Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Jacq
Vénérable

(LP) Professeurs référents, comment cela se passe dans votre établissement ? - Page 3 Empty Re: (LP) Professeurs référents, comment cela se passe dans votre établissement ?

par Jacq le Mer 24 Jan 2018 - 13:53
@Thalia de G a écrit:
@Jacq a écrit:Nous avons déjà eu une discussion concernant les prof référents où des réponses sont apportées.

http://www.neoprofs.org/t113277-lp-professeurs-referents-comment-cela-se-passe-dans-votre-etablissement?highlight=PFMP
Donc je fusionne.

Merci Thalia...
Jacq
Jacq
Vénérable

(LP) Professeurs référents, comment cela se passe dans votre établissement ? - Page 3 Empty Re: (LP) Professeurs référents, comment cela se passe dans votre établissement ?

par Jacq le Mer 24 Jan 2018 - 14:29
@Oonnay a écrit:
@Zenxya a écrit:Je vois que pour vous aussi l'application de la théorie super-novatrice-qui-va-révolutionner-les-pratiques pose problème. Je ne sais plus si c'est rassurant de ne pas se sentir seul Very Happy .

En tant que vieux, j'ai connu l'époque où le professeur de spécialité faisait tout pour 12 élèves (recherches, conventions, visites, tout !) et ça roulait à merveille. Aujourd'hui avec des groupes de 20 élèves, le DDFPT, des secrétaires et des textes usine-à-gaz c'est le binz à tous les étages. Ne me sentant pas responsable, je regarde le train passer et souri à chaque panne (en silence et demi-tour direction maison).


Pour parler d'autres choses, z'avez vu les gardiens de prison, les hospitaliers se rebellent, et nous, tout va bien ou ... ?


Je pense que nous avons plusieurs problèmes :
- les entreprises qui redoutent de prendre des élèves trop jeunes et moins formés, moins disciplinés AVANT d'entrer en LP,
- la multiplication des stages à tous les étages (je me gausse en pensant aux délires concernant l'apprentissage),
- l'obsession des inspecteurs qui souhaitent une évaluation par des prof de matières pro alors que les exigences ont clairement baissé (il faut m'expliquer pourquoi en tant que prof du général je pouvais faire toutes les visites il y a 15 ans quand les exigences étaient supérieures et plus maintenant lorsque la réalité démontrent que les exigences sont largement inférieures).
- le fait que nos élèves sont de plus en plus des branleurs et ne cherchent pas tous.

PP pour la 1re fois en 2002, je me souviens de n'avoir connu aucun de ces problèmes. La question de la recherche de stage n'avait jamais été abordée à l'époque !

Pour la recherche de stage d'une classe, selon moi, le suivi doit être fait par le PP + les prof de matières pro au cas où ce ne seraient pas les mêmes et que dans ce cas le boulot du PP est administratif, c'est le rôle du PP, et celui du prof de matière pro sur le conseil, la connaissance des lieux etc. Je dis cela parce que lorsque je suis PP (prof de matière G) on a des prof de matières pro qui disent qu'ils ne s'en occupent pas parce que c'est le rôle du PP. Non, ce n'est pas le rôle du PP en particulier. De même, les procédures qui se mettent en placent dans certains LP confondent les deux fonctions. Là je veux bien te  rejoindre.  

La multiplication des référents de recherche de stage est inutile et nuisible selon moi car ce sont le PP et/ou les prof de matières pro qui doivent avoir une vision globale de l'état de la recherche de la classe. Parce qu'à l'inverse certains PP se défaussent sur les "référents" pour ne pas faire le boulot. Désolé, vous débarquez dans une ville que vous ne connaissez pas, donc vous ne connaissez pas le tissu professionnel, vous ne pouvez pas conseiller les élèves.

Tu te dis vieux, je ne sais pas si tu l'es bien plus que moi. Mais néotit en 2002 je me suis retrouvé PP d'une classe de terminale BEP secrétariat (celle qui pose le plus de problème actuellement). En tant que PP je me suis juste chargé de signer les conventions, et encore, je ne sais même pas si je l'ai fait. En tant que PP je crois n'avoir rien fait avec cette classe. Mais nos élèves trouvaient   L'année suivante (2003) j'étais PP d'une classe de terminale commerce. Idem, je n'avais rien fait, les collègues de pro se chargeaient de tout, les élèves motivés trouvaient. En 2004 j'étais PP d'une classe de terminale BEP secrétariat, idem. Je ne me suis chargé de rien. Au moment où j'écris cela, je constate que ce tu dis est vrai..... 2005, PP d'une classe de terminale BEP commerce, aucun problème non plus... Aucune convention signée par moi je crois, travail avec le collègue de matière pro et cela suffisait. Aucun problème pour les élèves à trouver des stages.  C'est vrai qu'à force de vouloir tout normer, tout inscrire dans des process à la con, finalement on s'en sort moins bien. Mais je maintiens que le problème principal est que le niveau de nos élèves baisse, que les entreprises rechignent du coup plus à prendre ces élèves, que nos élèves se comportent moins bien en stage (ce qui accroit le fait que les entreprises sont plus frileuses..).

Pour les visites de stage, je maintiens que les délires de nos inspecteurs qui veulent que seules les matières pro visitent les élèves sont aussi nuisibles car il est bon que le prof de matière générale soit en lien avec le domaine professionnel (sauf dans les cas extrêmes, pour des formations très techniques). Et puis cela revient à dire que l'évaluation se fait non plus par le tuteur (épaulé par le prof) mais par le prof de matière pro. Pour nous, prof de matières générales, il est important de visiter nos élèves, et pour les élèves il me semble que c'est aussi important que voir que le Général est impliqué dans leur formation. Bon, certes, vous me fichez un élève en stage en électro, je ne comprends rien. Mais je suis juste là pour vérifier que le tuteur évalue bien, au fond cela doit être lui qui évalue.

Par contre pour le suivi des élèves en stage, malgré les lubies de nos inspecteurs pro, il y a un clair relâchement. L'arrivée des grilles d'évaluation du bac pro 3 est révélatrice. Une catastrophe, cela faisait même rire mes anciens élèves de LP devenus tuteurs lorsqu'ils voyaient ces grilles.  Et puis maintenant on nous parle de contact téléphonique. Désolé, à l'époque, pour une période de quatre semaines c'étaient trois VISITES + un contact téléphonique sur les attendus du stage. Maintenant on nous parle de seulement une visite en fin de période. Comment les professionnels peuvent-ils nous prendre au sérieux ? Je me fais presque rabrouer par mes collègues lorsque je dis que je passe en entreprise la première semaine ! Ben oui, je passe sur le lieu de stage quand je le peux (visite pas trop éloignée). Cela me semble la moindre des politesses.

Je ne peux que conclure sur le fait que je suis d'accord avec toi et pas d'accord non plus (à l'origine) mais surtout sur le fait qu'il y a un décalage complet entre les prétentions de nos inspecteurs professionnels et la réalité sur le terrain. Et puis surtout une difficulté à trouver des tuteurs de plus en plus réticents (ah ! mais, ce ne serait pas dû au niveau et au sérieux de nos élèves ? Contrairement à ce que prétendent nos inspecteurs),  avec une fainéantise de nos élèves accentuée par le fait que dans les textes nous (enseignants) sommes responsables du placement de nos élèves et que, donc, nos élèves ne sont plus responsables de rien... Dommage pour des professionnels !


Dernière édition par Jacq le Mer 24 Jan 2018 - 15:03, édité 1 fois
avatar
Cath
Bon génie

(LP) Professeurs référents, comment cela se passe dans votre établissement ? - Page 3 Empty Re: (LP) Professeurs référents, comment cela se passe dans votre établissement ?

par Cath le Mer 24 Jan 2018 - 14:33
@Oonnay a écrit:
@Zenxya a écrit:Je vois que pour vous aussi l'application de la théorie super-novatrice-qui-va-révolutionner-les-pratiques pose problème. Je ne sais plus si c'est rassurant de ne pas se sentir seul Very Happy .

En tant que vieux, j'ai connu l'époque où le professeur de spécialité faisait tout pour 12 élèves (recherches, conventions, visites, tout !) et ça roulait à merveille. Aujourd'hui avec des groupes de 20 élèves, le DDFPT, des secrétaires et des textes usine-à-gaz c'est le binz à tous les étages. Ne me sentant pas responsable, je regarde le train passer et souri à chaque panne (en silence et demi-tour direction maison).


Pour parler d'autres choses, z'avez vu les gardiens de prison, les hospitaliers se rebellent, et nous, tout va bien ou ... ?

Ah mais à chaque fois que quelque chose est proposé (blocage d'établissement, de rond-point, des examens...) on s'entend dire Ah non c'est illégal.
En attendant les autres corps de métier le font et sont reçus dans les 24h par leur ministre, et plusieurs fois, et se permettent même de claquer la porte.
Nous on ne fait rien parce qu'on est timorés (pour ne pas dire pleutres).
Donc rien, à part une petite grévounette de 24h dont le gouvernement se réjouit parce que c'est autant de 30è économisés.
Jacq
Jacq
Vénérable

(LP) Professeurs référents, comment cela se passe dans votre établissement ? - Page 3 Empty Re: (LP) Professeurs référents, comment cela se passe dans votre établissement ?

par Jacq le Mer 24 Jan 2018 - 15:12
Enfin, là, même si vous avez raison, je pense que l'on sort un peu du sujet...
avatar
pitchounette
Esprit éclairé

(LP) Professeurs référents, comment cela se passe dans votre établissement ? - Page 3 Empty Re: (LP) Professeurs référents, comment cela se passe dans votre établissement ?

par pitchounette le Mer 24 Jan 2018 - 19:58
@Jacq a écrit:
Je pense que nous avons plusieurs problèmes :
- les entreprises qui redoutent de prendre des élèves trop jeunes et moins formés, moins disciplinés AVANT d'entrer en LP,
- la multiplication des stages à tous les étages (je me gausse en pensant aux délires concernant l'apprentissage),
- l'obsession des inspecteurs qui souhaitent une évaluation par des prof de matières pro alors que les exigences ont clairement baissé (il faut m'expliquer pourquoi en tant que prof du général je pouvais faire toutes les visites il y a 15 ans quand les exigences étaient supérieures et plus maintenant lorsque la réalité démontrent que les exigences sont largement inférieures).
- le fait que nos élèves sont de plus en plus des branleurs et ne cherchent pas tous.
Il m'en manquait 1 : le nombre d'élèves qui subissent la formation / ne veulent pas de cette affectation augmente considérablement d'années en années

_________________
Le bonheur est dans le pré après 7 ans de région parisienne
Jacq
Jacq
Vénérable

(LP) Professeurs référents, comment cela se passe dans votre établissement ? - Page 3 Empty Re: (LP) Professeurs référents, comment cela se passe dans votre établissement ?

par Jacq le Mer 24 Jan 2018 - 19:59
@pitchounette a écrit:
@Jacq a écrit:
Je pense que nous avons plusieurs problèmes :
- les entreprises qui redoutent de prendre des élèves trop jeunes et moins formés, moins disciplinés AVANT d'entrer en LP,
- la multiplication des stages à tous les étages (je me gausse en pensant aux délires concernant l'apprentissage),
- l'obsession des inspecteurs qui souhaitent une évaluation par des prof de matières pro alors que les exigences ont clairement baissé (il faut m'expliquer pourquoi en tant que prof du général je pouvais faire toutes les visites il y a 15 ans quand les exigences étaient supérieures et plus maintenant lorsque la réalité démontrent que les exigences sont largement inférieures).
- le fait que nos élèves sont de plus en plus des branleurs et ne cherchent pas tous.
Il m'en manquait 1 : le nombre d'élèves qui subissent la formation / ne veulent pas de cette affectation augmente considérablement d'années en années

Ce qui renforce mon dernier tiret. Tu as raison.
Nino2407
Nino2407
Niveau 4

(LP) Professeurs référents, comment cela se passe dans votre établissement ? - Page 3 Empty Re: (LP) Professeurs référents, comment cela se passe dans votre établissement ?

par Nino2407 le Ven 2 Fév 2018 - 17:15
Bonjour,
En tant que prof de pro, je m'occupe de guider les élèves pour la recherche, je fais les conventions et parfois je les signe à la place du prof référent s'il y a urgence.
Pour les visites, quand il s'agit de périodes certificatives, en général c'est les profs de Pro qui font toutes les visites.
J'ai eu 17 visites à faire lors de la dernière période donc forcément je ne peux pas toutes les faire pendant la PFMP (les visites se font logiquement la dernière semaine) donc je déborde sur la semaine suivante, en accord avec les entreprises.
Par contre pour les périodes formatives, ceux sont exclusivement les profs du général qui font les visites.
C'est comme ça pour ma section (pas forcément pour mon lycée).
Pour ce qui est des collègues de général qui mettent en avant le fait qu'ils y connaissent rien pour évaluer l'élève (pour les périodes certificatives), nos documents ont été simplifiés et sont compréhensibles par n'importe qui, de plus c'est le patron qui évalue pas le prof.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum