496 millions pour un logiciel de l'Éducation nationale

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: 496 millions pour un logiciel de l'Éducation nationale

Message par Olympias le Ven 11 Aoû 2017 - 11:17

Le logiciel Louvois aurait dû servir de leçon...mais non ! On continue les âneries coûteuses.
Comme j'ai un blog, je ne mets rien dans un ENT. Je n'ai jamais utilisé celui de ma précédente région (et qui marchait fort mal au début). Ici nous n'avons pas d'ENT, seulement Pronote. Je remplis le cahier de textes en ligne, ça nous sert aussi pour communiquer avec des parents et les profs. Et basta! Et pour ma gestion quotidienne des choses (PP, réunions...élèves à profil particulier...), j'ai un carnet par an où je note tout ce qui est important.

Olympias
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: 496 millions pour un logiciel de l'Éducation nationale

Message par Cosmos le Ven 11 Aoû 2017 - 11:17

@Pseudo a écrit:Et si le cas était isolé, ce ne serait que moindre mal. Le coût des ENT explose les budgets très régulièrement. Mais soyez sans crainte, les boîtes informatiques montées par des dissidents de l'EN et autre vautours s'en mettent plein les fouilles.

Je n'ai jamais compris l'utilité de ces ENT départementaux quand on a Pronotes en parallèle et la boîte académique... heu
Trois moyens d'être contactés, trois interfaces... quel intérêt ?
avatar
Cosmos
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: 496 millions pour un logiciel de l'Éducation nationale

Message par Olympias le Ven 11 Aoû 2017 - 11:19

Et je ne vois pas l'intérêt d'utiliser le numérique pour tout. Si le réseau plante, j'ai mon carnet avec les notes prises lors des réunions.
avatar
Olympias
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: 496 millions pour un logiciel de l'Éducation nationale

Message par Olympias le Ven 11 Aoû 2017 - 11:20

@Cosmos a écrit:
@Pseudo a écrit:Et si le cas était isolé, ce ne serait que moindre mal. Le coût des ENT explose les budgets très régulièrement. Mais soyez sans crainte, les boîtes informatiques montées par des dissidents de l'EN et autre vautours s'en mettent plein les fouilles.

Je n'ai jamais compris l'utilité de ces ENT départementaux quand on a Pronotes en parallèle et la boîte académique... heu
Trois moyens d'être contactés, trois interfaces... quel intérêt ?
Mais que certains se goinfrent au passage !!!
avatar
Olympias
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: 496 millions pour un logiciel de l'Éducation nationale

Message par Pseudo le Ven 11 Aoû 2017 - 11:33

@Cosmos a écrit:
@Pseudo a écrit:Et si le cas était isolé, ce ne serait que moindre mal. Le coût des ENT explose les budgets très régulièrement. Mais soyez sans crainte, les boîtes informatiques montées par des dissidents de l'EN et autre vautours s'en mettent plein les fouilles.

Je n'ai jamais compris l'utilité de ces ENT départementaux quand on a Pronotes en parallèle et la boîte académique... heu
Trois moyens d'être contactés, trois interfaces... quel intérêt ?
C'était académique. Paris est une académie. Pronote n'est pas un ENT à proprement parler. Un ENT, pour ce que j'en ai compris (je n'en ai jamais vu un en fonctionnement) permet de regrouper tous les outils à l'intérieur d'un même truc. On se connecte et on a accès à pronote, à e-sidoc, à tout un tas de trucs et de machins en ne se connectant qu'une fois.

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche
avatar
Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: 496 millions pour un logiciel de l'Éducation nationale

Message par zemacebe le Ven 11 Aoû 2017 - 12:35

Franchement si personne au ministère n'est capable de de faire de la gestion de projet pour un ENT c'est désespérant.Quelle incompétence!
avatar
zemacebe
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: 496 millions pour un logiciel de l'Éducation nationale

Message par Zagara le Ven 11 Aoû 2017 - 12:47

@Pseudo a écrit:
@Zagara a écrit:Faut faire comme la gendarmerie : tout passer en logiciel libre gratuit.
D'ailleurs il parait que leur support technique est au chômage technique depuis qu'ils ont choisi cette solution. Very Happy
Mais le pire, c'est que le logiciel était peut-être bien libre. 

Au fait, la gendarmerie, ce n'est pas elle qui n'arrivait plus à payer des ses agents pendant de longs mois à cause d'un changement de logiciel ?
C'était l'armée de terre je crois.
avatar
Zagara
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: 496 millions pour un logiciel de l'Éducation nationale

Message par fifi51 le Ven 11 Aoû 2017 - 12:50

Pseudo a raison (ce n'est pas une question de logiciel libre ou pas).
La vrai difficulté pour un système de gestion de personnel est de concevoir un système suffisamment robuste qui traite correctement tous les cas (sachant que les cas trouvés dans la fonction publique sont généralement plus nombreux et plus complexes que dans le privé) et pour cela, il faut lors de la phase de spécifications du logiciel être extrêmement précis et rigoureux. Et par la suite, il faut également avoir des gestionnaires très bien formés.
Mais, il doit aussi être suffisamment souple pour s'adapter aux évolutions de la législation et aux erreurs.
avatar
fifi51
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: 496 millions pour un logiciel de l'Éducation nationale

Message par Zagara le Ven 11 Aoû 2017 - 13:23

On ne va pas me faire croire que ça coûte 500 millions d'euros pour le faire correctement.
Et l'escroquerie est si évidente (et banale qui plus est) : on annonce un prix intenable à l'Etat pour gagner le MP puis on fait x10 par petits pas pendant la production. Ma trésorerie dit merci au contribuable.
avatar
Zagara
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: 496 millions pour un logiciel de l'Éducation nationale

Message par Pseudo le Ven 11 Aoû 2017 - 17:27

@Zagara a écrit:On ne va pas me faire croire que ça coûte 500 millions d'euros pour le faire correctement.
Et l'escroquerie est si évidente (et banale qui plus est) : on annonce un prix intenable à l'Etat pour gagner le MP puis on fait x10 par petits pas pendant la production. Ma trésorerie dit merci au contribuable.
Non, ça coûte généralement très cher (ici 500 millions) pour que ça ne soit pas correctement fait. C'est parce que c'est fait avec les pieds (sciemment en partie) que ça coûte une blinde.

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche
avatar
Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: 496 millions pour un logiciel de l'Éducation nationale

Message par may68 le Ven 11 Aoû 2017 - 17:44

https://www.francebleu.fr/infos/education/lyceens-du-grand-est-doivent-s-equiper-d-un-ordinateur-pour-la-rentree-1501769120

Un ordinateur dans la liste de fournitures

Le remplacement des manuels scolaires imprimés par les livres numériques nécessite de disposer d'un ordinateur. Bien sûr, un élève peut utiliser son ordinateur personnel. Des parents comme Marcel, dont la fille rentre au lycée agricole de Rethel en septembre, préfère s'équiper d'un autre portable pour des questions d'assurance et de responsabilité en cas de casse. Le Conseil régional a conclu un marché pour proposer aux familles trois modèles à tarif négocié : une tablette avec clavier à 372 euros, un ordinateur portable à 452 euros ou un autre à 1056 euros.

may68
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: 496 millions pour un logiciel de l'Éducation nationale

Message par archeboc le Ven 11 Aoû 2017 - 23:41


Difficile de faire la critique du projet critiqué ici, à partir des rares éléments qui transparaissent dans l'article, mais ils semblent tout de même pointer la responsabilité de l'EN plus que celle de la ou des sociétés de service. On serait dans le cas typique où le donneur d'ordre change d'avis tous les ans, ce qui fait rapidement monter la facture.

_________________
Pour des raisons de commodité nous utilisons dans nos analyses un classement des élèves en « bons », « moyens » et « faibles » qui n'est valable qu'à l'intérieur de chaque classe ou dans des classes de même type. En fait, les élèves que nous appelons « bons » sont plutôt des élèves moyens, les « moyens » des élèves plutôt faibles et les « faibles » des élèves en grande difficulté.
van Zanten Agnès. Le quartier ou l'école ? Déviance et sociabilité adolescente dans un collège de banlieue . In: Déviance et société. 2000 - Vol. 24 - N°4. Les désordres urbains : regards sociologiques. pp. 377-401. note 3

archeboc
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: 496 millions pour un logiciel de l'Éducation nationale

Message par gp20 le Ven 11 Aoû 2017 - 23:44

Tarif négocié la tablette à 372€ ?
Pas négocié par des vendeurs de tapis du souk alors... Mais quelle honte de proposer de tels tarifs pour des produits qu'on peut trouver moins cher dans le commerce...

gp20
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: 496 millions pour un logiciel de l'Éducation nationale

Message par LaMaisonQuiRendFou le Ven 11 Aoû 2017 - 23:54

@Pseudo a écrit:
@CarmenLR a écrit:Juste pour rappeler une échelle : la réduction des budgets du MENSR, qui aura des conséquences désastreuses ( et, en plus, le baby boom de 2000 arrive dans le sup !), est de 330 millions d'euros...

Que faire ? Il y a, peut-être, une belle campagne syndicale à faire, avec des chiffres et des calculs, prenant en compte un usage à promouvoir du logiciel libre à l'usage de l'administration au lieu de coûteux logiciels propriétaires, à faire à la rentrée et à publier dans des journaux non gagnés à la cause, comme Capital, L'express, etc., pour montrer que de l'argent, il y a peut-être moins, mais il y en a, et qu'il est très mal employé...

Le problème n'est pas forcément le libre ou le format propriétaire. Pour ce type de logiciel ce n'est d'ailleurs absolument pas le problème, c'est même souvent inverse.
Aucune solution libre prise telle qu'elle ne peut répondre au besoin. On part donc d'un truc libre si ça existe mais on le donne à développer à des informaticiens qui pompent le fric jusqu'à plus soif pour adapter -- soit disant -- le bouzin. Le fameux machin libre devient un bidule totalement dépendant du'ne bande de branquignoles qui ont ainsi une vache à lait bien agréable. Oui, parce qu'en interne, l'EN n'a pas les informaticiens nécessaires (et il vaut mieux, hum...) et on sous-traite à une boite privé, qui finie par être propriétaire d'une solution soit disant libre au départ.

En partie d'accord avec vous.

Mais déjà il faut arrêter avec Microsoft.

Windows -> une bonne distribution Linux à la place.
MS Office -> Libre Office.

Je fais des cours de gestion de projet avec du libre, même si MS Project est mieux c'est un peu cher (autour de 750€ par PC pro équipé).

L'an dernier à l'ESPE ils étaient fou avec le numérique (TBI, etc...) et puis il fallait absolument montrer une vidéo ("ne l'oubliez pas le jour de l'inspection" ah ah).

_________________
"C'est en faisant n'importe quoi qu'on devient n'importe qui", Rémi Gaillard.
avatar
LaMaisonQuiRendFou
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: 496 millions pour un logiciel de l'Éducation nationale

Message par Iphigénie le Sam 12 Aoû 2017 - 7:57

@Pseudo a écrit:
@Cosmos a écrit:
@Pseudo a écrit:Et si le cas était isolé, ce ne serait que moindre mal. Le coût des ENT explose les budgets très régulièrement. Mais soyez sans crainte, les boîtes informatiques montées par des dissidents de l'EN et autre vautours s'en mettent plein les fouilles.

Je n'ai jamais compris l'utilité de ces ENT départementaux quand on a Pronotes en parallèle et la boîte académique... heu
Trois moyens d'être contactés, trois interfaces... quel intérêt ?
C'était académique. Paris est une académie. Pronote n'est pas un ENT à proprement parler. Un ENT, pour ce que j'en ai compris (je n'en ai jamais vu un en fonctionnement) permet de regrouper tous les outils à l'intérieur d'un même truc. On se connecte et on a accès à pronote, à e-sidoc, à tout un tas de trucs et de machins en ne se connectant qu'une fois.
Avant l'ent, pour avoir pronote, on se connectait à  pronote, avec leur bouzin d'ent, pour avoir pronote il faut se connecter à  l'ent, puis choisir le mode personnel de l'educ puis on se connecte à  pronote. Pour iprof, avant on se connectait à  iprof, maintenant il faut passer par ent, puis eduline, puis iprof: c'est vachement bien. 
Avant webmail etait rattaché  à  ma boite mail perso. Maintenat il y a une securite supplémentaire, donc pour avoir les webmail il faut passer par le circuit eduline etc etc: je ne regarde plus jamais mes webmails, sauf pour retrouver les liens de l'anti virus academique ou d'office pour enseignants. ....
avatar
Iphigénie
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: 496 millions pour un logiciel de l'Éducation nationale

Message par Pseudo le Sam 12 Aoû 2017 - 9:31

@Iphigénie a écrit:
@Pseudo a écrit:
@Cosmos a écrit:
@Pseudo a écrit:Et si le cas était isolé, ce ne serait que moindre mal. Le coût des ENT explose les budgets très régulièrement. Mais soyez sans crainte, les boîtes informatiques montées par des dissidents de l'EN et autre vautours s'en mettent plein les fouilles.

Je n'ai jamais compris l'utilité de ces ENT départementaux quand on a Pronotes en parallèle et la boîte académique... heu
Trois moyens d'être contactés, trois interfaces... quel intérêt ?
C'était académique. Paris est une académie. Pronote n'est pas un ENT à proprement parler. Un ENT, pour ce que j'en ai compris (je n'en ai jamais vu un en fonctionnement) permet de regrouper tous les outils à l'intérieur d'un même truc. On se connecte et on a accès à pronote, à e-sidoc, à tout un tas de trucs et de machins en ne se connectant qu'une fois.
Avant l'ent, pour avoir pronote, on se connectait à  pronote, avec leur bouzin d'ent, pour avoir pronote il faut se connecter à  l'ent, puis choisir le mode personnel de l'educ puis on se connecte à  pronote. Pour iprof, avant on se connectait à  iprof, maintenant il faut passer par ent, puis eduline, puis iprof: c'est vachement bien. 
Avant webmail etait rattaché  à  ma boite mail perso. Maintenat il y a une securite supplémentaire, donc pour avoir les webmail il faut passer par le circuit eduline etc etc: je ne regarde plus jamais mes webmails, sauf pour retrouver les liens de l'anti virus academique ou d'office pour enseignants. ....

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche
avatar
Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: 496 millions pour un logiciel de l'Éducation nationale

Message par almuixe le Mer 16 Aoû 2017 - 21:20

@Zagara a écrit:Cette histoire est d'abord une faillite du fonctionnement des marchés publics non ?
Je n'arrête pas d'entendre des histoires, venant de potes du privé qui bossent sur des marchés publics, d'arnaques contre l’État, lequel semble bien trop bon-trop con avec ses marchés publics.
Quand on en vient à régler 10 fois le prix du devis, on devrait avoir la capacité de retirer le marché à l'entreprise avant que ça dérape autant.

Un connaissance, militaire de réserve après une carrière militaire, m'a dit que le logiciel Louvois (l'équivalent tout aussi calamiteux dans l'armée, capable d'envoyer une fiche de paie de 18 centimes et  d'oublier la solde certains mois) avait été refilé à l'armée par le fils d'un ministre.
Je n'ai pas creusé le sujet, ce n'est peut-être que des racontards, mais au bout d'un moment, tant d'incompétence cela devient suspect. Au sujet de genre de scandale payés avec nos impôts, les citoyens devraient avoir la possibilité de déclencher des commissions d'enquête.

almuixe
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum