Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
laMiss
Expert spécialisé

Re: Jour de carence : quelques questions pratiques

par laMiss le Ven 15 Déc 2017 - 11:06
@missaudrey a écrit:Puisque la plupart du temps, nos maladies hivernales ont été transmises par nos élèves, je crois que je vais me payer le culot, la prochaine fois, de déclarer cela en accident de service (c'est le nom pour un accident du travail chez nous les fonctionnaires), arguant du fait que si je n'avais pas eu à venir travailler, jamais je n'aurais été malade. On verra. Si cela ne passe pas, autant rentabiliser mon arrêt par un arrêt de 15 jours par exemple.

Tu nous tiendras au courant de ton expérimentation mais c'est mal parti car impossible à prouver.
Déjà que tous les accidents du travail ne sont pas reconnus facilement...
lisa81
Niveau 5

Re: Jour de carence : quelques questions pratiques

par lisa81 le Ven 15 Déc 2017 - 11:59
@missaudrey a écrit:Puisque la plupart du temps, nos maladies hivernales ont été transmises par nos élèves, je crois que je vais me payer le culot, la prochaine fois, de déclarer cela en accident de service (c'est le nom pour un accident du travail chez nous les fonctionnaires), arguant du fait que si je n'avais pas eu à venir travailler, jamais je n'aurais été malade. On verra. Si cela ne passe pas, autant rentabiliser mon arrêt par un arrêt de 15 jours par exemple.

A ce sujet je ne comprends pas que la vaccination contre la grippe ne nous soit pas proposée ( surtout à partir d'un certain âge ).
avatar
nico robin
Niveau 3

Jour de carence : questions pratiques

par nico robin le Mer 3 Jan 2018 - 15:01
Bonjour à tous,

Je ne suis pas sûre d'avoir bien compris les conséquences de ce jour de carence.

Perd-on bien 1/20 de son salaire dès le 1er arrêt maladie ou bien est-ce au 2ème arrêt ?
Que risque-t-on si on s'arrange avec son établissement pour rattraper les heures ratées pendant son absence ?
Est-ce que le lycée est obligé de déclarer notre absence pour que nos collègues qui nous remplacent soient payés ?
Quels moyens existent-ils de ne pas perdre d'argent ? Peut-on obtenir une dérogation si on a une maladie chronique ou une santé fragile ? Dans ce cas, comment s'y prendre ?

Merci Smile
avatar
DH
Monarque

Re: Jour de carence : quelques questions pratiques

par DH le Mer 3 Jan 2018 - 15:16
Et question subsidiaire doit-on aller chez son médecin puisque de toute façon on perd une journée de salaire?
avatar
henriette
Médiateur

Re: Jour de carence : quelques questions pratiques

par henriette le Mer 3 Jan 2018 - 15:18
Avec un AM, tu as un motif d'absence, sinon, cela peut être considéré comme une absence injustifiée/abandon de poste, je pense.

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
avatar
Peterop
Niveau 5

Re: Jour de carence : quelques questions pratiques

par Peterop le Mer 3 Jan 2018 - 15:25
@nico robin a écrit:Bonjour à tous,

Je ne suis pas sûre d'avoir bien compris les conséquences de ce jour de carence.

Perd-on bien 1/20 de son salaire dès le 1er arrêt maladie ou bien est-ce au 2ème arrêt ?
Que risque-t-on si on s'arrange avec son établissement pour rattraper les heures ratées pendant son absence ?
Est-ce que le lycée est obligé de déclarer notre absence pour que nos collègues qui nous remplacent soient payés ?
Quels moyens existent-ils de ne pas perdre d'argent ? Peut-on obtenir une dérogation si on a une maladie chronique ou une santé fragile ? Dans ce cas, comment s'y prendre ?

Merci Smile

Le jour de carence s'applique au 1er arrêt.
Il est possible de s'arranger pour rattraper les heures, cela se fait dans le privé (on peut s'arranger pour bouger le repos sur le jour d'arrêt maladie) mais ça sera au bon vouloir de l'administration.
Pour les remplacements, le paiement se fait en HSE, il faudra donc que l'établissement ait des HSE pour pouvoir payer le remplacement ...
Il n'y a pas de dérogation possible. https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F13861

Il vaut mieux avoir un arrêt maladie qu'avoir une absence injustifiée (qui je pense peut porter préjudice à l'enseignant...)

_________________
2013-2014 - CAD2 : 2 5ème, 2 3ème
2014-2015 - Stagiaire : 4 2nde
2015-2016 - T1 - TZR :  8 5ème, 2 4ème
2016-2017 - T2 :  5 6ème, 6 5ème, 2 4ème, 2 3ème
2017-2018 - T3 : 2 2nde, 1 1èreS, 1 1èreES
2018-2019 - T4 : 1 2nde, 1 1èreS, 1 TSTI2D
Sallustius
Niveau 5

Re: Jour de carence : quelques questions pratiques

par Sallustius le Mer 3 Jan 2018 - 15:34
ne peut-on pas demander à nos syndicats de faire pression pour faire reconnaître certaines pathologies comme des maladies professionnelles, non concernées pas le délai de carence ? Parce que quand on attrape la gale, la scarlatine ou autre joyeuseté au boulot car exposés à toute une population, ce n'est quand même pas très normal de se voir en plus reprocher son absence. Il y a une grille des maladies pro pour le milieu hospitalier, pourquoi pas pour les profs ?
avatar
ycombe
Modérateur

Re: Jour de carence : quelques questions pratiques

par ycombe le Mer 3 Jan 2018 - 15:38
Je viens de discuter avec quelqu'un de la MGEN. Pas de prise en charge annoncée par la mutuelle pour l'instant.

Par contre, pour eux (qui sont sous statut privé), les trois jours de carence sont pris en charge par l'employeur à partir de 6 mois d'ancienneté.



_________________
Assurbanipal: "Passant, mange, bois, divertis-toi ; tout le reste n’est rien".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".
avatar
Poupoutch
Neoprof expérimenté

Re: Jour de carence : quelques questions pratiques

par Poupoutch le Mer 3 Jan 2018 - 15:40
Le jour de carence s'applique dès le 1er arrêt, et pour tous les arrêts de travail initiaux : Si tu es arrêté(e) une semaine pour grippe, ou 15 jours pour une pathologie plus grave, tu perdras le premier jour de ton arrêt de travail. Si, au bout de 8 ou 15 jours, tu n'es pas guéri(e), alors il faudra retourner voir le médecin avant la fin de l'arrêt précédent, pour qu'il te fasse une prolongation. Dans le cas où il existe entre tes deux arrêts plus de 48h où tu n'as plus été couvert(e) par l'arrêt maladie, alors le 1er jour du nouvel arrêt sera lui aussi un jour de carence (soit 1/30, c'est déjà bien assez) ; sous moins de 48h, on peut faire une prolongation.
En toute logique, je ne pense pas que l'arrangement que tu proposes soit possible pour des arrêts excédant un jour : cela voudrait dire que concrètement, l'administration te fait une fleur uniquement sur le jour de carence. De plus, je ne suis pas certaine que proposer de rattraper ses arrêts maladie, fussent-ils courts, soit une idée lumineuse pour améliorer notre situation. La conséquence, si beaucoup de fonctionnaires appliquaient cette idée, serait de demander systématiquement le rattrapage des arrêts maladie.
Il faut également penser que de plus en plus de médecins télétransmettent les arrêts aux caisses, en particulier pour le régime général (donc, je crois, pour les contractuels?).
Oui, le lycée est obligé de déclarer votre absence pour maladie. A plus forte raison si cette absence est assez longue pour nécessiter un remplacement (Robien si vos collègues les acceptent ou TZR s'il y en a de disponibles).
Il n'y a pas de moyens de ne pas perdre d'argent, et c'est bien ce qui fait l'iniquité de cette mesure ; quel que soit le motif de l'absence, il donnera lieu à un jour de carence, que vous ayez une grippe, une dépression, une fracture ou quoi que ce soit, hormis si vous êtes reconnu en ALD (pour les cancers, par exemple). Dans ce cas, seul le premier des arrêts liés à la maladie en question donne lieu à carence ; les arrêts suivants, pour 3 ans, sont exonérés de la carence s'ils sont en rapport avec la maladie (case à cocher par le médecin). Il existe également des conditions particulières pour les congés liés à la grossesse. (attention, toutefois, si vous êtes en ALD pour cancer, il y aura quand même une carence si vous êtes arrêté pour une grippe). Liste des ALD ici.
DH, pour les arrêts d'une journée, c'est ce que nous faisions dans la boîte où je travaillais : on prenait, à la place, un RTT, des heures de récupération ou un congé payé (on le faisait jusqu'à 3 jours, puisqu'il y a 3 jours de carence dans le privé). Concrètement, j'imagine que si on ne le fait pas à répétition, ce n'est pas dramatique, en particulier si l'administration est conciliante. Légalement, en revanche, ce n'est pas tenable, donc pas vraiment recommandé, ne serait-ce que pour des questions d'assurance.

_________________
Es ist nicht deine Schuld, dass die Welt ist wie sie ist. Es wär nur deine Schuld wenn sie so bleibt...
avatar
mathmax
Neoprof expérimenté

Re: Jour de carence : quelques questions pratiques

par mathmax le Mer 3 Jan 2018 - 16:08
Pour ne pas subir de perte de revenu, tu peux proposer de faire des remplacements de collègues et te faire payer en HSE. Dans mon établissement il est assez facile de trouver 2 ou 3 heures ainsi ( 2 ou 3 HSE suffisent pour récupérer le 1/30 perdu ) lorsque des collègues sont en formation, sorties ou convoqués pour examen. D'après ce que j'ai constaté, les CdE obtiennent assez facilement des HSE pour ce motif, il faudrait vérifier si c'est partout le cas. Ce n'est pas satisfaisant mais quand même plus que de chercher à rattraper toutes les heures si tu as été malade un jour où tu as 6 heures de cours.

_________________
« Les machines un jour pourront résoudre tous les problèmes, mais jamais aucune d'entre elles ne pourra en poser un !  »
    Albert Einstein
avatar
Zazk
Fidèle du forum

Re: Jour de carence : quelques questions pratiques

par Zazk le Mer 3 Jan 2018 - 16:08
J'ai un médecin qui n'arrête que très rarement et qui est souvent "surbookée". (Ne me demandez pas d'en changer, nous sommes dans un désert médical et les autres médecins ne prennent plus "de nouveaux clients"...). Bref, que peut-on me reprocher si je suis absente une journée sans attestation du médecin ? Abandon de poste ? Mais si j'ai prévenu que je ne venais pas et si je reviens le lendemain, c'est un peu exagéré, non ?
En tout cas, cette journée de carence qui nous sera toujours retirée est bien une injustice...
avatar
mathmax
Neoprof expérimenté

Re: Jour de carence : quelques questions pratiques

par mathmax le Mer 3 Jan 2018 - 16:21
Je ne pense pas que tu risques grand chose dans ce cas, sauf cas particulier de chef psychopathe.Si on commence à demander des sanctions contre un enseignant absent une journée sans avoir pu voir un médecin, les CAPA vont vite être surchargées !


Dernière édition par mathmax le Mer 3 Jan 2018 - 16:27, édité 1 fois

_________________
« Les machines un jour pourront résoudre tous les problèmes, mais jamais aucune d'entre elles ne pourra en poser un !  »
    Albert Einstein
Matheod
Niveau 9

Re: Jour de carence : quelques questions pratiques

par Matheod le Mer 3 Jan 2018 - 16:23
Je rappelle juste que l'abandon de poste c'est que en cas de plusieurs jours consécutifs. Quelqu'un qui vient travailler un jour sur deux n'est pas en abandon de poste. Quelqu'un qui vient 1h chaque matin puis qui part n'est pas en abandon de poste. https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F13322

Bien évidemment vous vous exposez à d'autres sanctions, mais ce n'est pas un abandon de poste.
avatar
neocdt
Habitué du forum

Re: Jour de carence : quelques questions pratiques

par neocdt le Mer 3 Jan 2018 - 16:29
@mathmax a écrit:Pour ne pas subir de perte de revenu, tu peux proposer de faire des remplacements de collègues et te faire payer en HSE. Dans mon établissement il est assez facile de trouver 2 ou 3 heures ainsi ( 2 ou 3 HSE suffisent pour récupérer le 1/30 perdu ) lorsque des collègues sont en formation, sorties ou convoqués pour examen. D'après ce que j'ai constaté, les CdE obtiennent assez facilement des HSE pour ce motif, il faudrait vérifier si c'est partout le cas. Ce n'est pas satisfaisant mais quand même plus que de chercher à rattraper toutes les heures si tu as été malade un jour où tu as 6 heures de cours.
Je confirme (acad de Lille), chaque fin de mois je fais le bilan des heures remplacées et demande au rectorat de réabonder en conséquence, ce qu'il fait scrupuleusement...

Notre enveloppe HSE est donc réapprovisionné mensuellement en fonction des remplacements.

_________________
“Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait.”
avatar
Poupoutch
Neoprof expérimenté

Re: Jour de carence : quelques questions pratiques

par Poupoutch le Mer 3 Jan 2018 - 16:52
@mathmax a écrit:Pour ne pas subir de perte de revenu, tu peux proposer de faire des remplacements de collègues et te faire payer en HSE. Dans mon établissement il est assez facile de trouver 2 ou 3 heures ainsi ( 2 ou 3 HSE suffisent pour récupérer le 1/30 perdu ) lorsque des collègues sont en formation, sorties ou convoqués pour examen. D'après ce que j'ai constaté, les CdE obtiennent assez facilement des HSE pour ce motif, il faudrait vérifier si c'est partout le cas. Ce n'est pas satisfaisant mais quand même plus que de chercher à rattraper toutes les heures si tu as été malade un jour où tu as 6 heures de cours.
Cela revient quand même toujours à se tirer une balle dans le pied... Ça reste une manière détournée de demander à "rattraper" son arrêt maladie !
Sans compter que je n'aimerais pas qu'un collègue prenne ma classe dès que je suis absente pour formation ou examen et que je ne vois pas en quoi cela serait productif...

_________________
Es ist nicht deine Schuld, dass die Welt ist wie sie ist. Es wär nur deine Schuld wenn sie so bleibt...
avatar
neocdt
Habitué du forum

Re: Jour de carence : quelques questions pratiques

par neocdt le Mer 3 Jan 2018 - 17:04
@Poupoutch a écrit:
@mathmax a écrit:Pour ne pas subir de perte de revenu, tu peux proposer de faire des remplacements de collègues et te faire payer en HSE. Dans mon établissement il est assez facile de trouver 2 ou 3 heures ainsi ( 2 ou 3 HSE suffisent pour récupérer le 1/30 perdu ) lorsque des collègues sont en formation, sorties ou convoqués pour examen. D'après ce que j'ai constaté, les CdE obtiennent assez facilement des HSE pour ce motif, il faudrait vérifier si c'est partout le cas. Ce n'est pas satisfaisant mais quand même plus que de chercher à rattraper toutes les heures si tu as été malade un jour où tu as 6 heures de cours.
Cela revient quand même toujours à se tirer une balle dans le pied... Ça reste une manière détournée de demander à "rattraper" son arrêt maladie !
Sans compter que je n'aimerais pas qu'un collègue prenne ma classe dès que je suis absente pour formation ou examen et que je ne vois pas en quoi cela serait productif...
Dans mon établissement, les remplacements en "interne" sont très courants et les collègues très demandeurs... ça met tout simplement du beurre dans les épinards (et je ne parle même pas de jour de carence...).

Et quand un collègue remplace, ce n'est pas pour faire cours dans la discipline du prof absent, mais pour faire cours dans sa propre discipline... Donc, oui, c'est productif... non pas pour la personne absente, mais pour le remplaçant !

_________________
“Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait.”
avatar
nico robin
Niveau 3

Re: Jour de carence : quelques questions pratiques

par nico robin le Mer 3 Jan 2018 - 17:19
Merci à tous pour vos réponses Smile

J'avais demandé à ma responsable syndicale de me renseigner, mais elle ne comprenait pas vraiment mes questions et ne voyait où était le problème dans la perte de salaire !
Elle m'avait dit que la perte serait de 1/20, soit pour moi une perte de 95 euros pour un jour d'absence (sachant que je suis absente 2 ou 3 fois par an pour une durée d'une demi-journée ou un ou deux jours).

Dans mon établissement, il n'y a pas de permanence. Si je suis absente, ce sont mes collègues qui prennent mes élèves. Les élèves ne restent pas, autant que faire se peut, sans prof.
avatar
Jenny
Modérateur

Re: Jour de carence : quelques questions pratiques

par Jenny le Mer 3 Jan 2018 - 17:19
C'est un 1/30 pas 1/20.
avatar
sansara
Modérateur

Re: Jour de carence : quelques questions pratiques

par sansara le Mer 3 Jan 2018 - 17:20
@nico robin a écrit:Merci à tous pour vos réponses Smile

J'avais demandé à ma responsable syndicale de me renseigner, mais elle ne comprenait pas vraiment mes questions et ne voyait où était le problème dans la perte de salaire !
Elle m'avait dit que la perte serait de 1/20, soit pour moi une perte de 95 euros pour un jour d'absence (sachant que je suis absente 2 ou 3 fois par an pour une durée d'une demi-journée ou un ou deux jours).

Dans mon établissement, il n'y a pas de permanence. Si je suis absente, ce sont mes collègues qui prennent mes élèves. Les élèves ne restent pas, autant que faire se peut, sans prof.

C'est inquiétant, tout de même....
avatar
Maissa
Fidèle du forum

Re: Jour de carence : quelques questions pratiques

par Maissa le Mer 3 Jan 2018 - 17:35
@henriette a écrit:Avec un AM, tu as un motif d'absence, sinon, cela peut être considéré comme une absence injustifiée/abandon de poste, je pense.

Il suffit de remplir un document remis par le secrétariat ("Autorisation d'absence") en indiquant le motif : "Maladie". Ce document est le justificatif.
avatar
Thalia de G
Médiateur

Re: Jour de carence : quelques questions pratiques

par Thalia de G le Mer 3 Jan 2018 - 17:40
Topics fusionnés.

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie, et l'été un goût de cendres.
Soleil noir de mes mélancolies.
avatar
frimoussette77
Grand Maître

Re: Jour de carence : quelques questions pratiques

par frimoussette77 le Mer 3 Jan 2018 - 17:47
@Poupoutch a écrit:!
Sans compter que je n'aimerais pas qu'un collègue prenne ma classe dès que je suis absente pour formation ou examen et que je ne vois pas en quoi cela serait productif...
Si tu n'es pas là, cela n'est en rien gênant pour toi ...  J'ai du mal à concevoir que l'on puisse prendre en remplacement des classes inconnues mais prendre l'une des nôtres et avancer notre cours normalement, pourquoi pas ? Si cela se fait sur la base du volontariat ...
JayKew
Niveau 6

Re: Jour de carence : quelques questions pratiques

par JayKew le Mer 3 Jan 2018 - 18:36
@henriette a écrit:Avec un AM, tu as un motif d'absence, sinon, cela peut être considéré comme une absence injustifiée/abandon de poste, je pense.

Je ne vois pas en quoi ce serait considéré comme un abandon de poste, pour une absence d’un jour. 
Il suffit de prévenir qu’on est malade puis, lorsqu’on revient le demain, on passe au secrétariat du proviseur remplir une « autorisation d’absence » (motif: maladie). 

Le secrétariat fait ensuite remonter ça au rectorat. Intitule de s’enquiquiner à passer chez le toubib pour un AM qui ne sera pas pris en charge. Vous faites par ailleurs économiser une consultation à la Sécu. Et vous vous économisez à vous-même le déplacement (quand on passe une sale journée pour cause de Gastro, par exemple, on a mieux à faire à rester au lit se reposer toute la journée qu’à encombrer la salle d’attente d’un toubib. 

Mais bon, cette histoire de jour de carence est folle. Comme beaucoup l’ont dit déjà, c’est un non-sens. Plutôt que s'évertuer à essayer de remplacer ses jours de congé maladie, mieux vaut essayer de faire pression auprès des syndicats pour qu’ils fassent de la suppression du jour de carence l’une de leurs premières revendications. Sa suppression serait une mesure de santé publique, ni plus ni moins. Le reste, c’est du pipeau. 

Si votre syndicat est trop timide sur ce plan, changez-en. Si vous n’avez jamais été syndiqué, c’est le moment. Les raisons de faire valoir nos droits à de meilleures conditions de travail ne manquent pas... 

Personnellement, je suis scandalisé par l’évolution des ces conditions.


Dernière édition par JayKew le Mer 3 Jan 2018 - 18:44, édité 1 fois
avatar
ycombe
Modérateur

Re: Jour de carence : quelques questions pratiques

par ycombe le Mer 3 Jan 2018 - 18:42
La différence entre l'AM et l'autorisation d'absence risque d'être celle-là: une autorisation d'absence sera déduite de votre ancienneté alors qu'un AM ne le sera pas.


_________________
Assurbanipal: "Passant, mange, bois, divertis-toi ; tout le reste n’est rien".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".
JayKew
Niveau 6

Re: Jour de carence : quelques questions pratiques

par JayKew le Mer 3 Jan 2018 - 18:47
Déduite de votre ancienneté??? Que voulez-vous dire??? On vous prélève 1/30e et basta, tout comme pour un AM. Je répète, il suffit de faire une demande d’autorisation d’absence a posteriori, et c’est tout. La procédure a toujours existé et est tout à fait légale, sans incidence sur le décompte de votre « ancienneté »! Où avez-vous pris vos renseignements?!
avatar
lene75
Empereur

Re: Jour de carence : quelques questions pratiques

par lene75 le Mer 3 Jan 2018 - 18:56
J'ai déjà eu des autorisations d'absence qui n'apparaissent même pas dans i-prof, donc sans déduction de quoi que ce soit.

En revanche je ne sais pas si c'est propre à mon établissement parce que nous avons changé de CDE à la rentrée, mais maintenant (depuis la rentrée) on nous demande de transmettre les autorisations d'absence au moins 48h à l'avance et elles se font obligatoirement avec rattrapage (la case "sans rattrapage" n'existe plus). Donc pour maladie, ça me paraît compromis.

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...
Contenu sponsorisé

Re: Jour de carence : quelques questions pratiques

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum