Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
User28419
Niveau 8

Re: J-M Blanquer : les enseignants seront recrutés par les chefs d'établissement

par User28419 le Dim 21 Jan 2018 - 19:53
@Rendash a écrit:
jérémiemarseille a écrit:

Si c'est cela, effectivement, ce n'est pas très intéressant... Je ne crois pas que le CDE devrait juger la pédagogie, il devrait juste diriger les finances, les projets parascolaire et à la rigueur le recrutement de certaines personnes à partir d'une enveloppe d'argent.

Et donc, n'étant pas apte à juger la pédagogie, sur quels critères mesure-t-il l'efficacité et l'implication d'un enseignant ? Sur le nombre de sorties et de projets en tout genre ? Savoir se vendre plutôt que savoir enseigner, en voilà une idée, qu'elle est bonne (cf. le post d'horribla notamment) Rolling Eyes

On peut très bien imaginer une partie fixe liée à la pédagogie et à la qualité des cours (inspection par les inspecteurs) et un bonus décidé par le chef d'établissement en fonction de l'implication, du nombre de projets réalisés, la qualité de ces projets, le soutien gratuit pour les élèves, etc.
Aujourd'hui si tu t'impliques dans des projets tu n'es pas plus valorisé que celui qui se taille dès que ses cours sont terminés. Trouvez-vous cela juste?


avatar
Anaxagore
Empereur

Re: J-M Blanquer : les enseignants seront recrutés par les chefs d'établissement

par Anaxagore le Dim 21 Jan 2018 - 19:57
jérémiemarseille a écrit:
@Rendash a écrit:
jérémiemarseille a écrit:

Si c'est cela, effectivement, ce n'est pas très intéressant... Je ne crois pas que le CDE devrait juger la pédagogie, il devrait juste diriger les finances, les projets parascolaire et à la rigueur le recrutement de certaines personnes à partir d'une enveloppe d'argent.

Et donc, n'étant pas apte à juger la pédagogie, sur quels critères mesure-t-il l'efficacité et l'implication d'un enseignant ? Sur le nombre de sorties et de projets en tout genre ? Savoir se vendre plutôt que savoir enseigner, en voilà une idée, qu'elle est bonne (cf. le post d'horribla notamment) Rolling Eyes

On peut très bien imaginer une partie fixe liée à la pédagogie et à la qualité des cours (inspection par les inspecteurs) et un bonus décidé par le chef d'établissement en fonction de l'implication, du nombre de projets réalisés, la qualité de ces projets, le soutien gratuit pour les élèves, etc.
Aujourd'hui si tu t'impliques dans des projets tu n'es pas plus valorisé que celui qui se taille dès que ses cours sont terminés. Trouvez-vous cela juste?

Cela dépend de la qualité des cours, mais, oui.

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne
avatar
Anaxagore
Empereur

Re: J-M Blanquer : les enseignants seront recrutés par les chefs d'établissement

par Anaxagore le Dim 21 Jan 2018 - 19:58
Chacun est libre sur le plan pédagogique, il n'y a pas ici de motif pour réclamer la croix de guerre.

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne
avatar
amalricu
Habitué du forum

Re: J-M Blanquer : les enseignants seront recrutés par les chefs d'établissement

par amalricu le Dim 21 Jan 2018 - 19:58
jérémiemarseille a écrit:
@Rendash a écrit:
jérémiemarseille a écrit:

Si c'est cela, effectivement, ce n'est pas très intéressant... Je ne crois pas que le CDE devrait juger la pédagogie, il devrait juste diriger les finances, les projets parascolaire et à la rigueur le recrutement de certaines personnes à partir d'une enveloppe d'argent.

Et donc, n'étant pas apte à juger la pédagogie, sur quels critères mesure-t-il l'efficacité et l'implication d'un enseignant ? Sur le nombre de sorties et de projets en tout genre ? Savoir se vendre plutôt que savoir enseigner, en voilà une idée, qu'elle est bonne (cf. le post d'horribla notamment) Rolling Eyes

On peut très bien imaginer une partie fixe liée à la pédagogie et à la qualité des cours (inspection par les inspecteurs) et un bonus décidé par le chef d'établissement en fonction de l'implication, du nombre de projets réalisés, la qualité de ces projets, le soutien gratuit pour les élèves, etc.
Aujourd'hui si tu t'impliques dans des projets tu n'es pas plus valorisé que celui qui se taille dès que ses cours sont terminés. Trouvez-vous cela juste?

Je me taille une fois les cours finis pour préserver ma santé mentale et je ne travaille plus durant mes vacances depuis un incident avec un CDE. La vie est trop courte pour se dévouer corps et âme au boulot...

Que celui qui s'investit pour des projets soit valorisé, c'est très bien ainsi, mais quel est franchement le gain financier réel une fois le fisc servi ?

Celui qui s'agite par contre dans des ventilations aériennes pour quémander le regard et l'obole de son bon maître peut aller s'asseoir sur ses prétentions financières. Il mouille la chemise pour la gloriole devant la machine à café et basta.


Dernière édition par amalricu le Dim 21 Jan 2018 - 20:03, édité 1 fois
avatar
Une passante
Neoprof expérimenté

Re: J-M Blanquer : les enseignants seront recrutés par les chefs d'établissement

par Une passante le Dim 21 Jan 2018 - 20:00
jérémiemarseille a écrit:
@Rendash a écrit:
jérémiemarseille a écrit:

Si c'est cela, effectivement, ce n'est pas très intéressant... Je ne crois pas que le CDE devrait juger la pédagogie, il devrait juste diriger les finances, les projets parascolaire et à la rigueur le recrutement de certaines personnes à partir d'une enveloppe d'argent.

Et donc, n'étant pas apte à juger la pédagogie, sur quels critères mesure-t-il l'efficacité et l'implication d'un enseignant ? Sur le nombre de sorties et de projets en tout genre ? Savoir se vendre plutôt que savoir enseigner, en voilà une idée, qu'elle est bonne (cf. le post d'horribla notamment) Rolling Eyes

On peut très bien imaginer une partie fixe liée à la pédagogie et à la qualité des cours (inspection par les inspecteurs) et un bonus décidé par le chef d'établissement en fonction de l'implication, du nombre de projets réalisés, la qualité de ces projets, le soutien gratuit pour les élèves, etc.
Aujourd'hui si tu t'impliques dans des projets tu n'es pas plus valorisé que celui qui se taille dès que ses cours sont terminés. Trouvez-vous cela juste?



Ah, c'est une bonne idée ça, recruter les enseignants sur le travail qu'ils sont prêts à faire bénévolement !!! A quand les promotions canapé ?
Si un collègue veut faire du bénévolat, libre à lui, mais pourquoi serais-je pénalisée de ne pas en faire ???
avatar
ritta68
Niveau 7

Re: J-M Blanquer : les enseignants seront recrutés par les chefs d'établissement

par ritta68 le Dim 21 Jan 2018 - 20:03
Nous serons donc de plus en plus corvéable..
avatar
henriette
Médiateur

Re: J-M Blanquer : les enseignants seront recrutés par les chefs d'établissement

par henriette le Dim 21 Jan 2018 - 20:03
jérémiemarseille a écrit:
@Jacq a écrit:
jérémiemarseille a écrit:Je lis vos réactions. Je ne me reconnais pas dans tout cela. J'ai peut-être tort mais j'ai toujours été positif dans la vie et j'ai toujours aimé le changement et l'innovation. Je n'ai pas peur de l'avenir. Je peux comprendre les enseignants qui s'inquiètent...mais je ne suis pas pareil désolé. J'aime la liberté (totale).

Je te comprends Jéremie.
Mais tu sais, tu peux innover tant que tu veux, il n'y a pas besoin "d'autonomie", tu as justement ce que l'on appelle la liberté pédagogique. Tu peux noter, ne pas noter, évaluer, évaluer par compétences, travailler de façon différente, tu peux (presque) tout faire actuellement. L'innovation tu peux y aller. Tu peux constituer des équipes travaillant avec les mêmes méthodes que toi... tu peux tout faire ou presque.  
Ce que le ministère indique comme "autonomie" n'est pas ce que tu penses et surtout ne sera pas utilisée  comme tu le penses, sinon ils ne le proposeraient pas.
En réalité c'est justement notre système actuel qui te permet (ou te permettra) de ne pas obéir aux lubies éventuelles  de ton CDE ou aux lobbies présents dans le haut de la hiérarchie de l'EN. Cela te permet d'innover dans tous les domaines qui te paraissent bon, tant que tu fais progresser tes élèves. L'autonomie vendue par une hiérarchie qui souvent n'a jamais mis les pieds dans une salle de cours, c'est le cas de notre actuel ministre, ce n'est pas de l'autonomie, c'est la soumission du CDE à des directives nationales qu'il doit ensuite imposer à ses enseignants. C'est l'inverse de ce que tu souhaites légitimement.
L'autonomie des établissements est en fait un moyen d'écraser les marges de manœuvres déjà faibles des CDE et de soumettre la liberté pédagogique que tu as à la hiérarchie de l'EN.
Si tu veux ta liberté d'enseigner il ne faut surtout pas cette supposée autonomie des établissements. Je dis bien "supposée", car en réalité ce mot d'autonomie n'est qu'un moyen d'imposer d'en haut, ce n'est pas une liberté.

Si c'est cela, effectivement, ce n'est pas très intéressant... Je ne crois pas que le CDE devrait juger la pédagogie, il devrait juste diriger les finances, les projets parascolaire et à la rigueur le recrutement de certaines personnes à partir d'une enveloppe d'argent.
En fait, tout le problème est là : en vrai, tu n'y connais absolument rien, tu es un perdreau de l'année qui se la joue je-sais-tout. Un peu de modestie ne te nuirait pas.
jérémiemarseille a écrit:
@Rendash a écrit:
jérémiemarseille a écrit:

Si c'est cela, effectivement, ce n'est pas très intéressant... Je ne crois pas que le CDE devrait juger la pédagogie, il devrait juste diriger les finances, les projets parascolaire et à la rigueur le recrutement de certaines personnes à partir d'une enveloppe d'argent.

Et donc, n'étant pas apte à juger la pédagogie, sur quels critères mesure-t-il l'efficacité et l'implication d'un enseignant ? Sur le nombre de sorties et de projets en tout genre ? Savoir se vendre plutôt que savoir enseigner, en voilà une idée, qu'elle est bonne (cf. le post d'horribla notamment) Rolling Eyes

On peut très bien imaginer une partie fixe liée à la pédagogie et à la qualité des cours (inspection par les inspecteurs) et un bonus décidé par le chef d'établissement en fonction de l'implication, du nombre de projets réalisés, la qualité de ces projets, le soutien gratuit pour les élèves, etc.
Aujourd'hui si tu t'impliques dans des projets tu n'es pas plus valorisé que celui qui se taille dès que ses cours sont terminés. Trouvez-vous cela juste?


Oui, mais alors on est dans la science-fiction, ou le rêve.

Et qui donc es-tu pour juger celui "qui se taille dès que ses cours sont terminés" ?? Que sais-tu de ce qu'il fait chez lui : peut-être passe-t-il un temps considérable à corriger, préparer ses cours, différencier pour ses élèves, lire pour rester à la pointe dans sa discipline, etc. ! Une telle fatuité chez un professeur juste stagiaire me sidère.

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
User28419
Niveau 8

Re: J-M Blanquer : les enseignants seront recrutés par les chefs d'établissement

par User28419 le Dim 21 Jan 2018 - 20:03
@Une passante a écrit:
jérémiemarseille a écrit:
@Rendash a écrit:
jérémiemarseille a écrit:

Si c'est cela, effectivement, ce n'est pas très intéressant... Je ne crois pas que le CDE devrait juger la pédagogie, il devrait juste diriger les finances, les projets parascolaire et à la rigueur le recrutement de certaines personnes à partir d'une enveloppe d'argent.

Et donc, n'étant pas apte à juger la pédagogie, sur quels critères mesure-t-il l'efficacité et l'implication d'un enseignant ? Sur le nombre de sorties et de projets en tout genre ? Savoir se vendre plutôt que savoir enseigner, en voilà une idée, qu'elle est bonne (cf. le post d'horribla notamment) Rolling Eyes

On peut très bien imaginer une partie fixe liée à la pédagogie et à la qualité des cours (inspection par les inspecteurs) et un bonus décidé par le chef d'établissement en fonction de l'implication, du nombre de projets réalisés, la qualité de ces projets, le soutien gratuit pour les élèves, etc.
Aujourd'hui si tu t'impliques dans des projets tu n'es pas plus valorisé que celui qui se taille dès que ses cours sont terminés. Trouvez-vous cela juste?



Ah, c'est une bonne idée ça, recruter les enseignants sur le travail qu'ils sont prêts à faire bénévolement !!! A quand les promotions canapé ?
Si un collègue veut faire du bénévolat, libre à lui, mais pourquoi serais-je pénalisée de ne pas en faire ???

Non j'ai jamais dit que tu serais pénalisée, tu aurais ton fixe qui correspond à ta grille actuelle. Par contre tu ne serais pas récompensée davantage (pas de bonus!)
avatar
ritta68
Niveau 7

Re: J-M Blanquer : les enseignants seront recrutés par les chefs d'établissement

par ritta68 le Dim 21 Jan 2018 - 20:07
On en fait déjà plus ..non payé...et ça ne changera pas..faute d’argent dans les caisses..
avatar
Rendash
Bon génie

Re: J-M Blanquer : les enseignants seront recrutés par les chefs d'établissement

par Rendash le Dim 21 Jan 2018 - 20:08
jérémiemarseille a écrit:
@Rendash a écrit:
jérémiemarseille a écrit:

Si c'est cela, effectivement, ce n'est pas très intéressant... Je ne crois pas que le CDE devrait juger la pédagogie, il devrait juste diriger les finances, les projets parascolaire et à la rigueur le recrutement de certaines personnes à partir d'une enveloppe d'argent.

Et donc, n'étant pas apte à juger la pédagogie, sur quels critères mesure-t-il l'efficacité et l'implication d'un enseignant ? Sur le nombre de sorties et de projets en tout genre ? Savoir se vendre plutôt que savoir enseigner, en voilà une idée, qu'elle est bonne (cf. le post d'horribla notamment) Rolling Eyes

On peut très bien imaginer une partie fixe liée à la pédagogie et à la qualité des cours (inspection par les inspecteurs) et un bonus décidé par le chef d'établissement en fonction de l'implication, du nombre de projets réalisés, la qualité de ces projets, le soutien gratuit pour les élèves, etc.
Aujourd'hui si tu t'impliques dans des projets tu n'es pas plus valorisé que celui qui se taille dès que ses cours sont terminés. Trouvez-vous cela juste?



On appelle ça les IMP, et c'est un échec cuisant. Celui qui se taille une fois les cours terminés, pour bosser chez lui par exemple, lire, se cultiver, s'améliorer, en un mot faire son taf d'enseignant, peut être bien plus efficace que celui qui reste à brasser du vent et à faire plein de zoulis projets pour la montre. Evidemment, c'est moins sexy pour un CDE, c'est moins visible Laughing  C'est foutrement plus efficace pour les élèves, mais ça tu n'en sais rien : tu n'as pas la plus petite foutue idée de ce dont tu causes, tu ne sais pas ce qu'est une IMP.

Mais ne t'en fais pas, va. Ta vision du métier, c'est celle qui est peu à peu imposée par une poignée de pignoufs sous les applaudissements des syndicarpettes.
Tu les auras, tes zoulis projets, et les sousous qui vont avec. T'es bien parti pour devenir IPR, en tout cas, continue comme ça : la syntaxe approximative, les projets, le numérique, et le recrachage des slogans, tu coches toutes les cases.

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
User28419
Niveau 8

Re: J-M Blanquer : les enseignants seront recrutés par les chefs d'établissement

par User28419 le Dim 21 Jan 2018 - 20:08
@henriette a écrit:
jérémiemarseille a écrit:
@Jacq a écrit:
jérémiemarseille a écrit:Je lis vos réactions. Je ne me reconnais pas dans tout cela. J'ai peut-être tort mais j'ai toujours été positif dans la vie et j'ai toujours aimé le changement et l'innovation. Je n'ai pas peur de l'avenir. Je peux comprendre les enseignants qui s'inquiètent...mais je ne suis pas pareil désolé. J'aime la liberté (totale).

Je te comprends Jéremie.
Mais tu sais, tu peux innover tant que tu veux, il n'y a pas besoin "d'autonomie", tu as justement ce que l'on appelle la liberté pédagogique. Tu peux noter, ne pas noter, évaluer, évaluer par compétences, travailler de façon différente, tu peux (presque) tout faire actuellement. L'innovation tu peux y aller. Tu peux constituer des équipes travaillant avec les mêmes méthodes que toi... tu peux tout faire ou presque.  
Ce que le ministère indique comme "autonomie" n'est pas ce que tu penses et surtout ne sera pas utilisée  comme tu le penses, sinon ils ne le proposeraient pas.
En réalité c'est justement notre système actuel qui te permet (ou te permettra) de ne pas obéir aux lubies éventuelles  de ton CDE ou aux lobbies présents dans le haut de la hiérarchie de l'EN. Cela te permet d'innover dans tous les domaines qui te paraissent bon, tant que tu fais progresser tes élèves. L'autonomie vendue par une hiérarchie qui souvent n'a jamais mis les pieds dans une salle de cours, c'est le cas de notre actuel ministre, ce n'est pas de l'autonomie, c'est la soumission du CDE à des directives nationales qu'il doit ensuite imposer à ses enseignants. C'est l'inverse de ce que tu souhaites légitimement.
L'autonomie des établissements est en fait un moyen d'écraser les marges de manœuvres déjà faibles des CDE et de soumettre la liberté pédagogique que tu as à la hiérarchie de l'EN.
Si tu veux ta liberté d'enseigner il ne faut surtout pas cette supposée autonomie des établissements. Je dis bien "supposée", car en réalité ce mot d'autonomie n'est qu'un moyen d'imposer d'en haut, ce n'est pas une liberté.

Si c'est cela, effectivement, ce n'est pas très intéressant... Je ne crois pas que le CDE devrait juger la pédagogie, il devrait juste diriger les finances, les projets parascolaire et à la rigueur le recrutement de certaines personnes à partir d'une enveloppe d'argent.
En fait, tout le problème est là : en vrai, tu n'y connais absolument rien, tu es un perdreau de l'année qui se la joue je-sais-tout. Un peu de modestie ne te nuirait pas.
jérémiemarseille a écrit:
@Rendash a écrit:
jérémiemarseille a écrit:

Si c'est cela, effectivement, ce n'est pas très intéressant... Je ne crois pas que le CDE devrait juger la pédagogie, il devrait juste diriger les finances, les projets parascolaire et à la rigueur le recrutement de certaines personnes à partir d'une enveloppe d'argent.

Et donc, n'étant pas apte à juger la pédagogie, sur quels critères mesure-t-il l'efficacité et l'implication d'un enseignant ? Sur le nombre de sorties et de projets en tout genre ? Savoir se vendre plutôt que savoir enseigner, en voilà une idée, qu'elle est bonne (cf. le post d'horribla notamment) Rolling Eyes

On peut très bien imaginer une partie fixe liée à la pédagogie et à la qualité des cours (inspection par les inspecteurs) et un bonus décidé par le chef d'établissement en fonction de l'implication, du nombre de projets réalisés, la qualité de ces projets, le soutien gratuit pour les élèves, etc.
Aujourd'hui si tu t'impliques dans des projets tu n'es pas plus valorisé que celui qui se taille dès que ses cours sont terminés. Trouvez-vous cela juste?


Oui, mais alors on est dans la science-fiction, ou le rêve.

Et qui donc es-tu pour juger celui "qui se taille dès que ses cours sont terminés" ?? Que sais-tu de ce qu'il fait chez lui : peut-être passe-t-il un temps considérable à corriger, préparer ses cours, différencier pour ses élèves, lire pour rester à la pointe dans sa discipline, etc. ! Une telle fatuité chez un professeur juste stagiaire me sidère.


Je ne dis pas que celui qui s'en va ne fait rien, mais il s'en va! Il ne fait pas de projet! On récompenserait ceux qui font des projets! Un projet est fait pour les élèves en dehors des heures de cours.
Les autres professeurs préparent aussi leurs cours et lisent pour rester à jour ou sinon vous insinuez que celui qui va faire les projets, va bâcler ses cours pour faire le maximum d'argent... (drôle de façon de juger les collègues)

wilfried12
Niveau 8

Re: J-M Blanquer : les enseignants seront recrutés par les chefs d'établissement

par wilfried12 le Dim 21 Jan 2018 - 20:08
Tu inventes donc le bénévolat rémunéré yesyes .
avatar
scot69
Fidèle du forum

Re: J-M Blanquer : les enseignants seront recrutés par les chefs d'établissement

par scot69 le Dim 21 Jan 2018 - 20:11
Je l'ai déjà dit mais j'ai connu cette situation quand j'étais maître aux: le chef d'établissement qui peut choisir qui il garde ou pas. C'était la course aux coups bas, aux mesquineries, à la poudre aux yeux... pour finalement un résultat basé sur des bruits de couloir.

Bien sûr que notre système n'est pas parfait et comprend plusieurs aberrations, mais ça reste relativement objectif et relativement concret.
avatar
celitian
Neoprof expérimenté

Re: J-M Blanquer : les enseignants seront recrutés par les chefs d'établissement

par celitian le Dim 21 Jan 2018 - 20:13
C'est bizarre cette obsession du projet, d'ailleurs tu mets quoi derrière ce mot, moi je suis professeur pour essayer de faire passer des connaissances, pas animatrice en centre aéré !
avatar
Rendash
Bon génie

Re: J-M Blanquer : les enseignants seront recrutés par les chefs d'établissement

par Rendash le Dim 21 Jan 2018 - 20:14
jérémiemarseille a écrit:
Je ne dis pas que celui qui s'en va ne fait rien, mais il s'en va! Il ne fait pas de projet! On récompenserait ceux qui font des projets! Un projet est fait pour les élèves en dehors des heures de cours.
Les autres professeurs préparent aussi leurs cours et lisent pour rester à jour ou sinon vous insinuez que celui qui va faire les projets, va bâcler ses cours pour faire le maximum d'argent... (drôle de façon de juger les collègues)


Il s'en va, parce qu'une part non négligeable du boulot de professeur se fait hors présence face aux élèves, tout bêtement. Je ne peux pas trimballer ma bibliothèque avec moi au bahut, ni mon PC, donc pour préparer mes cours ou bosser ma discipline, je dois être chez moi. C'est si compliqué que ça à comprendre ? Les projets branlage de lamas ou fabrication d'éoliennes en carton qui fleurissent dans les collèges, c'est mignon, ça fait bien sur les flyers et pour les portes ouvertes, mais question formation intellectuelle de nos élèves, y'a plus efficace. Seulement, ça, ça ne se voit que sur le long terme.


_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
User28419
Niveau 8

Re: J-M Blanquer : les enseignants seront recrutés par les chefs d'établissement

par User28419 le Dim 21 Jan 2018 - 20:14
@Rendash a écrit:
jérémiemarseille a écrit:
@Rendash a écrit:
jérémiemarseille a écrit:

Si c'est cela, effectivement, ce n'est pas très intéressant... Je ne crois pas que le CDE devrait juger la pédagogie, il devrait juste diriger les finances, les projets parascolaire et à la rigueur le recrutement de certaines personnes à partir d'une enveloppe d'argent.

Et donc, n'étant pas apte à juger la pédagogie, sur quels critères mesure-t-il l'efficacité et l'implication d'un enseignant ? Sur le nombre de sorties et de projets en tout genre ? Savoir se vendre plutôt que savoir enseigner, en voilà une idée, qu'elle est bonne (cf. le post d'horribla notamment) Rolling Eyes

On peut très bien imaginer une partie fixe liée à la pédagogie et à la qualité des cours (inspection par les inspecteurs) et un bonus décidé par le chef d'établissement en fonction de l'implication, du nombre de projets réalisés, la qualité de ces projets, le soutien gratuit pour les élèves, etc.
Aujourd'hui si tu t'impliques dans des projets tu n'es pas plus valorisé que celui qui se taille dès que ses cours sont terminés. Trouvez-vous cela juste?



On appelle ça les IMP, et c'est un échec cuisant. Celui qui se taille une fois les cours terminés, pour bosser chez lui par exemple, lire, se cultiver, s'améliorer, en un mot faire son taf d'enseignant, peut être bien plus efficace que celui qui reste à brasser du vent et à faire plein de zoulis projets pour la montre. Evidemment, c'est moins sexy pour un CDE, c'est moins visible Laughing  C'est foutrement plus efficace pour les élèves, mais ça tu n'en sais rien : tu n'as pas la plus petite foutue idée de ce dont tu causes, tu ne sais pas ce qu'est une IMP.

Mais ne t'en fais pas, va. Ta vision du métier, c'est celle qui est peu à peu imposée par une poignée de pignoufs sous les applaudissements des syndicarpettes.
Tu les auras, tes zoulis projets, et les sousous qui vont avec. T'es bien parti pour devenir IPR, en tout cas, continue comme ça : la syntaxe approximative, les projets, le numérique, et le recrachage des slogans, tu coches toutes les cases.

Calmez vos aigreurs, les IPR sont de la merde, les CDE sont de la merde, le ministre est de la merde, tout le monde est de la merde avec vous... Prenez vos pilules et allez vous coucher. On a le droit de ne pas penser comme vous! La majorité des organisations fonctionnent sur le mérite et l'implication des collaborateurs. Toutes les réformes vous dégoutent (droite, gauche,centre), rien ne va jamais!
avatar
Provence
Enchanteur

Re: J-M Blanquer : les enseignants seront recrutés par les chefs d'établissement

par Provence le Dim 21 Jan 2018 - 20:15
@celitian a écrit:C'est bizarre cette obsession du projet, d'ailleurs tu mets quoi derrière ce mot, moi je suis professeur pour essayer de faire passer des connaissances, pas animatrice en centre aéré !

J'imagine qu'à défaut de culture à faire valoir, on vante ses projets.
avatar
Provence
Enchanteur

Re: J-M Blanquer : les enseignants seront recrutés par les chefs d'établissement

par Provence le Dim 21 Jan 2018 - 20:16
jérémiemarseille a écrit:

Calmez vos aigreurs, les IPR sont de la merde, les CDE sont de la merde, le ministre est de la merde, tout le monde est de la merde avec vous... Prenez vos pilules et allez vous coucher. On a le droit de ne pas penser comme vous! La majorité des organisations fonctionnent sur le mérite et l'implication des collaborateurs. Toutes les réformes vous dégoutent (droite, gauche,centre), rien ne va jamais!
On a le droit de penser tout court, mais pour cela, Jérémie, il faut un peu plus de vocabulaire et un peu moins de candeur.
avatar
RogerMartin
Empereur

Re: J-M Blanquer : les enseignants seront recrutés par les chefs d'établissement

par RogerMartin le Dim 21 Jan 2018 - 20:19
@Provence a écrit:
@celitian a écrit:C'est bizarre cette obsession du projet, d'ailleurs tu mets quoi derrière ce mot, moi je suis professeur pour essayer de faire passer des connaissances, pas animatrice en centre aéré !

J'imagine qu'à défaut de culture à faire valoir, on vante ses projets.

Voilà.


Rendash

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
avatar
Rendash
Bon génie

Re: J-M Blanquer : les enseignants seront recrutés par les chefs d'établissement

par Rendash le Dim 21 Jan 2018 - 20:20
jérémiemarseille a écrit:

Calmez vos aigreur, les IPR sont de la merde, les CDE sont de la merde, le ministre est de la merde, tout le monde est de la merde avec vous... Prenez vos pilules et allez vous coucher. On a le droit de ne pas penser comme vous! La majorité des organisations fonctionnent sur le mérite et l'implication des collaborateurs. Toutes les réformes vous dégoutent (droite, gauche,centre), rien ne va jamais!



J'ai bien vu que tu peinais à comprendre des textes simples, mais là, tout de même, ça pousse un peu. Le plus mignon, c'est le "On a le droit de ne pas penser comme vous" : t'es majoritaire, petit, inutile de faire mine de défendre une pensée profonde et innovante Laughing "Penser", c'est d'ailleurs bien vite dit quand ça se résume à recracher des slogans et des phrases toutes faites.

"La majorité des organisations fonctionnent sur le mérite et l'implication des collaborateurs." : c'est particulièrement vrai pour l'EN, oui. Et c'est bien là que le bât blesse, quand on commence à évoquer la rémunération du léchage de bottes et la course à l'échalote. T'as un projet super efficace et qui fait bien progresser les élèves ? Mais fonce, quel besoin de quémander trois ronds en plus, si c'est efficace ? Tu crois que tu es le seul à travailler, et à mener des projets ?

Ton système à la noix conduit surtout à multiplier les projets qui font bien sur le papier mais qui sont de véritables catastrophes, pour gratter trois ronds et/ou le droit d'être recruté. Autrement dit, tu fais la leçon mais tu ne vois pas plus loin que le bout de ton nez.

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
Himpy
Neoprof expérimenté

Re: J-M Blanquer : les enseignants seront recrutés par les chefs d'établissement

par Himpy le Dim 21 Jan 2018 - 20:21
Mais en quoi rester toujours plus sur son lieu de travail fait de cette personne un bon professeur, ou un bon employé ? Je ne comprend pas cette logique. J'ai une vie en dehors du travail, et je le revendique !
avatar
Jenny
Modérateur

Re: J-M Blanquer : les enseignants seront recrutés par les chefs d'établissement

par Jenny le Dim 21 Jan 2018 - 20:21
Mais ça existe déjà, jeremiemarseille, le bonus quand on fait des projets.
J’ai souvent touché des HSE ou des IMP pour cela.
avatar
amalricu
Habitué du forum

Re: J-M Blanquer : les enseignants seront recrutés par les chefs d'établissement

par amalricu le Dim 21 Jan 2018 - 20:22
jérémiedemarseille se fait passer un savon à force de se faire mousser...
User28419
Niveau 8

Re: J-M Blanquer : les enseignants seront recrutés par les chefs d'établissement

par User28419 le Dim 21 Jan 2018 - 20:22
@celitian a écrit:C'est bizarre cette obsession du projet, d'ailleurs tu mets quoi derrière ce mot, moi je suis professeur pour essayer de faire passer des connaissances, pas animatrice en centre aéré !

Toujours la caricature... "centre aéré". On peut très bien faire de vrais projets qui mettent en actions nos élèves. Utiliser les savoirs pour les faire acquérir par la pratique. Ca se réfléchit et ça prend du temps. En quoi l'apprentissage par l'action est-il plus dégradant que lire un livre sur une chaise pendant 2 heures? Pensez-vous qu'on apprend mieux un plan de trésorerie dans un livre ou à travers un projet?
Pensez-vous qu'on apprend l'anglais en parlant d'une image en classe ou en mettant les élèves sur des projets en langue anglaise avec une classe étrangère?
avatar
mafalda16
Modérateur

Re: J-M Blanquer : les enseignants seront recrutés par les chefs d'établissement

par mafalda16 le Dim 21 Jan 2018 - 20:23
Topic verrouillé en attendant une décision de la modération.
avatar
Thalia de G
Médiateur

Re: J-M Blanquer : les enseignants seront recrutés par les chefs d'établissement

par Thalia de G le Lun 22 Jan 2018 - 9:11
Topic déverrouillé.
L'un des contributeurs du fil étant momentanément indisponible, vous pouvez reprendre la discussion de manière sereine.

Edit : le topic ayant dévié, il a été de nouveau verrouillé.
Il a donc été nettoyé et nous précisons que le sujet du topic n'est pas jérémiemarseille mais le recrutement des profs par les CDE et que toutes les remarques hors sujet seront corbeillées.

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie, et l'été un goût de cendres.
Contenu sponsorisé

Re: J-M Blanquer : les enseignants seront recrutés par les chefs d'établissement

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum