Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
William Foster
Neoprof expérimenté

Re: Question mathématique : agrandissement / réduction VS homothétie

par William Foster le Mar 26 Sep 2017 - 23:19
@ben2510 a écrit:M'ouais.
Tu parles de nombre à deux chiffres, les miens ont des problèmes avec des nombres à un chiffre.
On dirait un remake de l'Arme Fatale 3, la scène de la comparaison des cicatrices abi
avatar
ben2510
Neoprof expérimenté

Re: Question mathématique : agrandissement / réduction VS homothétie

par ben2510 le Mar 26 Sep 2017 - 23:33
Mais avant la scène des cicatrices.
Plutôt la scène avec les tripes à l'air.

_________________
On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres : mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison. Henri Poincaré  La notion d'équation différentielle est le pivot de la conception scientifique du monde. Vladimir Arnold
avatar
ycombe
Modérateur

Re: Question mathématique : agrandissement / réduction VS homothétie

par ycombe le Mar 26 Sep 2017 - 23:45
@ben2510 a écrit:M'ouais.
Tu parles de nombre à deux chiffres, les miens ont des problèmes avec des nombres à un chiffre.
Mes sixièmes sont arrivés en disant qu'un nombre, ça a toujours au moins deux chiffres. Sinon, c'est un chiffre pas un nombre.

_________________
Assurbanipal: "Passant, mange, bois, divertis-toi ; tout le reste n’est rien".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Question mathématique : agrandissement / réduction VS homothétie

par JPhMM le Mar 26 Sep 2017 - 23:48
J'ai le problème tous les ans.
Ils me racontent que les chiffres sont 0, 1, 2, ..., 8, 9 ; et que les nombres sont 10, 11, 12, 13, etc.


_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke
avatar
ben2510
Neoprof expérimenté

Re: Question mathématique : agrandissement / réduction VS homothétie

par ben2510 le Mar 26 Sep 2017 - 23:55
Et les mots d'une lettre n'existent pas non plus ?
Bon il y a a et y, c'est tout. Oups désolé d'avoir oublié c et d. J'ai oublié j aussi. L'article l, aussi. Ca m'embête d'être distrait comme ça (n'en parlons plus). S'excuser ne suffira pas en t'en tirer !

Bilan : a, c, d, j, l, m, n, s, t, y. Pile-poil 10 :-)

_________________
On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres : mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison. Henri Poincaré  La notion d'équation différentielle est le pivot de la conception scientifique du monde. Vladimir Arnold
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Question mathématique : agrandissement / réduction VS homothétie

par JPhMM le Mer 27 Sep 2017 - 0:09
@ben2510 a écrit:Et les mots d'une lettre n'existent pas non plus ?
Si si, et d'ailleurs c'est ainsi que je commence maintenant.

Pas plus tard que la semaine dernière "Il y a des bavards dans cette classe" fut écrit au tableau, et moi de leur demander ce qu'était "a" dans cette phrase, etc.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke
avatar
ben2510
Neoprof expérimenté

Re: Question mathématique : agrandissement / réduction VS homothétie

par ben2510 le Mer 27 Sep 2017 - 7:28
C'est ce que je faisais aussi lorsque j'avais des sixièmes, avant de migrer vers le lycée.

_________________
On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres : mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison. Henri Poincaré  La notion d'équation différentielle est le pivot de la conception scientifique du monde. Vladimir Arnold
Badiste75
Niveau 9

Re: Question mathématique : agrandissement / réduction VS homothétie

par Badiste75 le Mer 27 Sep 2017 - 12:29
Je viens d'entamer les configurations du plan, sand repérage pour l'instant, histoire de voir un peu les acquis du collège à ce sujet. En une heure, j'ai fait deux malheureux exos car j'ai passé du temps à réexpliquer les notations, l'intérêt des codages, de ne pas se placer dans des cas particuliers, qu'on raisonnerait sur des figures à main levée, qu'en Seconde on rédigeait autrement qu'avec le "on sait que, or, donc", qu'on n'attendait plus qu'on cite la propriété mais que l'objectif était plutôt des démos à plusieurs pas portant sur l'ensemble des propriétés vues au collège, donc l'objectif est surtout de trouver la bonne figure et la bonne propriété qui permet d'aboutir. Certains ont des idées intéressantes mais peu arrivent à décomposer le problème en sous problèmes. Certains disent que ça marche forcément, sans utiliser des théorèmes rigoureusement. Là encore, à l'oral, en classe, tout va bien. Mais je m'attends au pire aux évaluations car pas assez de maîtrise des propriétés et du concept de démonstration en géométrie. À suivre.
archeboc
Expert spécialisé

Re: Question mathématique : agrandissement / réduction VS homothétie

par archeboc le Mer 27 Sep 2017 - 14:56
@ben2510 a écrit:
@William Foster a écrit:Elève B : Bah 9 x 4 = 36, j'écris 6 et je retiens 3, puis 9 x 1 = 1, et 1 + 3 = 4, donc ça fait 46 !
M'ouais.
Tu parles de nombre à deux chiffres, les miens ont des problèmes avec des nombres à un chiffre.

Ce que raconte William Foster, ce n'est même pas la multiplication à un chiffre.

_________________
Pour des raisons de commodité nous utilisons dans nos analyses un classement des élèves en « bons », « moyens » et « faibles » qui n'est valable qu'à l'intérieur de chaque classe ou dans des classes de même type. En fait, les élèves que nous appelons « bons » sont plutôt des élèves moyens, les « moyens » des élèves plutôt faibles et les « faibles » des élèves en grande difficulté.
van Zanten Agnès. Le quartier ou l'école ? Déviance et sociabilité adolescente dans un collège de banlieue . In: Déviance et société. 2000 - Vol. 24 - N°4. Les désordres urbains : regards sociologiques. pp. 377-401. note 3


Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum