservateurs qui répètent la même rengaine depuis 30 ans. Et parfois hélas ça marche dans quelques établissements. Mais il faut tenir bon. Coûte que coûte. Il y a plus de lucidité dans d'autres établissements, c'est ça qui est encourageant.

Ce déni propre à l'EN française est absolument destructeur. Ils ne voudront jamais admettre qu'ils ont eu tort. Ils couleront...mais sans moi
pseudo-intello
Fidèle du forum

Re: Classes sans notes et liberté pédagogique

par pseudo-intello le Sam 6 Oct 2018 - 23:17
J'ai la chance de travailler dans un collège où pour nous faire passer au sans note, il faudra se lever tôt.

Ceci étant, j'engage les collègues à continuer à mettre des notes chiffrées, et à indiquer leur moyenne chiffrée dans les appréciations


Certains t'en voudront sûrement, parce qu'ils seront jaloux : les parents seront super contents d'avoir la note chiffrée (et tu peux être sûre qu'aux réunions parents profs, il s'en trouvera pour demander aux collègues procompétences de t'imiter). Very Happy

(je ne parle pas des systèmes mis en places par des collègues qui ont, comme Elyas, créé leur système à eux qui leur correspond et qui est entièrement pensé, réfléchi, et adapté à leur propre enseignement).
avatar
Kimberlite
Fidèle du forum

Re: Classes sans notes et liberté pédagogique

par Kimberlite le Sam 6 Oct 2018 - 23:18
@Manu7 a écrit:Les classes sans note, c'est peut-être pas plus mal pour certains élèves. Mais en France, c'est tellement confus que la forme actuelle ne tiendra jamais. Dès qu'on commence sérieusement à évaluer par compétence, c'est un véritable délire. On parlait de bâtons dans les roues et ils sont multiples aussi pour les sans note :

1/ Les référentiels changent régulièrement, aucun n'a tenu 3 ans, alors qu'un cycle dure 3 ans !!!
Exact: on a découvert avec étonnement les changements de noms de compétences dans ProNote cette année (heureusement qu'on n'avait pas bossé dessus avant la rentrée).
2/ Les noms des 4 échelons changent aussi vite que les référentiels, dans certaines académies il y a des rumeurs fausses où on impose partiellement atteint, atteint, dépassé, ...
Effectivement: avant nous avions pour nos 6eme "non acquis, en cours d'acquisition, presque acquis, acquis" et ensuite le principal (l'ancien) nous a imposé le "non atteint, partiellement atteint, atteint, dépassé", ce qui me pose le problème que beaucoup d'élèves atterrissent logiquement dans la case PA (du coup, je mets des + et des - sur les copies, et finalement j'ai recommencé à mettre des notes!).

3/ Certains établissements utilisent un 5ème échelon pour combler le vide entre 25 et 40
4/ Certains utilisent des nuances de couleurs difficiles à distinguer comme le vert clair ou vert foncé, ou encore vert et rouge pour les daltoniens
Le coup des couleurs, c'est aussi valable pour chez nous...
5/ Certains utilisent les compétences du domaine pendant que d'autres utilisent les compétences disciplinaires (avec PRONOTE une compétence disciplinaire sera envoyée vers plusieurs domaines du socle donc elle comptera plus)
Nous avons réalisé un peu tard cette arnaque. Du coup, dans ma matière, on a décidé de laisser tomber les compétences disciplinaires (celles qui renvoyaient sur le plus de domaines étaient les moins importantes!).
6/ Sur les bulletins il est impossible d'éditer une vision détaillée de l'ensemble des évaluations, alors que c'est justement cela l'intérêt des compétences, de décrire avec précision les points forts et les points faibles si bien qu'on donne un bilan qui ne correspond à rien. Ok on peut retranscrire dans l'appréciation le bilan complet, mais souvent on est bloqué par le nombre de caractères et comment expliquer derrière une pastille verte qu'il y a plein de lacunes ??? Avec les notes, qui aurait osé dire:
" moyenne de 18/20 mais il y a des difficultés notables là, là et là ?"
Ici aussi, tu es dans le vrai... j'aime beaucoup les compétences pour les réunions parents-profs, car ça me permet beaucoup de précision dans l'analyse des points forts et faibles de chaque élève, mais sur les bulletins, on perd vraiment la finesse d'analyse...

7/ des collègues sont contents car sans note ils corrigent plus vite qu'avant...  c'est bizarre car moi cela m'inquiète...
Je ne sais pas comment ils font... en SVT on a énormément de compétences différentes à noter, je me prends beaucoup la tête pour savoir si je mets plutôt un niveau qu'un autre (en fait, les cas de conscience me semblent plus délicats avec une échelle aussi grossière), et, surtout, ça prend un temps dingue à rentrer dans ProNote (on devrait le rebaptiser "ProCompétences", ce machin).
8/ En math, je ne sais pas si c'est pareil ailleurs, certaines notions très peu importantes du programme permettent d'évaluer plein de compétences tandis que d'autres notions essentielles ne correspondent à aucune compétences sauf si on est plein d'imagination. De plus on a aménagé le programme sans changer les compétences correspondantes.
Pour nous aussi, même problème...
9/ A chaque formation sur l'évaluation par compétences on nous conseille d'éviter de suivre les conseils de la formation précédente... et pire dans la même formation il y a deux ans, les formateurs avaient des avis contraires.
Je ne me souviens plus des détails des formations, mais on avait travaillé sur d'immenses tableaux de compétences (qui n'ont servi à rien, puisque les compétences du BO sont arrivées après). Et là, récemment, un collègue nous apprend qu'une chargée de mission qui fait des inspections prônerait de se limiter à quelques compétences (perso, j'ai retourné la liste des compétences dans tous les sens, impossible d'en éliminer, ou alors on regroupe les compétences essentielles de notre matière en peu de compétences, et par conséquent les compétences moins importantes prennent en importance!).
10/ On doit évaluer tout le socle mais il ne faut pas trop de compétences par évaluation
Personnellement j'en évalue un maximum par évaluation (je me refuse à faire ce que prônait un des formateurs... tiens, d'ailleurs, effectivement on nous avait conseillé le contraire dans une autre formation: il faisait quasiment une éval à chaque cours! Déjà qu'on voit peu nos élèves, je me vois mal évaluer chaque fois, et encore moins corriger sans arrêt). J'avoue aussi utiliser des compétences pour des trucs que je notais avant: présentation de la copie (ça va dans "compréhension des consignes"), français (je mets ça dans "écrire").

Les modes passent... quelle sera la nouvelle mode? Retour aux notes? Notation par lettres? Pourcentages de réussite?
Merci en tout cas pour ton intéressante analyse, qui résume bien les problèmes de cette usine à cases.

_________________
Spoiler:
avatar
Kimberlite
Fidèle du forum

Re: Classes sans notes et liberté pédagogique

par Kimberlite le Sam 6 Oct 2018 - 23:22
@Loreleii a écrit:@Kimberlite   Nous, on a été super généreux avec les compétences et lors de l'oral, mais les épreuves finales ont été ratées ... Quelles leçons en tirer ? Ben, il faut y aller encore plus dans les compétences...
Hé oui, la devise de l'EN est une devise Shadok

_________________
Spoiler:
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Classes sans notes et liberté pédagogique

par JPhMM le Sam 6 Oct 2018 - 23:28
Une compétence dépassée, c’est concept.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
tiptop77
Oracle

Re: Classes sans notes et liberté pédagogique

par tiptop77 le Sam 6 Oct 2018 - 23:29
@Loreleii a écrit:
@tiptop77 a écrit:Loreleii,

Je comprends très bien ce que tu ressens. Wait and see! Tu verras comment ça va tourner! Je peux te dire que le groupe de  réfractaires archaïques dont je faisais partie s'agrandit de plus en plus et je n'ai jamais eu le moindre reproche de la part des élèves et des parents sur le fait que je mettais des notes. Oui des collègues me regardaient aussi comme une emmerdeuse incapable de remettre en cause ma pédagogie vieillotte pour le bien des élèves MAIS la roue tourne et ça fait du bien de se dire qu'on n'est pas tombé dans ses délires pedagogos seulement pour suivre le mouvement. Quand je corrige les copies ou les évaluations orales et que je vois ce que les élèves sont capables de faire et en plus avec le sourire, je me dis que ma pratique pédagogique n'est pas si naze! abi

Merci pour ce message car je suis démoralisée.
Je continue à mettre des notes sur les copies et les élèves et les parents m'en remercient. Ensuite, je transpose les notes en gommettes. C'est ridicule mais c'est le prix pour avoir la paix.
Mais là, le coef zéro ... !!!

Pour ce qui est du moral, j'étais souvent peu souriante en salle des profs ( quand j'y passais!) car je détestais cette manière qu'avaient certains collègues et la cde de mépriser mes convictions pédagogiques mais en classe je me sentais bien et en harmonie avec mes idées d'autant plus que les élèves étaient enclins à apprendre et à comprendre et ne contestaient pas du tout les notes bien au contraire. Les rdv parents se passaient bien aussi. Parallèlement il y avait et il y a encore plus cette année des collègues qui viennent râler voire pleurer en salle des profs car ils ont passé des heures de cours éprouvantes avec des gamins qui n'adhèrent pas du tout à leur méthode ou parce qu'ils viennent de rencontrer un parent d'élève très mécontent à cause de cette façon de faire cours et de renoncer aux notes.

_________________
May the force be with us!
avatar
Kimberlite
Fidèle du forum

Re: Classes sans notes et liberté pédagogique

par Kimberlite le Sam 6 Oct 2018 - 23:30
@JPhMM a écrit:Une compétence dépassée, c’est concept.
Beaucoup de choses sont très "conceptuelles" dans cette réforme. Le pompon: l'an dernier, notre principal nous a reproché de ne pas mettre assez de "dépassé". Ceci soit-disant démotivait les meilleurs élèves...

_________________
Spoiler:
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Classes sans notes et liberté pédagogique

par JPhMM le Sam 6 Oct 2018 - 23:44
Ces échelles pour compétences me font penser aux jdr de jadis. Sur 5, sur 20, sur 100, avec des mots, avec - - , - , + et ++, de 5 à 15, avec des ronds pleins (appelés dots), de -4 à +4, des couleurs, j’en passe et des meilleures.
Forcément, les bulletins ressemblent à des feuilles de personnage pour jdr old school.

http://i42.tinypic.com/httlds.jpg

Bref, les compétences, c’est vintage.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
Anaxagore
Guide spirituel

Re: Classes sans notes et liberté pédagogique

par Anaxagore le Sam 6 Oct 2018 - 23:59
Tu me fais un jet en volonté sur un D20?

La classe sans note ça s'assimile à une chute de nécropole non? Razz

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne

"Woland fit un signe de la main, et Jérusalem s'éteignit."

"On déclame contre les passions sans songer que c'est à leur flambeau que la philosophie allume le sien." Sade
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Classes sans notes et liberté pédagogique

par JPhMM le Dim 7 Oct 2018 - 0:06
@Anaxagore a écrit:Tu me fais un jet en volonté sur un D20?
Fumble !

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
Anaxagore
Guide spirituel

Re: Classes sans notes et liberté pédagogique

par Anaxagore le Dim 7 Oct 2018 - 0:11
Very Happy

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne

"Woland fit un signe de la main, et Jérusalem s'éteignit."

"On déclame contre les passions sans songer que c'est à leur flambeau que la philosophie allume le sien." Sade
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Classes sans notes et liberté pédagogique

par JPhMM le Dim 7 Oct 2018 - 0:14
Le côté très character sheet pointe aussi ce qui, pour moi, est le plus obscène dans cette histoire : le « montre-moi tes stats, je te dirai qui tu es. »

Les notes évaluent un travail, un objet observable, ce qui est produit par la boîte noire, elles évaluent une réalisation. Elles laissent la personne préservée, car non réductible à une évaluation, par incommensurabilité intrinsèque de la personne humaine.
Les compétences prétendent évaluer la boîte noire elle-même, évaluer la personne dans sa potentialité. Ce qui non seulement irréaliste, mais en plus obscène.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
William Foster
Neoprof expérimenté

Re: Classes sans notes et liberté pédagogique

par William Foster le Dim 7 Oct 2018 - 0:18
Et en fin de 3ème, quand on s’étonnera du très grand nombre de points immérités attribués à un élève grâce aux truchement compétencique, le MJ principal pourra nous sortir un ‘TGCM’ qui mettra tout le monde d’accord : on est bien en pleine chute de nécropole.

_________________
Tout le monde me dit que je ne peux pas faire l'unanimité.
"Il ne faut pas voir le mal partout où il est." Marie-Martine Schyns, ministre belge de l'enseignement obligatoire
Vérificateur de miroir est un métier que je me verrais bien faire, un jour.
avatar
William Foster
Neoprof expérimenté

Re: Classes sans notes et liberté pédagogique

par William Foster le Dim 7 Oct 2018 - 0:22
@JPhMM a écrit:Les compétences prétendent évaluer la boîte noire elle-même, évaluer la personne dans sa potentialité. Ce qui non seulement irréaliste, mais en plus obscène.

Et dangereux : je crois que je préfère de loin ne pas savoir ce dont les gens sont capables.

_________________
Tout le monde me dit que je ne peux pas faire l'unanimité.
"Il ne faut pas voir le mal partout où il est." Marie-Martine Schyns, ministre belge de l'enseignement obligatoire
Vérificateur de miroir est un métier que je me verrais bien faire, un jour.
pseudo-intello
Fidèle du forum

Re: Classes sans notes et liberté pédagogique

par pseudo-intello le Dim 7 Oct 2018 - 0:26
@JPhMM a écrit:Le côté très character sheet pointe aussi ce qui, pour moi, est le plus obscène dans cette histoire : le « montre-moi tes stats, je te dirai qui tu es. »

Les notes évaluent un travail, un objet observable, ce qui est produit par la boîte noire, elles évaluent une réalisation. Elles laissent la personne préservée, car non réductible à une évaluation, par incommensurabilité intrinsèque de la personne humaine.
Les compétences prétendent évaluer la boîte noire elle-même, évaluer la personne dans sa potentialité. Ce qui non seulement irréaliste, mais en plus obscène.
En effet.
Avec les notes, je n'évalue pas l'élève, j'évalue une copie qu'il a produite à telle date, telle heure.
Contenu sponsorisé

Re: Classes sans notes et liberté pédagogique

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum