Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Esméralda
Doyen

Re: Classes sans notes et liberté pédagogique

par Esméralda le Sam 8 Juil 2017 - 17:06
Chez moi 2 collègues d'HG complètement pour, 1 contre.
En SVT 2/2
En EPS, tout le monde pour.
En maths 2/4 mais 2 qui se taisent et suivent.
En lettres, les jeunes collègues sont plutôt formatés pour.
En langue tout le monde est pour.
avatar
tiptop77
Oracle

Re: Classes sans notes et liberté pédagogique

par tiptop77 le Sam 8 Juil 2017 - 17:09
@Rokaya a écrit:
Caspar Goodwood a écrit:
@Rokaya a écrit:
@Euthyphron a écrit:L'évaluation par compétences me semble très bien adaptée à tout exercice ne réclamant aucune créativité. Un tel exercice, lorsqu'il est réussi, s'identifie totalement à l'unique corrigé possible.
En revanche, c'est une ineptie pour tout exercice faisant appel à l'originalité, ou au moins lui faisant une petite place.
Par exemple, la table de multiplication par 7 se prête très bien à une évaluation par compétences, mieux que par une note sur vingt. Il en est de même, autre exemple, de la conjugaison des verbes du second groupe. En revanche, ce serait absurde, ou au minimum très réducteur, d'évaluer une dissertation ou une rédaction par compétences.
Le fait de vouloir imposer partout et toujours l'évaluation par compétences n'est donc pas insignifiant. Cela traduit un projet éducatif qu'on nommera comme on veut (totalitarisme, formatage?) mais qui en tout état de cause n'est pas orienté vers la formation d'esprits libres. C'est tout l'honneur de l'enseignement du français, entre autres, de ne pas s'y prêter.

Mais comme d'autres collègues l'ont évoqué ici, c'est usant... nous sommes minoritaires (avec les professeurs d'histoire et quelques uns de maths).
Notre équipe de lettres est soudée mais nous faisons face à diverses attaques.
Nous ne lâchons pas prise pour nos élèves.
Mais je suis découragée par l'attitude de nos collègues qui devancent les réformes.
Notre problème est ailleurs: les difficultés s'accentuent. On doit réfléchir ensemble et ne pas se perdre dans une usine à gaz.
Différenciation, meilleure relation à l'élève, aux parents, penser ses cours autrement, mettre au travail avec plus d'efficacité, oui!
Mais nous cogitons à notes ou pas, pas le temps pour le reste!
Quelle perte d'énergie!
Résultat, les tensions entre collègues sont aggravées


et on nous demandera de travailler ensemble.

Le mal est fait!

Non désolé, il y a des professeurs opposés à l'évaluation par compétences dans toutes les matières, même si ce n'est pas le cas dans ton établissement.  
certes, mais lorsque je croise mes collègues de lettres, ils ont de plus en plus le sentiment de passer pour de vieux réacs.
Chez nous l'anglais est unanime: pour les compétences et ce malgré les changements de profs.
Je n'incrimine pas. Les langues s'y prêtent sans doute mieux. je ne sais.

Dans mon établissement, on est 3 titulaires en anglais.1 pour le tout compétences et 2 contre dont bibi œuf corse! abi Laughing

_________________
May the force be with us!
avatar
Ma'am
Neoprof expérimenté

Re: Classes sans notes et liberté pédagogique

par Ma'am le Sam 8 Juil 2017 - 17:13
La liberté pédagogique, c'est valable quand on va dans le sens du vent.

Cette année, on était aux notes pour tout le monde, une collègue a décidé de passer aux compétences, elle n'a saisi aucune note et rentré ses compétences dans la rubrique "Appréciations", sans mettre aucune appréciation d'ailleurs, il n'y avait plus de place. Ça c'était très bien, ça ne pose de problème à personne.

En revanche, l'année prochaine, toutes les sixièmes seront sans notes (on a frôlé de justesse le collège entier sans notes) et là bien évidemment, il est hors de question de faire apparaître une moyenne dans la rubrique "Appréciations" ou sur la copie d'un élève. Il n'est pas question de transformer des notes en validation de compétences. Ce serait pris pour de la provocation. Rolling Eyes

Et encore je vous passe les discussions hallucinantes sur les devoirs communs de compétences qui ne nécessitent pas de révisions, puisqu'on évalue des compétences. Aucune connaissance ne sera nécessaire pour les faire.

Je pense que j'ai fait une erreur de vouloir rester en collège.

Chez nous aussi, les collègues de lettres sont dépitées, mais elles ne sont pas les seules. En langues, on est plusieurs à être contre les compétences. Enfin, plus exactement, on évalue les cinq compétences langagières avec des notes.
avatar
Hérodoute
Doyen

Re: Classes sans notes et liberté pédagogique

par Hérodoute le Sam 8 Juil 2017 - 17:16
Si on veut être logique dans un établissement, c'est ou tout le monde note par compétences ou personne.
Je n'imagine pas un élève avoir des pastilles vertes (je plaisante mais cela vous donne une idée de ce que je pense)en 6e puis passer à des notes en 5e et retour aux pastilles en 4e... Ou pire, un bulletin avec des matières qui ont des notes et d'autres des zolies couleurs...
Tant qu'on gardera les deux systèmes en même temps ce sera le bordel source de conflits entre enseignants et avec les perdir.

_________________
"Le réchauffement climatique ? Deux degrés de plus, c'est que dalle, non ?", philosophe anonyme de la télé-réalité.  abi abi abi abi
avatar
Caspar
Esprit sacré

Re: Classes sans notes et liberté pédagogique

par Caspar le Sam 8 Juil 2017 - 17:17
@Rokaya a écrit:
Caspar Goodwood a écrit:
@Rokaya a écrit:
@Euthyphron a écrit:L'évaluation par compétences me semble très bien adaptée à tout exercice ne réclamant aucune créativité. Un tel exercice, lorsqu'il est réussi, s'identifie totalement à l'unique corrigé possible.
En revanche, c'est une ineptie pour tout exercice faisant appel à l'originalité, ou au moins lui faisant une petite place.
Par exemple, la table de multiplication par 7 se prête très bien à une évaluation par compétences, mieux que par une note sur vingt. Il en est de même, autre exemple, de la conjugaison des verbes du second groupe. En revanche, ce serait absurde, ou au minimum très réducteur, d'évaluer une dissertation ou une rédaction par compétences.
Le fait de vouloir imposer partout et toujours l'évaluation par compétences n'est donc pas insignifiant. Cela traduit un projet éducatif qu'on nommera comme on veut (totalitarisme, formatage?) mais qui en tout état de cause n'est pas orienté vers la formation d'esprits libres. C'est tout l'honneur de l'enseignement du français, entre autres, de ne pas s'y prêter.

Mais comme d'autres collègues l'ont évoqué ici, c'est usant... nous sommes minoritaires (avec les professeurs d'histoire et quelques uns de maths).
Notre équipe de lettres est soudée mais nous faisons face à diverses attaques.
Nous ne lâchons pas prise pour nos élèves.
Mais je suis découragée par l'attitude de nos collègues qui devancent les réformes.
Notre problème est ailleurs: les difficultés s'accentuent. On doit réfléchir ensemble et ne pas se perdre dans une usine à gaz.
Différenciation, meilleure relation à l'élève, aux parents, penser ses cours autrement, mettre au travail avec plus d'efficacité, oui!
Mais nous cogitons à notes ou pas, pas le temps pour le reste!
Quelle perte d'énergie!
Résultat, les tensions entre collègues sont aggravées


et on nous demandera de travailler ensemble.

Le mal est fait!

Non désolé, il y a des professeurs opposés à l'évaluation par compétences dans toutes les matières, même si ce n'est pas le cas dans ton établissement.  
certes, mais lorsque je croise mes collègues de lettres, ils ont de plus en plus le sentiment de passer pour de vieux réacs.
Chez nous l'anglais est unanime: pour les compétences et ce malgré les changements de profs.
Je n'incrimine pas. Les langues s'y prêtent sans doute mieux. je ne sais.

Non, pas spécialement, mais que les LV aient été pionnières dans l'évaluation par compétences à cause du CECRL, là d'accord. Nos anciennes "quatre compétences" (parler, comprendre l'oral, écrire, comprendre l'écrit) sont devenues cinq "activités langagières" (on a ajouté la "prise de parole en interaction").
avatar
Ma'am
Neoprof expérimenté

Re: Classes sans notes et liberté pédagogique

par Ma'am le Sam 8 Juil 2017 - 17:21
@Hérodoute a écrit:Si on veut être logique dans un établissement, c'est ou tout le monde note par compétences ou personne.
Je n'imagine pas un élève avoir des pastilles vertes (je plaisante mais cela vous donne une idée de ce que je pense)en 6e puis passer à des notes en 5e et retour aux pastilles en 4e... Ou pire, un bulletin avec des matières qui ont des notes et d'autres des zolies couleurs...
Tant qu'on gardera les deux systèmes en même temps ce sera le bordel source de conflits entre enseignants et avec les perdir.

Oui, donc on s’assoit forcément sur la liberté pédagogique d'une partie des enseignants, sauf si tout le monde est d'accord (dans un sens comme dans l'autre).
avatar
Caspar
Esprit sacré

Re: Classes sans notes et liberté pédagogique

par Caspar le Sam 8 Juil 2017 - 17:24
Dans un collège de mon bassin: début de l'année avec notes, puis pastilles vertes et rouges, puis retour aux notes, le tout pendant la même année scolaire.
avatar
Hérodoute
Doyen

Re: Classes sans notes et liberté pédagogique

par Hérodoute le Sam 8 Juil 2017 - 17:28
Caspar Goodwood a écrit:Dans un collège de mon bassin: début de l'année avec notes, puis pastilles vertes et rouges, puis retour aux notes, le tout pendant la même année scolaire.

Que s'est-il passé ?

_________________
"Le réchauffement climatique ? Deux degrés de plus, c'est que dalle, non ?", philosophe anonyme de la télé-réalité.  abi abi abi abi
avatar
Caspar
Esprit sacré

Re: Classes sans notes et liberté pédagogique

par Caspar le Sam 8 Juil 2017 - 17:30
@Hérodoute a écrit:
Caspar Goodwood a écrit:Dans un collège de mon bassin: début de l'année avec notes, puis pastilles vertes et rouges, puis retour aux notes, le tout pendant la même année scolaire.

Que s'est-il passé ?

Je n'ai pas tous les détails, c'est une amie qui y travaille qui m'a raconté, mais je peux lui demander de plus amples renseignements.
avatar
Hérodoute
Doyen

Re: Classes sans notes et liberté pédagogique

par Hérodoute le Sam 8 Juil 2017 - 17:31
Caspar Goodwood a écrit:
@Hérodoute a écrit:
Caspar Goodwood a écrit:Dans un collège de mon bassin: début de l'année avec notes, puis pastilles vertes et rouges, puis retour aux notes, le tout pendant la même année scolaire.

Que s'est-il passé ?

Je n'ai pas tous les détails, c'est une amie qui y travaille qui m'a raconté, mais je peux lui demander de plus amples renseignements.

Ce serait super. Je pense que nous avons besoin des différents retours d'expérience : réussites comme échecs.

_________________
"Le réchauffement climatique ? Deux degrés de plus, c'est que dalle, non ?", philosophe anonyme de la télé-réalité.  abi abi abi abi
avatar
Ma'am
Neoprof expérimenté

Re: Classes sans notes et liberté pédagogique

par Ma'am le Sam 8 Juil 2017 - 17:33
Ca m'étonnerait que ça se passe comme ça chez nous.
Le chef, qui est charmant au demeurant, veut vraiment qu'on passe aux compétences. Il n'est pas question que le "test" sur les sixièmes ne soit pas concluant. Le passage pour le cycle 4 se fera l'année suivante de toute façon.

L'histoire est écrite d'avance.
avatar
Euthyphron
Niveau 5

Re: Classes sans notes et liberté pédagogique

par Euthyphron le Sam 8 Juil 2017 - 17:37
@Hérodoute a écrit:Si on veut être logique dans un établissement, c'est ou tout le monde note par compétences ou personne.
C'est clair.
Mais autant il me paraît très facile de transformer des compétences en notes, autant je vois mal comment faire l'opération inverse!
On pourrait cependant imaginer un système combinant à la fois notes et compétences. C'est après tout le cas des livrets scolaires pour le bac.
avatar
Hérodoute
Doyen

Re: Classes sans notes et liberté pédagogique

par Hérodoute le Sam 8 Juil 2017 - 17:43
@Euthyphron a écrit:
@Hérodoute a écrit:Si on veut être logique dans un établissement, c'est ou tout le monde note par compétences ou personne.
C'est clair.
Mais autant il me paraît très facile de transformer des compétences en notes, autant je vois mal comment faire l'opération inverse!
On pourrait cependant imaginer un système combinant à la fois notes et compétences. C'est après tout le cas des livrets scolaires pour le bac.

Il y a plusieurs années, on avait tenté de compléter une grille de compétences pour chaque élèves (en histoire géo) en plus des notes. Résultat, travail extrêmement chronophage. On n'a pas tenu 6 mois. Fait dire qu'on s'y prenait mal car on faisait encore bcp d'évaluations sommatives. Je trouve l'évaluation formative bcp plus adaptée et en accord avec l'évaluation par compétences. J'en fais de plus en plus !... et de moins en moins d'évals sommatives (1 à 2 par trimestre).

_________________
"Le réchauffement climatique ? Deux degrés de plus, c'est que dalle, non ?", philosophe anonyme de la télé-réalité.  abi abi abi abi
avatar
Ma'am
Neoprof expérimenté

Re: Classes sans notes et liberté pédagogique

par Ma'am le Sam 8 Juil 2017 - 17:45
Très facile, si j'évalue l'activité langagière "Compréhension orale", si le gamin a 12 sur 20, il a "En cours d'acquisition", s'il a 17, il a "Acquis". S'il a 8, c'est "Maîtrise insuffisante" et s'il a 3, c'est "Non acquis".
avatar
Caspar
Esprit sacré

Re: Classes sans notes et liberté pédagogique

par Caspar le Sam 8 Juil 2017 - 17:45
@Euthyphron a écrit:
@Hérodoute a écrit:Si on veut être logique dans un établissement, c'est ou tout le monde note par compétences ou personne.
C'est clair.
Mais autant il me paraît très facile de transformer des compétences en notes, autant je vois mal comment faire l'opération inverse!
On pourrait cependant imaginer un système combinant à la fois notes et compétences. C'est après tout le cas des livrets scolaires pour le bac.

Bonne idée, deux fois plus de travail pour un résultat formidable. diable (je ne remplis pas la partie compétences du livret scolaire)


avatar
Ma'am
Neoprof expérimenté

Re: Classes sans notes et liberté pédagogique

par Ma'am le Sam 8 Juil 2017 - 17:55
C'est à cause de ce double travail que les collègues veulent passer aux compétences. Ils disent que puisque à terme, il faudra y passer, autant le faire tout de suite et s'économiser.

Le problème, c'est que l'évaluation est beaucoup moins fine qu'avec une note. Et puis, avec des notes, tout le monde admet qu'un élève puisse rater un devoir, pour telle ou telle raison. Avec les compétences, c'est moins évident. Comment ce qui était une compétence acquise il y a deux mois peut-il devenir une compétence en cours d'acquisition, voire en maîtrise insuffisante ?

Ce qui me gêne avec les compétences, outre le fait qu'elles conduisent à une inflation des évaluations pour remplir le bousin, c'est que j'ai bien plus le sentiment d'évaluer un individu qu'un devoir.

Et puis, j'ai l'impression que les connaissances passent à la trappe.
J'ai entendu hier des gens fort intelligents au demeurant, se demander pourquoi on met les élèves en difficulté et pourquoi ne pas leur donner accès à leur cahier pendant les contrôles, après tout, puisqu'on évalue des compétences.
avatar
Caspar
Esprit sacré

Re: Classes sans notes et liberté pédagogique

par Caspar le Sam 8 Juil 2017 - 18:03
@Ma'am a écrit:C'est à cause de ce double travail que les collègues veulent passer aux compétences. Ils disent que puisque à terme, il faudra y passer, autant le faire tout de suite et s'économiser.

Le problème, c'est que l'évaluation est beaucoup moins fine qu'avec une note. Et puis, avec des notes, tout le monde admet qu'un élève puisse rater un devoir, pour telle ou telle raison. Avec les compétences, c'est moins évident. Comment ce qui était une compétence acquise il y a deux mois peut-il devenir une compétence en cours d'acquisition, voire en maîtrise insuffisante ?

Ce qui me gêne avec les compétences, outre le fait qu'elles conduisent à une inflation des évaluations pour remplir le bousin, c'est que j'ai bien plus le sentiment d'évaluer un individu qu'un devoir.

Et puis, j'ai l'impression que les connaissances passent à la trappe.
J'ai entendu hier des gens fort intelligents au demeurant, se demander pourquoi on met les élèves en difficulté et pourquoi ne pas leur donner accès à leur cahier pendant les contrôles, après tout, puisqu'on évalue des compétences.

Donc ils contribuent eux-mêmes au passage au tout compétence par ce genre de prophétie auto-réalisatrice, c'est un cercle vicieux.
avatar
Euthyphron
Niveau 5

Re: Classes sans notes et liberté pédagogique

par Euthyphron le Sam 8 Juil 2017 - 18:04
Caspar Goodwood a écrit:
@Euthyphron a écrit:
C'est clair.
Mais autant il me paraît très facile de transformer des compétences en notes, autant je vois mal comment faire l'opération inverse!
On pourrait cependant imaginer un système combinant à la fois notes et compétences. C'est après tout le cas des livrets scolaires pour le bac.
Bonne idée, deux fois plus de travail pour un résultat formidable.  diable (je ne remplis pas la partie compétences du livret scolaire)
Question boulot ça n'est pas trop méchant, puisqu'il suffit après tout de s'économiser en ne remplissant pas la partie compétences, comme tu fais.
Question efficacité c'est également idiot en l'occurrence, parce que les "compétences" proposées ne sont pas évaluées dans l'année, et tant mieux.
Mais c'est possible, puisque ça existe.  Wink
@Ma'am a écrit:
Ce qui me gêne avec les compétences, outre le fait qu'elles conduisent à une inflation des évaluations pour remplir le bousin, c'est que j'ai bien plus le sentiment d'évaluer un individu qu'un devoir.
En effet. Et même, tu évalues l'"employabilité" d'un individu. Que peut-on lui demander de faire, comment peut-on s'en servir? C'est ainsi que tu te rends utile à la société, pas en formant des esprits libres. Evil or Very Mad
avatar
ysabel
Devin

Re: Classes sans notes et liberté pédagogique

par ysabel le Sam 8 Juil 2017 - 18:16
Souvenirs d'un CC de seconde, ce devait être le 2ème trimestre, de l'année 2015/2016. On parle d'évaluation avec le CdE - enfin, c'est lui qui est venu sur le sujet - et voici qu'il évoque la possibilité de faire des secondes sans notes.
Il n'est jamais revenu sur le sujet...

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
avatar
Caspar
Esprit sacré

Re: Classes sans notes et liberté pédagogique

par Caspar le Sam 8 Juil 2017 - 18:21
@ysabel a écrit:Souvenirs d'un CC de seconde, ce devait être le 2ème trimestre, de l'année 2015/2016. On parle d'évaluation avec le CdE - enfin, c'est lui qui est venu sur le sujet - et voici qu'il évoque la possibilité de faire des secondes sans notes.
Il n'est jamais revenu sur le sujet...

Cela a été fait dans un lycée de mon académie, décidément nous sommes très novateurs, mais je ne sais pas s'ils sont continué depuis.
avatar
lemigou
Niveau 6

Re: Classes sans notes et liberté pédagogique

par lemigou le Sam 8 Juil 2017 - 18:26
Pour réfléchir sur le désastre des compétences, il y a aussi le blog de Pedro Cordoba (Hélas en jachère désormais). Ces premiers billets sont édifiants sur la question :

http://pedrocordoba.blog.lemonde.fr/
avatar
lemigou
Niveau 6

Re: Classes sans notes et liberté pédagogique

par lemigou le Sam 8 Juil 2017 - 18:31
J'ai retrouvé un des passages les plus intéressant de son blog

[i]L’échec de la stratégie de l’OCDE est donc patent : plus les différents pays adoptent les modèles préconisés par PISA et plus leurs résultats sont médiocres. Ou pour le dire autrement : les élèves sont d’autant moins compétents qu’on leur enseigne des compétences.

Le paradoxe est moins troublant qu’il ne paraît. Il s’agit en fait d’une banalité, mais apparemment inaccessible pour la faible cervelle des demi-habiles qui nous gouvernent. La vérité, toute triviale, est la suivante : on enseigne des savoirs et pas des compétences. Encensée par l’OCDE, le Conseil de l’Europe, les différents ministres de l’éducation à travers le monde, les didacticiens, les pédagogues et tutti quanti, « l’approche par compétences » est tout simplement une idiotie. Il en résulte que les élèves à qui on inflige ce non-enseignement savent beaucoup moins de choses que les cohortes précédentes (ce qui est assez logique) et qu’en plus, ils sont moins… compétents.[/i]

http://pedrocordoba.blog.lemonde.fr/2012/12/27/pisapirlstimss-competences-et-connaissances-1/
avatar
Pointàlaligne
Niveau 10

Re: Classes sans notes et liberté pédagogique

par Pointàlaligne le Sam 8 Juil 2017 - 18:42
@Ma'am a écrit:
@Hérodoute a écrit:Si on veut être logique dans un établissement, c'est ou tout le monde note par compétences ou personne.
Je n'imagine pas un élève avoir des pastilles vertes (je plaisante mais cela vous donne une idée de ce que je pense)en 6e puis passer à des notes en 5e et retour aux pastilles en 4e... Ou pire, un bulletin avec des matières qui ont des notes et d'autres des zolies couleurs...
Tant qu'on gardera les deux systèmes en même temps ce sera le bordel source de conflits entre enseignants et avec les perdir.

Oui, donc on s’assoit forcément sur la liberté pédagogique d'une partie des enseignants, sauf si tout le monde est d'accord (dans un sens comme dans l'autre).

Exactement !

Le tableau que fait Esmeralda est super clair là-dessus...
avatar
Ma'am
Neoprof expérimenté

Re: Classes sans notes et liberté pédagogique

par Ma'am le Sam 8 Juil 2017 - 18:47
Boudiou que ce fil me déprime.

Bon, je pars en vacances demain et je reviens fin août. Je vais décrocher de tout ça et me consacrer à la préparation de l'agrégation, ça m'aérera l'esprit.
avatar
Caspar
Esprit sacré

Re: Classes sans notes et liberté pédagogique

par Caspar le Sam 8 Juil 2017 - 18:49
@Ma'am a écrit:Boudiou que ce fil me déprime.

Bon, je pars en vacances demain et je reviens fin août. Je vais décrocher de tout ça et me consacrer à la préparation de l'agrégation, ça m'aérera l'esprit.

Oui allez, au boulot: Lapaire et son ami Rotgé (mes anciens professeurs) t'attendent avec leur gros livre bleu.
avatar
Rendash
Bon génie

Re: Classes sans notes et liberté pédagogique

par Rendash le Sam 8 Juil 2017 - 20:21
@Ma'am a écrit:
@Hérodoute a écrit:Si on veut être logique dans un établissement, c'est ou tout le monde note par compétences ou personne.
Je n'imagine pas un élève avoir des pastilles vertes (je plaisante mais cela vous donne une idée de ce que je pense)en 6e puis passer à des notes en 5e et retour aux pastilles en 4e... Ou pire, un bulletin avec des matières qui ont des notes et d'autres des zolies couleurs...
Tant qu'on gardera les deux systèmes en même temps ce sera le bordel source de conflits entre enseignants et avec les perdir.

Oui, donc on s’assoit forcément sur la liberté pédagogique d'une partie des enseignants, sauf si tout le monde est d'accord (dans un sens comme dans l'autre).

, Ma'am.

Même si tout le monde était d'accord, ça serait idiot. Quid des nouveaux arrivants sur poste ? des TZR ? des contractuels ? Des collègues en service partagé ?
Sans compter que "tout le monde d'accord", c'est bien souvent du flan, de la frime de CDE. "Tout le monde", si c'est le CP, merci, hein. Et on parle des pressions subies par les collègues refusant l'un ou l'autre système contre l'avis d'une majorité ?

Non, le seul système logique dans un établissement scolaire, c'est de laisser travailler les professeurs comme ils le jugent bon pour faire progresser leurs élèves. Le reste, c'est du vent, du grand n'importe quoi. Cette idée ridicule selon laquelle tout le monde devrait adopter le même système est un frein majeur à la liberté pédagogique, en interdisant tous les autres systèmes d'évaluations. Et, Bon Crom, quand va-t-on finir par se foutre dans le crâne que l'évaluation n'est pas le point le plus important du boulot, à la fin ?! Ras les bois qu'on nous bassine avec ça, on ferait mieux de se préoccuper d'avoir quelque chose à évaluer.
Contenu sponsorisé

Re: Classes sans notes et liberté pédagogique

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum