Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Prezbo
Niveau 10

Re: Organisation des cours en mathématiques

par Prezbo le Mer 26 Juil 2017 - 9:59
@MmeCécile a écrit:Question sur LateX, j'ai envie de m'y mettre mais en même temps très peur. Y a-t-il des sites bien faits pour apprendre ?

Je ne sais pas si c'est fait pour apprendre, mais in collègue a fait un document spécial prof de maths à pas mal de problèmes concrets quand on enseigne en collège/lycée.

http://math.univ-lyon1.fr/irem/spip.php?article340

(Sinon, on trouve quelques cours en français que je n'ai pas testé mais qui me semblent correctement structurés sur le Web.

Voir aussi s'il n'y a pas possibilité d'avoir une formation paf...Dans mon académie, la formation à latex ne semble plus prioritaire.

Je pense que ça vaut la peine d'investir quelques heures pour commencer à le tester à tête reposé. On y gagne ensuite en rapidité pour écrire ou réutiliser des nouveaux documents, sans parler de la qualité du résultat.)
avatar
MmeCécile
Niveau 5

Re: Organisation des cours en mathématiques

par MmeCécile le Mer 26 Juil 2017 - 10:03
Il y a bien une formation au PAF dans mon académie, mais j'hésite beaucoup à m'inscrire (j'en ai déjà demandé une qui me semble prioritaire )
Merci pour le liens en tout cas, je vais essayer Smile (de toute façon ça ne coûte rien ^^ )

_________________
Un tiens vaut mieux que deux tu l'auras...

2017-2018 : une seconde (PP), une 1èreS , une T ES et une T ST2S (20h)
2016-2017 : stagiaire , deux 5e (8h)
avatar
Alegato.
Niveau 6

Re: Organisation des cours en mathématiques

par Alegato. le Mer 26 Juil 2017 - 18:51
@ben2510 a écrit:
@Alegato. a écrit:Pour ma part, je ne conseillerais pas à un stagiaire d'utiliser des poly à trous, mais personnellement je n'utilise que ça. Au moins je suis sûr que le cours est écrit correctement et sans faute, mais surtout, cela me libère énormément de temps pour faire des exercices. Les élèves apprennent donc le cours en classe à force de faire des exercices.

Cependant en lycée il n'est pas certain que l'apprentissage du cours puisse toujours se faire "par imprégnation", à force de faire des exercices.
Il est souhaitable que les élèves sachent aussi lire et apprendre un cours, chez eux.
Effectivement. Ce que je fais c'est :
Pour le collège : Cours à trous vidéo-projetés (beamer) comme ça je peux me balader dans la salle et vérifier que tout le monde suit.
Pour le lycée : On fait une activité où j'introduis les nouvelles notions. Je donne un poly et les élèves le lisent chez eux. Le poly contient des liens vers des vidéos explicatives et un qcm en ligne pour chaque partie du cours. La séance suivante je réponds au question sur le cours, on fait toutes les preuves (les trous du poly) et on passe au exos.
avatar
Alegato.
Niveau 6

Re: Organisation des cours en mathématiques

par Alegato. le Mer 26 Juil 2017 - 19:04
@Fenrir a écrit:
@Alegato. a écrit:Pour ma part, je ne conseillerais pas à un stagiaire d'utiliser des poly à trous, mais personnellement je n'utilise que ça. Au moins je suis sûr que le cours est écrit correctement et sans faute,

Je ne parierai pas ma vie sur le contenu des trous. Quand j'y ai recours, je suis sûr que mes collégiens ont des trous de retard, ou vides, ou mal complétés.

Au collège, j'ai mis le cours sur beamer et j'affiche au tableau ce qu'ils ont sur leur poly au fur et à mesure. Cela me permet de poser des questions à la classe pour remplir les trous, le cours est donc assez vivant, et je peux me balader dans les rangs pour vérifier qu'ils écrivent correctement.


@Fenrir a écrit:
@Alegato. a écrit: mais surtout, cela me libère énormément de temps pour faire des exercices. Les élèves apprennent donc le cours en classe à force de faire des exercices.

À ce compte là, autant faire la classe inversée. (Ni critique ni mise au pinacle ici, juste un constat)

Au collège non, car je trouve qu'ils sont un peu jeunes surtout pour les 6ème et je n'ai pas trouvé suffisamment de vidéos qui me convenaient. Par contre au lycée, c'est ce que je fais, les élèves ont des vidéos à voir et un qcm en ligne à remplir à chaque nouvelle partie du cours. La séance qui suit, on prend un peu de temps au début pour répondre aux questions, pour éclaircir certains points mal compris et on fait les preuves. Lorsque je dis cours à trous, c'est un poly avec tout le cours sans les preuves (les trous).
avatar
Kachou
Niveau 1

Re: Organisation des cours en mathématiques

par Kachou le Dim 30 Juil 2017 - 22:23
l'année passée j'avais des secondes.
Je notais au tableau le cours. Mes élèves n'aimaient pas les cours projetés alors qu'au collège ils préféraient.
Mais fais attention à ne pas balancer tous le cours au tableau comme ça en projetant.
Tu dois amener chaque notion avant au fur et à mesure.
pour les DM j'en faisais un par mois c'est déjà énorme à corriger au lycée. pas forcément des gros DM, ça peut être 1 ou 2 exercices.
Vu que le sujet de mon mémoire était justement les DM, je me devais d'en faire pas mal.
Tu peux varier les sujets et en profiter pour donner des problèmes de la vie courante qui utilisent des maths. les élèves aiment bien et c'est sympa.
attention sur les cours à trous. C'est bien pour gagner du temps mais les élèves impriment moins bien (ils sont passifs) et les inspecteurs n'aiment pas trop. Ils préfèrent que les élèves écrivent.
pour certains cours, c'est tout de même pratique (si tu veux qu'une figure soit bien faite par exemple mais que tu ne veux pas passer 30 minutes à vérifier tous les cahiers).
bon courage !
pailleauquebec
Fidèle du forum

Re: Organisation des cours en mathématiques

par pailleauquebec le Lun 31 Juil 2017 - 23:00
Pour l'année de stage, il faut faire ce qu'on va te demander.
C'est simple, tu poses la question à ton tuteur, à ton inspecteur, et tu suis leurs conseils.

Après le stage il sera important de réfléchir.

Il y a autant de réponses que de profs et une bonne partie d'entre nous est persuadée de détenir la vérité.
En 10 ans j'ai testé de nombreuses méthodes et beaucoup fonctionnent (par exemple j'ai mis jusqu'à 50 notes par élèves dans l'année, une année, et j'ai aussi mis 3 notes par trimestre une autre année).

Il faut aussi penser efficacité : rapport entre le travail du prof et ce que les élèves en retirent.
Par exemple : si pour un gain modeste le prof s'épuise, il vaut mieux utiliser son énergie ailleurs.

Une question de fond est : doit on garder son énergie pour faire classe ou pour préparer/corriger ?

Actuellement je limite au maximum les corrections pour avoir le plus d'énergie pour faire cours (improviser, adapter, écrire au tableau) et faire des recherches de fond à la maison.

D'autres seront en pilotage automatique (power point) en classe et utiliseront leur énergie à la maison pour les corrections.

Enfin il faut trouver une position modérée et éviter les positions radicales (du genre je ne fais plus aucune évaluation ou je ne fais plus de cours uniquement des exos,...).

_________________
www.reformeducollege.fr
Chouchou
Niveau 5

Re: Organisation des cours en mathématiques

par Chouchou le Mar 1 Aoû 2017 - 10:30
UTILE LE POSTE, je pique les réponses en tout cas..j'ai été contractuelle débutante et se sont des questions que je me suis posée en tout cas.

et je prépare le CAPES, donc toutes ces remarques seront utiles pour l'année de stage !

et pendant mon année de contractuelle, j'ai été tutorée et on peut te reprocher de ne pas mettre en oeuvre les conseils de la tutrice alors que les conseils sont très vastes..L'année de stage = année ou il faut être bon petit soldat en tout cas !!


Dernière édition par Hélips le Mar 1 Aoû 2017 - 13:51, édité 1 fois (Raison : fusion de posts successifs.)
avatar
Niang973
Habitué du forum

Re: Organisation des cours en mathématiques

par Niang973 le Mar 1 Aoû 2017 - 13:44
@pailleauquebec a écrit:
Il y a autant de réponses que de profs et une bonne partie d'entre nous est persuadée de détenir la vérité.
En 10 ans j'ai testé de nombreuses méthodes et beaucoup fonctionnent (par exemple j'ai mis jusqu'à 50 notes par élèves dans l'année, une année, et j'ai aussi mis 3 notes par trimestre une autre année).
je valide!
J'ai longtemps couru après le mythe de la pédagogie miracle: c'est à dire celle à même de faire réussir tous les élèves d'une classe ou tout du moins 90% .
Je plafonne à 75% sinistre constante macabre.

Bref l'année passée qui était mon année de T1 , je me suis tout simplement dit : et si je prenais juste plaisir à enseigner! J'ai fait ce qui me plaisait sans chercher le "rendement" , et bah pour le coup j'ai passé la meilleure année de ma carrière.

Mais quand tu es stagiaire tu ne peux pas faire ce qu'il te plait... Donc comme mentionné plus haut:
conseil n°1 : ne te fais pas remarquer
conseil n°2 : si l'on doit te remarquer ce doit justement être parce que tu es discret
conseil n°3 : le tuteur a toujours raison , et s'il a tort montre lui que tu n'as pas tort, et peut-être qu'il verra que tu as raison ...
conseil n°4 : si malgré ces conseils tu n'es pas titularisé , et bien pas de bol, c'est la faute à "pas de chance".
dernier conseil: croise les fesses et serre les doigts :aaq:

_________________
L'amour c'est comme l'arithmétique : ça commence par un Bézout, on s'envoie Euler dans Lagrange, et ça finit par des Gauss
mon CV:
Deug MIAS, Licence EEA, Maitrise EEA, Master Télécom, Licence Droit, Master MEEF    
2008-2009: (28310) : Prof de techno : 6e , 5e , 4e , 3e
2009-2010: (97354) : Prof de techno : 6e , 3e -- Prof d'SVT: 4e -- Documentaliste
2010-2011: (97354) : Prof de techno : 6e , 5e , 4e , 3e -- Prof d'SVT: 5e , 4e  -- Prof de Maths: 4e
2011-2012: (97351) : Prof de techno : 3e -- Prof d'SVT: 4e , 3e
2012-2013: (97351) : Prof de Maths : 6e , 5e , 4e , 3e
2013-2014: (43400) : Prof de Maths : 3e , 2nde , 1eSTMG , 1eES
2014-2015: (63600) : Prof de Maths : 6e , 5e , 4e , 3e
2015-2016: (78100) : Prof de Maths : 5e
2016-2017: (97660) : Prof de Maths : 6e, 5e, 4e
2017-2018: (97660) : Prof de Maths : 5e, 3e
2018-2019: (97630) : Prof de Maths : 2nde, 1eSTMG
Badiste75
Niveau 9

Re: Organisation des cours en mathématiques

par Badiste75 le Mar 1 Aoû 2017 - 14:01
Tu fais réussir 75 % des élèves? Ça dépend ce que t'entends par "réussir". Perso en étant optimiste, j'en fais réussir 20, 25 % à tout casser. Les notes de bac en TS par exemple ne sont pas mauvaises (en tout cas largement supérieures à 10 en moyenne) mais on sait tous comment c'est noté (et qu'en Métropole le sujet est souvent plus simple). Si réussir c'est avoir le bac, alors oui je fais réussir mes élèves. Par contre, des élèves solides en maths pour les années futures, très (trop?) peu. Tout dépend des évaluations aussi. Avec la méthode Antibi on casse le thermomètre, donc évidemment personne n'est malade ou presque. Sauf que la réalité c'est la constante macabre : on est dans les choux en maths sur le plan international, toutes les études abondent en ce sens et ça ne s'arrange pas, au contraire. Donc il faut des évaluations exigentes, avec un barême honnête, et là la bonne note est une vraie preuve de réussite.
Chouchou
Niveau 5

Re: Organisation des cours en mathématiques

par Chouchou le Mar 1 Aoû 2017 - 14:15
Mais quand tu es stagiaire tu ne peux pas faire ce qu'il te plait... Donc comme mentionné plus haut:
conseil n°1 : ne te fais pas remarquer
conseil n°2 : si l'on doit te remarquer ce doit justement être parce que tu es discret
conseil n°3 : le tuteur a toujours raison , et s'il a tort montre lui que tu n'as pas tort, et peut-être qu'il verra que tu as raison ...
conseil n°4 : si malgré ces conseils tu n'es pas titularisé , et bien pas de bol, c'est la faute à "pas de chance".
dernier conseil: croise les fesses et serre les doigts aaq

Même quand tu es contractuel..c'est pareil !
avatar
Niang973
Habitué du forum

Re: Organisation des cours en mathématiques

par Niang973 le Mar 1 Aoû 2017 - 18:08
@Badiste75 a écrit:Tu fais réussir 75 % des élèves? Ça dépend ce que t'entends par "réussir". Perso en étant optimiste, j'en fais réussir 20, 25 % à tout casser. Les notes de bac en TS par exemple ne sont pas mauvaises (en tout cas largement supérieures à 10 en moyenne) mais on sait tous comment c'est noté (et qu'en Métropole le sujet est souvent plus simple). Si réussir c'est avoir le bac, alors oui je fais réussir mes élèves. Par contre, des élèves solides en maths pour les années futures, très (trop?) peu. Tout dépend des évaluations aussi. Avec la méthode Antibi on casse le thermomètre, donc évidemment personne n'est malade ou presque. Sauf que la réalité c'est la constante macabre : on est dans les choux en maths sur le plan international, toutes les études abondent en ce sens et ça ne s'arrange pas, au contraire. Donc il faut des évaluations exigentes, avec un barême honnête, et là la bonne note est une vraie preuve de réussite.

Belle remarque! j'entends par "réussir" le fait de "donner envie aux élèves de faire les maths par plaisir". Donc bien entendu c'est indépendamment des notes.
J'ai des élèves qui ont moins de 9 de moyenne mais que j'ai vu commencer à "s'éclater" à faire des maths ! aai  Je suis en REP+ dans une académie où 60% des élèves ne maitrisent pas le français en fin de collège , donc effectivement mon "réussir" est très spécifique à mon contexte :mdr3:

@Chouchou a écrit:Mais quand tu es stagiaire tu ne peux pas faire ce qu'il te plait... Donc comme mentionné plus haut:
conseil n°1 : ne te fais pas remarquer
conseil n°2 : si l'on doit te remarquer ce doit justement être parce que tu es discret
conseil n°3 : le tuteur a toujours raison , et s'il a tort montre lui que tu n'as pas tort, et peut-être qu'il verra que tu as raison ...
conseil n°4 : si malgré ces conseils tu n'es pas titularisé , et bien pas de bol, c'est la faute à "pas de chance".
dernier conseil: croise les fesses et serre les doigts :aaq:

Même quand tu es contractuel..c'est pareil !
Mais les contractuels n'ont pas de tuteur! Leur seule épée Damoclès c'est l'IPR (et ses conseillers péda)

_________________
L'amour c'est comme l'arithmétique : ça commence par un Bézout, on s'envoie Euler dans Lagrange, et ça finit par des Gauss
mon CV:
Deug MIAS, Licence EEA, Maitrise EEA, Master Télécom, Licence Droit, Master MEEF    
2008-2009: (28310) : Prof de techno : 6e , 5e , 4e , 3e
2009-2010: (97354) : Prof de techno : 6e , 3e -- Prof d'SVT: 4e -- Documentaliste
2010-2011: (97354) : Prof de techno : 6e , 5e , 4e , 3e -- Prof d'SVT: 5e , 4e  -- Prof de Maths: 4e
2011-2012: (97351) : Prof de techno : 3e -- Prof d'SVT: 4e , 3e
2012-2013: (97351) : Prof de Maths : 6e , 5e , 4e , 3e
2013-2014: (43400) : Prof de Maths : 3e , 2nde , 1eSTMG , 1eES
2014-2015: (63600) : Prof de Maths : 6e , 5e , 4e , 3e
2015-2016: (78100) : Prof de Maths : 5e
2016-2017: (97660) : Prof de Maths : 6e, 5e, 4e
2017-2018: (97660) : Prof de Maths : 5e, 3e
2018-2019: (97630) : Prof de Maths : 2nde, 1eSTMG
avatar
Fenrir
Niveau 8

Re: Organisation des cours en mathématiques

par Fenrir le Lun 7 Aoû 2017 - 23:21
@Niang973 a écrit:Mais les contractuels n'ont pas de tuteur! Leur seule épée Damoclès c'est l'IPR (et ses conseillers péda)

Officiellement, oui. Certains CDE cependant organisent un tutorat par l'équipe pédagogique quand un nouveau contractuel débarque, parfois c'est l'équipe qui le fait de son propre chef. Je l'ai vu plusieurs fois et je sais que les contractuels concernés ont apprécié.

_________________
À quoi bon mettre son pédigrée, on est partis pour 40 ans
TITAC
Niveau 1

Re: Organisation des cours en mathématiques

par TITAC le Jeu 17 Aoû 2017 - 21:07
Bonsoir,

Selon les inspecteurs, les DM doivent être court et fréquents.
hyperbole
Niveau 5

Re: Organisation des cours en mathématiques

par hyperbole le Ven 18 Aoû 2017 - 8:39
Cela dépend sans doute des inspecteurs mais chez nous la consigne est effectivement de proposer des DM fréquents voire très fréquents, courts, avec au moins une question abordable pour tous les élèves (en collège reproduction de figure, par exemple : on peut donner un exo du bouquin où un schéma est fourni et demander en question supplémentaire au DM de faire la figure, éventuellement avec une échelle. Les inspecteurs apprécient qu'on utilise le bouquin en rajoutant une consigne. En lycée, je suis plus perplexe quant à la possibilité de donner un DM avec question abordables pour tous...).
Pour la correction, le prof n'a pas obligation de tous les ramasser et corriger : dans le lycée de mes enfants, une collègue a une urne dans sa salle et tire au sort quelques noms pour chaque DM : au final un élève peut ne pas être corrigé du trimestre, ou l'être à chaque fois, je ne me verrais pas appliquer ça en collège mais pour le lycée ça m'a paru pas mal du tout (si on corrige les élèves à tour de rôle, ceux qui ont été corrigés au 1er DM peuvent se dispenser des suivants jusqu'à ce que leurs camarades aient été corrigés aussi), donc le côté aléatoire me semble bien vu, et puis si l'inspecteur grogne, faut prendre l'air ingénu et dire qu'on pensait que ça permettait de faire vivre les probas en classe  

Question aux collègues qui ne notent pas du tout les DM : vous ne finissez pas l'année avec la moitié de la classe qui ne les fait plus ?
C'est ce qu'il m'est arrivé : pourtant moi aussi je reprenais un exo ou des questions du DM au contrôle suivant
Depuis, je renote les DM, et je mets 0 à tous ceux qui n'ont pas rendu, visible sur Pronote, et le lendemain, j'ai plein d'élèves paniqués qui viennent me supplier d'accepter leur copie et d'enlever le 0, ce que je fais bien sûr (en général j'enlève 10% des points max pour retard, donc un DM sur 5, j'enlève 0,5).

Cela dit, je suis d'accord que les notes sont injustes, donc j'explique clairement aux élèves et aux parents en début d'année que je ne note pas du tout les DM comme les contrôles : je note la recherche et non la justesse des réponses.
Je peux mettre tous les points à un élève qui rédige bien, phrase pour dire ce qu'il cherche, calculs, phrase réponse, qu'il est parti des données, a cité une propriété, bref, même si ses réponses sont fausses et qu'il n'a rien compris, qu'il oublie les carrés dans Pythagore, fait n'importe quoi avec Thalès, il peut quand même avoir tous les points, et comme appréciation "Tu n'as pas compris la leçon, à retravailler avant le test !".
Au début ça les déconcerte, puis ils comprennent le truc et à part quelques très faibles qui sont tellement heureux d'avoir eu 10/10 à un DM qu'ils ont fait seuls et qui n'écoutent pas mes mises en garde, ne les lisent pas non plus, et décidément ne comprennent pas qu'ils n'ont rien compris, généralement le message passe...

_________________
Karine, maths, collège
kaktus65
Niveau 5

Re: Organisation des cours en mathématiques

par kaktus65 le Ven 18 Aoû 2017 - 18:50
Collège : Je fais environ 3 DM par trimestre, notamment sur les chapitres les plus importants (proportionnalité en tête) et je leur laisse 10 jours. Ils peuvent venir me voir pendant une heure bien particulière où je fais systématiquement des TD, exercices de révisions (voire du scratch si les ordinateurs le permettent :p ), là où les élèves sont autonomes.
Je les aide, les conseille, voire leur donne la réponse si je juge que le travail a été bien fait. Et évidement, je tiens compte de la démarche sur la note finale.
Je note les DM à un coef faible mais cela fait toujours bien d'en avoir une bonne en maths.
Cela fonctionne assez bien jusqu'à présent.

Lycée : en Seconde, j'oriente rapidement les DM en fonction des voeux d'orientation des élèves (S / ES-filière technologique/ Pro), ils apprécient même s'il y a toujours des filous et des feignasses. Ils sont notés (ben oui, je fais des efforts il me semble) et 0 pour ceux qui ne rendent rien.
Le coef est faible mais j'en tiens compte dans mes appréciations notamment en filière technologique et professionnelle qui est très importante, plus que la moyenne.
Contenu sponsorisé

Re: Organisation des cours en mathématiques

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum