Un plan sévère d’économies de 331 millions d’euros pour l’enseignement supérieur et la recherche

Page 7 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Un plan sévère d’économies de 331 millions d’euros pour l’enseignement supérieur et la recherche

Message par e-Wanderer le Sam 29 Juil 2017 - 9:32


@e-Wanderer a écrit:
En attendant, à force de geler ou de supprimer les postes, on se retrouve dans les pires difficultés pour organiser la rentrée universitaire : on a voté des maquettes de cours très jolies sur le papier, mais on n'a plus les forces pour assurer les cours avec les seuls titulaires. Donc on fonctionne avec des vacataires. Or les vacataires, il faut les recruter. Directeur de département ou d'UFR, ça devient un boulot de DRH. Soyons honnête : il y a toujours eu une part de modulation dans les services des universitaires, car on apprend parfois très tard que tel collègue a obtenu un CRCT ou une mutation, souvent après la campagne des postes d'ATER. Donc dans ce cas, aucune autre solution que de demander à des collègues d'accepter des heures complémentaires ou que de recruter des vacataires. Mais là, ça prend des proportions affolantes.
Je m'auto-cite pour compléter. C'est encore plus affolant quand les différents rectorats nous infligent encore la guerre des nerfs habituelle pour détacher les contrats doctoraux ou les ATER.furieux

e-Wanderer
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un plan sévère d’économies de 331 millions d’euros pour l’enseignement supérieur et la recherche

Message par Olympias le Sam 29 Juil 2017 - 9:41

@Condorcet a écrit:Un jour ou l'autre, le bruit du social frappe aux portes des institutions qui se croyaient protégées et prémunies contre les soubresauts du temps. Ce n'est pas le moindre des paradoxes que d'avoir élu en 2012 une historienne du fait social à la présidence de Paris 8 (elle a été remplacée en 2016).
Oui, Danielle Tartakowsky. Mais le mot "social" semble aujourd'hui poser problème à bien des gens.
avatar
Olympias
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un plan sévère d’économies de 331 millions d’euros pour l’enseignement supérieur et la recherche

Message par hln le Sam 29 Juil 2017 - 11:16

@e-Wanderer a écrit:
@e-Wanderer a écrit:
En attendant, à force de geler ou de supprimer les postes, on se retrouve dans les pires difficultés pour organiser la rentrée universitaire : on a voté des maquettes de cours très jolies sur le papier, mais on n'a plus les forces pour assurer les cours avec les seuls titulaires. Donc on fonctionne avec des vacataires. Or les vacataires, il faut les recruter. Directeur de département ou d'UFR, ça devient un boulot de DRH. Soyons honnête : il y a toujours eu une part de modulation dans les services des universitaires, car on apprend parfois très tard que tel collègue a obtenu un CRCT ou une mutation, souvent après la campagne des postes d'ATER. Donc dans ce cas, aucune autre solution que de demander à des collègues d'accepter des heures complémentaires ou que de recruter des vacataires. Mais là, ça prend des proportions affolantes.
Je m'auto-cite pour compléter. C'est encore plus affolant quand les différents rectorats nous infligent encore la guerre des nerfs habituelle pour détacher les contrats doctoraux ou les ATER.furieux

Je me permets de poser une question peut-être déplacée mais est-ce que dans votre fac aussi il y a eu des arrangements et suppressions dans les EDT?
J'ai appris que dans mon ancienne fac, des heures de CM ont du être rabotées à gauche à droite pour pouvoir ouvrir des heures de TD supplémentaires (classe surchargée, tu m'étonnes) en licence notamment et qu'en prime il n'y a plus assez d'argent pour faire des recrutements ni payer les MCF et PU.... (des rumeurs disaient déjà qu'ils n'avaient pas été payés au mois de décembre 2015...).
Etrangement, les PV des conseils d'administration ne sont plus actualisés depuis la rentrée dernière.

hln
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un plan sévère d’économies de 331 millions d’euros pour l’enseignement supérieur et la recherche

Message par archeboc le Sam 29 Juil 2017 - 11:48

@e-Wanderer a écrit:
@e-Wanderer a écrit:
En attendant, à force de geler ou de supprimer les postes, on se retrouve dans les pires difficultés pour organiser la rentrée universitaire : on a voté des maquettes de cours très jolies sur le papier, mais on n'a plus les forces pour assurer les cours avec les seuls titulaires. Donc on fonctionne avec des vacataires. Or les vacataires, il faut les recruter. Directeur de département ou d'UFR, ça devient un boulot de DRH. Soyons honnête : il y a toujours eu une part de modulation dans les services des universitaires, car on apprend parfois très tard que tel collègue a obtenu un CRCT ou une mutation, souvent après la campagne des postes d'ATER. Donc dans ce cas, aucune autre solution que de demander à des collègues d'accepter des heures complémentaires ou que de recruter des vacataires. Mais là, ça prend des proportions affolantes.
Je m'auto-cite pour compléter. C'est encore plus affolant quand les différents rectorats nous infligent encore la guerre des nerfs habituelle pour détacher les contrats doctoraux ou les ATER.furieux

Et cela ne va pas s'arranger avec la guerre que relance la FCPE contre les postes non pourvus et les cours non assurés dans le secondaire. Les recteurs vont être tétanisés. Et les lauréats du concours hésiteront de moins en moins à démissionner pour s'évader dans le supérieur. Encore entendu parler d'un cas hier soir.

@hln a écrit:Etrangement, les PV des conseils d'administration ne sont plus actualisés depuis la rentrée dernière.

Je ne vois pas ce qu'il y a d'étrange à cela : vouliez-vous faire entendre que les CA ont des choses à cacher ? Je pense surtout qu'avec les baisses de budget, et pour conserver autant de postes enseignants que possible, on supprime des postes administratifs. Les tâches de publicité passent à la trappe.

_________________
Pour des raisons de commodité nous utilisons dans nos analyses un classement des élèves en « bons », « moyens » et « faibles » qui n'est valable qu'à l'intérieur de chaque classe ou dans des classes de même type. En fait, les élèves que nous appelons « bons » sont plutôt des élèves moyens, les « moyens » des élèves plutôt faibles et les « faibles » des élèves en grande difficulté.
van Zanten Agnès. Le quartier ou l'école ? Déviance et sociabilité adolescente dans un collège de banlieue . In: Déviance et société. 2000 - Vol. 24 - N°4. Les désordres urbains : regards sociologiques. pp. 377-401. note 3

archeboc
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un plan sévère d’économies de 331 millions d’euros pour l’enseignement supérieur et la recherche

Message par VinZT le Sam 29 Juil 2017 - 15:12

Allons, gens de peu de foi, tout ira mieux sous peu.
Notre valeureux président n'a-t-il pas reçu Rihanna pour traiter tous ces problèmes ?

_________________
« Il ne faut pas croire tout ce qu'on voit sur Internet » Victor Hugo.
« Le con ne perd jamais son temps. Il perd celui des autres. » Frédéric Dard
« Ne jamais faire le jour même ce que tu peux faire faire le lendemain par quelqu'un d'autre » Pierre Dac
« Je n'ai jamais lâché prise !» Claude François
avatar
VinZT
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un plan sévère d’économies de 331 millions d’euros pour l’enseignement supérieur et la recherche

Message par ben2510 le Sam 29 Juil 2017 - 15:49

@wanax a écrit:20h, flash d'information, le président de la République s'adresse aux Français.
Il explique que des gouvernement corrompus et veules ont trahi l'intérêt national. Il rappelle l'ignominie du traité de Lisbonne et explique que tout ce qui suit est nul et non avenu. Il explique que perdre nos emplois peu qualifiés au profit des pays de l'Est ou d'Asie, perdre nos ressources fiscales au profit de l'Irlande ou du Luxembourg, perdre notre industrie de pointe au profit de l'Allemagne (1), perdre notre indépendance diplomatique au profit des USA, ce n'est plus acceptable.
Il annonce la création d'une monnaie française, gérée par une banque centrale sous l'autorité directe du politique, qu'on arrête avec cette fiction d'indépendance à géométrie variable.
Il annonce le retrait de l'OTAN et explique que les besoins énergétiques de la France seront couverts grâce à un accord avec les Russes qui n'attendent que ça. ( Et ce sera une bonne pelletée de terre sur le cadavre de Zbigniew Brezinski. )
Il annonce l'interdiction pour tout membre des young leaders de participer à la vie politique.
Il précise qu'il informera les chefs d'état étrangers le lendemain, mais que naturellement la primauté de la nouvelle est pour le peuple français souverain.

Il n'est pas nécessaire de rentrer dans les détails techniques à ce moment-là. Cette seule annonce suffit à tuer l'euro dans la minute. Les Italiens, en particulier, devraient embrayer dans les heures qui suivent. Après, on négocie, au cas par cas. Une task force commission spéciale, dirigée par Sapir et al., est chargée de la négociation.
Tu veux vendre tes merdes chez nous ? Bon, eh bien en valeur, tu nous achètes au minimum autant.
Tu viens acheter des terres chez nous ? ah mais ce n'est plus possible, désolé. Retour au Qatar, ah, je serais vous, j'essaierais d'augmenter mes stocks d'eau potable, 60 heures ça fait un peu juste.
Tu veux créer une boîte chez nous ? Et nous on ne peut pas le faire à Pékin, à moins de filer 51% à un partenaire chinois et de donner notre technologie. C'est pas grave, au revoir.
Les européens ne sont pas contents ? Leurs camions feront le détour par le cap de Bonne Espérance pour aller en Espagne.
Ah non, nous ne prenons pas le dollar.

Un point très important: les affairistes ne peuvent pas se permettre d'états d'âme. Leur rancune n'est rien comparée à leur avidité et ce qu'ils appellent leur 'pragmatisme'.
Ils feront leurs petits calculs, taille du marché français, productivité française, etc... et plieront. Les grandes entreprises françaises qui vendent à l'étranger... Quand un pays X se fait installer un système d'épuration des eaux par un industriel français, il ne le fait pas par amitié, il le fait parce que c'est son intérêt, sinon la merde flottera de nouveau dans les rues.
à lui de voir.
La seule réaction réellement dangereuse est celle des US qui perdraient ainsi l'un de leurs clients ( sens romain ). Il faudra donc des alliés, le monde en regorge. Et je ne pense pas à l'Arabie séoudite ou au Qatar.
La presse ( Laberration, L'Immonde, le Point, ... ) devrait se déchaîner. Ce n'est pas un problème. Un rappel aux Français sur le financement de certains de ces journaux pendant la guerre froide par un grand pays situé au sud du Canada et au nord du Mexique sera instructif. La cessation immédiate des subventions, quelques contrôles fiscaux, l'affaire est dans le sac. ( Ce sont des rats castrés, ne l'oubliez pas. )

Bien sûr, pour cela, il faut un homme d'état et une fraction suffisante de la population avec soi. Et c'est tout le problème.

(1) Regarder comment cela se passe dans l'industrie de défense et spatiale: Galileo et ses horloges, Nexter et ses tanks, l'irruption de l'industrie allemande dans la chaîne de fabrication du M51...

Je tombe avec retard sur cet excellent post du 14 juillet.
J'approuve.
Je me permets une suggestion finale : la France envahit l'Europe et impose le service public à la Française (suggestion émise par un collègue d'HG pendant les grandes grèves de 95).

_________________
On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres : mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison. Henri Poincaré  La notion d'équation différentielle est le pivot de la conception scientifique du monde. Vladimir Arnold
avatar
ben2510
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un plan sévère d’économies de 331 millions d’euros pour l’enseignement supérieur et la recherche

Message par e-Wanderer le Sam 29 Juil 2017 - 17:59

@hln a écrit:
Je me permets de poser une question peut-être déplacée mais est-ce que dans votre fac aussi il y a eu des arrangements et suppressions dans les EDT?
J'ai appris que dans mon ancienne fac, des heures de CM ont du être rabotées à gauche à droite pour pouvoir ouvrir des heures de TD supplémentaires (classe surchargée, tu m'étonnes) en licence notamment et qu'en prime il n'y a plus assez d'argent pour faire des recrutements ni payer les MCF et PU.... (des rumeurs disaient déjà qu'ils n'avaient pas été payés au mois de décembre 2015...).
Etrangement, les PV des conseils d'administration ne sont plus actualisés depuis la rentrée dernière.
Effectivement, on bricole : par exemple, en L1, on a regroupé plusieurs TD en un seul CM pour pouvoir ouvrir un groupe de plus dans les enseignements qui restaient en TD, et accueillir ainsi 45 étudiants supplémentaires. Le rectorat aurait souhaité qu'on en accueille encore davantage, mais nous n'avons tout simplement pas les forces nécessaires. C'est cela qui me révolte : le rectorat nous demande d'accueillir toujours plus de monde, à moyens constants, et après il nous met des bâtons dans les roues pour détacher les contrats doctoraux et les ATER. On nous traite vraiment comme la poubelle de l'enseignement supérieur. L'université française est à l'os, il n'y a pas que l'armée. Là, j'ai l'impression que nous avons utilisé toutes les marges de manœuvre : cours bondés, enseignements fondamentaux confiés à des vacataires car il n'y a plus assez de titulaires etc. On n'est pas très loin du point de rupture.
avatar
e-Wanderer
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un plan sévère d’économies de 331 millions d’euros pour l’enseignement supérieur et la recherche

Message par Marphise le Sam 29 Juil 2017 - 22:18

Sans compter que la façon dont sont payés les vacataires est scandaleuse. C'est un combat permanent avec l'administration, et il vaut mieux ne pas compter dessus pour son loyer et ses factures, à moins de se retrouver dans une situation catastrophique... Ce qui n'arrange pas les choses.
avatar
Marphise
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un plan sévère d’économies de 331 millions d’euros pour l’enseignement supérieur et la recherche

Message par PauvreYorick le Dim 30 Juil 2017 - 19:49

Même réponse à hln qu'e-W.

_________________
τὸ λέγειν τοὺς λόγους τοὺς ἀπὸ τῆς ἐπιστήμης οὐδὲν σημεῖον·
avatar
PauvreYorick
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un plan sévère d’économies de 331 millions d’euros pour l’enseignement supérieur et la recherche

Message par Paul Dedalus le Ven 11 Aoû 2017 - 9:19

@Patience et raison a écrit:Paris 8, cet établissement où certain(e)s PU critiquent en continu le niveau déplorable de leurs L1 et crachent allègrement sur leurs "collègues" du secondaire...

C'est clair, je trouve ça désolant.

A l'époque où j'étais étudiant là-bas, j'ai parfois entendu des discussions édifiantes en salle des profs sur le niveau déplorable des étudiants alors qu'à la base ce n'est pas une fac faite pour être compétitive mais pour accueillir un public plus vaste.

Au final - comme c'est souvent le cas pour les institutions de gauche - elle se retrouve empêtrée dans ses propres contradictions en voulant ménager la chèvre et le chou. Si on est dans une logique d'ascension et de travail universitaire au sens classique, il faut bien sûr préférer la Sorbonne si on a possibilité d'y aller.

Après, ces deux années auront été une bonne expérience. Pour un étudiant lambda je dirais que c'est surtout une fac permettant de faire plein d'autres choses à côté. Perso je m'y suis retrouvé à un moment car j'étais complètement perdu.

_________________
«Primus ego in patriam mecum, modo uita supersit. »

Virgile  Georgiques.
avatar
Paul Dedalus
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un plan sévère d’économies de 331 millions d’euros pour l’enseignement supérieur et la recherche

Message par Lombalgia le Ven 11 Aoû 2017 - 9:31

@ben2510 a écrit:
@wanax a écrit:20h, flash d'information, le président de la République s'adresse aux Français.
Il explique que des gouvernement corrompus et veules ont trahi l'intérêt national. Il rappelle l'ignominie du traité de Lisbonne et explique que tout ce qui suit est nul et non avenu. Il explique que perdre nos emplois peu qualifiés au profit des pays de l'Est ou d'Asie, perdre nos ressources fiscales au profit de l'Irlande ou du Luxembourg, perdre notre industrie de pointe au profit de l'Allemagne (1), perdre notre indépendance diplomatique au profit des USA, ce n'est plus acceptable.
Il annonce la création d'une monnaie française, gérée par une banque centrale sous l'autorité directe du politique, qu'on arrête avec cette fiction d'indépendance à géométrie variable.
Il annonce le retrait de l'OTAN et explique que les besoins énergétiques de la France seront couverts grâce à un accord avec les Russes qui n'attendent que ça. ( Et ce sera une bonne pelletée de terre sur le cadavre de Zbigniew Brezinski. )
Il annonce l'interdiction pour tout membre des young leaders de participer à la vie politique.
Il précise qu'il informera les chefs d'état étrangers le lendemain, mais que naturellement la primauté de la nouvelle est pour le peuple français souverain.

Il n'est pas nécessaire de rentrer dans les détails techniques à ce moment-là. Cette seule annonce suffit à tuer l'euro dans la minute. Les Italiens, en particulier, devraient embrayer dans les heures qui suivent. Après, on négocie, au cas par cas. Une task force commission spéciale, dirigée par Sapir et al., est chargée de la négociation.
Tu veux vendre tes merdes chez nous ? Bon, eh bien en valeur, tu nous achètes au minimum autant.
Tu viens acheter des terres chez nous ? ah mais ce n'est plus possible, désolé. Retour au Qatar, ah, je serais vous, j'essaierais d'augmenter mes stocks d'eau potable, 60 heures ça fait un peu juste.
Tu veux créer une boîte chez nous ? Et nous on ne peut pas le faire à Pékin, à moins de filer 51% à un partenaire chinois et de donner notre technologie. C'est pas grave, au revoir.
Les européens ne sont pas contents ? Leurs camions feront le détour par le cap de Bonne Espérance pour aller en Espagne.
Ah non, nous ne prenons pas le dollar.

Un point très important: les affairistes ne peuvent pas se permettre d'états d'âme. Leur rancune n'est rien comparée à leur avidité et ce qu'ils appellent leur 'pragmatisme'.
Ils feront leurs petits calculs, taille du marché français, productivité française, etc... et plieront. Les grandes entreprises françaises qui vendent à l'étranger... Quand un pays X se fait installer un système d'épuration des eaux par un industriel français, il ne le fait pas par amitié, il le fait parce que c'est son intérêt, sinon la merde flottera de nouveau dans les rues.
à lui de voir.
La seule réaction réellement dangereuse est celle des US qui perdraient ainsi l'un de leurs clients ( sens romain ). Il faudra donc des alliés, le monde en regorge. Et je ne pense pas à l'Arabie séoudite ou au Qatar.
La presse ( Laberration, L'Immonde, le Point, ... ) devrait se déchaîner. Ce n'est pas un problème. Un rappel aux Français sur le financement de certains de ces journaux pendant la guerre froide par un grand pays situé au sud du Canada et au nord du Mexique sera instructif. La cessation immédiate des subventions, quelques contrôles fiscaux, l'affaire est dans le sac. ( Ce sont des rats castrés, ne l'oubliez pas. )

Bien sûr, pour cela, il faut un homme d'état et une fraction suffisante de la population avec soi. Et c'est tout le problème.

(1) Regarder comment cela se passe dans l'industrie de défense et spatiale: Galileo et ses horloges, Nexter et ses tanks, l'irruption de l'industrie allemande dans la chaîne de fabrication du M51...

Je tombe avec retard sur cet excellent post du 14 juillet.
J'approuve.
Je me permets une suggestion finale : la France envahit l'Europe et impose le service public à la Française (suggestion émise par un collègue d'HG pendant les grandes grèves de 95).

Effectivement, excellent post, merci Ben2510. Mais, Wanax, avec qui, avec quoi voulez-vous envahir l'Europe   ?

Lombalgia
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un plan sévère d’économies de 331 millions d’euros pour l’enseignement supérieur et la recherche

Message par Zagara le Ven 11 Aoû 2017 - 10:27

Rhétorique réflexe habituelle : "projet protectionniste = agrougrou la guerre agrougrou"
avatar
Zagara
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Page 7 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum