Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Lefteris
Empereur

Re: Pourquoi ne faisons-nous pas une vraie grève ?

par Lefteris le Mer 13 Sep 2017 - 22:17
Pour ne pas trop perdre, mais en marquant les esprits, il faudrait des actions spectaculaires et symboliques . Comme on ne bloquera pas une autoroute ou un périph , pourquoi pas des journées mortes, par exemple un jour à chaque rentrée, ainsi qu'aux exams, jusqu'à ce qu'on nous écoute . 3 ou 4 jours dans l'année, mais visibles, médiatisés avec des mots d'ordre précis : salaires et conditions de travail (qui pèsent sur les recrutements actuellement) , retour de la discipline dans les établissements, remise des savoirs au centre des préoccupations, diplômes nationaux...
barèges
Neoprof expérimenté

Re: Pourquoi ne faisons-nous pas une vraie grève ?

par barèges le Mer 13 Sep 2017 - 22:23
Et l'envoi par chaque enseignant d'une lettre au ministère, proposé par e-wanderer ?
avatar
Lefteris
Empereur

Re: Pourquoi ne faisons-nous pas une vraie grève ?

par Lefteris le Mer 13 Sep 2017 - 22:24
@barèges a écrit:Et l'envoi par chaque enseignant d'une lettre au ministère, proposé par e-wanderer ?
Pourquoi pas, en plus...

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble".
(F. Robine , penseure moderne,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013, par la stratégie du puzzle).

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celles des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet (autre penseur, mais ancien et périmé)
avatar
Robin54
Niveau 6

Re: Pourquoi ne faisons-nous pas une vraie grève ?

par Robin54 le Mer 13 Sep 2017 - 22:43
Pas seulement une, mais au moins 3 !!
barèges
Neoprof expérimenté

Re: Pourquoi ne faisons-nous pas une vraie grève ?

par barèges le Mer 13 Sep 2017 - 22:54
@Robin54 a écrit:Pas seulement une, mais au moins 3 !!
Une, avec accusé de réception Twisted Evil diable
avatar
titrit
Niveau 7

Re: Pourquoi ne faisons-nous pas une vraie grève ?

par titrit le Jeu 14 Sep 2017 - 10:35
On envoie comment une lettre au ministère concrètement? J'imaginais trouver une adresse classique et coller un joli timbre sur une enveloppe.

http://www.education.gouv.fr/pid33441/nous-contacter.html#ministre
avatar
amethyste
Grand sage

Re: Pourquoi ne faisons-nous pas une vraie grève ?

par amethyste le Jeu 14 Sep 2017 - 11:06
@barèges a écrit:Et l'envoi par chaque enseignant d'une lettre au ministère, proposé par e-wanderer ?
Déjà proposé lors de la lutte contre la réforme. Disons que peu de collègues ont dû se sentir concernés vu le peu d'écho de cette action.

_________________
- Le monde est dangereux à vivre ! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire.
- L'Etat est notre serviteur et nous n'avons pas à en être les esclaves.
Einstein
ddalcatel
Niveau 8

Re: Pourquoi ne faisons-nous pas une vraie grève ?

par ddalcatel le Ven 15 Sep 2017 - 12:57
Le 10 octobre, tous les syndicats de la fonction publique appellent à la grève. Gel du point, jour de carence, 120000 suppressions d'emploi, CSG...
avatar
VinZT
Expert

Re: Pourquoi ne faisons-nous pas une vraie grève ?

par VinZT le Ven 15 Sep 2017 - 13:07
En Martinique, gros mouvement social, regroupant CPE, professeurs, fédérations de parents et chefs d'établissement pour protester contre la suppression brutale des contrats aidés.
Dans mon lycée, la vie scolaire perd 11 postes, ce qui fait qu'à un instant t, il y a 6 personnes de vie scolaire pour 1400 élèves et 14 hectares. La secrétaire du proviseur est seule pour gérer l'administratif. On pourrait multiplier les exemples ; tous les établissements sont touchés.
J'ai pu voir des moitiés de classe mercredi, mais hier et aujourd'hui les établissements sont fermés. Les syndicats de CDE ont appelé à la grève administrative et notamment à ne pas faire remonter le nom des grévistes au rectorat. La situation est d'autant plus critique qu'à la Réunion et en Guyane, des contrats aidés ont été « récupérés » (1000 à la Réunion, 300 en Guyane). Ici nous en perdons 600. Au delà des drames personnels (licenciements de ces personnes la veille de la rentrée), le fonctionnement des établissements sera réellement difficile si le rectorat et le gouvernement ne reculent pas.

_________________
« Il ne faut pas croire tout ce qu'on voit sur Internet » Victor Hugo.
« Le con ne perd jamais son temps. Il perd celui des autres. » Frédéric Dard
« Ne jamais faire le jour même ce que tu peux faire faire le lendemain par quelqu'un d'autre » Pierre Dac
« Je n'ai jamais lâché prise !» Claude François
« Un économiste est un expert qui saura demain pourquoi ce qu'il avait prédit hier ne s'est pas produit aujourd'hui. » Laurence J. Peter
avatar
Zagara
Vénérable

Re: Pourquoi ne faisons-nous pas une vraie grève ?

par Zagara le Ven 15 Sep 2017 - 13:10
Allez les gars montrez-nous l'exemple.
avatar
Gryphe
Médiateur

Re: Pourquoi ne faisons-nous pas une vraie grève ?

par Gryphe le Ven 15 Sep 2017 - 13:16
@VinZT a écrit:En Martinique, gros mouvement social, regroupant CPE, professeurs, fédérations de parents et chefs d'établissement pour protester contre la suppression brutale des contrats aidés.

Article ici sur ce thème : http://la1ere.francetvinfo.fr/martinique/contrats-aides-grave-crise-frappe-education-martinique-512031.html


Contrats aidés : une grave crise frappe l'éducation en Martinique

La mobilisation monte chaque jour concernant les contrats aidés. Parents, élèves, enseignants, ou responsables d'établissements, réclament au gouvernement le maintien de ces contrats dans l'intérêt de l'école en Martinique. Plus de la moitié des 920 contrats aidés ont été supprimés.

_________________
Τί ἐστιν ἀλήθεια ;

Certaines rubriques de Neoprofs.org sont en accès restreint. Pour en savoir plus, c'est par ici : http://www.neoprofs.org/t48247-topics-en-acces-restreint-forum-accessible-uniquement-sur-demande-edition-2017
avatar
GaliNéo
Habitué du forum

Re: Pourquoi ne faisons-nous pas une vraie grève ?

par GaliNéo le Ven 15 Sep 2017 - 14:25
@angelxxx a écrit:La question peur sembler idiote mais je n'arrive pas à trouver la réponse. Des métiers comportant quelques milliers de travailleurs arrivent à faire des grèves efficaces, et nous qui sommes presque un million n'y arrivons pas.

Pourquoi aucun syndicat n'ose appelle à une vraie mobilisation, c'est à dire bloquer le pays. Qu'est-ce qui nous empêche de faire une opération escargot sur l'autoroute ? De tourner autour d'un grand rond point ?

Et si aucun syndicat n'est capable de lancer un tel appel, pourquoi ne le lancerions pas nous même ? Avec Internet cela peut prendre vite, et ce n'est pas le nombre de participant qui compte, c'est la naissance de l'action. Même à 1 millions dans la rue, si on embête personne, on perd juste un jour de salaire... Et le ministère est content.

Après il faudrait définir la revendication. Parce que 15, ça reste peu lisible. Je pense personnellement que le plus important est notre déclassement : il faut que notre point d'indice soit revalorisé. L'opinion n'est pas et ne sera pas de notre cote, et j'ai peur que toutes demandes parfaitement raisonnable dans l'intérêt des élèves ne puissent aboutir, puisqu'il faudrait pouvoir expliquer cela correctement, ce qui est impossible si les medias sont contre nous.

Il est clair que si nous ne réagissons pas rapidement, la fonction publique risque de voir ses derniers jours sous notre cher président.
L'amélioration de notre rémunération aura au moins pour effet d'attirer plus de monde dans le métier, et tant que les concours ne sont pas vides, il y a de l'espoir dans la survie de l'école publique. Parce que lequel autre moyen que j'imagine pour casser le système et de dégrader les conditions encore plus mais le laps de temps semble trop court : les élèves et parents s'en rendraient compte. J'espère..

La réponse est pourtant si simple : vos syndicats musellent toute forme de contestation, ça fait des années que je le dis.

_________________
¡ Hermano ! Dale gracias a Dios, que lo que tienes en la mano, no lo tienes por todo el año... veneration
ddalcatel
Niveau 8

Re: Pourquoi ne faisons-nous pas une vraie grève ?

par ddalcatel le Ven 15 Sep 2017 - 16:57
Les syndicats ne sont rien sans les syndiqués. Ou sans les collègues. Il faut bien reconnaitre que les profs qui osent se plaindre sont minoritaires. Ma conclusion : la majorité trouve que tout va bien.
avatar
Kan-gourou
Neoprof expérimenté

Re: Pourquoi ne faisons-nous pas une vraie grève ?

par Kan-gourou le Ven 16 Fév 2018 - 11:23
Je remonte ce topic car il m'est venu une idée. Et si on instaurait un "service minimum" ? On irait bosser mais seulement de 10h à 15h et on placarderait devant les établissements: "Afin d'assurer toutes les tâches annexes qui leur sont imposées, et afin d'effectuer un service à la hauteur de leur rémunération, les enseignants n'assureront leurs cours que de 10h à 15h jusqu'à ce que leurs conditions de travail deviennent décentes." Ou un truc du genre... On pourrait même ajouter: "Pour toute plainte, merci d'envoyer un courrier à M. Blanquer en recopiant la phrase suivante: "Je soussigné ... soutient le service minimum des enseignants et demande que l'avenir de mes enfants prenne sa juste place dans notre société."

_________________
Travaux en cours...
avatar
mathmax
Neoprof expérimenté

Re: Pourquoi ne faisons-nous pas une vraie grève ?

par mathmax le Ven 16 Fév 2018 - 11:32
Un mode d'action qui pourrait être efficace serait de «boycotter» les conseils de classe de terminale. Étant donné le calendrier de Parcoursup cela pourrait être très visible. Il faudrait un préavis de grève couvrant toute la période des conseils - il est peut-être déjà déposé, SUD dépose souvent des préavis très larges - et chacun n'aurait qu'un jour ou deux à faire pour gripper la machine.

_________________
« Les machines un jour pourront résoudre tous les problèmes, mais jamais aucune d'entre elles ne pourra en poser un !  »
    Albert Einstein
ddalcatel
Niveau 8

Re: Pourquoi ne faisons-nous pas une vraie grève ?

par ddalcatel le Ven 16 Fév 2018 - 11:34
@Kan-gourou a écrit:Je remonte ce topic car il m'est venu une idée. Et si on instaurait un "service minimum" ? On irait bosser mais seulement de 10h à 15h et on placarderait devant les établissements: "Afin d'assurer toutes les tâches annexes qui leur sont imposées, et afin d'effectuer un service à la hauteur de leur rémunération, les enseignants n'assureront leurs cours que de 10h à 15h jusqu'à ce que leurs conditions de travail deviennent décentes." Ou un truc du genre... On pourrait même ajouter: "Pour toute plainte, merci d'envoyer un courrier à M. Blanquer en recopiant la phrase suivante: "Je soussigné ... soutient le service minimum des enseignants et demande que l'avenir de mes enfants prenne sa juste place dans notre société."
Nous serions considérés grévistes. Donc aucun intérêt à travailler de 10H à 15H.
avatar
Kan-gourou
Neoprof expérimenté

Re: Pourquoi ne faisons-nous pas une vraie grève ?

par Kan-gourou le Ven 16 Fév 2018 - 12:45
@ddalcatel a écrit:
@Kan-gourou a écrit:Je remonte ce topic car il m'est venu une idée. Et si on instaurait un "service minimum" ? On irait bosser mais seulement de 10h à 15h et on placarderait devant les établissements: "Afin d'assurer toutes les tâches annexes qui leur sont imposées, et afin d'effectuer un service à la hauteur de leur rémunération, les enseignants n'assureront leurs cours que de 10h à 15h jusqu'à ce que leurs conditions de travail deviennent décentes." Ou un truc du genre... On pourrait même ajouter: "Pour toute plainte, merci d'envoyer un courrier à M. Blanquer en recopiant la phrase suivante: "Je soussigné ... soutient le service minimum des enseignants et demande que l'avenir de mes enfants prenne sa juste place dans notre société."
Nous serions considérés grévistes. Donc aucun intérêt à travailler de 10H à 15H.

Comment pourrions-nous être comptés comme grévistes si nous sommes présents et que nous assurons certains cours ?

_________________
Travaux en cours...
avatar
Oonnay
Niveau 10

Re: Pourquoi ne faisons-nous pas une vraie grève ?

par Oonnay le Ven 16 Fév 2018 - 12:47
@Kan-gourou a écrit:
@ddalcatel a écrit:
@Kan-gourou a écrit:Je remonte ce topic car il m'est venu une idée. Et si on instaurait un "service minimum" ? On irait bosser mais seulement de 10h à 15h et on placarderait devant les établissements: "Afin d'assurer toutes les tâches annexes qui leur sont imposées, et afin d'effectuer un service à la hauteur de leur rémunération, les enseignants n'assureront leurs cours que de 10h à 15h jusqu'à ce que leurs conditions de travail deviennent décentes." Ou un truc du genre... On pourrait même ajouter: "Pour toute plainte, merci d'envoyer un courrier à M. Blanquer en recopiant la phrase suivante: "Je soussigné ... soutient le service minimum des enseignants et demande que l'avenir de mes enfants prenne sa juste place dans notre société."
Nous serions considérés grévistes. Donc aucun intérêt à travailler de 10H à 15H.

Comment pourrions-nous être comptés comme grévistes si nous sommes présents et que nous assurons certains cours ?

Parce qu'une minute de grève déclenche 1/30éme en moins.
avatar
Fesseur Pro
Vénérable

Re: Pourquoi ne faisons-nous pas une vraie grève ?

par Fesseur Pro le Ven 16 Fév 2018 - 12:56
Les enseignants n'ont plus de sentiment de "corps" et de solidarité et l'opinion leur est clairement hostile.
C'est foutu pour les grèves et les gouvernements l'ont bien compris.
Ils ne vont pas se gêner pour continuer à nous rogner nos "avantages."

_________________
Pourvu que ça dure... professeur
avatar
Thalia de G
Médiateur

Re: Pourquoi ne faisons-nous pas une vraie grève ?

par Thalia de G le Ven 16 Fév 2018 - 13:06
@Oonnay a écrit:
@Kan-gourou a écrit:
@ddalcatel a écrit:
@Kan-gourou a écrit:Je remonte ce topic car il m'est venu une idée. Et si on instaurait un "service minimum" ? On irait bosser mais seulement de 10h à 15h et on placarderait devant les établissements: "Afin d'assurer toutes les tâches annexes qui leur sont imposées, et afin d'effectuer un service à la hauteur de leur rémunération, les enseignants n'assureront leurs cours que de 10h à 15h jusqu'à ce que leurs conditions de travail deviennent décentes." Ou un truc du genre... On pourrait même ajouter: "Pour toute plainte, merci d'envoyer un courrier à M. Blanquer en recopiant la phrase suivante: "Je soussigné ... soutient le service minimum des enseignants et demande que l'avenir de mes enfants prenne sa juste place dans notre société."
Nous serions considérés grévistes. Donc aucun intérêt à travailler de 10H à 15H.

Comment pourrions-nous être comptés comme grévistes si nous sommes présents et que nous assurons certains cours ?

Parce qu'une minute de grève déclenche 1/30éme en moins.
Exact, il s'agit de l'amendement Lamassoure. Il y a déjà eu une discussion ici http://www.neoprofs.org/t86180-retenue-1-30-pour-journee-de-greve-origine

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie, et l'été un goût de cendres.
ddalcatel
Niveau 8

Re: Pourquoi ne faisons-nous pas une vraie grève ?

par ddalcatel le Ven 16 Fév 2018 - 13:34
On n'est pas chez edf... Eux peuvent se déclarer grévistes 1H par exemple.
avatar
Kan-gourou
Neoprof expérimenté

Re: Pourquoi ne faisons-nous pas une vraie grève ?

par Kan-gourou le Ven 16 Fév 2018 - 13:56
@Fesseur Pro a écrit:Les enseignants n'ont plus de sentiment de "corps" et de solidarité et l'opinion leur est clairement hostile.
C'est foutu pour les grèves et les gouvernements l'ont bien compris.
Ils ne vont pas se gêner pour continuer à nous rogner nos "avantages."

Justement, je trouvais que ça permettait de rallier beaucoup plus de monde tout en cassant l'idée de "ces feignants de profs qui se mettent en grève pour se reposer".
Mais bon, c'était une idée stupide... C'est à ça qu'on me reconnaît ! Laughing

_________________
Travaux en cours...
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Pourquoi ne faisons-nous pas une vraie grève ?

par JPhMM le Ven 16 Fév 2018 - 14:03
Faire une grève ne sert à rien en France, actuellement, après les grèves et manifs de mai et juin 2003 contre la loi Fillon portant réforme des retraites. Les hommes politiques ne comprennent plus que les blocages et les cassages. Douze Bonnets rouges qui cassent deux portiques sont plus écoutés qu'un million de manifestants.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
Bouboule
Expert spécialisé

Re: Pourquoi ne faisons-nous pas une vraie grève ?

par Bouboule le Ven 16 Fév 2018 - 14:17
Mettez des sous de côté (pas possible pour tout le monde) et faites grève un mois (en espérant que ça craque avant, or on a vu 2003). Sinon oubliez la grève.
avatar
Panta Rhei
Fidèle du forum

Re: Pourquoi ne faisons-nous pas une vraie grève ?

par Panta Rhei le Ven 16 Fév 2018 - 14:32
@JPhMM a écrit:Faire une grève ne sert à rien en France, actuellement, après les grèves et manifs de mai et juin 2003 contre la loi Fillon portant réforme des retraites. Les hommes politiques ne comprennent plus que les blocages et les cassages. Douze Bonnets rouges qui cassent deux portiques sont plus écoutés qu'un million de manifestants.

Je l'ai maintes fois dit ici. L'on m'a rétorqué que les syndicats ne pouvaient pas inciter à se mettre dans l'illégalité.

Nous sommes des moutons. Nous nous laissons gentiment tondre. En silence. Et le pire est à venir. Je n'attends plus rien de ce Ministère.

_________________
Signature:
'Don't you find yourself getting bored?' she asked of her sister. 'Don't you find, that things fail to materialise? NOTHING MATERIALISES! Everything withers in the bud.'
'What withers in the bud?' asked Ursula.
'Oh, everything—oneself—things in general.'
First Page of Women in Love, D. H. Lawrence


ddalcatel
Niveau 8

Re: Pourquoi ne faisons-nous pas une vraie grève ?

par ddalcatel le Ven 16 Fév 2018 - 14:46
@Panta Rhei a écrit:
@JPhMM a écrit:Faire une grève ne sert à rien en France, actuellement, après les grèves et manifs de mai et juin 2003 contre la loi Fillon portant réforme des retraites. Les hommes politiques ne comprennent plus que les blocages et les cassages. Douze Bonnets rouges qui cassent deux portiques sont plus écoutés qu'un million de manifestants.

Je l'ai maintes fois dit ici. L'on m'a rétorqué que les syndicats ne pouvaient pas inciter à se mettre dans l'illégalité.

Nous sommes des moutons. Nous nous laissons gentiment tondre. En silence. Et le pire est à venir. Je n'attends plus rien de ce Ministère.

J'en arrive même à trouver le pouvoir politique assez timoré... En fait quand je vois notre non réaction à tout ce qui nous arrive je ne comprends pas pourquoi il se contente de ces mesurettes. Pourquoi attendre autant avant de le coup de grâce ? Et je ne suis pas ironique.
Contenu sponsorisé

Re: Pourquoi ne faisons-nous pas une vraie grève ?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum