Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Condorcet
Oracle

Re: Méthodes et temps de travail

par Condorcet le Sam 5 Aoû 2017 - 18:29
Elaina, l'accès à certains concours est moins difficile après les Chartes (conservateur de bib ou du patrimoine).
ddalcatel
Niveau 8

Re: Méthodes et temps de travail

par ddalcatel le Sam 5 Aoû 2017 - 18:33
@Elaïna a écrit:
@Condorcet a écrit:Elaina, je pense qu'un diplôme d'archiviste-paléographe comporte certains atouts...

Soyons honnête, un diplôme d'AP tout seul, ça ne vaut pas grand-chose (en France du moins : à l'étranger, comme le recrutement des archiviste et des conservateurs se fait sur la base du doctorat, j'aurais plus de possibilités)
J'ai un petit "réseau" de copains qui pourraient éventuellement me proposer de me trouver une petite place en cas de reconversion mais là encore c'est compliqué : les chartistes agrégés qui ont voulu se reconvertir ont pour l'écrasante majorité passé un concours

Ensuite, pour répondre à ddalcatel, je fais juste un constat : aujourd'hui, vous avez un doctorat en histoire, ça vaut peanuts ou à peu près, je suis la première à le déplorer mais il faut être honnête et arrêter de croire au Père Noël
Ensuite dire que les agrégés gagnent un salaire d'ouvrier, c'est, comment dire, indécent ? J'ai des cousins ouvriers et ils n'ont vraiment, VRAIMENT pas les mêmes salaires que moi ni la même pénibilité
Faut arrêter la déconnade là, les salaires de l'EN ne sont pas mirobolants, ils ne sont pas minables non plus (et si vous considérez qu'un agrégé a un salaire d'un ouvrier, vous pensez quoi du salaire des PE ?)
Qu'il est indécent. Comme pour les certifiés et les agrégés. Et les personnels de direction par la même occasion.
avatar
doubledecker
Expert spécialisé

Re: Méthodes et temps de travail

par doubledecker le Sam 5 Aoû 2017 - 18:38
@ddalcatel a écrit:
@ProvençalLeGaulois a écrit:
@ddalcatel a écrit:

Bravo ! Aucun ministre n'a encore osé tenir de tels propos. Vous avez un doctorat et un salaire d'ouvrier et encore vous vous sentez redevable envers l'EN qui par charité veut bien vous employer. Quelle estime de soi !
Faut-il payer les profs de maths physique plus que les autres selon vous ?

Un salaire d'ouvrier ? Une agrégée ?
Non mais franchement...
Absolument. D'un ouvrier d'une grande entreprise genre Airbus, EDF ou SNCF. Tout à fait. Surtout si on nous ajoute le jour de carence !

Ah ouais? ça gagne aux alentours de 2000 € après 15 ans un agrégé? Nan parce que ça c'est le salaire d'un ouvrier de l'aéronautique.
Franchement, ce qu'il ne faut pas lire parfois Rolling Eyes

_________________
If you're not failing every now and again it's a sign you're not doing anything very innovative (Woody Allen)


La boutique de LolaDragibus : des petites choses futiles et inutiles pour embellir la vie (p'tites bricoles en tissu, papier, crochet....) : venez y jeter un oeil 😊
avatar
Daphné
Dieu de l'Olympe

Re: Méthodes et temps de travail

par Daphné le Sam 5 Aoû 2017 - 18:43
@Elaïna a écrit:
@Condorcet a écrit:Elaina, je pense qu'un diplôme d'archiviste-paléographe comporte certains atouts...

Soyons honnête, un diplôme d'AP tout seul, ça ne vaut pas grand-chose (en France du moins : à l'étranger, comme le recrutement des archiviste et des conservateurs se fait sur la base du doctorat, j'aurais plus de possibilités)
J'ai un petit "réseau" de copains qui pourraient éventuellement me proposer de me trouver une petite place en cas de reconversion mais là encore c'est compliqué : les chartistes agrégés qui ont voulu se reconvertir ont pour l'écrasante majorité passé un concours

Ensuite, pour répondre à ddalcatel, je fais juste un constat : aujourd'hui, vous avez un doctorat en histoire, ça vaut peanuts ou à peu près, je suis la première à le déplorer mais il faut être honnête et arrêter de croire au Père Noël
Ensuite dire que les agrégés gagnent un salaire d'ouvrier, c'est, comment dire, indécent ? J'ai des cousins ouvriers et ils n'ont vraiment, VRAIMENT pas les mêmes salaires que moi ni la même pénibilité
Faut arrêter la déconnade là, les salaires de l'EN ne sont pas mirobolants, ils ne sont pas minables non plus (et si vous considérez qu'un agrégé a un salaire d'un ouvrier, vous pensez quoi du salaire des PE ?)
Des PE ou des certifiés, PLP, PEP, CPE, c'est exactement la même grille indiciaire.
ddalcatel
Niveau 8

Re: Méthodes et temps de travail

par ddalcatel le Sam 5 Aoû 2017 - 18:44
@doubledecker a écrit:
@ddalcatel a écrit:
@ProvençalLeGaulois a écrit:
@ddalcatel a écrit:

Bravo ! Aucun ministre n'a encore osé tenir de tels propos. Vous avez un doctorat et un salaire d'ouvrier et encore vous vous sentez redevable envers l'EN qui par charité veut bien vous employer. Quelle estime de soi !
Faut-il payer les profs de maths physique plus que les autres selon vous ?

Un salaire d'ouvrier ? Une agrégée ?
Non mais franchement...
Absolument. D'un ouvrier d'une grande entreprise genre Airbus, EDF ou SNCF. Tout à fait. Surtout si on nous ajoute le jour de carence !

Ah ouais?  ça gagne aux alentours de 2000 € après 15 ans un agrégé? Nan parce que ça c'est le salaire d'un ouvrier de l'aéronautique.
Franchement,  ce qu'il ne faut pas lire parfois Rolling Eyes
Après 15 ans un agrégé gagne 2400 ou 2500 euros.. Mais rien de plus. Il se paye sa mutuelle (100e/mois), il n'a pas de prime, pas d’intéressement, pas de compte épargne temps, pas de participation, pas d'action au tarif préférentiel, pas de CE... Et maintenant il va perdre 100e chaque fois qu'il est malade. Et pour terminer il finira sa carrière à 3000 euros. Commencez dans l’aéronautique jeune et vous avez toutes les chances de gravir les échelons et terminer à des niveaux impossibles pour les agrégés.
avatar
Daphné
Dieu de l'Olympe

Re: Méthodes et temps de travail

par Daphné le Sam 5 Aoû 2017 - 18:50
Non : un agrégé au dernier chevron de la HCL termine nettement au dessus de 3000 euros.
Ça c'est la fin de carrière à la HCL des nous autres pauvres clampins de certifiés et assimilés.


Dernière édition par Daphné le Sam 5 Aoû 2017 - 18:51, édité 1 fois
avatar
sookie
Neoprof expérimenté

Re: Méthodes et temps de travail

par sookie le Sam 5 Aoû 2017 - 18:52
@doubledecker a écrit:
@ddalcatel a écrit:
@ProvençalLeGaulois a écrit:
@ddalcatel a écrit:

Bravo ! Aucun ministre n'a encore osé tenir de tels propos. Vous avez un doctorat et un salaire d'ouvrier et encore vous vous sentez redevable envers l'EN qui par charité veut bien vous employer. Quelle estime de soi !
Faut-il payer les profs de maths physique plus que les autres selon vous ?

Un salaire d'ouvrier ? Une agrégée ?
Non mais franchement...
Absolument. D'un ouvrier d'une grande entreprise genre Airbus, EDF ou SNCF. Tout à fait. Surtout si on nous ajoute le jour de carence !

Ah ouais?  ça gagne aux alentours de 2000 € après 15 ans un agrégé? Nan parce que ça c'est le salaire d'un ouvrier de l'aéronautique.
Franchement,  ce qu'il ne faut pas lire parfois Rolling Eyes

Je pense qu'il y a quand même peu d'ouvriers qui gagnent 2 000 euros.
ddalcatel
Niveau 8

Re: Méthodes et temps de travail

par ddalcatel le Sam 5 Aoû 2017 - 18:52
@Daphné a écrit:Non : un agrégé HCL termine nettement au dessus de 3000 euros.
Ça c'est la fin de carrière à la HCL des nous autres pauvres clampins de certifiés et assimilés.
C'est quoi pour vous nettement au dessus de 3000 euros? 5000 euros ? Tout le monde arrive hors classe au fait ?
avatar
Daphné
Dieu de l'Olympe

Re: Méthodes et temps de travail

par Daphné le Sam 5 Aoû 2017 - 18:55
Je n'ai pas la grille sous les yeux mais 3000 euros pour un agrégé correspond à quelques kopecks près au 10ème échelon de la classe normale.
La grosse majorité des collègues accède à la HCL avant la fin de carrière.

Voir sur les sites syndicaux pour plus de précisions.
ddalcatel
Niveau 8

Re: Méthodes et temps de travail

par ddalcatel le Sam 5 Aoû 2017 - 18:59
@sookie a écrit:
@doubledecker a écrit:
@ddalcatel a écrit:
@ProvençalLeGaulois a écrit:

Un salaire d'ouvrier ? Une agrégée ?
Non mais franchement...
Absolument. D'un ouvrier d'une grande entreprise genre Airbus, EDF ou SNCF. Tout à fait. Surtout si on nous ajoute le jour de carence !

Ah ouais?  ça gagne aux alentours de 2000 € après 15 ans un agrégé? Nan parce que ça c'est le salaire d'un ouvrier de l'aéronautique.
Franchement,  ce qu'il ne faut pas lire parfois Rolling Eyes

Je pense qu'il y a quand même qu'il y a  peu d'ouvriers qui gagnent 2 000 euros.

Dans une grande entreprise si !
Salaire moyen d'un ouvrier edf 1900 euros. Sans parler de toutes les primes existantes.
C'est fou quand même. On en arrive a essayer de me démontrer qu'un prof gagne largement plus qu'un ouvrier.
Nous sommes cadres et il me semble que nous devons nous comparer aux cadres. Et dans ce cas le décrochage est énorme.
avatar
ProvençalLeGaulois
Fidèle du forum

Re: Méthodes et temps de travail

par ProvençalLeGaulois le Sam 5 Aoû 2017 - 19:01
@sookie a écrit:
@doubledecker a écrit:
@ddalcatel a écrit:
@ProvençalLeGaulois a écrit:

Un salaire d'ouvrier ? Une agrégée ?
Non mais franchement...
Absolument. D'un ouvrier d'une grande entreprise genre Airbus, EDF ou SNCF. Tout à fait. Surtout si on nous ajoute le jour de carence !

Ah ouais?  ça gagne aux alentours de 2000 € après 15 ans un agrégé? Nan parce que ça c'est le salaire d'un ouvrier de l'aéronautique.
Franchement,  ce qu'il ne faut pas lire parfois Rolling Eyes

Je pense qu'il y a quand même peu d'ouvriers qui gagnent 2 000 euros.

Tout à fait !

De toutes façons, quand on sait que le salaire médian en France tourne autour de 1 700€, parler de salaire de misère quand on évoque 2 000€ voire 2 500€ par mois, c'est être complètement hors sol.

_________________
N'empêche que je suis une légende.
Perceval
ddalcatel
Niveau 8

Re: Méthodes et temps de travail

par ddalcatel le Sam 5 Aoû 2017 - 19:09
@ProvençalLeGaulois a écrit:
@sookie a écrit:
@doubledecker a écrit:
@ddalcatel a écrit:
Absolument. D'un ouvrier d'une grande entreprise genre Airbus, EDF ou SNCF. Tout à fait. Surtout si on nous ajoute le jour de carence !

Ah ouais?  ça gagne aux alentours de 2000 € après 15 ans un agrégé? Nan parce que ça c'est le salaire d'un ouvrier de l'aéronautique.
Franchement,  ce qu'il ne faut pas lire parfois Rolling Eyes

Je pense qu'il y a quand même peu d'ouvriers qui gagnent 2 000 euros.

Tout à fait !

De toutes façons, quand on sait que le salaire médian en France tourne autour de 1 700€, parler de salaire de misère quand on évoque 2 000€ voire 2 500€ par mois, c'est être complètement hors sol.


Saur que 16% de la population seulement a un diplôme supérieur à bac +2. Il faut comparer ce qui est comparable !
Nous comparer au salaire médian est ridicule pour nous. Sauf a démontrer que nous sommes sous payés...
avatar
ProvençalLeGaulois
Fidèle du forum

Re: Méthodes et temps de travail

par ProvençalLeGaulois le Sam 5 Aoû 2017 - 19:21
@ddalcatel a écrit:
@ProvençalLeGaulois a écrit:
@sookie a écrit:
@doubledecker a écrit:

Ah ouais?  ça gagne aux alentours de 2000 € après 15 ans un agrégé? Nan parce que ça c'est le salaire d'un ouvrier de l'aéronautique.
Franchement,  ce qu'il ne faut pas lire parfois Rolling Eyes

Je pense qu'il y a quand même peu d'ouvriers qui gagnent 2 000 euros.

Tout à fait !

De toutes façons, quand on sait que le salaire médian en France tourne autour de 1 700€, parler de salaire de misère quand on évoque 2 000€ voire 2 500€ par mois, c'est être complètement hors sol.


Saur que 16% de la population seulement a un diplôme supérieur à bac +2. Il faut comparer ce qui est comparable !
Nous comparer au salaire médian est ridicule pour nous. Sauf a démontrer que nous sommes sous payés...

Eh bien justement, avec un salaire de 2 225 €, une personne seule fait partie des 20% les mieux payés...
Source :
http://www.observationsociete.fr/categories-sociales/donneesgenerales/riches-pauvres-et-classes-moyennes-comment-se-situer-2.html


Bref, un traitement d'agrégé n'a rien à voir avec un salaire d'ouvrier, même un ouvrier particulièrement bien payé dans certaines branches bien précises et cela n'a pas grand chose à voir avec le jour de carence, qui est injuste pour toutes les personnes concernées.

_________________
N'empêche que je suis une légende.
Perceval
ddalcatel
Niveau 8

Re: Méthodes et temps de travail

par ddalcatel le Sam 5 Aoû 2017 - 19:27
@ProvençalLeGaulois a écrit:
@ddalcatel a écrit:
@ProvençalLeGaulois a écrit:
@sookie a écrit:

Je pense qu'il y a quand même peu d'ouvriers qui gagnent 2 000 euros.

Tout à fait !

De toutes façons, quand on sait que le salaire médian en France tourne autour de 1 700€, parler de salaire de misère quand on évoque 2 000€ voire 2 500€ par mois, c'est être complètement hors sol.


Saur que 16% de la population seulement a un diplôme supérieur à bac +2. Il faut comparer ce qui est comparable !
Nous comparer au salaire médian est ridicule pour nous. Sauf a démontrer que nous sommes sous payés...

Eh bien justement, avec un salaire de 2 225 €, une personne seule fait partie des 20% les mieux payés...
Source :
http://www.observationsociete.fr/categories-sociales/donneesgenerales/riches-pauvres-et-classes-moyennes-comment-se-situer-2.html


Bref, un traitement d'agrégé n'a rien à voir avec un salaire d'ouvrier, même un ouvrier particulièrement bien payé dans certaines branches bien précises et cela n'a pas grand chose à voir avec le jour de carence, qui est injuste pour toutes les personnes concernées.

L'article sauf erreur de ma part parle de niveau de vie, c'est à dire salaire moins impôts et prestations sociales. Donc nous en sommes très très loin !
Bayonetta
Niveau 4

Re: Méthodes et temps de travail

par Bayonetta le Dim 6 Aoû 2017 - 16:59
@Elaïna a écrit:
@Bayonetta a écrit:
@Elaïna a écrit:Par ailleurs je ne vois pas bien le rapport entre pester contre le jour de carence (oui, ça fait suer, d'accord) et le fait de dire "bon bah moi j'préparerai plus mes cours pisque c'est comme ça"


Si vous considérez que vous êtes payée à la hauteur de votre travail et bien considérée par votre employeur, alors allez y, continuez comme ça.
Perso, je ne vais pas continuer à passer des heures chaque soir à préparer des cours dans les moindres détails vu ce que nous allons bientôt subir.

Je ne me considère pas comme une tire au flanc, mes cours sont préparés, je n'arrive pas les mains dans les poches, mes élèves ont régulièrement des évaluations, et curieusement, j'arrive à ne pas travailler le soir : mon cartable ne quitte jamais le lycée sauf rare exception, je fais tout là-bas (et je ne reviens pas à 20h chez moi tous les soirs)
J'estime que j'adapte mon travail à mon salaire et surtout, je m'organise de façon précisément à ne pas avoir à trimer comme une ânesse à la maison, et du coup, j'estime que je ne suis pas trop mal payée par rapport à mon niveau d'études : j'ai un doctorat en histoire, que voulez-vous que ça reflète sur le marché du travail en terme de salaire ? Je ne serais pas prof d'histoire, je serais fort probablement au chômage, donc bon

Franchement je suis toujours un peu sceptique vis-à-vis des collègues qui travaillent "des heures tous les soirs", les mêmes qui chaque lundi matin "ont passé le week-end à corriger", ça me fait le même effet que les collègues de mon mari qui passent leur temps à dire "ouah l'autre jour j'envoyais encore des mails à 22h" : ça reflète pour moi un manque d'organisation et un sévère syndrome de Stockholm
On peut avoir un coup de bourre de temps à autres, mais tout le temps, tous les soirs, des heures de boulot, passée la première année, faut pas abuser non plus

J'étais neotit en 2016/2017, alors croyez le ou non, je bossais chaque soir et je préparais mes propres séquences (je n'utilisais pas de manuel). Je n'ai pas 10 ans d'expérience et une banque de cours de prêts ! Mais tout cela sera fini à la rentrée. Ce sera manuel et basta. Tant mieux pour vous si vous avez du temps libre et vous vous considérez bien payée au vu de votre niveau d'étude. Je suis totalement en désaccord avec vous.


Dernière édition par Bayonetta le Dim 6 Aoû 2017 - 17:13, édité 1 fois
avatar
Une passante
Neoprof expérimenté

Re: Méthodes et temps de travail

par Une passante le Dim 6 Aoû 2017 - 17:32
@Elaïna a écrit:
@Bayonetta a écrit:
@Elaïna a écrit:Par ailleurs je ne vois pas bien le rapport entre pester contre le jour de carence (oui, ça fait suer, d'accord) et le fait de dire "bon bah moi j'préparerai plus mes cours pisque c'est comme ça"


Si vous considérez que vous êtes payée à la hauteur de votre travail et bien considérée par votre employeur, alors allez y, continuez comme ça.
Perso, je ne vais pas continuer à passer des heures chaque soir à préparer des cours dans les moindres détails vu ce que nous allons bientôt subir.

Je ne me considère pas comme une tire au flanc, mes cours sont préparés, je n'arrive pas les mains dans les poches, mes élèves ont régulièrement des évaluations, et curieusement, j'arrive à ne pas travailler le soir : mon cartable ne quitte jamais le lycée sauf rare exception, je fais tout là-bas (et je ne reviens pas à 20h chez moi tous les soirs)
J'estime que j'adapte mon travail à mon salaire et surtout, je m'organise de façon précisément à ne pas avoir à trimer comme une ânesse à la maison, et du coup, j'estime que je ne suis pas trop mal payée par rapport à mon niveau d'études : j'ai un doctorat en histoire, que voulez-vous que ça reflète sur le marché du travail en terme de salaire ? Je ne serais pas prof d'histoire, je serais fort probablement au chômage, donc bon

Franchement je suis toujours un peu sceptique vis-à-vis des collègues qui travaillent "des heures tous les soirs", les mêmes qui chaque lundi matin "ont passé le week-end à corriger", ça me fait le même effet que les collègues de mon mari qui passent leur temps à dire "ouah l'autre jour j'envoyais encore des mails à 22h" : ça reflète pour moi un manque d'organisation et un sévère syndrome de Stockholm
On peut avoir un coup de bourre de temps à autres, mais tout le temps, tous les soirs, des heures de boulot, passée la première année, faut pas abuser non plus

Je n'avais pas eu le temps de réagir à ces propos qui m'ont légèrement crispée tant ils sont méprisants pour les collègues.
Tu pars de ton cas personnel et tu te permets de juger les autres à l'aulne de celui-ci.
As-tu envisagé une seconde que ceux que tu considères comme "mal organisés" ont peut-être plus de travail que toi ? Nous savons tous que nos conditions de travail diffèrent en fonction des disciplines, de l'établissement où nous sommes, du nombre de classes...
A première lecture, je me suis sentie nulle parce que, agrégée aussi, je travaille (trop) souvent encore chez moi. Et puis, je me suis demandée si mon organisation était si mauvaise que cela, et ce qui m'a rassurée, c'est qu'il m'est déjà strictement impossible de travailler dans mon lycée (pas de lieu adapté).
Bref, je pense qu'avant de juger si sévèrement les autres, Elaïna, il faudrait comparer avec d'autres exactement dans la même situation que toi....


Dernière édition par Une passante le Dim 6 Aoû 2017 - 19:04, édité 1 fois
Bayonetta
Niveau 4

Re: Méthodes et temps de travail

par Bayonetta le Dim 6 Aoû 2017 - 17:38
J'ajouterais que les petits échelons comme moi qui débutent dans le métier font parfois des heures sup pour justement gagner un peu plus d'argent. J'étais à 19h l'an dernier (neotit), et j'ai refait tous mes cours de A à Z en faisant attention à tous les détails, en essayant d'offrir des documents agréables et une jolie mise en page à mes élèves. Lors de la prochaine rentrée je serai à 21h, avec des nouveaux niveaux dont SEGPA. Il ne faut pas croire que les professeurs qui bossent de longues heures à la maison sont des professeurs mal organisés...
Ce n'est pas parce que vous avez du temps libre que c'est le cas pour tout le monde...
avatar
Elaïna
Guide spirituel

Re: Méthodes et temps de travail

par Elaïna le Dim 6 Aoû 2017 - 19:54
Une passante, désolée si tu t'es sentie nulle, mais je maintiens qu'il y a des collègues qui sont mal organisés
J'ai des tas de collègues qui, tous les lundis, sans exception, ont passé le we à corriger
Ma mère était un peu comme ça, des copies, des copies, en permanence des foutues copies, tous les soirs des copies, tous les soirs des cours à préparer : je suis persuadée qu'elle était mal organisée (indépendament de ses qualités professorales), essentiellement parce qu'elle ne se faisait pas confiance
Rien qu'à la voir corriger une copie je pouvais voir d'où venait le problème : 20 minutes pour une pauvre copie de seconde, pour chercher un demi-point, pour voir si peut-être des fois que, pour mettre une note au crayon, puis reprendre la copie, remettre la note en rouge
Et c'était pareil pour les cours

Evidemment, à ce rythme, on passe des heures tous les soirs, des heures tous les we à travailler

Or justement, personnellement, j'estime que je ne suis pas assez payée pour passer 50h par semaine au travail (quand on me filera le salaire de mon mari, on verra)

Le gros problème des enseignants, c'est qu'on leur répète qu'ils sont nuls, d'une part, et que d'autre part la plupart ont le syndrôme du trop bon élève : si tout n'est pas parfait au poil près, c'est nul, il faut tout reprendre, et on y passe des heures

Franchement, quand on a le capes ou l'agreg, on doit se faire confiance : ce n'est pas nécessaire de passer trois plombes sur une copie pour savoir si on va lui mettre 14 ou 15, ou 7 ou 8, ce n'est pas la peine de passer 6h pour parler 2h des campagnes au moyen-âge aux élèves

Faites-vous confiance, vous gagnerez du temps : votre temps c'est comme votre santé, c'est précieux

_________________
J'ai un nouveau clavier, mes messages ont donc des points maintenant !!!
avatar
Une passante
Neoprof expérimenté

Re: Méthodes et temps de travail

par Une passante le Dim 6 Aoû 2017 - 20:42
@Elaïna a écrit:Une passante, désolée si tu t'es sentie nulle, mais je maintiens qu'il y a des collègues qui sont mal organisés
J'ai des tas de collègues qui, tous les lundis, sans exception, ont passé le we à corriger
Ma mère était un peu comme ça, des copies, des copies, en permanence des foutues copies, tous les soirs des copies, tous les soirs des cours à préparer : je suis persuadée qu'elle était mal organisée (indépendament de ses qualités professorales), essentiellement parce qu'elle ne se faisait pas confiance
Rien qu'à la voir corriger une copie je pouvais voir d'où venait le problème : 20 minutes pour une pauvre copie de seconde, pour chercher un demi-point, pour voir si peut-être des fois que, pour mettre une note au crayon, puis reprendre la copie, remettre la note en rouge
Et c'était pareil pour les cours

Evidemment, à ce rythme, on passe des heures tous les soirs, des heures tous les we à travailler

Or justement, personnellement, j'estime que je ne suis pas assez payée pour passer 50h par semaine au travail (quand on me filera le salaire de mon mari, on verra)

Le gros problème des enseignants, c'est qu'on leur répète qu'ils sont nuls, d'une part, et que d'autre part la plupart ont le syndrôme du trop bon élève : si tout n'est pas parfait au poil près, c'est nul, il faut tout reprendre, et on y passe des heures

Franchement, quand on a le capes ou l'agreg, on doit se faire confiance : ce n'est pas nécessaire de passer trois plombes sur une copie pour savoir si on va lui mettre 14 ou 15, ou 7 ou 8, ce n'est pas la peine de passer 6h pour parler 2h des campagnes au moyen-âge aux élèves

Faites-vous confiance, vous gagnerez du temps : votre temps c'est comme votre santé, c'est précieux

Ta mère était-elle prof d'histoire-géo comme toi ?
Je dois bien passer 20 minutes sur la plupart de mes copies de seconde, pas toutes, non, les bonnes ne demandent que peu d'annotations, mais les mauvaises... Et je ne suis pas à chercher où mettre des points en plus, j'en suis à chercher à comprendre ce que l'élève veut dire, à annoter pour qu'il s'améliore... à faire mon travail, quoi ! pas plus, pas moins...
Mais je suis en lettres, j'ai des classes de 30-35 élèves, et les "petits" devoirs sont rares.
Je passe moins de temps qu'au début de ma carrière à préparer mes cours, mais il y en a peu que je ne retravaille pas d'une année sur l'autre pour les améliorer. Ce qui me semble, une fois de plus, être mon travail ! Sans parler des nouveaux cours, des changements d’œuvres (généralement une nouvelle par an et par niveau). Mais l'essentiel de mon temps de travail hors cours consiste à corriger, pourtant je ne multiplie pas les devoirs, mais j'ai quatre classes alors les copies se multiplient toutes seules...
Mais ce n'est pas la question, le problème c'est que tu vois le travail d'enseignant à travers ton prisme, ton jugement et que chaque réalité est différente. Tant mieux pour toi si tu ne croules pas sous le boulot (j'ai aussi une collègue d'éco qui ne sort quasiment jamais son cartable de son coffre, mais elle a "sa" salle, et a priori peu de renouvellement d'une année sur l'autre, sans compter que les sections ES ont des classes moins chargées), mais ce serait sympa de ne pas juger ainsi les autres, dont tu ne sais pas grand chose, de manière aussi péremptoire...
Cleroli
Fidèle du forum

Re: Méthodes et temps de travail

par Cleroli le Dim 6 Aoû 2017 - 20:47
@Une passante a écrit:[Mais ce n'est pas la question, le problème c'est que tu vois le travail d'enseignant à travers ton prisme, ton jugement et que chaque réalité est différente. Tant mieux pour toi si tu ne croules pas sous le boulot (j'ai aussi une collègue d'éco qui ne sort quasiment jamais son cartable de son coffre, mais elle a "sa" salle, et a priori peu de renouvellement d'une année sur l'autre, sans compter que les sections ES ont des classes moins chargées), mais ce serait sympa de ne pas juger ainsi les autres, dont tu ne sais pas grand chose, de manière aussi péremptoire...
Cette collègue ne représente pas non plus la majorité des profs de SES et leur charge de travail Wink Perso, je bosse le soir et les w.e. et pourtant j'ai de la bouteille et j'essaie de me ménager au fil des réformes qui se traduisent par des classes en plus (sans compter que si j'ai débuté au lycée avec, en moyenne, 28 élèves face à moi, actuellement ils sont 36 par classe).
avatar
Une passante
Neoprof expérimenté

Re: Méthodes et temps de travail

par Une passante le Dim 6 Aoû 2017 - 20:52
Cleroli, je ne dis rien d'autre, cette collègue ne représente pas l'ensemble des profs de SES, elle est juste dans des conditions de travail qui lui permettent de ne pas ramener de travail chez elle, mais tous les enseignants (peu importe leur discipline) ne bénéficient pas des conditions parfaites pour agir de même, sans pour autant manquer d'organisation ou "souffrir du syndrome de Stockholm" comme le disait Elaïna.
avatar
Elaïna
Guide spirituel

Re: Méthodes et temps de travail

par Elaïna le Dim 6 Aoû 2017 - 21:37
Une passante, juste pour préciser, mes deux parents étaient professeurs de lettres classiques (père agrégé mère certifiée)

Curieusement, mon père passait beaucoup moins de temps sur ses cours et ses copies - même métier pourtant ! je pense très sérieusement qu'il se faisait bien plus confiance (au bout d'un moment, faut pas déconner, qui sait plus de choses sur la littérature baroque, les 1eL ou l'agrégé de lettres ?) et qu'il se posait beaucoup moins de questions

Pour cela je tiens de lui : c'est peut-être de l'orgueil mal placé, mais j'estime qu'à mon niveau d'études et au bout de quelques années d'enseignement, je sais assez de trucs pour tenir la route du point de vue scientifique, et je sais évaluer une copie à sa valeur (j'ai fait le test avec des collègues : je mets beaucoup moins de temps à corriger que pas mal d'entre eux, et pourtant on met quasiment les mêmes notes, ce n'est pas par l'opération du Saint-Esprit quand même)

J'ai infiniment d'autres choses à apprendre mais pour le plus chronophage (les copies et les prépas de cours), je cherche à m'épargner tant que je peux, justement parce que je m'estime trop peu payée pour y passer mes soirées et mes we

(après, pour certains collègues, je suis persuadée qu'il s'agit d'une posture, la même que certains collègues de mon mari qui placent opportunément dans la conversation qu'ils bossaient encore hier à 22h : s'ils ne montrent pas qu'ils bossent comme des tarés, ils se sentent comme des sous-hommes)

Après évidemment, l'HG est plus facile à enseigner que les lettres mais je suis loin d'avoir une intelligence supérieure, et je suis vite fatiguée : le soir, j'ai besoin de glander ! histoire d'éviter justement les maladies et les jours de carence !

_________________
J'ai un nouveau clavier, mes messages ont donc des points maintenant !!!
avatar
Une passante
Neoprof expérimenté

Re: Méthodes et temps de travail

par Une passante le Dim 6 Aoû 2017 - 22:18
@Elaïna a écrit:Une passante, juste pour préciser, mes deux parents étaient professeurs de lettres classiques (père agrégé mère certifiée)

Curieusement, mon père passait beaucoup moins de temps sur ses cours et ses copies - même métier pourtant ! je pense très sérieusement qu'il se faisait bien plus confiance (au bout d'un moment, faut pas déconner, qui sait plus de choses sur la littérature baroque, les 1eL ou l'agrégé de lettres ?) et qu'il se posait beaucoup moins de questions


Tu n'as jamais envisagé que ta mère, supportant la fameuse "charge mentale" dont il est beaucoup question en ce moment, passait plus de temps sur son travail parce qu'elle était plus fatiguée et donc moins efficace ?
Parce qu'a priori, c'est plutôt cela dont il est question, non pas d'organisation mais d'efficacité...

avatar
ProvençalLeGaulois
Fidèle du forum

Re: Méthodes et temps de travail

par ProvençalLeGaulois le Dim 6 Aoû 2017 - 22:26
Mais pourquoi essayer de nier qu'il y a des gens qui travaillent de manière plus efficace que d'autres ? Et que l'efficacité vient également avec l'expérience ?

On dit pourtant aux stagiaires que c'est normal d'être moins rapides dans leurs préparations de cours, parce qu'ils tâtonnent avant de trouver et de perfectionner leurs habitudes, méthodes de travail, peu importe la discipline qu'ils enseignent.

J'ai débuté dans mon nouveau poste en septembre 2015, eh bien, il va sans dire que sur des tas de dossiers, j'ai bossé beaucoup plus vite et plus efficacement cette année, parce que j'avais compris leur fonctionnement et quoi faire dans tel ou tel cas, ça ne veut pas dire non plus que j'étais nulle en 2015...

Quant aux corrections chronophages, je dis cela d'un point de vue extérieur, mais la multiplication des évaluations semble avoir été exponentielle depuis que j'étais élève. On n'avait à l'époque pas 12 notes par matière et on ne s'en portait pas plus mal.

_________________
N'empêche que je suis une légende.
Perceval
avatar
Sheldon
Niveau 9

Re: Méthodes et temps de travail

par Sheldon le Dim 6 Aoû 2017 - 22:26
@Elaïna ;

Mince, c'est vrai que tu ne mets jamais de points (de ponctuation je veux dire).

Du coup, je t'en donne qquns que tu peux copier/coller :-)

.............................................
.............................................

_________________
" En tant que Physicien, j'ai une connaissance étendue de l'Univers et de tout ce qu'il contient." - Moi
Cleroli
Fidèle du forum

Re: Méthodes et temps de travail

par Cleroli le Dim 6 Aoû 2017 - 22:33
@ProvençalLeGaulois a écrit:Mais pourquoi essayer de nier qu'il y a des gens qui travaillent de manière plus efficace que d'autres ? Et que l'efficacité vient également avec l'expérience ?
Ce n'est pas si simple car les réformes rabotent les horaires par classe, ce qui accroît le nombre total de classes et de copies. Certes, qu'on passe d'une à 3 classes d'un même niveau ne change pas le temps de préparation mais la fatigue est accrue et le rendement baisse. il ne faut pas non plus oublier qu'un EDT avec des TPE ou de l'EMC, ce n'est pas la même chose qu'un EDT sans ces enseignements.


Dernière édition par Cleroli le Dim 6 Aoû 2017 - 22:34, édité 1 fois
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum