Rions un peu avec les critiques littéraires du Monde...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Rions un peu avec les critiques littéraires du Monde...

Message par Ruthven le Jeu 28 Aoû 2008 - 21:05

Des romans français de la rentrée sont présentés ici :
http://www.lemonde.fr/web/articleinteractif/0,41-0@2-3260,49-1088730,0.html

Pour bien rire, je vous conseille la critique du dernier Angot par J.Savigneau:
http://www.lemonde.fr/livres/article/2008/08/28/le-marche-des-amants-christine-angot-a-la-recherche-de-l-amant_1088735_3260.html
"Christine Angot a choisi la voie étroite des écrivains qui ne peuvent pas susciter l'assentiment social."

et celle du dernier Catherine Millet par P.Kechichian :
http://www.lemonde.fr/livres/article/2008/08/28/jour-de-souffrance-catherine-millet-la-liberte-a-l-epreuve-de-la-jalousie_1088737_3260.html
"Dans la littérature contemporaine, Catherine Millet appartient à la catégorie des grands peintres de l'âme humaine."

Je n'ai pas résisté au plaisir de mentionner la première phrase de chaque article (mais non, je ne cherche pas à provoquer une crise d'apoplexie chez Seb). Bref, un franc moment de rigolade!

Ruthven
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rions un peu avec les critiques littéraires du Monde...

Message par Invité le Jeu 28 Aoû 2008 - 21:16

C'est le plan média d'Angot et de Millet.. Savigneau fait son habituel numéro de féministe ( oui "la figure dominante"... ) et Millet s'était déjà exposée à la une d'un magazine...le point je crois...

Assouline avait déjà assaisonné Angot qui n'avait pas du apprécier. L'article avait un titre bien amusant

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rions un peu avec les critiques littéraires du Monde...

Message par lollipops le Jeu 28 Aoû 2008 - 21:26

Dans Télérama cette semaine, on peut également lire un véritable éloge du roman de Catherine Millet.

lollipops
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rions un peu avec les critiques littéraires du Monde...

Message par Reine Margot le Jeu 28 Aoû 2008 - 21:41

j'ai lu un seul angot et pas catherine millet. j'ai eu comme prof anne garréta, qui a eu le prix médicis en 2002 pour "pas un jour", et bcp plus intéressante sur la question des femmes.

par exemple elle disait souvent en cours que ce que les femmes écrivains écrivaient c'était "du cul ou du coeur" et que quand une femme écrivait autre chose que des trucs sentimentaux ou de sexe elle se faisait tomber dessus, notamment si c'était un ouvrage assez érudit. garréta se faisait souvent reprocher s'être normalienne...

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rions un peu avec les critiques littéraires du Monde...

Message par Invité le Jeu 28 Aoû 2008 - 21:49

Yourcenar portée au nues par l'institution et par l'académie n'a pas vraiment été appréciée pour son côté sentimental..

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rions un peu avec les critiques littéraires du Monde...

Message par Seb le Jeu 28 Aoû 2008 - 22:38

Je n'aurai pas de crises d'apoplexie pour si peu voyons.
succes
Et oui Yourcenar dépasse les clivages et les idées préconçues, un véritable écrivain de génie... veneration

Seb
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rions un peu avec les critiques littéraires du Monde...

Message par Reine Margot le Ven 29 Aoû 2008 - 9:00

Farnace a écrit:Yourcenar portée au nues par l'institution et par l'académie n'a pas vraiment été appréciée pour son côté sentimental..

je pense qu'elle parlait essentiellement des auteurs de best-sellers ( angot, gavalda, etc...) évidemment qu'il y a aussi de grands génies littéraires chez les femmes!

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rions un peu avec les critiques littéraires du Monde...

Message par Invité le Ven 29 Aoû 2008 - 9:03

marquisedemerteuil a écrit: évidemment qu'il y a aussi de grands génies littéraires chez les femmes!

Oui : MARGUERITE DE VALOIS !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rions un peu avec les critiques littéraires du Monde...

Message par Invité le Ven 29 Aoû 2008 - 9:05

La réponse d'une lectrice est sans doute la plus claire que l'on puisse-je lire :

"Comment vous dire ce que l'on peut penser, parfois, quand on est de son village et pas d'une rive qui serait d'un côté ou de l'autre de la Seine, et qu'on vous lit, avec ces histoires de codes, d'aisance et de rebelle qui mange ou non un sandwich debout tandis que les autres dînent ? Comment vous le dire ? C'est si drôle... vous ne pourriez pas comprendre. Il y a un océan entre nous. Il existe le même entre Angot et la littérature. Suis-je une anti-Elle "fanatique" ? Vite un psychanalyste."

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rions un peu avec les critiques littéraires du Monde...

Message par Pseudo le Ven 29 Aoû 2008 - 9:31

Un grand moment d'hilarité (les jours de bonne humeur, parce que sinon ça crispe !)
Je n'ai pas lu Millet, car il n'y a que deux vies sexuelles qui m'intéressent : la mienne et celle de mon mari. Autant dire que je ne suis pas dans le coup.
Quand à Angot, elle n'est même pas bonne à guérir mes insomnies : ses bouquins me tombent des mains avant endormissement et me laisse dans une collère peu propice à une bonne nuit.

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rions un peu avec les critiques littéraires du Monde...

Message par Pseudo le Ven 29 Aoû 2008 - 10:33

Je ne résiste pas à donner quelques extraits à ceux qui n'auraient pas le courage de lire jusqu'au bout ces modèles de dythirambes.

Pour Millet, cette peintre de l'âme sans égal : "Le regard que l'on porte sur soi suppose obligatoirement une distance", écrit Catherine Millet". Hum. La Palice, si tu nous lit de là-haut...
"Et à la fin, cette question, dont tout le livre cherche, avec une sombre passion, la réponse : "Peut-on habiter un corps auquel tout l'espace intérieur et extérieur est disputé ?" Voilà une question que je ne me suis jamais posée, et à laquelle Millet ne répond pas, ce qui aurait pu nous éclairer sur le sens de la question. Spéacialiste de l'âme humaine ou de l'enfumage ?

Pour Angot : "Mais cette fois-ci, avec Le Marché des amants, elle va plus loin, et avec une aisance qu'on ne lui connaissait pas." Y a pas de mal.
Et où va-t-elle donc, si loin ? : "On voudrait croire que dans la petite bourgeoisie intellectuelle de gauche, le racisme et la détestation du déclassement sont de vieilles lunes. Angot montre qu'il n'en est rien." Il existerait donc des gens qui croient que "dans la petite bourgeoisie intellectuelle de gauche, le racisme et la détestation du déclassement sont de vieilles lunes" ?? Ah oui, on va très loin là...dans l'enfoncement de portes ouvertes.
"Bruno ignore tous les codes de "bonne conduite". Il part en disant "A tout à l'heure" et oublie de revenir. Il mange un sandwich debout alors qu'on l'attend à table." Il parait même que certains partent chercher une boite d'allumettes et ne reviennent jamais, ou mangent devant leurs ordinateurs. Les émissions télé qui tentent de ré-éduquer les ados et les forums de femmes aux abois en sont plein. Mais il n'y a qu'Angot pour trouver ça très original et en faire un roman qui "va loin".
Mais Angot va toujours plus loin dans le cliché : "Entre en jeu un autre homme, Marc...C'est le "bobo" type, sympathique, avenant, de gauche et de la rive gauche, qui a la sensation de s'exiler en traversant la Seine"
Mais même si nous sommes allé très loin avec Angot, la morale est sauve car : "La narratrice et Bruno sont, eux, du côté de la vérité... Pourtant ils vont se séparer". "Il croyait s'échapper avec elle, et soudain se sent renvoyé d'où il vient, du mauvais côté". Car "à l'évidence, cette femme blanche et cet homme noir ne sont pas du même monde". L'homme noir, c'est Doc Gynéco, pour ceux qui n'auraient pas suivi l'histoire dans Voici. Nous voilà rassurés : Angot couche avec un noir de banlieu mais ne l'épouse pas. Nous sommes allés très loin mais revenons les cuisses propres !

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rions un peu avec les critiques littéraires du Monde...

Message par Reine Margot le Ven 29 Aoû 2008 - 10:50

mais la question que tout le monde se pose est: angot a -t-elle réellement eu une aventure avec doc gynéco ou pas? et effectivement il est drôle de voir qu'après avoir critiqué les bonnes consciences de gôôôche qui sont en fait racistes, leur histoire (réelle ou fictive) se termine pour cause qu'ils "ne sont pas du même monde"...

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rions un peu avec les critiques littéraires du Monde...

Message par Pseudo le Ven 29 Aoû 2008 - 11:15

marquisedemerteuil a écrit:effectivement il est drôle de voir qu'après avoir critiqué les bonnes consciences de gôôôche qui sont en fait racistes, leur histoire (réelle ou fictive) se termine pour cause qu'ils "ne sont pas du même monde"...

Ouais, mais elle, elle a fait tout ce qu'elle a pu : elle l'a même emmené chez des copains à elle, c'est dire ! C'est lui qu'est pas foutu de s'adapter : il bouffe son sandwich debout alors que les autres sont à table, franchement, ça fou la tehon !

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rions un peu avec les critiques littéraires du Monde...

Message par Reine Margot le Ven 29 Aoû 2008 - 11:17

ah oui, là évidemment, c'est le choc des cultures... titanic

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rions un peu avec les critiques littéraires du Monde...

Message par Invité le Ven 29 Aoû 2008 - 11:30

Je me demande méchamment si elle ne cherche pas ses grands amours pour faire des romans alléchants.. aprés le trip lesbien, le trip journaleux ( ah...... attention aux révélations), le trip chanteur enfumé noir ...

Remarquez qu'elle ne rencontre pas un homme noir éduqué, plein d'énergie, ingénieur, cadre ou prof.. juste Doc Gyneco..


Pour se retrouver dans son prochain livre en septembre... avec toute sorte de détails, je ne suis pas sur que les hommes de son milieu aient vraiment envie d'elle.. doc Gyneco est plus à plaindre de l'avoir sorti sur son scooter.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rions un peu avec les critiques littéraires du Monde...

Message par Ruthven le Ven 29 Aoû 2008 - 19:16

Farnace a écrit:
Pour se retrouver dans son prochain livre en septembre... avec toute sorte de détails, je ne suis pas sur que les hommes de son milieu aient vraiment envie d'elle...

Pour l'avoir vu en conférence dans une université, il faut reconnaître qu'elle avait quand même un certain charme dans son pantalon en cuir. Mais bon, il faut quand même aimer les hystériques...(Non, non, je ne suis pas candidat pour être l'objet du prochain livre Laughing ).

Elle a aussi écrit pour le théâtre, j'ai vu une de ses pièces à la fin des années 90 et j'en garde quand même un bon souvenir (la scène était une espèce de piscine ronde autour de laquelle se plaçaient les spectateurs, et l'actrice, les pieds dans l'eau, hurlait "Cassez-vous"; dis comme cela, ce n'est pas très vendeur, mais parmi ce que j'ai pu ingérer à l'époque comme théâtre contemporain, c'était assez réussi avec un rythme haletant).

Ruthven
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rions un peu avec les critiques littéraires du Monde...

Message par Invité le Ven 29 Aoû 2008 - 19:28

@Ruthven a écrit:
Farnace a écrit:
Pour se retrouver dans son prochain livre en septembre... avec toute sorte de détails, je ne suis pas sur que les hommes de son milieu aient vraiment envie d'elle...

Pour l'avoir vu en conférence dans une université, il faut reconnaître qu'elle avait quand même un certain charme dans son pantalon en cuir. Mais bon, il faut quand même aimer les hystériques...(Non, non, je ne suis pas candidat pour être l'objet du prochain livre Laughing ).

Elle a aussi écrit pour le théâtre, j'ai vu une de ses pièces à la fin des années 90 et j'en garde quand même un bon souvenir (la scène était une espèce de piscine ronde autour de laquelle se plaçaient les spectateurs, et l'actrice, les pieds dans l'eau, hurlait "Cassez-vous"; dis comme cela, ce n'est pas très vendeur, mais parmi ce que j'ai pu ingérer à l'époque comme théâtre contemporain, c'était assez réussi avec un rythme haletant).

Moi dans ma triste province, je l'ai juste vu en photo..et jadis à la télé. et je dois avouer aussi qu'elle a un certain charme.. je suis un grand fan des photos de Nan Goldin...sémillante brunette.. mais même si elle est séduisante, les hommes qui lisent doivent la fuir comme une pestiférée ou lui faire signer un contrat" je couche avec X mais cette dernière ne révèlera rien de notre vie sexuelle." . Je me suis souvent interrogé sur la motivation de l'ex d'Annie Ernaux qui savaient tout d'elle et était en adoration béate.. Enfin..

Elle avait donné une pièce à Avignon , il y a deux ans, je crois.. Mais enfin le happening dont tu parles est trés réjouissant.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum