Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
lene75
Empereur

Re: Les profs, ces feignants...

par lene75 le Jeu 24 Aoû 2017 - 23:28
Si je coupais les ponts avec toutes les personnes qui me font ce genre de remarques, il ne me resterait plus grand monde, y compris et surtout dans ma famille et ma BF. J'ai toujours entendu mon père dire que les profs étaient des fainéants et des bons à rien (ma mère était prof).
avatar
Zagara
Grand Maître

Re: Les profs, ces feignants...

par Zagara le Jeu 24 Aoû 2017 - 23:31
Houlà super l'ambiance à la maison... Sad
avatar
Babarette
Doyen

Re: Les profs, ces feignants...

par Babarette le Jeu 24 Aoû 2017 - 23:33
C'est vrai que les parents, c'est plus compliqué. Le cousin ou l'oncle, peu me chaut.

_________________
“Google peut vous donner 100 000 réponses, un bibliothécaire vous donne la bonne.” Neil Gaiman.

elephantrose lecteur
avatar
Poupoutch
Érudit

Re: Les profs, ces feignants...

par Poupoutch le Jeu 24 Aoû 2017 - 23:35
Lorsque cela m'arrive, j'ignore simplement les critiques... J'ai travaillé à la Sncf (toujours en grève, jamais un train à l'heure), comme secrétaire dans ma fac (vous ne pouvez pas comprendre ce que je vis, je passe un M1 moi), comme administratrice comptable dans une boite privée (excusez-moi, vous savez comment fonctionne la cafetière?) et maintenant dans le secondaire... Si on devait se vexer des remarques idiotes de tout le monde on n'en finirait plus... Travaillons plutôt la repartie assassine, l'air de ne pas y toucher.

_________________
Es ist nicht deine Schuld, dass die Welt ist wie sie ist. Es wär nur deine Schuld wenn sie so bleibt...
avatar
tiptop77
Oracle

Re: Les profs, ces feignants...

par tiptop77 le Jeu 24 Aoû 2017 - 23:38
@Poupoutch a écrit:Lorsque cela m'arrive, j'ignore simplement les critiques... J'ai travaillé à la Sncf (toujours en grève, jamais un train à l'heure), comme secrétaire dans ma fac (vous ne pouvez pas comprendre ce que je vis, je passe un M1 moi), comme administratrice comptable dans une boite privée (excusez-moi, vous savez comment fonctionne la cafetière?) et maintenant dans le secondaire... Si on devait se vexer des remarques idiotes de tout le monde on n'en finirait plus... Travaillons plutôt la repartie assassine, l'air de ne pas y toucher.

La dernière fois que mon beauf et son pote m'ont fait une remarque sur les profs fainéants, ils étaient en train de boire une bière pendant que j'aidais ma sœur à débarrasser la table. Je leur ai lancé " hé oui, c'est moi la glandeuse de service!" Un ange est passé Laughing

_________________
May the force be with us!
avatar
Babarette
Doyen

Re: Les profs, ces feignants...

par Babarette le Jeu 24 Aoû 2017 - 23:40
@Poupoutch a écrit:Lorsque cela m'arrive, j'ignore simplement les critiques... J'ai travaillé à la Sncf (toujours en grève, jamais un train à l'heure), comme secrétaire dans ma fac (vous ne pouvez pas comprendre ce que je vis, je passe un M1 moi), comme administratrice comptable dans une boite privée (excusez-moi, vous savez comment fonctionne la cafetière?) et maintenant dans le secondaire... Si on devait se vexer des remarques idiotes de tout le monde on n'en finirait plus... Travaillons plutôt la repartie assassine, l'air de ne pas y toucher.

T'es pas un peu maso à ne faire que des boulots où on est traité comme un paillasson ? abi
avatar
Poupoutch
Érudit

Re: Les profs, ces feignants...

par Poupoutch le Jeu 24 Aoû 2017 - 23:45

On fait ce qu'on peut Razz

Tiptop, tu as effectivement la repartie assassine !!!

_________________
Es ist nicht deine Schuld, dass die Welt ist wie sie ist. Es wär nur deine Schuld wenn sie so bleibt...
avatar
tiptop77
Oracle

Re: Les profs, ces feignants...

par tiptop77 le Jeu 24 Aoû 2017 - 23:47
@Poupoutch a écrit:
On fait ce qu'on peut Razz

Tiptop, tu as effectivement la repartie assassine !!!

Pas toujours mais là j'étais contente de moi

_________________
May the force be with us!
avatar
Zagara
Grand Maître

Re: Les profs, ces feignants...

par Zagara le Jeu 24 Aoû 2017 - 23:47
J'espère qu'ils avaient aussi la main dans le slibard et que y'avait du foot à la télé.
avatar
tiptop77
Oracle

Re: Les profs, ces feignants...

par tiptop77 le Jeu 24 Aoû 2017 - 23:51
@Zagara a écrit:J'espère qu'ils avaient aussi la main dans le slibard et que y'avait du foot à la télé.

heu

_________________
May the force be with us!
avatar
Zagara
Grand Maître

Re: Les profs, ces feignants...

par Zagara le Jeu 24 Aoû 2017 - 23:52
C'est comme ça que j'imagine un beauf à bière qui a comme passe-temps d'injurier les enseignants... pingouin
Parce que moi aussi j'aime les stéréotypes.
avatar
tiptop77
Oracle

Re: Les profs, ces feignants...

par tiptop77 le Jeu 24 Aoû 2017 - 23:55
@Zagara a écrit:C'est comme ça que j'imagine un beauf à bière qui a comme passe-temps d'injurier les enseignants... pingouin
Parce que moi aussi j'aime les stéréotypes.

Tu sous entends que j'ai inventé cette anecdote??

_________________
May the force be with us!
avatar
Carabas
Vénérable

Re: Les profs, ces feignants...

par Carabas le Jeu 24 Aoû 2017 - 23:57
Bah non Tiptop! Zagara dit juste que ces types emplis de certitudes sont eux-mêmes des clichés ambulants, voilà tout.

_________________
Les chances uniques sur un million se réalisent neuf fois sur dix.

Terry Pratchett
avatar
stephanel
Niveau 6

Re: Les profs, ces feignants...

par stephanel le Ven 25 Aoû 2017 - 0:01
C'est un critère de sélection quand les gens me font ce genre de réflexion : pour moi ce sont des incultes et abrutis. Ils ne méritent pas qu'on s'y intéressent .
Bon, mon oncle et ma cousine pensent que je ne fais pas grand chose mais ce ne sont pas les cerveaux de ce pays non plus
avatar
Sunn
Niveau 5

Re: Les profs, ces feignants...

par Sunn le Ven 25 Aoû 2017 - 0:10
@MmeCécile a écrit:J'ai essayé, mais, je cite :" oui mais on ne peut pas être prof de RH " (mauvaise foi ? vous croyez ? )

Ca s'appelle professeur d'eco gestion option GRH. Elle peut aussi essayer les SES, ou passer un doctorat et enseigner en école de commerce. Allez, au boulot la feignasse ! Smile
avatar
Dimka
Grand Maître

Re: Les profs, ces feignants...

par Dimka le Ven 25 Aoû 2017 - 0:12
Salut,
@MmeCécile a écrit:
Énervée, j'en ai discutée avec des amies et collègues aujourd'hui, qui m'ont indiqué vivre la même chose dans leur entourage.
Comme moi, elles en souffrent, l'une d'elles m'a même avoué avoir réfléchi à changer de carrière.
Non, mais il y a des gens comme ça, ils savent tout sur tout, et tu pourras faire n'importe quel métier, ils trouveront à le dénigrer. Si tu veux susciter l'admiration universelle, deviens pompier… mais même ça, tu en trouveras pour faire des généralisations débiles.

Genre, je ne sais même pas pourquoi il faudrait se casser la tête à leur répondre subtilement, ou encore pire se justifier sur son salaire ou son temps de travail. T'es sûre de toi, tu sais ta valeur, alors tu vas pas t'abaisser à discuter.

De toute façon, débattre, c'est juste leur laisser entendre qu'ils peuvent continuer, que ça fait partie du domaine du discutable.

« écoute, tes généralités de gros débile qui n'y connaît que dalle et qui se permet d'avoir un avis sur tout, ça me casse les burnes et je suis pas là pour m'en prendre plein la gueule, alors soit tu changes de disque, soit je me casse direct ».

Pour moi, il y a trois trucs : ne pas s'énerver (ils n'en valent pas la peine, et il ne faut pas leur donner ce pouvoir sur toi), ne pas le prendre à cœur (leur avis ne vaut rien et on s'en carre), et ne pas accepter de subir (ni les remarques, ni l'idée même de discuter). Les gens ont le droit d'être stupides et blessants, mais on a le droit de ne pas se les coltiner.

_________________
Spoiler:
avatar
Zagara
Grand Maître

Re: Les profs, ces feignants...

par Zagara le Ven 25 Aoû 2017 - 0:13
@Carabas a écrit:Bah non Tiptop! Zagara dit juste que ces types emplis de certitudes sont eux-mêmes des clichés ambulants, voilà tout.
Voilà, désolée si c'était pas clair ou idiot, il est tard...
avatar
tiptop77
Oracle

Re: Les profs, ces feignants...

par tiptop77 le Ven 25 Aoû 2017 - 0:14
@Dimka a écrit:Salut,
@MmeCécile a écrit:
Énervée, j'en ai discutée avec des amies et collègues aujourd'hui, qui m'ont indiqué vivre la même chose dans leur entourage.
Comme moi, elles en souffrent, l'une d'elles m'a même avoué avoir réfléchi à changer de carrière.
Non, mais il y a des gens comme ça, ils savent tout sur tout, et tu pourras faire n'importe quel métier, ils trouveront à le dénigrer. Si tu veux susciter l'admiration universelle, deviens pompier… mais même ça, tu en trouveras pour faire des généralisations débiles.

Genre, je ne sais même pas pourquoi il faudrait se casser la tête à leur répondre subtilement, ou encore pire se justifier sur son salaire ou son temps de travail. T'es sûre de toi, tu sais ta valeur, alors tu vas pas t'abaisser à discuter.

De toute façon, débattre, c'est juste leur laisser entendre qu'ils peuvent continuer, que ça fait partie du domaine du discutable.

« écoute, tes généralités de gros débile qui n'y connaît que dalle et qui se permet d'avoir un avis sur tout, ça me casse les burnes et je suis pas là pour m'en prendre plein la gueule, alors soit tu changes de disque, soit je me casse direct ».

Pour moi, il y a trois trucs : ne pas s'énerver (ils n'en valent pas la peine, et il ne faut pas leur donner ce pouvoir sur toi), ne pas le prendre à cœur (leur avis ne vaut rien et on s'en carre), et ne pas accepter de subir (ni les remarques, ni l'idée même de discuter). Les gens ont le droit d'être stupides et blessants, mais on a le droit de ne pas se les coltiner.


_________________
May the force be with us!
avatar
tiptop77
Oracle

Re: Les profs, ces feignants...

par tiptop77 le Ven 25 Aoû 2017 - 0:18
@Zagara a écrit:
@Carabas a écrit:Bah non Tiptop! Zagara dit juste que ces types emplis de certitudes sont eux-mêmes des clichés ambulants, voilà tout.
Voilà, désolée si c'était pas clair ou idiot, il est tard...

Ok! Il serait dommage que des profs se prennent la tête à cause des beaufs Laughing

_________________
May the force be with us!
avatar
Carabas
Vénérable

Re: Les profs, ces feignants...

par Carabas le Ven 25 Aoû 2017 - 0:22

_________________
Les chances uniques sur un million se réalisent neuf fois sur dix.

Terry Pratchett
avatar
tiptop77
Oracle

Re: Les profs, ces feignants...

par tiptop77 le Ven 25 Aoû 2017 - 0:27


_________________
May the force be with us!
avatar
Wahlou
Niveau 10

Re: Les profs, ces feignants...

par Wahlou le Ven 25 Aoû 2017 - 0:51
"Les profs sont des cons, fermés d'esprit et intolérants en plus de ça. Une corporation d'idiots, ils devraient travailler en entreprise, tiens"

derniers propos tenus par mon compagnon à un dîner de famille (ça avait l'air de faire l’unanimité Rolling Eyes) Bref, ne pas s'escrimer à rentrer dans une esquisse de justification, cela sous-entendrait que l'idée de base pourrait être discutée.

_________________
"Savoir étant sublime, apprendre sera doux"
Victor Hugo, Les contemplations
Delim
Niveau 5

Re: Les profs, ces feignants...

par Delim le Ven 25 Aoû 2017 - 1:26
@MmeCécile a écrit:Bonsoir,
J'aurais voulu savoir comment est vu votre métier dans votre entourage ? Et comment vous expliquez à vos proches la charge de travaille que cela représente ?
Depuis un an que je suis prof maintenant, je suis rentrée en conflit avec ma belle-sœur (conjointe du frère de mon conjoint) qui soutient la thèse selon laquelle les profs ne travaillent pas et sont surpayés (et elle le sait, car elle fait des études de RH !).
J'ai à peu près tout essayé, de la discussion, à la démonstration ( je fais tant d'heure face aux élèves, il me faut tant d'heures pour préparer un cours , ect ... ) mais rien n'y fait elle reste campée sur sa position.
Tout ceci ne me poserait pas de problème en soi si mon beau-frère (son conjoint donc) n'avait pas vocation à devenir professeur également.
La discussion s'est encore envenimé hier soir quand j'ai osé faire part à mon conjoint de mon salaire potentiel l'an prochain après que l'on m'ai octroyé 5,5h supplémentaires ( oui, je sais, mais ce n'est pas le sujet).
Cela a donné quelque chose du genre : "Et après les profs se plaignent d'être sous payés, mais vous vous moquez du monde" ( je précise que personnellement, je ne me suis jamais plaint de rien).
Énervée, j'en ai discutée avec des amies et collègues aujourd'hui, qui m'ont indiqué vivre la même chose dans leur entourage.
Comme moi, elles en souffrent, l'une d'elles m'a même avoué avoir réfléchi à changer de carrière.
Je sais qu'il faut faire attraction, mais je cherche tout de même des solutions pour montrer que je ne suis pas une profiteuse toujours en vacances.
En vous souhaitant une bonne soirée.

Vous pouvez lui dire qu'être RH ça n'est qu'une emploi tertiaire qui ne nécessite finalement qu'une certaine habileté au niveau de la parole, et très peu de travail. Que finalement elle est payée pour du vent, et que les employeurs l'ont bien compris, eux qui -très bientôt- vont remplacer le métier de RH par des robots -du moins par des intelligences artificielles.
Voilà. Je suis sûr que ces arguments vont la satisfaire. vous pouvez ajouter également quelques a priori supplémentaires, du genre que les RH sont souvent des peaux de vaches qui provoquent arbitrairement licenciements et placardisations...


Dernière édition par Delim le Ven 25 Aoû 2017 - 1:27, édité 1 fois
avatar
KrilinXV3
Neoprof expérimenté

Re: Les profs, ces feignants...

par KrilinXV3 le Ven 25 Aoû 2017 - 1:27
Exclure tout ce qui pourrait être assimilé à de la plainte, renoncer à convaincre, répondre de façon factuelle -sans plus-, éviter le sujet.

Voilà. Deux anecdotes:
_ Même mon ancien colocataire (ingénieur informaticien, travaillant en openspace à la Défense) a été incapable de reconnaître notre charge de travail alors qu'il a vécu deux ans avec deux enseignants: il nous entendait partir très tôt le matin, revenir après lui, travailler nos cours, rentrer 1 jour sur 3 bien après ce que disaient nos emplois du temps. Mais toujours pas convaincu. Parce que "oui mais les vacances..."
_ Le batteur de mon groupe de post punk, jeune étudiant d'une vingtaine d'années m'a dit un jour alors que je répondais à une de ses questions: "Comment ça "préparer les cours" ?". Il pensait sincèrement que tous les cours de tous les enseignants étaient déjà préparés. Dans un bouquin ou je sais pas quoi.

Les gens connaissent très mal l'envers du décor, c'est tout. Mais bon, c'est sans doute mieux comme ça et puis une bonne partie des profs connaissent très mal "le privé", terre de tous les fantasmes:
_ Dans le privé on aurait pas une organisation pareille !
_ Dans le privé un chef aussi lamentable ne tiendrait pas deux semaines
_ Dans le privé quand tu as bac + 5 tu démarres jamais à moins de 3000 brut par mois

_________________
Asinus asinum fricat
avatar
Ashtrak
Fidèle du forum

Re: Les profs, ces feignants...

par Ashtrak le Ven 25 Aoû 2017 - 8:04
Ayant fait du privé avant de devenir prof, je réponds aux fâcheux qui me traitent de fainéant que c'est à la suite d'une réflexion sur la vie que je suis devenu fonctionnaire : maintenant mon boulot me plaît, j'ai l'impression d'être utile ET, cerise sur le gâteau, j'ai bien plus de vacances !

Ma conclusion est généralement la suivante : j'ai été .on de ne pas y penser plus tôt, d'ailleurs, je m'étonne que tu n'y penses pas toi-même Very Happy

(et je confirme : un "spécialiste des RH" trouvera sa place naturellement chez nous en tant que prof d'éco-gestion spécialité RH - qu'elle s'inscrive donc au concours, ta belle-sœur, histoire de voir si elle a le niveau...)

_________________
Un âne dit toujours ce qu'il pense : hi-han !
lisette83
Expert

Re: Les profs, ces feignants...

par lisette83 le Ven 25 Aoû 2017 - 8:23
Et sur le salaire, autant les comparaisons tiennent la route en début de carrière (avec heures sup), autant le différentiel à bac+5 se creuse par la suite puisque les salaires augmentent très lentement, sans compter qu'à mon avis les maxima de service vont bientôt évoluer, je table sur 21h/semaine.
Contenu sponsorisé

Re: Les profs, ces feignants...

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum