Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant

Travail : avez-vous un jour songé au suicide dans votre carrière ?

197 - 72%
17 - 6%
23 - 8%
21 - 8%
1 - 0%
5 - 2%
1 - 0%
2 - 1%
6 - 2%
 
Total des votes: 273
Philomène87
Neoprof expérimenté

Re: Travail : avez-vous un jour songé au suicide ?

par Philomène87 le Mar 29 Aoû 2017 - 23:31
Cela m'est arrivé d'y penser, en tout début de carrière, pendant l'année 2013-2014 (c'était ma 1ère année, j'étais contractuelle à 6h/semaine et c'était l'année où je passais l'oral du concours).
Cette année avait été atroce, c'est un peu (en moins pire je pense quand même) ce qu'a vécu Babarette du point de vue "bordel en classe", "élèves irrespectueux". Chez moi c'était le foutoir et il m'était impossible de faire cours correctement. Je mettais 10 à 15 retenues par semaine (sur un total de 6h, c'est dire...), la vie scolaire ne pouvait plus me voir, les 2 cpe étaient méprisants à mon égard et me traitaient comme une élève. Je crois que la pire personne dans tout ça était ma tutrice. Elle aurait voulu une stagiaire (enfin j'étais contractuelle admissible, j'avais juste réussi les écrits) qui connaisse déjà le métier. Elle ne comprenait pas que je puisse me faire bordéliser. Dès le mois de septembre elle m'a dit que je m'étais trompée de métier. Elle et ses copines faisaient tout remonter à la cde (qui ne me disait rien, au contraire, elle essayait de m'aider), mais le truc, c'est que je ne me méfiais de personne car tout le monde parmi les profs paraissait sympa (c'est 2 ans plus tard, lorsque j'ai consulté mon dossier au Rectorat, que j'ai trouvé un rapport dans lequel était mentionné un réseau de flicage à mon encontre, mis en place par ma tutrice, car mes paroles précises étaient rapportées avec l'heure et le jour, y compris des choses qu'elle n'avait pas entendues/vues).
En mai, elle a assisté à l'un de mes cours qui avait été le pire de tous, et à la fin de l'heure elle vient me voir et alors que tous les élèves ne sont pas encore partis, me dit que mon cours est nul, que depuis septembre il n'y a eu aucune amélioration, et que je me suis trompée de métier. C'était à 3 semaines des oraux. Le lendemain elle me remet ça pendant 30 mn, mais, chose, bizarre, à un moment la cde est passée à côté de nous (5 secondes), et pendant ce laps de temps ma tutrice s'est tue, comme si elle n'avait pas envie de montrer qu'elle m'était odieuse. En rentrant chez moi juste après, j'avais 10 mn de route et je pleurais tellement que je ne voyais plus devant moi, et à ce moment m'est venue cette idée que je pourrais m'écraser à 110 contre la barrière de sécurité et que ça réglerait tous mes problèmes. Cette idée m'a poursuivie les 3 jours durant que j'ai passés à pleurer (3 jours que j'avais initialement prévus pour bosser mes oraux).
Voilà voilà.

Epilogue : j'ai réussi les oraux malgré le contexte.
Et je n'ai plus eu d'idée suicidaire.
celinesud
Fidèle du forum

Re: Travail : avez-vous un jour songé au suicide ?

par celinesud le Mar 29 Aoû 2017 - 23:36
C'est dingue !
avatar
Ilona
Niveau 8

Re: Travail : avez-vous un jour songé au suicide ?

par Ilona le Mer 30 Aoû 2017 - 0:15
Scot69 et Philomène87: fleurs
avatar
zeprof
Vénérable

Re: Travail : avez-vous un jour songé au suicide ?

par zeprof le Mer 30 Aoû 2017 - 8:39
Scot et Philomène fleurs

@olive-in-oil a écrit:Le boulot n'en vaut pas la peine. Démissionner est bien plus jouissif !

J'ai bientôt 42 ans, je n'y ai jamais pensé et si d'aventure cela devait arriver, je préfèrerais démissionner...

_________________
"La peur est le chemin vers le côté obscur: la peur mène à la colère, la colère mène à la haine, la haine… mène à la souffrance."
lessay
Niveau 5

Re: Travail : avez-vous un jour songé au suicide ?

par lessay le Mer 30 Aoû 2017 - 8:47
@zeprof a écrit:Scot et Philomène fleurs

@olive-in-oil a écrit:Le boulot n'en vaut pas la peine. Démissionner est bien plus jouissif !

J'ai bientôt 42 ans, je n'y ai jamais pensé et si d'aventure cela devait arriver, je préfèrerais démissionner...

Et pour faire quoi? à part dans rares cas, nous sommes enfermés dans notre métier car nos diplômes te notre concours n'ont que peu de valeurs en dehors du système.

Il faut bien remplir le frigo.

_________________
- Encore en vacances ? Déjà fatiguée ?
- Oui, vivement la rentrée que je me repose !
avatar
Reine Margot
Demi-dieu

Re: Travail : avez-vous un jour songé au suicide ?

par Reine Margot le Mer 30 Aoû 2017 - 8:47
J'ai mis "un peu", parce qu'à un moment ça allait très mal en tant que prof, puis ça a été mieux à partir du moment où j'ai décidé de tout mettre en oeuvre pour partir. Et maintenant plus jamais, au contraire!

_________________
Que le cul leur pèle, et que les bras leur raccourcissent!
avatar
Reine Margot
Demi-dieu

Re: Travail : avez-vous un jour songé au suicide ?

par Reine Margot le Mer 30 Aoû 2017 - 8:48
@lessay a écrit:
@zeprof a écrit:Scot et Philomène fleurs

@olive-in-oil a écrit:Le boulot n'en vaut pas la peine. Démissionner est bien plus jouissif !

J'ai bientôt 42 ans, je n'y ai jamais pensé et si d'aventure cela devait arriver, je préfèrerais démissionner...

Et pour faire quoi? à part dans rares cas, nous sommes enfermés dans notre métier car nos diplômes te notre concours n'ont que peu de valeurs en dehors du système.

Il faut bien remplir le frigo.

Il y a plein de concours à passer...en préparant bien son argumentaire pour les oraux où la question des raisons du changement sera forcément posée...

_________________
Que le cul leur pèle, et que les bras leur raccourcissent!
avatar
zeprof
Vénérable

Re: Travail : avez-vous un jour songé au suicide ?

par zeprof le Mer 30 Aoû 2017 - 8:50
@lessay a écrit:
@zeprof a écrit:Scot et Philomène fleurs

@olive-in-oil a écrit:Le boulot n'en vaut pas la peine. Démissionner est bien plus jouissif !

J'ai bientôt 42 ans, je n'y ai jamais pensé et si d'aventure cela devait arriver, je préfèrerais démissionner...

Et pour faire quoi? à part dans rares cas, nous sommes enfermés dans notre métier car nos diplômes te notre concours n'ont que peu de valeurs en dehors du système.

Il faut bien remplir le frigo.

n'importe quoi d'autre, même pas forcément en adéquation avec mes diplômes si c'est une question de survie, je préférerais partir quitte à bouffer des pates, qu'en arriver à de telles extrémités.

_________________
"La peur est le chemin vers le côté obscur: la peur mène à la colère, la colère mène à la haine, la haine… mène à la souffrance."
avatar
Iphigénie
Bon génie

Re: Travail : avez-vous un jour songé au suicide ?

par Iphigénie le Mer 30 Aoû 2017 - 9:00
Le problème lorsqu'on atteint cet état de désespoir, c'est qu'on ne raisonne plus trop.

Je dois dire que j'ai trouvé au début l'idée de ce fil morbide. Mais je dois reconnaître que Trompettemarine a au contraire eu une excellente idée en faisant ressortir ces situations professionnelles: elles rejoignent les témoignages sur les fils des stagiaires.
cette "formation" actuelle et ce statut actuel sont à vomir, ils ne forment qu'au pire, la médiocrité de certains collègues (pas majoritaires certes, mais suffisamment nombreux pour inquiéter), surtout si on leur donne une once de "pouvoir" et la mise en danger d'enseignants statutairement fragilisés devant des classes difficiles.
Il FAUT revenir à une situation où c'est le capes lui-même qui filtre les gens aptes ou pas et où le stage est une simple formalité administrative mais une vraie formation de compagnonnage. 
Oui, ça coûte plus cher, certes on ne pourra plus utiliser directement les stagiaires en responsabilité devant une classe  alors qu'on manque de profs, mais justement, il y aura à long terme, moins d'allergie à ce métier, et des dégâts supprimés, qui ont aussi un coût exorbitant, humainement, certes mais aussi économiquement.
pardon si ma réponse est un peu à côté du sujet, mais cette formation actuelle me paraît et depuis longtemps (les iufm) exécrable: c'est  l'excroissance maligne du pire du système: la valorisation des adjudants et la recherche de l'économie sur le dos des personnes.
lisette83
Expert

Re: Travail : avez-vous un jour songé au suicide ?

par lisette83 le Mer 30 Aoû 2017 - 9:21
Je pensais aux collègues de STI qui ont vu leurs contenus d'enseignement complètement changer. Je sais que certains ont mis fin à leurs jours.
L'investissement positif que l'on met dans son enseignement peut alors se retourner contre soi. Lorsque sa matière devient quantité négligeable, l'impact personnel peut être très violent sans heureusement toujours en arriver à ces extrémités.
En tant que professeurs de LC, mes collègues et moi avons pris cette violence de plein fouet.
Cath
Esprit sacré

Re: Travail : avez-vous un jour songé au suicide ?

par Cath le Mer 30 Aoû 2017 - 9:26
Le nombre de réponses positives est effrayant.
lisette83
Expert

Re: Travail : avez-vous un jour songé au suicide ?

par lisette83 le Mer 30 Aoû 2017 - 9:28
Et cela ne m'étonne même pas, le mal-être est palpable.
avatar
Daphné
Dieu de l'Olympe

Re: Travail : avez-vous un jour songé au suicide ?

par Daphné le Mer 30 Aoû 2017 - 10:07
Jamais.
J'aurais plutôt démissionné.
avatar
musa
Fidèle du forum

Re: Travail : avez-vous un jour songé au suicide ?

par musa le Mer 30 Aoû 2017 - 10:45
Jamais non plus. Pas mal de découragement et souvent envie de quitter le navire (prof de lettres classiques...) mais j'aime trop la vie.
avatar
TrucOuBidule
Niveau 2

Re: Travail : avez-vous un jour songé au suicide ?

par TrucOuBidule le Mer 30 Aoû 2017 - 10:47
J'aurais cru "jamais", avant que je ne vienne à connaître un "harcèlement" sur plusieurs années.
Ça fait des dégâts.
avatar
lalilala
Esprit sacré

Re: Travail : avez-vous un jour songé au suicide ?

par lalilala le Mer 30 Aoû 2017 - 10:48
@zeprof a écrit:Scot et Philomène fleurs

@olive-in-oil a écrit:Le boulot n'en vaut pas la peine. Démissionner est bien plus jouissif !

J'ai bientôt 42 ans, je n'y ai jamais pensé et si d'aventure cela devait arriver, je préfèrerais démissionner...

Ca dépend d'où vient le problème. J'ai répondu "plusieurs fois". A chaque fois, j'étais à tel niveau de dévalorisation que je ne pouvais pas m'imaginer dans un autre travail, même un truc basique parce que j'étais une sous-merde incapable de faire quoi que ce soit, persuadée que pour le bien de tout le monde, il valait mieux que je dégage. J'étais complètement vide. Pour changer de boulot, il faut un minimum de courage/ énergie/ estime de soi. Je m'en suis tellement voulu d'avoir choisi cette voie, tout était entièrement de ma faute, je n'étais qu'une grosse nulle, une vie inutile. Je ne m'intéressais plus à rien, plus rien n'avait de sens. J'allais bosser en mode automatique, aidée par les médicaments.


_________________
Nuestra vida es un círculo dantesco.

Mon blog
avatar
Sépia
Niveau 8

Re: Travail : avez-vous un jour songé au suicide ?

par Sépia le Mer 30 Aoû 2017 - 10:53
"Plusieurs fois" et j'ai la quarantaine.

Surtout l'année, dernière et ceux qui ont suivi mes péripéties savent pourquoi.

C'est surtout à cause de mon manque de confiance en moi, conjugué à une bonne mise plus bas que terre orchestrée par inspecteur et tuteur (dans une moindre mesure, je ne pense pas qu'il se soit rendu compte du dégât qu'il a fait).

Quand on a enfin obtenu le concours, après des années de galère où malgré tout "on a fait le job" plus ou moins bien, mais avec enthousiasme et détermination, l'année de stage peut être extrêmement destructrice.

Mais je suis encore là, comme un tique bien accroché.

_________________
"La chance et la malchance sont deux godets d'un même puits"
AmyR
Niveau 6

Re: Travail : avez-vous un jour songé au suicide ?

par AmyR le Mer 30 Aoû 2017 - 11:03
@zeprof a écrit:Scot et Philomène fleurs

@olive-in-oil a écrit:Le boulot n'en vaut pas la peine. Démissionner est bien plus jouissif !

J'ai bientôt 42 ans, je n'y ai jamais pensé et si d'aventure cela devait arriver, je préfèrerais démissionner...
+1

@lessay a écrit:
Et pour faire quoi? à part dans rares cas, nous sommes enfermés dans notre métier car nos diplômes te notre concours n'ont que peu de valeurs en dehors du système.

Il faut bien remplir le frigo.
N'importe quoi, même en étant chomeur on doit gagner en qualité de vie si on en arrive là.

Sinon, quand j'ai pas le moral, faire cours m'occupe l'esprit et voir ne serait-ce qu'un seul élève chercher à progresser m'aide à aller mieux.
avatar
Philomène87
Neoprof expérimenté

Re: Travail : avez-vous un jour songé au suicide ?

par Philomène87 le Mer 30 Aoû 2017 - 11:06
@lalilala a écrit:
@zeprof a écrit:Scot et Philomène fleurs

@olive-in-oil a écrit:Le boulot n'en vaut pas la peine. Démissionner est bien plus jouissif !

J'ai bientôt 42 ans, je n'y ai jamais pensé et si d'aventure cela devait arriver, je préfèrerais démissionner...

Ca dépend d'où vient le problème. J'ai répondu "plusieurs fois". A chaque fois, j'étais à tel niveau de dévalorisation que je ne pouvais pas m'imaginer dans un autre travail, même un truc basique parce que j'étais une sous-merde incapable de faire quoi que ce soit, persuadée que pour le bien de tout le monde, il valait mieux que je dégage. J'étais complètement vide. Pour changer de boulot, il faut un minimum de courage/ énergie/ estime de soi. Je m'en suis tellement voulu d'avoir choisi cette voie, tout était entièrement de ma faute, je n'étais qu'une grosse nulle, une vie inutile. Je ne m'intéressais plus à rien, plus rien n'avait de sens. J'allais bosser en mode automatique, aidée par les médicaments.


Tout pareil.
Ma 1ère année, je ne m'imaginais pas dans un autre boulot. Cela faisait des années que je rêvais d'être prof, je ne me voyais pas faire autre chose, ni n'en avait l'envie, et de plus, mon master d'histoire ne m'aurait rien donné d'autre. Il aurait fallu que je reprenne mes études mais j'avais déjà 27 ans et je n'avais rien pour les financer de toute façon.
Si j'ai pensé au suicide, c'est parce que j'avais peur de me faire virer définitivement, même avec le concours. J'étais désespérée en fait. Donc démissionner, non, c'était au contraire la perspective de quitter ce métier qui me rendait comme ça. Comme Lalilala, j'étais considérée comme une sous-merde, bonne à rien, pas même à tenir une classe "d'élèves faciles et polis" (sic), et à cause de moi et de ma persévérance pour réussir le concours et me faire titulariser, des générations d'élèves seraient pourries jusqu'à ma démission ou mon licenciement qui arriveraient de toute façon (selon ma tutrice).
avatar
Philomène87
Neoprof expérimenté

Re: Travail : avez-vous un jour songé au suicide ?

par Philomène87 le Mer 30 Aoû 2017 - 11:07
@AmyR a écrit:
@zeprof a écrit:Scot et Philomène fleurs

@olive-in-oil a écrit:Le boulot n'en vaut pas la peine. Démissionner est bien plus jouissif !

J'ai bientôt 42 ans, je n'y ai jamais pensé et si d'aventure cela devait arriver, je préfèrerais démissionner...
+1

@lessay a écrit:
Et pour faire quoi? à part dans rares cas, nous sommes enfermés dans notre métier car nos diplômes te notre concours n'ont que peu de valeurs en dehors du système.

Il faut bien remplir le frigo.
N'importe quoi, même en étant chomeur on doit gagner en qualité de vie si on en arrive là.

Sinon, quand j'ai pas le moral, faire cours m'occupe l'esprit et voir ne serait-ce qu'un seul élève chercher à progresser m'aide à aller mieux.

Ah non, si tu démissionnes, c'est le RSA. Le chômage, c'est seulement si ce n'est pas de ton fait.
AmyR
Niveau 6

Re: Travail : avez-vous un jour songé au suicide ?

par AmyR le Mer 30 Aoû 2017 - 11:08
@Philomène87 a écrit:
@AmyR a écrit:
@zeprof a écrit:Scot et Philomène fleurs

@olive-in-oil a écrit:Le boulot n'en vaut pas la peine. Démissionner est bien plus jouissif !

J'ai bientôt 42 ans, je n'y ai jamais pensé et si d'aventure cela devait arriver, je préfèrerais démissionner...
+1

@lessay a écrit:
Et pour faire quoi? à part dans rares cas, nous sommes enfermés dans notre métier car nos diplômes te notre concours n'ont que peu de valeurs en dehors du système.

Il faut bien remplir le frigo.
N'importe quoi, même en étant chomeur on doit gagner en qualité de vie si on en arrive là.

Sinon, quand j'ai pas le moral, faire cours m'occupe l'esprit et voir ne serait-ce qu'un seul élève chercher à progresser m'aide à aller mieux.

Ah non, si tu démissionnes, c'est le RSA. Le chômage, c'est seulement si ce n'est pas de ton fait.
Je pensais bien au RSA.
avatar
Philomène87
Neoprof expérimenté

Re: Travail : avez-vous un jour songé au suicide ?

par Philomène87 le Mer 30 Aoû 2017 - 11:17
Pourtant le RSA ce n'est pas marrant. C'est source d'exclusion sociale et de dépression, alors qu'y gagne-t-on finalement... ?
avatar
zeprof
Vénérable

Re: Travail : avez-vous un jour songé au suicide ?

par zeprof le Mer 30 Aoû 2017 - 11:19
@Philomène87 a écrit:
@lalilala a écrit:
@zeprof a écrit:Scot et Philomène fleurs

@olive-in-oil a écrit:Le boulot n'en vaut pas la peine. Démissionner est bien plus jouissif !

J'ai bientôt 42 ans, je n'y ai jamais pensé et si d'aventure cela devait arriver, je préfèrerais démissionner...

Ca dépend d'où vient le problème. J'ai répondu "plusieurs fois". A chaque fois, j'étais à tel niveau de dévalorisation que je ne pouvais pas m'imaginer dans un autre travail, même un truc basique parce que j'étais une sous-merde incapable de faire quoi que ce soit, persuadée que pour le bien de tout le monde, il valait mieux que je dégage. J'étais complètement vide. Pour changer de boulot, il faut un minimum de courage/ énergie/ estime de soi. Je m'en suis tellement voulu d'avoir choisi cette voie, tout était entièrement de ma faute, je n'étais qu'une grosse nulle, une vie inutile. Je ne m'intéressais plus à rien, plus rien n'avait de sens. J'allais bosser en mode automatique, aidée par les médicaments.


Tout pareil.
Ma 1ère année, je ne m'imaginais pas dans un autre boulot. Cela faisait des années que je rêvais d'être prof, je ne me voyais pas faire autre chose, ni n'en avait l'envie, et de plus, mon master d'histoire ne m'aurait rien donné d'autre. Il aurait fallu que je reprenne mes études mais j'avais déjà 27 ans et je n'avais rien pour les financer de toute façon.
Si j'ai pensé au suicide, c'est parce que j'avais peur de me faire virer définitivement, même avec le concours. J'étais désespérée en fait. Donc démissionner, non, c'était au contraire la perspective de quitter ce métier qui me rendait comme ça. Comme Lalilala, j'étais considérée comme une sous-merde, bonne à rien, pas même à tenir une classe "d'élèves faciles et polis" (sic), et à cause de moi et de ma persévérance pour réussir le concours et me faire titulariser, des générations d'élèves seraient pourries jusqu'à ma démission ou mon licenciement qui arriveraient de toute façon (selon ma tutrice).

J'aime mon métier mais j'aime aussi tout ce qui fait le reste de ma vie.
Si je ne devais plus être prof, je ne sais pas ce que je pourrais faire d'autre, d'abord parce que "je ne sais pas faire autre chose" (lieu commun c'est vrai, mais qui est pourtant bien réel) mais aussi parce que j'aime enseigner, même quand c'est dur (et en LP, ça l'est souvent).

Néanmoins, ça (enseigner) n'est pas essentiel à mon existence, j'aime ma vie, j'aime LA vie, j'ai plein d'autres centres d'intérêt et évidemment, je parle sans expérience, mais j'espère que si je sombrais comme vous le décrivez, j'aurais quand même la force de me casser fissa de ce boulot et que je ne songerai pas à "partir" tout court.
ça reste un questionnement dans le vide, j'en ai conscience, et j'espère que ça le restera.
Loin de moi l'idée de jeter la pierre ou juger les collègues qui en arrive à ces extrémités... Je n'ose imaginer leurs souffrances.

_________________
"La peur est le chemin vers le côté obscur: la peur mène à la colère, la colère mène à la haine, la haine… mène à la souffrance."
avatar
stench
Guide spirituel

Re: Travail : avez-vous un jour songé au suicide ?

par stench le Mer 30 Aoû 2017 - 11:19
@Philomène87 a écrit:Pourtant le RSA ce n'est pas marrant. C'est source d'exclusion sociale et de dépression, alors qu'y gagne-t-on finalement... ?

Entre le suicide et ça, c'est toujours encore mieux, non ? Au moins, tu as une chance de rebondir, ce qui est rarement le cas avec le suicide...

_________________
"Nous ne défendons pas la nature, nous sommes la nature qui se défend." Yannis Youlountas

"Ils veulent dessiner l'apartheid, on dessinera le maquis."
avatar
fullmetalchemist
Niveau 6

Re: Travail : avez-vous un jour songé au suicide ?

par fullmetalchemist le Mer 30 Aoû 2017 - 11:22
@Cath a écrit:Le nombre de réponses positives est effrayant.

En effet, près d'un tiers des sondés y ont déjà pensé, ne serait-ce que fugacement! :shock: C'est énorme...
avatar
zeprof
Vénérable

Re: Travail : avez-vous un jour songé au suicide ?

par zeprof le Mer 30 Aoû 2017 - 11:28
@fullmetalchemist a écrit:
@Cath a écrit:Le nombre de réponses positives est effrayant.

En effet, près d'un tiers des sondés y ont déjà pensé, ne serait-ce que fugacement! :shock: C'est énorme...

je trouve aussi.

_________________
"La peur est le chemin vers le côté obscur: la peur mène à la colère, la colère mène à la haine, la haine… mène à la souffrance."
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum