Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
scot69
Neoprof expérimenté

Re: J-M Blanquer : les enseignants seront recrutés par les chefs d'établissement

par scot69 le Jeu 10 Mai 2018 - 23:57
Tout à fait, entièrement l'OGEC.

avatar
pogonophile
Habitué du forum

Re: J-M Blanquer : les enseignants seront recrutés par les chefs d'établissement

par pogonophile le Sam 9 Juin 2018 - 12:45
Sortie des tréfonds pour ce thread, à propos de la question déjà posée plus haut, "que pensent les perdirs de cette idée ?" (j'ai déjà dit que je la trouvais saugrenue, comme les collègues avec qui j'ai échangé).

Interview de Philippe Vincent (SNPDEN) par le café pédagogique le 4 juin :
http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2018/06/04062018Article636636931714641575.aspx
Le ministre veut renforcer la gestion de proximité. Il évoque par exemple le recrutement des enseignants par les chefs d'établissement. Il veut commencer par le faire pour les contractuels. Qu'en pensez vous ?

Nous ne sommes pas demandeurs.  On a déjà des difficultés pour les remplacements. La tendance des rectorats est de nous demander des propositions de candidats. Mais on n'est pas équipé pour faire de la direction de ressources humaines. Un lycée aujourd'hui a gardé presque la même équipe qu'au temps de Napoléon. Et il a beaucoup plus de missions. L'EPLE (établissement public local d'enseignement) est sous administré. On n'a ni les outils ni les méthodes pour bien faire de la DRH.

Je note que "pas demandeurs" ne signifie pas "opposés" mais ça contribue à la réponse...
avatar
gauvain31
Monarque

Re: J-M Blanquer : les enseignants seront recrutés par les chefs d'établissement

par gauvain31 le Sam 9 Juin 2018 - 14:21
Et quand le CDE partira ailleurs (ou à la retraite)? L'équipe va-t-elle le suivre ? Laughing

Plus sérieusement , en imaginant qu'un CDE recrute "ses" enseignants selon ses critères à lui , qu'adviendra-t-il si le nouveau chef, a une politique de projet totalement différente non approuvée par l'équipe pédagogique ?
avatar
Philomène87
Érudit

Re: J-M Blanquer : les enseignants seront recrutés par les chefs d'établissement

par Philomène87 le Sam 9 Juin 2018 - 14:40
Je pense que si ça se mettait en place, le cde ne bougerait plus non plus et resterait dans le bahut jusqu'à sa retraite. Sinon, un beau bordel est à prévoir.
avatar
Jacq
Vénérable

Re: J-M Blanquer : les enseignants seront recrutés par les chefs d'établissement

par Jacq le Sam 9 Juin 2018 - 14:42
@pogonophile a écrit:Sortie des tréfonds pour ce thread, à propos de la question déjà posée plus haut, "que pensent les perdirs de cette idée ?" (j'ai déjà dit que je la trouvais saugrenue, comme les collègues avec qui j'ai échangé).

Interview de Philippe Vincent (SNPDEN) par le café pédagogique le 4 juin :
http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2018/06/04062018Article636636931714641575.aspx .

"L'époque où on montait sur les tables est terminée". Au Snpden l'élection du secrétaire général est une formalité quasi soviétique car il n'y a qu'une seule liste. Philippe Vincent nous promet que ce n'est pas le résultat du long règne de Philippe Ier (comprenez Philippe Tournier). "Il y a bien sur des divergences qui s'expriment dans le syndicat. On l'a vu au congrès à propos de la réforme du lycée professionnel par exemple."

Si tu as quelques info sur ce sujet nous pourrions être intéressés par des commentaires sur le sujet consacré à cela.  Nous en avons discuté avec notre Pro lorsqu'il a obtenu le projet, les inquiétudes et incertitudes (pas toujours les mêmes) sont présentes du côté direction comme chez les enseignants.

EDIT : à noter qu'il y a d'autres parties de l’interview qui mériteraient d'être développées/discutées, mais pas ici puisque ce n'est pas le sujet.
avatar
Jacq
Vénérable

Re: J-M Blanquer : les enseignants seront recrutés par les chefs d'établissement

par Jacq le Sam 9 Juin 2018 - 14:50
@Philomène87 a écrit:Je pense que si ça se mettait en place, le cde ne bougerait plus non plus et resterait dans le bahut jusqu'à sa retraite. Sinon, un beau bordel est à prévoir.

Je crois que le CDE n'a pas la possibilité de rester indéfiniment sur son poste (parfois c'est dommage).
Je me trompe ?
avatar
Philomène87
Érudit

Re: J-M Blanquer : les enseignants seront recrutés par les chefs d'établissement

par Philomène87 le Sam 9 Juin 2018 - 14:56
Tout comme les enseignants, n'ont pas la possibilité d'être recrutés par les chefs d'établissement.
Pour l'instant.
avatar
Jacq
Vénérable

Re: J-M Blanquer : les enseignants seront recrutés par les chefs d'établissement

par Jacq le Sam 9 Juin 2018 - 15:12
@Philomène87 a écrit:Tout comme les enseignants, n'ont pas la possibilité d'être recrutés par les chefs d'établissement.
Pour l'instant.

Ils peuvent rester combien de temps au max ?
avatar
Philomène87
Érudit

Re: J-M Blanquer : les enseignants seront recrutés par les chefs d'établissement

par Philomène87 le Sam 9 Juin 2018 - 15:15
Ce que je veux dire, c'est que si l'on change les règles de recrutement des enseignants, il est logique que l'on change aussi le mouvement des chefs d'établissement. Une mesure n'ira pas sans l'autre.
avatar
pogonophile
Habitué du forum

Re: J-M Blanquer : les enseignants seront recrutés par les chefs d'établissement

par pogonophile le Sam 9 Juin 2018 - 16:05
Le minimum de service dans un établissement est trois ans - et c'est tous les trois ans que nous sommes évalués.
Au bout de sept ans, il y a obligation de participer au mouvement, c'est à dire de faire des voeux... même irréalistes.
Au bout de neuf ans c'est mouvement obligatoire, et si aucun voeu n'est réalisable, eh bien c'est d'autorité.

Il arrive, quand on est à la neuvième année sur place et à un an de la retraite, qu'on obtienne dérogation pour se maintenir un peu plus.

Je ne vois pas ce qui forcerait à modifier les règles du mouvement si le recrutement des enseignants changeait, au niveau technique (je ne parle pas du principe). Il arrive déjà qu'on soit nommé sur un établissement dont on n'approuve pas du tout certains aspects, ou qu'on doive éteindre le feu après un désastre... on les fait évoluer en maintenant la continuité du service public, et voilà.
D'alleurs, cette nouveauté rapprocherait l'EPLE d'une entreprise, or le changement de direction d'une entreprise se fait en laissant les employés sur place, charge à eux de s'adapter à une nouvelle stratégie, vaille que vaille.
Ce qui changerait serait plutôt les modalités de licenciement, en fait...
Décidément ça vend du rêve cette idée hein !

@Jacq
Sur le positionnement vis à vis de la réforme de la voie pro, je n'ai pas trop de lumières, mais je te suggère d'insérer la question dans le thread ouvert à ce propos par tes soins.
horribla
Niveau 6

Re: J-M Blanquer : les enseignants seront recrutés par les chefs d'établissement

par horribla le Sam 9 Juin 2018 - 17:14
@pogonophile a écrit:Le minimum de service dans un établissement est trois ans - et c'est tous les trois ans que nous sommes évalués.
Au bout de sept ans, il y a obligation de participer au mouvement, c'est à dire de faire des voeux... même irréalistes.
Au bout de neuf ans c'est mouvement obligatoire, et si aucun voeu n'est réalisable, eh bien c'est d'autorité.

Il arrive, quand on est à la neuvième année sur place et à un an de la retraite, qu'on obtienne dérogation pour se maintenir un peu plus.

Je ne vois pas ce qui forcerait à modifier les règles du mouvement si le recrutement des enseignants changeait, au niveau technique (je ne parle pas du principe). Il arrive déjà qu'on soit nommé sur un établissement dont on n'approuve pas du tout certains aspects, ou qu'on doive éteindre le feu après un désastre... on les fait évoluer en maintenant la continuité du service public, et voilà.
D'alleurs, cette nouveauté rapprocherait l'EPLE d'une entreprise, or le changement de direction d'une entreprise se fait en laissant les employés sur place, charge à eux de s'adapter à une nouvelle stratégie, vaille que vaille.
Ce qui changerait serait plutôt les modalités de licenciement, en fait...
Décidément ça vend du rêve cette idée hein !

@Jacq
Sur le positionnement vis à vis de la réforme de la voie pro, je n'ai pas trop de lumières, mais je te suggère d'insérer la question dans le thread ouvert à ce propos par tes soins.

Mon PA nous quitte (pour le bonheur de tous) cette année, il est arrivé en septembre et n'avait fait qu'une année dans son établissement précédent (il me l'a dit lui-même). Que dois-je en conclure ?
avatar
Philomène87
Érudit

Re: J-M Blanquer : les enseignants seront recrutés par les chefs d'établissement

par Philomène87 le Sam 9 Juin 2018 - 17:17
Qu'il s'est fait virer ?
avatar
pogonophile
Habitué du forum

Re: J-M Blanquer : les enseignants seront recrutés par les chefs d'établissement

par pogonophile le Sam 9 Juin 2018 - 17:21
@horribla a écrit:
Mon PA nous quitte (pour le bonheur de tous) cette année, il est arrivé en septembre et n'avait fait qu'une année dans son établissement précédent (il me l'a dit lui-même). Que dois-je en conclure ?

Il aura probablement fait un interim (donc un détachement) parce qu'il est très costaud et qu'il pouvait prendre le relais sur une situation type congé maladie ou maternité, détachement en cascade, etc.
Ou bien il a fait un interim parce qu'il a mis le feu sur son poste d'origine et qu'il risquait le lynchage, mais n'était pas pour autant éligible au mouvement. Qui a dit patate chaude ?
Ou enfin c'est un faisant fonction.
avatar
Caspar
Esprit sacré

Re: J-M Blanquer : les enseignants seront recrutés par les chefs d'établissement

par Caspar le Sam 9 Juin 2018 - 18:37
@Philomène87 a écrit:Je pense que si ça se mettait en place, le cde ne bougerait plus non plus et resterait dans le bahut jusqu'à sa retraite. Sinon, un beau bordel est à prévoir.

Peu plausible, et ce n'est pas du tout ce qui se passe en GB par exemple, où chaque établissement (et non pas cde) recrute ses enseignants.
avatar
Caspar
Esprit sacré

Re: J-M Blanquer : les enseignants seront recrutés par les chefs d'établissement

par Caspar le Sam 9 Juin 2018 - 18:40
doublon


Dernière édition par Caspar le Sam 9 Juin 2018 - 19:18, édité 2 fois
avatar
Will.T
Prophète

Re: J-M Blanquer : les enseignants seront recrutés par les chefs d'établissement

par Will.T le Sam 9 Juin 2018 - 19:17
@horribla a écrit:

Mon PA nous quitte (pour le bonheur de tous) cette année, il est arrivé en septembre et n'avait fait qu'une année dans son établissement précédent (il me l'a dit lui-même). Que dois-je en conclure ?[/quote]

Qu'on est bien en France... il y a donc des exceptions aux règles !

J'ai connu ça aussi pour des rapprochements de conjoints par exemple.
avatar
Marc Smith
Niveau 5

Re: J-M Blanquer : les enseignants seront recrutés par les chefs d'établissement

par Marc Smith le Sam 9 Juin 2018 - 21:13
@pogonophile a écrit:Le minimum de service dans un établissement est trois ans - et c'est tous les trois ans que nous sommes évalués.
Au bout de sept ans, il y a obligation de participer au mouvement, c'est à dire de faire des voeux... même irréalistes.
Au bout de neuf ans c'est mouvement obligatoire, et si aucun voeu n'est réalisable, eh bien c'est d'autorité.

Il arrive, quand on est à la neuvième année sur place et à un an de la retraite, qu'on obtienne dérogation pour se maintenir un peu plus.

Je ne vois pas ce qui forcerait à modifier les règles du mouvement si le recrutement des enseignants changeait, au niveau technique (je ne parle pas du principe). Il arrive déjà qu'on soit nommé sur un établissement dont on n'approuve pas du tout certains aspects, ou qu'on doive éteindre le feu après un désastre... on les fait évoluer en maintenant la continuité du service public, et voilà.
D'alleurs, cette nouveauté rapprocherait l'EPLE d'une entreprise, or le changement de direction d'une entreprise se fait en laissant les employés sur place, charge à eux de s'adapter à une nouvelle stratégie, vaille que vaille.
Ce qui changerait serait plutôt les modalités de licenciement, en fait...
Décidément ça vend du rêve cette idée hein !

Est-ce que vous connaissez les objectifs / les explications d'une telle obligation de rotation ?

_________________
"Ce n'est pas de la bienveillance du boucher, du marchand de bière ou du boulanger que nous attendons notre dîner, mais bien du soin qu'ils apportent à leurs intérêts. Nous ne nous adressons pas à leur humanité, mais à leur égoïsme."
A. Smith (1776)

"Moins tu manges, tu bois, tu achètes des livres, moins tu vas au théâtre, au bal, au cabaret, moins tu penses, tu aimes, tu fais de la théorie, moins tu chantes, tu parles, tu fais de l'escrime, etc., et plus tu épargnes, plus tu augmentes ton trésor que ne mangeront ni les mites ni la poussière, ton capital."
K. Marx (1844)
avatar
Honchamp
Expert

Re: J-M Blanquer : les enseignants seront recrutés par les chefs d'établissement

par Honchamp le Sam 9 Juin 2018 - 21:29
@pogonophile a écrit:Le minimum de service dans un établissement est trois ans - et c'est tous les trois ans que nous sommes évalués.
Au bout de sept ans, il y a obligation de participer au mouvement, c'est à dire de faire des voeux... même irréalistes.
Au bout de neuf ans c'est mouvement obligatoire, et si aucun voeu n'est réalisable, eh bien c'est d'autorité.

.

Pour la 2ème fois consécutive, l'adjoint part au bout de 2 ans ! Et donc pas 3.
Ils étaient stagiaires à leur arrivée, ont fait une 2ème année, et repartent dans leur académie d'origine (Toulouse pour le 1er, Poitiers pour l'actuel).
Ce sont des gens "bien", mais je n'ai pas non plus l'impression que ce sont des gens exceptionnels...Donc, on s'étonne de ces dérogations à la règle des 3 ans.

En revanche, le chef, qui n'est pas en fin de carrière, reste pour une 8ème année...
Accueilli avec satisfaction à son arrivée...Et maintenant...


On plaint le pauvre stagiaire qui va vraisemblablement arriver.
On se plaint nous-mêmes : un stagiaire veut dire beaucoup d'absences pour formation, et le chef, que dire...
Mais cela ne doit pas être drôle pour un stagiaire de tomber dans certains établissements...

_________________
"Tu verras bien qu'il n'y aura pas que moi, assise par terre comme ça.."
avatar
pogonophile
Habitué du forum

Re: J-M Blanquer : les enseignants seront recrutés par les chefs d'établissement

par pogonophile le Sam 9 Juin 2018 - 21:44
@Marc Smith a écrit:
Est-ce que vous connaissez les objectifs / les explications d'une telle obligation de rotation ?

Je ne sais pas s'ils ont jamais été énoncés ouvertement, mais le principe est d'éviter un enkystement.
Ce qu'on peut apporter à un établissement se joue sur 3-5 ans, au delà on se répète vite. Quand on prend la suite de quelqu'un qui est resté sur place ses 8-10 dernières années, on sait qu'on va devoir remonter beaucoup, beaucoup de choses. Par exemple, il y a des collèges qui ne se sont pas aperçu qu'il y avait eu une réforme en 2015 - et si le CdE ne l'a pas déployée, ce n'est pas par idéologie - des EPLE qui n'ont toujours pas mis en place de PPMS, etc.

Et en théorie, on reste au moins trois ans, parce qu'il en faut déjà un pour s'installer effectivement et pouvoir commencer à faire bouger les lignes.

Quant aux départs qu'évoque Honchamp, s'ils changent d'académie c'est qu'il s'agit d'un vrai mouvement... peut-être une histoire de rapprochement de conjoints, qui permet de déroger ?
avatar
Honchamp
Expert

Re: J-M Blanquer : les enseignants seront recrutés par les chefs d'établissement

par Honchamp le Sam 9 Juin 2018 - 22:34
@pogonophile a écrit:

Ce qu'on peut apporter à un établissement se joue sur 3-5 ans, au delà on se répète vite. Quand on prend la suite de quelqu'un qui est resté sur place ses 8-10 dernières années, on sait qu'on va devoir remonter beaucoup, beaucoup de choses. [...]

Effectivement. Celui qui arrivera chez nous après les 8 ans (et pourquoi pas 9, d'ailleurs) du précédent aura beaucoup de choses à re-bâtir...
Nous sommes en roue libre dans beaucoup de domaines. Cela a ses inconvénients, mais aussi (pour les profs) ses avantages en termes de liberté, de fonctionnement, de pas de réunions...

@pogonophile a écrit:
Quant aux départs qu'évoque Honchamp, s'ils changent d'académie c'est qu'il s'agit d'un vrai mouvement... peut-être une histoire de rapprochement de conjoints, qui permet de déroger ?

Oui, dans les 2 cas, il y avait rapprochement avec le conjoint,  et des enfants.
Donc, je comprends mieux. Merci pour cette précision.

_________________
"Tu verras bien qu'il n'y aura pas que moi, assise par terre comme ça.."
may68
Neoprof expérimenté

Re: J-M Blanquer : les enseignants seront recrutés par les chefs d'établissement

par may68 le Mar 3 Juil 2018 - 10:17
http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2018/07/03072018Article636661991090938283.aspx

JM Blanquer promeut une ancienne vice présidente du Snalc

... Cette carrière syndicale l'a conduite sous Chatel au poste d'IPR en 2010. Plus récemment elle a participé aux congrès du mouvement d'extrême droite Debout la France.

avatar
LemmyK
Niveau 7

Re: J-M Blanquer : les enseignants seront recrutés par les chefs d'établissement

par LemmyK le Mar 3 Juil 2018 - 13:48
@may68 a écrit:http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2018/07/03072018Article636661991090938283.aspx

JM Blanquer promeut une ancienne vice présidente du Snalc

... Cette carrière syndicale l'a conduite sous Chatel au poste d'IPR en 2010. Plus récemment elle a participé aux congrès du mouvement d'extrême droite Debout la France.

Un article objectif et bien documenté. Razz
L'inquiétude monte chez certains. C'est bon signe.
Contenu sponsorisé

Re: J-M Blanquer : les enseignants seront recrutés par les chefs d'établissement

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum