Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Pseudo
Demi-dieu

Re: Un plan sévère d’économies de 331 millions d’euros pour l’enseignement supérieur et la recherche

par Pseudo le Ven 14 Juil 2017 - 12:19
@Butter a écrit:
PauvreYorick a écrit:La fraude fiscale c'est quoi, 60 milliards par an ?

Et le Center Parcs dont une partie a été financée par l'Etat ???

Center Parcs, un nouveau service public… selon J.-P. Raffarin

"Le Center Parcs comprenant un parc aquatique, le contribuable s'est donc payé un Aqua Mundo… à charge pour lui de l'entretenir. Or ces infrastructures coûtent très cher. Jean-Pierre Raffarin ne craint-il pas de devoir remettre au pot ? "Quand on construit un collège, il faut naturellement rénover les équipements..." Et ne venez pas lui dire que ce n'est pas comparable : "Quand vous voyez le nombre d'enfants dans l'Aqua Mundo, vous vous dites, quand même, qu'il y a une fonction publique ici !"

C'est un peu hors sujet, ça date de 2015, mais j'ai tellement braillé en lisant ça ce matin...
Et ça ne me motive certainement pas pour faire des efforts supplémentaires. J'estime en avoir bien assez fait en terme de baisse du pouvoir d'achat. Et NON, tout le monde ne se serre pas la ceinture. Pour certains, ça va même de mieux en mieux.

Merci pour le fou rire ! 
Mac do et Disney aussi sont plein de gosses. Fonction publique aussi ! Allez, hop ! Par ici le grisbi !
avatar
Ergo
Enchanteur

Re: Un plan sévère d’économies de 331 millions d’euros pour l’enseignement supérieur et la recherche

par Ergo le Ven 14 Juil 2017 - 12:28
PauvreYorick a écrit:La fraude fiscale c'est quoi, 60 milliards par an ?

@e-Wanderer a écrit:Moi, ce qui me choque, c'est que j'ai chaque jour sous les yeux des gisements énormes d'économies. Mais on ne s'attaque pas aux règles administratives absurdes qui nous obligent d'une part à payer le matériel ou les transports bien au-dessus du prix du marché et d'autre part à payer des armées d'administratifs pour gérer et contrôler tout ça.

Par exemple, je disposais ces dernières années d'une ligne budgétaire de 15000 € par an, sur laquelle j'avais la haute main, et destinée à financer des colloques, acheter des livres, du matériel informatique etc. INTERDICTION d'acheter un billet Prem's à 25€, il faut passer par le voyagiste (privé) avec lequel l'université a un contrat, et qui surfacture tous les trajets : un Prem's, chez eux, c'est 70€. INTERDICTION d'aller sur l'Applestore acheter un ordi avec la ristourne éducation : il faut passer par les sociétés informatiques partenaires de l'université, qui surfacturent aussi allègrement et ne proposent qu'une partie du catalogue. INTERDICTION d'acheter directement des livres chez mon éditeur et de bénéficier de ma réduction d'auteur maison, il faut passer par la librairie locale avec laquelle l'université a passé un accord. Et je suis obligé de demander régulièrement à la secrétaire combien d'argent il me reste. On lui paie des heures pour gérer tout ça, on paie des heures aux gestionnaires qui débloquent les crédits à chaque achat etc. Ne serait-il pas plus simple de me donner un chéquier et de me demander de rendre des comptes très précisément à l'expiration de ma dotation ?

Or les politiques raisonnent de façon abstraite : on va supprimer X postes, et débrouillez-vous avec ça. La secrétaire dont je dépends travaille très bien, ce n'est pas la question. Mais elle accomplit des tâches qui sont inutiles. Et c'est la collectivité qui paie tout ça. C'est la collectivité qui paie les bénéfices gigantesques que réalisent les officines de transport ou de vente de matériel informatique. Commençons par simplifier les règles administratives et par payer les choses au prix du marché. Après on verra s'il est encore nécessaire de se serrer la ceinture.

En plus, ça nous pourrit la vie : pour un billet de train, je suis obligé de remplir des tas de paperasse alors qu'un clic suffit sur internet. Je suis aussi obligé d'annoncer un an à l'avance combien je vais dépenser en informatique et combien je vais dépenser ailleurs (livres colloques etc.) : ne serait-il pas plus simple de me laisser faire ce que je veux librement, puisque cet argent est dépensé de toute façon ? Une année, je me suis laissé piéger car j'était trop juste pour les équipements informatiques, alors il a fallu passer les options (extension de mémoire, disque dur plus gros etc.) sur l'autre ligne budgétaire, c'était complètement ubuesque ! Un de mes amis, physicien, a eu toutes les peines du monde à commander le matériel dont il avait besoin pour ses expériences : il devait fournir trois devis alors qu'il y a seulement deux fournisseurs au monde.

L'administration devrait être là pour nous aider, pas pour nous mettre des bâtons dans les roues. Et en plus ça coûte cher. Là encore, ce n'est pas une question de personnes, les administratifs que je côtoie sont très dévoués et efficaces. C'est une question de règlementation.

@Zagara a écrit:
PauvreYorick a écrit:La fraude fiscale c'est quoi, 60 milliards par an ?
80.
(jusqu'à 100 en intégrant les pratiques d'optimisation fiscale)
avatar
e-Wanderer
Expert spécialisé

Re: Un plan sévère d’économies de 331 millions d’euros pour l’enseignement supérieur et la recherche

par e-Wanderer le Ven 14 Juil 2017 - 12:33
J'ai travaillé quelques mois dans une université allemande, l'organisation était très différente. Quand je suis arrivé, mon collègue m'a dit : "Tiens, ce serait bien que tu organises une journée d'étude dans le cadre de notre programme de recherche". – "Mais mais mais… le problème, c'est que je repars dans trois mois ?". "– Tu vas voir, on va s'en tirer, pas de problème !"
1) étape 1 : contacter les collègues et établir le programme. En une semaine, c'était fait.
2) étape 2 : présenter l'argumentaire pour obtenir un financement : "On aurait besoin de 4000 euros pour une journée d'étude internationale, le mois prochain. C'est possible ?" – "Oui, pas de problème". On a eu la réponse le jour même :shock:. Dans mon université, il faut s'y prendre 6 mois à l'avance, on embête des collègues qui doivent faire un rapport devant la commission recherche, et on obtient deux fois moins pour un colloque international de 3 jours.
3) étape 3 : on va voir la secrétaire particulière (!!) de mon collègue, qui occupe le bureau à côté du sien (en France, je partage mon bureau avec 6 collègues et je n'ai évidemment pas de secrétaire particulière). Elle a tout géré : transport, hébergement, traiteur, affiches, réservation de salle, photocopies. En France, c'est nous qui faisons tout ça, en priant pour que ça rentre dans les clous. Là, l'ambiance c'était plutôt : "On va vous réserver une suite dans un hôtel du centre ville, est-ce que vous restez 2 nuits ou 3 nuits ? Vous venez en avion ? très bien. Donc pour rejoindre l'université, vous aurez une heure de taxi, c'est le plus commode que le train". :shock: On a juste fait un truc : tester plusieurs restos du centre ville pour décider dans lequel on ferait le repas du soir.

Après, il y a des contreparties : il y a beaucoup moins de postes fixes dans les facs allemandes que dans les facs françaises. Quand on est PU, c'est le paradis, mais ça peut être compliqué de trouver un poste. Il y a beaucoup de chercheurs sous statut précaire ou semi-précaire. Cela dit, ils sont quand même mieux payés que les titulaires chez nous, pour un coût de la vie équivalent, et il y a des moyens que nous n'avons pas : là où j'étais, il y avait un bâtiment entier juste pour les doctorants et les chercheurs invités, chacun disposant d'un bureau individuel équipé. Mon voisin de bureau était un Français, recruté pour un post-doc de 4 ans, il gagnait mieux sa vie qu'un MCF chez nous. Même moi, comme chercheur invité sans charge de cours, je touchais 2000€ en plus de mon salaire français… Ça fait 6 ans que je connais mon collègue allemand, dans l'intervalle il a eu 3 congés sabbatiques pour ses recherches. Sans commentaire.

C'est la grande différence entre un pays qui consacre 3% de son PIB à la recherche, et un autre qui trouve que 2% c'est encore trop. Et entre un peuple qui a un esprit pratique et un sens de l'organisation très développé, et un pays qui adore monter des usines à gaz.
avatar
Zagara
Grand Maître

Re: Un plan sévère d’économies de 331 millions d’euros pour l’enseignement supérieur et la recherche

par Zagara le Ven 14 Juil 2017 - 12:38
Moralité : Chercheurs, allez bosser à l'étranger. Vous serez mieux payés et vous aurez moins de tracas administratifs. On me dit dans l'oreillette que les USA adorent les ingénieurs et les docteurs français.

A mettre en perspective (ainsi que la baisse drastique d'argent) avec le "welcome, viendez les chercheurs" de Macron. Le coup de com' qui dit exactement l'inverse de ce qu'on fait, c'est tout un art.
User28419
Niveau 8

Re: Un plan sévère d’économies de 331 millions d’euros pour l’enseignement supérieur et la recherche

par User28419 le Ven 14 Juil 2017 - 12:43
Il ne faut pas confondre les fraudeurs fiscaux (ils doivent être punis) et les gens qui bénéficient de niches fiscales. On connait les niches fiscales et on les autorise parfois pour des raisons d'investissements. Moi je suis pour que les riches payent les impôts mais ce n'est pas en considérant qu'il suffit de taxer à mort les riches que l'on redressera le pays. Il faut que chacun contribue selon ses moyens. Je ne suis pas néo libéral mais pas communiste non plus. Je tiens à la liberté de pensée et d'exercice. Aujourd'hui, le modèle économique qui permet la liberté individuelle et d'exercice, c'est le libéralisme. Les politiques publiques ont un sens pour corriger le marché et protéger les plus faibles mais dans un cadre de liberté d'exercice selon moi. Je suis issu d'un milieu très pauvres (mes parents étaient surendettés) mais j'ai toujours travaillé à l'école car j'ai tout de suite compris que c'est par l'école que je pourrais m'en sortir. Moi je suis content de vivre en France et je considère que malgré les problèmes on est pas si mal en France par rapport à d'autres pays. On peut s'en sortir si tout le monde se mobilise. Je crois aussi que lorsqu'on fait des gestes aux entreprises, il faut demander des comptes (ex: le CICE qui n'a pas débouché sur plus d'emplois ou d'investissements...)
avatar
wanax
Fidèle du forum

Re: Un plan sévère d’économies de 331 millions d’euros pour l’enseignement supérieur et la recherche

par wanax le Ven 14 Juil 2017 - 12:51
jérémiemarseille a écrit:On est dans l'Europe, on n'est plus les seuls à décider. On est 27 à décider... Je ne suis pas contre une taxe Tobin sur la finance mais si on est les seuls à le faire, on y perdra c'est certain. Or en Europe les autres pays la refusent. Que faire? Idem pour la mobilité dans l'Europe. Il faudrait une uniformité dans l'Europe mais les pays de l'Est et l'Irlande sont contre une taxe unique.
ça, c'est un problème que l'on peut régler en une nuit.
la BCE est indépendante.
Non. La BCE était indépendante et gardienne scrupuleuse des traités tant que les banques n'ont pas eu besoin que l'on s'assoie sur ces règles intangibles. ( 2008, puis 2010. )


Dernière édition par wanax le Ven 14 Juil 2017 - 12:54, édité 1 fois
User28419
Niveau 8

Re: Un plan sévère d’économies de 331 millions d’euros pour l’enseignement supérieur et la recherche

par User28419 le Ven 14 Juil 2017 - 12:53
Wanax, comment veux-tu faire?
User28419
Niveau 8

Re: Un plan sévère d’économies de 331 millions d’euros pour l’enseignement supérieur et la recherche

par User28419 le Ven 14 Juil 2017 - 13:02
Il est vrai que les banques devraient être plus fortement encadrées. On hallucine! Et dire que les règles viennent de s'assouplir encore comme si rien ne s'était passé en 2008. J'avoue c'est une honte! Une banque pour financer et pour la couverture ok mais pas pour manipuler, tromper et se faire du fric sur le dos des autres!
avatar
wanax
Fidèle du forum

Re: Un plan sévère d’économies de 331 millions d’euros pour l’enseignement supérieur et la recherche

par wanax le Ven 14 Juil 2017 - 13:34
20h, flash d'information, le président de la République s'adresse aux Français.
Il explique que des gouvernement corrompus et veules ont trahi l'intérêt national. Il rappelle l'ignominie du traité de Lisbonne et explique que tout ce qui suit est nul et non avenu. Il explique que perdre nos emplois peu qualifiés au profit des pays de l'Est ou d'Asie, perdre nos ressources fiscales au profit de l'Irlande ou du Luxembourg, perdre notre industrie de pointe au profit de l'Allemagne (1), perdre notre indépendance diplomatique au profit des USA, ce n'est plus acceptable.
Il annonce la création d'une monnaie française, gérée par une banque centrale sous l'autorité directe du politique, qu'on arrête avec cette fiction d'indépendance à géométrie variable.
Il annonce le retrait de l'OTAN et explique que les besoins énergétiques de la France seront couverts grâce à un accord avec les Russes qui n'attendent que ça. ( Et ce sera une bonne pelletée de terre sur le cadavre de Zbigniew Brezinski. )
Il annonce l'interdiction pour tout membre des young leaders de participer à la vie politique.
Il précise qu'il informera les chefs d'état étrangers le lendemain, mais que naturellement la primauté de la nouvelle est pour le peuple français souverain.

Il n'est pas nécessaire de rentrer dans les détails techniques à ce moment-là. Cette seule annonce suffit à tuer l'euro dans la minute. Les Italiens, en particulier, devraient embrayer dans les heures qui suivent. Après, on négocie, au cas par cas. Une task force commission spéciale, dirigée par Sapir et al., est chargée de la négociation.
Tu veux vendre tes merdes chez nous ? Bon, eh bien en valeur, tu nous achètes au minimum autant.
Tu viens acheter des terres chez nous ? ah mais ce n'est plus possible, désolé. Retour au Qatar, ah, je serais vous, j'essaierais d'augmenter mes stocks d'eau potable, 60 heures ça fait un peu juste.
Tu veux créer une boîte chez nous ? Et nous on ne peut pas le faire à Pékin, à moins de filer 51% à un partenaire chinois et de donner notre technologie. C'est pas grave, au revoir.
Les européens ne sont pas contents ? Leurs camions feront le détour par le cap de Bonne Espérance pour aller en Espagne.
Ah non, nous ne prenons pas le dollar.

Un point très important: les affairistes ne peuvent pas se permettre d'états d'âme. Leur rancune n'est rien comparée à leur avidité et ce qu'ils appellent leur 'pragmatisme'.
Ils feront leurs petits calculs, taille du marché français, productivité française, etc... et plieront. Les grandes entreprises françaises qui vendent à l'étranger... Quand un pays X se fait installer un système d'épuration des eaux par un industriel français, il ne le fait pas par amitié, il le fait parce que c'est son intérêt, sinon la merde flottera de nouveau dans les rues.
à lui de voir.
La seule réaction réellement dangereuse est celle des US qui perdraient ainsi l'un de leurs clients ( sens romain ). Il faudra donc des alliés, le monde en regorge. Et je ne pense pas à l'Arabie séoudite ou au Qatar.
La presse ( Laberration, L'Immonde, le Point, ... ) devrait se déchaîner. Ce n'est pas un problème. Un rappel aux Français sur le financement de certains de ces journaux pendant la guerre froide par un grand pays situé au sud du Canada et au nord du Mexique sera instructif. La cessation immédiate des subventions, quelques contrôles fiscaux, l'affaire est dans le sac. ( Ce sont des rats castrés, ne l'oubliez pas. )

Bien sûr, pour cela, il faut un homme d'état et une fraction suffisante de la population avec soi. Et c'est tout le problème.

(1) Regarder comment cela se passe dans l'industrie de défense et spatiale: Galileo et ses horloges, Nexter et ses tanks, l'irruption de l'industrie allemande dans la chaîne de fabrication du M51...
Pierre-Henri
Habitué du forum

Re: Un plan sévère d’économies de 331 millions d’euros pour l’enseignement supérieur et la recherche

par Pierre-Henri le Ven 14 Juil 2017 - 13:47
@e-Wanderer a écrit:
C'est la grande différence entre un pays qui consacre 3% de son PIB à la recherche, et un autre qui trouve que 2% c'est encore trop. Et entre un peuple qui a un esprit pratique et un sens de l'organisation très développé, et un pays qui adore monter des usines à gaz.

Plutôt, surtout, entre un pays qui n'a pas de DOM-TOM, n'est pas puissance nucléaire, conserve une armée minimaliste, une présence diplomatique modeste dans le reste du monde -- et un pays qui gère des embrouilles de la Guyane à Nouméa en passant par Mayotte, Miquelon et les Kerguelen, s'efforce que son stock généreux de bombes atomiques datant de la guerre froide ne lui pète pas à la figure, entretient une armée capable d'être présente sur plusieurs zones extérieures de conflits tout en assurant la sécurité intérieure via Vigiepirate, et conserve une présence diplomatique et culturelle d'importance dans tous les pays de la planète.
avatar
wanax
Fidèle du forum

Re: Un plan sévère d’économies de 331 millions d’euros pour l’enseignement supérieur et la recherche

par wanax le Ven 14 Juil 2017 - 13:50
L'argument précédent serait valable si toutes les forces productives françaises étaient au travail. Quand on n'en utilise que les quatre cinquièmes ( au mieux ), ce n'est pas un problème de moyens.
User28419
Niveau 8

Re: Un plan sévère d’économies de 331 millions d’euros pour l’enseignement supérieur et la recherche

par User28419 le Ven 14 Juil 2017 - 14:07
Wanax, ça s'appelle du nationalisme ça lol. Au moins tu as le mérites d'être cohérent d'un point de vue économique. Car oui en retrouvant le franc et une politique nationale, on retrouve aussi une liberté. Bien sûr il peut y avoir des points négatifs (puissance de la France dans le monde, risque de monnaie faible). Mais si on souhaite rester dans l'Europe actuelle tes propositions sont irréalistes. Le problème est que beaucoup veulent rester dans l'Europe tout en continuant d'agir comme avant alors que dans l'Europe on doit appliquer des politiques de convergences structurelles et encadrer nos politiques budgétaires... Ton programme c'est celui de marine Le Pen ou Mélenchon. Et comme les nationalistes de gauches ou de droite ne se supportent pas et que les français sont pour l'euro et l'Europe, tout tombe à l'eau!
avatar
Schéhérazade
Niveau 10

Re: Un plan sévère d’économies de 331 millions d’euros pour l’enseignement supérieur et la recherche

par Schéhérazade le Ven 14 Juil 2017 - 14:14
Les Français sont pour l'Europe et pour l'euro, nous dis-tu.

Et le référendum de 2005 sur le TCE?
Depuis le traité de Lisbonne, je me demande si voter a encore un sens...
Et c'est une chose de souhaiter l'Europe comme union démocratique des peuples, une autre d'approuver l'Europe telle qu'elle est aujourd'hui, elle qui piétine la Grèce.

Merci à e-Wanderer pour toutes ses intéressantes précisions sur les dysfonctionnements budgétaires.
avatar
wanax
Fidèle du forum

Re: Un plan sévère d’économies de 331 millions d’euros pour l’enseignement supérieur et la recherche

par wanax le Ven 14 Juil 2017 - 14:21
Wanax, ça s'appelle du nationalisme ça lol.
Les Américains sont nationalistes, les Chinois sont nationalistes, les Allemands sont nationalistes (*)... et nous ? Pas le droit, Vel d'Hiv, trop petits...
les français sont pour l'euro et l'Europe
La dernière fois qu'on leur a posé explicitement la question, la réponse a été: non.
Chaque fois que quelqu'un donne cet argument ( les Français sont pour l'UE et l'euro... ), il y a une réponse très simple à donner. Pour le savoir, faisons un référendum. Mais de nombreuses voix ( Junckers... ) ont expliqué que ce n'était pas envisageable. On croit donc ce qu'on veut.
avatar
celitian
Érudit

Re: Un plan sévère d’économies de 331 millions d’euros pour l’enseignement supérieur et la recherche

par celitian le Ven 14 Juil 2017 - 14:23
jérémiemarseille a écrit:Il ne faut pas confondre les fraudeurs fiscaux (ils doivent être punis) et les gens qui bénéficient de niches fiscales. On connait les niches fiscales et on les autorise parfois pour des raisons d'investissements. Moi je suis pour que les riches payent les impôts mais ce n'est pas en considérant qu'il suffit de taxer à mort les riches que l'on redressera le pays. Il faut que chacun contribue selon ses moyensJe ne suis pas néo libéral mais pas communiste non plus. Je tiens à la liberté de pensée et d'exercice. Aujourd'hui, le modèle économique qui permet la liberté individuelle et d'exercice, c'est le libéralisme. Les politiques publiques ont un sens pour corriger le marché et protéger les plus faibles mais dans un cadre de liberté d'exercice selon moi. Je suis issu d'un milieu très pauvres (mes parents étaient surendettés) mais j'ai toujours travaillé à l'école car j'ai tout de suite compris que c'est par l'école que je pourrais m'en sortir. Moi je suis content de vivre en France et je considère que malgré les problèmes on est pas si mal en France par rapport à d'autres pays. On peut s'en sortir si tout le monde se mobilise. Je crois aussi que lorsqu'on fait des gestes aux entreprises, il faut demander des comptes (ex: le CICE qui n'a pas débouché sur plus d'emplois ou d'investissements...)
C'est pas prêt d'arriver ! Et pour les riches, t'inquiète pas ils vont bien profiter des réformes Macron par contre les fonctionnaires ou retraités (au passage, pour la CSG un retraite "riche" c'est à partir de 1200€....)
User28419
Niveau 8

Re: Un plan sévère d’économies de 331 millions d’euros pour l’enseignement supérieur et la recherche

par User28419 le Ven 14 Juil 2017 - 14:24
Je ne juge pas j'observe c'est tout... Les français ont voté pour un président pro européen, ils rejettent les partis anti-européens (FN, France Insoumise). Ils ne sont pas anti-euro d'après les sondages. Après, le problème est toujours le même, les gens veulent les avantages de l'Europe (mobilité, monnaie unique forte, puissance à l'international) sans les inconvénients (processus d'intégration avec dilution du pouvoir national au profit d'un pouvoir supra-national). Enfin, il ne faut pas faire Sain- Cyr pour comprendre que dans une intégration de pays, l'harmonisation n'allait pas se faire sur notre modèle historique... mais sur un juste milieu. Donc, nous on baisse et les plus pauvres à l'Est montent en niveau. On ne va pas refaire le monde!
User28419
Niveau 8

Re: Un plan sévère d’économies de 331 millions d’euros pour l’enseignement supérieur et la recherche

par User28419 le Ven 14 Juil 2017 - 14:26
Celitian, je trouve plus juste la CSG qui touche aussi les retraités. Il existe des retraités avec une indemnités plus élevée que des salariés. Ils peuvent aussi participer à l'effort. Pourquoi seulement des salariés?
avatar
celitian
Érudit

Re: Un plan sévère d’économies de 331 millions d’euros pour l’enseignement supérieur et la recherche

par celitian le Ven 14 Juil 2017 - 14:27
@wanax a écrit:
Wanax, ça s'appelle du nationalisme ça lol.
Les Américains sont nationalistes, les Chinois sont nationalistes, les Allemands sont nationalistes (*)... et nous ? Pas le droit, Vel d'Hiv, trop petits...
les français sont pour l'euro et l'Europe
La dernière fois qu'on leur a posé explicitement la question, la réponse a été: non.
Chaque fois que quelqu'un donne cet argument ( les Français sont pour l'UE et l'euro... ), il y a une réponse très simple à donner. Pour le savoir, faisons un référendum. Mais de nombreuses voix ( Junckers... ) ont expliqué que ce n'était pas envisageable. On croit donc ce qu'on veut.

Au passage, les Allemands se mettent même au protectionnisme
.L’Allemagne tournerait-elle le dos au libéralisme ? Berlin vient d’adopter une mesure protectionniste. Le gouvernement peut désormais mettre son veto en cas de rachat d’entreprises par des investisseurs étrangers. Pour la ministre de l’Économie, plus question de laisser filer les fleurons made in Germany.    
http://www.francetvinfo.fr/monde/europe/allemagne/entreprises-lallemagne-se-met-au-protectionnisme_2281183.htmlk
avatar
Schéhérazade
Niveau 10

Re: Un plan sévère d’économies de 331 millions d’euros pour l’enseignement supérieur et la recherche

par Schéhérazade le Ven 14 Juil 2017 - 14:30
http://russeurope.hypotheses.org/6140

Commentaire de Sapir sur les déficits, le discours du gouvernement et l'euro.
avatar
celitian
Érudit

Re: Un plan sévère d’économies de 331 millions d’euros pour l’enseignement supérieur et la recherche

par celitian le Ven 14 Juil 2017 - 14:30
jérémiemarseille a écrit:Celitian, je trouve plus juste la CSG qui touche aussi les retraités. Il existe des retraités avec une indemnités plus élevée que des salariés. Ils peuvent aussi participer à l'effort. Pourquoi seulement des salariés?
Les retraités concernés par la hausse de la CSG sont ceux avec des pensions à partir de 1200€ donc très peu.
Les salariés auront à la différence des retraités et ds fonctionnaires une diminution de cotisations sur leur salaire.
User28419
Niveau 8

Re: Un plan sévère d’économies de 331 millions d’euros pour l’enseignement supérieur et la recherche

par User28419 le Ven 14 Juil 2017 - 14:34
Je ne juge pas la décision des français. Je n'ai pas à juger. Le pouvoir appartient aux français. Tu es souverainiste, ton choix est respectable. Ne crois pas non plus que ce sera l'eldorado... Certes, on retrouvera une liberté et on pourra choisir un destin (désir d'un pouvoir public fort, etc), mais je n'ai pas l'impression que les français soient pour sortir de l'Europe. Ils veulent y rester et continuer à faire ce qu'ils veulent lol
avatar
Kimberlite
Fidèle du forum

Re: Un plan sévère d’économies de 331 millions d’euros pour l’enseignement supérieur et la recherche

par Kimberlite le Ven 14 Juil 2017 - 14:54
jérémiemarseille a écrit:Zagara. Simplifier le fonctionnement de la fonction publique (numérique) et encourager les collaborations entre fonctionnaires. Retrouver notre rang mondial. Faciliter les investissements, protéger l'environnement, créer des pôles universitaires de notoriété mondiale, la culture etc Smile
Et tu crois vraiment que les réformes actuelles vont dans ce sens?
La "simplification" est de l'élagage pur et dur.
Quels investissements? Dans les grandes boîtes privées ou dans la recherche? (Je n'ose sortir le mot "fondamentale").
Quant à protéger l'environnement... qui en parle? Le gouvernement actuel? Quelles mesures? (A part de jolis discours, notamment sur le nucléaire, ce que je n'appelle pas "protéger l'environnement"). Ah, si, la seule présence d'Hulot signifierait qu'on va protéger l'environnement? Il va faire quoi pour nos milieux naturels?
Si par "pôles universitaires" tu penses aux "regroupements d'université" entamés par Pécresse...
Quant au mot culture, qui s'y intéresse?

K

_________________
Spoiler:
User28419
Niveau 8

Re: Un plan sévère d’économies de 331 millions d’euros pour l’enseignement supérieur et la recherche

par User28419 le Ven 14 Juil 2017 - 14:56
Comment vous trouvez nos deux first ladies? Smile



avatar
Paleoprof
Niveau 10

Re: Un plan sévère d’économies de 331 millions d’euros pour l’enseignement supérieur et la recherche

par Paleoprof le Ven 14 Juil 2017 - 15:02
Dire qu'il y a une ex enseignante sur la première photo....

_________________
Je construis ma suite...... pingouin       pingouin
avatar
Ergo
Enchanteur

Re: Un plan sévère d’économies de 331 millions d’euros pour l’enseignement supérieur et la recherche

par Ergo le Ven 14 Juil 2017 - 15:07
Et les « first ladies », quel rapport avec le sujet initial de ce fil ?...

Quant aux pôles universitaires d'excellence, oui on voit bien comme les ComUE simplifient les choses et aident les universités à acquérir une « notoriété mondiale ».

_________________
Stay afraid, but do it anyway. What's important is the action. You don't have to wait to be confident. Just do it and eventually the confidence will follow. ---Carrie Fisher
User28419
Niveau 8

Re: Un plan sévère d’économies de 331 millions d’euros pour l’enseignement supérieur et la recherche

par User28419 le Ven 14 Juil 2017 - 15:08
KinetteKinette: je ne dis pas que tout est parfait, loin de là. J'aimerais qu'on fasse les réformes correctement , avec intelligence, et en demandant aux personnes compétentes pour les faire. Je suis sûr que si on faisait de vraies réformes sincères, justes et justifiées, les français les soutiendraient. Cependant, je trouve que toujours tout refuser, ou bien voir tout en noir, n'est pas une solution.
Contenu sponsorisé

Re: Un plan sévère d’économies de 331 millions d’euros pour l’enseignement supérieur et la recherche

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum