Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
tangente
Niveau 5

Livre "Pourquoi les enfants n'aiment pas l'école" de Daniel T.Willingham

par tangente le Lun 21 Aoû 2017 - 22:20
Bonjour,

Je suis en train de lire le livre « Pourquoi les enfants n’aiment pas l’école ! » de Daniel T.Willingham.
Je vous mets un extrait (page 64) :
Je ne vous recommande surtout pas d’essayer de rendre le thème du cours attrayant pour les élèves. Je sais que cela peut sembler bizarre (…)
Comment un professeur de mathématiques est-il censé enseigner l’algèbre en trouvant des exemples qui intéressent ma fille de seize ans ? En utilisant un exemple de la « vraie vie » avec par exemple le nombre de minutes de forfait pour son téléphone portable ? Si le professeur choisissait un problème de mathématiques avec des minutes de forfait téléphonique, n’y aurait-il pas un risque que ma fille s’intéresse davantage à son téléphone portable qu’au problème lui-même ? En pensant à son téléphone portable, elle risque ensuite de penser au SMS qu’elle a reçu dans la matinée, ce qui lui rappellerait qu’elle doit changer la photo de son profil Facebook, ce qui lui ferait penser au bouton qu’elle a sur le nez et ainsi de suite…

Je trouve que c’est plein de bon sens ce que dit l’auteur mais j’avoue en avoir marre de devoir faire des maths « utilitaires » donc du coup ça m’arrange ce qu’il dit !
Il me semble cependant que de nombreux collègues (inspecteur, formateurs au PAF et même collègues en salle des profs) pensent qu’il faut faire du concret, de l’utilitaire «parce qu’au moins ça donne du sens aux élèves et ça leur donne envie d’apprendre la notion».

Et vous qu’en pensez-vous ?
avatar
zouzou42
Niveau 2

Re: Livre "Pourquoi les enfants n'aiment pas l'école" de Daniel T.Willingham

par zouzou42 le Lun 21 Aoû 2017 - 22:37
J'ai l'impression que les énoncés "concrets" (assez souvent tirés par les cheveux en plus) n'intéressent pas plus mes élèves que les autres exercices. C'est même parfois l'inverse. Du coup, je ne m'oblige plus à en faire, plus le temps passe, plus je fais des exercices "purs maths".
avatar
Anaxagore
Guide spirituel

Re: Livre "Pourquoi les enfants n'aiment pas l'école" de Daniel T.Willingham

par Anaxagore le Lun 21 Aoû 2017 - 23:14
Lorsqu'un exercice d'apparence "concret" est utile, c'est toujours parce qu'il aura permis une certaine intuition des objets mathématiques mis en jeu (en primaire par exemple). Mais son intérêt aura été mathématique.

Le coup de l'exercice introduisant une situation soi-disant "utile" ou concrète qui serait censée déchaîner les foules, franchement c'est du flan.

En cours de mathématiques, on vient pour les mathématiques.

...et lorsque on tient enfin une vraie situation où on doit modéliser ou introduire des outils de manière non triviale pour résoudre un vrai problème extra-mathematique, c'est une difficulté supplémentaire. Ce qui ne veut pas dire que c'est inintéressant, mais il faut savoir ce que l'on fait et choisir en connaissance de cause.

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne

"Tout ce qui est précieux est aussi difficile que rare." Spinoza
avatar
mistinguette
Niveau 10

Re: Livre "Pourquoi les enfants n'aiment pas l'école" de Daniel T.Willingham

par mistinguette le Mar 22 Aoû 2017 - 9:26
d'autant plus qu'on aura toujours une guerre de retard, on veut faire "in" mais c'est souvent déjà "out".

_________________
.'..Texte sur les l'oies' commentaires du prof hg que j’adorais sur ma copie de 6e : loi/ l'oie Vous en êtes une!. J'ai évolué depuis mais mon complexe orthographique m'accompagnera toujours. Il semble qu'aujourd’hui on parle de dyslexie pour l'étourdie éternelle que j'étais...alors si c'est la science des ânes, merci de pas charger la mule.
avatar
ben2510
Neoprof expérimenté

Re: Livre "Pourquoi les enfants n'aiment pas l'école" de Daniel T.Willingham

par ben2510 le Mar 22 Aoû 2017 - 11:42
La difficulté essentielle qui empêche de s'appuyer sur les objets et savoirs-faire de la vie courante pour introduire (voire "donner du sens", pour les optimistes) des notions mathématiques, est que les élèves ont très peu de connaissances de la vie courante.
Combien d'élèves ont déjà fait cuire des pâtes ? Retapissé une pièce ? Gâché du plâtre ?
Faites un sondage, et pleurez.

_________________
On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres : mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison. Henri Poincaré  La notion d'équation différentielle est le pivot de la conception scientifique du monde. Vladimir Arnold
avatar
Anaxagore
Guide spirituel

Re: Livre "Pourquoi les enfants n'aiment pas l'école" de Daniel T.Willingham

par Anaxagore le Mar 22 Aoû 2017 - 12:26
@ben2510 a écrit:La difficulté essentielle qui empêche de s'appuyer sur les objets et savoirs-faire de la vie courante pour introduire (voire "donner du sens", pour les optimistes) des notions mathématiques, est que les élèves ont très peu de connaissances de la vie courante.
Combien d'élèves ont déjà fait cuire des pâtes ? Retapissé une pièce ? Gâché du plâtre ?
Faites un sondage, et pleurez.

Peut-être que des leçons de choses bien données au bon moment seraient salutaires. Ce serait hyper-innovant.

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne

"Tout ce qui est précieux est aussi difficile que rare." Spinoza
avatar
mistinguette
Niveau 10

Re: Livre "Pourquoi les enfants n'aiment pas l'école" de Daniel T.Willingham

par mistinguette le Mar 22 Aoû 2017 - 12:30
@ben2510 a écrit:La difficulté essentielle qui empêche de s'appuyer sur les objets et savoirs-faire de la vie courante pour introduire (voire "donner du sens", pour les optimistes) des notions mathématiques, est que les élèves ont très peu de connaissances de la vie courante.
Combien d'élèves ont déjà fait cuire des pâtes ? Retapissé une pièce ? Gâché du plâtre ?
Faites un sondage, et pleurez.
ça me rappelle une élève sur une activité sur le téléphone portable....
"je m'en fiche de comment ça marche, je branche et ça marche ! si ça marche plus j'en rachète et puis voilà..."

_________________
.'..Texte sur les l'oies' commentaires du prof hg que j’adorais sur ma copie de 6e : loi/ l'oie Vous en êtes une!. J'ai évolué depuis mais mon complexe orthographique m'accompagnera toujours. Il semble qu'aujourd’hui on parle de dyslexie pour l'étourdie éternelle que j'étais...alors si c'est la science des ânes, merci de pas charger la mule.
avatar
ben2510
Neoprof expérimenté

Re: Livre "Pourquoi les enfants n'aiment pas l'école" de Daniel T.Willingham

par ben2510 le Mar 22 Aoû 2017 - 13:04
Ça me rappelle ce truc là : "L'auteur a-t-il raison ?" dans l'exo classique tiré de Jacquard "voici venu le temps du monde fini", qu'on retrouve par exemple ici http://mathematiques.ac-dijon.fr/_ressources/sources/2006/serie_STG_exercices.pdf page 7 exercice 20 partie A.

"Albert Jacquard a-t-il raison ?"
Srx ?
Qui peut poser une question aussi stupide sans s'étouffer dans son vomi ?

_________________
On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres : mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison. Henri Poincaré  La notion d'équation différentielle est le pivot de la conception scientifique du monde. Vladimir Arnold
timpetus
Je viens de m'inscrire !

Re: Livre "Pourquoi les enfants n'aiment pas l'école" de Daniel T.Willingham

par timpetus le Mar 22 Aoû 2017 - 13:05
"je m'en fiche de comment ça marche, je branche et ça marche ! si ça marche plus j'en rachète et puis voilà..."

La petite a donné là une excellente réponse. C'est une digne représentante de notre société de consommation. Difficile de lui en vouloir, on est en plein dedans. et la guerre des boutons... ça fait bien longtemps qu'elle est terminée!
avatar
Anaxagore
Guide spirituel

Re: Livre "Pourquoi les enfants n'aiment pas l'école" de Daniel T.Willingham

par Anaxagore le Mar 22 Aoû 2017 - 13:11
En même temps, la meilleure idée pour qu'elle puisse comprendre un jour un peu comment ça marche serait de lui apprendre des mathématiques.

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne

"Tout ce qui est précieux est aussi difficile que rare." Spinoza
avatar
Orlanda
Habitué du forum

Re: Livre "Pourquoi les enfants n'aiment pas l'école" de Daniel T.Willingham

par Orlanda le Mar 22 Aoû 2017 - 13:16
@ben2510 a écrit:Ça me rappelle ce truc là : "L'auteur a-t-il raison ?" dans l'exo classique tiré de Jacquard "voici venu le temps du monde fini", qu'on retrouve par exemple ici http://mathematiques.ac-dijon.fr/_ressources/sources/2006/serie_STG_exercices.pdf page 7 exercice 20 partie A.

"Albert Jacquard a-t-il raison ?"
Srx ?
Qui peut poser une question aussi stupide sans s'étouffer dans son vomi ?

Tu sais, en lettres, des collègues concepteurs de sujets demandent bien aux élèves d'écrire à la manière de Proust ou de Rimbaud, ou de faire penser un train.

_________________
"Nous vivons à une époque où l'ignorance n'a plus honte d'elle-même". Robert Musil
avatar
mistinguette
Niveau 10

Re: Livre "Pourquoi les enfants n'aiment pas l'école" de Daniel T.Willingham

par mistinguette le Mar 22 Aoû 2017 - 13:59
C'est bien pour ça que l'angle utilitaire n'a pas de sens.
L'éducation est finalement très individualiste, chacun se construit à partir de ce qu'on lui donne l'idée étant de nous démarquer de la capacité de réflexion d'un radis ou d'une dorade. Mai dans un monde où tout est utile, ce discours est bien désuet.

_________________
.'..Texte sur les l'oies' commentaires du prof hg que j’adorais sur ma copie de 6e : loi/ l'oie Vous en êtes une!. J'ai évolué depuis mais mon complexe orthographique m'accompagnera toujours. Il semble qu'aujourd’hui on parle de dyslexie pour l'étourdie éternelle que j'étais...alors si c'est la science des ânes, merci de pas charger la mule.
hyperbole
Niveau 5

Re: Livre "Pourquoi les enfants n'aiment pas l'école" de Daniel T.Willingham

par hyperbole le Mar 22 Aoû 2017 - 14:05
@tangente a écrit:Bonjour,

Je suis en train de lire le livre « Pourquoi les enfants n’aiment pas l’école ! » de Daniel T.Willingham.
Je vous mets un extrait (page 64) :
Je ne vous recommande surtout pas d’essayer de rendre le thème du cours attrayant pour les élèves. Je sais que cela peut sembler bizarre (…)
Comment un professeur de mathématiques est-il censé enseigner l’algèbre en trouvant des exemples qui intéressent ma fille de seize ans ? En utilisant un exemple de la « vraie vie » avec par exemple le nombre de minutes de forfait pour son téléphone portable ? Si le professeur choisissait un problème de mathématiques avec des minutes de forfait téléphonique, n’y aurait-il pas un risque que ma fille s’intéresse davantage à son téléphone portable qu’au problème lui-même ? En pensant à son téléphone portable, elle risque ensuite de penser au SMS qu’elle a reçu dans la matinée, ce qui lui rappellerait qu’elle doit changer la photo de son profil Facebook, ce qui lui ferait penser au bouton qu’elle a sur le nez et ainsi de suite…

Je trouve que c’est plein de bon sens ce que dit l’auteur mais j’avoue en avoir marre de devoir faire des maths « utilitaires » donc du coup ça m’arrange ce qu’il dit !
Il me semble cependant que de nombreux collègues (inspecteur, formateurs au PAF et même collègues en salle des profs) pensent qu’il faut faire du concret, de l’utilitaire «parce qu’au moins ça donne du sens aux élèves et ça leur donne envie d’apprendre la notion».

Et vous qu’en pensez-vous ?
Je trouve le titre idiot (et faux !), ça m'aurait pas donné envie de le lire, mais cet extrait sonne assez juste.
Je me souviens avoir proposé à des élèves de 3e un exo de stat de leur manuel étudiant le nombre de SMS envoyés par des collégiens, un bon nombre a perdu son temps à débattre sur les données qu'ils trouvaient complètement irréalistes "mais madame, 50 SMS par mois, c'est n'importe quoi, on en écrit plutôt 200 par jour !" : passionnant en effet...
On a changé de manuel mais j'évite les exos qui parlent de collégiens, en général : quitte à faire concret, autant leur ouvrir un peu l'esprit à des trucs qu'ils ne connaissent pas comme ... le transport de parpaings !

_________________
Karine, maths, collège
avatar
Serge
Médiateur

Re: Livre "Pourquoi les enfants n'aiment pas l'école" de Daniel T.Willingham

par Serge le Mar 22 Aoû 2017 - 14:11
J'aurais peut-être davantage eu d'intérêt pour les mathématiques si j'avais compris les applications concrètes que cela pouvait avoir. Au lieu de cela, tout a glissé dans mon esprit avec la fausse impression que ça consistait juste à vouloir nous faire multiplier des racines carrées de A + X de Pi14 (ou un truc comme ça) dans le but de ... ben ... Bref, les maths c'était pour moi un truc sans intérêt consistant à assommer les élèves ou à se torturer pour le simple plaisir de se torturer. Je caricature à peine l'idée que j'en avais.

Alors, oui, peut-être que certains exemples concrets ne sont pas bien choisis, mais ça ne me semble pas une raison pour rejeter l'idée en bloc. Il suffit d'exemples bien choisis et pas ridicules. Cela ne doit pas être introuvable, à moins de croire que les mathématiques ne serviront effectivement jamais à rien pour le commun des mortels.

_________________

Pour faire découvrir la Cafet à nos élèves > ICI
Ramanujan974
Niveau 9

Re: Livre "Pourquoi les enfants n'aiment pas l'école" de Daniel T.Willingham

par Ramanujan974 le Mar 22 Aoû 2017 - 14:17
@timpetus a écrit:"je m'en fiche de comment ça marche, je branche et ça marche ! si ça marche plus j'en rachète et puis voilà..."

C'est comme vouloir intéresser les STMG aux pourcentages en leur parlant des soldes, et se servir par exemple d'un truc soldé à -30 % pour leur expliquer que cela revient à multiplier le prix par 0,7.

"On s'en fout, on a une appli qui calcule tout !"
avatar
Elyas
Guide spirituel

Re: Livre "Pourquoi les enfants n'aiment pas l'école" de Daniel T.Willingham

par Elyas le Mar 22 Aoû 2017 - 14:26
Les problèmes avec la vitesse, la distance à parcourir et l'heure de départ de mon enfance ne m'ont jamais posé de souci.

Ce que Willingham critique ici, c'est la politique d'attrait en utilisant ce qu'on pense qu'aiment les élèves comme les sms, par exemple. C'est la "diversion amusante" qui est un problème, pas les question concrètes. En cuisine et en bricolage, on utilise les mathématiques tout le temps.

Ce que dit Willingham est dit depuis des décennies par la recherche française. Mais c'est toujours plus in quand ça vient du monde anglo-saxon

Dans tous les cas, Willingham est une lecture intéressante (mais pour bien comprendre ses propos, il faut connaître le contexte de son écriture, càd les Etats-Unis et leur système éducatif des années 1990 et 2000 qui connaît des soubresauts importants).
avatar
Anaxagore
Guide spirituel

Re: Livre "Pourquoi les enfants n'aiment pas l'école" de Daniel T.Willingham

par Anaxagore le Mar 22 Aoû 2017 - 14:28
@Serge a écrit:J'aurais peut-être davantage eu d'intérêt pour les mathématiques si j'avais compris les applications concrètes que cela pouvait avoir. Au lieu de cela, tout a glissé dans mon esprit avec la fausse impression que ça consistait juste à vouloir nous faire multiplier des racines carrées de A + X de Pi14 (ou un truc comme ça) dans le but de ... ben ... Bref, les maths c'était pour moi un truc sans intérêt consistant à assommer les élèves ou à se torturer pour le simple plaisir de se torturer. Je caricature à peine l'idée que j'en avais.

Alors, oui, peut-être que certains exemples concrets ne sont pas bien choisis, mais ça ne me semble pas une raison pour rejeter l'idée en bloc. Il suffit d'exemples bien choisis et pas ridicules. Cela ne doit pas être introuvable, à moins de croire que les mathématiques ne serviront effectivement jamais à rien pour le commun des mortels.

À partir de quand dans l'histoire les mathématiques (pas la simple petite arithmétique) ont-elles commencer à jouer un vrai rôle technologique? Assez tard finalement, pour des choses qui ne concernent pas la vie courante et dans des problèmes non triviaux. Il ne faut pas se leurrer.

Les mathématiques sont là comme un potentiel depuis longtemps, mais sans ce potentiel, pas d'applications complexes.

Sinon, il se murmure qu'à l'époque où l'on n'avait pas supprimé les mathématiques dans la physique, un peu comme on supprimerait le choux dans la choucroute, la mise en oeuvre des mathématiques apparaissait moins fantomatique.

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne

"Tout ce qui est précieux est aussi difficile que rare." Spinoza
avatar
Anaxagore
Guide spirituel

Re: Livre "Pourquoi les enfants n'aiment pas l'école" de Daniel T.Willingham

par Anaxagore le Mar 22 Aoû 2017 - 14:32
Les problèmes d'arithmétique du XXe étaient très formateurs, ça c'est certain.

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne

"Tout ce qui est précieux est aussi difficile que rare." Spinoza
avatar
Iphigénie
Bon génie

Re: Livre "Pourquoi les enfants n'aiment pas l'école" de Daniel T.Willingham

par Iphigénie le Mar 22 Aoû 2017 - 14:36
On veut que l'école, et pas seulement les mathématiques servent à: trouver un emploi, gagner de l'argent, alors que surtout, elle doit rendre intelligent, et ça, c'est pas gagné dans une société du fric, du divertissement et du paraître: à quoi peut bien servir de se prendre la tête?
la crise de l'école, c'est d'abord la crise des valeurs. Ce n'est pas par la pédagogie que l'on transforme l'école, ce sont les valeurs de la société qui font qu'elle est efficace, ou pas.
avatar
Carabas
Vénérable

Re: Livre "Pourquoi les enfants n'aiment pas l'école" de Daniel T.Willingham

par Carabas le Mar 22 Aoû 2017 - 14:36
@Serge a écrit:J'aurais peut-être davantage eu d'intérêt pour les mathématiques si j'avais compris les applications concrètes que cela pouvait avoir. Au lieu de cela, tout a glissé dans mon esprit avec la fausse impression que ça consistait juste à vouloir nous faire multiplier des racines carrées de A + X de Pi14 (ou un truc comme ça) dans le but de ... ben ... Bref, les maths c'était pour moi un truc sans intérêt consistant à assommer les élèves ou à se torturer pour le simple plaisir de se torturer. Je caricature à peine l'idée que j'en avais.

Alors, oui, peut-être que certains exemples concrets ne sont pas bien choisis, mais ça ne me semble pas une raison pour rejeter l'idée en bloc. Il suffit d'exemples bien choisis et pas ridicules. Cela ne doit pas être introuvable, à moins de croire que les mathématiques ne serviront effectivement jamais à rien pour le commun des mortels.
On peut utiliser ce type de raisonnement pour tout ce qui est enseigné. Concrètement, dans la vie quotidienne, on s'en fout de l'édit de Nantes, on s'en fout de Victor Hugo. Je ne suis pas sûre que de tout rendre concret soit la bonne idée. De toute façon, ceux qui utilisent au quotidien et concrètement ce qu'ils acquièrent, ce sont les animaux. Je ne suis pas sûre non plus qu'on puisse obtenir que toute une classe adhère à une matière. On est des humains, avec des affinités et des rejets, c'est normal.

_________________
Les chances uniques sur un million se réalisent neuf fois sur dix.

Terry Pratchett
avatar
Iphigénie
Bon génie

Re: Livre "Pourquoi les enfants n'aiment pas l'école" de Daniel T.Willingham

par Iphigénie le Mar 22 Aoû 2017 - 14:46
@Carabas a écrit:
@Serge a écrit:J'aurais peut-être davantage eu d'intérêt pour les mathématiques si j'avais compris les applications concrètes que cela pouvait avoir. Au lieu de cela, tout a glissé dans mon esprit avec la fausse impression que ça consistait juste à vouloir nous faire multiplier des racines carrées de A + X de Pi14 (ou un truc comme ça) dans le but de ... ben ... Bref, les maths c'était pour moi un truc sans intérêt consistant à assommer les élèves ou à se torturer pour le simple plaisir de se torturer. Je caricature à peine l'idée que j'en avais.

Alors, oui, peut-être que certains exemples concrets ne sont pas bien choisis, mais ça ne me semble pas une raison pour rejeter l'idée en bloc. Il suffit d'exemples bien choisis et pas ridicules. Cela ne doit pas être introuvable, à moins de croire que les mathématiques ne serviront effectivement jamais à rien pour le commun des mortels.
On peut utiliser ce type de raisonnement pour tout ce qui est enseigné. Concrètement, dans la vie quotidienne, on s'en fout de l'édit de Nantes, on s'en fout de Victor Hugo. Je ne suis pas sûre que de tout rendre concret soit la bonne idée. De toute façon, ceux qui utilisent au quotidien et concrètement ce qu'ils acquièrent, ce sont les animaux. Je ne suis pas sûre non plus qu'on puisse obtenir que toute une classe adhère à une matière. On est des humains, avec des affinités et des rejets, c'est normal.
oui, si on veut, on peut se foutre de tout...
Ce qui me fascine dans l'EN, c'est ce besoin de trouver une explication définitive et globale, qui fait que tous les 10 ans on invente radicalement le fil à couper le beurre, et puis non.Et puis oui, et puis...
hyperbole
Niveau 5

Re: Livre "Pourquoi les enfants n'aiment pas l'école" de Daniel T.Willingham

par hyperbole le Mar 22 Aoû 2017 - 14:47
@Serge a écrit:J'aurais peut-être davantage eu d'intérêt pour les mathématiques si j'avais compris les applications concrètes que cela pouvait avoir. Au lieu de cela, tout a glissé dans mon esprit avec la fausse impression que ça consistait juste à vouloir nous faire multiplier des racines carrées de A + X de Pi14 (ou un truc comme ça) dans le but de ... ben ... Bref, les maths c'était pour moi un truc sans intérêt consistant à assommer les élèves ou à se torturer pour le simple plaisir de se torturer. Je caricature à peine l'idée que j'en avais.

Alors, oui, peut-être que certains exemples concrets ne sont pas bien choisis, mais ça ne me semble pas une raison pour rejeter l'idée en bloc. Il suffit d'exemples bien choisis et pas ridicules. Cela ne doit pas être introuvable, à moins de croire que les mathématiques ne serviront effectivement jamais à rien pour le commun des mortels.
Moui, j'arrive pas à croire que ça vienne de l'abstraction...

J'ai eu des profs soporifiques, le pire dans mon souvenir est celui d'histoire-géo en 1ère, pourtant les sujets ne pouvaient qu'être concrets et généralement intéressants (enfin quand on a un minimum de curiosité intellectuelle) mais il avait un ton de voix monocorde, et semblait lui même s'emm**der à mourir

Je suis peut-être présomptueuse mais quand je fais du calcul mental avec mes élèves, en général ils adorent, ils sont surexcités, pourtant c'est généralement abstrait (pas à 100%, on fait parfois un peu de proportionnalité mentalement, mais le plus souvent ce sont des calculs sortis de tout contexte).
Pareil pour les résolutions d'équations, ils ont envoie de trouver la solution, ça les excite, alors que ce n'est pas la résolution d'un problème, juste d'une série d'équations hors contexte.
J'ai certes toujours quelques élèves décrocheurs qui ont bien trop de lacunes pour ces activités et qui ne s'y investissent pas, mais ils ne s'investissent pas plus dans les calculs concernant des sujets qui les intéressent car l'intérêt pour un sujet ne fait pas disparaître les lacunes, et, comme l'a souligné un autre intervenant, c'est plus difficile de résoudre un problème concret qu'un calcul abstrait : il y a la modélisation en plus à effectuer !

_________________
Karine, maths, collège
avatar
Dame Jouanne
Niveau 10

Re: Livre "Pourquoi les enfants n'aiment pas l'école" de Daniel T.Willingham

par Dame Jouanne le Mar 22 Aoû 2017 - 14:48
@Anaxagore a écrit:
Sinon, il se murmure qu'à l'époque où l'on n'avait pas supprimé les mathématiques dans la physique, un peu comme on supprimerait le choux dans la choucroute, la mise en oeuvre des mathématiques apparaissait moins fantomatique.
Oui, une bonne part du côté mathématique de la physique a malheureusement été abandonné (très juste, l'image de la choucroute sans choux!). Mais il se murmure également que les mathématiques nous ont lâchées en rase campagne au profit des stats et des probas plus à la mode que de banales équations ou quelques dérivées.
Pour revenir au sujet, on trouve également pas mal de "mises en situations concrètes" bien ridicules et inutiles en PC, et je suis partagée : dans certains cas, illustrer par des situations de la vie courante est justifié mais j'ai constaté que les élèves s'intéressaient aussi et parfois plus si on sortait de ce qu'ils connaissaient.
avatar
Anaxagore
Guide spirituel

Re: Livre "Pourquoi les enfants n'aiment pas l'école" de Daniel T.Willingham

par Anaxagore le Mar 22 Aoû 2017 - 14:52
@Elyas a écrit:Les problèmes avec la vitesse, la distance à parcourir et l'heure de départ de mon enfance ne m'ont jamais posé de souci.

Ce que Willingham critique ici, c'est la politique d'attrait en utilisant ce qu'on pense qu'aiment les élèves comme les sms, par exemple. C'est la "diversion amusante" qui est un problème, pas les question concrètes. En cuisine et en bricolage, on utilise les mathématiques tout le temps.

Ce que dit Willingham est dit depuis des décennies par la recherche française. Mais c'est toujours plus in quand ça vient du monde anglo-saxon

Dans tous les cas, Willingham est une lecture intéressante (mais pour bien comprendre ses propos, il faut connaître le contexte de son écriture, càd les Etats-Unis et leur système éducatif des années 1990 et 2000 qui connaît des soubresauts importants).

Kant l'a dit aussi. Il y a longtemps.

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne

"Tout ce qui est précieux est aussi difficile que rare." Spinoza
avatar
mistinguette
Niveau 10

Re: Livre "Pourquoi les enfants n'aiment pas l'école" de Daniel T.Willingham

par mistinguette le Mar 22 Aoû 2017 - 14:56
La physique s’évertuant à comprendre le réel elle est forcément concrète....Ce qui est merveilleux est de voir que celà vas le l'atome à l'espace.....donc la partie donner du sens me fait rire. Est-ce que l'on donne du sens au monde dans lequel on vit.

_________________
.'..Texte sur les l'oies' commentaires du prof hg que j’adorais sur ma copie de 6e : loi/ l'oie Vous en êtes une!. J'ai évolué depuis mais mon complexe orthographique m'accompagnera toujours. Il semble qu'aujourd’hui on parle de dyslexie pour l'étourdie éternelle que j'étais...alors si c'est la science des ânes, merci de pas charger la mule.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum