Paroles de poilus en 3ème

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Paroles de poilus en 3ème

Message par camomilles le Ven 18 Aoû 2017 - 22:40

Chers tous,

Je viens vers vous car je monte un projet avec un professeur d'histoire-géographie sur les lettres de poilus. J'ai lu plusieurs recueils pour me remettre à jour et faire déjà une pré-sélection de texte.
A la fin, j'aimerais à leur tour leur faire écrire une lettre.
J'aimerais simplement savoir comment certains d'entre vous avaient traité ce thème car je me perds dans toutes les lettres.
Je pensais potentiellement sélectionner une lettre sur l'enthousiasme du début de la guerre, puis traiter la question de l'hygiène et des conditions de vie dans les tranchées et enfin finir sur le désespoir des poilus. Cependant, je ne sais pas si cela est bien pertinent...
A la fin, j'aimerais à leur tour leur faire écrire une lettre.

Merci à tous pour vos réponses.
avatar
camomilles
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Paroles de poilus en 3ème

Message par lettres62 le Sam 19 Aoû 2017 - 11:57

Bonjour,

Ton idée est très intéressante; ainsi, les élèves peuvent se faire une image de la guerre.
J'ai l'habitude de leur faire écrire une lettre. Les filles se mettent à la place des femmes (écrire à son mari pendant la guerre, décrire l'ennui, les difficultés...) et les garçons à la place des soldats au front( récit des conditions de vie...)



lettres62
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Paroles de poilus en 3ème

Message par V.Marchais le Sam 19 Aoû 2017 - 16:00

Bonjour Camomille,

J'ai travaillé sur la Première Guerre mondiale à de nombreuses reprises, et fait écrire des lettres de soldats. Ce qu'il y a, avec un tel projet, c'est qu'il convient de donner à nos élèves de la matière pour mieux écrire. Alors certes, une vraie lettre de Poilu peut leur permettre de revoir les codes de la correspondance. Mais c'est un peu court, en Troisième. D'expérience, sur de tels sujets, deux choses manquent à nos élèves. La première est très subtile et relève de connaissances générales et de représentations qu'il est difficile de modifier dans le peu de temps qui nous est imparti, même si nous faisons de notre mieux en les faisant lire et voir des films. Je pense au réalisme et à la capacité à se représenter une époque, un contexte : non, un soldat ne part pas se balader en dehors de ses permissions, non sa femme ne va pas débarquer dans la tranchée pour lui dire à quel point elle l'aime (autant de choses relevées dans des copies). La seconde, sur laquelle nous pouvons travailler, c'est l'expression de l'émotion, la capacité à lui donner de l'intensité par une écriture maîtrisée.
Les lettres de poilu sont des documents intéressants, mais les pauvres chiens écrivaient comme ils pouvaient, dans la misère qui était la leur, et ce ne sont guère des monuments littéraires capables de nourrir l'écriture d'un élève. Mon conseil serait donc de mêler ces lettres à d'autres types de témoignages plus littéraires, où les élèves trouveront matière à travailler un style qui leur servira ensuite. Les textes ne manquent pas : Barbusse, Remarque, Céline...

Rien qu'un petit extrait comme celui-ci est une mine pour l'écriture d'imitation :

Nous voyons des gens, à qui le crâne a été enlevé, continuer de vivre ; nous voyons courir des soldats dont les deux pieds ont été fauchés ; sur leurs moignons éclatés, il se traînent en trébuchant jusqu'au prochain trou d'obus ; un soldat de première classe rampe sur ses mains pendant deux kilomètres en traînant derrière lui ses genoux brisés ; un autre se rend au poste de secours, tandis que ses entrailles coulent par-dessus ses mains qui les retiennent ; nous voyons des gens sans bouche, sans mâchoire inférieure, sans figure ; nous rencontrons quelqu'un qui, pendant deux heures, tient serré avec les dents l'artère de son bras, pour ne point perdre tout son sang ; le soleil se lève, la nuit arrive, les obus sifflent ; la vie s'arrête.

Erich Maria Remarque, À l’Ouest rien de nouveau

Tu peux, à partir de tels extraits, faire travailler l'allongement de la phrase, un rythme épique transposé dans l'horreur, le rôle de l'anaphore, des figures de style... Ce sont autant de billes que tu donnes aux élèves pour ensuite donner de la force à leur récit quad ils écriront leur lettre. Si tu te limites aux lettres de Poilu, je crains que tu ne peines à les nourrir, à leur donner les éléments qui leur permettront d'écrire un beau texte.

_________________
visitez le site http://www.reformeducollege.fr/
avatar
V.Marchais
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Paroles de poilus en 3ème

Message par lettres62 le Sam 19 Aoû 2017 - 17:24

Dans le manuel L'envol des lettres, tout un chapitre là-dessus

lettres62
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Paroles de poilus en 3ème

Message par camomilles le Mer 23 Aoû 2017 - 11:56

Merci infiniment pour vos réponses !
Je suis tout à fait d'accord avec toi V.Marchais. J'étais moi-même un peu frustrée à la lecture des lettres. De ce fait, je suis ton conseil et vais joindre des extraits de Barbusse et Remarque à mon corpus...car les lettres en elles-mêmes étaient assez pauvres d'un point de vue littéraire.
Lettre62, pour ce qui est de l'écriture, je préfère tous les mettre dans la peau d'un soldat et ne pas séparer filles et garçons !
Je vous enverrai ma progression quand elle sera achevée Smile
avatar
camomilles
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Paroles de poilus en 3ème

Message par Delia le Mer 23 Aoû 2017 - 12:40

@camomilles a écrit:Merci infiniment pour vos réponses !
Je suis tout à fait d'accord avec toi V.Marchais. J'étais moi-même un peu frustrée à la lecture des lettres. De ce fait, je suis ton conseil et vais joindre des extraits de Barbusse et Remarque à mon corpus...car les lettres en elles-mêmes étaient assez pauvres d'un point de vue littéraire.
Lettre62, pour ce qui est de l'écriture, je préfère tous les mettre dans la peau d'un soldat et ne pas séparer filles et garçons !
Je vous enverrai ma progression quand elle sera achevée Smile
Ce n'était pas le but ! Il s'agissait de donner des nouvelles, en mentant abominablement sur les réelles conditions de vie pour ne pas inquiéter... et passer le barrage de la censure.

Celle-ci crève le cœur :

Je soussigné, Leymarie, Léonard, soldat de 2 classe, né à Seillac (Corrèze).
Le Conseil de Guerre me condamne à la peine de mort pour mutilation volontaire et je déclare formelmen que je sui innocan. Je suis blessé ou par la mitraille ennemieou par mon fusi, comme l'exige le major, mai accidentelmen mai non volontairemen et je jure que sui innocan, et je répète que je sui innocan. Je prouverai que j'ai fait mon devoir et que j'ai servi avec amour  et fidélitée, et je je n'ai jamais féblie à mn devoir.
Et je jure devandieux que je sui innocan.

Leymarie Léonard


Pour se mettre dans la peau d'un soldat il faut une bonne documentation. Mettre collégien dans la peau de Léonard Leymarie... franchement, non !
Il me semble plus accessible de faire écrire les lettres des enfants. Par exemple, faire répondre à son père le  fils d'Albert-Jean Després :



11 octobre 1916


Lettre à mon fils qui vient d'avoir neuf ans :

Mon cher petit,

Tu viens d'avoir neuf ans et cet âge charmant, le voici devenu le plus émouvant des âges....

Pour cela, on peut s'appuyer sur le Journal de guerre d'Yves Congar, imaginer une correspondance (clandestine) entre Yves Congar, de Sedan occupée, et un enfant des zones libres.


Dernière édition par Delia le Mer 23 Aoû 2017 - 15:09, édité 1 fois

_________________
Un vieillard qui meurt, c'est une bibliothèque qui brûle.
Amadou Hampaté Ba
avatar
Delia
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Paroles de poilus en 3ème

Message par Fesseur Pro le Mer 23 Aoû 2017 - 13:46

Il y a de multiples exemples sur internet.
C'est un projet classique.

_________________
Pourvu que ça dure... professeur
avatar
Fesseur Pro
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Paroles de poilus en 3ème

Message par Delia le Mer 23 Aoû 2017 - 15:08

C'est peut être classique, mais ce n'est pas à la portée d'élèves  de Troisième.
D'ailleurs, si vous, vous deviez traiter ce sujet, comment vous en tireriez-vous ? Je ne donnais jamais de sujet que je ne me sentais pas de taille à traiter.

_________________
Un vieillard qui meurt, c'est une bibliothèque qui brûle.
Amadou Hampaté Ba
avatar
Delia
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Paroles de poilus en 3ème

Message par V.Marchais le Mar 29 Aoû 2017 - 17:57

Je n'ai pas gardé de traces, mais j'ai eu d'excellents travaux après des études de Remarque, Barbusse, Tardi... Et des travaux très honorables. Ces romans sont aussi des documents, et ils frappent les élèves par leur puissance d'écriture.

_________________
visitez le site http://www.reformeducollege.fr/
avatar
V.Marchais
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Paroles de poilus en 3ème

Message par Delia le Mar 29 Aoû 2017 - 18:49

Si vous voulez faire écrire des lettres, pourquoi pas la lettre au Maréchal Joffre dont s'acquittaient tous les écoliers français ?

_________________
Un vieillard qui meurt, c'est une bibliothèque qui brûle.
Amadou Hampaté Ba
avatar
Delia
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum